La Tribune

Croissance : Bercy tente de calmer le jeu, Ayrault botte en touche

Copyright Reuters
Copyright Reuters
Romain Renier  |   -  455  mots
Laurent Fabius a été le premier du gouvernement à dégainer en annonçant une croissance à 0,2 ou 0,3% en 2013. Bercy a aussitôt réagi en précisant que la nouvelle prévision n'est pas encore arrêtée, mais n'a pas réfuté les chiffres évoqués par le ministère des Affaires étrangères. Pas plus que le premier ministre Jean-Marc Ayrault.

Laurent Fabius aurait parlé trop vite. Bercy a très rapidement réagi aux propos du ministre des Affaires étrangères qui prévoyait mardi matin une croissance de 0,2 à 0,3% du produit intérieur brut (PIB) en 2013 sur RTL. Selon le ministère des Finances, cité par l'AFP, la nouvelle prévision de croissance pour l'année 2013 n'est "pas encore arrêtée".

Pas d'annonce officielle avant la mi-mars

"Il y a une procédure" à respecter auprès des partenaires européens, a précisé Bercy. Ce sera en effet à la Commission européenne de parler la première vendredi prochain. Selon le ministère, le gouvernement ne fera pas d'annonce officielle avant la mi-mars, lorsqu'il transmettra son programme de stabilité au Parlement. Il s'agit là d'une procédure normale qui engage chaque pays de l'Union européenne à transmettre à Bruxelles ses prévisions de croissance à moyen terme au printemps. Bercy devrait toutefois communiquer sur ses chiffres dès la fin mars avec le Haut Conseil des finances publiques "à partir de fin mars", selon le ministère.

Vers la remise en cause de l'objectif de croissance à 0,8%

Cette annonce prochaine devrait être l'ocassion pour le gouvernement de remettre en cause la prévision de 0,8% de croissance du PIB inscrite dans le budget 2013 et considérée comme très optimiste par la plupart des économistes. La prévision de Laurent Fabius délivrée ce matin est d'ailleurs plus en ligne avec celles du Fonds monétaire international et de l'OCDE qui tablent sur une croissance du PIB de 0,3% cette année. L'Insee, qui a annoncé la semaine dernière une croissance nulle en 2013, est quant à elle plus pessimiste. En marge d'un discours sur la politique de la ville, le premier ministre Jean-Marc Ayrault a rejeté toute idée de cacophonie au sein du gouvernement et s'est bien gardé de réfuter les chiffres donnés par le locataire du quai d'Orsay.

La fin des 3% de déficit public en 2013

La semaine dernière, le gouvernement a d'ailleurs remis en cause l'objecif de 3% de déficit public à la fin de l'année, inatteignable sans les 0,8% de croissance sur lesquels repose le budget 2013. C'était cet objectif qui lui avait permis de justifier un plan d'austérité historique lors de la mise en place du budget de cette année. De quoi lancer une nouvelle bataille sur la question de savoir si l'objectif doit être maintenu grâce à de nouvelles mesures de rigueur budgétaire, ou si la France peut se contenter d'un déficit public "pas exactement aux 3%", comme l'a prédit Jean-Marc Ayrault.

>> Lire aussi Une nouvelle croissance zéro en 2013 ?

>> Lire aussi Officiel : la fin de l'illusion des 3% de déficit en 2013 !

Réagir

Commentaires

PIERRE  a écrit le 24/02/2013 à 22:07 :

FABIUS SE CROIT QUE IL EST ENCORE PREMIER MINISTRE,ÇA C'ÉTAIT AVANT....

Pn se marre  a écrit le 22/02/2013 à 1:38 :

Pour résumer l'article: Alors maintenant le président Normal 1er et sa cour ont une nouvelle stratégie, celle de l'autruche, on met la tête dans le sable histoire de ne pas voir les problèmes

Point.  a écrit le 20/02/2013 à 17:59 :

Heuresement que la france a une bonne équipe responsable et un bon président !

réponse  a répondu le 21/02/2013 à 17:00:

@ point.C'est une boutade ou vous délirez?

SAMARINDA  a écrit le 20/02/2013 à 5:29 :

Les commentaires des ministres, qui n'ont aucune commpétence et surtout pas en économie car leur seul job être le porte parole des conseillers, sont plus liés à faire de la figuration devant les médias qu'à sortir la France du déclin qui est leur responsabilité depuis 40 ans. Concernant M. Fabius pardon M. Heu mot favori de ses discours et commentaires creux, devrait s'il avait une certaine idée d'un représentant politique et du respect vis à vis des Citoyens ne plus être dans cette maffia, bien nommé par M. Fillon, suite à l'affaire du sang contaminé m^me s'il n'est pas directement lié mais sa fonction à l'époque ne lui permet d'obtenir un poste à responsabilité nationale. Mais nous sommes en politique tout est permis.

Thanatos  a écrit le 19/02/2013 à 18:45 :

En parlant de suppression,il faudrait ajouter:les nouvelles lignes TGV sous contratPPP(participation public privé),les stades neufs construits pour la coupe d'Europe
de football,les autoroutes parallèlles aux routes nationales,aéroports locaux abscons.Prébendes et gabegies sont les deux mamelles des la France.

diable  a écrit le 19/02/2013 à 18:28 :

L'enfer est pavé de bonnes intentions, la preuve nos gouvernants nous mijotent un excellent
brouet à base de hausse de TVA,augmentation d'impots,de cotisations,baisse de salaires et
des pensions,épicés de discours lénifiants du genre :"nous soldons la mauvaise conduite politique du précédent gouvernement" Le régime minceur continue pour la grande majorité des francais,sauf qu une petite minorité se gave de notre sueur 2013,2014,2015..

Justice.  a répondu le 20/02/2013 à 17:53:

Mais que diable la majorité des français ont voté, en âme et conscience, la gauche avec son président normal.

sauros  a écrit le 19/02/2013 à 18:13 :

Nous allons droit à la récession ,qu'il renonce a son projet pharaonique ,coûteux et totalement inutile qu' est l'aéroport de Notre Dames des Landes

pmxr  a écrit le 19/02/2013 à 17:40 :

Je peux me tromper bien sur ... 2013 sera une année de récession ... et 2014 pire !!!!!!!!!!!

Juste  a répondu le 19/02/2013 à 17:48:

"pmxr" vous voyez juste ... l'année 2013 de récession que vous citez sera plutot l'année des explosions sociales ...et l'année 2014 l'année des pires ruines économiques.

Damas  a répondu le 19/02/2013 à 18:28:

Effectivement, ca pourrait bien devenir un Damas à la Française ...

fidéle  a écrit le 19/02/2013 à 17:08 :

Bercy ne calme rien et inquiète tout le monde.

marcou  a écrit le 19/02/2013 à 17:02 :

Avec tout l'exode fiscal qui s'amplifie, comment faire de la croissance et diminuer le déficit.Le paquebot France va couler .

pat34  a écrit le 19/02/2013 à 16:57 :

Echec total de la politique fiscale et économique de Hollande et sa clique. Sarkozy avait raison avec sa TVA, les socialistes sont des ballons de baudruche

cathy  a écrit le 19/02/2013 à 16:33 :

Il serait bon de revoir la grille du barème de l'impot sur le revenu qui passe de à % , % au mileu aurait été bien pour des ménages moyens.

nestor  a écrit le 19/02/2013 à 16:29 :

Je crois qu'il aurait mieux valu mettre en place la TVA sociale plutot que de faire des hausses d'impots d''un tel haut niveau qui fait fuir les capitaux et empèche la croissance par une moindre consommation des ménages.

parfait  a écrit le 19/02/2013 à 16:22 :

Il faudrait faire un sondage avec la question suivantes : si vous aviez de gros capitaux disponibles investiriez vous en France ? oui ou nonon pourrait ainsi avoir une idée de la confiance des français envers ce gouvernement.

annie  a écrit le 19/02/2013 à 16:10 :

Après Depardieu, Arnaut, Afflelou etc.... et des moins connus c'est maintenant Arthur qui transfère sa société au Luxembourg.. Hollande n'aime pas les riches mais les riches n'aiment pas Hollande et on peut les comprendre, et comment voulez vous qu'il y est de la croissance si tous les capitaux foutent le camp.

Humour noir  a répondu le 19/02/2013 à 16:49:

Madame ! vous n'avez rien compris. Hollande et son gouvernement dont aucun ne vient de la société civile veulent faire de la France un pays de fonctionnaires surpayés comme les patrons du CAC 40 qui ne sont que des salariés faut pas l'oublié et de pauvre qui seront les plus nombreux... Idem sous Sarkozy pays de riche minoritaire et de pauvre majoritaire. Triste constatation...

Pat34  a répondu le 19/02/2013 à 16:58:

la France est un paradis pour ceux qui vivent des impôts des autres. C'est un enfer pour ceux qui paient des impôts.

Humour noir !  a répondu le 19/02/2013 à 18:00:

Entre les fonctionnaires d'un côté et de l'autre les riches qui ne représentent qu'une minorité se trouve au centre la classe moyenne la majorité celle qu'on appelle... les nouveaux pauvres...

Cassis  a écrit le 19/02/2013 à 16:01 :

Et la cacophonie continue. On en arrive à un stade où on peut se demander qui fait quoi, qui est à quel ministère et où veut aller ce gouvernement.
C'est le flou total. Ce qui fait que l'on n'est pas rassuré quant à notre devenir. Le gouvernement est bien trop brouillon. Il est vivement temps qu'il réagisse, qu'il réforme en profondeur, qu'il agisse efficacement et durablement.
Bref, il y a du boulot !

arthur  a écrit le 19/02/2013 à 16:01 :

Avec la quarantaine de ministres multicartes et multicompétents, comment se fait-il qu'on n'arrive pas à trouver le chemin de la croissance ??? Serait-il que toutes leurs recettes sont nulles ? Non simplement trop de taxes, d'impôts, d'instabilité fiscale et réglementaire, tuent l'activité. Mais cela ne doit pas s'apprendre à l'ENA.

roméo  a écrit le 19/02/2013 à 16:01 :

. A quand une politique du médicament qui ferait économiser huit milliards d'euros à la sécurité sociale.A quand une vraie réforme des agences d'état et des collectivités territoriales et la suppression de tous les doublons, encore des milliards à économiser, mais il faut de la volonté, du courage, ce gouvernement a t'il ces qualités, j'en doute

Espoir  a répondu le 19/02/2013 à 20:29:

A défaut de courage, peut être n'aura t il pas le choix de faire autrement.

DécroissanceAssurée  a écrit le 19/02/2013 à 15:47 :

Parler de croissance est stupide et même mieux, c'est minable. La rélaité, ce sera la décroissance de 1 point ... les destructions MASSIVES d'entreprises et d'emplois s'ajoutent aux massacres des projets industriels qui pourraient compenser ... Les Socialos travaillent avec les mêmes pioches rouillées et "bottées" aux manches pourris que leurs prédécesseurs et n'aboutiront à rien d'autre qu'une bonne récession aggravée avec les structures parapubliques foutraques mises en palcedepuis 10 ans par les bons à rien de l'UMP Nouveau Centre déguisés en UDI

churchill  a écrit le 19/02/2013 à 15:25 :

vu qu'ils vont revenir dessus d'ici pas longtemps, ils pourraient s'abstenir de faire des sorties du genre en essayant plus tard de faire croire qu'ils ont eu un exces d'optimisme.... l'effet ricardien, c'est un peu plus complique qu'une communication fumeuse de bas etage... et pour le reste personne n'est dupe...

pmxr  a répondu le 19/02/2013 à 17:34:

ça fait plus de 30 ans qu'on nous bassine avec des taux de croissance qui sont jamais au RDV !

guy  a écrit le 19/02/2013 à 14:48 :

Plus le temps passe et plus le gouvernement s'enfonce et plus il séme le malaise et le mal étre chez les français de tout bord. Hollande doit dire la vérité une bonne fois pour toute , car actuellement plus personne n'ose entreprendre ou prendre des initiatives.

coco  a répondu le 19/02/2013 à 15:05:

+1 .La confiance est totalement rompue,la Fance est paralysée.

à guy  a répondu le 19/02/2013 à 15:08:

Hollande et la vérité ? Il ne sait même pas le sens de ce mot !

pmxr  a répondu le 19/02/2013 à 17:04:

Guy ...Les banques ne prêtent plus d'argent ! En plus de la perte totale de confiance!

Michel  a écrit le 19/02/2013 à 14:45 :

Le problème de ce gouvernement c'est qu'il fait un budget sur des recettes fictives. Il ne faut pas s'étonner que la France se traîne une dette abyssale.

fourchette  a écrit le 19/02/2013 à 14:39 :

Pour éclairer les français et les motiver le gouvernement devrait cesser de les bercer d'illusions. Comme pour toute prise de décision dans l'incertitude il est nécessaire de bâtir plusieurs scénarios. Au moins trois.
Favorable +0,3%, probable -0,6%, défavorable -3%. Ce dernier chiffre n'est pas illusoire, il a été dépassé par l'Espagne et l'Italie qui ont mis en place des politiques moins austères que la nôtre depuis que les socialistes sont là.

galileo  a écrit le 19/02/2013 à 14:23 :

Saluons quand même l'effort et la transparence du gouvernement actuel; sans pareil et sans comparaison avec les délires, dérapages et langues-de-bois de l'équipe Sarkozy! Si c'est pas 3%, au moins on ne sera pas loin...

à galiléo  a répondu le 19/02/2013 à 15:06:

C'est beau, la foi aveugle de socialiste de base !!!

@ à galileo  a répondu le 19/02/2013 à 15:07:

Ouais ! ça nous promet des lendemains qui chantent !

Tahiti6  a répondu le 19/02/2013 à 16:05:

@ galileo les 3 pourcents ne sont qu une étape vers les 0 pour-cent en 2017 , donc on s en éloigne . Continue a croire la propagande officielle, don't worry , be happy !!!

Potain  a écrit le 19/02/2013 à 14:15 :

Moscovici devrait monter sur une grue à Nantes pour être entendu par son premier Ministre !

ET POUrTANT  a écrit le 19/02/2013 à 14:00 :

IL YA UN AN TOUT ETAIT FACILE ILS ETAIENT TROP FORTs...... il a bien baisse notre aboyeur .... il devrai s inspirer du PAPE .....

Bobimenteur !  a écrit le 19/02/2013 à 13:54 :

Comme les précédents gouvernements, les socialistes bottent en touches. Par manque de courage de s'attaquer aux réformes structurelles (état, fonctionnaires et services publiques) Mai 2012 c'était 20 milliards d'euros d'économies à trouver aujourd'hui 60 dans cinq mois 90 ? L'état entretien sa faillite la France continue sa marche vers le déclin.

Robert  a écrit le 19/02/2013 à 13:52 :

Hollande est allé montrer aux Grecs comment il fallait gérer un pays! Toute honte bue...

Tahiti6  a répondu le 19/02/2013 à 16:07:

J espères que ce n'est pas pour apprendre a truquer les comptes.

Hélas  a écrit le 19/02/2013 à 13:36 :

Après le mariage pour les mouches, on en revient à la triste réalité de ce gouvernement inutile, de cet absence de gouvernement !

héros  a écrit le 19/02/2013 à 13:32 :

Hollande, c'est le sorcier qui transforme l'or en merde...

Claudius  a répondu le 19/02/2013 à 17:36:

Avez-vous remarqué que dans notre société ceux qui veulent partager c'est ceux qui n'on rien.

Finasse  a répondu le 19/02/2013 à 17:45:

Nous avons remarqué que ceux qui ont beaucoup ont souvent volé exploité et spolié ceux qu'ils ont fait travailler pour pas grand chose ! Nous avons aussi remarqué que les grands prédateurs économiques étaient toujours proches des pouvoirs UMP PS Nouveau Centre ... par exemple la gestion de l'eau, les braderies des autoroutes, l'immobilier spéculatif ... etc .