Instagram choisit l'intelligence artificielle pour lutter contre le harcèlement

 |   |  399  mots
Le patron d'Instagram Adam Mosseri a annoncé une série de mesures destinées à pacifier la plate-forme.
Le patron d'Instagram Adam Mosseri a annoncé une série de mesures destinées à pacifier la plate-forme. (Crédits : Thomas White)
Adam Mosseri, le patron d'Instagram, a annoncé, mardi 9 octobre, une série de mesures pour lutter contre le harcèlement qui peut sévir sur l'application, dont l'usage de l'intelligence artificielle (IA) pour scanner les photos. Objectif : identifier et éliminer les contenus problématiques en la matière.

Instagram met l'intelligence artificielle (IA) au service de la lutte contre le harcèlement sur sa plate-forme. En effet, c'est l'une des nouvelles fonctionnalités destinées à combattre ce fléau qu'Adrian Mosseri, patron de l'application de partage de photos, détenue par Facebook, a annoncé mardi 9 octobre dans un communiqué de presse. Dans un message adressé aux utilisateurs d'Instagram, le chef d'entreprise a expliqué que la mise en application de l'IA sur Instagram devait notamment permettre de scanner, identifier et signaler automatiquement tout élément de harcèlement.

Le contenu sera ensuite examiné par une équipe chargée des opérations du réseau social. "Cette évolution va nous aider à identifier et à retirer un nombre bien supérieur de (publications constituant) du harcèlement", assure le dirigeant. "C'est une étape supplémentaire fondamentale puisque de nombreuses personnes victimes ou qui assistent à du harcèlement ne le signalent pas".

Un filtre "gentillesse"

Autre changement majeur : l'utilisation de la technologie de reconnaissance de texte déjà en, place sur Facebook dont le but est de détecter les messages haineux dans les photos lorsqu'ils figurent sur des panneaux pris en photo ou que du texte a été ajouté à une image. Par ailleurs, les messages violents sous forme d'image seront désormais filtrés comme le sont déjà les commentaires. Le même type d'épuration sera également appliqué aux commentaires lors des diffusions de vidéos en direct. Ces commentaires seront masqués par défaut.

Lire aussi : Adam Mosseri, un pur produit Facebook, va prendre la tête d'Instagram

Autrement, un filtre permettant aux utilisateurs d'Instagram de repérer et de cacher des commentaires considérés comme du harcèlement a été étendu aux remarques sur les vidéos diffusées en direct, a ajouté M. Mosseri. Enfin, un nouveau filtre pour images baptisé "gentillesse" sera mit en place. Il inclut une série de "messages gentils" prédéfinis que les utilisateurs peuvent ajouter à leur photo. L'ensemble de ces mesures ne seront pas directement visibles par les utilisateurs : les menus et les options d'Instagram ne changent pas mais la technologie qui filtre automatiquement les messages agressifs évolue. La mise en oeuvre devrait être progressive au cours des prochaines semaines sur l'ensemble du réseau social.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/10/2018 à 14:22 :
Ce sont de bonnes initiatives par contre je pense que ça pourrait avoir plus d’impact si l’équipe pro fait participer les utilisateurs sous un cadre ludique pour vraiment aider les utilisateurs à prendre conscience de leur parole , acte et intention , ce qui est possible et ce qui n’est pas possible de publier ( message et images) et pourquoi , c’est important aussi que les utilisateurs apprennent à mettre des filtres aussi

C’est «  formateur «  pour tous & toutes » et surtout ça va payer à long terme sur les cohérences de communication sur réseau social public.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :