La Chine stoppe la fonte de ses réserves de change

 |   |  354  mots
Avant l'annonce de cette hausse surprise, les analystes s'interrogeaient sur les capacités de Pékin à maintenir et le taux de change de sa monnaie et ses réserves en dollars face à la montée de valeur de la monnaie américaine.
Avant l'annonce de cette hausse surprise, les analystes s'interrogeaient sur les capacités de Pékin à maintenir et le taux de change de sa monnaie et ses réserves en dollars face à la montée de valeur de la monnaie américaine. (Crédits : NICKY LOH)
Les réserves de la banque centrale chinoise sont remontées au-dessus de la barre symbolique des 3.000 milliards de dollars. Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à une baisse de 25 milliards de dollars des réserves de change en février, faisant suite à la baisse de 12,3 milliards en janvier.

Passées en janvier sous la barre symbolique des 3.000 milliards de dollars, les réserves de change de la Chine étaient attendues en baisse par différents analystes pour le huitième mois consécutif. De manière inattendue, elles sont toutefois repassées au-dessus de ce seuil symbolique, à 3.005 milliards de dollars (+6,92 milliards) augmentant pour la première fois depuis juin 2016, selon des données publiées mardi 7 mars par la banque centrale chinoise.

Les économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à une baisse de 25 milliards de dollars des réserves de change en février, faisant suite à la baisse de 12,3 milliards en janvier.

Soutien du yuan face à un dollar fort

Avant l'annonce de cette hausse surprise, les analystes s'interrogeaient sur les capacités de Pékin à maintenir et le taux de change de sa monnaie et ses réserves en dollars face à la montée de valeur de la monnaie américaine. Les autorités chinoises ont en effet renforcé les contrôles sur les mouvements de capitaux au cours des derniers mois afin de soutenir le yuan et de juguler la chute de leurs réserves de change. Ces dernières ont baissé de 320 milliards de dollars l'année dernière parallèlement à une dépréciation de 6,6% du yuan contre le dollar, son plus fort recul contre la devise américaine en un an depuis 1994. La banque centrale chinoise disposait encore de 4.000 milliards de dollars de réserve en juin 2014..

Au cours des dernières semaines, le yuan s'est raffermi à la faveur d'un essoufflement de la hausse du dollar. Il s'est apprécié de 0,2% le mois dernier et progresse de 0,8% depuis le début de l'année. La perspective d'une nouvelle hausse des taux directeurs aux États-Unis dès la semaine prochaine a toutefois ravivé les craintes de pressions renouvelées sur le yuan. L'Administration d'État des changes (SAFE) a toutefois dit mardi s'attendre à de moindres sorties de capitaux et à ce que le niveau de réserves de change se "stabilise graduellement" à l'avenir.

 >> Lire aussi Chine : les réserves de change ont fortement reculé en 2016

(avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/03/2017 à 16:27 :
La Chine s'enfonçant au sein de la crise mondiale se retrouve comme les pays occidentaux à jouer sur des leviers qui ne fonctionnent pas. Symbole d'impuissance majeur.

Ce serait bien enfin que l'on ai un article qui montre que dans ce pays non plus cela ne va pas et qu'en inde cela n'est pas encore prêt d'aller bien.

Bref ce serait bien de démontrer l'échec total du néolibéralisme pour qu'enfin on l'éradique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :