La Corée du Nord menace de "réduire en cendres" les Etats-Unis

 |   |  618  mots
La Corée du Nord célébrait le 15 avril 2017 le 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, fondateur du régime communiste et grand-père de l'actuel dirigeant Kim Jong-Un.
La Corée du Nord célébrait le 15 avril 2017 le 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, fondateur du régime communiste et grand-père de l'actuel dirigeant Kim Jong-Un. (Crédits : Reuters/Damir Sagolj)
Moins d'une semaine après son tir de missile raté, Pyongyang met de nouveau en garde Washington contre une attaque. Le Conseil de sécurité de l'ONU a condamné, jeudi, l'action du régime communiste.

Les tensions ne cessent de s'accentuer entre les Etats-Unis et la Corée du Nord, et ce, malgré l'appel au calme de la Chine, la semaine dernière. Retour sur une semaine de tensions.

■ Dimanche 16 avril : tir de missile raté à Pyongyang

La Corée du Nord célébrait le week-end dernier le 105e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung, fondateur du régime communiste et grand-père de l'actuel dirigeant Kim Jong-Un. En marge des parades militaires de grande ampleur, Pyongyang s'est livré à un tir de missile, qui a échoué.

Donald Trump adoucissait le ton envers la Chine, principal allié économique et diplomatique de la Corée du Nord. Alors qu'il accusait Pékin de "manipuler" sa monnaie lors de sa campagne électorale, le président américain a fait volte-face sur Twitter.

■ Lundi 17 avril : la Chine suspend ses vols vers Pyongyang

Alors que la Chine appelait, la semaine dernière, la Corée du Nord au calme "pour sa propre sécurité", la compagnie aérienne publique Air China a suspendu ses vols avec Pyongyang. Un moyen indirect d'assurer son soutien aux Etats-Unis. Le vice-président américain, Mike Pence, a déclaré que les récentes frappes américaines en Syrie et en Afghanistan démontraient qu'il ne fallait pas abuser de la patience de Donald Trump.

■ Mardi 18 avril : le coup de bluff de Donald Trump

Le président américain affirmait avoir envoyé mercredi 12 avril "une armada" vers la Corée du Nord. Le départ d'un groupe aéronaval vers la péninsule coréenne s'est effectué seulement mardi, alors qu'il se dirigeait initialement vers l'Australie, soit "dans la direction opposée", assure le New York TimesUn décalage entre communication officielle et manœuvres militaires qui a déclenché les critiques de certains experts. "Si vous les menacez et que votre menace n'est pas crédible, cela va affaiblir votre politique à leur égard, quelle qu'elle soit", estimait auprès de Reuters Joel Wit, spécialiste de la Corée du Nord à l'université Johns Hopkins.

■ Mercredi 19 avril : vers une reprise des discussions ?

Lors d'une conférence de presse à Washington, le secrétaire d'Etat américain affirmait : "Nous réexaminons tous les statuts en ce qui concerne la Corée du Nord" notamment "en vue de faire pression pour que le régime de Pyongyang reprenne les discussions avec nous, mais dans une configuration différente des derniers pourparlers en date".

■ Jeudi 20 avril : la Corée du Nord met en garde contre une "frappe préventive super-puissante"

Le régime communiste ne semble pas disposé aux discussions pour l'instant. "Si notre frappe préventive super-puissante est lancée, elle éradiquera complètement et instantanément non seulement les forces d'invasion impérialistes américaines en Corée du Sud, et les zones environnantes, mais aussi le territoire américain, le tout étant réduit en cendres", a écrit le Rodong Sinmun, organe officiel du Parti des travailleurs au pouvoir. Le Conseil de sécurité des Nations unies, resté silencieux jusqu'ici, a condamné le dernier tir de missile nord-coréen et a demandé à Pyongyang de s'abstenir de procéder à de nouveaux essais nucléaires.

La même journée, Donald Trump saluait les efforts de la Chine pour contenir "la menace de la Corée du Nord" lors d'une conférence de presse. Il s'est dit persuadé que son homologue chinois Xi Jinping essaierait "très fort" de faire pression sur Pyongyang.

| LIRE AUSSI : Corée du Nord-Etats-Unis : une guerre est-elle possible ?

(Avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2017 à 21:55 :
Bravo le camarade Kim troisième génération le génie du pays du matin calme notre président éternel!!!. Donald le canard va faire pipi dans sa culotte!
Réponse de le 23/04/2017 à 9:33 :
Un bon pélo bien placé et pfuittt plus d' usa Kim aura alors réglé le problème du monde ....
Réponse de le 23/04/2017 à 14:45 :
@Lilou: il faudrait que ton pélo ait la puissance de l'éruption qui aurait fait disparaitre les dinosaures de la Terre et 1) je ne crois pas que Kim ait ce genre de matériel et 2) je pense que les Américains intercepteront son engin bien avant qu'il n'atteigne les US.
@Thomas: sûr qu'un type qui fait tuer son oncle et son frère a l'esprit clair. Mais rien ne t'empêche d'aller vivre là-bas, car je crois savoir que pour éliminer le problème du chômage, il a créé les camps de travail :-)
a écrit le 22/04/2017 à 21:21 :
Bientôt sur le "bon coin " à vendre terrain vague radio-actif ... Corée du Nord !
a écrit le 22/04/2017 à 13:59 :
Une fois de plus la Corée du Nord joue de la menace de l'anéantissement totale avec des missiles balistiques : faible regime qui n'a d'autres solutions que de "vouloir creer l'epouvante et la désolation la plus totale en Amérique. Mais les represailles seriaent terrifiantes pour les Coréens du Nord, aqui adulent leurs leader et leur armée surdimensionnée. Oui la Chine et le Japon ne voit pas ces menaces d'un oeil compatissant. Je ne sais comment on peut dire que la solution sera tout de même pacifique et que seul le depart de Kim Jong du pouvoir peut changer la donne durablement. Ou en est la communauté internationale ?
Les Russes envoient même des troupes à la frontière avec la Corée du Nord ?
Oui celà sent vraiment la très grosse crise internationale et rien n'y changera maintenant : les USA peuvent frapper n'importe ou sur la planète et le regime de Pyong Yang ne les effraie en aucune manière. Même les futurs missiles balistiques n'auront aucun effet dissuasif sur la politique internationale de Donald Trump : politique unilateralise qui ne va que dans le sens des Etats Unis d'Amérique.
a écrit le 22/04/2017 à 8:52 :
Les Etats-Unis, qu'on le veuille ou non, ne peuvent pas laisser un pays aussi hostile acquérir les moyens balistiques de lancer une attaque nucléaire contre leur territoire. L'issue impliquée par les fanfaronnades puériles de la Corée du nord est inéluctable.
Réponse de le 22/04/2017 à 20:29 :
Les état Unis se ventent depuis plus de 20 ans de pouvoir voir un paquet de cigarette sur votre table de salon avec leurs satellites. vous croyez vraiment qu'ils ne sont pas capable d'intercepter les multiples missile coréens? La NSA, CIA... et tous ceux qu'on ne connait pas ont probablement connaissance du nombre de missiles, leur emplacement voir les code de destruction de ces missiles... N'oublions pas leur politique de confidentialité des données dont on a pas possibilité de contrôler car l'EU se fiche des lois alors dans un cas si grave...
Réponse de le 22/04/2017 à 21:36 :
@@Britannicus : Parce que vous pensez sans doute aussi que les Américains n'ont pas empêché le 11 septembre parce qu'ils l'ont décidé alors qu'ils avaient les moyens de le faire s'ils l'avaient voulu ? La technologie ne peut pas tout : le bouclier est indissociable du sabre, et la meilleure défense reste l'attaque (sauf pour les tenants de la ligne Maginot). Une attaque balistique nucléaire sur le sol des USA est un risque bien trop grand pour être pris, et c'est maintenant qu'il faut l'éviter : après, ce sera trop tard. D'autant que les missiles pourront aussi aller ailleurs qu'aux USA...
a écrit le 21/04/2017 à 19:35 :
Kim de la Corée a un problème
a écrit le 21/04/2017 à 18:23 :
y a tres peu de reactions indignees en france............ remarquez, le bon peuple bienpensant et humaniste prefere parler des costumes de fillon, plutot que de leur frere ideologique, qui sera renie sans pitie le cas echeant, comme un vulgaire dictateur sud americain bien socialiste et qui n'a rien de liberal, vu qu'il tire sur les opposants ' comme le suggerait margot honecker' du ' bon vieux temps'
Réponse de le 21/04/2017 à 19:33 :
Vous voulez surement dire quelque chose, mais quoi?
Réponse de le 21/04/2017 à 21:43 :
Bref plus simplement vous votez FILLON et pas MACRON...
Réponse de le 22/04/2017 à 19:05 :
pas d'soucis Kim Jong Mélenchon arrive chez nous !
Réponse de le 22/04/2017 à 21:59 :
Mélanchons pas les pinceaux comme on dit dans le GRAND pays du Matin calme.
Réponse de le 23/04/2017 à 13:14 :
je voulais dire qu'il y a des fachistes de gauche qui se presentent a l'election francaise , et que les medias independants et impartiaux( qui sont donc de gauche, et aussi impartiaux que l'agence nord coreenne) ne pointent pas du tout ni les morts qu'ils font dans les pays amis ( oui, genre venezuela'), ni le grand bonheur qu'pportent ces ideologies qui ne sont pas liberales pour deux sous........... bukchang et yodok compris.........
il ne faut pas indigner le petit peuple de gauche, et lui laisser les bons outils de propagande qu'il utilisait deja dans les annees 50 contre kravchenko et soljenytsine ......... si c'est plus clair dit comme ca....
a écrit le 21/04/2017 à 16:43 :
Combien de temps faudra-t-il encore attendre pour que ce fou soit éliminé ?
Réponse de le 21/04/2017 à 20:52 :
Ce fou? Et pourquoi on ne leurs foutrais pas la paix?

Il me semble que les USA et bien d'autres pays, notamment les soviets ont réalisé des essais nucléaires pour se protéger.

Pourquoi il n'en n'aurai pas le droit ?
Kim est loin d'être con, il n'attaquera pas. Pourquoi ? Il a peur être des millions de soldats déterminer mais niveau matos ils sont limitées.

Les USA sont toujours dans la provoque, soit disant pour œuvrer pour la paix.
Réponse de le 22/04/2017 à 0:03 :
C'est vrai pourquoi on ne le laisse pas tranquille. La Corée du nord est un pays que le monde entier envie, les meilleurs camps de travaille et de rééducation pour les égarés, et des habitants heureux qui trouvent même de temps en temps à manger. Laissons le jouer avec son jouet atomique, la France est bien top loin de toute façon pour recevoir un de ses pruneau.
Réponse de le 22/04/2017 à 20:36 :
On a éliminé pas mal de dictateur qui tuait sa population en Afrique et on voit où on en ait aujourd'hui.Après mûre réflexion nos dirigeant préfèreraient que ce soit eux au pouvoir car aujourd'hui c'est pire et ingérable et la population de ces pays est encore plus mal lotit qu'avant... Alors pourquoi tuer un "fou" gérable et dont on connais les réaction pour en mettre un autre qu'on ne saura pas comment il réfléchit? ou pire encore en ne le remplaçant pas et en laissant des petits groupe comme Daech en Afrique prendre le pouvoir???
Réponse de le 24/04/2017 à 21:57 :
Mais Trump a été élu Patrickb...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :