Retraites  : ce que propose le PS

 |   |  405  mots
(Crédits : AFP)
Le contre-projet de réforme des retraites du parti socialiste retraites prévoit à la fois une hausse de la CSG sur les revenus du capital, une contribution des entreprises assise sur la valeur ajoutée et une taxe de 15% sur les bénéfices des banques.

C'est la fin des ambiguités pour le parti socialiste, qui a déterminé mardi soir, à l'occasion d'une réunion de son bureau national, son projet de réforme des retraites. Il prend le contre-pied de celui envisagé par le gouvernement. Pas de remise en cause de l'âge légal de départ à 60 ans ? le PS « le combattra de toutes ses forces » a déclaré mardi soir Martine Aubry-, ni d'allongement contraint de la durée de cotisation. Mais des incitations sensées être suffisantes.

Le PS le donc dit clairement, il ne faut pas, à ses yeux, revoir l'âge légal fixé à 60 ans depuis le le gouvernement Mauroy. Une telle réforme dévavantagerait trop les salariés ayant cotisé très jeunes. «72% des hommes de 60 ont acquis 41 ans de cotisation» a souligné Martine Aubry. Comment, alors, financer les déficits à venir, dont le parti socialiste ne conteste pas l'ampleur? Le plan du PS permettrait, selon Martine Aubry, de dégager 50 milliardrs d'euros.

Le PS insiste plus que jamais, comme il l'avait fait lors du précédent bureau national consacré aux retraites, le 26 janvier, sur la nécessité de «trouver de nouvelles resssources». Martine Aubry a détaillé mardi le projet socialiste à cet égard, égrénant la série de nouveaux prélèvements proposés. La CSG sur les revenus du capital serait augmentée, apportant 7 milliards d'euros, et les grandes entreprises paieraient une contribution majorée sur leur valeur ajoutée (sur la base de la contribution actuelle, remplaçant la taxe professionnelle, qui serait donc accrue), pour un montant également de 7 milliards.

19 milliards d'euros

Avec la taxation des stock-options et de l'intéressement, ces quatre pistes représenteraient au total 19 milliards d'euros de ressource nouvelles dans l'immédiat (25 milliards à l'horizon 2025). En outre, une surtaxe d'IS de 15% frappant les établissements financiers serait attribuée au le fonds de réserve. Et les cotisations retraite seraient progressivement augmentées, d'un point sur 10 ans, à la fois pour les salariés et les employeurs.

Mais, pour boucher le trou du système de retraite, le PS n'exclut pas, à l'instar du gouvernement, les économies que procurerait l'allongement de la durée de cotisation. La différence, c'est que celle-ci ne serait pas obligatoire. Les salariés partiraient plus tard en retraite grâce à un système de surcote, jugé suffisamment incitatif. Ce système suffirait à porter de 40,5 à 41,5 années la durée de cotisation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/05/2010 à 4:52 :
?Je vais vous dire !?

« Il n?est pas procédé au recouvrement lorsque le montant total des contributions par article de rôle est inférieur à 61 ? ». Article 1657 ? 1bis du CGI

Lorsque le gouvernement veut faire payer les revenus du capital pour financer le déficit des retraites, il faut peut être entendre qu?il s?agisse de taxer l?intégralité de l?épargne des Français. En effet, en s?appuyant sur l?article 1657 du Code général des impôts ci-dessus, si le prélèvement commence à 61 ?, il suffit avec un rendement de 1,25 % pour qu?une épargne de précaution à partir de 4 880 ? soit taxable, autant dire tout le monde ou presque.

La richesse commencerait à ce niveau, en France ?

Mais en aucun cas il ne s?agira des hauts revenus.

A propos de ceux-ci, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) nous apprend que pour les revenus de 2008, les foyers fiscaux percevant plus de 97 500 euros par an, soient les plus hauts revenus, totalisent un montant total de 113 361 768 267 euros pour un impôt sur le revenu de 21 190 398 061 euros, c'est-à-dire que la masse encore taxable est de 92 171 370 206 euros, ils sont 548 084 foyers fiscaux.
Ce qui partagés par 65 447 000 habitants représente 1 732 euros par personne, mais une fois et une seule.


Le dossier de l?INSEE ? Les revenus et le patrimoine des ménages, édition 2010? nous apprend qu?il y a 5 800 foyers qui disposent d?un revenu compris entre 688 000 et 13 millions euros annuels. Bien maigre consolation !

Si les besoins de financement sont de 25 Mrds euros dès 2010 (cf. Conseil d?Orientation des Retraites) et que le gouvernement escompte prélever 50 % de ce montant sur les hauts revenus ci-dessus, il escompte prélever au total 30 % du revenu en impôts (augmentation de 59 % les impôts de cette tranche de revenus).

Voila une formidable idée qui ne teindra pas longtemps, la rustine est fortement incitatrice au départ de France (IDF un clin d??il à l?acronyme ISF).
a écrit le 24/05/2010 à 13:39 :
Cela confirme l'incompétence de cette dame, elle est prete à faire tomber les retraites, pour avoir des voix à la campagne éléctorales.
Si nous avons bien compris, si sarko allonge l'age de la retraire elle le remettra quand elle sera au pouvoir, elle ne doute rien la dame.
Elle a lancé sa campagne d'une facon deloyale, alors que Fabius et DSK surement meilleur economiste que madame, annonce que meme 63 ans cela ne suffira.
Nous sommes un pays d'assistés, arretons d'attendre que lon nous donne tout, prenons nous en main, aulieu de pleurnicher non stop.
Cotisons nous meme, bon dieu reveillez tous, n'ecoutez plus vos syndicats eux ils sont à l'abri du besoin, et battez vous pour vous et non parce qu'on vous le dit. Creez ce que vous voulez, barrez vous, ou vivez votre reve.
mais arretez vos enfantillages
a écrit le 19/05/2010 à 17:55 :
Pourquoi ne montre-t-elle pas l'exemple Martine, elle aura 60 ans le 8 août 2010, qu'elle parte à la retraite et laisse sa place aux jeunes !!!
a écrit le 19/05/2010 à 14:48 :
Lorsqu'on aura diminué de quelques députés, le trou des retraites ne sera même pas entamé. Par contre le plan du PS causera des dégâts énormes en chomage, combien d'entreprises mettront la clé sous le paillasson, qui partiront de France ? La France sera plus pauvre et plus d'élécteurs au PS, c'est le but.
a écrit le 19/05/2010 à 13:28 :
C'est le moment de redire ce que j'ai déjà écrit.Pour réduire les dépenses de l'Etat,voici plusieurs propositions:-1) réduire les traitements des députés et des Sénanateurs.ça donnerait l'exemple à toute la nation.;;;2) Faire voter à l'assemblée
un redécoupage des circonscriptions afin de réduire de 10% le nombre de députés
et des Sénateurs.Ils sont beaucoup trop nombreux,et les décisionsne se prennent pas par manque d'idées,et de travail.En outre,trop de social sans compensations.
a écrit le 19/05/2010 à 12:01 :
Il y a des pays où le problème des retraites ne se pose pas, particulièrement en Scandinavie, car chacun cotise pour sa propre retraite. Il y a longtemps qu'ils ont anticipé la question démographique et abondé des fonds à cet effet, alors que chez nous, qui donnons des leçons au monde entier, nos gouvernants et syndicats, d'un commun accord, ont préféré se mettre la tête dans le sable. Il y a même un Mélanchon de service qui considère qu'il n'y a aucun urgence à régler la question de la retraite, mais il est vrai que son traitement de sénateur le met à l'abri de toute surprise.pacgugar
a écrit le 19/05/2010 à 11:50 :
Martine a tout compris. La solution, c'est taxer à tout va, tous et n'importe comment. Elle et ses prédécesseurs qui ont embauché des fonctionnaires sans limite ont largement participé à l'endettement de la France. Irresponsables et pas coupables. Je dépense, vous payez. Naturellement, pas question de faire des économies en taillant dans la graisse de l'Etat, celà irait à l'encontre des oukases sydicalistes. Les Démagocialistes ne vont tout de même pas aller contre leur fond de commerce. Comme ils n'ont aucun programme, il leur a fallu attendre les quelques pistes émises par le gouvernement pour trouver un moyen d'être contre.
a écrit le 19/05/2010 à 11:45 :
En bref ! Faire payer les autres... selon la tradition de gauche.
a écrit le 19/05/2010 à 10:54 :
A Robell - J'ai parlé de méthodes confiscatoires, lorsqu'on va dans l'excès et la démagogie. Elles sont toujours justifiées par de soit disantes bonnes raisons et en mettant au pilori les "riches", les "juifs", les "colonialistes" et autres. Conneries? Non! l'Histoire est pleine d'exemples qui ne sont pas à l'honneur de l'humanité. Il est normal que les citoyens contribuent par l'impôt au fonctionnment de la "communauté nationale" sous tous ses aspects mais je répète que dans la retraite par répartition le système doit s'alimenter par lui-même
et ne pas recevoir de subventions provenant de prélèvements sur des biens ou des activités qui n'ont rien à voir. Si ce n'est pas le cas, vous déposerez votre bilan avant moi. Sans rancune et cordialement.

a écrit le 19/05/2010 à 9:27 :
On pourrait peut-etre faire des économies en fixant une régle bien simple "Le social mérité" Tous ceux qui font en sorte de s'en sortir et qui ont besoin d'un petit coup de pouce, on le donne. Pour les autres Halte à l'assistanat sans contrepartie. Combien d'économie pour les retraitres!
a écrit le 19/05/2010 à 8:25 :
A CATON
Comparer les prélèvements fiscaux aux méthodes nazis ou staliniènes c'est fort!!!
Si en effet on taxe la connerie vous allez devoir déposer le bilan.
a écrit le 19/05/2010 à 8:10 :
Je ne comprends pas ..lorque le gvt veut taxer les riches pour financer les retraites..tout le monde applaudit..lorsque d'autres le disent alors la..quel scandale..
a écrit le 19/05/2010 à 8:05 :
Encore une fois: le système devrait s'alimenter par lui-même. Il ne faut pas déshabiller Jean pour habiller Paul et on ne peut pas promouvoir la pillule et ne pas en supporter les conséquences!
Comme la démagogie n'a pas de limitres on peut toujours trouver de l'argent par des méthodes confiscatoires. C'était le cas avec les communistes et les nazis mais on a vu le résultat. Il y a aussi eu le coup de la vignette de Ramadier pour assurer la retraite des vieux. La solution? Taxer la bêtise, c'est ce qui rapporterait le plus et le PS serait ruiné!
a écrit le 19/05/2010 à 7:45 :
Propositions d'irresponsables. Malheureusement celà risque de leurrer beaucoup de Français peu au fait de l'économie.
a écrit le 19/05/2010 à 7:11 :
Heureusement que le ridicule ne tue plus. Ils avaient bien raison de cacher leurs propositions le plus longtemps possible.
a écrit le 19/05/2010 à 6:49 :
Taxer les plus forts ,accusez d'être riches ,ils risquent de ne plus se montrer . En fait ils pourraient commencer à aller voir à l'étranger ou l'atmosphère est ,comment dire ,plus amicale.lls seront partis (les quelques qui restent) ,les pauvres seront dans l'obligation de pourvoir à leurs propre besoins.Pour ceux qui comprennent ,aucune explication n'est nécessaire. Pour ceux qui ne comprennent pas aucune explication n'est possible.
a écrit le 19/05/2010 à 6:36 :
bjr,
a priori je ne vois pas d'inconvénient à taxer pour le financement des retraites mais il ne faudrait pas oublier que la CSG et CRDS ne sont pas faites pour cela, et qu'elles devaient disparaître en 2011.
D'autre part, ces prélèvements plombent bon nombre de placements qu'effectuent les français en ce moment, par peur du lendemain, lesquels ne voient pas leur pouvoir d'achat augmenter cette année.
a écrit le 19/05/2010 à 6:25 :
Mieux vaut en rire pour éviter d'en pleurer. Mme ex Aubry (pourquoi n'assume-t-elle pas son nom de femme remariée ?) ferait mieux de montrer l'exemple en proposant un plafond de revenus à 2 fois le SMIG, tous mandats confondus pour les politiques de tout bord et un calcul de retraite identique pour tous en fonction des années travaillées. Arrêter de piquer les économies des petits vieux qui ne peuvent pas se défendre contre vos idées idiotes et qui survivent difficilement.
a écrit le 19/05/2010 à 6:05 :
Ah Martine, quand on a une bonne idée et qu'on est la seule à l'avoir... ce n'est peut être pas une bonne idée !!! " taxer le capital" çà c'est bien du discours de politicien. Et qui va encore payer, je vous donne dans le mille !!! C'est nous !!!! la classe moyenne !!! je pense que réduire le train de vit de l'état, les retraites chapeaux de ces messieurs-dames les députés, les sénateurs, serait dèjà une belle économie. La france vit au dessus de ces moyens, mais ce n'est pas la population qui est au commande du budget de l'état !!!!!!!!! ALORS LES DISCOURS, ras le bol.
a écrit le 19/05/2010 à 5:44 :
Les travailleurs indépendants,les petits commerçant,les professions libérales,tous ceux qui ont des retraites dérisoires et non indexées,ont bien été obligé de créer un capital retraite. Ce n'est qu'une mesure de précaution et de prévoyance que n'ont pas eu à mettre en place ceux qui ont des retraites assurées et indexées. Une fois de plus le partie socialiste, partie des imprévoyants, cherche de l'argent dans la poche des autres. Parce que, bien sûr, aux yeux de certains, il est malhonnête d'essayer de constituer un capital.
a écrit le 19/05/2010 à 5:44 :
vivement la taxe TObin (utopie réaliste ?)à l'échelle mondiale
a écrit le 19/05/2010 à 5:30 :
Ce n'est pas ce que propose et oblige D.S.K. aux pays socialistes en difficulté dans le cadre de du F.M.I. : la Grèce ,l'Espagne,le Portugal.Ferait il le contraire en France ?
a écrit le 19/05/2010 à 5:29 :
pitoyable, si le PS avait de bonnes idées il y a longtemps que ça se saurait,critiquer il savent faire à part ça: rien
a écrit le 19/05/2010 à 5:23 :
J'aurais aimé travailler au moins jusqu'à 63 ans pour une retraite plus confortable mais la grande entreprise où je travaillais ne l'entendait pas comme ça. Aussi depuis 5 ans j'ai une retraite moindre car je me suis arrêtée quelques années pour suivre mon mari à l'étranger et travailler à temps partiel pour élever mes enfants. Tant qu'on a 2 retraites ça va en se privant un peu mais quand l'un de nous va disparaître le survivant sera obligé de piocher dans les économies suite aux réformes de la réversion dans le secteur privé . Aussi j'espère que les gouvernements feront une différence entre taxer le capital des riches et ceux de la petite classe moyenne qui ont quelques économies sur les assurances vie pour assurer leur vieux jours.
a écrit le 19/05/2010 à 5:10 :
Aux régions de faire des economies ,on les oublies que trop. Taxer de 1% sue les entrées de nos impôts "collosal"
a écrit le 19/05/2010 à 4:59 :
taxer l'intéressement ou la participation des salariés (qui passerait de 4 à 20%) c'est ce que l'on appelle du foutage de gueule ! Les salariés, en fin d'année, vont appréciés...
Et le pouvoir d'achat, il en fait quoi le PS...
C'est lamentable !
a écrit le 19/05/2010 à 4:52 :
comme d'habitude le P.S. fait mieux que les autre pour appauvrir les retraités c'est comme les 35 heures vous avez appauvrir les ouvriers
a écrit le 19/05/2010 à 4:49 :
@VERITAS : Excellente idée: Messieurs les ministres, anciens ministres, élus et hauts-fonctionnaires,Monsieur le Président, tirez les premiers! Montrez-nous votre vrai visage et faites aussi l'effort que vous nous imposez!
a écrit le 19/05/2010 à 4:41 :
avec une retraite de 1000 euros ,je suis containte de vivre chez ma fille,personne veut me louer un modeste studio,j'ai travaillé jusqu'a 63ans,avec un surplus de trimestre à mon actif ,vivre chez les autres même ses enfants .....pas facile du tout.
a écrit le 19/05/2010 à 4:23 :
Excellent système ! Taxer les riches et les nantis !
Et pourquoi pas les ministres,députés et sénateurs !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :