Immobilier : un abattement exceptionnel de 25% sur les plus-values de cession de résidences secondaires

 |   |  306  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : DR)
Le ministre du Budget a détaillé, ce jeudi, les mesures prises par le gouvernement pour inciter les propriétaires à vendre leur résidence secondaire. Bernard Cazeneuve a annoncé qu'un abattement fiscal exceptionnel de 25% sera appliqué sur les plus-values des cessions effectuées entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014.

L'annonce officielle est enfin tombée. Le ministre du Budget a détaillé, ce jeudi 18 juillet, les mesures adoptées par le gouvernement pour rebooster les ventes des résidences secondaires (la résidence principale déjà exonérée et les logements mis en location ne sont pas concernés). Bernard Cazeneuve a annoncé un abattement exceptionnel de 25% supplémentaire sur les plus-values des cessions réalisées entre le 1er septembre 2013 et le 31 août 2014.

Le ministre a également confirmé ce qu'avait déjà dit le président de la République sur M6 à la mi-juin. Pour être totalement exonéré d'impôt sur les plus-values immobilières, les propriétaires n'auront plus à détenir leur maison depuis 30 ans : au 1er septembre, cette durée sera ramenée à 22 ans.

L'abattement sur la vente des terrains supprimé

Autre nouveauté : l'exonération au titre des prélèvements sociaux - CSG et CRDS - interviendra désormais de manière "beaucoup plus linéaire, beaucoup plus dégressive" chaque année et sera totale au bout de 30 ans, a indiqué le ministre. Enfin, pour encourager les propriétaires de terrains privés à les revendre et donc libérer du foncier pour la construction, les abattements les incitant à garder leurs parcelles longtemps seront supprimés.

Ces mesures devraient permettre de "favoriser les constructions de logements" et de "fluidifier le marché pour faire en sorte que ceux qui ont le souhait d'accéder à la propriété ou qui ont vocation à être locataires de logements puissent le faire dans des conditions financières qui n'obèrent pas leur pouvoir d'achat". Selon Bernard Cazeneuve, le régime d'abattement fiscal mis en place sous le gouvernement Fillon en 2011 "incitait les propriétaires d'immeubles à garder leur bien longtemps, là où dans la crise, on a au contraire besoin d'avoir un marché fluide".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/08/2013 à 14:51 :
le moment est venu d'acheter, notamment dans le neuf! il y a de très belles opportunités avec cette crise! C'est toujours en période de crise que l'on fait les meilleures affaires!
a écrit le 06/08/2013 à 19:39 :
moi je garde mes terrain , d 'ailleurs je vais y planter des sapins , cela pourrait servir en France si il y a une guerre , on fera des cercueils avec .
a écrit le 06/08/2013 à 19:36 :
c'est qui qui qui a des résidences secondaire réponse : LES RICHES , MAIS ILS SONT PARTIS DE FRANCE , IL RESTE QUI : LES POLITICIENS ET TOUTES CETTE CLIC DE HAUT FONCTIONNAIRES
Réponse de le 18/07/2014 à 12:03 :
il y a 9 millions de résidence secondaires en France mais certainement pas 9 millions de riches. avoir surtaxé les plus-values sur les résidences secondaires a fait perdre lesélections à Sarkosy. Hollande ayant fait la même chose, il peut dire adieu à un deuxième mandat
a écrit le 02/08/2013 à 10:09 :
Le propre des maisons secondaires, c'est qu'elles se trouvent souvent dans des bassins sans emplois. Quel intérêt il y aurait à avoir sa maison de vacances près d'une importante zone industrielle ? Les français a la recherche d'un logement (pour se loger, et donc aller travailler) cherchent à se rapprocher de leur lieu de travail, cette mesure ne les concerne donc pas. Par contre ceux qui souhaitent acheter un nouveau bien afin de le louer pour les vacances à prix d'or, vont se frotter les mains (à condition bien sûr que les propriétaires actuels veulent bien vendre leur résidence secondaire).
a écrit le 21/07/2013 à 0:16 :
Une forte fiscalité sur les transactions dissuade les ventes. Idem pour l'achat à cause d'une fiscalité trop lourde sur la propriété.
Cependant, on va aider ici quelques ventes surtout dans des régions ayant beaucoup de résidences secondaires, souvent moins chères que dans les zones où le logement manque vraiment.
Réponse de le 13/08/2013 à 1:36 :
Non, c'est l'espoir d'échapper à cette fiscalité qui les conduit à attendre quand ils sont déjà moins taxé que les entreprises sur leurs bénéfices... Mais bon, vous êtes tellement gavé de mesures clientélistes que vous avez perdu toute échelle de valeur dans la création de richesse pour oser vous plaindre. Les moins pire parmi ceux qui se scandalise de payer des taxes sur leurs PV ont le mérite de faire des travaux de leurs mains : Du reste, qu'ils se demandent à quels niveaux sont les taxes qui frappent un artisan quand ils ruminent au pire leurs 30%. Il est grand temps que l'on cesse d'orienter nos concitoyens vers l'immobilier pour l'enrichissement personnel, ça passe par des taxes plus forte sur les gains dans l'immobilier que les gains à travers la création d'une entreprise : L'état n'a pas à vous faciliter la tâche là où ça sert à rien économiquement, ces dérives sont purement électorales...
a écrit le 19/07/2013 à 18:31 :
A tous ces "irrespectueux" commentateurs : parlez-nous du beau CHÂTEAU de Cécile DUFLOT qu'elle a en région parisienne ? Et pourquoi a t'elle besoin de se loger GRATUIT dans les BUREAUX de SON MINISTERE ? Y aurait-il urgence à ce qu'elle soit logée près de ses bureaux à l'Elysée ? !!! Et là ce sont les CONTRIBUABLES qui PAYENT, et vous n'en parlez pas !
Réponse de le 19/07/2013 à 22:42 :
On se gave sur notre dos, tout le monde le sait, mais voyez vous quelqu'un réagir en dehors de vociférations sur internet?
a écrit le 19/07/2013 à 18:25 :
Le marché, appelé par nos politiques, de résidences secondaires est difficile dans le Sud-Aveyron (St-AFFRIQUE) : tous les Services publics ont fermé (1 seul tribunal de commerce à Rodez, il n'y a plus de Juge d'Instruction, l'Hôpital restant s'appelle communal et ne tient que grâce à sa maternité, etc). Encore jeune nous avons voulu garder la maison où ont vécu nos parents pour pouvoir nous y retrouver en vacances, mais des travaux s'imposent que nous sommes en cours de réaliser (salle de bains, cuisine) et nous essayons de la louer pour en amortir un peu les frais ! Mais il n'y a plus de travail, donc les candidates ne vivent que de CAF et les agriculteurs ne déclarent que 4000 euros de moyenne de revenus.
Dans les petites Communes du St-Affricain il y a des logements HLM libres : la preuve on trouve des offres de locations de HLM émanant de ces villages, situés autour de St-Affrique. Quant à parler de PV ? pas dans les campagnes. Quant à la revente, il n'y a plus de travail pour les gens ! Et ceux qui ont voulu du travail sont partis ! La situation des résidences secondaires (ou aussi "maisons de famille", car il a fallu partir de là pour avoir du travail) n'est, pour moi, pas brillante du tout, d'1 manière générale.
Réponse de le 19/07/2013 à 23:37 :
"Quant à parler de PV ? pas dans les campagnes" : Les 100% à 200% de PV existent en campagne là où il y a du boulot et des terrains libérés au compte goutte. Si on taxe moins ces PV que les gains dans les entreprises, on arrive à la situation actuelle où tous se ruent sur la pierre partout là où il reste des entreprises, donc des actifs à siphonner.
a écrit le 19/07/2013 à 18:11 :
Je suis d'origine AVEYRONNAISE et l'on m'a toujours appris à respecter les aînés : on m'a aussi appris à dire "la dame", "le monsieur", à me lever dans le bus scolaire, etc, etc.... En un mot LE RESPECT ! Et croyez-moi c'est cela qui a toujours fait la DIFFERENCE : LE RESPECT ! Ce qui n'est pas le cas de tous ces commentateurs (que je vois âgés de 33 ans et plus) qui je suppose, ne travaillent pas : ils ont tellement de haine qu'aucun patron n'en veut !
Réponse de le 19/07/2013 à 18:48 :
Le respect ne se décrète pas, il se mérite et il se doit d'être mutuel.
Réponse de le 19/07/2013 à 19:52 :
Le premier des respect est d eviter les pseudos invisibles
Réponse de le 19/07/2013 à 23:32 :
"Et croyez-moi c'est cela qui a toujours fait la DIFFERENCE : LE RESPECT !" : Louer des taudis à des jeunes qui n'ont pas le choix d'accepter ou non, c'est ce que vous appelez le respect? A défaut de faire partie des bailleurs, vous êtes nombreux à demandez à ce qu'il n'y ait pas d'abus de position dominante sur le marché du logement? Que se passent-ils sur les marchés qui n'enrichissent pas un grand nombre d'électeurs? On laisse EDF monter ses prix de 50%? "qui je suppose, ne travaillent pas : ils ont tellement de haine qu'aucun patron n'en veut !" : Justement si. Seulement, quand bien même ils gagnent bien leur vie, ils ne peuvent pas trouver un toit où fonder une famille après qu'on a dopé une bulle immobilière avec leurs impôts pour protéger votre enrichissement sans cause à grand coup de sauvetage du marché de l'immobilier. Actuellement, vous siphonnez les revenus des jeunes qui partent les poches vides au titre qu'ils n'échappent au besoin d'occuper un logement là où ils ont du travail, vous exigez encore la solidarité quand vous avez concédé des pensions de misère à vos propres parents et vous demandez du respect? Vous vous moquez du monde! Un jour, vous vous retrouverez peut-être en position de payer ce que vous pouvez payer sans avoir le choix d'être client ou non, vous vous retrouverez surement en position d'accepter les pensions de retraite qu'on voudra bien vous donner et vous comprendrez alors la situation dans laquelle s'est retrouvée notre génération face à la votre.
Réponse de le 20/07/2013 à 6:04 :
Si vous, les Parisiens vous êtes stressés, partez en vacances dans le Sud-Aveyron : vous pouvez louer 1 de nos maisons de famille pour à peine 300 euros/mois, meublée bien sûr avec les meubles que nous ont laissés nos parents qui viennent de DCD, donc des bons meubles de campagne - et pas du Ikea -). Vous y apprécierez la nature, les volailles qui courent encore dans les champs, les brebis qui broutent, vous y mangerez du ROQUEFORT que vous aurez tout le plaisir d'aller acheter vous-même directement aux Caves de Roquefort, vous verrez les rivières et ruisseaux clairs avec des poissons sereins, et surtout vous y passerez des nuits de fraîcheur et de calme. Voyez le syndicat d'initiative de St Sernin-sur-Rance, de Belmont-sur-Rance, enfin dans ces coins-là. Et vous apprécierez combien les gens vous font confiance !
Réponse de le 20/07/2013 à 8:24 :
Je rêverai d'aller habiter dans un tel endroit, mais de votre propre aveu, il n'y a plus de boulot.
Réponse de le 04/08/2013 à 14:37 :
...mais il reste des chênes...
a écrit le 19/07/2013 à 17:07 :
un peu plus petite que la villa "La Sapinière" à Mougins appartenant à un certain "Moi Président"
Réponse de le 19/07/2013 à 22:45 :
il n'a pas que celle là...il y en a même en dehors de France........que voulez vous c'est normal! nous , nous ne sommes que des manants, bons à payer, payer, payer.............travailler, travailler, travailler...et crever ! !
a écrit le 19/07/2013 à 16:39 :
Pauvre France
Les jeunes ne savent pas ce qu'ils disent et font un amalgame de tout.
Il y a beaucoup de gens qui n'ont pas hérités. Beaucoup ne sont pas propriétaires.
Quand je vois vos discours je ne sens que la haine du jeune obligé d'aller au charbon à son tour.
Les personnes nées après guerre ont beaucoup crevé de faim. Le berceau n'était pas forcément rose. Les études pas toujours possibles. Maintenant l'accès aux études est possible pour qui s'en donne le courage.
Quant aux retraites de nos aînés nous ne nous posions pas la question de les payer ou non ça nous paraissait normal puisqu'ils nous avaient élevés. Ils avaient pour beaucoup travaillés très dur.
Les politiques ne sont absolument pas la majorité des Français.
Il ne faut pas sa tromper de cible.
Réponse de le 19/07/2013 à 17:02 :
Retraitée non assise sur des parpaings que vous voudriez transformer en or net d'impôt, vous n'êtes pas la première visée par cette fronde :-)
Réponse de le 19/07/2013 à 18:04 :
Vous avez raison ! je suis d'accord avec vous, beaucoup se trompent de ciblesn, et les politiques pendant ce temps en profitent et nous enfument ! (cibles )
Réponse de le 19/07/2013 à 18:38 :
"Quand je vois vos discours je ne sens que la haine du jeune obligé d'aller au charbon à son tour." : En matière d'amalgame, vous êtes bons aussi!!! Quelle était la profession du pauvre monsieur qui se plaignait d'impayé lors de l'émission avec Hollande? Un professeur qui s'étonnait qu'ils soient peu nombreux à pouvoir payer 1500 euros pour rentabiliser son investissement! Vous voulez nous faire croire que les enrichis sans cause de l'immobilier sont des grands travailleurs? A d'autre! Nous les connaissons ceux qui ont reconstruit la France : C'est la génération de nos grands parents, pas celle de nos parents! "Les personnes nées après guerre ont beaucoup crevé de faim." : Bien sûr, quand ils ont commencé à bossé dans les années 70/80 aussi peut-être? "Quant aux retraites de nos aînés nous ne nous posions pas la question de les payer ou non ça nous paraissait normal puisqu'ils nous avaient élevés." : On voit le niveau de retraite des 80 ans derrières lesquels vous vous cachez : 400 à 1000 euros (oui, les dames n'étaient pas déclarée quand elles travaillaient avec Monsieur)
a écrit le 19/07/2013 à 15:07 :
Encore une fois, beaucoup de commentaires stupides et aigris, avec en plus un français plus qu'approximatif!

Certains feraient mieux de se taire plutôt que d'écrire n'importe quoi... Pauvre France...
a écrit le 19/07/2013 à 15:01 :
"inciter les propriétaires à vendre leur résidence secondaire".... encore faut il qu'il y en ait qui puisse acheter ... c'est une mesure pour les départements qui empoche l'augmentation des droits de mutation peut être ?
a écrit le 19/07/2013 à 14:40 :
Le commentateur qui depuis un iphone attribue tous ses malheurs à la génération dite de 68 devrait étudier la réouverture de camps mouroir, ça rappellera des choses... Je crains que son opinion soit un peu biaisée et traduise un besoin freudien de meurtre du père. Ce n'est pas avec ça que l'on bâtit une fiscalité. Pour le reste l'immobilier n'est pas un investissement inutile, à preuve on en manque et pullulent les mal ou pas logés sans parler de l'immobilier dit commercial et industriel qui peut aussi être utile, tout le monde ne travaille pas en plein air. En conclusion, ne pas décourager l?investisseur (même si ce vilain avait 18 ans en 1968) a du sens.
Réponse de le 19/07/2013 à 15:45 :
Franchement j'adhère dans les grandes lignes au discours de 'Génération feignasse' ne vous en déplaise ... Pourquoi cette génération refuse-t-elle de faire son bilan, son auto critique ? On parle dans cet article des résidences secondaires, qui croyez-vous que cela concerne ? La fiscalité en France est punitive pour les célibataires (souvent des jeunes), les familles dont le quotient familial ne cesse d'être rabotée, on nous parle encore d'un nouvel impôt solidarité pour la dépendance. Tuer son père ? Vous tuez vos enfants...
Réponse de le 19/07/2013 à 15:46 :
d'un autre cote, la generation 68 a bien vecu grâce aux reste des 30 glorieuses, puis a continue a bien vivre en endettant le pays, dettes que les jeunes d'aujourd'hui et de demain et d'apres-demain devront rembourser. Donc SVP, ne donnez surtout pas un blanc-sein a la generation 68!
Réponse de le 19/07/2013 à 17:18 :
Une génération n'est ni un être moral ni un objet politique et cette approche, sorte de lutte des classes revisitée façon classe d'âge, ne vous conduira pas à la solution des problèmes. Notez au passage que les hommes politiques qui ont construit le désastre actuel n?appartiennent pas à la génération d'après guerre, mais à celles d'avant (Mitterrand né en 1916, Chirac 1932, Giscard 1926, Jospin 1937, Barre 1924....), Par contre 2 choses sont vraies: 1/ On ne pourra pas entretenir le monceau de vieillards qui s'annonce d'ici 2060 (et vous serez dans le coup vous aussi) et il faudra probablement suivre les recommandations de ceux qui militent pour le "droit à mourir dans la dignité" et 2/ Il y a aura défaut sur la dette; la France n'a jamais remboursé ses dettes excessives car c'est impossible, tout simplement (dettes de la monarchie et de la révolution liquidée en 1797 par la banqueroute dite des 2/3, dettes de 14-18 soldées par la dévaluation du franc des 3/4 par Poincaré en 1927, dettes de 39-45 liquidées par l'hyperinflation, savoir 50% l'an chaque année de 1945 à 1948). Courage, vous voyez, tout n'est pas perdu...

Réponse de le 19/07/2013 à 18:55 :
Le seul placement actuellement valable à l'abri de la gigantesque perte de valeur de la monnaie qui se profile à l'horizon, c'est l'immobilier BIEN placé, ce que savent parfaitement les grincheux anti-vieux de ce forum . Ils ont peur de rester avec leur monnaie de singe. Placez impérativement et sans tarder dans de l'immobilier BIEN placé quelque soit la fiscalité (qui dans 20 ans sera bien différente). N'écoutez surtout pas les oiseaux de mauvais augure. Recherchez dès aujourdhui des biens BIEN placés. Vous ne le regretterez pas. Ils ne s'effondreront jamais, la monnaie SI.
Réponse de le 19/07/2013 à 22:48 :
c'est ce que j'avais aussi envisagé avec "générations feignasses" une grosse névrose qu'il doit trainer depuis belle lurette pour nous faire à chaque fois, un "caca nerveux" sur LT !
a écrit le 19/07/2013 à 14:16 :
Vendez maintenant. Dans 15 ans, vous serez morts !
Réponse de le 19/07/2013 à 15:44 :
Ça nous rendrait service... hein les vieux !
a écrit le 19/07/2013 à 13:58 :
Plutôt que de s'occupez des gens de 68 ça vous direz pas de pensez au présent. Ce qui est fat est fait, ravaler votre jalousie. Pensons à ce qui pourra nous éviter de reproduire les mêmes erreurs non ??
Réponse de le 19/07/2013 à 14:12 :
Ba bien sur, dédouanons les 68ards... Quant à votre phrase 'ça vous direz pas de pensez au présent', une mine d'or...
Réponse de le 19/07/2013 à 14:15 :
Des cours de conjugaison ? :-)
Réponse de le 19/07/2013 à 15:35 :
Oui, il faudrait que je me relise effectivement. Mais ça n'empêche que tout le monde rejette la faute les uns sur les autres. Ce n'est pas comme ça que l'on avancera. Trouvons plutôt des solutions qui éviteront de répéter les mêmes erreurs. Enfin, je sais pas peut être avez vous d'autres solutions maître de la langue française. On dirait des vieux, jaloux de ce que vous n'avez pas. Au lieu de se comparer aux autres, améliorons notre situation et donnons nous du mal pour y arriver sans avoir besoin de regarder derrière non ?
Réponse de le 19/07/2013 à 16:10 :
Les premières solutions arrivent, pour ce qui est du logement. Taxation de la rente a minima au même niveau que le travail. Arrêt de la solvabilisation de la demande par les deniers publics. Le recul du gouvernement sur l'exonération de la taxation des PV au bout de 30 ans n'est qu'un recul provisoire pour tenter de relancer un marché atone. En toute logique, cette taxation devrait être étendu prochainement à la RP.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:19 :
Oui Hugo, c'est bien gentil. Comment concrètement améliorer sa situation ? En bossant (tout effort est confisqué dans ce pays) en pleurant pour des subventions, en attendant l'héritage ? Je ne vois pas en quoi les jeunes sont responsables d'une situation subie. Bien sûr qu'on se compare aux générations précédentes, nous n'aurons jamais les mêmes opportunités, ce n'est pas grave en soi mais qu'on cesse de nous faire payer en nous culpabilisant en prime.
Réponse de le 20/07/2013 à 1:03 :
"Ce qui est fat est fait, ravaler votre jalousie." : Vous allez nous expliquer que vous êtes parmi les jeunes qui payent le prix fort avec l'argent de votre travail et que vous le vivez bien? Désolé de douter, mais les seuls à se complaire dans cette situation sont ceux qui écartent la concurrence en recevant une partie de l'immobilier surévalué des parents... "On dirait des vieux, jaloux de ce que vous n'avez pas." : S'agacer de bosser plus pour maintenir le train de vie de personnes qui vous conduisent par leur boulimie en matière d'immobilier à partir si vous voulez fonder une famille n'est pas jalousie gratuite. Il n'y a pas de magie à ce qu'ils découvrent la crise uniquement quand on parle 5 ans plus tard de désindexer leurs pensions de l'inflation quand notre génération fait face au chômage, aux contrats précaires et aux baisses de salaires depuis quelques années déjà. "Au lieu de se comparer aux autres, améliorons notre situation" : Au contraire, observons ceux qui réussissent et suivons le mouvement! 1) On vit mieux en travaillant moins et en gagnant 30% de moins dans des villes 5 fois moins cher que la capitale. 2) On vit mieux avec des bons métiers dans des pays qui ne spolient pas les jeunes pour maintenir le train de vie des anciens. On veut cesser l'exode et faire pousser des entreprises : On se contente d'arrêter de subventionner l'immobilier pour le maintenir à des prix délirants et on aligne sa fiscalité sur la fiscalité des entreprises pour qu'il soit moins rentable d'investir dans la pierre que dans une entreprise.
a écrit le 19/07/2013 à 13:46 :
rien à rajouter...si ce n'est que le véritable pouvoir est entre les mains de celui qui pousse le fauteuil roulant et non l'inverse...le jours où les 68ards seront trop vieux pour partir en thalasso payée par la sécu et en croisière costa payées par des retraites délirantes et qu'ils savent non financées; ils auront alors toute l'attention et l'affection qu'ils méritent...et ce,à la hauteur de celle qu'ils ont eu pour les générations suivantes...les journées sont longues, très longues, seul dans un mouroir...
Réponse de le 19/07/2013 à 15:26 :
Vous devriez demander aux plus anciens qui vivent "en thalasso" grâce à l'amiante qu'ils non rien compris au bonheur de la cure. Je vous adore vous êtes un homme de valeur cela se sent mais peut-être pas de la même valeur que la morale enseignée il y a bien longtemps dans les écoles. Soyez patients nos ainés vont partir vous pourrez enfin trouver la sérénité en pèlerinage dans nos cimetières ,belle perspective d'avenir mais chacun choisit celui-ci.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:00 :
Cessez de vouloir faire pleurer dans les chaumières avec votre amiante. La pollution, la malbouffe, les perturbateurs endocriniens, c'est pour nous. On peut faire un concours du plus misérable si vous le souhaitez...
Réponse de le 19/07/2013 à 18:08 :
oui, mais vous oubliez que la pollution actuelle atteint TOUT LE MONDE, en plus de votre petite personne! pfffffff, qu'est ce qu'il faut pas entendre comme c...eries !
Réponse de le 19/07/2013 à 18:19 :
Ah oui c'est la faute des autres , des vieux, des chinois( Le Pen, Montebourg) etc .A vous lire, on comprend le déclin de la France. Vous ne risquez pas avec votre mentalité de conquérir le monde .On ne peut commencer sa vie dans un chateau, d'abord commencez à vivre dans une masure comme beaucoup des gens des pseudo "trente glorieuses"(période où les femmes restaient à la maison) et essayez de construire votre avenir de vos mains sans pleurnicher sur vos prédecesseurs. Avec les dettes, vous héritez aussi des actifs (hopitaux, écoles, universités gratuites, cadre et niveau de vie etc;;; ) Si Hollande modifie la fiscalité immobilière ce n'est pas pour nous faire plaisir mais uniquement parce que personne n'achète et personne ne vend. Il a voulu avec .Duflot s'aligner sur les idées de Mélenchon (taxation du capital comme les salaires : très bon pour gagner les élections mais très mauvais pour l'économie)
Réponse de le 19/07/2013 à 18:36 :
Proposition : si on taxait actuellement tous les poils dans la main, la France deviendrait riche
Réponse de le 19/07/2013 à 18:58 :
Les jeunes ne veulent pas de château, ils aspirent juste à pouvoir se loger décemment avec les fruits de leur travail.
Réponse de le 19/07/2013 à 22:51 :
Pauvre 'générations feignasses "! c'est peut être ce que vous avez entendu souvent , étant plus jeune par des membres de votre famille, pour être aussi frappé "? Triste, faites vous aider...
Réponse de le 19/07/2013 à 23:04 :
il y en a beaucoup, et PAS QUE DES JEUNES ! qui aspirent à "pouvoir se loger décemment avec les fruits de leur travail, figurez vous ! ne regardez pas toujours votre petit nombril ! vous n'êtes pas seul au monde à ETRE DANS LA MERDE ! !
Réponse de le 20/07/2013 à 1:13 :
"Si Hollande modifie la fiscalité immobilière ce n'est pas pour nous faire plaisir mais uniquement parce que personne n'achète et personne ne vend." : Ils y croient en plus... Quand ils vont tous mettre en vente en même temps et baisser les prix pour vendre dans les clous, leurs plus-values vont fondre de toute manière... Bien joué M. Hollande! "Duflot s'aligner sur les idées de Mélenchon (taxation du capital comme les salaires : très bon pour gagner les élections mais très mauvais pour l'économie)" : C'est bon, on voit les bienfaits sur l'économie d'avoir des riches toujours plus riche grâce à des capitaux qui travaillent plus et des pauvres toujours plus pauvre car on reporte les taxes sur le travail! Les pays qui suivent vos beaux principes sont dans un état de délabrement bien pire que la France! Ceux qui ont une industrie plus forte ont simplement protégé leur pays contre une gangrène par la rente immobilière. L'Allemagne maîtrise ses loyers depuis des lustres, une armée d'ânes ne s'y bat pas pour acheter des ruines de 30m² à 150 000 euros en espérant trouver un bénéficiaire des APL pour louer à 700 euros. Du coup, ils investissent dans leurs entreprises et celles-ci prospèrent! Ils n'ont pas besoin de récupérer leurs subventions en taxant des plus-values : Les prix n'ont pas flambés sous l'effet d'un marché libre et subventionné!
Réponse de le 20/07/2013 à 8:31 :
Eh bien BOSSEZ mon vieux. Quand on veut on peut, c'est bien ce nos aînés nous disent, n'est-ce pas ?
a écrit le 19/07/2013 à 13:09 :
Tout...pour soutenir la bulle immobiliere...??? et rien pour ceux qui doivent mettre en location leur residence principale et relouer ailleurs pour trouver du boulot....on s inquiete de ceux qui ont deja deux maisons...???
a écrit le 19/07/2013 à 12:38 :
68% des riches en France le sont par héritage contre 27% aux USA, tout est dit je crois ...
Réponse de le 19/07/2013 à 14:06 :
effectivement, il est diffcile en France de s'enrichir par le travail vu les taxes et impots. Normalement que la majorité le soit par le sang donc. Le jour ou vous pourrez vous enrichir librement sans être montrer du doigt ou spolier vous verrez que ce ratio baissera.
Réponse de le 19/07/2013 à 15:43 :
Il n'y a plus d?ascenseur social en France et tout notre malheur vient de là...
Réponse de le 19/07/2013 à 15:47 :
@Banker: +1... pourquoi travailler plus si c'est pour ne rien obteir en plus?
Réponse de le 19/07/2013 à 16:42 :
Si nous comparons pas les droits de succession France-U.S.A, alors comparons TOUS les impots : Les Français sont écrasés de prélèvements. Et, s'agissant des prélèvements sociaux, quoi qu'on caricature, ayant vécu aux U.S.A, Tous les Américains ont une bonne protection sociale. Le nombre de pauvres est aussi élevé en France en % de la population, malgré son système social.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:43 :
Y en a qui trouvent que travailler presque gratis c'est normal à partir du moment où l'on " a la chance d'avoir un job" ! eh ouais; faudrait savoir !
Réponse de le 19/07/2013 à 18:09 :
Le travail n'enrichira jamais son homme !
a écrit le 19/07/2013 à 11:50 :
Ce qui est fantastique dans ces décisions et commentaires c'est cette position bien française que seul le salaire est un gain honnête ( et encore s'il n'est pas trop élevé). Tout le reste, profit des entreprises, gains sur les placements financiers, immobiliers, n'est qu' horrible spéculation contre les honnêtes gens et mérite des taxations complémentaires punitives.
La photo accompagnant l'article est d'ailleurs bien révélatrice de cet état d'esprit.
La France refuse la prise de risque, condamne ceux qui en prennent, refuse la récompense du succès, rejette la sélection puis s'étonne de faire du sur place dans un environnement où tout doit être "moyen". On condamne les rentiers du placement qu'on a jamais osé faire en bon rentier de l'avancement à l'ancienneté.
Comment s'étonner que ce pays d'aigris jaloux et passéistes ait des résultats à la hauteur de ses ambitions ?
Réponse de le 19/07/2013 à 12:07 :
La génération des endetteurs extrêmes prend toujours la même tactique : se faire passer eux les rentiers immobiliers, pour des investisseurs et des créateurs de richesses, alors qu'ils se sont enrichis sans causes en faisant par dessus le marché, payer leurs impôts par les vrais créateurs : les entrepreneurs et les salariés du privé ! Leurs seuls talents sont d'être nés à la bonne époque, d'avoir hérité d'un patrimoine immobilier, d'avoir élu des politicards complaisants qui leur ont servi la soupe de la subvention immobilière et de la niche fiscale, au lieu de laisser les patrons créer des vrais emplois marchands. Le dernier argument des anciens des barricades : nous serions des envieux. Non : nous leur payons leur train de vie indu par nos impôts et cotisations excessifs, nuance ...
Réponse de le 19/07/2013 à 13:54 :
'seul le salaire est un gain honnête'
Si cela était vrai, il n'y aurait pas d'IR et on inciterait les gens à bosser. Vous vous trompez, en France, seul l'assistanat n'est pas honteux.
Réponse de le 19/07/2013 à 16:12 :
@génération feignasse. Merci pour le commentaire, on ne pouvait rêver de plus belle démonstration !
Réponse de le 19/07/2013 à 16:31 :
Oui, la spéculation sur un bien de première nécessité tel que le logement est destructrice. Voilà bien pourquoi les plus-values immobilières, défalquées de l'inflation et des travaux justifiés, doivent être lourdement taxées sans exonération et sans distinction entre RS et RP.
Réponse de le 20/07/2013 à 1:24 :
"Tout le reste, profit des entreprises, gains sur les placements financiers, immobiliers, n'est qu' horrible spéculation contre les honnêtes gens et mérite des taxations complémentaires punitives" : Arrêtez d'essayer de vous mélanger aux entrepreneurs, vous faites tâche... Si vous consacriez votre capital à l'investissement dans l'entreprise, il y aurait moins de problème d'emploi. Seulement, il est plus facile de pleurer en coeur pour des subventions quand l'immobilier ne se vend plus à vos prix, de se battre pour intégrer les APL dans les loyers et de se battre pour ne payer aucune taxe sur l'enrichissement par la pierre. "On condamne les rentiers du placement qu'on a jamais osé faire en bon rentier de l'avancement à l'ancienneté." : Ça s'appelle l'expérience quand ça n'est pas mécanique. Vous m'excuserez, mais il est plus noble d'espérer devenir rentier de son savoir en prenant des activités de conseil qu'en rêvant de piquer le tiers des revenus de ménage qui n'échappe pas au besoin d'occuper un logement pour bosser. "La France refuse la prise de risque" : Nous condamnons les mesures qui font que vous ne prenez aucun risque en matière d'immobilier. Quand vous êtes en difficulté, on creuse la dette à nos frais pour vous aidez. "Comment s'étonner que ce pays d'aigris jaloux et passéistes ait des résultats à la hauteur de ses ambitions ?" : Gardez votre rhétorique minable, vous êtes les premiers à pleurnicher quand vous devez par exemple payer l'électricité au prix coûtant.
a écrit le 19/07/2013 à 11:08 :
si tout le monde vend leur terrain pour y construire des logements, qu'aura t'on demain pour nourrir nos enfants si il n'y a plus de terres à cultiver ? je remercie Mr LeFoll et Mme Duflot de se pencher sur cette question.
a écrit le 19/07/2013 à 10:47 :
des rentiers de la politique qui protègent d'autres rentiers de l'économie....quelle surprise !?! pourtant c 'est bien connu; les loups ne se mangent pas entre eux....moralité, faut monter sa boite en dehors de se pays où s'expatrier dès qu'on le peut...et laisser les loups 68ards entre eux....et très vite, ils commenceront à se manger , pendant que de l'étranger, nous nous délecterons de ce spectacle !
Réponse de le 19/07/2013 à 11:20 :
Ils ont commencé à se bouffer entre eux : regardez le discours des rentiers immobiliers contre les rentiers de la haute fonction publique et les rentiers de la politique ! La génération 68 étant composée d'hyper individualistes narcissiques, ça ne peut que mal finir ...
a écrit le 19/07/2013 à 10:34 :
C'est quand même à côté de la plaque. La grande majorité des résidences secondaires ne sont pas en zone tendue ni réellement en zone d'emploi. L'intérêt pour remettre du m2 de logement utile est quand même assez nul. De plus, les résidences secondaires sont souvent issues d'héritages familiaux. Donc soit des indivisions pas forcément simples à solder (donc pourquoi cela se vendrait-il plus vite maintenant?), soit des aménagements des lieux en fonction d'un usage "vacances" dont on peut considérer qu'il n'est pas adapté à de futurs habitants qui s'y installeraient pour travail-famille à l'année. Donc pas sûr que cela suscite des achats plus massifs que ceux en cours.
a écrit le 19/07/2013 à 9:19 :
Vu de l étranger , on se marre bien !! On vous taxe le lundi et on relance le mercredi :) ... Idem pour les emplois d apprentis : on supprime le matin , puis on relance le lendemain !!!! Mais comme l à dit le chef de la 7 eme compagnie le 14 juillet : nous garderons le cap !!! ( ben jette ta boussole , elle à le hoquet socialiste ..).
Réponse de le 19/07/2013 à 14:39 :
vu de l'étranger, vous avez une culture française et des références bien marquées ! la 7ième compagnie ! la "culture" française s'exporte donc bien !
a écrit le 19/07/2013 à 9:00 :
Il y a une hausse d'impôt ça râle, il y a une petite baisse ça râle... ah la France divisée.

En plus certains croient encore que la dette est remboursable.
a écrit le 19/07/2013 à 8:31 :
La génération des enfants gâtés laisse comme héritage à ses descendants une économie en ruine, des valeurs morales détruites, des dettes pour plusieurs générations ... Mais elle veut jouir sans entraves jusqu'au bout ...
Réponse de le 19/07/2013 à 9:11 :
et en plus elle est moralisatrice .
Réponse de le 19/07/2013 à 9:42 :
Aux aigris il faut toujours revenir sur les dates. La France a connu le droit au crédit pour tous ce qui a permis le développement de nos industries pour faire face à la demande de la consommation à partir de la fin des années 60 en général la population de cette époque est aujourd'hui à la retraite mais avec des semaines de travail jusqu'aux années Mme Aubry M. DSK bien supérieures à 35 heures et avec moins de 5 semaines de congés. Puis est arrivée le messie!!!! M. Mitterrand qui était de gauche car là il y avait une place qui a ouvert à outrance le chéquier social à des français qui voyait que le monde était seulement hexagonal que le reste du monde était sous développé autant sur le plan des idées que sur le plan intellectuel. Les français ont applaudi des deux mains car la période VGE un début faible, mais déjà mal vécu par les citoyens, d'une distribution freinée de l'argent facile. A cette époque le droit de vote était à 18 ans ce qui fait que cette génération qui n'est pas des barricades de 68 comme vous le dites dans un autre commentaire est aujourd'hui quinquagénaire. Les erreurs commises ne sont pas celles des citoyens mais celles des institutions donc en premier le politique qui a toujours voulu gérer le pays pas par la vérité mais par la course aux bulletins de vote. Que vous soyez aigri pourrait se comprendre mais que faites vous pour être mieux dans votre peau, je vois que vous avez un IPhone donc déjà dans la consommation non obligatoire ou profiteur!!!! des outils mis à votre disposition par votre entreprise, allez ne lisez pas ce qui vous chagrine, et surtout ne vous trompez pas de cible le politique sans grande valeur morale, pas le citoyen.
Réponse de le 19/07/2013 à 10:37 :
saraminda, votre ardeur anti socialiste peut bien vous aller , mais elle n'est pas conforme A LA realite.... comme disait coluche , mitterand a ete le meilleur de tous les president... sont probleme c'est que c'etait un monsieur a l'ancienne,(ecoute tel, services speciaux a son ordre ect...; ) mais malgres cela, il avait trees bien compris l'importance de la relance par le batiment.... certes de la dette en plus, mais une inflation de 18%/an , et augmentation de salaire equilvalente ou meme superieur ...
tous ont profité de cette perdiode et aujourdhui le nier de la part de la generation qui travaillait a cette epoque , c'est QUE PURE MAUVAISE FOI .... c'est ette generatyion qui a ruinée la france, n'ont pas a cause de miterrand mais bel et bien a cause de leur egoisme... tous ces gens ont ete formés sur le tas, avec la generation precedente, patiente, aimant transmettre des savoir, la generaito nquî a suivie, n'a fait que profiter de leurs anciens , et ne rien transmettre aux suivants.... ils se prennent en plus pour des bons, et ne sont que des moralisateurs, qui pourant devraient fermer leur g.e.l.e
Réponse de le 19/07/2013 à 11:37 :
Lorsque vous aurez autant travaillé, économisé que nous vous pourrez parler! faites donc, vos preuves, on attend de voir...et puis faites vous donc soigner, cette névrose fait vraiment peine à voir.....
Réponse de le 19/07/2013 à 11:38 :
T'as tout faux, mon pote !
Réponse de le 19/07/2013 à 11:50 :
Les boomers ont voté Mitterrand en 81 (32 ans déjà !) pour la 5eme semaine et la retraite à 60 ans. Pour les fils à papa et ceux qui avaient l'aubaine d'hériter jeunes d'un patrimoine immobilier, ça a été jack pot : bon petit job peinard, courte carrière, 5 semaines de congés et RTT sur la fin, no stress (pas d'informatique, pas d'hyper concurrence, statut CDI hyper protecteur etc.). La génération de 68 est partie en retraite dans les meilleures conditions de tous les temps. Le hic est que tout ça va être payé par les suivants vu que leur niveau de vie était ...à crédit depuis 30 ans (4.000 milliards de dettes)
Réponse de le 19/07/2013 à 11:58 :
Quand un entrepreneur bosse pour l'état 60% du temps, il bosse en particulier pour payer les pensions Ponzi des 68 et pour compenser les niches fiscales des enrichis sans causes de l'immobilier. Le chef d'entreprise ne sera jamais un rentier aigri, c'est le plus grand exploité du système mis en place par les enfants gâtés !
Réponse de le 19/07/2013 à 13:36 :
Allez une petite sieste, et comme "Mars", ça repart !
Réponse de le 19/07/2013 à 15:17 :
@HADES effectivement mon message paraît anti PS ne vous méprenez pas je suis tout aussi anti M. Chirac le roi de ma magouille plus dans les affaires que dans l'avenir de la France avec un dernier mandat dont il avait oublié que son trône avait été sauvé non pour ses compétences mais pour des questions purement de rejet de son concurrent pas des plus inspiré d'ailleurs en matière économique ne parlons pas du fanfaron M. Sarkozy tout dans le discours peu dans l'efficacité, que nos amis allemands appréciaient avant tout comme ambassadeur de la chancelière. Mais sur le plan des "innovations économiques" M.Mitterrand a été novateur mais au prix d'un décrochage brusque de la France accentué par les années de la règle de trois des 35 heures. Je voyage depuis des décennies pour mon job cela permet de voir comment se comporte économiquement d'autres pays que nous avons négligé et politiquement sous estimés par notre "supériorité" de politiciens imbus de leur personne mais tellement éloigné de l'avenir de la France. Dans notre pays les politiques sont des coureurs aux bulletins de vote pas des femmes et hommes de responsabilité. La France politique n'a pas de couleur pour la France sauf celles des dorures de la République qu'elle a verrouillé à son profit et pour cela elle doit flatter le citoyen qui pendant des décennies à cru aux discours de nos Pieds Nickelés au détriment de la vérité, travailler, innover, créer, partager ce qui est possible, pas l'impossible par l'emprunt, l'impôt et la taxe permanente. Ceux qui sont sur le carreau sont toujours les mêmes, les citoyens les plus faibles les plus vulnérables dont les politiques abreuvent de mensonges et leur faire croire qu'avec eux, droite ou gauche, ils seront demain mieux qu'aujourd'hui alors que le contraire se produit à chaque changement de politiciens de la dorure.
a écrit le 19/07/2013 à 8:17 :
Pour fluidifier le marché et faciliter les arbitrages, il faut supprimer totalement l'impôt sur la plus-value des résidences secondaires quand l'argent de cette vente est utilisé pour l'achat d'une autre résidence.
L'impôt sur la plus-value est un frein à toute volonté de mouvement.
Réponse de le 19/07/2013 à 10:08 :
Pas tout à fait d'accord: les societiés commerciales paient des impôts, pourquoi les marchands de biens?
a écrit le 19/07/2013 à 8:02 :
ce n'est pas une mauvaise chose, même pour moi qui est contre les cadeaux fiscaux, car ça va ramener de l'offre sur le marché et c'est bien le but recherché, et qui dit augmentation de l'offre en ces temps difficiles dit aussi baisse des prix.
a écrit le 19/07/2013 à 6:42 :
Encore un abattement pour les mêmes : la génération soixantuitarde qui non seulement trouve normal d'avoir payé l'immobilier à bon marché mais bénéficie en plus d'avantages fiscaux pour leur investissement . On retrouve bien la sale mentalité franco française qui pense que seul l'immobilier est un bon investissement et où l'on privilégie une génération au détriment d'une autre. Belle leçon de fraternité (faudra supprimer ce mot de nos pièces). Rappelons simplement que l'investissement immobilier et plus particulièrement la spéculation immobilière sont à l'origine de la plus grave crise économique depuis 1929.
Réponse de le 19/07/2013 à 8:00 :
leurs héritiers ne se poserons pas de question quand les biens immobiliers leurs tomberons dans les poches sans aucune prise de risque
Réponse de le 19/07/2013 à 8:01 :
c'est triste d'être aigri comme ça!. Méthode du gouvernement: 1 pas en avant, 2 pas en arrière. Pas foutus de prendre une décision et de s'y tenir. En même temps, comme les décisions sont mauvaises, heureusement qu'ils ne s'entêtent pas dans leur bêtise.
Réponse de le 19/07/2013 à 8:27 :
La non prise de risques, ça concerne surtout la génération des barricades qui a spolié ses anciens et qui laisse des dettes (4.000 milliards) à ses descendants : quel bel héritage en perspective pour la jeunesse !
Réponse de le 19/07/2013 à 11:40 :
ah!ah!hi!hi! elle est bien bonne! qu'est ce que l'on se bidonne avec tous ces clichés à la C.N !
Réponse de le 19/07/2013 à 12:00 :
Et une génération qui nie toute responsabilités alors qu'elle est au pouvoir depuis 30 ans. Bientôt ils vont nous dire que leurs dettes, ce sont les nourrissons qui en sont les responsables !
Réponse de le 19/07/2013 à 13:48 :
et pourquoi pas??ah!ah!ah! il y en a pas mal en France, actuellement, non?
Réponse de le 19/07/2013 à 14:09 :
En tout cas, ils ont bien prévu de leur faire payer leur mauvaise gestion. Après moi le déluge comme on dit.
a écrit le 19/07/2013 à 6:26 :
Encore quelques années à supporter le diktat de la génération qui a plombé le pays avec ses dettes et qui compte bien la faire payer par la jeunesse. Barrez-vous à l'étranger les jeunes. Vous y ferez plus facilement votre place au soleil et les cigales paresseuses de la génération barricades ne pourront pas vous spolier de 30% de vos revenus en vous fourguant leurs apparts pourris !
Réponse de le 19/07/2013 à 8:02 :
Le genre de conseil d'un gars qui a jamais voyagé
Réponse de le 19/07/2013 à 8:28 :
Vous faites des aller retours au Maroc pour y toucher votre pension Ponzi défiscalisée ?
Réponse de le 19/07/2013 à 9:26 :
La génération Y commence à débarquer sur le marché du travail, et bien ... pas sur qu'elle vale mieux que celle de 68. Disons qu'elle a un peu de mal à se sortir les d...t du c...l. Alors, si c'est pas avoir des petits prétentieux qui veulent être chef sans avoir rien prouvé...pas sur que l'étranger en veuille!!!
Réponse de le 19/07/2013 à 9:55 :
Ca fait un moment que la génération Y est sur le marché du travail, qu'elle voit bien le modèle de société pourri qu'on lui laisse. A quoi sert de se sortir les d.. du c... ? Tout est fait pour préserver le confort des anciens.
Réponse de le 19/07/2013 à 10:33 :
Voilà tout est dit, c'est toujours la faute des autres... le défaitisme n'est a priori pas l'une de leurs caractéristiques (la génération Y c'est aussi les personnes nées fin 90').
Réponse de le 19/07/2013 à 13:39 :
Ce pauvre gars (générations feignasses !) fait vraiment peine à voir , aigri, ronchon, attention de ne pas ressembler à cette "génération" que vous décriez avec tant de haine ! c'est pas beau, ça !
Réponse de le 19/07/2013 à 14:01 :
Risque pas de leur ressembler à l'avenir en tout cas, avec sa retraite à 72 ans, sa pension à 25% de son salaire moyen des 30 dernières années, sa vieille bicoque rafistolée arrachée à prix d'or à la génération précédente.
a écrit le 19/07/2013 à 3:01 :
Je trouve ça d'une incohérence ahurissante ! D'un côté on réduit la fiscalité pour inciter les propriétaires de résidences secondaires à vendre, de l'autre on l'alourdit pour inciter les détenteurs de terrains à vendre !!! Ce qui vaut dans un cas, serait néfaste dans l'autre ???!!!... Sans compter par ailleurs, que le système change tout le temps et que celui à venir à l'air un rien compliqué. Durées différentes pour impôts et prélèvements sociaux, abattement exceptionnel, mais maintien d'une surtaxe pour certaines plus-values, distinction entre résidence secondaire et bien locatif. Mais plutôt qu'une telle usine à gaz, pourquoi diable ne pas être simplement revenu au système d'avant 2004, avec prise en compte de l'érosion monétaire, des dépenses réellement effectuées et imposition au barème de l'IRPP, donc progressif, en fonction des revenus de chacun
Réponse de le 19/07/2013 à 8:03 :
je suis bien d'accord avec vous!
Réponse de le 19/07/2013 à 9:02 :
Constat très pertinent.
a écrit le 18/07/2013 à 23:06 :
Avec BIEN SUR, dans le meme temps une ènième nouvelle matraque Fiscale de "Moi Président Je", les Droits de Mutation Fortement augmentés : 3800euros en plus pour l'achat d'un bien de 300000eur par exemple.
Réponse de le 18/07/2013 à 23:17 :
Normal il faut régler les dettes de Sarko
Réponse de le 19/07/2013 à 1:06 :
Et celle de Mitterrand aussi ? Non ?? Mais quand commencerez vous a assumer vos non-actes ??? En un an , ce non-gouvernement à réussi à mettre la France à genou !!! Et Vous, vous pensez à l abri de tout avec vos emplois à vie , un peu comme les fonctionnaires grecs d il y a 5 ans ... Plus que 4 ans et ce sera votre tour de pleurnicher dans les rues suite aux conséquences des gabegies de l état roi !!!
Réponse de le 19/07/2013 à 2:06 :
Départ de Giscard et Barre : dette de la France, la plus faible d'Europe 20% du P.I.B, que Mitterrand a multiplié par 3 en pourcentage de P.I.B. Chirac avait tellement peur de la rue, qu'il n'a rien fait de couteux, mais n'a rien réformé : France Immobile. Jospin-Aubry et le P.S d'Hollande- 1er Secrétaire, ont tout gaspillé les fruits de la croissance mondiale exceptionnelle 97-2002, pendant que tous les pays sérieux en profitaient pour se réformer et s'assainir en profondeur. Sarkozy : une secousse financière et économique mondiale, chaque année (du jamais connu dans l'histoire) de Oct 2007 à Nov 2011, empêchant toute réduction de dette et de déficit : l'augmentation de dette sous Sarkozy est conjoncturelle, avec de surcroit les dettes de Mitterrand, Jospin-Aubry, puis Chirac qui a géré la dette de ses prédécesseurs sans aucune réforme visant à la diminuer, et l'a légué aussi à son Successeur Sarkozy .
Réponse de le 19/07/2013 à 6:10 :
N'ayez pas peur les enfants, le vilain petit personnage qui a fait croître la dette de 500 milliards et laissé filer les déficits ne reviendra pas !
Réponse de le 19/07/2013 à 7:00 :
Pour ceux qui ont de la mémoire : Sarkozy c'est quand même le président qui a voulu faire de la relance keynésienne et qui a laissé courir dettes et déficits ! Déjà, ministre du budget sous Balladur, il avait fait le même coup !
Réponse de le 19/07/2013 à 7:50 :
Dans 4 ans les petits rentiers ne vivant que des transferts (pensions Ponzi et APL des locataires) vont beaucoup pleurer aussi ...
Réponse de le 19/07/2013 à 7:56 :
dire que 47/100 d'ânes ont pas marché mais carrément couru en 2012
Réponse de le 19/07/2013 à 8:30 :
cette politique de relance imposée par une crise sans précédent a été décidé au niveau mondial, en particulier usa et europe, pour sauver dans l'urgence ce qui pouvait l'être et ne pas répéter le désastre de 29. A l'époque les socialistes français trouvait celle de sarko bien trop frileuse. N'ayons pas la mémoire sélective.
Réponse de le 19/07/2013 à 11:17 :
@@ memoty : qui vous dit que je suis socialiste ? Ils sont autant keynésiens que l'UMP. Les deux courants n'ont toujours rien compris au monde qui change, c'est un effet générationnel d'ailleurs : aux USA Obama est comme eux. Au Japon Habe est comme eux. Ils sont largués en espérant un retour de la croissance...
Réponse de le 19/07/2013 à 17:20 :
En 1993, Sarkozy ministre du budget sous cohabitation de 2ans Mitterrand-Balladur : la toute première et plus grave récession mondiale depuis 1945, envahit le monde entier, et dure près de 4ans : impossible en Récession de réduire dette et déficit. Sarkozy Président : 4 crises et récessions mondiales de Oct 2007 à Fin 2011 : du jamais vu, une grave crise mondiale chaque année de mandat, mobilisant sans cesse l'Europe et tout le G20. Sarkozy, n'a créé aucune dette structurelle : Les quatres crises faisant chuter, mécaniquement, toutes les recettes fiscales et sociales.
a écrit le 18/07/2013 à 22:38 :
C'est la propriété de mollasson 1er qu'on voit sur la photo?
Réponse de le 18/07/2013 à 23:16 :
Non c'est celle de Marine le naufrage ou Copé le guignol
Réponse de le 18/07/2013 à 23:20 :
Qui bien sur n'est pas imposable a l'ISF
a écrit le 18/07/2013 à 20:47 :
exactement l inverse de ce qu il faut faire: on detaxe la rente (ben ouui, on achete quelque chose et on attend 30 ans pour le revendre c est quoi ?) et on taxe le travail... et apres on s etonne que la france coule
La bonne nouvelle c est que les jeunes fuient en masse. le systeme va bientot exploser car plus personne pour entretenir nos retraites
Réponse de le 18/07/2013 à 21:27 :
@cdg : ba pourquoi alors les autres pays du monde qui ne coulent pas comme l allemagne ne taxent autant les pv comme nous ?
Réponse de le 19/07/2013 à 6:11 :
Parce que les prix sont deux fois moins élevés en Allemagne qui préfère les entreprises aux petits rentiers ...
Réponse de le 19/07/2013 à 9:44 :
La france a 2 particularités 1) l isf 2) pv immobilières sans commune mesure avec reste de ses voisins . Contrairement a tout ce qu on peut lire des niches fiscales pour l aide a l investissement immobilier existe partout comme en allemagne , dailleurs plus simples .Je reste persuadué que cette fiscalité confiscatoire et punitive est une des causes de la hausse des prix en france et que ramener les pv a 22 ans fera baisser les prix les prix et donc vous demande de relire ce message dans un an . A voir également les terrains a bâtir pour les quels il n y a plus d abattement et on vera si la fiscalité punitive fera baisser l offre et donc les prix
Réponse de le 19/07/2013 à 12:35 :
Intox complète : les PME sont bien plus taxées que les enrichis sans causes de l'immobilier ! C'est d'ailleurs pourquoi les allemands nous taillent des croupières !
Réponse de le 19/07/2013 à 13:05 :
@@malcomprenant : hors sujet ! Il est question de savoir si oui ou non une baisse des pv aménera un déblocage du marché .
a écrit le 18/07/2013 à 20:35 :
On augmente la fiscalité de façon brutale, puis on voit les dégâts et le désastre que l'on a cause... Et l'on revient en arrière! C'est ce qui s'appelle de la grande politique avec une vue précise de l'avenir.....
a écrit le 18/07/2013 à 20:22 :
Au contraire il faudrait taxer lourdement toutes les résidences secondaires pour financer le logement social ... les lits froids et les volets fermés, pour résumer les résidences secondaires, sont EXTREMEMENT ruineux pour les Communes, les Départements et les régions qui doivent sur-dimensionner toutes les infrastructures routes, adductions d'eau, assainissement, ordures ménagères, déneigement, nettoyage des plages etc etc ...
Réponse de le 18/07/2013 à 20:53 :
@inverser.. : vous avez raison ! Les communes cotières ou de montagne ne rêvent que de faire partir les touristes !
Réponse de le 19/07/2013 à 22:10 :
En Suisse, le peuple a voté pour qu'il n'y ait plus de lits froid.
Les régions qui ont plus de 20% de lits froids ne pourront plus construire de logements secondaires.
Lex Weber.
a écrit le 18/07/2013 à 20:04 :
Pour compenser, les droits de mutation vont augmenter fortement. Comprenne qui pourra ...
Réponse de le 18/07/2013 à 20:36 :
Il n'y a rien à comprendre: c'est de la haute économie vue par des énarques..
Réponse de le 18/07/2013 à 22:02 :
@ Claude34: c'est logique augmentation des droits de mutations et une mesure pour favoriser les ventes donc la rotation des stocks, le problème demeure: qui aura les moyens d'acheter des résidences secondaires ?
Réponse de le 18/07/2013 à 22:25 :
@ Robert : +100 !
La technocratie va nous tuer...
Réponse de le 19/07/2013 à 0:17 :
Vous n'en avez marre de faire dans l'intox pour que l'argent continue à dormir dans la pierre? Quand à ceux qui se prennent pour des révolutionnaires, méfiez-vous : Je doute que vous ayez la même hargne que les locataires des taudis des pauvres enrichis sans cause de la bulle immobilière. Un marché où vous fixer les prix en présence de subvention, c'est une véritable escroquerie. L'absence de taxe ne se justifiait que par clientélisme électoral : Rangez votre rhétorique minable!
Réponse de le 19/07/2013 à 6:15 :
J'attends toujours que la génération des jouisseurs sans entraves nous rejoue le revival de sa révolution d'opérette. A l'époque les Che de salon, fils de bourgeois, faisaient surtout la révolution pour pouvoir ba...er les filles à cou...es rabattues. Aujourd'hui comme ils ne ban...t plus, on se demande l'intérêt !
Réponse de le 19/07/2013 à 13:41 :
hi!hi! vous oubliez les petites pilules bleues........qui font des miracles, mon gars !ah!ah!ah!
a écrit le 18/07/2013 à 19:59 :
Après avoir semer le désordre dans ce secteur ils s'aperçoivent qu'on ne se laisse pas faire et detricotent. Conclusion, RESISTANCE
a écrit le 18/07/2013 à 19:55 :
Ca m'apprendra, moi qui n'achète plus que des résidences secondaires à l'étranger. Bon d'un autre coté, Cazeneuve, il va nous pondre le 1er septembre 2014, une loi rétroactive annulant l'abattement exceptionnel de 25 % et ajoutant un prélèvement exceptionnel de 50 % toujours rétro-actif.
Réponse de le 18/07/2013 à 22:41 :
Actif, retoactif mais surtout hyperactif. C'est a dire un peu dérange du bulbe
a écrit le 18/07/2013 à 19:49 :
Gardez votre résidence secondaire et profitez en !!!!
L état va vous tondre vos gains et l inflation ou l explosion de l euro finira le reste

Carpe diem
a écrit le 18/07/2013 à 19:37 :
Au vu du communiqué officiel (mal rédigé), je ne suis pas sûr que seules les résidences secondaires soient concernées. Si effectivement seules les résidences secondaires sont concernées,ça n'aura pas d'impact sérieux. Mal logés d'IDF, allez vous loger en Haute Vienne ou dans le Cotentin ! A suivre...
Réponse de le 18/07/2013 à 20:09 :
@ VFR : Faut pas réver, ce n'est pas parce que les vendeurs vont bénéficier d'une ristourne fiscale qu'ils vont en faire profiter les acquéreurs. Je suis assez dubitatif là dessus, pourquoi, alors que l'immobilier a doublé ces 10 dernières années (la baisse est récente et minime) devrait t'on en plus faire un fleur aux vendeurs? Ça ne me semble ni justifié ni efficace, fiscalement parlant.
Réponse de le 18/07/2013 à 20:21 :
@JM57 Vous avez raison, les acquéreurs n' en bénéficieront que s'il y a accroissement de l'offre avec volonté de vendre donc une baisse des prix de marché, mais un abattement durant 12 mois, quand on connait la viscosité du marché immobilier... c'est un peu court.
Réponse de le 18/07/2013 à 20:48 :
Encore un petit effort pépère : ramenez les pv a 15 ans ( je rappelle qu en europe c est plutôt 10 ans ) , je baisse le prix et je mets en vente . L etat sera gagnant fiscalement car cela débloquera le marché .









Réponse de le 19/07/2013 à 6:16 :
Comme les prix baissent, les plus values et donc vos taxes baissent : pas beau ça ?
Réponse de le 19/07/2013 à 10:46 :
Oui tout le monde sera gagnant et surtout l acheteur mais il y a encore beaucoup de neuneus , les vraies cigales qui font la queue pour dernier iphone, qui trouveront cela injuste.
Réponse de le 19/07/2013 à 14:07 :
Rappelons qu'un smartphone dernier cri avec un forfait à 30?/mois équivaut à 0,1m² d'une maison ou un appartement à la campagne e et à 0,01m² à Paris par exemple. Reste que je ne comprendrai jamais non plus les gens qui font la queue pour ça :D
a écrit le 18/07/2013 à 19:14 :
encore à cadeau aux 68ards et aux rentiers...Cadeau qui sera une fois de plus payé par les actifs et les jeunes, vu qu'on est en déficit, ceux là meme qui se tappent déjà les dettes publiques laissées par les vieux...et biensur, pas de fiscalité sur la résidence principale...bah non, en France on préfère taxer à mort ceux qui bossent et triment à faire tourner leur PME et épargner nos séniors et leurs rentes multiples....jeune et entrepreneur; quitte ce pays qui n'a plus rien à offrir si ce n'est des impots sur le travail et l'entreprise, dettes publiques et des supers jobs de service à la personne.....
Réponse de le 18/07/2013 à 19:36 :
les vieux aussi quittent le pays.
Réponse de le 18/07/2013 à 19:52 :
Taxer les + values pendant 22 ans ne me semble pas un cadeau. Au lieu de râler contre vos parents et grands parents vous devriez savoir qu'il y a 40 ans l'IS était à 50% (35% environ avec surcharges aujourd'hui), la patente était lourde aux PME (bien plus que la CET d'aujourd'hui) et calculée de manière arbitraire, les droits d'enregistrements à la création et à la cession d'entreprises quasi confiscatoires, l'IR plus lourd pour les classes moyennes et pratiquement sans niches fiscales, il n'y avait ni RSA, ni RMI, on bossait 45 heures, le taux normal de TVA était à 23% (19,6 aujourd'hui) . Par contre il n'y avait AUCUN impôt sur les plus values mobilières et immobilières, les droits de succession étaient particulièrement légers en ligne directe, et les dividendes étaient assortis d'un avoir fiscal (crédit d'impôt) généreux . Contrairement à ce que vous croyez, la fiscalité a évolué dans un sens qui devrait vous satisfaire.
Réponse de le 18/07/2013 à 20:10 :
Tu peux raconter ce que tu veux aux jeunes mais ne prends pas les gens de ma génération (les quinquas) pour des blaireaux car on vous a vu "à l'?uvre" la génération des enfants gâtés de 68...quand on spolie ses anciens en leur achetant 50.000 francs une baraque pour la revendre 250.000 euros 25 ans plus tard, nets d'impôts, ça s'appelle hériter de ses descendants en leur laissant vos dettes !
Réponse de le 18/07/2013 à 20:13 :
En matière de redistribution, soit vous taxez les revenus, soit vous taxez les successions. Il y a 40 ans, les comptes publics étaient sains, et l'imposition sur les revenus n'a pas empêché la reconstruction et les 30 glorieuses dans une relative harmonisation sociale... mais c'est une vérité qui dérange.
Réponse de le 18/07/2013 à 20:15 :
Les cupides partent en effet au Maroc ou en Thaïlande toucher leurs pensions Ponzi avec des avantages fiscaux : la belle génération des jouisseurs sans entraves ...
Réponse de le 18/07/2013 à 23:42 :
Encore quelqu'un qui croit aux 35h : C'est marrant, ils sont souvent en retraite pour savoir ce qui explique notre bonne productivité horaire. Des ouvriers dans l'entourage qui ont le choix entre 50h payées 35 et le chômage? Quand des pourritures vendent des conventions de stage sans être inquiété, vous allez peut-être nous dire que les lois sont appliquées et que ça n'existe pas? Heureusement, vous ça va : Vous nous annoncez avoir travailler sur un métier très productif! Vous avez du en sauver des pauvres gens qui n'aurait pas pu piquer le tiers des revenus d'une famille grâce au capital de grand papa sans vos services... Vous avez du en éviter des ventes de logement à ceux qui jouent le jeu de la mobilité : Aucune magie à ce que vous défendiez là encore le travail! "Contrairement à ce que vous croyez, la fiscalité a évolué dans un sens qui devrait vous satisfaire." : Quand on libère de l'impôt ceux qui possèdent déjà un logement pour qu'ils investissent dans l'immobilier locatif, on les favorise face aux primo-accédants qui payent leurs impôts plein pot. Au passage, on augmente la demande, donc les prix. Quand aux droits de succession en ligne directe, ils seraient particulièrement faible sans un immobilier détaché des revenus. D'ailleurs, on les a adapté à la bulle pour éviter la vente aux feignasses bien nées afin de protéger une bulle qui permet à une génération de parasiter la jeunesse. Continuez bien à nous prendre pour des billes et surtout continuez bien à vous imaginer qu'il n'y aura pas de conséquence sur la solidarité à votre égard. Ne venez pas pleurer ni quand vous payerez ce que vous pourrez payer, ni quand vous recevrez ce qu'on veut bien vous donner pour des retraites qu'on ne connaîtra jamais.
Réponse de le 19/07/2013 à 11:39 :
rien a voir avec les 35h 0 au contraire , si la genration d'apres 68 etait correcte , les 35h n'auraient pas posés probleme...leprobleme est l'avarice des anciennes genrations...
Réponse de le 19/07/2013 à 22:56 :
vous aussi vous vous y mettez...? alors, là, je suis sidéré, vous me sembliez par vos commentaires quelqu'un de sérieux, de réfléchi...Comme quoi....
a écrit le 18/07/2013 à 19:08 :
C'est une mesure un peu difficile a comprendre, car vu l'état minable du marché de la résidence secondaire en province , le problème pour les vendeurs n'est pas d'avoir un abattement sur la plus-value mais plutôt d'éviter une moins-value. Allez en parlez a tous les anglais et hollandais qui cherchent a revendre les biens acheté a prix d'or il y a quelques années.
Au moins cette mesure ne coûtera pas trop cher a l'état.
Réponse de le 18/07/2013 à 19:34 :
bien vue ! pour fourguer leur "perigourdine" il est moins question de plus-value que de couper le prix en 2...
Réponse de le 18/07/2013 à 19:34 :
bien vue ! pour fourguer leur "perigourdine" il est moins question de plus-value que de couper le prix en 2...
a écrit le 18/07/2013 à 18:44 :
Faire le cadeau d'un abattement sur les plus values de la vente de résidences secondaires est une mesure purement minablissime ... une vrai mesure d'un gouvernement des riches de droite ... Ayrault Hollande et Moscovici sont d'excellents membre de l'UMP-UDI Nouveau Centre !!! leur gestion de l'Etat est vraiment minable.
Réponse de le 18/07/2013 à 20:00 :
@mina ..." une vraie mesure de droite du gouvernement des riches?" Donc NS qui est a l initiative de l allongement a 30 ans des pv n était pas le président des riches ?
Réponse de le 19/07/2013 à 0:09 :
"Donc NS qui est a l initiative de l allongement a 30 ans des pv n était pas le président des riches ?" : Evidemment que non! Il suffit de constater que les entrepreneurs et les cadres sont expulsés de la capitale au profit des héritiers pour s'apercevoir qu'il a surtout protégé les travailleurs. Il suffit de même constater que ces mêmes cadres sont incapables de racheter une maison au premier couple de jeune retraité venu pour voir qu'il n'a pas protégé les personnes à la tête d'un patrimoine. Heureusement qu'on l'a eu, s'il avait laissé le marché de l'immobilier se retourner en 2008/2009, il y aurait tellement de pauvres gens dans l'incapacité de faire payer plus de 100 000 euros de PV aux enfants des autres.
a écrit le 18/07/2013 à 18:44 :
Pourquoi l'abattement exceptionnel s'arrête un 31 août et pas à la fin de l'année 2014 ? Encore une mesure courtelinesque ! Pourquoi faire une durée d'abattement différent pour l' IR et la CSG CRDS ?
Mesure prise à contre-coeur au vu des chiffres calamiteux des transactions immobilières qui plombent les finances locales.
Réponse de le 18/07/2013 à 19:17 :
Baissez les prix, vous vendrez. Moi j'ai vendu avec une remise de 25% sur mes prétentions antérieures et je suis encore largement gagnant...
Réponse de le 18/07/2013 à 22:41 :
Si le bien est bien placé il se vendra sans problèmes sans remise, mes acheteurs se sont battus pour avoir un bien vendu récemment car très bien placé. Si votre bien était au fond de la pampa, 25 % de remise c'est normal c'est même trop bien payé Sinon, il faut attendre 30 ans ou transmettre à sa descendance pour qu'elle en profite . Il vaut mieux transmettre à ses enfants qu'à un Etat dispendieux qui veut choyer sa base electorale
Réponse de le 19/07/2013 à 0:01 :
"Il vaut mieux transmettre à ses enfants qu'à un Etat dispendieux qui veut choyer sa base electorale" : Sauf que ceux à qui vos gosses siphonneront des loyers ne sont pas d'avis de laisser se mettre en place des lignées de rentiers. Il vaut mieux payer des droits de succession que d'être locataire de feignasses bien nées incapables de payer des droits de succession. On voit où ça mène le pays de protéger les enrichis sans cause de la bulle immobilière assujettis à l'ISF et leurs progénitures : L'expulsion des actifs qui partent les poches vides des zones d'activité.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :