Retraites : ce que prépare le gouvernement

 |   |  630  mots
Les premiers arbitrages ne seront pas dévoilés avant plusieurs semaines, notamment pas avant la grande manifestation intersyndicale. Mais ils se précisent.

Selon plusieurs sources, le gouvernement aurait pris ses décisions concernant la reforme des retraites. Mais la concertation avec les partenaires sociaux et les différents partis politiques n étant pas terminée, une vaste manifestation intersyndicale étant même prévue le 27 mai, pas question d'annoncer ces arbitrages avant plusieurs semaines... L'heure est donc aux fuites et confidences permettant de préparer l'opinion publique.

Première décision : repousser l'âge légal de la retraite au-delà de 60 ans. Ce tabou que défend encore le parti socialiste mais pas Dominique Strauss-Kahn pourrait sauter des début 2011. A ceux qui pensaient qu'il faudrait, soit repousser l'âge légal de la retraite, soit augmenter la durée de cotisation, vont être déçus : il faudra faire les deux. La durée de cotisation, qui devait déjà être portée de 40 a 41 ans en 2012 puis a 41,5 ans en 2020 selon la reforme des retraites pilotée par François Fillon en 2003, va être encore augmentée.

Mais ce n'est pas tout, car ces deux mesures phares ne suffiront pas à sauver financièrement le système français des retraites auquel il manquerait plusieurs milliards d'euros. Nicolas Sarkozy a évoqué à plusieurs reprises une ponction sur les hauts revenus. Cette contribution se limiterait à environ 600 millions d' euros. Tout juste de quoi compenser le coût du très controversé bouclier fiscal. La modification du système des retraites des fonctionnaires pourrait générer une économie plus substantielle pour les comptes publics avec une augmentation des cotisations vieillesse pour la rapprocher de celles du privé voire une reforme du calcul des pensions, là aussi plus avantageux pour le secteur public.

La grande nouveauté serait une augmentation générale des cotisations vieillesse qui pourrait être partiellement compensée par une réduction des cotisations chômage. Cela suppose que l'emploi reparte en France dans les mois à venir. Au vu des dernières statistiques, un tel scénario n'a rien d'irréaliste.

Invité dimanche soir sur BFM-TV, le ministre du travail Eric Woerth a assuré que les arbitrages n'avaient pas encore été rendus.  Il a toutefois souligné que la réforme des retraites se ferait "aucun tabou" - y compris sur l'âge légal de 60 ans - avec "une application dès 2011 de manière progressive". "Les gens qui ont aujourd'hui par exemple 61 ans, et qui ont décidé de continuer à travailler pour plein de raisons, ils ne seront pas touchés par la réforme. Ceux qui ont aujourd'hui 57, 58 ans, ils ne sont pas loin de l'âge de la retraite, je rappelle qu'une réforme est progressive, et douce et lente. Nous allons demander aux Français d'avoir une vie professionnelle plus longue, par l'âge, par les cotisations, nous allons encore en discuter, nous verrons ça au mois de juin".


"Le seul dogme sur les retraites qu'il faut avoir, c'est celui du sauvetage du régime par répartition", a-t-il lancé. Il juge "indispensables" des recettes nouvelles mais exclt  une hausse générale des prélèvements.  "Il y aura des mesures concernant les particuliers, on a parlé des hauts revenus, il y aura des mesures concernant les entreprises" et il pourrait "y avoir aussi des transferts" de ressources.
 

Il n'a pas tranché le débat sur le Fonds de réserve des retraites (FRR), créé en 1999 par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin pour être utilisé en 2020 puis progressivement marginalisé voire ponctionné (il est aujourd'hui à la tête d'une trentaine de milliards d'euros) :  "nous verrons si nous devons ou pas l'utiliser. La question n'est pas une question politique, c'est une question technique. La première qui a tapé dans le FRR, c'est Mme Aubry, elle a pris 4 milliards pour financer les 35 heures qu'elle venait de créer".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2010 à 16:13 :
j aurai 43 annuirees a la fin de l annee 2010 et 58 ans ..... que se passe t il pour les personnes comme moi merci si quelqun peux me repondre
a écrit le 28/05/2010 à 11:25 :
à messieurs les seniors : vous êtes préservés jkusqu'à l'élection présidentielle après vous banquerez aussi : augmentation de la csg sur vos retraites , impôts !
après la suppression de la demi part des veuves" en douceur" étalée sur 3 ans , le gouvernement vous fera passer à la caisse, mais doucement après les élections.....
a écrit le 27/05/2010 à 16:30 :
J'ai été surpris d'apprendre que l'informatique bloque la réforme des retraites.
Selon Jean-Luc Mélanchon, il serait impossible de modifier le mode de calcul des retraites des fonctionnaires car l'Etat n'a pas conservé les données informatiques nécessaires.
Seule solution : décaler l'application de la réforme d'une quinzaine d'années, le temps de reconstituer progressivement les données !!!
a écrit le 25/05/2010 à 7:23 :
et si on parlait de créer des boulots ? plus de cotisants, plus de rentrées fiscales ! c'est une solution dont on parle peu .......
tout le monde s'embrouille, s'énerve, se "jalouse" gesticule inutilement....
a écrit le 25/05/2010 à 4:50 :
Un peu plus de justice sociale SVP.Taxons les grosses retraites,augmentons les plus faibles.Mettons les politiques au régime et obligeons les à partir à 65 ans (de même que les hauts fonctionnaires).Au lieu de vouloir faire travailler les gens plus longtemps,trouvons du travail aux jeunes qui sont au chomage.De grosses économies sont facilement réalisables au niveau des politiques(nationaux,régionaux,départementaux et locaux)Arrêtons les réunions,les stages,les audits de tout ordre qui ne servent à rien et qui coutent beaucoup de temps et d'argent.
a écrit le 24/05/2010 à 14:53 :
en 2012 lorsque N. Sarkozi réélu haut la mains , les Français commencent à s'apercevoir du travail fait, continuera à réformer les retraites , parité privé-public, égalité parfaite du temps de travail privé-SNCF-EDF et autres privilégiés (et oui 1789 n'est pas appliqué à tout le monde)allongement de la durée de cotisations et de l'âge pour TOUS les salariés alors le régime des retraites sera sauvé. Point besoin de la retraite par capitalisation, mode inique.
a écrit le 24/05/2010 à 13:26 :
On se fiche de ce que va faire ce gouvernement, car la gauche passera en 2012 et supprimera toutes les mesures débiles prises par la clique au pouvoir depuis 2007.
a écrit le 24/05/2010 à 13:11 :
La solution limiter les grosses retraites à 2OOO euros suffisant pour vivre en France et taxer les gens qui vivent de rente grace a l immoblier (argent detourné grace aux prets d états).Et en finir avec cette economie virtuelle qui profitent toujours aux riches.Gold save the Queen !!!!
a écrit le 24/05/2010 à 13:00 :
Tout à fait d'accord pour suver le système par répartition! Alors alignons les régimes de retraite et spéciaux sur le régime général car ils ne sont pas par répartition puisque à prestations définies (75% du salaire) et cotisation indéfinie payée par le contribuable (60% actuellement!). Le surcoût pour celui-ci est de 40-50 milliards! Augmenter seulement le taux des cotisations salariés n'est pas suffisant. Où est la solidarité prônée par les syndicats? Messieurs les syndicalistes un peu de bon sens et de solidarité!
a écrit le 24/05/2010 à 12:03 :
Un autre aspect du problème n'a pas été envisagé. Le déficit des retraites est, disons pour moitié, d'origine démographique. Quand on voit les saloperies chimiques que nous ingurgitons (nitrates, pesticides, résidus médicamenteux, etc, etc), quand on sait que leurs effets ne sont étudiés que séparément alors qu'on les prend en cocktail, peut-on penser sérieusement que l'espérance de vie va croître, voire même se maintenir?
Il y a là de quoi être optimiste, mais pour le régime des retraites seulement.
a écrit le 24/05/2010 à 11:24 :
Taxer pour financer les retraites, c'est abandonner le principe de répartition. Autant le dire haut et fort. Augmenter la pression fiscale ne fera qu'augmenter la fuite des retraités classés comme "riches". Plus on taxe, moins il y aura de "taxables"! Le plus urgent est de mettre tout le monde au même régime, fonctionnaires comme ceux issus du privé.
a écrit le 24/05/2010 à 11:05 :
il FAUT TOUT METRE A PLAT ......LE MENAGE DU HAUT en BAS le reste est q un justice...trop simple ...
a écrit le 24/05/2010 à 10:46 :
On tourne autour du pot !
Pour financer les retraites,il faut qu'il y est de l'argent qui rentre dans les caisses,c'est une lapalissade !
Ors,que ce passe-t-il en ce moment ? On veut travailler moins (en général) gagner le plus possible en n'en faisant que le srticte minimu,et on dépense beaucoup (au dessus de nos moyens) bien sûr .
Le bouclier fiscal empèche certains capitaux de fuir à l'étranger,peut être,mais il a d'autres moyens pour cela (on les a déjà employés par le passé) mais en attendant,il nous prive de pas mal de rentrées !
Il y a d'autre choses aussi,la grande disparité dans les retraites,les différences entre le privé et le public,les fonds que le privé doit verser pour compenser le déficit du public,on pourait aussi éviter pas mal de dépenses inutiles (les fonds versés aux associtions,ce que l'on verse à certains syndicats pour les alimenter......etc.) les retraites dites spéciales et que sais-je encore,il y a quand même pas mal d'endroits ou l'on peut trouver de l'argent : les jeux,loto,télés etc.ou l'on dépense beaucoup trop,les gains des banques (dont les tradeurs) ,elles "gagnent" beaucoup sur l'argent que l'on y dépose,et si l'on jetait un oeil sur les retraites des parlementaires ...........!
Bref,de quoi renflouer pas mal de caisses de retraites,sans compter ce que l'on dépense pour la CMU,le chômage,cersé en illimité à ceux qui ne chechent pas,ou plus,d'emploiet qui profitent ainsi pas mal du manque de rigueur dans caisses spécialisées !
Chiche ! aussi àa voir combien nous coûte l'europe et ses euros députés ?
a écrit le 24/05/2010 à 10:29 :
@Kelit
( Les fonctionnaires partant tous avant )
Faux cela dépend du ministère certain d'entre eux parte à 60 ans voir + .
C comme dans le privé.
Ne pas confondre avec les entreprises genre EDF SNCF ils sont assimilés fonctionnaires et depuis un certain temps plus dutout
a écrit le 24/05/2010 à 10:09 :
@cmetisse:
"les salaires doivent s'adapter au marché du travail donc diminuer de 15 à 30%...". On a quand pas crée l'Europe pour en arriver la.... Son role initial était bien de tirer les pays vers le haut et de proteger. Aujoud'hui on est plutot dans la demarche inverse sur tout les sujets. On est peut etre bien loties ( en moyenne ) en France sur certains sujets , mais on va encore presser sur les gens qui on dut commencer a travailler jeune en décalant l'age légal. C' est sur que pour ceux qui on commencé à travailler à 24 ou 30 ans , cette age legal a tres peut d'importance. Donc laissons l'age légal à 60 si ça ne change rien pour une majoritée. Surtout que l'age légal à 60 , n'est valable que pour le privé( Les fonctionnaires partant tous avant )
a écrit le 24/05/2010 à 9:55 :
raler facile: oui en effet vous avez tout à fait raison on a l'impression que la tribune devient un sous titre du quotidien "l'humanité", comment peux ton être indécents par rapport aux investisseurs qui n'ont que le choix et pléthore de main-d'?uvre sur le marché du travail au niveau global des gens prêt à travailler en Chine en Inde au Brésil et même à notre porte en Europe, il suffit de regarder de l'autre coté du Rhin un pays qui s'est payé une réunification à 1 200 MDs E. mais nous allons raler au lieu de travailler qui est la simple solution pour entrainer l'emploi par l'emploi, quand vous travaillez avec peu de temps disponible vous déléguez les travaux que vous n'avez pas le temps de faire et ainsi de suite donc d'un seul coup vous engagez la spiral inverse de ce nous vivons. Mais nous avions trouvé des économistes qui prédisaient que nous allions importer des chômeurs etrangers, en réduisant le temps de travail en France .C'est a en pleurer car nos gosses vont payer eux.
a écrit le 24/05/2010 à 7:55 :
comment empêcher les délocalisations et amener les expatriés fiscaux à rentrer au pays. Oh que c'est beua de le dire mais on fait comment? si vous avez des idées légales transmettez s.v.p.
a écrit le 24/05/2010 à 7:25 :
Je dois prendre ma retraite en févier 2011 après + 41 ans de cotisation + 1 an pour mon fils avec cette loi je devrai travaillé 1 trimestre de plus = 165 trimestres avec mon fils = 169 trimestres
Un de mes ami avec le même âge que moi
Lui au chomage de long duré en fin de droit il va lui manqué 3 ans il devra essayer de travail jusqu'a 63 ans voire 65 ans pour espérer avoir une retraite à taux plein
je pense qu'il aurait été soutable de laisser la retraite à 60 ans de façon à laisser ceux qui on des retraite de + 41 ans partir pour donner de l'emploi aux autres
a écrit le 24/05/2010 à 7:07 :
Faire rendre gorge aux exilés fiscaux. L'actualité télévisée (7 à 8 sur TF1) a permis de se rendre compte de l'indécence d'une caste de profiteurs : les exilés fiscaux souvent de surplus, fraudeurs notoires. L'état français ne sera pas crédible dans sa politique de rigueur, aussi longtemps qu'il n'aura pas défini des règles pour fait payer cher leur trahison à ces nantis qui ont profité du travail de millions de français et des investissements publics pendant des décennies et qui affichent leur indécence à Bruxelles, en Suisse, ou dans d'autres paradis fiscaux desquels on peut sans peine voler le travail des Français, en payant les salariés locaux trois fois moins chers et sans charge ni impôts. Chers politiques français, arrêtez de blablater et défendez la France et l'emploi des Français des renards du capitalisme sauvage de la mondialisation sans morale, ni loi. Les solutions pour la retraite des Français viendront beaucoup plus facilement et peut-être avec le consensus et la paix sociale.
a écrit le 24/05/2010 à 5:37 :
les solutions sont simples mais invendable politiquement, les salaires doivent s'adapter au marché du travail donc diminuer de 15 à 30% dans certains secteurs, ou plutôt augmenter la durée de travail annuelle de +/- 300 h dans certains secteurs déconnecté de la réalité économique de 450 h en sus mais pour le même monta.cet effet recréera le marché du travail
a écrit le 24/05/2010 à 5:37 :
les solutions sont simples mais invendable politiquement, les salaires doivent s'adapter au marché du travail donc diminuer de 15 à 30% dans certains secteurs, ou plutôt augmenter la durée de travail annuelle de +/- 300 h dans certains secteurs déconnecté de la réalité économique de 450 h en sus mais pour le même monta.cet effet recréera le marché du travail
a écrit le 24/05/2010 à 5:37 :
les solutions sont simples mais invendable politiquement, les salaires doivent s'adapter au marché du travail donc diminuer de 15 à 30% dans certains secteurs, ou plutôt augmenter la durée de travail annuelle de +/- 300 h dans certains secteurs déconnecté de la réalité économique de 450 h en sus mais pour le même monta.cet effet recréera le marché du travail
a écrit le 24/05/2010 à 5:12 :
Juppé et Fabius sont retraités depuis quelques années...
a écrit le 24/05/2010 à 4:47 :
Que Me AUBRY ou Mr WOERTH appliquent leur "désirs" sur l'âge de départ en retraite à tous les politiques sans exceptions,peut être trouveront ils un accord ?
a écrit le 23/05/2010 à 13:00 :
Le véritable problème du financement des rétraites c'est la diminution des cotisants par le chomage que crèent les délocalisations et cela le gouvernement n' en tient pas compte : c'est INADMISSIBLE .........!!!!!!
a écrit le 23/05/2010 à 10:57 :
d abord economie du train de vie de l etats..... reduction du mille ...feuilles ...degraisser les mamouths...ABOLITIONS de tout les PRIVILEGES. revoir tout les CE EDF.. SNCF.. .BANQUE. etc......parachutes... .EGALITE
a écrit le 23/05/2010 à 10:40 :
nous sommes venus des parasites pour la generation actuelle
on le ressent bien au niveau des dirigants et media
nous avons travaille dur pour une retraite confortable

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :