Y’a-t-il une bulle immobilière au Royaume-Uni ?

Plusieurs indicateurs constatent une hausse importante des prêts immobiliers octroyés en Angleterre, ce qui tire les prix vers le haut. Les mesures de soutien de l'économie prises récemment par le gouvernement anglais n'y sont pas étrangères.
Mathias Thépot

2 mn

(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Y'aurait-il une bulle immobilière menaçante au Royaume-Uni ? Certains experts le craignent au regard des chiffres publiés ce mardi par l'organisme spécialisé dans l'immobilier Royal Institution of Chartered Surveyors (RICS). Il anticipe une hausse des prix de l'immobilier à venir d'une ampleur jamais vue depuis 2006, selon le quotidien les Echos. Ce dernier  ajoute que le nombre de ménages se renseignant pour acheter une maison a pour sa part connu sa plus forte hausse en 4 ans. Enfin, selon le spécialiste en crédit immobilier Halifax, le prix des logements au Royaume-Uni a bondi de 4,6 % en juillet, soit la plus forte hausse depuis 3 ans.

Deux plans de soutien aux emprunteurs

Tous ces chiffres s'expliquent en grande partie par deux mesures prises par Londres ces derniers mois. En juillet 2012, le gouvernement anglais a lancé un plan de soutien au financement de l'économie dans son ensemble nommé "Funding for lending" par le biais de la Banque d'Angleterre. Il permet notamment aux ménages souhaitant acheter de bénéficier d'un prêt à taux zéro de 20% maximum de la valeur du bien, sous condition d'un apport minimum de 5%.
En mars 2013, le gouvernement anglais a ensuite annoncé son plan "Help to buy" destiné à garantir des prêts aux primo-accédants, et ciblant spécifiquement le marché immobilier en deçà de 600.000 livres (700.000 euros), dans l'immobilier neuf, et quelques mois plus tard dans l'ancien.
En parallèle, le niveau des taux d'intérêt des crédits immobiliers a baissé jusqu'à 2.90% en mai, contre 3,25% en octobre dernier.

Les prêts immobiliers sont en forte hausse

Résultat, les prêts immobiliers sont en forte hausse. Ils ont cru en mai de 19,7% à 58.242 unités, selon une étude de Standard & Poor's datant du 25 juillet. L'agence tempère cependant ces données en indiquant que le nombre de prêts accordés atteint "à peine la moitié de ce qui a été constaté en 2006-2007".

L'agence de notation voit tout de même la hausse des prix prospérer outre-manche, du fait de la faiblesse de l'offre et du fort soutien à la demande. S&P a ainsi rehaussé ses prévisions de prix pour 2013 et 2014 : "Nous nous attendons maintenant à ce que les prix augmentent de 2,5% cette année et de 2,0% en 2014, alors que nous prévoyions des hausses de respectivement 1,5% et 1,0% dans nos prévisions publiées au deuxième trimestre", indiquait l'agence le 25 juillet dernier. Elle a ajouté que les prix de l'immobilier étaient surévalués de 25% outre-manche. La bulle y est peut-être plus proche qu'on ne le pense...

Mathias Thépot

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 17/08/2013 à 8:27
Signaler
Ils ont décidés d'aller jusqu?au bout de la bulle.

à écrit le 16/08/2013 à 12:22
Signaler
D'apres les commentaires, beaucoup vivent dans le deni de realite.

à écrit le 15/08/2013 à 22:11
Signaler
en tout cas, il y a une belle grosse bubulle immo en France qui ne demande qu'une étincelle pour éclater (un petit krack obligataire par ex, OAT à 2,41 aujourd'hui..)

le 16/08/2013 à 8:41
Signaler
J'ai déjà anticipé. L'éclatement de la bubulle c'est pour après-demain et j'ai donc pris rendez- vous avec mon proprio lundi pour qu'il me cède l'appart à situé à Saint-sulpice à titre gracieux! Grâce à des oracles comme vous, quelle affaire je vais ...

à écrit le 15/08/2013 à 22:02
Signaler
Le contrôle fiscal par caméra thermique pour surtaxer et virer les occupants de logements dit de fortune pousse la demande. Mais, les intéressés sont peu solvables. Donc, on crée des subprimes si juteux pour d'autres.

à écrit le 15/08/2013 à 17:03
Signaler
La sauce anglaise ( vieille recette). Le Cameron n ayant pas réussi à faire repartir la machine économique anglaise il reprend les mêmes ingrédients foireux : Faire tourner la planche à billet avec le quanti british Soutenir le secteur immo a coup ...

à écrit le 15/08/2013 à 15:53
Signaler
Il y a bulle immobilière dans tous les pays occidentaux. Une société de conommation sans consommateurs ne peut perdurer. A quand la chute ? Je ne suis pas madame Soleil, mais elle est à l'ordre du jour :-)

le 16/08/2013 à 13:49
Signaler
Apparemment, l'Allemagne résiste assez bien jusqu'ici à la flambée des prix immobiliers, mais jusqu'à quand?

à écrit le 15/08/2013 à 14:05
Signaler
L'angleterre prend exemple sur l'Espagne et sur les subprimes, c'est un super moyen de gonfler l'économie pendant 2 ou 3 ans, se faire réélire, puis démolir l'économie et le système bancaire dans un beau feu d'artifice.

à écrit le 15/08/2013 à 13:44
Signaler
Les Britanniques veulent imiter les Français, c'est à dire gagner des centaines de milliers d'euros avec l'immobilier, c'est ainsi qu'ils vont relancer la consommation.

le 15/08/2013 à 20:05
Signaler
Ils vont relancer la cavalerie bancaire , oui !!!

à écrit le 15/08/2013 à 13:03
Signaler
En France, y a pas de bulles immo, pas de bulle de la dette. Non, pas de ca, chez nous !

le 15/08/2013 à 15:59
Signaler
Les conditions d'octroi de crédit immobilier en France sont tellement draconiens qu'ils empêchent justement, la création d'une bulle. Le marché se régule et fluctue par cycles de l'offre et de la demande et surtout en fonction d'un élément basique no...

le 15/08/2013 à 16:27
Signaler
Regardez l'augmentation des prix de l'immobilier en IdF, a Paris en particulier. Et voyez de combien votre salaire/pouvoir d'achat a augmente. Et vous me copierez 10 fois, le definition economique d'une bulle.

le 15/08/2013 à 16:57
Signaler
@pitcho: les prix ont augmenté jusqu'à ce que la solvabilité des ménages ne puissent plus suivre. Ils vont redescendre naturellement jusqu'à ce que l'équilibre soit retrouvé. Les banques, par leur prudence, n'ont pas alimenté ce cercle infernal. Nous...

le 16/08/2013 à 1:48
Signaler
"Nous ne sommes pas en présence d'une bulle dans le sens ou une baisse (normale) de 10% des prix de l'immobilier suffira à ramener de nombreux acheteurs dans les agences" : Doux rêveur : Les primo-accédants ont été éjecté il y a plus de 10%... Mainte...

le 16/08/2013 à 7:36
Signaler
@pitcho: l'exemple de la villa les pieds dans l'eau n'est là que pour vous expliquer que même si nous sommes en période baissière (l'immobilier comme beaucoup d'autres placements obéit à des cycles), nous ne sommes pas dans un contexte d'effondrement...

le 16/08/2013 à 8:11
Signaler
Moi je dis qu'il y a une bulle!! C'est à la mode, ça mange pas de pain, et surtout ça me rassure quand je calcule qu'avec mes 17 ans de locataire, j'ai donné l'équivalent du prix de mon appart à mon proprio, qui m'adore d'ailleurs. Mais j'ai pas tout...

le 16/08/2013 à 13:37
Signaler
"quand je calcule qu'avec mes 17 ans de locataire, j'ai donné l'équivalent du prix de mon appart à mon proprio" : Moins pour payer le prix en 2000. Moquez vous bien l'ami, vous feriez face à des prix ayant doublé, je doute que vous jubileriez en limi...

le 16/08/2013 à 14:20
Signaler
Mince, d'après certain c'est encore pire que l'Espagne et les US réunis. Mais... ".ANALYSE du MARCHE IMMOBILIER - JUILLET 2013 Le marché de l?ancien En prix Selon l?indice Notaires-INSEE, les prix des logements anciens ont augmenté de 0,2% au pre...

le 16/08/2013 à 14:20
Signaler
Bulle pas bulle, nous n'en savons rien... Il y a bien des besoins structurels de nature à soutenir le marché immo en france. Cela étant dit les facteurs de fixation des prix demeurent bien incertains et souvent volatils. Les incitations étatiques sou...

le 18/08/2013 à 3:18
Signaler
Si vous commenciez par arrêter de vous nourrir aux statistiques globales sur un marché qui se joue entre la ville et le quartier? L'immobilier n'est pas sur-évalué partout en France et il demeure intéressant d'acheter là où on peut acheter un bien mo...

à écrit le 15/08/2013 à 8:55
Signaler
Hé hé les banques vont se retrouver dans peu à la tete d un patrimoine immobilier colossal, comme elle ne voudront pas l entretenir des squatters s en occuperont . Beaux jours en perspectives et les francais qui y vivent , très bien soi disant y re...

à écrit le 14/08/2013 à 23:55
Signaler
L'irresponsabilité des gouvernants anglais est incroyable, mais dans un pays qui se dope aux bulles cela n'est guère étonnant. Et les anglais ont l'impression de s'enrichir sans rien faire, de quoi faire augmenter les prix dans le Sud-Ouest quand ils...

le 15/08/2013 à 13:24
Signaler
te

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.