Les Français ne donnent plus comme avant

 |   |  551  mots
L’aide sociale en France a collecté 421,2 millions d’euros en 2012.
L’aide sociale en France a collecté 421,2 millions d’euros en 2012. (Crédits : AFP)
Non seulement les dons des Français tendent à se contracter, mais surtout, leur répartition selon les catégories sociales et les générations évolue sensiblement en raison notamment de la crise.

Un tiers des donateurs français ont dû réduire leurs dons en 2013 et 6% ont dû cesser de donner. Depuis 2003, le nombre de bienfaiteurs a baissé de près de 30%, « en lien avec la crise », estime le réseau associatif d'experts Recherches et solidarités, dans une étude qui exploite des informations fournies par Bercy comme les associations caritatives, ainsi que les résultats d'une enquête menée auprès des gens qui donnent.

La proportion des donateurs comptant distribuer moins l'année prochaine a augmenté de 3 points par rapport à 2012 (de 22% à 25%).

Les dons en ligne augmentent

Le bilan relève aussi un profond changement de nature dans la générosité au cours de ces dernières années. « La crise a mécaniquement provoqué une mutation des donateurs : la proportion de ceux qui donnent le moins a baissé, au profit de la proportion de ceux qui donnent le plus », calcule Recherches et Solidarités. Le part (en valeur) des dons des contribuables gagnant plus de 39000 euros par an est passé de 61% à 64% entre 2008 et 2012, alors que, inversement, celui des tranches inférieures s'est replié de 39% à 36%. Les premiers représentent désormais 41% des donateurs : 5 points de plus qu'en 2008.

La répartition par âge a aussi évolué. Selon les données du fisc, le part des donateurs de plus de 70 ans tend à se réduire, alors que celle moins de 40 ans augmente, probablement grâce à l'essor des dons en ligne. Les quinquagénaires voient aussi leur poids diminuer, lentement mais de façon continue, du paysage de la générosité.

Aide sociale en crise

Les secteurs les plus plébiscités restent, en revanche, inchangés. L'aide sociale demeure la première bénéficiaire avec  421,2 millions d'euros en 2012 collectés (repartis entre 26 associations et fondations), suivi de loin par le soutien à la recherche médicale (190,6 millions).

En termes de tendance, toutefois, l'aide sociale n'a progressé que de 1%, alors que

« l'on pouvait s'attendre, dans le contexte économique et social difficile actuel, que ce secteur soit quelque peu épargné et qu'il continue de mobiliser les donateurs », observe l'étude. Mais le domaine « est soutenu par bon nombre de donateurs modestes qui souffrent eux-mêmes des difficultés économiques et qui doivent limiter un peu le montant de leurs dons ».

Les actions de proximité privilégiées

Les actions de proximité semblent avoir été privilégiées par les donateurs en 2012, avec une augmentation de 3% environ des actions en faveur des personnes atteintes de maladie ou de handicap, de la recherche médicale et de l'environnement (secteur lui-même porté par le recours de plus en plus fréquent à l'internet).

Dans le même registre, les associations diocésaines ont aussi progressé deux fois plus (3%) qu'en 2009, récoltant 474 millions d'euros, malgré un fléchissement du nombre de donateurs, alors que l'Eglise protestante unie de France a récolté plus de 23 millions d'euros. Les actions hors de France, en contrepartie, ont pâti, notamment la solidarité internationale en faveur de l'enfance (- 4%) et du développement (- 2%).

Enfin, les Français ne donnent pas seulement aux associations : la moitié des personnes interrogées distribuent aussi à leurs proches (surtout les 65-69 ans), et quatre sur dix à des sans-abri de la main à la main. Plus d'une personne sur dix soutient des partis politiques ou des syndicats.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2013 à 20:16 :
Moi je ne donne que les bons de réductions que je récupère dans les supermarchés.
a écrit le 20/11/2013 à 16:28 :
un sdf disais a la television qu'il touchais le rsa est 50à 60 euros jours an fesan la manche net d'impots bien sur est il se pleigne les pauvre il gagne plus que moi à la retraite mais moi je paye des impots chercher l'erreur
Réponse de le 20/11/2013 à 23:47 :
"il se pleigne les pauvre il gagne plus que moi à la retraite mais moi je paye des impots " : Vous aussi visiblement et pour être imposable, vous gagnez vraisemblablement plus en retraite qu'un SMICard à 50h payées 35... Pire, il vous reste surement plus d'argent après vos dépenses obligatoires que bien des actifs payant votre pension et les rentes de vos congénères. Continuez bien a attaquer les pauvres pour faire diversion au profit de vos congénères qui ont des pensions dépassant les 2000 euros et siphonnent en prime le tiers des revenus de quelques couples d'actifs via l'immobilier subventionné... (après, je ne donne que de la nourriture)
a écrit le 20/11/2013 à 12:01 :
Scandaleux de voir ça mais nous devenons égoïstes car nous sommes ponctionnés de tout côtés. Quant à nos politiciens, aucun problème... Et dire que l'on participe à leur bien-être alors que tant de gens sont dans la souffrance+
a écrit le 20/11/2013 à 11:42 :
Je n'ai jamais donné. Je paie des impôts et je considère que si l'Etat gère correctement tout ce qui nous est sucré, les besoins exprimés par les diverses "quêtes" sont couverts. Que nos gouvernements successifs ne soient pas fichus de correctement répartir les moyens entre les associations, les ministères de tutelles et les instances d'aide internationales n'est pas mon problème. Et peut-être que si ceux qui donnent arrêtaient de le faire, cela sauterait un peu plus aux yeux qu'en fait, s'il n'y avait pas de don "spontané", les aides seraient quasi inexistantes par récupération scandaleuse pour d'autres dépenses budgétaires.
a écrit le 20/11/2013 à 10:52 :
Le chômage augmentant, tous ceux qui s'y retrouvent "donnent" moins à l'état. En revanche les prélèvements augmentent pour tous ceux qui ont encore un travail payé décemment. CQFD Encore un non article.
a écrit le 20/11/2013 à 9:31 :
Cette année, plus de don. J'ai été scandalisé par un reportage télé où l'on relogeait une famille rom dans une habitation HLM flambant neuve et qui vivait grâce aux dons de la Banque Alimentaire. Pauvres Français, allez vous faire voir; vous n'avez pas de groupes de soutien, vous. Je donnerai un peu moins, mais de la main à la main.
Réponse de le 20/11/2013 à 10:12 :
@Lucas: Je ne comprend pas bien. Une Famille en detresse a trouvé un logement. Les enfants vont pouvoir aller à l'école...etc. Il n'y a rien de mal à cela, au contraire. Non?
Réponse de le 20/11/2013 à 16:58 :
"vous avez raison !...." et tous ces "braves gens" vont s'intégrer en France.? Comment ? alors qu'ils n'ont jamais pu s'intégrer dans leur pays. De qui se moque-t-on ?
a écrit le 20/11/2013 à 9:25 :
Chaque Français est endetté à hauteur de 30k euros dont plus de la moitié ne pourront jamais rembourser. Quand on a des dettes, on ne donne rien, on rembourse d'abord ces dettes.
a écrit le 20/11/2013 à 9:00 :
Ce que l'on donne en plus à l'état n'est plus disponible pour les associations caritatives. L'état donne de plus en plus à certains qui devraient donc avoir moins besoin d'aide des Français.
Pour 10€ donnés combien arrivent directement aux personnes aidées?etc etc
a écrit le 20/11/2013 à 8:56 :
" Les quinquagénaires voient aussi leur poids diminuer, lentement mais de façon continue, " les écoles de journalisme aussi diminuent.. mais en qualité du savoir dispensé
a écrit le 20/11/2013 à 8:36 :
beaucoup d'associations meritent de ne plus etre subventionnées ex celles qui soutiennent leonarda apres 7 procédures pour une famille qui ne veut pas travailler Y COMPRIS LEONARDA QUI AVAIT UN RECORD D4ABSENCES =à l'école un autre droit au logement qui veut des droits pour les deboutés ,un autre au mans sos racisme qui manifdeste contre l'expulsion d'"un marocain qui a agressé des femmes etc etc
Réponse de le 20/11/2013 à 10:15 :
@matheo: C'est avec une logique similaire que les nazis ont envoyé tout ceux qui n'etait pas assez arien dans les chambres à gaz.
Réponse de le 20/11/2013 à 20:20 :
Oui, au prix ou est le gaz aujourd'hui
a écrit le 20/11/2013 à 8:20 :
Ils en ont peut etre marre de faire le pigeon alors que les rénumérations des patrons du cac -entre autre- elles ne stagnent ni ne régressent !s'il ya de l'argent à redistribuer ,c'est là haut que ça doit commencer !
a écrit le 20/11/2013 à 8:07 :
Redistribution en France: 30 pour cent du PIB. Je crois qu'il y a d'autres cieux où la misère est plus criante, à commencer par l'Afrique. Nous ne donnons plus rien en France.
Réponse de le 20/11/2013 à 8:59 :
De toute évidence vous ne sortez jamais dans la rue....De plus en plus de misère en France, la pauvreté augmente d’année en année.. la bêtise BoBo aussi.
Réponse de le 20/11/2013 à 8:59 :
De toute évidence vous ne sortez jamais dans la rue....De plus en plus de misère en France, la pauvreté augmente d’année en année.. la bêtise BoBo aussi.
a écrit le 20/11/2013 à 7:00 :
Ceux qui le peuvent doivent donner ; car l' Etat ne fait pas tout. La preuve : nous sommes un pays fortement imposé, avec un niveau de dépenses publiques énorme (l'un des plus élevé au monde), mais nous avons un chomage de masse et de beaucoup de pauvreté. Les Eglises, par exemple, ne sont financées que par leurs donateurs. Elles ne recoivent absolument rien de l' Etat. Si vous avez une vie spirituelle et si vous pouvez aidez votre Eglise, vous devez participez a la vie de votre Eglise. Les Eglises font beaucoup contre la pauvreté : par exemple, la soupe populaire servie toutes les semaines par les soeurs ne désemplie pas à l' Eglise des Halles à Paris.
Réponse de le 20/11/2013 à 9:34 :
Le Vatican pourrait vendre ses riches terrains en centre ville de Rome pour aller se délocaliser en Argentine (ou en Afrique) pour une bouchée de pain : cela permettrait de faire des dons immenses aux pauvres...
Réponse de le 20/11/2013 à 10:50 :
Bien vu Bonne idée ! L'Eglise catholique est riche : qu'elle donne l'exemple. Elle devrait permettrre le port du préservatif, surtout en Afrique, ce qi éviterait la propagation de la misère sur place, et qui par voie de conséquence, vient chez nous. Mais, elle a besoind des pauvres pour vivre, donc ne rêvons pas, ce n'est pas pour demain l'éradication de la misère soigneusement entretenue par certains...
Réponse de le 20/11/2013 à 10:50 :
Bien vu Bonne idée ! L'Eglise catholique est riche : qu'elle donne l'exemple. Elle devrait permettrre le port du préservatif, surtout en Afrique, ce qi éviterait la propagation de la misère sur place, et qui par voie de conséquence, vient chez nous. Mais, elle a besoind des pauvres pour vivre, donc ne rêvons pas, ce n'est pas pour demain l'éradication de la misère soigneusement entretenue par certains...
Réponse de le 20/11/2013 à 10:50 :
Bien vu Bonne idée ! L'Eglise catholique est riche : qu'elle donne l'exemple. Elle devrait permettrre le port du préservatif, surtout en Afrique, ce qi éviterait la propagation de la misère sur place, et qui par voie de conséquence, vient chez nous. Mais, elle a besoind des pauvres pour vivre, donc ne rêvons pas, ce n'est pas pour demain l'éradication de la misère soigneusement entretenue par certains...
a écrit le 20/11/2013 à 6:11 :
Salaire pour 3 : 2700 euro:credit maison 520 euro impôt foncier 700 euro
Eau 400euro,crèche 400 euro assurances 130 euro gasoil 200 euro complémentaire santé 150 euro le reste pour manger est obligatoire de déplacer de l argent pour finir le moi donc je ne donne pas!!Et la nous commençons novembre avec les impôts locaux 635 euro électricité 187 euro ect .....
Réponse de le 20/11/2013 à 12:07 :
Et oui, le père Noël sera moins riche cette année.. Même problème que beaucoup d'entre nous.
Réponse de le 20/11/2013 à 17:08 :
A Xavier
Il serait bon de ne pas tout mélanger : vous ne devez pas payer 400 euros d'eau et 700 euros de taxe foncière tous les mois ou bien vous habitez dans un château.
a écrit le 20/11/2013 à 0:04 :
Je ne donne plus rien. Par l'intermédiaire de toutes sortes d'impôt, TVA,CSG, les prélèvements libératoires etc, je considère que je donne SUFFISAMMENT.
a écrit le 19/11/2013 à 23:27 :
Vous donnez 10 euros tout le monde se sert et en final il reste 20 centimes pour l'association ou l'organisme, alors je ne donne plus. Flamby est ce qu'il donne quelque chose, c'est non, il s'engraissent sur notre dos.
Réponse de le 20/11/2013 à 7:05 :
Les ONG de plus en plus transparentes sur l'utilisation des dons. Médecins sans frontières et Action contre la faim indiquent ainsi clairement, lorsque l'internaute choisit de faire un don, que de 85,7 à 88,8% de l'argent récolté est dépensé sur le terrain, et que le reste part en frais de fonctionnement.
a écrit le 19/11/2013 à 22:25 :
Donner quoi ? on me pique tout au fur et à mesure
Réponse de le 20/11/2013 à 10:32 :
Moi aussi je donne tout ce qui me reste. 0.
a écrit le 19/11/2013 à 22:20 :
"le domaine « est soutenu par bon nombre de donateurs modestes qui souffrent eux-mêmes des difficultés économiques" A-t-on des "statistiques" sur la répartition de la générosité en fonction des revenus, de la fortune ? En gros, les riches sont-ils pingres, éventuellement parce qu'ils ne savent pas ce que c'est d'être "modeste" voire "pauvre" ?
Quand ça passe par un organisme agréé, on peut soustraire 66% (ou 75%) des dons de ses impôts, une niche pour tous les contribuables (y a un plafond en % des revenus).
a écrit le 19/11/2013 à 22:14 :
Moi je donne déjà tout à l'état. Maintenant quand on sonne à ma porte pour me demander des sous, je dis d'aller voir à la Mairie. Faut pas déconner
a écrit le 19/11/2013 à 20:36 :
Pour le gouvernement c'est un indice,tant que les français peuvent donner ,il peut continuer à augmenter les Impôts.Donc ne plus rien donner c'est dire au gouvernement j'ai plus rien pas besoin de vouloir en rajouter une couche
a écrit le 19/11/2013 à 20:14 :
Avant on donnait car on gardait l'illusion d'être riches.
En réalité on donnait à des gens plus aisés que nous.
Depuis on garde notre dignité en ne demandant rien à personne.
Et on admis qu'on était pauvres comme tous les autres.
a écrit le 19/11/2013 à 20:08 :
+1
a écrit le 19/11/2013 à 19:33 :
Ce que je donnais aux associations caritatives, les mesures gouvernementales me l'ont pris. Adressez vous à eux...
Réponse de le 20/11/2013 à 13:19 :
+1, idem pour moi !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :