La Nouvelle-Zélande dépense 26 millions de dollars pour garder le même drapeau

 |   |  451  mots
Difficile de différencier le drapeau néo-zélandais (à droite) de celui de son voisin australien.
Difficile de différencier le drapeau néo-zélandais (à droite) de celui de son voisin australien. (Crédits : Reuters)
Le pays avait lancé en 2014 la préparation d'un référendum pour changer son drapeau, trop similaire - au goût du gouvernement - à celui du voisin australien. Mais, jeudi, les Néo-zélandais ont finalement voté pour conserver le même étendard.

Un pied-de-nez au Premier ministre John Key. Les Néo-Zélandais ont voté jeudi à 56,6% pour conserver l'Union Jack dans leur emblème, après deux années de débats houleux et de controverses, et notamment sur le coût de cette consultation populaire estimée à 26 millions de dollars néo-zélandais (NZD), soit 15,6 millions d'euros.

Initié par le Premier ministre conservateur début 2014 et aussitôt décrié par une large frange de la classe politique kiwi et des vétérans de la Première Guerre mondiale, le processus de changement de drapeau aura animé l'actualité du pays. Les célèbres joueurs de rugby All Blacks ont même été invités à y prendre part.

"Serviette de plage"

Depuis le début du mois, les électeurs étaient appelés à choisir entre la bannière actuelle (une "relique coloniale [britannique, Ndlr]", selon John Key, qui trouvait surtout le drapeau national trop proche de celui du grand voisin australien) et le nouveau, "une serviette de plage" (en photo ci-dessous), selon ses détracteurs.

nz drapeau

Finalement, le Premier ministre, qui avait fait campagne pour le changement, a dû s'avouer vaincu jeudi et a aussitôt appelé les Néo-Zélandais à se rassembler derrière son étendard :

Et même si 1,2 million d'habitants ont voté pour conserver l'ancien design, datant de plus de cent ans, John Key ne regrette pas d'avoir consacré du temps et de l'énergie à ce référendum.

"Bien sûr, je suis déçu qu'il n'y ait pas eu de changement malgré les 915.000 personnes qui ont voté pour. Mais ce n'est pas parce que l'issue du scrutin n'est pas celle que j'attendais que le processus ne valait pas le coup", indique le Premier ministre dans la presse néo-zélandaise.

0,03% du budget annuel

Un point de vue loin d'être partagé par les détracteurs de ce référendum qui n'ont eu de cesse de dénoncer le coût de 26 millions NZD de son organisation. Une somme qui représente 0,03% des dépenses publiques annuelles du pays, à 94,3 milliards NZD en 2015 selon le ministère des Finances.

Sur les réseaux sociaux, nombreux étaient ceux jeudi à dénoncer cette "dépense inutile".

Si le référendum avait tourné en faveur du nouvel étendard, cela aurait été la première fois au monde qu'un pays choisit son drapeau par un vote populaire. La Nouvelle-Zélande a passé son tour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/03/2016 à 5:38 :
Combien la France a-t-elle dépensé pour ne pas adopter une constitution européenne? Combien l'Ecosse a-t-elle dépensé pour ne pas recouvrer son indépendance ? .... tous les referendums qui se terminent par la victoire d'un NON sont de la l'argent dépensé pour garder le statut quo.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :