5.300 milliards de dollars : c'est le volume record des devises échangées chaque jour

 |   |  367  mots
Le volume des échanges de devise a bondi de plus de 30% en trois ans pour atteindre 5.300 milliards de dollars selon la Banque des règlements internationaux. Un record historique. Le dollar reste la première monnaie échangée alors que l'euro a perdu un peu de terrain à la faveur du yen. Les devises émergentes ont progressé et Londres a renforcé son rang de première place financière.

C'est un record historique. Le marché des devises (Forex) a atteint un volume de transactions de 5.300 milliards de dollars chaque jour en moyenne, selon la Banque des règlements internationaux (BRI) dans son rapport tri-annuel sur le sujet. Ce qui conforte sa position de plus grand marché au monde. En trois ans, le Forex a connu une progression de 32,5% en trois ans, au delà des déjà 19% de progression observés entre 2007 et 2010.

Le yen grignote des parts à l'euro

Le dollar reste ultra-dominant et renforce même sa position. Le billet vert était en effet présent d'un côté dans 87% des transactions. Malgré une progression des échanges de 15% depuis 2010, l'euro a quant à lui vu sa part de marché se contracter en étant présent dans 33,4% des échanges mondiaux à la faveur du yen. En effet, le volume des transactions utilisant le yen au moins d'un côté a bondi de 63% en trois ans grâce au vif intérêt suscité chez les investisseurs par le changement de politique monétaire de la banque centrale japonaise et les "Abenomics", le programme de réforme du premier ministre japonais Shinzo Abe. Le yen est désormais présent dans 23% des échanges et n'inquiète toutefois pas encore la monnaie européenne.

Les émergents pointent le bout de leurs nez

En plus d'un volume de transactions record, le nouveau classement des devises les plus échangées est marqué par une poussée des émergents. Malgré la crise récente sur les devises émergentes, la ruée des investisseurs leur a permis de réaliser de bonnes progression. C'est notamment le cas du peso mexicain qui a servi de contrepartie dans 2,5% des transactions et du renminbi chinois, plus connu sous le nom de yuan, qui poursuit son chemin vers la convertibilité que l'on retrouve dans 2,2% des transactions.

Londres reste "the place to be"

Enfin, l'étude de la BRI montre que Londres reste de loin la première place financière pour ce qui est des échanges de devises internationales avec 40,9% de parts de marchés. La capitale britannique devance New-York (18,9%), Singapour (5,7%) et Tokyo qui suit de près (5,6%). Paris reste encore loin derrière avec 2,8% de part de marché.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/09/2013 à 18:54 :
Le commerce mondial étant de l'ordre de 17000 milliards par... an soit 46 milliards par jour, on peut donc en conclure que 99,1% des échanges sur les marchés des changes sont de la pure spéculation. Et dire que certains pensent qu'un peu de régulation serait déraisonnable...
Réponse de le 07/09/2013 à 9:33 :
+1

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :