La Tribune

Molex liquidé, Estrosi outré

(Crédits : © )
latribune.fr  |   -  222  mots
La filiale française du groupe électronique américain a déposé ce mercredi son bilan auprès du tribunal de commerce. Le ministre de l'Industrie a immédiatement réagi en affirmant qu'il ne laisserait pas Molex "fuir ses responsabilités".

Le groupe américain Molex a annoncé ce mercredi dans un communiqué avoir déposé le bilan de sa filiale française, Molex Automotive, auprès du tribunal de commerce. La maison-mère refuse de continuer à payer le plan social lié à la fermeture de son ancienne usine.

Dans un communiqué,  Christian Estrosi "condamne avec la plus grande fermeté l'attitude du groupe américain Molex qui vient d'enclencher brutalement et sans aucune concertation la liquidation judiciaire de sa filiale française". 

Le ministre "exige du groupe Molex qu'il prenne toutes ses responsabilités en assumant sans délais chacun des engagements pris devant lui." Il déclare qu'il mettra tout en oeuvre pour que "Molex garantisse le paiement des sommes dues aux salariés".  Et il ajoute : "je ne laisserai pas Molex fuir ses responsabilités et trahir un seul de ses engagements".

De son côté, le groupe Molex "rappelle que le coût par employé du plan de sauvegarde de l'emploi est en moyenne de 100.000 euros par salarié. Or, l'action de 188 anciens salariés de la société Molex Automotive SARL devant le Conseil de prud'hommes de Toulouse visant notamment à obtenir une indemnité exorbitante équivalent à cinq ans de salaire, en plus des sommes octroyées au titre du plan social, démontre que l'attitude conciliante de Molex n'est suivie d'aucun effet".

 

 

Réagir