Immobilier : qui sont les acquéreurs étrangers en Ile-de-France ?

 |   |  599  mots
Seulement 8,3% des appartements anciens ont été acquis en 2013 par des étrangers en Ile-de-France
Seulement 8,3% des appartements anciens ont été acquis en 2013 par des étrangers en Ile-de-France (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La proportion d’acquéreurs étrangers de biens immobiliers en Seine-Saint-Denis est deux fois plus élevée que dans le reste de l’Ile-de-France.

Contrairement aux idées reçues, les étrangers qui achètent en Ile-de-France ne sont pas des spéculateurs qui font pression sur les prix au détriment des Franciliens.
En effet, l'écrasante majorité des nouveaux arrivants ne voient par leur investissement comme un pied à terre, mais bien comme un logement dans lequel ils comptent vivre.

En 2013, 8,3% des appartements anciens vendus ont été acquis par des étrangers, rapporte une étude des Notaires d'Ile-de-France. La part des acquéreurs étrangers non-résidents dans les acquisitions réalisées par des étrangers n'étant que de 13,4%, contre 21,5% en 2000. Une période où les perspectives de rendement de l'immobilier francilien comparées aux autres grandes mégalopoles internationales étaient bien plus importantes.

Les Portugais, les Chinois et les Algériens sont les étrangers qui achètent le plus

L'année passée, les étrangers qui ont acheté le plus d'appartements en Ile-de-France ont été les Portugais (15%), suivis des Chinois (11%), des Algériens (9%), des Italiens (8%) et des Marocains (5%). "Les Chinois se sont positionnées sur le marché francilien surtout depuis 2007, reléguant les britanniques au sixième rang", font remarquer les notaires dans leur étude.

Les non-résidents sont davantage présents à Paris...

Sans surprise, les départements franciliens présentent des situations très disparates en matière d'investissements immobiliers des étrangers. Deux sortent du lot : Paris intramuros et la Seine-Seine-Denis.
Dans le premier, les étrangers ne représentent de manière surprenante que 8% des acquisitions... mais ils sont 35,7% à être non-résidents ! Cette part était même proche de 50% en 2008 et en 2009. Une période pendant laquelle les étrangers non-résidents étaient à l'origine de 4% des ventes totales.

"Cette population achète des biens plus onéreux que les étrangers résidents. Notamment aujourd'hui sur le marché du luxe. En effet, les non-résidents étrangers ont acheté en 2013 des appartements anciens dont le prix au mètre carré est 23% plus élevé que les étrangers résidents, avec un budget médian de 410 000 euros. Ils achètent aussi des biens 10% plus chers que les acquéreurs français non-résidents et 21% plus chers que les acquéreurs français résidents", constatent les notaires.

Globalement, ce sont de loin les Italiens qui sont le plus présent dans la Capitale. Ils représentent 19,7% des acquéreurs étrangers en 2013 et devancent les Chinois (7,1%) et les américains (7%).

... et les étrangers achètent beaucoup en Seine-Saint-Denis

L'autre cas atypique en l'Ile-France est la Seine Saint-Denis, une terre d'immigration. Les acquéreurs étrangers d'appartements résident en effet presque tous dans le département (97%), et représentent 16,7% des acquisitions totales ! Là aussi Chinois, Algériens, Portugais, et Marocains sont très présents. Les Srilankais y arrivent également en masse (8% des acquisitions étrangères en 2013). 

Paris et sa banlieue présentent les caractéristiques d'une grande métropole

Comme toutes les grandes métropoles occidentales, l'Ile-de-France présente un excédent migratoire avec le reste du monde qui, couplé à un excédent naturel élevé, fait plus que compenser le déficit migratoire avec le reste de la France.

Résultat, pendant la période 1982-2010, la population francilienne s'est accrue de 60.000 personnes par an. Autrement dit, "en près de 30 ans, la région a accueilli plus de 1,7 million d'habitants supplémentaires", expliquent les notaires. Cet accroissement n'a en revanche pas été totalement compensé par la construction de nouveaux logements : on construit à peine 40.000 logements par an en Ile-de-France depuis le début des années 1990.
L'objectif de 70.000 logements mis en chantier par an dans le cadre du Grand Paris est donc un défi de taille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2014 à 11:20 :
J'ai acheté à côté de Monaco.
Mais , pour Paris , je suis décidé à attendre plusieurs années...ça ne veut pas baisser ? Alors , ça baissera doucement...Mais TRES TRES longtemps !!!
a écrit le 13/03/2014 à 11:05 :
Cet article tend à montrer que les prix de l'immo ne vont pas baisser en IDF... Cela me fait bien rire ! Il est évident que l'IDF va perdre en habitants et que les nouveaux arrivants étrangers ne seront pas solvables.
a écrit le 13/03/2014 à 10:04 :
@OPAK Tout n'est qu'affaire d'offre et de demande. Une guerre civile et l'immobilier perd 50% en 3 mois.
a écrit le 12/03/2014 à 22:17 :
effectivement ,quel resident voudrait acheter en IDF a part les populations issues du tiers monde?
les non resident veulent seulement un pied a terre , car vivre en France c est etre spolié par l Etat socialo marxiste
Réponse de le 12/03/2014 à 23:07 :
"car vivre en France c est etre spolié par l Etat socialo marxiste " : Lit-on la complainte d'un pauvre enrichi sans cause par l'immobilier qui espère être éternellement moins taxé qu'une entreprise sur ces bénéfices?
La France croule sous la rente immobilière orchestrée par des politiques qui s'assurent depuis des années le vote de la France des propriétaires!
Cessez de nous bassiner avec vos taxes, elles sont infiniment moins spoliatrice que les loyers et PV que vous encaissez.
Si les personnes raisonnables n'achètent pas en IDF, c'est uniquement parce-qu'il vaut mieux accepter 30% de baisse de salaire et se barrer avec son apport que d'en prendre pour 20 ans dans 50 mètre en faisant le bonheur d'un papi boomer local à qui vous offrez une maison avec vue sur la mer!
Réponse de le 13/03/2014 à 11:18 :
Le papy boomer,lui a fait 68,a travaillé,mis son intelligence au service des autres,et maintenant aide sa descendance. Faites en autant,au lieu de geindre,et d’éructer.
Réponse de le 13/03/2014 à 11:27 :
@ @Opak
Vous vous trompez complètement. Les propriétaires immo s'enrichissent , et ils payent un impôts , rien à redire. Opak s'est enrichi en plaçant : rien à redire.
Si vous vous avez dépensé tout votre fric en boite de nuit , c'est votre seul problème.
Ce ne sont pas les propriétaires immobiliers , qu'il faut cibler , mais les acheteurs d'art et de parts dans les fôrets : là , y a a un favoristisme INDECENT qui n'est ni JUSTIFIE et rien d'autre qu'une complicité d'escroquerie.
Réponse de le 13/03/2014 à 11:34 :
@ boom
Le Papy-Boomer , il fait ce qu'il veut , d'autant plus qu'il aide sa descendance.
Il n'a de comptes à rendre à personne.

Et je le répète , ceux qui investissent dans l'Art sont des voleurs qui se protègent ainsi de l'impôt. Qu'on mette fin à cette escroquerie , où l'état est complice.
Le petit contribuable n'a pas à payer les exemptions d'impôts des marchands d'art. ( fut-il de l'art.).
Réponse de le 13/03/2014 à 11:53 :
J'ose ajouter que si vous avez acheté une coûteuse allemande , dont les frais d'entretien sont énormes , cela explique votre situation actuelle. Il fallait acheter Français. ( PSA de préférence , c'est là que j'ai le plus d'actions.).
Au passage , l'impôt de bourse est ahurissant , en France.
Réponse de le 13/03/2014 à 11:57 :
En plus , l'art est chose inutile et futile ;-)
Réponse de le 13/03/2014 à 12:01 :
zut , mon jeu de mot a fait long feu... ;-)
Réponse de le 13/03/2014 à 17:20 :
Je pourrais vous suivre Shanghai Kid (je ne parle pas de vos digressions sur les autos et autres boîtes de nuit) si le marché immobilier d'aujourd'hui était aussi favorable à l'achat qu'il y a ne serait-ce que 10 ans. Cette situation fait que les jeunes actifs n'ont très souvent d'autres choix que de louer très cher à des bailleurs qui ont profité, et bien joué de leur part, d'un contexte qui ne se reproduira pas de sitôt. Les jeunes générations sont de fait spoliées.
Réponse de le 16/03/2014 à 23:08 :
"Le papy boomer,lui a fait 68,a travaillé,mis son intelligence au service des autres,et maintenant aide sa descendance." : Pour payer un loyer pour 30 mètres aujourd'hui, il faut travailler bien plus qu'en votre temps pour acheter une maison. Alors vos justifications par le travail : Gardez les pour vous!
"et maintenant aide sa descendance" : Oui, oui, vous aidez vos propres enfants avec l'argent piqué aux enfants des autres. Pas ceux qui glandent, mais ceux qui partent les poches vides et qui n'ont pas papa et maman pour payer la PV d'un autre papi boomer en encaissant un PV sur un jeune couple qui économise pendant 10 ans pour acheter.
Continuez bien à prendre de haut ceux de notre génération qui repère l'escroquerie.
Je n'ai rien à voir avec vos gamins qui ont besoin de papa et maman pour vivre, lesquels se battent pour que j'indexe votre retraite sur l'inflation afin que vous puissiez continué à les assister à 40 ans. J'étais autonome pour mes études et mes sorties à 16 ans (nourri/logé) et je suis totalement autonome depuis mes 20 ans. Du reste, je ne suis pas assez débile pour ne pas remarquer que l'argent que notre génération dépense pour se loger finit dans l'achat de camping car au grand bonheur de vos générations.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :