Medvedev accusé de lâcheté et désavoué par Poutine

 |   |  605  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Alors que Dmitri Medvedev est mis en cause par des militaires dans la guerre avec la Géorgie il y a quatre ans, son mentor Vladimir Poutine prend ses distances, comme si un schisme était apparu entre les deux hommes.

On pensait qu?après le retour de Vladimir Poutine à la présidence, les rumeurs de désaccords avec Dmitri Medvedev président de 2008 à 2012 et redescendu depuis au poste de premier ministre, n?avaient plus d?objet. Or, voir des militaires influents attaquer vertement l?ancien président, dont la loyauté envers Vladimir Poutine semble indiscutable, et voir ce dernier appuyer implicitement l?accusation réactualise d?un coup les rumeurs de conflit au sommet de l?Etat. Une partie de la presse russe y observe déjà le début d?une campagne contre le premier ministre.

Accusations contre Medvedev

 

Tout à commencé avec l?apparition d?un film documentaire anonyme de 47 minutes, posté sur Internet le 8 août ? pour coïncider avec le quatrième anniversaire du conflit russo-géorgien. Ce film, sous le titre « La Journée Perdue » fait parler plusieurs hauts gradés, lesquels accusent l?ancien président, alors commandant en chef de l?armée russe, d?avoir tergiversé bien trop longtemps et de n?avoir pris la décision de contre-attaquer que sous la pression du premier ministre - Vladimir Poutine. Une « lâcheté » qui aurait « coûté la vie de mille personnes », selon les auteurs du documentaire. L?ancien chef d?Etat-Major de l?époque Iouri Balouïevski ? limogé deux semaines avant le conflit par Dmitri Medvedev ? est particulièrement vindicatif, accusant Dmitri Medvedev et ses collaborateurs d?avoir « peur de prendre la décision » jusqu?à ce qu?ils reçoivent une « pique » de Vladimir Poutine. Ce dernier ? qui est perçu depuis son arrivée au pouvoir en 2000 comme le « vrai patron » du pays, se trouvait alors à Pékin, où il assistait aux Jeux Olympiques.

Appui de Poutine aux attaques contre Medvedev

 

En visite hier en Ossétie du Sud, la région séparatiste géorgienne qui a été le théâtre de l?affrontement guerrier, Dmitri Medvedev a réaffirmée avoir pris seul la décision le 8 août 2008 d?engager les forces militaires russes contre la Géorgie. Le Premier Ministre explique n?avoir pas eu d?entretien avec Vladimir Poutine une journée entière après le début de la contre attaque. Or, Vladimir Poutine appuie implicitement les arguments du documentaire en admettant que le conflit a été en réalité déclenché le 6 août par une attaque géorgienne, tandis que la réponse russe n?est intervenue que deux jours plus tard. Dans un entretien accordé à l?agence de presse RIA Novosti, il évoque « trois journées de combat, les 6, 7 et 8 août ». Il contredit Dmitri Medvedev, affirmant avoir « appelé Dmitri Anatolievitch [patronyme de Medvedev] deux fois le 7 et le 8 août, ainsi que le ministre de la défense, pour discuter du problème ».

Qui est à l'origine des attaques contre Medvedev ?

La presse russe s?intéresse désormais surtout à l?identité des commanditaires du film. La version russe du journal Forbes affirme que le film a été tourné par une chaîne télévisée appartenant à Iouri Kovaltchouk, un homme d?affaires très proche du président. La chaîne en question réfute. Le politologue Evgeni Mintchenko explique qu?il s?agit d?une possible « tentative de réduire au maximum l?influence de Medvedev », lequel dispose d?une forte popularité et de « vastes possibilités pour construire son propre empire économique, ce qui déclenche l?irritation d?autres clans ». En s?abstenant de défendre son loyal serviteur, Vladimir Poutine pense rester très loin au-dessus de la mêlée, une stratégie qu?il poursuit depuis l?an 2000.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/08/2012 à 8:47 :
La Russie est une république bananière, fuyez ce pays !
a écrit le 10/08/2012 à 8:40 :
Avec la toute nouvelle loi sur la diffamation, Medvedev pourrait facilement attaquer les auteurs de ce film en justice !!! Cette nouvelle loi est censée clouer le bec à tous les opposants et dénigreurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :