Manuel Valls termine sa visite en Chine quasi-bredouille

 |   |  614  mots
Manuel Valls a rencontré Xi Jinping, le président chinois.
Manuel Valls a rencontré Xi Jinping, le président chinois. (Crédits : Reuters)
Le Premier ministre s'est adressé aux investisseurs chinois en se livrant à un exercice de pédagogie sur la compétitivité de la France. Après avoir rencontré le président chinois et son Premier ministre, Manuel Valls n'a pas remporté d'accords majeurs. François Hollande doit également se rendre en Chine mais "plutôt au second semestre".

Manuel Valls, qui termine samedi à Shanghai sa visite de trois jours en Chine, a souhaité - en chinois - "bienvenue en France" aux investisseurs.

Dans un discours prononcé devant les milieux d'affaires franco-chinois, le Premier ministre s'est de nouveau frotté à l'exercice des langues étrangères, après son "My government is pro-business" à Londres et le "Ich mag die Unternehmen"(j'aime les entreprises) à Berlin.

"Je le dis ici à Shanghai: Huanying lai Faguo" ("bienvenue en France"), a prononcé M. Valls avec un peu de peine, ajoutant: "Je crois que le message est clair".

La France est compétitive

Sur le fond, le Premier ministre n'a pas craint la redite, martelant les messages répétés depuis son arrivée jeudi. "La France, plus que jamais, est désireuse d'accueillir les entreprises chinoises", qui sont les "bienvenues", a-t-il répété. Même si la France a des "défis lourds" à relever, elle est compétitive, a-t-il assuré.

"L'image selon laquelle nous ne réformons pas notre marché du travail, et qu'il est impossible de licencier en France, est fausse", a souligné Manuel Valls.

"La protection de l'emploi est plus élevée en Allemagne qu'en France" et les 35 heures ne sont "qu'une durée de référence", a-t-il encore souligné.

Arrivé dans la matinée depuis Pékin, le Premier ministre a commencé sa journée dans la capitale économique chinoise par l'inauguration officielle d'un centre de recherche et développement du géant francais des pneumatiques Michelin. Il a eu droit à la photo souvenir avec un employé costumé en Bibendum, provoquant les rires de la salle.

Rencontres avec des investisseurs chinois et français

Il y a rencontré des cadres d'entreprises francaises dans le pays, qui lui ont fait part de leurs doléances diverses, mais aussi de points de progrès, dans leurs relations avec l'administration chinoise.

Après son discours, le Premier ministre a rencontré à la mi-journée huit entrepreneurs chinois, dont le patron du repreneur du Club Med, Fosun, et le fondateur du site de commerce en ligne jd.com.

Au terme d'une entrevue avec le maire de Shanghai, Yang Xiong, il est allé se promener dans le quartier du Bund, emblématique de la mégalopole, déambulant avec Laurent Fabius sur les quais, face aux immenses gratte-ciels de Pudong, sur l'autre rive.

La promenade s'est poursuivie dans les locaux design de l'agence de communication française Fred&Farid, pour une discussion avec de jeunes entrepreneurs français.

Les rencontres se poursuivront toute l'année

Le calendrier diplomatique franco-chinois restera bien chargé pour l'année, avec la visite dès lundi à Paris du négociateur chinois sur le climat, Xie Zhen Hua. Le Premier ministre chinois Li Keqiang se rendra lui en France avant l'été, Laurent Fabius ayant évoqué le mois de juin.

Quant au voyage du chef de l'Etat français François Hollande, il devrait avoir lieu "plutôt au second semestre" en amont des grandes negociations sur le climat à Paris fin 2015.

Même s'il faut encore "lever un certain nombre d'obstacles", "les choses bougent", a assuré Manuel Valls qui, jeudi, à son arrivée en Chine, avait demandé une plus grande "réciprocité" dans les relations commerciales entre l'Europe et la Chine.

Rencontre au sommet, mais sans accord majeur

Le Premier ministre s'est entretenu vendredi avec le président chinois Xi Jinping au Grand palais du peuple, place Tiananmen, où il avait été déjà reçu la veille par son homologue, Li Keqiang, avec lequel il a signé une douzaine d'accords, mais aucun de nature majeure. Le Premier ministre devait reprendre l'avion pour Paris après s'être adressé à la communauté française de Shanghai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/02/2015 à 23:50 :
Mais s'ils ne le renvoient pas, que voulez-vous que Valls devienne ?
a écrit le 08/02/2015 à 15:12 :
les chinois nous ont pris notre savoir faire ,ils le copient sans comprendre , mais ne le font pas en qualité cela ne dure qu'un temps , on a acheté une fois mais pas deux
a écrit le 02/02/2015 à 8:49 :
En Chine, il y a maintenant l 'avant -Valls et l' après Valls.. et malgré cela ,ils l' ont laissé repartir ???? c 'est une faute !!!!
a écrit le 02/02/2015 à 7:18 :
Le Made in China non merci !!!! leur technologie a 2 sous qui ne tient pas plus de 2 jours !!!
Au lieu de faire dans la quantité, ils ferais mieux de faire dans la qualité !!!
Réponse de le 02/02/2015 à 8:19 :
Et vous, donneur de leçon à écrire sans faute d'orthographe.
Réponse de le 08/02/2015 à 16:23 :
Pour Rappel, juste pour être objéctif : I-phone, les Portables, PC sont tous fabriqués là-bas. Et votre PC tient plus de 2 jours ?
a écrit le 01/02/2015 à 22:07 :
Plutôt bon gouvernement français qui travaille enfin sur le fond et non les apparences à court terme commes les Sarko et autres Mélechon le Pen
a écrit le 01/02/2015 à 22:03 :
Les français ne sont pas fiables pour faire du business, on le voit avec l'histoire des mistral. Pour un russe comme pour un chinois un contrat est un contrat et c'est ce genre d'histoire qui fait qu'on hésite de signer un contrat avec des français, qui sait si demain ils ne vont pas changer d'avis.
a écrit le 01/02/2015 à 21:24 :
Les thuriféraires de M.Valls et ils sont très nombreux chez les journalistes de droite comme de gauche avaient décrit une visite de chef d’État, rien que ça. La France a gagné en importance sur la scène mondiale et les chinois ont bien compris et c'est la raison pour laquelle le premier ministre français à été reçu avec tous les honneurs. Mais les contrats si ils doivent être signés le seront avec F.Hollande.
a écrit le 01/02/2015 à 16:58 :
Ce que ne comprennent pas Valls, Hollande et la classe politique française en général en raison de leur manque de connaissance de l'entreprise: les Chinois sont intéressés par le transfert de technologie bon marché et si possible gratuit. Et contrairement à nos politiciens, ils ont à coeur leurs propres intérêts et pas ceux des Américains :-)
a écrit le 01/02/2015 à 16:14 :
Nous les chinois, On ne veux pas investir dans un pays qui taxent tout ce qui bouge.Un petit pas au Nord ou a l'Est et la fiscalite est bien meilleur. Garder votre systeme sociale et 35h, nous on est pas des paresseux en Chine.
Réponse de le 01/02/2015 à 22:05 :
Chinois de mes fesses ouais !
a écrit le 01/02/2015 à 15:38 :
Ce n'est pas maintenant que les commandes vont pleuvoir.
la Chine doit affronter sa propre récession,et Elle doit investir sur des pays en devenir ,car appartenant au 1/3 monde.il parait normal de développer ,l'Asie pauvre ou l'afrique plutot que cette vieille Europe fatiguée ,peu productive,peu rentable,revendicative,bref à l'agonie.
un déplacement pour rien,mais cela fait des lustres que les dirigeants de toutes nations,font depuis >De Gaulle des beaux voyages pour se montrer,
Ah EGO quand tu nous tienT
a écrit le 01/02/2015 à 15:17 :
Il ne suffit pas de dire "my government loves business" ou "ich liebe das Unternemen" pour prendre que cela fonctionne. Les étrangers ne sont pas des idiots. Bizarre que l'usine de pneus d'Amiens ne fasse pas rêver, étranger que personne ne se précipite sur la SNCM, ...
Investir dans un pays (vraiment) communiste, ça ne fait pas forcément rêver.
a écrit le 01/02/2015 à 15:14 :
Il a du proposer une loi pour que les charges salariales ne s'applique en France que sur les sociétés détenues par des français. Pas mal comme loi non?
a écrit le 01/02/2015 à 14:17 :
Comme d'hab, beaucoup d'argent dépensé au frais du contribuable pour rien. Cela ne m'étonne plus.
a écrit le 01/02/2015 à 11:35 :
pourquoi ne pas défiscaliser les investissements chinois comme ce qui a été fait avec le Quatar?il vaut mieux un peu d'investissements que rien du tout.certes cela faitmoins de rentrées fiscales mais on peut facilement compenser ailleurs
Réponse de le 01/02/2015 à 13:08 :
Pourquoi pas faire payer les impôts aux quataris qui se gaussent de notre misère ?
Réponse de le 01/02/2015 à 14:13 :
pourquoi ne pas suspendre vos indemnités, vous n'en avez pas besoin : en tant qu'élu de la république, vous devez être au service des français et non pas le contraire. Tiens, en voilà une idée, qu'elle est bonne
Réponse de le 01/02/2015 à 17:34 :
Mais "élu ps" est bidon, ce n'est pas un élu PS, réveillez-vous, n'importe qui ici peut écrire une grosse connerie et l'attribuer à ses opposants, il suffit de s'identifier élu PS, FN, UMP,.............
Réponse de le 01/02/2015 à 18:11 :
Quelle que soit la personne ; à question idiote, réponse idiote. C'est ainsi que je le vois
a écrit le 01/02/2015 à 10:55 :
C'est pas en parlant trois mots dans leur langue que vous pourrez vous présenté a leurs élections... Dommage pour nous.
a écrit le 01/02/2015 à 10:26 :
Les Chinois ne sont pas idiots. Ils ont suivi le dossier des portiques où les Italiens ont été floués. Sans oublier ce qui se passe actuellement en Grèce.
a écrit le 01/02/2015 à 9:49 :
mai tenant on comprend mieux pourquoi les espagnols l'on foutu dehors.
a écrit le 01/02/2015 à 9:35 :
les chinois investissent déjà en FRANCE; nous sommes propriétaires du 13° arrondissement de PARIS
Réponse de le 01/02/2015 à 9:46 :
bravo bravo bravo!
a écrit le 01/02/2015 à 9:19 :
Ils viennent d'acheter l'aéroport de Toulouse mais avec la situation en Grèce et le port du Pirée propriété Chinoise remise en question ils s’inquiètent sans doute à juste titre de la fiabilité de leurs acquisitions dans certains pays Européens fragiles...bien sur la France n'est pas la Grèce....
a écrit le 01/02/2015 à 9:05 :
Que fait le modérateur de ce site qui laisse passer des commentaires tous plus débiles et haineux les uns que les autres allant même jusqu'à l'antisémitisme (voir celui de benta du 31/01). Votre "journal" n'en sort pas grandi.
a écrit le 01/02/2015 à 8:47 :
Sa visite en Chine n'est que de la propagande de politique inintérieure. Un nouveau plan com. Un voyage qui ridiculise la France une fois de plus.
a écrit le 01/02/2015 à 8:41 :
Notre Valls est nul, il ne comprend rien, autant qu'il revienne vite pour nous faire ses discours sécuritaires, pour le reste il est juste inutile. Les Chinois sont totalement différents et ce ne sont pas les blablas qui vont les motivés, surtout dans un pays out les règles changent tout le temps !
a écrit le 01/02/2015 à 8:08 :
il faut investir en Chine et sur place....c'est stratégique, être et produire dans la zone géographique de sa zone d'achalandage pour éviter les effets de changes et le coût du transport. Michelin a raison tout comme peugeot....
Bref inciter les chinois a investir en France pour produire et vendre en France et inciter les français à faire la même chose en chine pour ce marché...
Reste que la concurrence liée aux charges sociales doit être compensées par la menace voire d'instauration d'une tva sociale à l'importation non récupérable sur les produits importés de ces pays aux couvertures sociales quasi inexistantes par les importateurs français.
a écrit le 01/02/2015 à 7:58 :
t' chin, t'chin, je m' en vais revoir la Chine .....
En dehors de peut-être quelques points .. qui attendait quelque chose.. on ne ment pas à un chinois, comme on le fait avec un Français !!!!!
a écrit le 01/02/2015 à 7:53 :
n'ont surement pas oulié le coup du mistral non ourni aux russe ; ça ne donne pas envie de faire des affaires avec la france sans paroles qui n'honore as ses contrats ;
a écrit le 01/02/2015 à 6:57 :
Qu'attendre d'autre d'un incapable.?
L'œil noir, l'invective, l'anathème, l'agitation des petits bras, ça ne rend pas quelqu'un crédible et capable d'agir efficacement pour notre pays.
Quand je pense que les députés, TOUS les députés, et le Medef, ont fait une ovation debout à ce type là ....C'est à désespérer pour notre Pays.
a écrit le 01/02/2015 à 4:58 :
J'ai pu vendre un mégot et trois gitane..
a écrit le 01/02/2015 à 2:25 :
Arrivé dans la matinée depuis Pékin, le Premier ministre a commencé sa journée dans la capitale économique chinoise par l'inauguration officielle d'un centre de recherche et développement du géant français des pneumatiques Michelin.
Faite ce que je dit mais pas se que je fait....
a écrit le 31/01/2015 à 23:03 :
Venez investir dans le pays de l'apartheid qu'il a dit
a écrit le 31/01/2015 à 20:56 :
Manuel Valls termine sa visite en Chine quasi-bredouille ...

Manuel Valls termine sa visite en Chine ... minable ;

comme dirait avec grande justesse Ayrault, visionnaire sans contestation possible,

minable aussi pour les graves échecs à répétition du gouvernement Valls.

il y a bien une grande majorité de socialistes et non socialistes qui voient ce qualificatif de bon aloi
a écrit le 31/01/2015 à 19:20 :
Les médias gauchistes cachent la vérité hollande : le chaos !
La preuve, tout le monde fuit la gabegie, le mensonge et la honte gauchiste française. Hollande : assassin de france
a écrit le 31/01/2015 à 19:04 :
Leur stratégie est d'attendre que les actifs français soient bradés comme en Grèce. Ils vont récupérer ce qui reste d'intéressant. Que pensent les gauchistes de ce peuple qui fait travailler les enfants et blablabla? En attendant ils seront bientôt les patrons..... des humanistes si bons et si vertueux....
a écrit le 31/01/2015 à 17:47 :
les chinois se tapent de la France et ont bien raison!
a écrit le 31/01/2015 à 15:30 :
il termine sa visite en bredouille. Dégage bon à rien
a écrit le 31/01/2015 à 14:38 :
Pour vous convaincre que la Chine est la Chine et ce qu'elle pense de la France.
https://www.youtube.com/watch?v=cw4L3ME3PyI
Réponse de le 31/01/2015 à 16:56 :
Fake. La traduction est totalement truqué.
Réponse de le 31/01/2015 à 18:49 :
il parle meme pas de la france dans ta video mdrr et en plus il parle mal le mandarin
Réponse de le 02/02/2015 à 8:27 :
Hé oui, comme quoi les médias disent n'importe quoi. Oui c'est truquée cette video,comme la vie dans laquelle vous baignez chaque jour. Ne soyez pas moutons et ne vous laissez pas berner par ces dirigeants.
a écrit le 31/01/2015 à 14:33 :
Catalan.
Réponse de le 31/01/2015 à 15:32 :
il chante les pieds dans la mrd ce fait néant
Réponse de le 01/02/2015 à 6:59 :
Merci pour cet éclat de rire !
a écrit le 31/01/2015 à 14:02 :
Beau parleur ça ne suffit pas quand on sort du pays .
En france il parle fait ,des déclarations mais ne passe pas aux actes mais pour les Français ça doit être suffisant vu sa popularité
a écrit le 31/01/2015 à 13:45 :
Il prend les Chinois pour des naïfs....
Réponse de le 01/02/2015 à 10:01 :
ou des français.
a écrit le 31/01/2015 à 13:12 :
Le titre de la Tribune : Valls revient quasi bredouille

In finé que Valls accumule les échecs, personne n'en doute sauf lui et une poignée d'affidés des voyous de la finance.

Ce qui est profondément regrettable, c'est que avec les carambouilles Valls, c'est la France qui est revenue bredouille.

La question :
Quand les élus du PS vont-ils se décider à obliger Hollande à changer ce piètre 1er ministre bavard mais inutile à la France,

Valls pourra toujours aller exercer ses talents dans son pays natal l'Espagne, (à lui de prouver qu'il y sera le bien venu, ce qui n'est pas évident).
a écrit le 31/01/2015 à 12:35 :
il devrait aller en israel vue se que cela nous coute 10000militaires pour surveiller les synagogues il pourrait faire un geste les israéliens
a écrit le 31/01/2015 à 11:54 :
je compte plus sur les chinois pour aider la France, que vallss et hollande qui eux se préoccupe que de la communauté juive c'est leur combat que la communauté juive est le plein emploi en France pour les gueux vous attendrez un peu
a écrit le 31/01/2015 à 11:47 :
Pour vanter l'attractivité française, valls parle de licenciments facilités et de protection du travail moindre qu'en Allemagne ainsi que des 35 heures qui visiblement ne seraient pas du tout la règle, en gros il a vendu l'esclavage moderne. On voit dans quel etat d'esprit sont nos "élites" faisant peser toute la compétitivité et les risques sur les salariés, et tout les bonus, gros salaires, protection pour les patrons, investisseurs(spéculateurs?!) et le tout financé grace à nos impôts
a écrit le 31/01/2015 à 11:27 :
La quenouille rentre bredouille, quelle talent !
a écrit le 31/01/2015 à 11:22 :
Vous avez dit quasi bredouille!!!!...
Il ne faut pas oublier que les chinois sont les plus intelligents de la planète!!.. et qu'il savent tout de tout et de tout le monde... ainsi les discours ça les distrait mais ça ne leur fait pas tourner la tête... Ils écoutent aussi Mélanchon et Cie... et ça , ça leur donne envie des rire encore plus... et s'ils répondent gentiment ""si"".... soyons sûrs que ce sera non!!!... mais peut-être quelque chateau, vignoble, hotel classé... pourquoi pas à condition qu'il n'y ait pas plus de 10 employés!!!...... adios France...
a écrit le 31/01/2015 à 11:20 :
Valls quasi-bredouille c'est de la mauvaise foi , il est sans doute reparti au moins avec un sac de pamplemousses et d'avocats
a écrit le 31/01/2015 à 11:10 :
Bravo Vals ! Et oublions tous ces pourfendeurs qui ne se sont pas encore rendu compte qu'on était en 2015 et que la mondialisation était passée là. Ils pensent qu'on peut encore commerce entre soi... Les autres pays ne nous attendrons pas... Le problème de la France, ce sont les Français eux-mêmes, n'est-ce pas Boule, Kazbo et Toc Vil ?
Réponse de le 01/02/2015 à 14:34 :
"les autres pays ne nous attendrons pas.." Comme vous dites, les chinois viennent de dire non. Surement pour un manque de confiance en notre économie et capacité de gestions. Oui, merci, monsieur valls de nous ridiculiser. Il n'y a plus beaucoup de pays qui veulent travailler avec la france. Il serait grand temps de faire du protectionnisme intelligent afin de préserver le peu d'emplois qui nous restent car lorsque nous aurons dépassé les 10 millions de chômeurs, que se passera t-il ? Nous n'en sommes plus très loin, les vrais chiffres, où sont-ils ?
a écrit le 31/01/2015 à 11:03 :
Valls n'avait rien d'autre à vendre que notre main-d'oeuvre qualifiée et nos infrastructures aux investisseurs chinois. Il a oublié que la France produisait et n'était pas un pays du tiers monde. Est-il impensable que la Chine importe du "made in France"?
a écrit le 31/01/2015 à 10:47 :
Bravo Mr. Houellebecq.! ... Les apparatchics de la TV subsidiee ne vous ont pas demonte avec leur commentaires deplaces.....Alors pour ce qui de Valls vous avez bien raison: il ne connait rien aux livres, ni aux idees et je me demande en quoi il est bon? En chinois peut-etre?
a écrit le 31/01/2015 à 10:46 :
Pas fous, ils ne vont pas investir dans un pays d'apartheid, voyons. Elémentaire, mon cher Valls.
Réponse de le 31/01/2015 à 18:40 :
nous avons d excellent produit a vendre nos 35heures les statuts de nos fonctionnaires etc..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :