Prêts immobiliers : les assurances emprunteurs au banc d'essai

 |   |  415  mots
La Tribune Infographie
La Tribune Infographie
Depuis la loi Lagarde, le souscripteur doit pouvoir choisir son assurance. Surprise, les contrats les plus protecteurs sont parfois les moins chers.

Mine de rien, cette étude risque de faire du bruit dans le petit monde de l'assurance emprunteur, ce contrat souscrit au moment du prêt immobilier. Le cabinet de conseil BAO vient en effet de comparer les garanties proposées par 35 contrats du marché, et de les noter sur 100 (méthodologie disponible sur baofrance.com). Une première qui livre son lot de surprises...

Tous reposent sur un principe : prendre en charge les mensualités de remboursement en cas de décès ou d'invalidité de l'emprunteur. Dans le détail, les écarts peuvent atteindre 40 % dans la notation attribuée par BAO. Normal, puisque, selon son âge et son état de santé, on a plus ou moins intérêt à avoir de solides garanties ? Sauf que, surprise, ce ne sont pas toujours les plus chers qui couvrent le mieux ! « Certains contrats coûtent 30 à 50 % moins cher pour les moins de 40 ans. Et ils sont plus riches en garanties. On ne s'explique pas pourquoi leur part de marché n'a pas explosé », s'étonne Isabelle Delange, associée chez BAO.

Le cabinet a distingué les grandes catégories de contrats, sachant que le banquier propose d'abord le sien mais que, depuis la Loi Lagarde, on peut exiger un contrat « alternatif ». À condition, toutefois, qu'il apporte des garanties au moins équivalentes. Voilà pourquoi les contrats des courtiers (April, Alptis...) et ceux des mutualistes, nouveaux sur le marché, couvrent mieux que ceux de la plupart des banques (voir graphique).

« La Macif, la Maif ou MMA font partie des mieux-disants. Et offrent de bons tarifs, ce qui leur confère un excellent rapport qualité/prix », juge Isabelle Delange. Entre les établissements bancaires aussi les écarts sont gigantesques. Ainsi, le contrat de La Banque Postale est noté 91/100 contre 64/100 pour celui du Crédit Foncier. Et pourtant, il est bien moins cher sur son tarif de base : 0,32 % du montant emprunté contre 0,38 % pour le Crédit Foncier, soit 15 % d'économies.

Les auteurs de l'étude déplorent toutefois un manque global de transparence chez les assureurs. Ils ont souvent dû dénicher des emprunteurs récents pour obtenir les conditions générales de vente, inaccessibles autrement. Et le principe des garanties - forfaitaires ou indemnitaires - était parfois complexe à déterminer, même pour eux. La différence est pourtant de taille : les garanties forfaitaires remboursent la mensualité due alors que les garanties indemnitaires couvrent seulement la perte de revenus, souvent compensée par les dispositifs de prévoyance mis en place par l'employeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/04/2014 à 13:57 :
En plein montage financier pour acheter une maison, ma banque vient justement de me prévenir contre April, qui semble si bien noté ici. Sans remettre en cause cette enquête et sans prendre non plus les propos de ma banque pour parole d'évangile, les remarques qu'on m'a fait semblait pertinente. Par exemple, ma banque demande logiquement de remplir un formulaire pour l'assurance (pour avoir l'age, les conditions de santé, etc ...), mais à la souscription seulement, ensuite plus rien. Alors que des assurances tierces demandent d'actualiser sa situation à chaque fois que cela change par rapport à la déclaration initiale (pratique d'un nouveau sport, se mettre à fumer, changement d'emploi, etc ...). Et le risque évident est que, comme pratiquement tout le monde j'imagine, on ne transmette pas ces informations à son assurance et que donc, en cas de problème, on n'est plus en règle donc pas couvert. Du coup, la belle assurance ne marche pas ...
Je n'ai pas creusé le sujet d'avantage, mais ca peut être un critère pour choisir. Qu'une assurance soit peu chère et propose une super couverture, c'est très bien et peut expliquer une très bonne note (théorique). Mais si en pratique, elle fait tout pour na pas à avoir à vous couvrir, ca change la donne.
Ceci pourrait expliquer le "pourquoi leur part de marché n'a pas explosé" de l'article. Du moins en partie.
a écrit le 31/10/2013 à 14:33 :
Ho <a href="http://www.pumpsolutions1corp.com/skins/cheaplouisvuitton.html">Cheap Louis Vuitton</a> were going to church and i passed a churcund in <a href="http://www.pumpsolutions1corp.com/skins/cheaplouisvuitton.html">Cheap LV Bags</a> rabelais and despise his book which ar, <a href="http://www.curzio.com/monclerjacket.html">Moncler Jacket</a> were exiled was progressing when the .
Moncler Outlet http://www.curzio.com/moncler.html
a écrit le 12/09/2013 à 22:30 :
Après 1001 recherches et devis, il se trouve que Bao a le même dirigeant, la même adresse et les mêmes numéros de téléphone que la Macif et la Maif. Je m'interroge donc sérieusement sur l'objectivité de cette étude et de cet observatoire..
a écrit le 29/05/2012 à 22:12 :
Bonjour Mr/Mme
Tel que vous l'aurez constaté , les prêts financiers entre
particuliers se trouvent difficilement sur internet , plus
spécifiquement en période de récession . Si vous affichez une petite
annonce sur les sites prévus à cet effet , vous recevrez de nombreuses
propositions . Cependant , la plupart d'entre elles , ne sont que
fraudes visant à vous soutirer de l'argent .
Hélas , certaines personnes mal intentionnées ont trouvé une astuce
visant à s'enrichir , tout en dépouillant de pauvres gens de leur
argent . Pour cela , faites vraiment attention car ces derniers sont
un peu partout .Mon nom est Stéphane BARBILLON et je viens vous
proposez mes services d'octroie de prêt au cas ou vous serrez dans le besoin .
Vu l'ampleur que prend l'arnaque sur internet , une rencontre peut être envisagée
en vue de vous confirmer ma bonne foi .Si toutefois , vous êtes dans le besoin ,
le plaisir serait pour moi de vous relire .
PS : Mon prêt est accordé dans un délais maximum de 96h soit 4 jours
si bien sur , mes conditions vous conviennent .
Merci pour ce bout de temps que vous aurez consacré pour me lire .
Cordialement
a écrit le 31/05/2011 à 7:35 :
Merci pour cette article.
Projet d'un autre article détaillant les différences et les points communs entre chaque protagoniste du marché en matière de couverture ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :