Le plan de rénovation énergétique va libérer du pouvoir d'achat selon le gouvernement

 |   |  648  mots
Le gouvernement a lancé jeudi son plan de rénovation énergétique de l'habitat qui vise à libérer du pouvoir d'achat grâce aux économies d'énergie et devrait créer des emplois (Photos : Reuters)
Le gouvernement a lancé jeudi son plan de rénovation énergétique de l'habitat qui vise à libérer du pouvoir d'achat grâce aux économies d'énergie et devrait créer des emplois (Photos : Reuters) (Crédits : Fotolia)
Le gouvernement a lancé jeudi son plan rénovation énergétique de l'habitat. Ce plan qui subventionne les rénovation d'habitats énergivores est censé libérer du pouvoir d'achat grâce aux économies réalisée par les ménages sur leur facture énergétique. Mais l'objectif de 500.000 logements rénovés par an est jugé hors d'atteinte.

"J'éco-rénove, j'économise", dit le communiqué de presse de l'opération de rénovation énergétique de l'habitat lancée ce jeudi par le gouvernement à Arras.

Les rénovations énergétiques doivent à terme libérer du pouvoir d'achat

"Économiser l'énergie c'est utile pour la planète, c'est moins de gaz à effet de serre, c'est la facture énergétique de la France qui diminue mais c'est aussi la facture des ménages qui doit diminuer", a déclaré le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, venu inaugurer l'un des 450 points d'information du "service public de la rénovation énergétique". "Vu l'augmentation du prix de l'énergie, pour une maison des années 1980 avec deux adultes et deux enfants, qui est aujourd'hui chauffée au fioul et mal isolée, on peut économiser plus de 200 euros par mois", a complété Cécile Duflot.

Lire aussi : Le plan énergétique créerait 75.000 postes

Lire aussi : Quand Cécile Duflot imagine régler la crise du logement

Des mesures présentées par François Hollande en mars dernier

Pour ce faire, le président de la République François Hollande avait dévoilé en mars dernier les mesures mises en place par le gouvernement visant à atteindre un objectif ambitieux de 500.000 rénovations écologiques par an d'ici 2017. En voici les mesures :

  • La principale, déjà connue, concerne une prime accordée aux ménages, pour laquelle "les deux tiers" des Français sont éligibles, selon le gouvernement. Elle consiste en une subvention de 1.350 euros pour une personne seule qui ne gagne pas plus de 25.000 euros par an et pour un couple dont les revenus ne dépassent pas 35.000 euros annuels. Pour une famille avec deux enfants, le seuil est fixé à 50.000 euros de revenu annuel.
  • Une prime plus élevée, s'élevant à 3.000 euros pour les ménages les plus modestes, dont le revenu en couple est inférieur à 26.000 euros (35.000 euros) en province, est aussi mis en place. Ces derniers sont aussi éligibles aux subventions de l'Anah (Agence nationale de l'habitat), qui peuvent couvrir jusqu'à 50% des travaux.

Lire aussi : Plan d'urgence logement : François Hollande en costume de promoteur

Un signe positif mais un objectif hors de portée

Ces nouvelles aides viennent s'ajouter aux deux dispositifs existants sans condition de ressources, le crédit d'impôt développement durable (CIDD) et l'éco-prêt à taux zéro, qui peut aller jusqu'à 30.000 euros. Le président de la fédération française du bâtiment (FFB) Didier Ridoret a salué dans un communiqué "un signe positif" tout en réitérant son souhait de "mesures fiscales fortes", notamment d'une TVA à 5% pour les travaux d'économie d'énergie.

Cependant, pour le Cler (un réseau qui promeut les économies d'énergie) et le Réseau action climat (RAC), l'objectif de rénover 500.000 logements par an, "avec une performance énergétique adéquate semble toujours hors de portée".

Simplifier l'accès aux aides

Pour se retrouver dans les nombreuses possibilités offertes, le gouvernement met en place un guichet unique, et 450 "Points rénovation info service" répartis sur le territoire.

"Pour pouvoir maximiser le niveau d'aide, il va falloir de toute façon aller voir plusieurs organismes. Mais c'est pour, au début du dossier, leur fournir un bon plan d'attaque pour obtenir le plus d'aides et surtout dès le début, pour faire des travaux qui vont être efficaces", a expliqué Déborah Gary, responsable de l'Anah dans le Pas-de-Calais. Le guichet unique ne pourra pas recommander d'artisans mais peut en revanche examiner les devis.

Lire aussi :

>> Cécile Duflot "Livré à lui même, le marché immobilier a autorisé tous les excès"

>> Un choc de fiscalité immobilière verte pour booster la rénovation énergétique des logements

>> Retour au réel pour la rénovation énergétique de l'habitat

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2013 à 21:29 :
Quelle ineptie, pour libérer du pouvoir d'achat il faut déjà avoir du pouvoir d'achat . Avec les augmentations des impôts, des prélèvements obligatoires, les prix des matériaux, et l'endettement lié au prix des logements délirants, les Français modestes n' auront les moyens de se lancer dans la rénovation.
a écrit le 20/09/2013 à 8:15 :
Ces charlots du gouvernement sont décidément très naïfs. J'ai constaté il y a deux ans lors de devis concernant un poêle à bois que le crédit d'impôt partait directement dans les poches des artisans et entreprises du bâtiment. Ceux-ci gonflent tout simplement les factures en fonction du crédit d'impôt auquel vous avez droit. Véridique: avec leur TVA à 5,5% les devis présentaient tous un coût d'achat du poêle supérieur au prix que je pouvais l'obtenir sur internet avec une TVA à 19,6% en tant que particulier!!! Et après renseignement auprès d'ami et collègues, c'est une pratique régulière dès lors qu'il s'agit de crédit d'impôt!!
a écrit le 20/09/2013 à 8:02 :
Je viens de finir de rénover une vieille bâtisse. Malgré les aides fiscales et après avoir participé autant que possible en réalisant certains travaux personnellement, la facture est quand même de 60 000 euros sur un bien des années 30 de 160m2. N'en déplaise à certains et malgré les quelques coups de pouce de l'état, rénover coûte cher. La création d'un guichet unique peut-être une bonne idée (bien que les infos soient complètement disponibles sur internet en cherchant un peu), à condition de ne pas embaucher 3 régiments de fonctionnaires qui n'y connaissent rien en bâtiment pour être au bout du fil...
Réponse de le 20/09/2013 à 9:57 :
Certes, mais on est en droit de supposer que l'état initial vous a permis d'acheter cette bâtisse beaucoup moins cher qu'un bien récent et ensuite il faut apprécier l'économie sur le long terme. Sans compter qu'une rénovation ça peut aussi vouloir dire réfection de l'électricité, modification/changement total du mode de chauffage, réfection des sols et pour finir déco (Ok,ce n'est pas ce qui coute le plus cher). On est d'accord sur le fait que ça coute cher dans l'absolu et que le coût peut être un vrai frein aux ménages les moins aisés, aides ou pas aides.
a écrit le 20/09/2013 à 7:51 :
Encore une bonne blague... les subventions et autres crédits d'impôts ne servent qu'à faire gonfler les prix et est captée par toute la chaîne de valeurs... à l'exception de son extrémité, à savoir le particulier...
Si on veut effectuer ce type de travaux, mieux vaut les faire faire avant ce type de mesures, ça coûte généralement moins cher...
a écrit le 20/09/2013 à 6:42 :
On comprend mieux qu'il faille une augmentation des impôts et d'imposables pour profiter d'un crédit d'impôt "motivant"!
a écrit le 20/09/2013 à 5:35 :
Aujourd'hui se lancer dans la rénovation est un parcours du combattant de, plus il faut avancer la partie lier à la défiscalisation pour cela des ménages font des prêts à 5 ou 7 ans qui alourdissent le coût et diminuent la valeur de l'aide. Autre point les matériaux ont tendance à partir à la hausse et plus particulièrement ceux dits!!!! plus performants ou plus écologiques. Une bonne partie de ces logements sont occupés par des gens qui ne verront pas le retour sur investissement de leur vivant ou occupés par des locataires. Un bon plan c'est de permettre aux occupants de passer par une seule case celle de la commande et laisser aux professionnels la gestion des aides avec l'Etat qui encore une fois à multiplier les portes à ouvrir et cela dans cette maladie, qui est une des causes du mal économique de ce pays, de créer des agences à la pelle avec toute la paperasse qui va avec de plus nos chères institutions sont fermées aux heures accessibles aux clients potentiels et les explications sur la toile sont souvent élaborées par des personnes qui ne sont pas dans la logique du demandeur. Une aide de 1350 euros c'est mal connaitre le coût des travaux et enfin imposer de passer par un pro!!!!parfois plus dans la magouille que dans le métier est encore une aberration, être du métier bloque toute aide. Le logement est certainement celui qui a et qui bénéficie le plus d'aides et malgré cela il a toujours autant de mal à donner des résultats sur le plan de la croissance du mieux écologique et du pouvoir d'achat. Construire une habitation BBC est typiquement ce système français qui est dans le discours mais pas dans la réalité du retour sur investissement car il faut emprunter plus avec un coût du crédit qui met à mal le discours du gagnant gagnant.
a écrit le 20/09/2013 à 0:52 :
Très bonnes mesures et organisation qui permet aux défavorisés d'obtenir largement plus de 50% de prise en charge de travaux de rénovation de leur logement avec un solde minime en prêt à taux zéro. Les gains sont ensuite permanents en plus de la valorisation du logement. L'impact sur l'emploi national est important. Il y a également contrôle des travaux dans de nombreux cas ce qui est essentiel. Reste a largement faire connaître, à le rappeler régulièrement et à éviter les entreprises opportunistes. De plus à faire un bilan dans quelques temps pour voir les résultats et améliorer si nécessaire.
Réponse de le 20/09/2013 à 7:42 :
+ de 50% de prise en charge des travaux????? Alors là il faudra m'expliquer cela avec un cas concret passant par l'isolation de combles et l'installation d'une pompe à chaleur soit 40 000 euros. On est un couple de smicard vivant dans une néo-bretonne des années 70. Je n'ai trouvé trace nulle part de la possibilité d'une aide aussi substantielle, ni dans les mesures existantes ni dans celles à venir. Dites, vous êtes un demago encarté au PS?
a écrit le 19/09/2013 à 23:51 :
...pour des gens qui se battront ensuite pour ne pas lâcher un rond sur leurs PV immobilières... Heureusement, on a les moyen de payer ce genre de conneries!
Réponse de le 20/09/2013 à 0:25 :
Non c'est très favorable, on a beaucoup de retard dans la rénovation de l'habitat. On importe plus de 60 milliards d'euros d'énergies fossiles par an et çà s'accroît, ne l'oublions pas.
Réponse de le 21/09/2013 à 2:22 :
Il y a deux solutions possibles : Inciter à coup de subvention, dissuader à coup de frais supplémentaires... A 1800 milliards d'euro de dette, avec des personnes qui estiment mériter leur 100 000 euros de PV, désolé : Ça ne me plaît pas d'être dans les seuls ânes à payer des impôts au titre que je ne suis pas assez cinglé pour acheter un gouffre énergétique de 30m² à 150 000 euros. Mais bon, on est dans la France des propriétaires : Ces pauvres gens sont assis sur 200 000 euros en ayant payé 100 000 euros... Ils n'ont pas les moyens de baisser leur facture de chauffages seuls, il est donc normal que seuls ceux qui ne possèdent rien payent des impôts. Au passage, si les gouffres énergétiques ne se louaient pas à 700/800 euros à grand renfort d'APL, ils ne se vendraient pas entre "investisseurs" à 150 000 euros et un propriétaire occupant pourrait intégrer le coût des travaux dans son achat. Là, un bailleur n'a aucun intérêt à faire ces travaux au profit de la facture énergétique des locataires : Un coup de peinture s'appelle remise à neuf et ça suffit pour louer à ceux qui font face à un immobilier à des prix délirants. Si on veut donner une marge de manoeuvre aux français pour qu'ils puissent rénover, il serait grand temps de taper dans les PV immobilière au lieu de creuser la dette et ça passe seulement par un point : Arrêter de subventionner ce marché! S'ils achètent à des prix délirants et n'ont pas les moyens de rénover : Qu'ils assument! S'ils ont des biens qu'ils ne peuvent pas entretenir faute d'argent : Qu'ils vendent!
a écrit le 19/09/2013 à 23:33 :
Plus il y a d' aides, plus les prix augmentent, et les ménages modestes n'ont pas les moyens de payer.Savent ils combien coûte une rénovation? le prix d'une chaudière basse température, des radiateurs.?d'une chaudière à condensation? pour obtenir l'aide, il faut un bouquet de travaux, totalement irréalisables aux prix actuels proposés par les artisans. Ce gouvernement est déconnecté de la réalité.
Réponse de le 20/09/2013 à 0:23 :
Pas exact : j'ai vu des dossiers jusqu'à près de 70.000 euros pour des gens pauvres dont plus de la moitié d'aides état, régions, voire commune etc. qui permettaient une rénovation totale avec un solde faible en prêt à taux zéro compensé par les gains énergétiques élevés attendus. Le bilan financier et gain pour l'habitat était très favorable. Le journal la Voix du Nord a d'ailleurs cité plusieurs exemples avec détails de calculs dans des articles pour la région Nord par exemple qui est touchée souvent par de faibles revenus, un climat peu favorable et des habitats souvent à rénover à fond. Le bouquet de travaux ce n'est que 2 travaux et quand plus de la moitié est prix en charge et le solde en taux zéro avec des gains immédiats et annuels les dossiers tiennent bien la route financièrement.
Réponse de le 20/09/2013 à 5:59 :
Merci de mettre copie des montages avec la base de départ et des aides avec calcul du retour sur investissement. Les bonnes affaires il faut bien les diffuser. A bientôt.
Réponse de le 20/09/2013 à 21:20 :
@Jean vous semblez ignorer qu'un prêt même à taux zéro doit être remboursé, dans le cas cité 35 000 euros c'est une somme importante pour des gens pauvres. Combien d'années faut il pour rentabiliser un tel investissement? qui est gagnant dans cette affaire, les marchands de matériaux? les professionnels du bâtiment? vivez vous au pays des bisounours?
a écrit le 19/09/2013 à 23:27 :
Si les personnes modestes doivent se transformer en spécialistes du montage de dossiers de financement, ça ne va pas le faire comme on dit. Hélas,car tout le monde aurait à y gagner en isolant mieux les logements et en réduisant la facture énergétique des particuliers, comme de l'état. Il y a avait peut être plus simple et plus efficace. TVA réduite sur les produits d'isolation et les travaux de rénovation énergétique, renforcement du rôle de conseil de l'ademe auprès des particuliers. Subordonner les aides à un bas niveau de revenus est certes compréhensible mais guère justifié. Je constate qu'on n'a pas la même démarche pour les véhicules écolos. Le bonus n'est pas fonction des revenus de l'acheteur.
Réponse de le 20/09/2013 à 0:10 :
Non le guichet unique et les 450 points rénovation info service sont souvent très efficaces. Beaucoup de gens vont s'y informer et sont très aidés dans leurs dossier. J'ai vu des montages très bien ficelés où des gens pauvres réalisent d'importants travaux avec un maximum d'aides et prêt à taux zéro. Les bonnes entreprises aident aussi les particuliers, c'est tout leur intérêt. L'important est de faire connaître ces points rénovation et de dire aux personnes de ne pas hésiter à aller sy' informer. Reste à vouloir faire plusieurs travaux complémentaires et tomber sur les meilleures entreprises mais dès lors que l'on va dans ces points d'info j'ai pu constater que c'est efficace et c'est vraiment à faire connaître.
Réponse de le 20/09/2013 à 10:05 :
Et bien c'est plutôt une bonne nouvelle. Merci de l'info.
a écrit le 19/09/2013 à 20:21 :
Les verts et ce gouvernement en général vivent dans les beaux salons des quartiers parisiens et sont complètement déconnectés de la réalité sociale et financière de nombres de ménages. Une rénovation de qualité (à moins d'avoir du temps et de bonnes connaissances en bâtiment) est hors de portée de beaucoup de ménages. De même la taxe carbone qui est sortie par la porte mais revient par la fenêtre va pénaliser les plus précaires (pas mal pour un gouvernement de gauche). En effet, les taxes vont être supportées par les français qui roulent en vieux véhicules diesels, qui ont été obligés de s'éloigner de plusieurs dizaines de kilomètres des grands bassins d'emplois en raison du coût du logement et qui n'ont absolument pas les moyens de mettre 35 000 euros dans un véhicule hybride. Dire qu'il faille encore attendre 4 ans avant de virer ces imposteurs...
Réponse de le 20/09/2013 à 0:30 :
Vous critiquez mais ne proposez rien de concret et sans connaître vous même la réalité. Beaucoup de gens aux ressources faibles profitent de ces aides qui ne demandent simplement qu'à être mieux connues et diffusées de plus en plus. C'est une très bonne mesure et si les Verts en sont à l'origine alors bravo à eux. Nous en verrons bien le bilan d'ici à 2 ans qui est parfaitement mesurable.
Réponse de le 20/09/2013 à 7:33 :
@chomeur: expliquez-moi donc de quelles aides susceptible de rendre possible un achat de plusieurs dizaines de milliers d'euros (rénovation énergétique ou voiture hybride) un couple précaire peut donc se prévaloir? Quelques centaines d'euros au mieux. Le compte, contrairement à ce que vous avancez, n'y est absolument pas. Que vous le vouliez ou non et comme cité par un blogueur précédent:,c'est une mesure par les riches... pour les riches.
a écrit le 19/09/2013 à 20:14 :
voilà une bonne-mauvaise idée socialiste : une aide où l'on est obligé de prendre un artisan souvent aussi incompétent que cher ne permettra à personne de faire quelques travaux que ce soit !!!!
Réponse de le 20/09/2013 à 0:33 :
surtout si l'artisan est de droite et s'appelle Fillon, Copé ou Marine le Pen là c'est sûr qu'il est in-Copé-tent ! Vos aides existaient déjà en partie du temps de Sarkozy alors vos commentaires binaires et partisans sont d'une nullité sans bornes !
a écrit le 19/09/2013 à 20:10 :
Les aides a ceci les aides a cela.... ça va durer longtemps ce bazar? Combien de logements sont réellement concernés.. quelle entreprise SÉRIEUSE peu faire une rénovation sérieuse pour une famille aux revenus modestes??? Les points infos vont nous coûter combien??? Et puis au fur et a mesure que le nombre d'habitation isolées augmentera EDF et GDF vont nous aligner 5 a 10 % d'augmentation tous les 6 mois.. Quel gâchis! ce pays. Interdisons ceux qui ont fait l'ENA ou autre école inutile a gouverner
Réponse de le 20/09/2013 à 0:40 :
Commentaire stupide. Comme si les gens pauvres aidés n'étaient pas en mesure de faire des travaux. Regardez les bilans des aides déjà en place. 450 points infos sont largement rentables par rapport aux gains durables acquis et à l'activité économique qui en découle. EDF n'augmente pas ses prix de 5 à 10% tous les 6 mois. Et sans les travaux d'isolation ce serait pire.
a écrit le 19/09/2013 à 20:09 :
J'ai posé moi-même de l'isolant mince dans mon grenier. Cela m'a pris moins de temps que de me casser la tête à remplir des formulaires en triple ex avec les justificatifs, d'aller faire les photocop sans compter les divers A/R...
a écrit le 19/09/2013 à 19:33 :
encore une aide faite par les riches pour les riches... qu'en on achète on fait un crédit en faire un deuxième pour rénover c'est pas possible....
Réponse de le 20/09/2013 à 0:58 :
Ce n'est pas un crédit mais un crédit d'impôt, avec plus de 50% d'aides par l'Anah pour les pauvres et non les riches, plus des aides d'Etat, région, commune etc. et prêt à taux zéro. Renseignez-vous aux 450 points rénovation info service car vous semblez ne pas avoir compris le potentiel important de ces aides et les gains qui en découlent immédiatement et en plus à terme sur l'habitat.
Réponse de le 21/09/2013 à 2:55 :
"50% d'aides par l'Anah pour les pauvres et non les riches" : Les pauvres ne sont pas propriétaires de leur logement. Ils font face à des ruines énergétiques qui ne sont pas rénovées pour une raison simple : 30m², ça se loue à 700 euros même lorsque c'est inchauffable (votre facture de chauffage, ce n'est pas ce qui intéresse un bailleur)! Comme ça se loue 700 euros, ça se vend 150 000 euros et il est alors impossible de l'acheter pour l'habiter et le rénover. Merci d'ajouter une mesure qui favorise les pauvres propriétaires de leur logement : Cette classe de la population a vraiment souffert ces dernières années... Elle contribue beaucoup à l'économie en asséchant les finances des primo-accédants en encaissant des PV de 100 à 150% et en se battant contre toute taxe sur cet enrichissement sans cause...
a écrit le 19/09/2013 à 19:05 :
Une rénovation énergétique d'une maison pour 6000 euros (50% d'aide = 3000 euros)? Quelle entreprise le fait à se prix? Dans la vraie vie une rénovation minimale et partielle coûte déjà 60 000 euros...
Réponse de le 19/09/2013 à 20:02 :
60.000 euros !!! pour une maison a combien 1.000.000 ou 2 Zavez les moyens vous???
a écrit le 19/09/2013 à 19:00 :
Pour se retrouver dans les nombreuses possibilités offertes, le gouvernement met en place un guichet unique, et 450 "Points rénovation info service" répartis sur le territoire.... en gros des fonctionnaires en plus !
Réponse de le 20/09/2013 à 1:02 :
oui mais très rentables vus les gains énergétiques obtenus durablement, les emplois créés et les activités qui en découlent. Comparés aux 62 milliards d'euros d'importations d'énergies fossiles par an et les frais des interventions stratégiques pour assurer notre approvisionnement, c'est largement "peanuts".
a écrit le 19/09/2013 à 18:58 :
... et la marmotte mettra le chocolat dans la papier d'aluminium !
a écrit le 19/09/2013 à 18:46 :
Pour l'heure, le seul objectif de ce plan "énergetique" est de faire rentrer les verts dans le rang, et d'éviter qu'ils sortent du gouvernement" ou n'abandonnent le navire avant les élections européennes. ce qu'ils ne feront jamais, car ils sont trop bien à l'intérieur. Les verts sont du style "retiens moi ou je fais un malheur".....mais ils ne disposent pas de courage suffisant pour le faire.....je pense qu'aux élections européennes, ce tout petit parti va exploser en vol ent ne fera qu'un piètre résultat .......pour l'heure, Mme Duflot parvient à faire voter des lois qui vont une fois de plus couter très très cher à la collectivité.......mais cela, le président Hollande et ses équipes n'en ont cure.....
Réponse de le 20/09/2013 à 1:05 :
Commentaire partisan et politicard minable face à la réalité du problème énergétique en France et à la situation précaire de beaucoup de français qui vont pouvoir bénéficier de ces aides comme on le voit d'ailleurs déjà avec les dispositifs existants pourtant moins avancés que celui-là.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :