Les mesures choc de François Fillon en faveur de l'entrepreneuriat

 |   |  875  mots
François Fillon propose de réduire l'impôt sur le revenu de 30 à 50% du montant investi dans une PME, avec un plafond d'investissement maximum annuel fixé à un million d'euros par personne.
François Fillon propose de réduire l'impôt sur le revenu de 30 à 50% du montant investi dans une PME, avec un plafond d'investissement maximum annuel fixé à un million d'euros par personne. (Crédits : © Eric Gaillard / Reuters)
Le candidat à la primaire de la droite continue de dérouler son programme. Pour favoriser l'entrepreneuriat, il dresse un catalogue de mesures concrètes pour financer les PME et "les libérer des contraintes".

Article initialement publié mercredi 3 février à 23h08

Méthodiquement, François Fillon continue de décliner son programme économique dans la perspective de la primaire de la droite et du centre des 20 et 27 novembre prochains. Pour l'instant distancé dans les sondages par Nicolas Sarkozy - qui n'est pas encore officiellement candidat - et Alain Juppé, le député de Paris est loin de renoncer. Il croit en sa bonne étoile et s'applique à afficher l'image d'un homme sérieux préparant méthodiquement le prochain quinquennat.

En 2015, il a publié un ouvrage "Faire" et a présenté ses principales propositions économiques... Avec notamment l'ambition de réaliser 110 milliards d'économies dans les dépenses publiques. François Fillon affiche maintenant ouvertement un positionnement très libéral sur ces questions économiques et il le prouve encore en présentant ses propositions pour favoriser l'entrepreneuriat et "créer des entreprises de croissance".

Faciliter le financement des PME, via une baisse de l'impôt sur le revenu

Son objectif est que la France soit dans dix ans la première puissance économique en Europe. Il fait également le pari que ses mesures peuvent permettre de revenir au plein emploi en cinq ans, soit un taux de chômage ramené à environ 5%. Pour ce faire "il faut favoriser l'entrepreneuriat et débloquer la France". selon lui, il manque 250.000 entreprises de croissance pour mettre la France au niveau de l'Allemagne.

Alors, que propose t-il?

Pour l'ancien Premier ministre, il convient d'abord de "faciliter le financement des PME". Pour ce faire, il imagine une sorte de "flat tax", via la création d'un impôt  sur les plus-values "modéré, forfaitaire et non progressif". car il considère "absurde" que les plus-values mobilières soient taxées sur le barème de l'impôt sur le revenu.

Il propose aussi de réduire l'impôt sur le revenu de 30 à 50% du montant investi dans une PME, avec un plafond d'investissement maximum annuel fixé à un million d'euros par personne. Sachant, par ailleurs, que François Fillon supprimera l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Il veut aussi multiplier les fonds privés d'amorçage, labelisés par la BPI et abondés par l'Etat, regrettant qu'actuellement, le seuil minimum d'intervention des sociétés privées d'investissement en capital soit de plus en plus élevé, se situant de 1,5 à 2 millions d'euros. Ce qui crée, selon lui, un "equity gap".

Il dit également travailler à l'exemption des droits de succession sur les actions d'entreprises jusqu'à leur cession éventuelle, afin de sécuriser l'actionnariat familial. Il veut aussi réduire les délais de paiement à 30 jours après facturation- au lieu de 45 à 60 jours actuellement mais, souvent, en réalité, plutôt 90 jours. Mesure qui s'appliquerait aussi pour le secteur public.

Diminuer le coût du travail sur l'ensemble des salaires

Un autre de ses objectifs est "de réduire les contraintes imposées aux entrepreneurs".  Il parle alors d'un "électrochoc" tendant à "massivement  diminuer le côut du travail" sur l'ensemble des salaires "afin d'attirer les talents qui feront grandir l'entreprise". Il édictera donc "une règle simple de diminution directe de charges pour tous types d'entreprise et salaires", financée par une augmentation de la TVA et par les fonds actuellement dédiés au CICE.

Bien entendu, François Fillon n'oublie pas le droit du travail. il préconise que le code du travail se limite aux normes sociales fondamentales et que tout le reste fasse l'objet de négociation dans les entreprises et les branches, notamment la durée du travail car il supprimera la référence légale des 35 heures. Il souhaite également donner aux chefs d'entreprise la faculté de recourir au referendum d'entreprise en cas d'échec du dialogue social... Une idée partagée par Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Il veut aussi "rassurer" les entrepreneurs en limitant le champ du pénal applicable au chef d'entreprise aux seuls cas de fraude et en donnant le droit à un dirigeant d'entreprise mandataire social cotisant d'accéder à une caisse spécifique d'assurance chômage.

Faciliter la distribution d'actions

Saluant le succès du régime de l'autoentrepreneur"- créé par l'ancien ministre Hervé Novelli, l'un de ses soutiens -, il veut "encourager tous les acteurs susceptibles de devenir entrepreneurs et les accompagner".

Pour ce faire, par ailleurs,il veut permettre l'intéressement au capital  et la distribution d'actions sans risque de requalification "en salaire déguisé", afin d'attirer les "diplômés et les talents" dans les petites entreprises.

Enfin, François Fillon souhaite créer "une véritable culture de l'entrepreneuriat". Pour lui, cela passe par la multiplication des passerelles entre le monde éducatif et le monde professionnel. Il faudrait aussi que l'apprentissage serve à la création d'entreprise et faciliter l'installation de juniors entreprises dans toutes les universités...

Un catalogue complet donc qui s'inscrit dans l'ensemble du programme économique "de choc" que François Fillon se promet d'appliquer "extrêmement vite et fort" s'il est un jour aux affaires. Pour ce faire, trois mois après son éventuelle élection à la présidence de la République, il proposera un referendum aux Français pour leur demander de pouvoir agir vite. Mais, d'ici là, il y a d'abord une primaire à gagner...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/11/2016 à 17:30 :
Donc Fillon favorise les autoentrepreneurs qui sont exemptés de TVA (12% sur le batiment, 22% sur les prestations et surement relance du coup le travail au noir). il veut casser le modéle de sécurité sociale en pronant un modèle à l'américaine où les assurances privées ont la part belle sauf en cas de problème de santé grave.et on nous fait croire qu"une majorité de Français voterait pour cela. Remarquez ceci combiné avec un départ à 65 ans le problème des retraites va surement s'améliorer. Que beaucoup d'électeurs ayant voté Fillon ont plus de 50 ans et sont inactifs laisse peu de chances aux nouvelles générations qui n'auront plus de patron et dépendront de plateformes sans état d’âme à la UBER pour travailler jusqu'à 40 ans compte tenu de leur système de Notations qu instaure une compétition entre tous les prestataires de la plateforme.
a écrit le 23/11/2016 à 15:26 :
Pour moi le plus gros problème pour la création d'entreprises et leur survie, c'est de résoudre le foncier.
Un autoentrepreneur de la même façon qu'un jeune couple trouve une hlm doit pouvoir trouver un local abordable du point de vue chauffage entretien location impôts locaux .
Beaucoup d'entreprises et de commerces sont incapables de payer et coulent.
Peut être inventer une "allocation logement" pour le local, tout reste à inventer.
Réponse de le 23/11/2016 à 17:31 :
désolé mais ils peuvent travailler chez eux j'ai été vendeur ebay pendant 7 ans et mon stock était dans ma cave
a écrit le 23/11/2016 à 11:56 :
Fillon je lui dois ma CFE en décembre(l'ex taxe professionelle),taxe bien utile pour les mairies pour financer les vins d'honneur et banquets de fin d'année du personnel.Alors désolé,je crois que président en 2017 ça ne va pas etre possible.Il faudra sans doute se contenter de ses multiples retraites ainsi que d'une activité d'avocat du style Villepin pour les fins de mois
a écrit le 22/11/2016 à 10:26 :
FILLON A UN PROGRAME D EXPERIENCE CAR IL A PRATIQUE TOUSLES MANDATS? MAIS IL N A PAS ETE NI OUVRIER NI NEMPLOYE NI PATRON.? DONC APPLIQUE D UN COUP EN FORCE SONT PROGRAME RISQUE DE FAIRE BEAUCOUP DEGAT HUMAIN PARMI LES PLUS FAIBLE ECONOMIQUEMENT? ET VUE LA MONDIALISATION IL N EST PAS SURE DE SORTIR LA FRANCE DE SA DEGRIGOLADE FIMNANCIERE DU A SA DESINDUSTRIILISATION? CAR LE MONDE FINANSIER IRAS TOUJOURS AU CRENAUX LES PLUS RENTABLES ET SOLVABLE???
a écrit le 21/11/2016 à 21:43 :
Entreprises PME actions il ne faudrait pas qu'il oublie les artisans commerçants prof lib qui comptent autant sinon plus
a écrit le 21/11/2016 à 16:04 :
Il est quand même inconcevable qu'en plein XXIe siècle les travailleurs exigent un salaire. Cela augmente dangereusement le coût pour les entrepreneurs. Ils devraient se contenter d'un pourboire, d'une gratification. La fierté de contribuer à la première économie du continent devrair remplacer la sensation de bien être égoiste procurée par un ventre plein.
a écrit le 21/11/2016 à 15:40 :
voila un homme neuf dont la France a besoin , car il faut dire que c'est un nouveau en politique le sarthois!!!
ayant participé pendant 5 ans au déficit de la France en compagnie de sarko 1er , il apparait difficile de croire que cette personne peut faire quelque chose....
5 ans de mesurette, 5 ans de déclin , 5 ans de filouterie, "si on n'est pas d'accord avec son président on ferme sa gueule ou on démissionne" (cf chevenement).
Lui n'a fait ni l'un ni l'autre quand il a été 1er ministre.
Très facile 5 ans après de dire qu'il n'étais pas d'accord alors qu'il à mangé le gâteau pendant 5 ans....
Tout ces hommes politiques sarko , juppé, filon on qu'un seul pbls c'est celui de la mémoire....
Les français en ont une excellente et de tout cœur j’espère qu'il sauront se rappeler de ces hommes qui ont échoué
Place a du neuf , du vrai et pas avec des hommes politiques qui sont en place depuis 30 ans...
Réponse de le 23/11/2016 à 17:34 :
le fillon bashing va succéder à l'antisarkosisme primaire
je pens que la france c'est mieux comporté pendant la récession mondiale d"e 2008 2009 que pendant les 5 denières années sans récession ni problème de financement des banques.
a écrit le 21/11/2016 à 15:07 :
péju à la retraite !
Réponse de le 21/11/2016 à 15:54 :
C'est déja fait :

A 57 ans et demi, Alain Juppé est l'un des premiers politiques, enfant du baby-boom, à prendre sa retraite;Comme l'a révélé le Canard enchaîné en 2003, le président de l'UMP, qui n'a pas beaucoup fréquenté son corps d'origine de l'Inspection des finances, a décidé de quitter la fonction publique et de faire valoir ses droits à la retraite.
«Assez sain». «A la fin de l'année dernière, il se trouve que j'avais cotisé 38 ans et 3 mois, a-t-il expliqué dimanche soir sur France 3. Comme je n'avais pas le projet de revenir dans la fonction publique, il est naturel que ma mise à la retraite soit prononcée, je dirais même que c'est assez sain.» Le maire de Bordeaux avait même tout intérêt à se dépêcher : si l'actuelle durée de cotisation est fixée, dans la fonction publique, à trente-sept ans et demi, la réforme des re traites annoncée pourrait contraindre les fonctionnaires à cotiser plus longtemps, jusqu'à 40 ans au moins, pour se caler sur le secteur privé. Comme le reconnaît un responsable de l'UMP, «il y a eu un malheureux concours de calendrier».
a écrit le 21/11/2016 à 14:07 :
ATTENTION ! :Si l'on analyse ses discours , il pèse ses mots pour s'adresser à toutes les sensibilités , mais en réalité ne l'engage pas . Tout le monde croit qu'il s'adresse à ses valeurs et désirs mais en réalité les mots utilisés ne le disent . Alors à quoi doit-on s'attendre ......
Juppé est plus précis même si son programme ne plait pas au moins on fait un choix certain .
Mais pour F.Fillon c'est pas du tout le cas et là les journalistes qui pré-machent l'information devraient s'y atteler , cela serait professionnel à mon avis .
a écrit le 21/11/2016 à 12:19 :
La réaction est classique, les médias "qui savent ce qui est bon" commencent à agiter le chiffon à faire peur aux électeurs. Les chiens de garde socialistes aboient à tue-tête dès ce matin après le programme de F.Fillon. Si tout ce petit monde n'utilisait que le 10ème d'énergie qu'il dépense pour réformer la France, ce serait un grand progrès. Mais sur le radeau de la méduse socialiste, l'approche des législatives de 2017, va très vite calmer les ardeurs et les vestes vont valser.
a écrit le 21/11/2016 à 11:16 :
Rien d'innovant, une simple application des doctrines anglo-saxonnes. Malgré cela, les USA ne cessent de creuser leur déficit... Les mêmes causes entraînant les mêmes effets, on continue dans la direction du précipice.
a écrit le 21/11/2016 à 11:01 :
les sondages se sont avérés erronés !! dans quelques mois la classe moyenne s exprimera . sans écouter les médias
a écrit le 21/11/2016 à 10:49 :
pour les retraités , fillon ,c est du poison.. pas d augmentation des retraites actuelles, donc
attention .ne faites pas n importe quoi ;;;c est en faisant n importe quoi , que l'on devient un citoyen dans l oubli ;........
a écrit le 21/11/2016 à 10:15 :
N'était-il pas premier ministre il y a encore 4 ans et demi de cela ? C'est vrai qu'il avait déjà à l'époque baissé drastiquement les impôts.
En même temps vous me direz les promesses n'engagent que ceux qui y croient...
a écrit le 21/11/2016 à 10:08 :
Et maintenant on va parler de son programme, de sa femme, de son enfance, de son chien puisque avant il ne devait pas être finaliste. Encore un grand "vautrage" des maitres sondeurs, mais aucun journal n'en parle comme si maintenant c'était acté, sauf que ces innombrables sondages doivent couter chers, très chers. F. Fillon portait le programme le plus à droite de tous les candidats à la primaire, un "choc" que les français vont découvrir, et il n'est pas sur que l'ensemble des français en soit ravi. La primaire à gauche va être féroce car la gifle à N. Sarkozy va sacrément refroidir les dernières velléités de F. Hollande. E. Macron lui doit s'inquiéter de ce que va faire F. Bayrou si A. Juppé est battu et si sa candidature n'aura pas été précipité. A l’étranger, Poutine doit se dire qu'après l'arrivée de D.Trump, une finale entre F. Fillon et M. Le Pen sera quoi qu'il arrive favorable à la Russie. De quoi investir dans les entreprises implantées en Russie.
Réponse de le 21/11/2016 à 11:25 :
Les maitres sondeurs vous répondrons qu'ils avaient mesuré la remontée spectaculaire de Fillon.
De toutes manières les sondages, comme les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

Pour la primaire, Fillon peut aussi chuter aussi fort qu'il est monté et le tout se jouer dans un mouchoir de poche. Les électeurs modérés, qui ne se sont pas mobilisés pour le premier tour, le plus important pour eux étant de se débarrasser de Sarko, vont surement se mobiliser pour le second, ainsi que les fameux électeurs "de gauche".

La primaire de gauche promet également d'être intéressante, c'est un fait.
Mais l'élection présidentielle dans son ensemble sera passionnante à suivre, avec l'entrée en lice d'un Macron, crédité d'un gros score.

Bref, c'est loin d'être joué.
Réponse de le 22/11/2016 à 15:41 :
@paul
entièrement d'accord avec vous. J'ajoute qu'a gauche Hollande a du souci a se faire.Pour peu qu'un Mélenchon vienne titiller ses ex collègues du PS,
ça promet.
TOUT EST POSSIBLE même l'absence de MLP au second tour ......
a écrit le 21/11/2016 à 9:44 :
marrant que des gens qui se goinfrent avec l'argent du contribuable depuis des années s'expriment avec certitude sur la vie d'entreprise qu'ils n'ont jamais connue ; qu'il commencent à montrer l'exemple en réformant la vie politique de ce pays ça leur donnera un peu de crédibilité
a écrit le 21/11/2016 à 9:35 :
"la retraite à 65 ans "

Avec un electorat de retraités de droite favorable à cela en étant lui-même parti à 55 ans en pré-retraite voir plus tôt comme les mises en disponibité qui pullulaient dans les grands-groupe souvent payé d'ailleurs par le gel des augmentations salariales des actifs restants pendant des années ( près de deux millions entre 1990 et 2000).Population très discrete sur ce sujet, on les comprends.
a écrit le 21/11/2016 à 9:27 :
"Saluant le succès du régime de l'autoentrepreneur". Ce n'est pas parce que le régime des auto-entrepreneurs est (soi-disant) un succès, que c'est la panacée. Les auto-entrepreneurs cotisent peu, voire rien aux régimes de SS et de retraite.Sans compter les pertes de ressources fiscales pour l'Etat, vu que pour vivre, une partie importante de leur activité se fait "au black". Auto-entreprenariat, ubérisation, libéralisation, la porte grande ouverte à un désastre social dans les 20 ans à venir.
Encore faudra-t-il que l'avenir atteigne 20 ans de plus.
Réponse de le 21/11/2016 à 10:48 :
Après avoir établi votre constat que je peux partager dans ses grandes lignes, moi j'en tire une autre conclusion que votre défaitisme. Un réformiste progressiste dirait par exemple, que si le financement de notre modele social était en danger (et j'ajoute qu il pèse sur notre taux de chômage) et bien on imagine un nouveau système de financement et même on réalise qu'on est plus en 1945.
Réponse de le 21/11/2016 à 19:53 :
Le régime des AE est un succès avec plus d'un million de créations mais aussi un gros raté puisque plus de la moitié des AE ne déclare aucun revenu, et seulement 10% arrive à faire vivre son patron. Maintenant ça fait quand même 100 000 job viables de créés. Bien plus que ne peuvent en revendiquer Fillon et Valls réunis.

Pour ce qui est des régimes SS et retraites, en comparant les régimes on s'aperçoit que les charges sociales sont proches. Mais comme les AE sont limitées en CA et donc en bénéfices, ça limite forcément l'apport au système.
Le système AE est quand même plus intelligent, si tu ne gagnes rien tu ne paie rien, sinon c'est 23% du CA (et pas bénéfice !).

Pour ce qui est du black, il n'y a pas que les AE qui sont susceptibles de s'y livrer, les artisans sont des spécialistes. Par contre l'existence du statut d'AE permet justement à certains de sortir de l'économie souterraine avec une protection sociale et une retraite.
a écrit le 21/11/2016 à 9:24 :
Il evite conscensieux la discussion sur le modèle social français. Est ce qu'il a peur de perdre (trop) des votes?
a écrit le 21/11/2016 à 9:17 :
On va peut-être enfin avoir un responsable politique qui ne sorte pas de l'ENA, un homme
de terrain et un authentique libéral. Les électeurs de la primaire ont fait le choix d'une vraie rupture avec toute forme de socialisme, renouer avec les valeurs morales et sortir de cette technostructure arrogante qui nous gouverne depuis si longtemps.
a écrit le 21/11/2016 à 9:12 :
Mais la moitié des propositions existent déja, c'est pas nouveau, c'est du pipi de chat !
a écrit le 21/11/2016 à 9:10 :
Fillon est un choix très risqué pour la droite, s'il n'édulcore pas son projet très libéral (qui ne parle pas du tout à 75% des français), il risque de finir comme Balladur en 1995. Fillon devra mettre de l'eau dans son vin économiquement et socialement très anglo-saxon sinon une nouvelle mauvaise surprise se dessinera mais à ses dépens, cette fois ci.
a écrit le 21/11/2016 à 8:59 :
P.S.: Puis un gars qui a des sourcils de cette taille ne pourra jamais devenir président de la république...
Réponse de le 21/11/2016 à 15:47 :
erreur!!! Pompidou avec ses énormes sourcils est devenu président ! alors les sourcils pas de soucis !
a écrit le 21/11/2016 à 8:57 :
Encore un programme système D à savoir qui fait semblant de mais qui n'ira pas loin, le changement ce sera toujours pas pour maintenant.

Fillon donc, surprenant sauf si on constate que juppé et sarkozy ont essayé d'attirer les jeunes alors que dans ce type d'élections c'est l’électorat canal historique de 70 ans de moyenne d'age qui va voter, Fillon a fait comme Trump il s'est resserré totalement sur son propre électorat, il gouvernera pour 1.5 millions de personnes sur 68 millions de français.

marine le pen à toutes ses chances pour 2017, le mieux pour elle aurait été sarkozy c'est sûr mais bon elle a en face sont premier ministre le gars qui a validé sans sourciller la politique sarkozyste, le gars qui n'a pas hésité à subir de multiples humiliations seulement parce que la place est bonne., le gars qui a la réputation de carpette aux yeux du monde, génial.

IL est insipide, face à un Trump ou une Merkel il se fera dévorer tout cru, ce n'est pas grave de toutes façons on ne s'attendait pas à grand chose de ces primaires et c'est bien ce qu'il s'est passé finalement, pas grand chose.

Mais de part le côté transparent du candidat le front national a toutes ses chances d'accéder au trône en 2017 enfin son électorat ce matin pourra toujours respirer et se dire que c'est bon avec un gars comme Fillon rien ne changera du coup la situation continuera de se détériorer.
a écrit le 21/11/2016 à 8:56 :
Investir dans une entreprise, alors que de l'autre coté on l'handicape par des prix de vente en hausse (tva), ne me semble pas un bonne affaire, sauf pour l'export! Mais il est simplet de croire que l'on peut récupéré la fiscalité que l'on a perdu ailleurs!
Réponse de le 21/11/2016 à 16:18 :
Un entrepreneur investit quand il y a assez de clients solvables, quand il y a de la demande, du pouvoir d'achat. C'est pourquoi les entreprises scandinaves (dans ces pays, c'est le Mont Everest de la fiscalité et des charges) se portent plutôt bien. Par contre, vivant dans un pays où la demande et le pouvoir d'achat se sont effondrés, je vous assure que même si on supprimait toute fiscalité et toutes les charges, investir pour s'adresser au marché national n'aurait aucun sens
a écrit le 21/11/2016 à 8:20 :
oui! mais il faut détruire BPI france.
virer tout le personnel, les radier de la fonction publique
a écrit le 21/11/2016 à 8:05 :
Il confond mais nous sommes en politique un livre de contes et la réalité. Pour créer des milliers d’entreprises il faut tout d’abord connaître les marchés, que ceux-ci soient non concurrentiels en coût car je vois mal concurrencer des productions d’Asie ou de l’est de l’Europe, pour les emplois à forte valeur ajouté il faut des années. On peut créer de l’emploi dans les services souvent mal payés donc non productif de richesse, bon nombre défiscalisés ou à charge de la sécu déjà mal-en-point. Il y a d’autres freins et non négligeables plus particulièrement dans le BTP avec une croissance des emplois de l’est , j’habite un canton de 35000 habitants une forte proportion de TPE 1 à 19 salariés qui emploient de plus en plus de salarié détachés ou par groupe de 3 ou 4 car ils viennent en groupe et un fait nouveau des salariés de l’est qui viennent directement proposer leur main d’œuvre à des prix hors toutes charges. Pour ce qui des nouvelles technologies oui il y a un vrai potentiel mais bien loin des chiffres annoncés par M. Fillon. Nous voyons aussi la déréglementation loi Macron qui a créé à la marge des emplois, bien loin des chiffres annoncés avec déjà une première faillite dans les transports pas ou peu de changement dans les métiers réglementés. La création entreprises ne se décrète pas elle se construit de loin tout d’abord par l’éducation sur une base de connaissance générale pour les matières les plus importantes celles qui s’utilisent chaque jour à chaque instant, mais également par une formation sur des métiers porteurs, un métier est un souvent un conglomérat de connaissance de compétence individuelle et pour cela il faut une vision des marchés à 15/ 20 ans cet à dire une éternité en politique. Enfin même si les syndicats sont plus destructeurs d’emplois que de créations il faudra compter sur leur pouvoir de bloquer bien des actions et on a jamais vu un politique faire fi des syndicats bloqueurs. Je note également l’ambigüité de ce Monsieur qui dit non aux énergies fossiles mais oui à mot couvert, pour être plus précis avec hypocrisie au maintien de la recherche sur les énergies de schiste. Enfin sur le plan sociétal la religion sera au centre des décisions d’ailleurs son score est du pour une bonne part aux voix de la Manif pour Tous attention danger pour la démocratie car le sectarisme est dans ce type de voix. Allons nous comme aux US sous M. Bush imposer la prière au conseil des ministres, cela peut prêter à sourire aujourd’hui mais demain?. Je suis un libéral mais je ne crois pas dans M. Fillon qui n’a jamais montré dans longue très longue vie politique qu’il a réussi un seul passage et surtout pas le dernier 2007/20012 avec un matraquage fiscal et une foison de taxes qui n’a d’égal que la politique de M. Hollande. M. Fillon danger???? S'il sort vainqueur, son programme sera t il le même pour les millions d'électeurs qui restent aujourd'hui muets????
a écrit le 21/11/2016 à 7:56 :
J'ai un peu de mal à croire un homme qui a été 1er ministre pendant 5 ans et qui au final n'a pas fait grand chose hormis pas mal de sport.....il n'a jamais osé contredire NS à l'époque et encore moins démissionner. Une fois de plus beaucoup se font des idées sur l'homme....s'il devient Président au bout de 6 mois de mandat il sera rejeté...comme les autres! La vieille politique à l'oeuvre....ce n'est pas un homme neuf loin de là, ni ses idées d'ailleurs!
a écrit le 21/11/2016 à 7:55 :
Il faudrait déjà supprimer le RSI qui est une entité fictive créée pour voler les gens et placer les cotisations en bourse et quand il s'agit d'indemniser ou rembourser les gens il n'y a personne.
a écrit le 21/11/2016 à 7:39 :
Une caricature de neo-liberal thatcherien revendiqué, comme candidat de la droite, c'est ce que le FN peut rêver de mieux pour développer son programme national socialiste en 2017 et surtout après.
5 ans de fillonisme et les français seront chauds bouillants pour un Frexit en 2022.

Sarko était un bon candidat aussi, vu son impopularité, mais il est très fluctuant. Il aurait pu se réveiller socialiste un matin et retirer au FN quelques uns de ses arguments les plus efficaces, comme Chirac l'avait fait avec la "fracture sociale". Avec un pyschorigide, ca n'arrivera pas.

D'ors et déjà le FN vient de doubler le nombre de ses sympathisants dans la fonction publique et les classes populaires qui vont subir de plein fouet les filouteries du félon Fillon.

Le positionnement du candidat de la droite antisociale laisse un espace gigantesque au centre et à gauche. Si M Hollande ne s'était pas suicidé à coup de bêtises de communication élémentaires, il aurait un boulevard pour sa réélection.

Reste à la gauche à trouver le candidat qui pourra fédérer du centre large à la gauche décomplexée et battre Fillon au premier tour de la présidentielle. Normalement ce sera plus simple que si le candidat était M Juppé.
a écrit le 21/11/2016 à 7:32 :
Quand premier ministre, i a appliqué son petit programme d'austérité, la croissance avait chuté et la courbe du chômage s'était rehaussée un peu plus. Son programme est une politique d'austérité plus forte : en route vers la récession ( peut être limitée grâce à la relance du budget de Trump pour la relance des exportations) et l'explosion du chômage. Il nous expliquera alors qu'il faut laisser du temps pour que son programme fasse effet, comme tous les autres. Gare à la marée brune en 2022...
a écrit le 21/11/2016 à 7:23 :
Je pense que Juppé a toute ses chances contre Fillion, il lui suffira d'expliquer au électeurs de droite pourquoi le programme de Fillion va faire exploser le chômage.
a écrit le 21/11/2016 à 4:20 :
Fillon c'est le retour du gaz de schiste, non merci : https://www.youtube.com/watch?v=ZEMNhlwo4kM
Réponse de le 21/11/2016 à 7:41 :
Pour qu'il y ait un retour, il aurait d'abord fallu que les forages viennent et partent...
Réponse de le 21/11/2016 à 14:38 :
dans l'infini du sous sol une petite fellure et hop adieu eau minéral
la solution: hydrolienne ondulatoire le top
voili voilou voila
a écrit le 21/11/2016 à 2:10 :
La premiere etape, la + importante etait de degager le trublion agite: Le petit paul bismuth.
Desormais, trouver celui ou celle qui sera capable de redonner du brillant au drapeau France, on le recherche toujours.
Réponse de le 21/11/2016 à 7:40 :
Vous avez raison: que personne ne croit que le crédit des politiques est restauré par la participation à cette primaire. Les gens de gauche ont voté pour Fillon pour éliminer NS, et on verra peut-être un retournement au deuxième tour. mais nul ne peut prétendre à être l'homme providentiel, l'"Elu"..
Réponse de le 21/11/2016 à 14:03 :
"Les gens de gauche ont voté pour Fillon pour éliminer NS"

Non, des gens de "gauche ", 400.000 environs qui viennent de donner en plus 800.000€ dans les caisses de la droite.
a écrit le 09/02/2016 à 9:35 :
Il ne propose rien pour les pauvres ce n'est pas son problème. Heureusement , il y a d'abord une primaire à gagner...
Réponse de le 21/11/2016 à 14:07 :
A la TV, ils viennent d'annoncer que son électorat comme celui de Juppé d'ailleurs est plutôt aisé en moyenne 4500€/mois.Cadre sup , artisans, commercants , retraités aisés , catho , agriculteurs etc..,bref, un electorat de droite.
a écrit le 04/02/2016 à 10:49 :
Tout ceci n'est qu'une resucée de la loi TEPA: défiscalisation du patrimoine (et à 1 million c'est sur que c'est en faveur de l'actionnariat populaire!), défiscalisation des successions, la flat tax (que tu sois milliardaire ou SDF, tu paye la même contribution).

C'est une politique qui va certainement permettre aux riches de devenir encore plus riche (avec un PIB stagnant ce sera au détriment des autres), mais surement pas créer des emplois.

Cet individu sait t'il qu'il y a 900 0000 SDF dans son pays? Que les 2/3 des personnes qui ont besoin de soins dentaires y renoncent dès que le coût dépasse 2000 €?, bref que la priorité n'est pas d'alléger les impôts de ceux qui sont déjà les plus favorisés?
Réponse de le 21/11/2016 à 5:32 :
Il le sait. Son programme le montre. Ses electeurs le savent aussi. S'ils s'avere dans quelques mois qu'ils sont majoritaires, cela signifiera seulement que ces problemes que vous evoquez, et qui sont importants, ne sont pas juges comme "les plus importants", et le pays sera organise en consequence, pendant quelques annees, jusqu'a la prochaine alternance.
C'est la beaute de la democratie : personne n'a le pouvoir de decider quelle est la priorite - et vous non plus.
a écrit le 04/02/2016 à 10:17 :
Fillon, Fillon!!! ce n'était pas le premier ministre du gouvernement de Sarkozy? mais alors pourquoi il a pas fait ce qu'il dit maintenant pouvoir faire, ah oui il n'était que le collaborateur de Sarkozy!!!!! ça en dit long sur ces compétences
a écrit le 04/02/2016 à 10:12 :
A priori, les propositions sont pertinentes et constructives. A suivre ...

Cependant, dans le référendum qu'il propose, il ferait bien d'y inclure une réforme structurelle du système politique, de leurs avantages royales, de leurs devoirs et obligations, du cumul des fonctions et des mandats, etc ... Bref, simplifier, épurer et responsabiliser un système, des statuts, des fonctions relatives au siècle passé.

Et puis stop à la machine à voter des lois, trop souvent incompréhensibles, inapplicables et plombantes. L'effort devrait plutôt être fait pour réduire, simplifier et pérenniser. Cette instabilité législative et cette ogresse administrative n'est plus supportable.

De même que le METIER de "politicien" ne devrait pas exister. Après leur mandat,il devrait y avoir un retour à la vie réelle, sans indemnités/avantages à vie. Bref, comme tous citoyens qui recherche/retrouve un travail. Notre système s'en porterait mieux, nos finances aussi et la France avancerait du bon côté. Moins de déconnection, plus de crédibilité, plus de pertinence, plus de simplicité.

Les temps ont changé, les pratiques doivent également changer. la France se meurt de fonctionner sous un système archaïque, à tous niveaux.
a écrit le 04/02/2016 à 9:59 :
C est politiques avec des retraites chapeau ils prennes les françaises pour des idiots le temps passés Fillon Sarko Hollande Valls sapin macron les Guignols des gouverneurs. Non ?
a écrit le 04/02/2016 à 9:56 :
Voici un ex premier ministre qui n'a strictement rien fait pendant 5 ans, qui s'est fait piétiner, balader, humilier par Pol Bizmut sans aucune réaction et il voudrait nous faire croire tout à coup qu'il a trouvé les solutions pour sortir le pays du marasme dans lequel il a participé à le plonger. C'est une provocation voir une insulte aux Français que d'oser encore se montrer. Sarkozy, Fillon, Juppé, Bayrou, les losers qui ont ruiné la France doivent disparaitre du PPF au même titre que Hollande et sa bande. Place aux jeunes avec de nouvelles idées en adéquation avec le 21 ème siècle, en finir avec cette monarchie vieillissante qui profite à une caste minoritaire, inventer une autre manière de gouverner en y associant les référendums d'initiative populaire. Prendre exemple sur la Suisse, seule vraie démocratie ou le peuple est vraiment souverain.
Réponse de le 21/11/2016 à 9:12 :
Il n'aura plus Sarkozy pour se faire piétiner, balader, humilier mais pire; La commission de Bruxelles, la BCE,, l'OTAN,... avant la fin de son mandat nous ressemblerons à la Grèce!
Réponse de le 21/11/2016 à 16:25 :
à Bah>>>> : Eh, oui. La Grèce fut le cobaye. Si la France -et le reste de l'Europe- ne se révoltent pas contre les diktats néolibéraux de l'Allemagne et des eurocrates, toute l'UE sera "grecifiée". Dans quelques mois, vous ferez les premiers pas dans cette direction avec la "pasokisation" du PS.
a écrit le 04/02/2016 à 9:48 :
Quand j'entends Mr Fillon et ses propositions. Je me dis que c'est un besogneux, mais de là à avoir le charisme pour diriger la France? Peut-être devrait-il un peu hausser le ton pour donner un crédit réel à son "programme" !!
a écrit le 04/02/2016 à 9:33 :
C'est avant qu'il fallait le faire, pas quand on est déjà dans le mur. Direction pôle emploi pour ces gens là. Bienvenu dans le quotidien de la majorité des gens qui bosse vraiment ou qui cherche du travail
a écrit le 04/02/2016 à 8:59 :
Le programme de Fillon est très cohérent....comme l'était celui de Madelin en 2002. Mais qui se souvient du score de Madelin ? D'un point de vue théorique mon seul écart de vue est celui-ci : il me semble normal que tout investissement en actions échappe à l'impôt...par contre il me semble normal aussi que tout gain ou toute revente d'action non réinvesti en actions soit remis dans l'assiette du revenu imposable comme le salaire. Après il y a une autre discussion portant sur le profil de l'impôt. Moi non plus je ne suis pas favorable à une fonction convexe par ailleurs truffée de niches comme aujourd'hui. Un système linéaire sans niche serait préférable mais ce système doit avoir une composante négative fixe (i = t*r - a) pour être applicable à tous les revenus.
a écrit le 04/02/2016 à 8:09 :
Des mesures choc? Il s'agit de faire plaisir a Bruxelles plutôt qu'aux français!
a écrit le 04/02/2016 à 6:54 :
Ces gens à la solde de l'état n'ont aucune expérience du travail.
Qu'ils créent des entreprises ! Au boulot.
Ouste!
a écrit le 04/02/2016 à 2:10 :
"il manque 250.000 entreprises" C'est faux. Il manque surtout des debouches pour nos entreprises en creer 250 000 de plus ne crera pas ces debouchés meme si les employes de ces entreprises travaillent benevolement . Fillon fait sans doute reference a l4allemagne qui a untissus d'entreprise tres dense par rapport a la France mais l' Allemagne geographiquement dispose d'un marche enorme et d'une ouverture culturelle vers l'Est et la Mittel Europ que nous n'avons pas. A qui allons nous piquer des parts de marche pour alimenter ces 250 000 entreprises et augmenter le chomage ? a L'Italie ,Espagne, le Sud ..?
Réponse de le 04/02/2016 à 7:38 :
Il y a des parts de marche a prendre en France.Nous achetons une grande part de nos produits de consommation en provenance de nombreux pays ( electromenager, meubles, voitures, machines, outils, materiel agricole, etc..) correpondant a des milliards d'euros qui sortent de notre economie .Nous avons perdu ces marches par manque de competitivite des entreprises qui ont ferme ou qui ne se developpent pas. La competitivite est liee aux charges sociales aux heures de travail legales et au droit social qui plombent les entreprises. Les propositions de Fillon me plaisent mais semblent irrealisables avec l'etat d'esprit des partenaires sociaux et celui des gens qui ont perdu la logique de l'argent et du travail. ( Pourquoi gagner 200 Euros de plus qu'au chomage en travaillant ?). Travailler c'est penible ...le gral c'est la retraite ( c'est a dire avoir un salaire sans travailler)
Le chiffre de 250 000 entreprises est enorme mais meme s'il sagit de 50 000 entreprises qui au terme de 3 a 4 ans auront entre 3 et 6 salaries ca represente 300 000 emplois et c'est deja une belle performance.
Réponse de le 21/11/2016 à 8:13 :
En asie du SE les salaires peuvent descendre à moins de 50 €/mois, avec une protection sociale inexistante.
Dans 10 pays d'Europe de l'est le smic est inférieur à 400 € et les protections sociales à l'avenant.

Si votre vision des choses c'est de baisser les salaires et les protections sociales du travailleur au niveau de la Bulgarie, je vous le dis... passez y le premier !

Fillon a un passé en matière de gestion d'un pays. Sous son quinquennat et en dépit de déclarations fracassantes sur un pays en faillite, il a laissé filer la dette, dépensé 80 milliards pour un paquet fiscal injuste et inefficace et couvert les turpitudes de la sarkozye.
Son programme, c'est: on reprend les mêmes et on continue.
a écrit le 03/02/2016 à 22:33 :
Fillon et valls nous amusent, Hollande et Sarkozy nous attristent

Fillon Valls Sarkozy Hollande nous ruinent et aggravent le déclin de la France
Réponse de le 04/02/2016 à 2:12 :
Reste lepen pour developper nos entreprises...
Réponse de le 04/02/2016 à 2:12 :
Reste lepen pour developper nos entreprises...
a écrit le 03/02/2016 à 21:44 :
C'est sûr qu'avec une tête d'un notaire et les idées d'un pharmacien de province il va sortir la France du marasme économique. Son programme, ses idées, ce sont surtout des solutions pour des notaires, des pharmaciens, des experts-comptables, des médecins, les professions libérales, les petits patrons dont on sent bien qu'il est proche.
Fillon incarne la "vieille France" à une petite encablure du Pétainisme.
Réponse de le 04/02/2016 à 7:26 :
Très bien tout celà, mais vous devriez plutôt nous dire pour qui il faudrait voter, voire vous présenter vous-même, vous semblez détenir toutes les clés de l'économie.
Réponse de le 04/02/2016 à 11:26 :
C'est un commentaire plein de méchanceté pure!Et pourquoi ne pas rappeler "Fillon le chatelain" photographié dans Paris Match et" Fillon qui prenait l'avion pour passer ses weekends au Mans"?
Réponse de le 21/11/2016 à 15:53 :
@Gérard: ce n'est pas du tout un commentaire méchant mais réaliste. Ce programme ne touchera positivement qu'1/3 de la population, la plus riche.

La plus pauvre s'enfoncera encore plus grâce à sa TVA à + 2 pts.

Même en Allemagne, la TVA est restée à 19% pour la plus forte !

Ensuite, je ne veux pas d'un gars rétrograde mais qui ait compris que l'homme évolue toujours, ce qu'il refuse d'accepter.

Il est prouvé scientifiquement que certains sont homosexuels de nature (ADN exactement). Et bien il faut vivre avec.

Et il y a encore d'autres exemples.

J'ai fait mon choix, je me fiche que le parti soit de de droite ou de gauche et pour le moment, j'ai choisi une personne qui n'a pas eu peur de se mouiller.

Non, ce n'est pas le FN.
a écrit le 03/02/2016 à 21:10 :
1) ce monsieur n a rien fait de ce qu il propose quand il etait au pouvoir (5 ans quand meme, il aurait pu trouver le temps non ? ou au moins demissionner quand Sarkozy faisait exactement l oppose (jeter l argent par les fenetres ou augmenter les impots)

2) c est bien de proposer des baisses d impots. Mais ou sont les economies a faire ? car dire qu on va tailler dans les subventions (paysans pas content, cultureux/intermittant du spectacle pret a manifester) ou les depenses (baisser les retraites (ah non, le coeur de cible des LR c est les vieux), les soins medicaux (ah non c est encore les vieux+ les medecins)... Sarkozy a essaye le degre zero de la politique : ne pas remplacer un fonctinnaire sur 2. non seulement c est intenable (on devrait degraisser plus dans certains services et augmenter les effectifs ailleurs) et ca n a evidement pas marche.

Si Fillon veut rendre service a la France, qu il se retire de la politique, comme les autres incompetants qui ont fait leur temps (Sarkozy et Juppe)
Réponse de le 04/02/2016 à 7:29 :
Vous pourriez aussi reconnaitre qu'il n'est pas le seul et en faire le reproche à tous ceux qui se sont succédés depuis les années Mitterrand, années ou la dette de la France a commencé à prendre des dimensions vertigineuses.
a écrit le 03/02/2016 à 20:44 :
Il a été au pouvoir pendant 5 ans. NEXT!
Réponse de le 03/02/2016 à 20:55 :
Il a cohabité 5 ans avec un président quasi-gauchiste.
Réponse de le 21/11/2016 à 10:19 :
Oui, tout à fait d'accord, il n'avait qu'à prendre ses responsabilités et démissionner si les baisses d'impôts avaient vraiment été sa priorité.

Quel revirement en tout cas ! Et ça passe, il a raison d'appuyer sur le champignon, lui qui aime bien la course automobile (il va aussi nous dire qu'il lute contre le réchauffement climatique!).
a écrit le 03/02/2016 à 20:29 :
S'il est élu qu'il ne perde pas son temps avec un referendum. Il aura été élu pour le programme qu'il propose.
a écrit le 03/02/2016 à 20:14 :
Baisser les impôts qui est contre ? Évidemment personne !!! Même chose pour la baisse des cotisations. Mais le problème n'est plus là. Ce qui est important c'est l'INNOVATION !! Quand on a de bons produits et innovants il n'y a pas de problème le produit sera vendu.
Réponse de le 21/11/2016 à 10:22 :
Tout à fait d'accord, je peux le faire demain matin aussi son programme, 0 valeur ajoutée.
Réponse de le 21/11/2016 à 10:52 :
"Baisser les impôts qui est contre ? Évidemment personne !!! Même chose pour la baisse des cotisations."

Mais pleins de gens sont contre mon cher! Ceux qui ne sont pas des bisounours et comprennent que derrières les baisse d’impôt il y a soit une augmentation de la dette soit une baisse des dépenses donc moins d’écoles, d’hôpitaux, de policiers, de militaires, de culture, de retraite (a non c'est les inactifs qui votent pour les LR dont les retraites on y touche pas...), de pompiers, de routes, de ponts, de crèches, de CNRS...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :