Nouveau sommet pour les cours du pétrole

 |   |  190  mots
Le prix du baril de pétrole a dépassé pour la première fois le seuil des 114 dollars mardi à New York, en raison de la fermeture de terminaux au Mexique, de perturbations sur des infrastructures pétrolières au Nigeria et une anticipation de baisse de la production russe. En Asie, ce mercredi matin, les cours baissent très légèrement

Les cours du pétrole reculaient légèrement mercredi dans les échanges électroniques en Asie au lendemain de leurs nouveaux records, dopés par la fermeture de terminaux au Mexique et des perturbations sur des infrastructures pétrolières au Nigeria.

Dans les échanges matinaux, le prix du baril de "light sweet crude" pour livraison en mai cédait 24 cents à 113,55 dollars contre 113,79 dollars mardi soir à New York, un niveau jamais atteint en clôture. Après la clôture officielle des marchés le baril a même dépassé pour la première fois le seuil historique des 114 dollars (114,08 dollars précisément ).

Le Brent de la mer du Nord pour livraison en juin perdait ce mercredi matin en Asie 28 cents à 111,30 dollars le baril. La veille, le contrat expirant en mai avait terminé sur un nouveau record en clôture à 111,31 dollars (+1,47 dollar).

Depuis quelques jours, les cours du baril de brut battent quotidiennement leurs records, sous l'effet soit de fondamentaux haussiers, soit de facteurs conjoncturels tel l'effritement du dollar, qui rend moins chères les matières premières et pousse les investisseurs à se protéger de l'inflation.
.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :