Le milliardaire George Soros investit 500 millions de dollars en faveur des migrants

 |   |  259  mots
Lui-même réfugié juif hongrois à la fin de la Deuxième Guerre mondiale avant de gagner le Royaume-Uni puis les Etats-Unis, George Soros affirme qu'il fera appel à l'Agence de l'Onu pour les réfugiés (HCR) et le Comité international de secours (IRC) pour le guider dans ses investissements.
Lui-même réfugié juif hongrois à la fin de la Deuxième Guerre mondiale avant de gagner le Royaume-Uni puis les Etats-Unis, George Soros affirme qu'il fera appel à l'Agence de l'Onu pour les réfugiés (HCR) et le Comité international de secours (IRC) pour le guider dans ses investissements. (Crédits : REUTERS/Andrew Kelly)
L'investisseur américain se dit en quête de bonnes idées d'investissements dans des startups, des sociétés établies, des initiatives sociales et des activités fondées par les migrants et les réfugiés eux-mêmes.

L'initiative est assez rare pour être signalée. L'investisseur américain George Soros a annoncé mardi, dans une contribution au Wall Street Journal, un investissement de 500 millions de dollars en faveur des migrants et des réfugiés, espérant que d'autres investisseurs poursuivront la même mission.

"J'ai décidé d'affecter 500 millions de dollars d'investissements aux besoins spécifiques des migrants, des réfugiés et des communautés d'accueil", écrit le milliardaire dans le quotidien économique américain. "Je vais investir dans des startups, des sociétés établies, des initiatives sociales et des activités fondées par les migrants et les réfugiés eux-mêmes", détaille l'homme d'affaires philanthrope.

Le rôle des capitaux privés

Le président du Soros Fund Management LLC se dit en quête de "bonnes idées d'investissement" dans une "variété de secteurs, parmi lesquels la technologie digitale émergenteLes avances dans ce secteur peuvent aider les gens à avoir plus efficacement accès aux services du gouvernement, juridiques, financiers et de santé", souligne l'octogénaire, qui souligne vouloir également montrer que les capitaux privés peuvent jouer un rôle important dans l'aide aux migrants.

Lire aussi : Migrants: à contre-courant, l'OCDE souffle ses idées

Lui-même réfugié juif hongrois à la fin de la Deuxième Guerre mondiale avant de gagner le Royaume-Uni puis les Etats-Unis, George Soros affirme qu'il fera appel à l'Agence de l'Onu pour les réfugiés (HCR) et le Comité international de secours (IRC) pour le guider dans ses investissements.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/09/2016 à 19:13 :
Il a fait le calcul de son taux de retour avec un prix de l'heure à 80 cents d'euro pour une heure de travail ?
a écrit le 20/09/2016 à 15:32 :
Tres bonne initiative a condition qu'on le laisse faire ;car ceux qui sont derrieres toutes ces guerres et les malheurs des millions de gens ont leurs mots a dire .
Tout compte fait je lui souhaite une bonne reussite.
a écrit le 20/09/2016 à 15:14 :
il peut en faire don a l'allemagne
avec 1 million de migrants ca sponsorisera chaque arrivant a hauteur de .... 500 euros!
pour le reste je me souviens d'un gars qui a dit en 2003 ' si georges bush est elu je quitte les etats unis'............ he ben ce gars y vit tjs, a priori!
les promesses n'engagent que les idiots qui y croient!
a écrit le 20/09/2016 à 13:55 :
Rien de tel pour en attirer d'autre! Le chaos mis sur leur terre ne semble pas suffire pour les convaincre de partir?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :