La Tribune

Croissance nulle en 2013 : et après ?

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Jean-Christophe Chanut et Fabien Piliu  |   -  928  mots
Bruxelles tablerait sur une croissance quasi-nulle en 2013 pour la France. Si cette prévision s'avérait fondée, quelles en seraient les conséquences pour l'économie française, notamment en matière d'emplois et de déficit public?

Emploi : 250 000 nouveaux chômeurs?

Si le PIB ne progresse pas cette année, ou d'à peine 0,1%, ceci va faire très mal sur le front de l'emploi et du chômage. Déjà, les services de l'Unedic (qui gère l'assurance chômage), sur la base du consensus des économistes, avait anticipé une croissance limitée à 0,1% pour 2013. Dans ces conditions, toujours selon l'Unedic, cela se traduirait par 178.800 chômeurs inscrits supplémentaires. L'Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), lui, se montre plus négatif encore. Avec une croissance proche de zéro, près de 160.000 emplois seraient détruits dans le privé cette année. Et comme dans le même temps environ 100.000 nouveaux actifs arriveront sur le marché du travail, il pourrait donc y avoir un total de 250.000 nouveaux chômeurs. Le taux de chômage progressait alors d'environ 0,9% pour s'établir dans une fourchette comprise entre 10,8 et 11% de la population active... Un record depuis les années 1994 et 1998 ! Reste à connaître le comportement des entreprises. Seront-elles tentées de gagner en productivité et ainsi de se séparer de leurs salariés ou, à l'inverse, éviteront-elles de licencier pour ne pas rajouter à la crise ?

"Après avoir résisté jusqu'ici, un certain nombre d'entreprises sont peut-être à la limite de la rupture. Il faut bien avoir en tête que l'économie est en panne depuis le printemps 2011. On peut donc craindre une évolution non linéaire du chômage cette année si l'activité ne décolle pas. Si ce scénario du pire devait se réaliser, la question du financement des dépenses sociales se poserait avec une acuité presque dramatique", explique Philippe Waechter, économiste chez Natixis Asset Management, qui anticipe au pire un repli du PIB tricolore cette année, au mieux, sa stagnation.

Les nouveaux dispositifs en matière de lutte contre le chômage peuvent-ils jouer un rôle d'amortisseur? Pour réduire véritablement le nombre de demandeurs d'emplois, il faut soit une croissance forte, soit une baisse importante des cotisations. De fait, une mesure comme le contrat de génération est intéressante en ceci qu'elle peut réduire le nombre de chômeurs aux deux extrémités du spectre, c'est à dire les jeunes et les seniors. Mais elle ne permettra pas de baisser radicalement le taux de chômage", estime Nicolas Bouzou chez Asteres.

Déficit public : 3,5% ou plus?

Dans un tel contexte, l'objectif de 3% de déficit public est inatteignable. Bruxelles envisagerait un ratio de 3,6% en 2013. Si le gouvernement s'entête à tenir son objectif, il n'aura pas le choix. Il devra jouer sur la fiscalité pour augmenter les recettes ou  tailler un peu plus dans les dépenses. Ou actionner ces deux leviers.  "Or, sur ces deux points, le gouvernement a déjà beaucoup fait. Il y a donc fort à parier qu'il laisse gentiment filer le déficit en 2013 entre 3,5% et 4,5% du PIB tout en assurant Bruxelles et les marchés que l'objectif de 2017 sera tenu", avance Nicolas Bouzou .

Mathieu Plane, économiste à l'OFCE, est a peu près sur la même longueur d'ondes : "Avec une croissance nulle ou très légèrement positive, le gouvernement qui avait établi son budget 2013 sur une perspective de croissance de 0,8% devra revoir fondamentalement sa copie. Grosso modo, si on additionne les mesures décidées dans le budget et les lois de finances rectificatives, l?effort demandé cette année représente déjà environ 36 milliards d?euros, soit près de deux points de PIB. Si le déficit français pronostiqué par la Commission européenne s?avère finalement proche des 3,6% du PIB au lieu des 3% prévus, cela signifierait, pour être dans les clous, qu?il faudrait cette année fournir un effort supplémentaire (recettes et/ou économies) de 6 milliards. De quoi assommer l?économie. Il serait donc plus sage d?accepter de ne pas atteindre l?objectif de 3% dès cette année"... D?autant plus que, prudemment, l?Etat a déjà constitué une réserve de précaution de 6 milliards d?euros et qu?un « surgel » de crédits de 2 milliards est évoqué.

La bienveillance de Bruxelles?

Malgré ces mauvaises nouvelles, le gouvernement bénéficie de la clémence de Bruxelles et des agences de notation (comme Standard & Poor's) qui "récompensent" les efforts récents en matière de compétitivité et de redressement des comptes publics (pacte de compétitivité, accord sur l'emploi). Olli Rehn, le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires,  préfère que Bruxelles ne sanctionne pas la France pour non-respect de ses engagements communautaires (déficit limité à 3%) et souhaite accorder un peu plus de temps à la France, afin de ne pas étouffer dans l'?uf une éventuelle reprise d'ici à la fin de l'année. De fait, la Commission ne pourra que constater les efforts fournis par la France pour réduire son déficit structurel. Selon une étude de l?OFCE, depuis 2010, l?Hexagone a produit un effort équivalent à 100 milliards d?euros, Et son déficit public se réduit régulièrement : 5,2% en 2011, 4,5% en 2012? sans doute environ 3,6% en 2013.

Souhaitant bénéficier de ce vent portant le plus longtemps possible, le gouvernement a donc bien l'intention de multiplier les gages de bonne volonté, pour se faire pardonner son optimisme initial en matière de croissance et de réduction de déficit public. "Ce n'est peut-être pas un hasard si le débat sur les allocations familiales et les retraites s'anime actuellement", constate Philippe Waechter.

 

Réagir

Commentaires

jgons  a écrit le 24/02/2013 à 1:10 :

"Les efforts fournis par la France"sont en l'occurrence fournis par les contribuables, merci pour eux...

Moi ancien président  a écrit le 23/02/2013 à 12:22 :

Euh, euh, euh...

Sarkozy  a écrit le 23/02/2013 à 11:54 :

Euh, euh, euh ...

Unci Toi-Yen  a écrit le 22/02/2013 à 17:20 :

Croissance en berne, déficit, chômage en augmentation ! Mais que fait-on, a part de critiquer, pour changer les choses ? Quand les commentateurs donneront les solutions?
Il y a fort longtemps, Henri, quatrième du nom, comme nos monarques présent, disait : JE ! Non pas je serai celui par lequel la croissance arrivera et le chômage tombera ; mais JE veux la Poule au Pot tous les dimanches dans tous les foyers de France et de Navarre. Sauf que pour cela, il fallait se mettre à l?élevage pour produire, chaque année, autant de poule qu?il y a de foyer, multiplier par 52 et son désirs n?a pas marché, faute d?avoir dit aux éleveurs d?élever et aux consommateurs de produire, de leur côté, pour échanger leurs productions contre une poule. C?était là que réside - le secret de l?économie-.
Aujourd?hui rien n?a changé. Nous en somme au même stade, sauf que les mots production, consommation, échange, n?appartiennent plus du domaine des monarques qui eux emploient les mots de croissance, déficit, chômage et ne cesse de tourner autour du pot. Mais faute de recette miracle rien ne sort du pot.
Certes ils invoquent que sans croissance il ne peut y avoir résorption du chômage, les incultes : ils ne savent toujours pas que croissance et chômage ne sont que des effets et qu?il suffit de trouver les causes du chômage pour que croissance soit notre pot quotidiens ?.
La recette de la croissance est simple c?est exactement celle qui manquait à Henri le quatrième, c'est-à-dire une planification qui comme à son époque consiste à dire aux éleveurs d?élever et aux consommateurs de produire un peu plus, de leur côté, pour échanger ce petit plus, contre une poule. Le temps passe et les principes de l?économie demeurent : ne peut se consommer et s?échanger que ce qui est produit.
Nos monarques présents ne savent pas que croissance, chômage et déficit ont la même cause originelle : l?insuffisance de production nationale qui nous oblige à acheter hors de nos frontières plus que nous exportons, mais en empruntant. Fort de leurs ignorances, Ils prétendent que par plus de fiscalité ou moins de dépenses : ils n?emprunteront plus.
Mais pourquoi ne produisons pas assez ? Comment produire plus ?
Il suffit de regarder la réalité en face, celle retranscrite, dans GALILEE RECIDIVE, où il vous demande d?abandonner votre formatage aux visions imaginaires qui gangrène notre société moderne.

élu ps  a écrit le 22/02/2013 à 15:55 :

il ne vient l'idée a aucun commentateur de dire que c'est les pays du sud de l'europe qui entrainent le pays vers le bas,sinon notre croissance serait positive.Que peut faire françois Hollande de plus?il fait déja le maximum

Unci Toî-Yen  a répondu le 22/02/2013 à 17:51:

Que peut faire Hollande? bien des choses. En est il capable ? Non parce que, comme nous tous, nous avons été formatés à ne pas regarder la réalité en face et l'ENA ne sait pas aussi . L' ENA pratique l'art du copinage et renforce les uns et les autres, de droite ou de gauche dans leurs allègeances à des boucs émissaires respectifs, comme vous vous accrochez aux boucs émissaires des pays du sud. C'est de cette façons qu'aucun consensus ne se fait jour. Vous pourriez y participer si vous êtes capable d'abandonner votre formatage à des visions imaginaires pour revenir aux visions de la réalité qui n'a pas changer depuis des siècles et des siècles: des actifs produisent et tous, actifs comme inactifs, ne peuvent que se partager la production des actifs. Comme nous le dit Galilée dans - GALILEE RECIDIVE- Avant de parler de droits acquis commençons à produire les biens et les services qui sont les seules choses que nous nous partageons et dont les inactifs vont profiter..

@elu PS  a répondu le 23/02/2013 à 17:47:

et de plus vous l'affichez, baissez la r^te de honte. Bref mais UNE chose Hollande a été élu par le mensonge en affirmant qu'avec il irait dire, exiger de ses partenaires la CROISSANCE, le chômage la courbe s'inverserait en .....2013, le pouvoir d'achat en hausse et ceci sans augmentation d'impôts ni taxes. Vous devriez être honteux non seulement d'être socialiste, de plus si c'est vrai de ce parti de profiteurs (Cahuzacn, Belkacem, >Guerini, Huchon, etc....) et de plus oser l'avouer, Honte à vous qui profitez des OUVRIERS.

qui sont ils  a écrit le 22/02/2013 à 14:56 :

tous ces gens qui commentent on dirait qu ils n ont rien à foutre ou qu ils bossent comme ceux de goodyear amiens en fait peut étre sont ils au chomage bien payés ou encore des amis du bobo arnaud montenbourg cad des branleurs en tous cas ils ont l air de bien se connaitre au lu des commentaires ...bien maintenant que la faillite de la france et de la zone euro est bien reconnue faudrait que cet euro revienne à sa juste valeur cad à moins de one dollar ou alors il y aura 3 fois plus de chomage en 2013..

lemans  a écrit le 22/02/2013 à 14:27 :

Croissance nulle,normal,gestion socialo.

Contre vérité  a répondu le 22/02/2013 à 14:55:

A tous les commentateurs se défoulant contre hollande, je leur demanderais de réfléchir un peu : la croissance nulle n'est pas le fruit de 6 mois de mandat mais d'une situation qui perture depuis 30 ans : croissance soutenue par l'endettement au profit de produits chinois, délocalisation en masse, crise des subprimes. Tout le monde en a profité et il ne fallait pas être devin pour prévoir la fin de la récréation sifflée par merkel. Gouverné par la gauche, le centre ou la droite, la croissance c'est fini et les restrictions ne font que commencer ! Alors au lieu de perdre votre temps à vous défouler sur Hollande, faites plutôt une prise de conscience sur vos habitudes de consommation et divisez les par 2 pour les années à venir !

contre analyse  a répondu le 22/02/2013 à 15:13:

m^me ça, ça ne suffira pas..

réponse à contre vérité  a répondu le 22/02/2013 à 15:16:

Je crois que c' était à vous de réfléchir avant de voter tête basse pour Hollande, nous avons eu mittérand, puis jospin, et maintenant le président normal Hollande, c' est toujours pareil, donner , donner, toujours aux mêmes , il y en a marre, travaillé déjà 45 ans comme moi , et vous pourrez faire un jugement plus judicieux. Pour moi le président normal nous emmène droit dans le mur.

...  a répondu le 22/02/2013 à 15:30:

merci, prise de conscience effectuée : je réalise maintenant que se defouler sur Hollande, c'est la meilleure solution pour diviser ses habitudes de consommation par 2, et ce pour les 4 années à venir.

à contre vérité  a répondu le 23/02/2013 à 17:59:

c'est un menteur Hollande nous a menti, je rappellerai que Sarkozy avait réussi après le plus gros choc 2008/2009 a redressé les comptes...un peu à partir de 2011. En 8 mois l'autre nul et sa bande d'incompétents n'a fait que nous matraquer NOUS CAMARADES TRAVAILLEURS d'impôts et taxes en tout genre, et vous voudriez que nous nous taisions?? tous dans la rue et virons cette clique d'incapables, d'ailleurs Royal la pistonnée par.......Hollande (BPI) avait annoncé la couleur en disant qu'il n'avait JAMAIS travaillé, ben oui elle avait raison 8 mois ont suffi pour NOUS ouvrir totalement les yeux.

momo  a écrit le 22/02/2013 à 14:12 :

Il fallait si attendre, avec un gouvernement d' incompétents dans tout les domaines, nous allons droit dans le mur, quand nous voyons comment ils se comportent à l' assemblée nationale, c' est une honte, de vrais gamins !! Mme Duflot pour le diesel, qui soit disant pollue plus que l' essence, c' est du bidon ! Les voitures diesels consomment 2 fois moins que les voitures à essence, donc moins de taxes qui rentrent dans les caisses de l' état, en ce moment l' essence augmente augmente à la pompe, le gouvernement laisse faire, c' est normal, une fois qu' il aura atteint le prix de 2 euros le litre , ils s' empresseront de mettre le gasoil au même prix, il faut de l' argent dans les caisses. Une autre remarque commme quoi ils sont incompétents, il faut baisser la vitesse sur le périphérique pour limiter la pollution, et bien leur experts sont vraiment des nuls, quand nous roulons à 70 kmh nous sommes en 4e vitesse à 2000 t/minute, si nous passons à 50 kmh, nous serons en 3e vitesse, le moteur tournera à 3000 t/minutes, donc plus de pollution dégagée sur un parcours identique, problème de CM1, voila le résultat de nos politiques, et dans tout les domaines c' est pareil. Comment les gens peuvent ils faire confiance aux socialistes, ils sont tous à côté de la réalité. C 'est normal, ils sont là pour longtemps, avec la loi sur le mariage pour tous, bientôt le vote des émigrés, la fonction public à qui ils accordent tout les avantages, journée de carence supprimée, augmentation des salaires ( pas pour le privé !! ) pas touche au mode de calcul de leur retraite, sur les 6 dernier mois, et j' en passe .... leur futur électorat est prêt pour 2017 !! Pauvre France

@ momo  a répondu le 22/02/2013 à 14:36:

+UN

ripper  a écrit le 22/02/2013 à 13:38 :

"Il est vrai que les masses avalent plus facilement un gros mensonge q'un petit"

....pour le reste, la messe est dite!!

ABasl'ISF  a écrit le 22/02/2013 à 10:40 :

A lire tous les commentaires négatifs dans tous les forums, on se demande comment les socialistes ont pu être élus ! A toutes les assemblées !

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 11:08:

Quel mystère! Vous finirez bien par trouver la réponse un jour...

Lucide  a répondu le 22/02/2013 à 11:09:

Parcequ'ils sont les plus forts en baratin! Et sa marche très bien!

Illusion?  a répondu le 22/02/2013 à 11:12:

Vous avez raison. La seule réponse que j'ai c'est qu'une partie de l'électorat a fait de l'anti Sarko primaire. Mais les français ont la mémoire courte car après 15 ans de socialisme avec Francois1er, ils n'ont toujours pas compris, à moins que ce ne soient pas les mêmes français qui ont élu Hollande. Possible.

@ ABas L ISF  a répondu le 22/02/2013 à 11:15:

Quand une grande déception a fait place à un grand espoir, plus dures seront, sont les critiques !!!!

fred  a répondu le 22/02/2013 à 11:24:

c'est vrai,on se demande vraiment...personnellement,ça me ramène à cette impression etrange que j'ai eu lors des dernières présidentielles que personne ne semblait vouloir VRAIMENT remporter. aujourd'hui je me pose cette question:si flamby decidait demain de demissionner,aurions nous quelqu'un a mettre à sa place,de quelque bord que ce soit,dote d'une reelle capacite à redresser la situation de notre pays?

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 12:26:

Hollande a été élu avant tout pour évacuer Sarko. Dans un contexte de crise économique, son éléctorat a cru élire enfin l'homme qui allait dire non à la financiarisation de l'économie et freiner les ardeurs de la commission de Bruxelles comme son discours pré éléctoral pouvait le laisser penser... Tout comme Obama aux US d'ailleurs lors de son premier mandat (il s'est finalement rapidement rallié aux positions libertarienne du tea party) A la place d'une politique de gauche, sociale, attendue s'est installée une politique de droite avec une adhésion aux positions libérales de l'UE pronant l'austérité en droite ligne de la politique menée par le précédent grouvernement, l'emballage change le contenu reste le même! La déception de son éléctorat est donc à la hauteur de sa naïveté ce qui explique que la rancoeur s'installe...

@ fred  a répondu le 22/02/2013 à 12:32:

Il n'y aurait personne de SERIEUX, de COMPETENT de JUSTE, personne, je vous rassure " !tous ces politiques depuis de nombreuses années, ne sont guère de qualité, n'ont aucun courage, aucune réflexion pesée et sérieuse, aucune prévision à, à "peu près long terme"...aucune justice, aucune intelligence...ils ont fait p-être les grandes écoles, pour certains, mais tout le monde sait que ça n'a rien à voir avec "l'intelligence, on peut être instruit et inintelligent , il n'y a plus "celui", qui saurait prendre de bonnes décisions, de grandes décisions, qui de toute façon serait contré par Bruxelles, on ne peut l'oublier...bref, nous sommes mal barrés, mais, cela tout le monde le sait !

à LUTNER  a répondu le 22/02/2013 à 12:37:

+ 1000

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 12:46:

@Fred: Pour comprendre cette impression de manque d'implication ou de conviction des hommes politiques lors des dernières éléctions, il faut vous placer dans le contexte de crise que nous vivons. Les hommes politiques n'y entendent rien, ils sont non seulement dépassés par l'empleur de la crise mais également prisonniers de leurs dogmes, à droite comme à gauche. Cette absence de carisme est aussi révélateur du profond malaise de la société face à ce déclin. En fait plus personne n'y croit, certains font semblant (les hommes politiques) mais la flamme est éteinte et ça se voit quant on les écoutes, ils sont à côté de la plaque, à côté des défits immenses qui s'imposent à nous.

chirs  a répondu le 22/02/2013 à 12:48:

Avec 15% de hausse des dépenses publiques de 2007 à 2011, et une forte augmentation de la dette; l'ancien président a peiné à convaincre de son bilan économique.
Hollande a peut-être été élu par défaut. Sans doute y avait-il d'autres solutions mais la France est dans le bipartisme depuis trop longtemps.

@ Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 13:09:

Merci pour votre commentaire.qui explique très bien le pourquoi du manque récurrent d'implication, de conviction des hommes politiques, ce qui ne les empêchent pas pour parvenir à leur fin de nous raconter des gabegies , des promesses de toutes sortes, pour cela ils restent "très impliqués", il faut bien le reconnaitre !! mais, bon il est bien entendu, que nous devrions être bien plus méfiants, avec cette sorte d'individus...depuis le temps que la "mélodie" ne varie point !

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 14:48:

"ce qui ne les empêchent pas pour parvenir à leur fin de nous raconter des gabegies , des promesses de toutes sortes, pour cela ils restent "très impliqués"... On ne peut leur reprocher d'essayer, c'est un peu aussi leur mêtier de communiquer. Mais sur ce point également ils deviennent inaudibles! Ils n'existent d'ailleurs que par le catalyseur des médias qui les tiennent à bout de bras (pour combien de temps encore?). Nous nous trouvons face à une sorte de cercle "vertueux" qui s'auto alimente, chacun ayant besoin de l'autre pour survivre. Cette complaisance souvent dénoncée devra se remettre également en question si elle ne veut pas finir complétement discreditée.

Mireille  a répondu le 22/02/2013 à 15:20:

Merci, vous m'avez convaincue....juste une chose "c'est un peu aussi leur métier de "communiquer", je dois dire que pour ma part, j'aurai employé un autre verbe, disons plus virulent, mais, on va s'arrêter là, inutile de faire monter la pression"...Bonne ap-midi!

Fillon 2022  a répondu le 22/02/2013 à 15:53:

Fillon estle seul a avoir correctement diagnostiqué l'état du pays.vivement 2022!

oula  a écrit le 22/02/2013 à 10:21 :

et aprés le gouvernement va continuer à ne pas faire de réforme, flanby 1er va continuer à ne pas prendre de décision et à n'avoir aucune autorité, ayrault va continuer d'étre inexistant, fabius ministre des affaires étrangére va continuer à s'occuper d'économie, le ministre des anciens combatants va continur à s'occuper de politique étrangére, les 32 ministres dont la majorité sont des ministres gadget vont continuer à étre inexistant et à vivre au crochet de l'état,montebourg va continuer à s'écouter parler et à ne rien connaitre à l'économie, et la France va continuer à s'enfoncer.

Vision  a répondu le 22/02/2013 à 11:47:

C'est très juste, cependant il y a encore des français qui croivent en eux!

mf  a répondu le 22/02/2013 à 11:54:

J'adhère totalement au tableau que vous brossez de nos politiques . Dramatique que d'assister impuissants à ce jeu de massacre .

lutner  a répondu le 22/02/2013 à 13:00:

Exactement "mf", voyez comme la situation évolue vite. En à peine 15 ans les politiques qui tenaient le devant de la scène se sont retrouvés relegués en arrière fond au profit d'acteurs beaucoup moins sympatiques qui tiennent à présent sans partage le devant de la scène. Ils n'arrivent même plus à faire illusion, on ne les voient plus, on les entend à peine! Il y a quelques années il était possible de citer tel ou tel ministre, aujourd'hui plus personne ne les connait et finalement tout le monde s'en fiche car chacun sait que ces gens là sont non seulment inccapable de nous en sortir mais en plus ils sont dépassés par les évenements.

TITOU2013  a écrit le 22/02/2013 à 10:15 :

Quand vous regardez F Hollande sur les écrans TV, vous constatez que les prévisions de croissance de la France sont inversement proportionnelles au nouveau tour de taille et au nouveau jabot du nouveau président. "Moi je" a une corpulence qui ne feflète pas les mesures d'austérité demandées aux Français.....

à TITOU  a répondu le 22/02/2013 à 11:17:

Que voulez vous, il ne s'impose pas, ce qu'il préconise aux autres...

@ TITOU  a répondu le 22/02/2013 à 12:35:

Ne sont CREDIBLES que ceux, qui prônent quelque chose , en s'y attachant eux mêmes!! sinon, ce n'est pas valable, ce n'est que de l'esbroufe" !

H.56  a répondu le 22/02/2013 à 12:37:

Allons allons ne nous moquons pas de l'aspect physique de nos dirigeants. Pour sa part Nicolas Sarkozy a bien été éreinté sur le sujet par nos "gentils humoristes". Mais c'est vrai qu'après avoir maigri pour les besoins de son élection en voulant donner une image de rigueur et de maitrise, cette prise de poids est inquiétante devons nous l'interpréter comme une perte de contrôle ou une anxiété inavouée ?

à H 56  a répondu le 22/02/2013 à 13:13:

Si vous saviez comme son apparence physique nous importe peu ! c'est grandement à notre situation actuelle et à venir, vers laquelle nous nous tournons avec grande anxiété...ne parlons même pas de l'avenir de nos enfants !

H.56  a répondu le 22/02/2013 à 13:41:

C'est bien évident

ppa3775am  a écrit le 22/02/2013 à 10:01 :

Et bien voilà, 9 mois après avoir été élu président, c' est la grande désillusion Hollande. Le petit député de Tulle entouré d' une bande de hauts fonctionnaires ne sait pas quoi faire, et à part augmenter les taxes et les impôts, nous conduit tout droit dans le fossé car il est sans stratégie économique et sans vision d' avenir pour la France.
Les choses vont aller de plus en plus mal, les taxes vont continuer de grimper et le chômage d' enfler. Nous nous moquions des états du Sud : et bien nous finirons comme eux !!

Balkany  a répondu le 22/02/2013 à 11:26:

vivement le retour du grand député de Neuilly ! Et Blakany au ministère du budget, lui qui conduit la ville la plus endetté de France présente toutes les compétences requises pour terminer le travail proprement ...

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 12:34:

Comme son prédécesseur Hollande n'est pas le vrai patron. Sa marge de manoeuvre est très étroite compte tenu des engagements de la france vis à vis de l'UE et de sa politique libérale et surtout compte tenu des reseaux d'influence qui agissent en sous main: Les grandes banques et derrière elles, la finance...

gghouse  a répondu le 22/02/2013 à 15:35:

à Balkany : peut-être que Balkany a pris exemple sur la gestion de Moumou 1er lorsqu'il dirigeait le conseil général de Corrèze, le plus endetté de France lui aussi.....

ABasl'ISF  a écrit le 22/02/2013 à 9:44 :

Il faudra embaucher 100000 fonctionnaires de plus et augmenter le point d'indice de 1.2 %. Pour le financement, il serait juste d'augmenter les impôts des plus favorisés. Oh, zut, il n'y en a plus, ils sont tous partis !

Simple  a écrit le 22/02/2013 à 9:10 :

La France va finir comme la Grèce ou comme l'Argentine et ce ne serait pas la 1ère fois dans l'histoire.
Après cela le monde continuera à tourner.

Dans le monde d'aujourd'hui, la France a perdu beaucoup de son importance, elle ne représentent en habitants seulement la même chose que les 4 premières ville chinoise!!!

claude34  a répondu le 22/02/2013 à 10:36:

On ne peut pas finir comme l'Argentine, vu qu'on a l'euro, et que donc on ne peut pas se financer directement auprès de la banque centrale. Sinon, on y serait déjà depuis bien longtemps :)

@ claude34  a répondu le 22/02/2013 à 14:53:

Que "Dieu" vous entende ! si l'on peut dire cela comme ça !

ppa3775am  a écrit le 22/02/2013 à 9:09 :

Cessez de critiquer ce gouvernement qui fait des efforts. Vous avez déjà découragé le gouvernement précédent et vous cognez aussi sur celui-ci ... Un peu de courage SVP.

Magic  a répondu le 22/02/2013 à 11:19:

c'est que, mon bon Monsieur, tous les 2 sont des incompétents finis !

Odilon  a écrit le 22/02/2013 à 8:58 :

Et après ? 1 million de chômeurs en plus à la fin du quinquennat ! S'il tient jusque là .

Richane  a écrit le 22/02/2013 à 8:56 :

Entre "250 000 chômeurs de plus" et "inverser la courbe du chômage", où est l'erreur?

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 11:05:

Dans le nombre de chomeurs radiés des stats....

AD  a écrit le 22/02/2013 à 8:46 :

Si j'avais voté Hollande en pensant qu'il redresserait la France comme il l'a dit et répeté, je me sentirais escroqué. Je n'ai pas voté Hollande.

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 10:48:

Et à présent qu'il est élu vous vous sentez comment?

@ AD  a répondu le 22/02/2013 à 11:20:

...et ceux qui l'ont fait, se mordent les doigts jusqu'aux trognons, ben , ouais !

mf  a répondu le 22/02/2013 à 12:08:

Il y a une grande différence . Celui qui a voté pour le Président actuel subi en se disant on m'a trompé . Celui qui n'a pas voté pour subi en se disant mon analyse était bonne . Le résultat est le cahot pour les 2 camps .

Guy  a écrit le 22/02/2013 à 8:05 :

Sur le "Monde" un article instructif : "Plus de 40 plans de rigueur en zone euro depuis 2010".

juik  a répondu le 24/02/2013 à 16:28:

Un conseil : évitez le Monde pour vous faire une opinion de l'économie française.

GILOU  a écrit le 22/02/2013 à 7:24 :

Croissance en France: on prévoit 5 ans de carence....

numérus  a écrit le 22/02/2013 à 7:18 :

les sondages dégringolent pour Hollande et Ayrault. La croissance sera négative. Récession garantie.. et ils ont le culot d'éliminer le jour de carence des fonctionnaires pour se refaire une image ..... Les intérêts de la France la dedans? "MOI JE" grappille chez les fonctionnaires. Mais les fonctionnaires ne sont pas dupes. C'est les prendre pour qui d'agir de la sorte? Quelle piètre image donnent-ils des fonctionnaires en discriminant le public du privé.Comment, quand on dit ne plus avoir d'argent, peut-on prendre des décisions pareilles? Ils sont aux abois. Bonjour la... confiance.Que savent-ils faire économiquement parlant ???. L'effet Mali est tombé, alors ils font quoi maintenant ?

Erick  a répondu le 22/02/2013 à 10:01:

L'effet positif Mali est tombé, l'effet négatif arrive malheureusement...

Erick  a répondu le 22/02/2013 à 11:21:

ouais, sans compter que c'est loin, d'être fini, cette guerre...déjà 2 morts à l'actif....

Laurent  a écrit le 22/02/2013 à 7:13 :

Il n'y a que ce gouvernement pour penser qu'ils ont un bon programme économique. La réalité c'est qu'ils sont en train de tuer l'investissement et les petites entreprises.

Normal  a écrit le 22/02/2013 à 5:55 :

Croissance nulle pour un Président nul . normal...

Richane  a répondu le 22/02/2013 à 8:50:

Excellent!

GILOU  a écrit le 22/02/2013 à 5:14 :

Ne dites pas François Hollande, dites François Irlande.

GILOU  a écrit le 22/02/2013 à 5:11 :

Ne dites pas croissance nulle, dites croissance Hollande.

OuiMais  a écrit le 22/02/2013 à 2:34 :

Notre problème est le suivant : nous avons une dette insoutenable. Ce qui signifie un emballement des taux. Donc il faut rembourser un, deux ou 600 milliards?

Jop  a écrit le 22/02/2013 à 1:40 :

Aux fonctionnaires : bouffez les vos papiers ! Et vos pantoufles aussi ! Vous connaissez la musique ? Brasil lalalala lala lala?

Paul  a écrit le 22/02/2013 à 1:15 :

On parle croissance et si on parlait respect de la vie ? Ce gouvernement fait persécuter les français à tel point qu?ils se suicident sur leur lieu de travail. Qu?on en juge ! C?est une exception française ! Mobilisons pour un monde meilleur pas pire !

William  a répondu le 22/02/2013 à 6:46:

@Paul : +100

@ Paul  a répondu le 22/02/2013 à 13:35:

+ 200

Ah  a écrit le 22/02/2013 à 1:02 :

En effet l?idéologie du régime est à la décroissance. Pourtant Galilée, condamné, avait raison : et pourtant elle tourne. Parce que l?administration qui vous envahit de papiers a tout pouvoir d?oppression, ici ou ailleurs. Ils poursuivent les français qui fuient le pays ! On fait dans le fou dangereux partisan du chômage de masse et la pauvreté pour tous, sauf pour lui. Service public fiou, ça c?est de l?entourloupe ! Combien de ronds points allons-nous bétonner ? Le saviez-vous : observez les ouvriers du batiment : 10 qui regardent, un qui travaille. Combien tu as composté ?

Paul  a écrit le 22/02/2013 à 0:41 :


Puisqu?on parle croissance, on peut parler ressources ? L?Europe comme la Grèce antique n?a pas de ressources naturelles, comme le Japon, 120 millions nous sommes la moitié, population qui a augmenté en moins de 50 ans. Ils mettent 5 points de PIB sur la recherche, pas pour compter les oiseaux, pour augmenter le niveau de vie. Le petit nazi de l?Etat lui il fait l?inverse. Il ment, il trafique, il est pervers, c?est de la morue. Le Canada on dit qu?il aura 2,5% de croissance dans les 50 ans à venir, les USA en ont, la Russie, le Brésil, l?Australie? la France a quoi ? Parlons sérieusement? sans valeur ajoutée, sans automobile, on va où ? A Pyong Yang ? Ce gouvernement est entrain d?exterminer la population comme en Europe du Sud? le fonctionnaire roi !

Xav  a écrit le 22/02/2013 à 0:18 :

Et si on parlait mensonges de ce président radin qui ruine les chômeurs et supprime les allocations familliales et les emplois pour les jeunes ? Rappelons que l?ordinateur et l?internet, c?est américain. Ils ont donné au citoyen la liberté d?expression contre l?oppression de l?administration. Ainsi le Magreb opprimé par des vrais faux démocrates se révolte et Moubarak pourrait bien passer au peloton d?exécution. Qui de l?Europe ?

Rohraff  a écrit le 22/02/2013 à 0:10 :

La vérité c'est que nos têtes d'enarques sont incompétents et continuent de dépenser plus qu'on ne peut se permettre (le Gors Bon Sens d'une mère de famille sait que cela ne peut pas durer !), d'accroître la dette pour les générations futures, de décourager ceux qui veulent travailler + pour gagner + et d'encourager la fainéantise de tous ceux qui vivent aux crochets des quelques rares qui continuent à trimer + de 60 heures par semaine parce qu'il croie encore à la France
Les jeunes diplômés doués partent déjà dans d'autres pays
La France est en déroute
Continuons à appuyer sur l'accélérateur pour décourager les forces vives et s'enfoncer dans la crise jusqu'à en CREVER

Ce que j'oubliais, c'est la devise de nos politiques incapables d'être exemplaire, d'arrêter le clientèlisme au profit de leurs amis politiques et qui préfèrent "après moi le déluge"

Rémi  a répondu le 22/02/2013 à 13:35:

c'est pas pour ça qu'ils vont se diminuer leurs émoluments, tous ces cupides !

Sam  a écrit le 22/02/2013 à 0:06 :

La croissance de la dette et la décroissance de l?économie, qui dit que c?est utile ? La population serait trop riche pour que ce fonctionnaire puisse se payer des primes en millions d?euros. C?est cher payé le travail de cochon ! 50% d?actifs seulement, 16% de temps partiel, 30% de public (ils savent pas chiffrer, comptes à géométrie variable) et 25% de chômeurs (Baverez déclare que 15%), le grand paris, le grand concorde, le grand tunnel, 25 milliards de projets non rentables. Qui dit que c?est de bonnes politiques ? Nous ne devons pas soutenir les partisans de l?augmentation perpétuelle des impôts. Le but c?est pas le niveau de vie vers le bas, mais vers le haut ! Alors on joue à Colbert ? Seulement lui au moins il exporte? Grand seigneur je dilapide...

Carole  a écrit le 21/02/2013 à 23:42 :

Revenons sur le passé si vous le permettez. La croissance en France n?est qu?un phénomène épisodique. Nous sommes dans un pays archaïque. On se croirait en 1940 avec une production réduite de 70% et tous les autres pays nous passent devant parce qu?on est contre le progrès. Les allemands ont fait un Mittelstand, nous on fait des papiers. La croissance séculaire est à 2%, mais elle ne se fait pas sur la dette de l?Etat, elle se fait sur le travail, pas la paresse. Ainsi aujourd?hui nous n?avons plus de croissance, puisque l?Etat l?étouffe. Ainsi il empêche les chômeurs de travailler ou sinon il paye les gens aux salaires chinois, c?est scandaleux ! Ce n?est pas le but de la société !

Hugues  a écrit le 21/02/2013 à 23:23 :

La croissance ? Bon sujet. On en a un autre, la tonte des moutons ! Mais ce qui vient est inquiétant, le mépris de la compétitivité et le laxisme, c?est la différence Europe du Nord et du Sud? entre l?explosion de la société ou sa prospérité. Je doute fort que la société soit satisfaite du chômage de masse. Les espagnols sont bien contre le gouvernement parce que 50% des jeunes n?ont pas de vie. Pourtant l?Allemagne y arrive, elle est presque au plein emploi. Et si nous parlions SOUTENABILITE des finances publiques ? 15 milliards par point. Ce qui nous conduit à la relation entre la dette et la croissance. L?Etat pompe les ressources. Il nous faut rembourser massivement une partie de la dette? c?est bien de la paupérisation.

Gael  a écrit le 21/02/2013 à 23:11 :

Comment voulez vous faire du développement dans un régime à la brejnev! C?est un Etat arbitraire. Témoignage à l?appui, on en connait qui ont réussi le concours catégorie A et qui n?ont pas eu d?emploi pour cause de relations défaillantes. En démocratie on n?a pas un emploi par des relations, mais par des capacités. De plus, les syndicats ont des emplois réservés, de sinécure, bien entendu. Alors à quoi sert le statut ? A glander et à dilapider. On dépense à tort et à travers surtout pour des projets non rentables. Les emplois en double, ça sert à quoi ? Pourquoi ceux là auraient droit à ne rien faire sur le travail des salariés d?entreprises alors que nous avons 6 millions de chômeurs.

Euh ...  a écrit le 21/02/2013 à 22:41 :

c'est tout vu : Tartarin de Tulle conduit la barque, la France va couler, larguez les chaloupes

...  a répondu le 22/02/2013 à 14:15:

on est déjà dans la chaloupe... mettez votre gilet maintenant, ça tangue de plus en plus fort.

Lutner  a écrit le 21/02/2013 à 22:11 :

On dit merci qui? Merci à la "règle d'or" Cette mauvaise blague implique qu'aussitôt que le coupon moyen de la dette souveraine d'une nation dépasse le taux de croissance de son économie, le rapport dette / PIB se dégrade inéluctablement. Or, les politiques d'austérité malavisées des dirigeants européens impactent négativement la croissance, provoquant à terme l'effet de ciseaux redouté puisque le taux de croissance baisse tandis que les taux exigés par le marché des capitaux pour la dette émise, montent de leur côté.

William  a répondu le 22/02/2013 à 6:50:

@Lutner : Pensée unique oblige!

Terry  a écrit le 21/02/2013 à 22:04 :

"Demain est un autre jour", vivons pleinement le quotidien sans s'inquiéter du lendemain, la vie est bien trop courte et puis ça ne sert rien de savoir ce que sera demain !

Loose  a écrit le 21/02/2013 à 21:40 :

Vive le grand timonier de l?Europe du sud à la monnaie faible ! Aux partisans du Nord, le travail doit-il alimenter la paresse ? L?endettement coute 50 milliards et les taux vont grimper. 3 points de pib de perdus pour la société. Quel est l?idiot qui dit que le pays s?enrichit ? L?entreprise crée de la richesse que l?Etat détruit. C?est ça le but ?

Neron  a écrit le 21/02/2013 à 21:12 :

On se croirait sous l?empire ottoman à son heure de gloire : rançonnage de la population, interdiction de l?exportation et persécutions par les janissaires de la déprédation économique.

Paul  a écrit le 21/02/2013 à 21:09 :

C?est clownesque, ils ne connaissent pas le terme de compétitivité. Ils ont décrété l?entreprise interdite et la consommation prohibée. C?est du malade, la croissance, ça sort pas du chapeau. Essayons la magie ! Ils fabriquent des jeunes qui ne savent ni lire, ni compter.

Patrice  a écrit le 21/02/2013 à 21:04 :

On parle croissance, mort de rire, pour cela il faut un moteur dans l?économie. Balance commerciale, 2 points en négatif. On est en fuite de capitaux? Qu?on fasse de la justice sociale, c?est une chose, encore faut-il le définir. Nous allons fournir les coordonnées de tous nos diplômés que l?on refuse d?employer. On est aujourd?hui à 33% des masters? C?est vie d?exclu après les études. C?est quoi ce système ?

Bernard  a écrit le 21/02/2013 à 20:57 :


Pour faire de la croissance, c'est-à-dire des emplois, il faut limiter l?endettement. De plus il faut que la dette serve à créer de la richesse. Nous avons une politique d?appauvrissement général et de vente des entreprises aux étrangers. On prône la décroissance économique, qu?ils aillent se faire soigner !

Pierre  a écrit le 21/02/2013 à 20:28 :

On le sait bien, ils ne cessent d'augmenter les prélèvements et d'empêcher les gens de travailler. Des qualifications y en a à la pelle sur le carreau. Prenez les témoignages que l'on trouve sur internet, c'est édifiant!

LEMANS  a écrit le 21/02/2013 à 20:18 :

ET APRES ;croissance SUPER nulle avec nos socialos au pouvoir.

croissancemorte  a écrit le 21/02/2013 à 19:58 :

Après ?
Il ira chercher la croissance avec les dents comme Sarkosy.
Et dans notre république irreprochable, les lendemains chanteront à nouveau et les jack, ségolène, copé, fillon, ....pourront continuer à festoyer pas cher au dortoir, heu l'assemblée national.
Ce qu'il nous faut, c'est plus d'élus, plus de commissions de travail, plus de rhétorique...

basile  a écrit le 21/02/2013 à 19:56 :

Si on avait gardé Sarkosy on n'en serait pas là car Hollande avec sa bétise de dire que son ennemie c'est la finance,il l'a fait fuir et sans finance on ne peut rien faire aucun investissement et du chomage à la pelle.Les français vont s'en mordre les doigts de leur choix du 6 mai 2012.

fred  a répondu le 21/02/2013 à 23:25:

ça n'aurait pas solutionner tous les problèmes mais effectivement ça serait moins pire que maintenant....
Mon dieu quelle connerie, je pensais depuis le début que serait compliquée mais là c'est le pire scénario possible.
On suit pile poils le scénario espagnol, le bâtiment commence à plonger, ensuite c'est l'enchainement sans fin, pauvre France, en plus on est super bien épauler !

finance  a répondu le 21/02/2013 à 23:27:

La finance est encore là, la bourse de Paris est ouverte, les banques et assurances sont là, et touchent les intérêts sur les dettes...etc...

AWI1  a écrit le 21/02/2013 à 19:54 :

Le grand Charles aurait peut-être dit ça, mais sans faire de fautes !

c-loss  a écrit le 21/02/2013 à 19:49 :

S'il n'y avait que la croissance qui était nulle !!!!

Bastien  a écrit le 21/02/2013 à 19:44 :

Pour information, la moitié de mes collègues entrepreneurs envisagent de déposer leur bilan d'ici la fin de l'année 2013, toutes filières confondues. J'espère seulement qu'ils voteront enfin intelligemment pour toutes les prochaines élections.

Dd  a répondu le 22/02/2013 à 7:31:

Une solution. Cree une holding au luxembourg, jersey ou guernesey. Transferer l actif net.
Faire une cessation d activite de l entreprise en france et repartir avec la holding. Les resultats remontent en holding, contrats de travail libelles dans le droit du pays de la holding....cf charges sociales....impots divers....

logic  a écrit le 21/02/2013 à 19:38 :

il n'y a pas que la croissance qui est nulle, vue les cafouillages incessants de l'équipe d'amateurs qui nous gouvernent... le " Grand Charles ", qui doit se retourner dans sa tombe aurait dit " C'est la chienlit", à juste raison !!!

à logic  a répondu le 21/02/2013 à 23:03:

Il va se faire renvoyer à coups de lattes dans le pot, le flanby, comme son copain jospin...

ppa3775am  a écrit le 21/02/2013 à 19:35 :

L' illusion Hollande commence enfin à se percevoir, les mensonges énormes de sa campagne vont lui revenir en pleine tête, la croissance est absente pour longtemps, si les bonnes mesures ne sont pas appliquées : réduction forte des dépenses publiques, non remplacement des fonctionnaires partant en retraite, alignement de toutes les retraites du public sur le privé, retraite à 65 ans pour tous, privatisation des transports, et suppression du S.M.I.C.
Abolitions des privilèges des employés du gaz et de l' électricité, abolition des 35 heures, suppression ou regroupements des ministères, suppression des départements, et des sous-préfectures.

à pa3775am  a répondu le 21/02/2013 à 23:05:

Toutes ces mesures sont certes utiles, mais elles ne remplaceront pas une économie privée dynamique et conquérante...

Lutner  a répondu le 22/02/2013 à 10:35:

Un spasme de la pensée libérale? Rassurez vous votre agonie arrive à son terme.

econoclaste  a écrit le 21/02/2013 à 19:06 :

on ne voit pas très bien pourquoi l'économie deviendrait meilleure qu'au quatrième trimestre 2012 . Les hausses d'impots vont faire leur plein effet, la construction est au point mort , le reste de la zone Euro est en récession et l'euro étant plus fort, les autres exportations n'iront pas très bien .Alors -0,5% ?

floc  a écrit le 21/02/2013 à 18:40 :

tout l'argent qui part en fumée ,au pays amis ,

Jarod  a écrit le 21/02/2013 à 18:39 :

Cela suffit à une majorité, comme le fameu plan B de Fabius.

satan  a écrit le 21/02/2013 à 18:25 :

Apres croissance NEGATIVE

H.56  a écrit le 21/02/2013 à 18:22 :

je croyais l'agitation de Nicolas Sarkozy seule susceptible de générer malaise et angoisse. Eh bien non ! l'indécision ou en tout cas ce qui y ressemeleuse fortement, le sourire entendu, déconnecté de la réalité qui semble faire croire à une martingale secrète ignorée de tout le monde mais connu du seul maitre, la volonté par un discours lénifiant de faire croire à une maitrise totale sont tout aussi anxiogène voir pire.

Ghostly  a répondu le 21/02/2013 à 19:43:

+1.

Bravo president  a écrit le 21/02/2013 à 18:17 :

C'est sur on fera mieux par exemple-0,5%. Ça risque de durer avec nos camarades sociales-communistes. Les fonctionnaires vont pouvoir se détendre en congés maladie alors que ça baissait de 7% depuis la journée de franchise. On acheté des voix avec nos impots

Julie070490  a écrit le 21/02/2013 à 18:09 :

Je vous suggère de consulter cette carte heuristique résumant l?ensemble des mesures qui ont été prises ou auraient dues être prises par François Hollande (d'après ses engagements lors de sa campagne) depuis le début de son mandat. Une map interactive qui évoluera constamment en fonction des avancées du gouvernement !
Pour y accéder : http://www.signos.fr/blog-signosfr/actumapping-francois-hollande-toutes-ses-mesures-depuis-2012/

Yves  a écrit le 21/02/2013 à 18:07 :

On parle récession, il faut parler dépression. Le saviez-vous le taux de suicide est un record parmi les pays développés, il existe un phénomène pervers et l?objectif est de pousser les gens à s?exterminer eux-mêmes. C?est une perversion supplémentaire du régime français. Ceci fait que l?on rejette l?entreprise puisqu?on n?est pas candidat au suicide. Il faut aussi parler suicide collectif.

suicide  a répondu le 21/02/2013 à 18:48:

c'est ce qui se passe lorsqu'on est membre d'une SECTE

arakao  a écrit le 21/02/2013 à 18:03 :

Souvenons nous un instant de la campagne électorale, de la négation de la crise et des mensonges de "notre" président. Aujourd'hui, la crise existe (ce n'était pas QUE Sarkozy.....!!!!) et les mensonges deviennent de plus en plus visibles. Au moment où il fallait couper dans les dépenses, "notre" président par démagogie et clientélisme n'a fait qu'ajouter à l'addition (emplois inutiles de complaisance dans les secteurs tenus par les "copains", profs, allocation de rentrée....etc...etc...) et il n'a su que taxer, taxer et taxer.....sans engager de vraies réformes autres que de la poudre aux yeux mensongère (pseudo flexibilité; pseudo réforme bancaire; pseudo tout....). Le résultat est là : le mensonge, la doctrine, le copinage et l'incompétence finissent par "payer".

Lutner  a écrit le 21/02/2013 à 17:52 :

Pourquoi l'artifice absurde de comparer les dépenses d'une nation à son PIB plutôt qu'avec ses recettes? Pourquoi comparer les pommes des dépenses aux poires du PIB, plutôt que les pommes des dépenses aux pommes des recettes? Le PIB d'une nation, mesure de sa vitalité économique, serait-il un meilleur substitut de ses recettes que ces recettes elles-mêmes? Mais si la réference économique en la matière s'appelle Nicolas Bouzou, laissons lui sa bouée de sauvetage du macro-économiste de service en mal de référence

claudus  a répondu le 21/02/2013 à 18:06:

ce sont eus qui ont mis la France en quasi recession , ils avaient promis de la croissance plus ils augmentent les charges des entreprises plus ils augmentent le chomage et la recession ...........................ca ils n'ont toujours pas compris.........................on va droit au desastre..................pire qu'en Grece........................

lol  a répondu le 21/02/2013 à 18:15:

Vous mettez quoi dans vos recettes? Vous pensez peut-être aux 1800 milliards d' Euros de dettes qui représentent effectivement 90% du PIB.
Quand un malade a de la fièvre, il suffit de casser le thermomètre, et il n'y a plus de problèmes.

coyote  a répondu le 21/02/2013 à 18:22:

Tout entrepreneur qui se respecte monte un business plan pluriannuel et un budget annuel
qu'il doit respecter ( versus entrée sortie resultat, et non deficit par rapport au PIB..).
Le cout d'un salarié est une charge FIXE et SURE d'etre dépenser. Le crédit d'impot pour la competitivité est eventuellement une reduction de cout exceptionnelle sur laquelle l'entrepreneur n'a pas la decision finale. Conclusion: Il le met à 0 dans son équation.
Comme faire et défaire la fiscalité est un sport national, on prend les hypothèses les plus contraignantes, donc on embauche pas !

Lutner  a répondu le 21/02/2013 à 21:47:

@lol: Vous mélangez, ce n'est pas grave nos dirigeant font la même boulette... Qu'est-ce qu'un budget équilibré? Un budget où les dépenses n?excèdent pas les recettes. Pourquoi ne pas exprimer alors la santé d'un budget national en ces termes-là? 102% de dépenses par rapport aux recettes: le pays connaît un déficit de 2%; 97%, et il s?agit au contraire d?un excédent de 3%. L'instrument pousse-au-crime vient du Pacte de stabilité et de croissance européen exprimant déficit annuel et dette souveraine en termes de points du Produit Intérieur Brut (PIB) et leur fixant des seuils: 3% maximum pour le déficit, 60% pour la dette cumulée.

Raffarin  a écrit le 21/02/2013 à 17:42 :

Le chemin est étroit et la pente est raide. Mais on arrive bientôt au bord de la falaise, il ne restera plus qu'a faire un grand bon en avant ...

Euhhhh....  a répondu le 21/02/2013 à 18:19:

C'est vrai que notre joufflu a une tête de Mao

Y'a bon  a répondu le 21/02/2013 à 18:30:

C'est vrai qu'un Flamby c'est joufflu, il a fait un régime pour lesphotos de campagne, maintenant il profite.

à Y'a bon  a répondu le 21/02/2013 à 23:07:

C'est sa grosse qui passe les commandes à la cuisine du palais...

@ y'a bonno  a répondu le 22/02/2013 à 13:29:

Ben, tiens, aux frais "de la princesse" ! ça commence à peser tout ça !!

gepetto  a écrit le 21/02/2013 à 17:39 :

Ce qui est affligeant est ce jeu pervers à tourner autour du pot en promettant de réduire la dépense publique ce qui est faux et à tuer toute croissance en surchargeant le poids des impôts et taxes de toute sorte (les verts s?agitent et demandent leur part). Mensonges constants avec l?aide désormais bien huilée des médias. N?en reste que les faits sont tétus et nous sommes rentrés dans le grand mur de la faillite. A qui va t?on faire croire que le soit disant accord syndicat et la mère Parisot, et l?escroquerie du crédit d?impôt vont avoir des effets sur une prétendue reprise en 2013. Ridicule

malo  a écrit le 21/02/2013 à 17:39 :

bruxelles n'est pas crédible,beaucoup moins gaspillages ne seraient pas nuisibles à la croissance ex 20 ministéres comme en allemagne,moins de députés de sénateurs,moins de bétises comme aujourdhui avec le jour de carence,en suppression de fonctionnaires on peut aller plus vite appliquons le rédéploiement comme pour le privé etc la fiscalisation des alloc c'est quand meme une nouvelle ponction en impots déjà à 56,3 du pib

Gilles1  a écrit le 21/02/2013 à 17:38 :

Par pur clientélisme et pour éviter une véritable déroute, les Socialistes ne veulent pas toucher à leurs électeurs que sont les fonctionnaires et assimilés. Est-ce tenable ? L'avenir le dira rapidement.

mf  a répondu le 22/02/2013 à 16:56:

Je ne pense pas que ce soit tenable encore longtemps . Ou trouver l'argent nécessaire pour boucler les fins de mois ? Je pense qu'ils sont allés au- delà de l'acceptable concernant les impôts et taxes . Il faudra bien s'attaquer aux réformes structurelles . A mon avis il va falloir les contraindre .

La France un pays qui se meurt  a écrit le 21/02/2013 à 17:35 :

Comme Sarkozy, Hollande va finir par envoyer la France au cimetière en ne voulant pas faire les réformes structurelles de l'état et des services publiques, collectivités territoriales etc. En ayant fait le choix de ponctionner par des taxes et impôts le secteur marchand, il a finit par asséché la richesse de notre pays. Lorsque l'on voit le Canada et la Suède qui a réduit ses administrations publiques à une goutte d'eau et licencié ou privatisé au maximum ses fonctionnaires, que devrait prendre exemple la France en revenant à des fonctions régaliennes, les pays du nord sont en bonne santé alors que la France est dans le coma.

la France un pays qui se meurt  a répondu le 21/02/2013 à 19:08:

+ UN...Malheureusement !

sauros  a écrit le 21/02/2013 à 17:35 :

croissance nulle comme le président

Arnaud  a écrit le 21/02/2013 à 17:31 :

A quoi ça sert de parler croissance ? Il existe 500 000 emplois qui ne sont pas occupés. Les gens n?en veulent pas puisqu?ils sont maltraités, malpayés et précaires et souvent sous qualifiés. Les jeunes demandent la sécurité d'emploi et c'est normal.

Gilles1  a répondu le 21/02/2013 à 18:04:

Donc il faut créer et encore créer des postes de fonctionnaires. Ce sera bon pour les exportations comme les 35 heures...

Louisquatorze  a répondu le 21/02/2013 à 18:22:

Peut être qu'ils veulent aussi la retraite avant de commencer a bosser, faut dire que le gouvernement actuel les encourage dans cette voie

Bernie  a écrit le 21/02/2013 à 17:30 :

Quel est le cinglé qui veut monter une entreprise, prendre tous les risques, travailler 50 à 60 heures par semaine, créer des emplois, créer de la richesse au final pour les autres avec une imposition pareille ? La croissance ? Il n'y aura jamais plus de croissance ou si peu. Même un gamin de 12 ans pourrait le comprendre.

Céline  a écrit le 21/02/2013 à 17:27 :

Et après la récession ... Et après le début des mesures sérieuses d'assainissement de la situation.

pmxr  a répondu le 21/02/2013 à 17:40:

après le début des mesures sérieuses d'assainissement de la situation....et après la récession encore plus forte qu'actuellement .... ça va de soi ! bref courage... fuyions !!!!!!

Pasdavenir  a écrit le 21/02/2013 à 17:26 :

La croissance c?est pas le seul souci, il y a le droit au travail qui n?et pas appliqué ou bien la soutenabilité de la dette? il faut rembourser plusieurs centaines de milliards pour éviter l?emballement des taux. L?Allemagne est stabilisée, pas la France?

YOLO  a répondu le 21/02/2013 à 17:38:

L'Avenir c'est la réelection,et ne pas perdre la face aux municipales.
ous,Députés,ministres,sénateurs,quelque soit le camp ont cet objectif.
alors votre quotidien!!!

olibrius  a répondu le 22/02/2013 à 13:27:

Tout homme a DROIT à un travail !! ce que beaucoup de nos "chers" politicards ont oublié ! c'est de la "non assistance à personne en danger", toute cette m.rde !

arthur  a écrit le 21/02/2013 à 17:26 :

et demain comme après-demain et encore plus tard, ce sera croissance nulle + récession, tant que des mesures positives n'auront pas été prises en vue du rétablissement de la confiance, de la création d'entreprises, de la diminution drastique des réglementations et de la bureaucratie étatique. La seule voie est de produire ce qui est demandé par les marchés pour vendre et exporter.

Nul  a écrit le 21/02/2013 à 17:22 :

Bien pire que ça puisqu?on s?endette pour consommer : 2,5 de dette moyenne annuelle depuis 35 ans pour à peine 1 à 1,5 de croissance. On prône même la décroissance économique. C?est dire si on fait dans le gouvernement du méchant ! C'est du Néron...

mdr  a écrit le 21/02/2013 à 17:14 :

Après ???? Toujours croissance nulle , toujours plus de chomeurs ,toujours plus d'impots ,plus de taxes , toujours plus de fonctionnaires , toujours autant d'élus , de ministres , toujours les meilleurs postes et emplois même fictifs pour les copains socialos , toujours autant d'avantages pour tous les politiques ............. En gros toujours la même chose !!!!

Bienvu  a répondu le 21/02/2013 à 17:41:

Eh Oui,mais grave,quelque soit le camp§!!!!!!
Espérons que les électeurs vont aller voter en nombre suffisant pour donner un grand coup de pied dans ce micricosme politicocopain

churchill  a écrit le 21/02/2013 à 17:14 :

moi je pronostique plutot 350-400 000 chomeurs ( quand on recoupe la micro et la macro; le meilleur est a venir...) ! le chomage, c'est maintenant ;-))))

et demain  a écrit le 21/02/2013 à 17:13 :

comme d'habitude demain on rase gratis, la croissance <0.8 c'est pas notre faute donc on n'atteindra pas 3% de deficit, mais on promet de respecter le 0 deficit en 2017. C'est bien mais on ne sait pas comment ou du moins on ne le dit pas (grace à la croissance qui va venir comme d'habitude). Et si en 2017 on n'atteint pas le 0 deficit encore une fois "c'est pas notre faute, pas de croissance, bruxelles, les chinois, indonesiens, russes, et americains sont la cause". Et hop la patate chaude pour les suivants, qui seront obligés par les marchés à faire comme l'irlande la grece le portugal, et il seront sanctionné ensuite. Mais cela n'est qu'une petite musique d'avenir, musique d'après 2017 car tiendrons nous jusque là? rien n'est certain, qu'en pensez vous?

Youpi  a répondu le 21/02/2013 à 17:30:

Et après,,,,????
Le PS doit préparer les municipales et éviter une déroute;
Dès maintenant,chaque député rameute ses fidéles,et cela dans toutes les circonscriptions;
Por les ministres il en va de même.
Montebourg avec les syndicats
Batho caresse les écolos
Une autre les fonctionnaires qui ont droit à la carence sans jeu de mot
Et puis Mme Royal en retard,de mauvaise augure pour la gestion saine!!!
L'important,c'est d'être réelu,car le cachet fait envie.
Avec ça il faut avoir le moral.

pmxr  a répondu le 21/02/2013 à 17:46:

j'en pense que la la patate va être brûlante !!!!!!!!!!!!!

coyote  a écrit le 21/02/2013 à 17:12 :

il a de moins en moins le sourire, Mr le président.

pleinledos  a écrit le 21/02/2013 à 17:12 :

On ne combat pas la rigueur en rajoutant de la rigueur

Florent  a écrit le 21/02/2013 à 17:12 :

Supprimer les emplois pour payer des retraites et démolir l'entreprise, voila une bonne politique!

Hugo  a écrit le 21/02/2013 à 17:10 :

L?idéologie du bureaucrate est à la dépensite, à la pauvreté, du travail de Brejnev en somme : je répands la misère et je fais fortune. Cette Europe c?est Chronos qui dévore ses enfants. On force les gens à des emplois sous qualifiés, ça ne fonctionnera jamais. La situation empire de jour en jour et c?est le mauvais le mauvais travail de l?administration totalitaire qui opprime le peuple.

Unci TOÏ-YEN  a écrit le 21/02/2013 à 17:07 :

Croissante en berne, déficit non maitrisé, chômage en augmentation ! Mais que fait-on pour que cela change ?
Il y a fort longtemps un roi, Henri, quatrième du nom, comme nos monarque d?aujourd?hui, employait le JE ! Non pas je serai celui par lequel la croissance arrivera et le chômage tombera ; mais, à cette époque, je veux la Poule au Pot chaque dimanche dans chaque foyer de France et de Navarre. Sauf que pour cela, il fallait se mettre à l?élevage pour avoir, au moins, chaque année, autant de poule qu?il y a de foyer, multiplier par 52 et son rêve n?a pas marché, faute d?avoir dit aux éleveurs d?élever et aux consommateurs de produire, de leur côté, pour échanger leurs productions contre une poule chaque dimanche, c?est là que réside - le secret de l?économie-.
Aujourd?hui nous en somme au même stade, sauf que les mots production, consommation, poule, échange, n?appartiennent plus du domaine des monarques qui avec des mots comme croissance, déficit, chômage tournent, sans cesser, autour du pot. Mais faute de la recette miracle ne peuvent plus rien faire sortir de ce pot.
Certes ils invoquent que sans croissance il ne peut y avoir résorption du chômage, les incultes : ils ne savent toujours pas que croissance et chômage ne sont que des effets et qu?il suffit de trouver les causes du chômage pour que croissance soit notre pot quotidiens ?.
La recette de la croissance est simple c?est exactement celle qui manquait à Henri le quatrième, c'est-à-dire une planification qui comme à son époque consiste à dire aux éleveurs d?élever et aux consommateurs de produire de leur côté pour échanger leurs productions contre une poule chaque dimanche le temps passe et les principes de l?économie demeurent.
Ce que nos monarques modernes ne savent pas, non plus, c?est que croissance, chômage et déficit ont les mêmes causes exclusives, donc forcement les mêmes recettes pour y remédier. Fort de leurs ignorances, Ils prétendent que par la fiscalité (plus de recette moins de dépenses) ils vont conjurer les déficits. Ce qui est certain c?est qu?ils ne suivent pas le conseil de regarder la réalité en face, retranscrite, dans GALILEE RECIDIVE, pour nous faire redécouvrir la réalité de notre vie sociétale, aux antipodes de la vision imaginaire qui gangrène notre société moderne.
Ah s?ils savaient regarder la réalité en face, comme Galilée l?a fait ? Puis que cette réalité soit celle enseignée par notre éducation nationale, nous ne nous morfondrions plus à chercher de minuit à quatorze heures ce qui est là, devant nos yeux quand nous regardons la réalité et quand nous ne faisons plus appel à nos formatages.

@ TOI YEN  a répondu le 22/02/2013 à 13:24:

hé!hé! merci pour ce conte avec le bon roi Henri", c' était très......captivant ...

gouvernachier  a écrit le 21/02/2013 à 17:06 :

il n'y a pas que la croissance qui est nulle.

tout va très bien  a écrit le 21/02/2013 à 16:58 :

En faisant cadeau d?un jour de carence aux fonctionnaires chéris et gâtés, le gouvernement archeo socialiste prouve que tout va bien en France Alors les chiffres des autres, vous voyez qu?on peut se les carrer dans les poubelles du ministère des finances.

Claudius  a écrit le 21/02/2013 à 16:52 :

Croissance nulle, comme notre GUIGNOLO,mais rassurez-vous ils vont allumer des pare-feu et lancer des leurres pour occuper l'esprit des français ailleurs. C'est une petite musique bien réglée.

la seule chose  a répondu le 21/02/2013 à 19:05:

qu'il a cree c'est du chomage Ah elle est bien la FRANCE