Le Canada va légaliser le cannabis à usage récréatif dès 2018

 |   |  492  mots
Si la légalisation du cannabis à usage récréatif aboutit au Canada, la mise en place des réseaux de distribution reviendrait à la charge des états fédérés.
Si la légalisation du cannabis à usage récréatif aboutit au Canada, la mise en place des réseaux de distribution reviendrait à la charge des états fédérés. (Crédits : © Blair Gable / Reuters)
La légalisation du cannabis à usage thérapeutique se précise au Canada. Un projet de loi en ce sens va être étudier au printemps, pour une mise en place dès l'été 2018.

C'était une des promesses de campagne du Premier ministre canadien Justin Trudeau, et il est en passe de la tenir :  un projet de loi visant à légaliser le cannabis à usage récréatif au Canada va être examiné par le parlement dès le mois d'avril. Pour rappel, l'usage thérapeutique du cannabis a été légalisé en 1999 au Canada et ses ressortissants sont les quatrième plus gros consommateurs au niveau mondial. C'est dix-neuf ans plus tard que son pendant récréatif pourrait donc devenir légal à son tour, car le projet de loi prévoit une entrée en vigueur au 1er juillet 2018.

Si la mesure ne prendra pas effet avant 15 mois, les premiers effets s'en font déjà ressentir. Ainsi, les entreprises canadiennes produisant du cannabis à usage médical ont vu leur côte grimper en bourse dès l'annonce de l'examen du projet de loi. Ainsi, l'action de Canopy Growth a bondi de 11% pour atteindre 11 dollars canadiens, Aurora Cannabis a connu le même taux de progression pour atteindre 2,5 dollars et enfin, l'action d'Aphrian a pour sa part gagné 8,4%, à 6,70 dollars.

Une future mine d'or vert ?

Ces envolées des cours boursiers témoignent de l'importance du marché potentiel que représente le commerce de cannabis récréatif. La banque canadienne CIBC a estimé les recettes fiscales à 5 milliards de dollars par an, sans compter les recettes induite par l'arrivée de touristes attirés par la nouvelle législation. A titre de comparaison, la légalisation du cannabis dans le seul Etat du Colorado avait rapporté 70 millions de recettes fiscales la première année,  grâce à la taxe de 30% prélevée sur chaque vente réalisée dans chacun des 350 magasins accrédités.

Lire aussi : Cannabis : l'herbe pourrait faire reverdir la Californie

Autre conséquence, plus cocasse, des rumeurs d'une légalisation de l'usage récréatif qui ont bon train ces dernières semaines : de nombreux magasins destinés à vendre du cannabis ouvrent dans les métropoles canadiennes, afin de tenter de mettre un pied dans cette future mine d'or vert. Ils sont immédiatement fermés par les autorités et le gouvernement a rappelé que les lois actuelles doivent être respectées jusqu'à l'entrée en vigueur de la nouvelle réglementation.

Dans les faits, la légalisation du cannabis se passerait ainsi : le gouvernement fédéral fixerait les normes sanitaires et les provinces auraient la responsabilité de mettre en place les réseaux de distribution pour encadrer la vente du cannabis. L'achat et la consommation de cannabis seraient réservés aux personnes majeures (18 ou 19 ans dans la majorité des provinces), et tout trafic ou vente aux plus jeunes serait passible de poursuites pénales. Les individus auraient également le droit de cultiver jusqu'à quatre plants de cannabis pour leur usage personnel. La possession de cannabis dans l'espace public serait cependant restreint à une trentaine de grammes.

 (avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/04/2017 à 20:45 :
Aux canadiens d'assumer leur choix; Et à nous le profit d'observer l'évolution que cela va générer. Notamment sur la jeunesse, dans les zones sensibles et l'impact sur la sécurité routière et les incivilités dans les grandes agglomérations. Reste un dernier point la grande et petite délinquance. Il y a déjà de quoi faire avant de postuler.
a écrit le 30/03/2017 à 14:44 :
Faut surtout pas légaliser en france.Meurtre,trafic,delinquance ,dégradation, marché parallele ,etc..imaginez que cela diminuent voir disparaissent , mais que feraient certains partis politique sans ce fond de commerce à des elections .Vous voulez qu'ils baissent en % ?
a écrit le 30/03/2017 à 14:35 :
La religion était l'opium des peuples, là, maintenant, ce sera le cannabis. On est plus à un moyen près...
a écrit le 30/03/2017 à 8:42 :
Il faut légaliser mais il faut encadrer et ne pas laisser le secteur marchand faire n'importe quoi avec un produit qui n'est pas comme les autres. Je trouve qu'ils s'y prennent pas mal.

Déjà que la société marchande fait n'importe quoi avec tout, par exemple quand on voit comment elle a transformé la santé en marge bénéficiaire, essayons au moins qu'elle ne s'installe pas et nuise dans ce marché singulier.

Et c'est en tenant ce sérieux que l'on pourra légaliser toutes les drogues, c'est pas en laissant faire le secteur marchand avide et irresponsable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :