French bashing au Bundestag : Paris accusé de "répandre en Europe des idioties socialistes"

 |   |  384  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le chef du groupe conservateur au Bundestag s'est emporté contre les «idioties socialistes» de la France, victime collatérale du débat sur le budget fédéral ce mercredi...

Volker Kauder n'est pas n'importe quel député du Bade-Wurtemberg. C'est le président du groupe CDU/CSU au Bundestag, le plus important et le plus nombreux. C'est à ce titre que ce mercredi midi, il a été amené à s'exprimer dans le cadre de la discussion budgétaire fédérale.

L'argument de Peer Steinbrück

Sa cible? Peer Steinbrück, ancien ministre des Finances social-démocrate et candidat du parti de centre gauche à la chancellerie pour les élections de septembre 2013. Ce dernier venait de lancer une charge très dure contre la politique -notamment européenne- du gouvernement conservateur, la résumant, non sans raisons, par ces trois mots: «attendre, bidouiller et regarder ailleurs.» Et de conclure: «l'Allemagne est depuis longtemps une union de transfert. On doit subvenir aux besoins de nos partenaires européens comme nous l'avons fait lors de la réunification allemande.»

« Idioties socialistes »

Ce mot était sans doute de trop. Comparer la grande réunification de l'Etat-nation allemand avec la zone euro. Demander de payer pour les laxistes du sud. C'en était plus que ce que Volker Kauder pouvait supporter. Dans son discours de réponse, il affirme certes soutenir «l'effort de nos amis français pour retrouver de la compétitivité». Il se tourne vers Peer Steinbrück: «vous ne pouvez pas venir à cette tribune, dire que la compétitivité est nécessaire et puis allez vers vos amis socialistes et leur donner de mauvais conseils. Et de tonner: «Ce que vous avez fait au temps de l'Agenda 2010 [les réformes du gouvernement de Gerhard Schröder], la France doit aujourd'hui le rattraper. C'est ce que vous devriez leur dire, au lieu de les aider à répandre en Europe des idioties socialistes.» La saillie est alors accueillie par un tonnerre d'applaudissement à droite. (voir la vidéo autour de la 13e minute : ici)

Menace rouge à l'ouest ?

Voilà qui prouve à nouveau que le gouvernement français n'est guère en odeur de sainteté dans les rangs conservateurs allemands. De plus en plus de publications de droite et de centre-droit outre-Rhin, comme par exemple le site Internet germanophone du Wall Street Journal, fustigent les «idées socialistes» de François Hollande qui apparaît désormais comme une sorte de «menace rouge» dans un pays qui commence à découvrir le "french bashing".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/03/2013 à 14:34 :
C'est surtout du gauche-bashing systématique par la droite, c'est de bonne guerre, l'inverse est également systématique.
Réponse de le 13/03/2013 à 15:45 :
c'est vrai, sauf que le droite-bashing ne s'appuie pas sur de l'affrontement culturel Nord/Sud. Au final, les gens ne retiennent que ça : les paresseux au Sud, les courageux au Nord.

Il est évidant que des réformes doivent être conduites à tous les niveaux dans les pays en difficulté. Mais il est difficile de faire passer ces réformes si les élites ne montrent pas l'exemple. Et surtout si certains continuent de dégager des profits délirants comme Morgan Stanley, Wells Fargo, JP Morgan ou Goldman Sachs tous pris la main dans le sac en 2008 mais renfloués par les contribuables. Sans contre-pouvoir, ces profiteurs de la crise mènent le Monde vers une sorte de vaste république bananière...
a écrit le 13/03/2013 à 14:23 :
Le "french bashing" n'est-il pas en Allemagne ce qu'il est depuis longtemps chez les anglo-saxons, le Point de Godwin des ultra-libéraux, goldman sachs et autres bienfaiteurs de l'humanité? Non content de se goinfrer sur le dos des contribuables de leur pays respectifs, ils cherchent à monter les populations les unes contre les autres !
a écrit le 13/03/2013 à 14:13 :
La mollesse charitable et la codépendance à l'état providence pronés par FH sont évidemment un grand danger d'intoxication (opium?) pour les peuples. L'instabilité du droit français tel qu'elle résulte des bricolages fiscaux et écolo afin de de redistribuer à chacun selon ses besoins augmente l'incertitude économique et la difficulté de faire respecter un état de droit, tout comme la corruption dans d'autres pays. La politique actuelle manque de la rationalité qui a fait la force du développement de l'occident, et de règles de fonctionnement claires.
a écrit le 12/12/2012 à 10:20 :
Je suis sidérée par la violence des propos de mes concitoyens... Un seul conseil, qu'ils lisent "le prix de l'inégalité" du prix Nobel de l'économie, Stiglitz. Ils ne se mettront alors plus à genoux devant l'Allemagne, le UK et les "marchés" et comprendront sûrement que le libéralisme nous a envoyés dans le mur et que l'on ne peut transformer une économie en 6 mois.....
Réponse de le 12/12/2012 à 11:48 :
Stiglitz a beau être prix Nobel, il n'a jamais rien vu venir, donc je n'en ferai pas une référence. Et ce d'autant plus que toutes les politiques appliquées depuis 40 ans découlent bien plus de son école de pensée que l'école libérale autrichienne. Mais à force de répéter des mensonges, ils deviennent vérité, comme le disait l'allemand le plus célèbre...
Réponse de le 12/12/2012 à 12:02 :
C'est pas le libéralisme qui nous a mené dans le mur, mais le socialisme et le communisme. Il est très facile de demander "aux autres" de faire des efforts pour profiter de leur travail. Comme ces 50% de ménages français qui ne paient pas d'impôts et voudraient que ceux qui en paient déjà beaucoup en paient encore plus... Lâcheté et fainéantise quotidienne de notre peuple...
Réponse de le 13/03/2013 à 14:32 :
raisonnement qui tient seulement si on a des revenus en adéquation avec la valeur ajoutée produite, parceque si ce n'est pas le cas, il y a fort à parier que les revenus sont gonflés par la valeur ajoutée produite par d'autres personnes...
a écrit le 12/12/2012 à 10:15 :
La coalition au pouvoir veut égaliser les revenus pour l'ensemble des individus qui sont sur le territoire par différentes allocs comme le RSA, la CMU, etc. Sur un plan humain et social, c'est bien. Mais le revers de la médaille, ce sont les effets pervers. Si les fainéants, les sans-papiers, les drogués, les alcooliques, etc, ont les mêmes revenus que ceux qui travaillent, pourquoi travailler ?
a écrit le 12/12/2012 à 8:08 :
"French bashing au Bundestag" Ne vous en faites pas, Berlusconi est de retour, ils adorent le dénigrer, c'est un sport national en Allemagne de dénigrer tout ce qui vient du sud.
Die "Theorie der Herrenrasse" ist wieder hoffähig. (Arthur de Gobineau)
Je me demande ce qu'ils faisaient de cette «Theorie de la Herrenrasse » pendant que les cosaques en 1945 se défoulaient dans les greniers et les caves de Berlin.
Réponse de le 13/03/2013 à 16:56 :
Posé donc la question a votre fille ? Elle le sait elle, comme ça vous saurez enfin pourquoi votre petit fils a les yeux bleus.
a écrit le 24/11/2012 à 23:05 :
"French-bashing" ou tout simplement la réalité.

Ce n'est pas le monde entier qui a un problème, c'est la France et son gouvernement BHL.
Réponse de le 12/12/2012 à 11:18 :
L'important n'est-il pas de bétonner pour donner du travail à tous ceux qui se présentent en France pour lui donner de la richesse ? Quand un pays rêve de devenir une grande puissance et que le tissu industriel est insuffisant, il reste les constructions d'autoroutes, d'aéroports et autres infrastructures. Ces grands travaux attirent beaucoup d'immigrés de tous les pays du monde, qui restent ensuite dans le pays pour toucher le chômage quand les travaux sont finis. C'est ce qui est arrivé à l'Espagne socialiste qui a aujourd'hui près de 30% de chômeurs et qui sera sans doute le lot de la France socialiste d'ici peu de temps. Un pays ne peut se gérer ainsi et notre dette de 1800 milliards d'euros montre bien que nous faisons fausse route depuis des années et explique pourquoi nous avons 145 aéroports alors que l'Allemagne industrielle n'en a que 40.
a écrit le 23/11/2012 à 20:42 :
Le socialisme c'est faire croire que la croissance à crédit enrichit le pays...
Réponse de le 12/12/2012 à 9:25 :
Être ultra libéral, c'est prôner l'austérité mais faire de la croissance à crédit quand même.
Réponse de le 12/12/2012 à 11:52 :
Etre libéral, c'est accepter la responsabilité de ses actes.
Réponse de le 12/12/2012 à 12:03 :
Quand un libéral cherche de l'aide, il utilise les mains au bout de ses bras. Quand un socialiste cherche de l'aide, il lève un impôt
a écrit le 23/11/2012 à 20:38 :
Le socialisme c'est les piastres: on a ralongé la guerre d'indochine avec des soldats français morts afin que certains ministres puissent s'en fourer plein les poches. Affaire en cours.
a écrit le 23/11/2012 à 20:25 :
SOCIALISME ET HUMANISME C EST UNE OXYMORE !!
a écrit le 23/11/2012 à 20:21 :
Les socialistes décrètent les singes intelligents parce qu'ils n'aiment pas dieu afin d'éviter que l'on puisse dire que l'homme a une place privilégiée dans la création. Alors les singes doivent être scolarisés. Avant à l'école on apprenait des choses, c'est devenu une garderie. A la fin de chaque cours qu'il faut faire avec un porte voix, les élèves retournent les tables. La directrice a décrété que les programmes de S étaient trop durs, pourtant il n'y a plus de calcul et les formules sont en calculatrice. Les élèves ont fumé de la drogue et rendent copie blanche aussi le président a décidé d'abolir les notes! Bienvenue à nullande!
a écrit le 23/11/2012 à 20:07 :
La théorie dit qu'en cas de socialisme, soit on libère le pays, soit on le divise en deux et on met un mur...
a écrit le 23/11/2012 à 19:50 :
Le problème de l'électeur de droite, c'est qu'il est cocu... c'est la condamnation à l'impôt par la dette et le pire c'est pour payer des gens à rien branler ou encore à casser les entreprises. Alors dans ce cas pourquoi continuer avec l'ump, l'union pour un magnifique pet dans l'eau. Aux municipales si les citoyens étaient pas trop bêtes, ils enverraient la république à la poubelle, car c'est sa place!
a écrit le 23/11/2012 à 18:31 :
Il est vital de mettre à bas la dictature d'Etat qui règne en France et qui s'attaque à l'activité en sacrifiant les chômeurs. Voyez comme les syndicats mafieux sont malfaisant, avec Sea France, entreprise qu'ils ont détruite, ils rackettaient les clients. Nous avons un Etat cher et inefficace et ça pas plus loin. Sourd, aveugle, obèse, muet.
a écrit le 23/11/2012 à 18:09 :
L'Etat est arbitraire. Il existe des gens qui ont passé des concours et qui n'ont pas eu de poste... On donne des thèses à des gens qui ont eu zéro. Il existe bien des prébendes. Si on parle de la recherche, pourquoi le chercheur reste le séant posé sur sa chaise et qu'il ne fait rien de la journée? Pourquoi existe-t-il des emplois en double alors qu'à côté il existe 6 millions de chômeurs?
Réponse de le 11/09/2014 à 19:29 :
enfin une bonne nouvelle meme si la croissance en pâtit
a écrit le 23/11/2012 à 17:18 :
Les socialistes ne croient pas à la main invisible... pourtant l'italien s'est bien fait dégommé. Vu que la France est sous surveillance négative, on attend que le roi ubu se prenne sa claque et qu'on le fasse sauter de son trône. Quand on dit les élections n'engagent que les électeurs ou quand on dit qu'il faut revoter, ou qu'on veut faire dans la dynastie politique, ça mérite un bras d'honneur!
a écrit le 23/11/2012 à 17:08 :
C'est le parasite et le débile roi, voila ce qu'est la France. Les Seigneurs de l'Etat ont le droit de ne pas travailler! Les salariés sont les serfs, les intouchables!
a écrit le 23/11/2012 à 17:03 :
Nous applaudissons des mains et des pieds: nous reprendrons les termes de manière plus vraie: c'est une idéologie mortifère qui a pour objectif de répandre la misère et le chaos à la plus large échelle possible. Nous devons en finir avec la fonctionnarisation des individus. La France est malade de l'Etat et tout le monde le sait. Seulement les électeurs ont eu beau voter ils n'ont jamais que récolté des impôts. On a condamné la population au goulag.
a écrit le 22/11/2012 à 7:29 :
moi je pense, que la france devrait faire attention à ne pas altérer l'entente franco allemande base de la paix, par des propos maladroits et par des actions tellement peu importantes en comparaison de l'enjeu de la paix aux frontières
plutot qu'une taxe ou une réforme quelconque, la france doit maintenir la paix
a écrit le 22/11/2012 à 3:48 :
En tous cas espérons que le temps où l?Allemagne et la France se mettaient d?accord avant un sommet pour imposer leur solution aux autres soit révolu, parce-que c'est bien cela qui a conduit l?Europe au bord du précipice et qui a permis à l'Allemagne de s'engraisser aux dépens des autres économies européennes
a écrit le 22/11/2012 à 0:01 :
La France ne réussit même pas exporter les illusions pour naifs et pourtant il y a de la demande en ce moment , peut etre que des illusions premium prendraient mieux en Allemagne que le low cost ?
Il est frappant de voir, au grè des rencontres professionnelles, combien de nos "futurs riches" de la trentaine envisagent très fortement de quitter un pays qui, gouverné à droite comme à gauche, ne sait que faire le bashing des 10 % qui étudient trop, gagnent trop ,réussissent trop , bref qui ne soutiennent pas la normale médiocrité.
On se prépare un futur gros problème de croissance ,donc de niveau de vie et on peut comprendre que ceux qui attachent de l'importance au futur de leurs enfants se démarquent de plus en plus de nos positions intenables.
a écrit le 21/11/2012 à 22:58 :
Volker Kauder a un vrai problème, c'est lui qui au début de la crise avait "en Europe on parle allemand maintenant" sous entendant par la que l'Allemagne contait imposer son Diktat.
Alors ce nouveau dérapage montre bien la dérive de l'Allemagne vers un nouveau nationalisme primitif. Un nationalisme que l'on constate aussi quotidiennement quand on vit en Allemagne.
La "Wiedervereinigung" ne leur a pas fait de bien apparemment. Beaucoup, inconsciemment, voudraient reprendre l'histoire à partir de 1945.
Le livre d'un fanatique nationaliste allemand (Sarrazin) c'est vendu par millions d'exemplaires!
Il fait même des émules. On peut se demander s'ils ne vont pas réimprimer « Mein Kampf »
a écrit le 21/11/2012 à 22:42 :
En 2011, l?Allemagne a affiché un excédent commercial de 158 milliard quand la France déplorait un déficit de 70 milliards.
Ce qui prouve que Mitterrand n'était pas aussi grand stratège qu'on le dit.
Il croyait que la France pourrait profiter des accords dictés par l'axe franco-allemand à l'UE. En fait c'est l'Allemagne seule qui en profite.
Très difficile de réparer l'erreur! Angela, qui est originaire de la même région d?où venait l'empereur Barbarossa le pilleur, a les dents crochues.
(Barbarossa pilla et détruisit Milan et Tortona plus d'une fois)
Réponse de le 21/11/2012 à 23:40 :
l'Allemagne etait deriere la France en 2002, c'est à cette epoque que l'allemagne à commencer à se reformer pendant que nous nous avions Chirac et Sarkozy qui ont fait exploser la dette et qui n'ont rien fait pour la competitivité de notre economie. Pour etre tout a fait juste, Sarkozy s'est rendu compte que la France avait un probleme de competivité 4 mois avant de quitter le pouvoir et c'est ainsi qu'il a fait voter la tva sociale qui devait s'appliquer durant le quinquennat du vainqueur de l'election presidentielle de 2012. Donc pas la pein d'aller chercher un president mort en 1996.
Réponse de le 23/11/2012 à 18:01 :
Il devait le savoir, il a peut être pas voulu le faire. La réforme de l'Etat, les autres pays ça fait 20 ans qu'on en parle. Lisez donc les cahiers français. On nous dit que la France va être un musée. On fait des comités théodules sur la croissance et après on enterre. A quoi ça sert de parler du chômage et de la pauvreté? Les gens votent à droite ils ont des politiques de gauche. Nous sommes sur administrés c'est un fait. Les idéologues, les pédagogues ils fabriquent des illétrés. On ne va tout de même pas les laisser faire indéfiniement.
a écrit le 21/11/2012 à 21:55 :
C'est surtout qu'ils ne vendent que du premium (bagnoles en autre) et qu'il est vitale , indispensable pour eux qu'ils gardent leurs riches clients Européens , alors c'est sûr que certaines mesures socialistes françaises (bonus malus par exemple) doivent les horrifier et ils ont certainement peur que ce genre de mesures se généralisent. "Non non" peuples d'Europe votez a droite pour garder vos riches afin qu'ils continuent a acheter Allemand!
Réponse de le 21/11/2012 à 22:34 :
Commentaire d'une bétise rafraichissante.
Les allemands ne vendent pas que du "premium" (le luxe c'est plutot les fransözen), ils sont simplements plus réalistes et moins idéoloques que nous. Surtout ils n'ont pas cette intellocratie, qui de l'ENA à Science Pipo en passant par Saint Germain des Prés croit tout savoir alors qu'elle ne comprend plus rien au monde. La France, le "grande nation" comme disent avec moquerie nos voisins d'outre Rhin.
Réponse de le 22/11/2012 à 2:27 :
vous m'ôtez les mots de la bouche !
entièrement d'accord avec vous.
La France va avoir sous peu des problèmes à la hauteur de son complexe de supériorité, et je crains que tous les engagements pris au niveau du "sozial" ne s'avèrent bien difficiles à tenir.
La gauche-caviar continue à festoyer et à se répartir la soupe, et derrière, la petite-gauche, la gauche "oeufs-de-lump, espère bien elle aussi récupérer quelques miettes.
Tout cela fait beaucoup de "cousins-copains-voisins" à rassasier.
a écrit le 21/11/2012 à 21:48 :
Ils n'ont que quelques dixièmes de points de croissance en plus que nous (la belle affaire) et des excédents dont seuls les très riches profitent, une population de vieux qui va devoir bientôt importer toubibs et infirmières françaises , mais surtout avec leur austérité a dorée ils vont bientôt eux aussi se retrouver en récession!
Réponse de le 21/11/2012 à 22:40 :
Pouvez vous développer sur les excédents allemands dont seuls les très riches profitent, qu'on se marre un coup?
Décidément cette jalousie française fait plaisir à voir.
Attention, il y a peut être un riche qui se cache dans votre quartier. Saurez vous le reconnaître?
a écrit le 21/11/2012 à 20:37 :
Et l'Allemagne , la menace brune ?
Réponse de le 21/11/2012 à 20:51 :
Ça vaut mieux que la menace failite !
a écrit le 21/11/2012 à 19:52 :
La France est un pays communiste sur ça on ne peut pas leur donner tort
Réponse de le 22/11/2012 à 18:18 :
Des pays communistes il n' en reste plus beaucoup...( Chine et Russie seraient plutot des dictatures militaires, allez faire grève la-bas ou manifester.....la dictature prolétarienne c' est
pas pour demain .
a écrit le 21/11/2012 à 19:30 :
je trouve au contraire que les politiques allemands sont très tolérant avec normal first ... quelques gifles ne seraient pas de trop , assez appuyées svp du moins beaucoup plus que ce qu'il est décrit dans cet article
a écrit le 21/11/2012 à 18:40 :
les conservateurs allemands feraient mieux de tirer les lecons de la politique d'austerité qu'ils defendent depuis 3 ans et qui mene l'europe au desastre !!! pas un economiste serieux, sauf les talibans liberaux, ne defend la politique des conservateur allemand en europe.
a écrit le 21/11/2012 à 17:58 :
Il n'y a pas qu'à Bruxelles que nos gouvernants répandent des idioties, à Paris c'est pareil, Nantes aussi, et à Sevran c'est encor pire
Réponse de le 22/11/2012 à 2:30 :
et même à Bagnolet!
c'est vrai ce que vous dites : on n'est à l'abri nulle part.
a écrit le 21/11/2012 à 17:57 :
Oui, mais nous en France, nous n'avons pas de pétrole mais avons la "liberté de conscience" !
Réponse de le 21/11/2012 à 18:23 :
ête vous bien sur
Réponse de le 21/11/2012 à 18:56 :
Bien sûr que je suis sûr puisque notre président l'a dit ! Mais lui est-il sûr ? (à double sens ...)
a écrit le 21/11/2012 à 17:55 :
Je ne sais pas si c'est vraiment du "french bashing" les chiffres sont malheureusement très objectifs. Espérons que l'on sera capable de relever les défis Avant de finir comme les Grecs niveau finances ou comme les Japonais niveau nucléaire. La tâche est en tout cas herculéenne. D'autant que les réformes Schröder son intervenues lors de son 2eme mandat seulement et qu'il a pris une tôle aux élections suivantes... Je doute que nos politiques soient tentés par une gamelle électorale, même pour sauver le pays. Quand a la transition énergétique allemande en cours, sa semble quand même être complexe à gérer aussi.
En gros 2 énormes chantiers même pas encore entamés en France et source potentielle d'impopularité...
Réponse de le 21/11/2012 à 18:17 :
Quels chiffres?
Réponse de le 21/11/2012 à 21:49 :
Croissance, emplois, excédent commercial (Allemagne) vs déficit commercial (France), etc... Le seul chiffre un peut favorable a la France vs Allemagne c'est le taux de natalité!!
Réponse de le 21/11/2012 à 22:28 :
Dépenses de l'état par rapport au PIB : 57%. Bingo, champions du monde!
Réponse de le 21/11/2012 à 23:52 :
Oui sauf que les memes chiffres sous la majorité précédente ne donnaient pas lieu à des propos identiques... Le problème avec l'Allemagne, c'est que d'un côté ils demandent aux autres pays de rembourser la dette et de relancer leur économie, d'un autre ils ne veulent pas qu'on concurrence leur industrie, et cherchent à imposer leurs produits partout en Europe (cf articles récents sur Volkswagen, etc.). Quand Merkel veut que les autres pays aient une balance commerciale moins déséquilibrée, elle sait bien que c'est impossible car cette balance commerciale est justement à l'avantage de l'Allemagne. Donc ils veulent le remboursement sans croissance ni développement des pays membres, notamment les pays du sud, ce qui est impossible. L'Allemagne sent surtout que la crise va finalement l'atteindre violemment bientôt, et cherche des boucliers et des boucs émissaires.
Par ailleurs, il est difficile d'avoir des relations apaisées avec ses voisins lorsqu'on se pose en donneur de leçon comme ils le font parfois.
(je précise que je n'ai rien contre l'Allemagne mais bien contre la politique de Merkel).
a écrit le 21/11/2012 à 17:46 :
c'est le chaudron qui se moque de la poele
a écrit le 21/11/2012 à 17:41 :
Le gouvernement Français c'est le radeau de la méduse...
Réponse de le 22/11/2012 à 2:34 :
c'est qui, la Méduse ?
pouvez-vous m'éclairer, svp.
moi j'en vois pas mal, et elles sortent de partout, et elles gagnent tous les hauts postes.
L'avenir est sombre.
Réponse de le 23/11/2012 à 17:05 :
Ou le radeau de la morue?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :