Niches fiscales : Christian Estrosi défend le crédit impôt recherche

 |   |  105  mots
"Le crédit d'impôt-recherche est de l'avis de tous, un dispositif particulièrement performant" a lancé le ministre de l'Industrie.

Lors de sa visite ce mardi de l'entreprise ardéchoise Melvita sise à Lagorce, le ministre de l'Industrie Christian Estrosi a indirectement défendu le dispositif de crédit impôt-recherche qui pourrait être menacé par la volonté de l'Elysée et de Matignon de rogner les fameuses niches fiscales.

Il a ainsi déclaré : "nous voulons conserver et amplifier notre avance en matière de recherche et d'innovation, un domaine qui est essentiel pour les entreprises du secteur de la cosmétique. Le crédit d'impôt-recherche est de l'avis de tous, un dispositif particulièrement performant, sans doute l'un des plus efficaces au monde."

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :