Incubateur Midi-Pyrénées : cinq nouvelles jeunes pousses font leur rentrée

 |   |  692  mots
Première place de marché internet dédiée au bricolage entre particuliers, le site Bricolons.fr figure parmi les cinq porteurs de projets qui viennent d'intégrer l'incubateur Midi-Pyrénées. © Bricolons.fr
Première place de marché internet dédiée au bricolage entre particuliers, le site Bricolons.fr figure parmi les cinq porteurs de projets qui viennent d'intégrer l'incubateur Midi-Pyrénées. © Bricolons.fr (Crédits : Bricolons.fr)
Parmi les 44 dossiers reçus suite au lancement d'un appel à candidature en septembre dernier, l’Incubateur Midi-Pyrénées a sélectionné cinq projets innovants. Ces futures start-up, qui évoluent dans des secteurs d’activité très différents, du bricoloage à l'arrosage, en passant par un site de rencontres, bénéficieront d’un an d’accompagnement et d’une enveloppe de 50.000 euros chacun maximum.

La deuxième promotion de l'Incubateur Midi-Pyrénées "nouvelle génération" vient de faire sa rentrée à Toulouse. "À l'origine, au moment de notre naissance en 2000, nous étions exclusivement dédiés à la création d'entreprises innovantes à partir de projets issus de la recherche publique, rappelle Pierre Requier, président de l'incubateur régional. Nous avons ainsi accompagné la création de 96 entreprises et 600 emplois, avec un taux de réussite de 75 %."

Ouvert à tous types de projets

Mais depuis un an, l'incubateur négocie un virage stratégique. "Au moment où est née la Société d'accélération des transferts de technologie (SATT), nous avons choisi de transformer l'incubateur en outil de développement économique au service des collectivités locales", explique Pierre Requier. Sans rompre totalement avec le monde de la recherche publique, l'incubateur régional est désormais ouvert à tous types de projets.

Changement de cap

Un changement de cap qui a conduit l'organisme à revoir ses critères de sélection. "Nous étudions désormais à la fois l'innovation, le potentiel économique, le degré de maturité du projet et l'implication à temps plein du futur manager dans la conduite de son entreprise", explique Anne-Laure Charbonnier, directrice de l'incubateur.

Cinq projets viennent tout juste d'intégrer l'Incubateur Midi-Pyrénées. Cinq start-up qui bénéficieront de l'accompagnement de l'organisme pendant un an et d'une enveloppe de préfinancement pouvant atteindre 50.000 euros.

Bricolons.fr, place marché dédiée au bricolage

Le site Bricolons.fr, porté par Arnaud Massé, est la première place de marché internet dédiée au bricolage entre particuliers. "Nous avons constaté que certains chantiers se révélaient impossibles à réaliser, pour des raisons de budget, d'outillage, de main d'œuvre ou de compétences, explique le créateur. Or, la plupart des bricoleurs ont les ressources adaptées aux chantiers de leurs voisins. C'est là que nous intervenons, en organisant l'entraide." Une première plate-forme de test a été lancée en septembre dernier.

Blue Poppies, pour concevoir les vêtements de ses enfants

Proposer aux mamans de concevoir elles-mêmes des vêtements totalement uniques pour leurs enfants : c'est la mission que s'est fixée Muriel Thuillier, porteuse du projet Blue Poppies. "Avec 5.000 types de tissus différents, nos clientes imagineront des vêtements ultra-personnalisés." Le site de e-commerce, qui inclut un configurateur innovant, devrait être mis en ligne en février prochain.

Sunibrain, pour arroser les panneaux photovoltaïques

Le projet Sunibrain est né d'un constat. "La saleté, la chaleur et le vieillissement des installations photovoltaïques génèrent une perte de 20 % de leur rendement", explique Nicolas Cristi. La solution : un système intelligent d'arrosage sur toiture, fonctionnant avec de l'eau de pluie. "Nous ne nous adressons pas aux particuliers, mais aux propriétaires de centrales photovoltaïques de grande taille désireux d'exploiter la puissance cachée de leur parc", précise le porteur de projet.

Telegrafik, un système d'alerte destiné aux seniors

En France, 500.000 personnes âgées sont équipées d'un dispositif de téléassistance. "Mais 80 % d'entre elles ne portaient pas le dispositif sur elles le jour où elles ont fait une chute, explique Carole Zisa-Garat, porteuse du projet Telegrafik. C'est la raison pour laquelle nous avons développé un nouveau système d'alerte destinée aux personnes âgées isolées, qui est basé sur l'installation de capteurs dans les pièces stratégiques de la maison. Si une anomalie est détectée, l'alerte est immédiatement donnée".

Twimber, des rencontres sans la paperasserie

"Rechercher l'amour en ligne revient plus ou moins à remplir une déclaration de revenus : c'est long, pénible, on peut tricher et à la fin, on casque", sourit Cherif Mili, porteur du projet Twimber. En développant son application mobile dédiée aux rencontres, le jeune homme a choisi d'ignorer les longs formulaires intrusifs. Son pari ? "Les lieux que nous fréquentons en disent beaucoup plus sur nos véritables centres d'intérêt." C'est donc par ce prisme que Twimber entend susciter des rencontres. La version beta de l'application devrait voir le jour en mars prochain.

 

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :