Le Trésor italien au bord de la rupture

 |   |  467  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Trésor transalpin a concédé des taux record de 7,81% et 6,5% pour émettre des obligations à 2 ans et à 6 mois. De quoi donner des envies aux épargnants italiens qui vont être incités à acheter de la dette ?

L'effet « Mario Monti » a fait long feu et l'Italie est de nouveau sous très forte pression pour financer sa dette. Au lendemain du sommet ayant réuni jeudi à Strasbourg le président français Nicolas Sarkozy, la chancelière allemande Angela Merkel et le nouveau président du Conseil italien, le Trésor transalpin a dû concéder ce vendredi un taux record de 7,81% pour placer 8 milliards d'euros de dette à deux ans, soit plus de 3 points de pourcentage de plus que lors de l'émission réalisée 26 octobre. Rome a également payé un taux record de 6,5% pour émettre 2 milliards d'euros d'obligations à 6 mois.

Les marchés ont sans surprise très mal réagi au résultat de ces deux adjudications. En début d'après-midi, le taux référence à 10 ans grimpait de 21 points de base, à 7,32%. La différence de taux avec l'Allemagne, appelée prime de risque ou « spread », est repassée au-dessus des 500 points de base dans le sillage de l'opération pour la première fois depuis le 16 novembre. Signe de l'inquiétude des marchés, la Bourse de Milan a creusé ses pertes après cette émission et cédait 1,84%. Sur le marché des changes, l'euro est tombé jusqu'à 1,3225 dollar, son plus bas niveau depuis début octobre.

Outre le fait que ces taux d'emprunt sont jugés insoutenables sur la durée pour la péninsule, dont l'encours de dette atteint 1.900 milliards d'euros, soit environ 120% de son PIB, l'Italie n'a attiré qu'une demande relativement modeste des investisseurs malgré ces rémunérations très attractives. Les intervenants n'ont proposé que 11,7 milliards d'euros sur l'opération à deux ans et 3,2 milliards sur la souche à 6 mois, soit des ratios de couverture respectifs de 1,47 et 1,59.

Pour l'heure, cela a suffi pour que le Trésor italien emprunte le maximum de 10 milliards d'euros qu'il escomptait ce vendredi, mais les marchés craignent qu'une crise de liquidité empêche à terme Rome de refinancer sa dette, même à des coûts astronomiques. Un phénomène de très mauvaise augure alors que se profile lundi et mardi des adjudications à long terme.

L'Allemagne toujours opposée aux euro-obligations

Dans ce contexte de tensions extrêmes, la chancelière allemande a réaffirmé jeudi son opposition aux euro-obligations, jugées par bon nombre de spécialistes comme l'une des clef de sortie de crise. Autre piste souvent mise en avant, la monétisation des dettes par la BCE, via une création monétaire illimitée, est également au point mort. L'Allemagne et la BCE y sont en effet farouchement opposées, même si l'institution de Francfort a déjà acheté pour plus de 190 milliards d'euros d'obligations périphériques depuis le début de ma crise.

Lire aussi...

Faites un geste citoyen : achetez de la dette !

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/12/2011 à 3:40 :
Il est assez vraisemblable que l'Italie detienne la clés de la vie ou de la mort de l'Euro tel qu'il existe jusqu'à présent. L'Europe risque fort de devenir un champ de ruines avec une misère assez similaire à celle du tiers monde. (Heureusement que nous avons encore l'avantage de bonnes infrastructures !) Il y a de plus en plus de laissés pour compte, de plus en plus de sans abri, de plus en plus de clochards, de plus en plus de malheureux (livre vérités "les corps indécents") Et cela peut se traduire du jour au lendemain par une déferlante considérable de pauvres et de démunis à la rue. Bonjour tristesse.
a écrit le 26/11/2011 à 2:46 :
Les paris sont ouverts: Quel pays de la Zone Euro va se déclarer en cessation de payement le premier?
Merci Mme Merkel, on est sur de gagner quand on est du côté allemand!
a écrit le 26/11/2011 à 2:32 :
Un GEZ urgent ? séparation amicale !
a écrit le 25/11/2011 à 22:24 :
JE SUIS EXTREMEMENT ETONNE DU DECALAGE QU IL Y ENTRE LA VIE REELLE ET LE MARCHE
ON NOUS PARLE DE RECESSION DE SORTIE DE L EURO DE CATASTROPHE A L ECHELLE MONDIALE ET POURTANT DANS LA VIE REELLE NOS CHERS FONCTIONNAIRE CONTINUENT LEUR SABOTAGE SYSTEMATIQUE
J AI 3 PROJETS IMMOBILIERS EN COURS MES PERMIS SONT SYSTEMATIQUEMENT REFUSES POUR DES RAISONS X OU Y
ICI DEMANDE D UN DEUXIEME PORTAIL LA 7 MOIS D INSTRUCTION PARCE QUE A COTE D UN BATIMENT CLASSE UN AUTRE JE NE SAIS MEME PAS POURQUOI ET TOUT CA C EST DES EMPLOIS EN MOINS

TANT QUE NOUS SERONS GERES PAR DES FONCTIONNAIRES TATILLONS ET INCOMPETENT N ESPEREZ RIEN DE NOTRE ECONOMIE

SABOTAGE
Réponse de le 27/11/2011 à 7:25 :
oulaaaaaaaaaaaaaaa
a écrit le 25/11/2011 à 14:38 :
il y a un complot des spéculateurs pour faire exploser l' euro . Il faut leur casser les reins ! Le fait que l'emprunt allemand soit boudé signe l'entente de ces criminels . Pas de quartier et on peut même tirer dans le dos car il ne sont pas courageux .
Réponse de le 25/11/2011 à 15:55 :
vous avez raison , les anglais ont été en ligne de mire en son temps, résultat
la livre en a pris pour son garde ...... ne prenons pas le même chemin
Réponse de le 05/12/2011 à 5:27 :
Besoin d un complot pour faire exploser l Euro?

Pas besoin, la gabegie cree et "gerée" par nos politicards-technocrates suffit largement;
Et arretons de clamer que c est la faute des autres!!
a écrit le 25/11/2011 à 14:22 :
Il n'y aura jamais d'Euro-obligations garanties par l'Allemegne,qui ne voudra pas supporter les dettes des pays surendettés. La BCE n'a pas le droit d'echeter des obligations, surtout pas celles de ces mêmes pays. Les taux d'intérêt vont logiquement monter vers 10%/an. Les pays européens doivent se faire une raison : ils ont l'obligation très urgente de commencer à rembourser leurs dettes, à défaut ils courent vers un désastre inimaginable.
Réponse de le 25/11/2011 à 15:02 :
Ma main a couper qu'avant la fin de l'année la BCE, Merkel et Sarko se mettent d'accord sur les euro bond. C'est la seule issue. La contre partie sera un droit de regard par Bruxelles sur les budget de chaque pays. C'est la perte de souveraineté qui bloque ici pas le dogmatisme de Merkel...
Réponse de le 25/11/2011 à 16:15 :
Les E-bonds, c'est de la dette de la dette bâtie sur un taux médian, très supérieur aux capacités de remboursements des états. Regardez donc la vérité en face : la dernière émission du FESF a été un fiasco. L'émission allemande a été un choc colossal, la BUBA a du racheter 34 de son émission, du jamais vu. Et vous militez pour les E-Bonds, le pire de ce que l'on pourrait faire en matière économique. Les E-bonds ne sont qu'un coup d'accélérateur violent vers la falaise de la ruine.
Réponse de le 27/11/2011 à 11:45 :
@ GG A ce train là vous serez bientôt cul-de-jatte.
Réponse de le 27/11/2011 à 12:49 :
@bastien. pour le taux médian, vous êtes bien optimiste
a écrit le 25/11/2011 à 13:46 :
Qui veut acheter des macaronis au croque mort, pas moi en tout cas !
a écrit le 25/11/2011 à 13:18 :
Juste un mot: Recession. En Italie et dans le reste de l'Europe. Ca a deja commencée et ca va durer pendant minimun (en étant assez/trés optimiste) 2/3 ans. Les cures d'austérité aboutiront sur une plus grande (encore plus) place du privée et de la finance dans la répartition des richesses au détriment de la classe moyenne qui va disparaitre (sans parler des fonctionnaires et des rétraités).
Si a la sortie on a pas une belle croissance et une remise en place des inégalités sociales, on va se prendre une belle guerre civile dans la tete facon troisième guerre mondiale. En France, les signaux sont assez clairs. Les grecs et les italiens vont gueuler mais ils ont l'habitude de la fermer. Pas trop les francais..... Cette gabegie pour enrichir le 1% est intollérable !
a écrit le 25/11/2011 à 13:17 :
C'est l'inverse : "ça n'a pas fait long feu".
a écrit le 25/11/2011 à 13:07 :
C'est comme en 1939 , il n' y a que des minables au pouvoir partout et pour la France mieux vaut ne pas compter sur les archaîques de gauche ... Ce sont les mêmes que du temps de Guy Mollet !
a écrit le 25/11/2011 à 12:52 :
Juste une proposition : que l'Italie demande de l'aide au Vatican !!! personne au Gouvernement ne discute ses frais de fonctionnement... en plus des frais de fonctionnement du Gouvernement lui-même (semblable au nôtre ceci-dit)
a écrit le 25/11/2011 à 12:36 :
Tout a une fin, et il convient de faire quelques additions et soustractions (si-si, c'est de la capacité d'un Ministre en principe). Prenez le patrimoine des italiens, enlevez l'immobilier (on ne va pas vendre nos maisons aux allemands), enlevez le poids des actions (on ne va pas vendre nos industries aux chinois), les objets d'art (qui vont devenir plus difficile à vendre) et objets mobiliers divers, et que reste-t-il? comparez à la dette de l'état..et on constate qu'il est illusoire de voir le pipeline des économies privées alimenter les gabegies (l'accroissement des dettes). On sait déjà que les banques réduisent leurs bilans, donc rien à espérer de ce côté. Conclusion: on fait des budgets en équilibre, car point de salut, et le plus tôt le mieux! A vos "courages politiques! Mince, où l'ai-je rangé?
a écrit le 25/11/2011 à 12:33 :
Trop de fautes de français en si peu de lignes!
a écrit le 25/11/2011 à 12:33 :
Trop de fautes dans si peu de lignes.
a écrit le 25/11/2011 à 12:32 :
Trop de fautes dans si peu de lignes.
Réponse de le 25/11/2011 à 12:47 :
Oui, comment prendre au sérieux un article avec de telles fautes, qui montrent un manque de rigueur...
Réponse de le 25/11/2011 à 13:36 :
Au lieu de regarder les fautes, tu ferais mieux de comprendre ta situation et aller retirer tes sous a la Banque, casser ton livret A, tno Assurance vie... etc Pauvre de nous!
Réponse de le 25/11/2011 à 13:37 :
C'est peu etre en fin l'opportunité de faire une réforme de l'orthographe ??
Réponse de le 26/11/2011 à 15:11 :
LE Type qui corrigeait les fautes d orthographes est au 35h avec un CDD non renouvelable, ;o)

comme les trous dans les ponts de new york

"faute "de budget

monkey money c est le seul moyen depuis 50ans pour rembourser

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :