Impôt sur le revenu : plus que trois semaines pour payer

 |   |  497  mots
Il existe de nombreuses façons de payer votre impôt sur le revenu.
Il existe de nombreuses façons de payer votre impôt sur le revenu. (Crédits : REUTERS/Regis Duvignau)
Après le 15 septembre, ou le 20 si vous passez par internet, il sera trop tard pour payer votre impôt sur le revenu. Voici la marche à suivre pour vous mettre en règle avec l'administration fiscale.

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, la période de la rentrée est également celle du paiement du solde de l'impôt sur le revenu. La date limite est en effet fixée au 15 septembre 2016 pour les contribuables utilisant encore les moyens matériels (chèque, TIP, espèces). Si vous payez vos impôts par voie dématérialisée, que ce soit sur le site impots.gouv.fr ou via l'application impots.gouv, vous avez un délai supplémentaire et l'instant fatidique tombe alors le 20 septembre 2016 à minuit.

Vous avez normalement déjà reçu votre avis d'imposition, la vague d'envoi ayant débuté à la fin du mois de juillet. Vous savez donc combien vous devez payer, reste à savoir comment. Vous avez le choix entre plusieurs moyens de paiement :-

  • Par Internet, en donnant un ordre de paiement via votre espace Particulier sur le site impots.gouv.fr,
  • Via l'application Impots.gouv en flashant le code imprimé sur la première page de votre avis d'imposition avec votre smartphone ou votre tablette,
  • Par titre interbancaire de paiement (TIP) SEPA (10.000 euros maximum). Si c'est la première fois que vous payez vos impôts par ce biais-là, vous devrez y joindre un RIB. Sinon, vos coordonnées bancaires sont pré-remplies et vous n'avez qu'à renvoyer le TIP signé à l'adresse indiquée,
  • Par chèque (10.000 euros maximum), à l'ordre du Trésor public, accompagné du talon de paiement,
  • Par virement bancaire (10.000 euros maximum)
  • En espèces (300 euros maximum).

Comment échelonner le paiement de votre impôt sur le revenu

Vous avez également le choix en matière de modulation du paiement de l'impôt sur le revenu. Vous pouvez payer par prélèvement mensuel, si vous aviez adhéré à ce système avant le 30 juin 2016. Si vous optez pour cette solution, les prélèvements débuteront en début d'année 2017 et s'étaleront sur dix mois. Le paiement en une fois ou le prélèvement à l'échéance sont les autres solutions.

Le prélèvement à l'échéance vous permet de payer votre impôt en trois fois, avec deux acomptes provisionnels (un en février, l'autre en mai) et un solde de tout compte en septembre. Vous êtes donc automatiquement prélevé sur votre compte bancaire à chacune de ces dates, la dernière permettant au fisc de moduler la somme en cas de variation du montant de votre impôt. Vous avez jusqu'au 31 août 2016 pour opter pour cette solution si ce n'est pas encore fait. Si votre avis d'imposition est supérieur à 10.000 euros vous devrez obligatoirement passer par le prélèvement à l'échéance, le prélèvement mensuel ou le paiement en ligne.

Vous savez donc désormais ce qu'il vous reste à faire pour régler la douloureuse... Avec un peu de chance, votre impôt sur le revenu sera plus faible l'an prochain, si la dernière annonce du Premier ministre se concrétise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/08/2016 à 21:24 :
Oui et en rendant la CSG progressive , on rend par la même caduque toutes les enveloppes fiscales : Assurance vie , PEA , PEE ... A ce rythme , plus aucune personne ayant un 1million d'euro en placements ne restera dans ce pays ... ou n'acceptera de prendre des risques sur les marchés pour se faire littéralement racketter par l'état , restera les propriétaires immobiliers ...
Réponse de le 28/08/2016 à 17:31 :
Non les bailleurs vont disparaître aussi à cause des taxes exagérées sur sur de faibles rendements immobiliers.
a écrit le 26/08/2016 à 12:09 :
Le prélèvement mensuel marche très bien, on peut moduler ses paiements en fonction
des revenus. La réforme Hollande de prélèvements à la source est une usine à gaz.
Ce que cache les socialistes avec cette réforme, c'est la volonté de fusionner la CSG
avec l'IR donc, de rendre la CSG ,impôt proportionnel en un impôt progressif. Autre piste
la suppression du quotient familial. Les classes moyennes vont souffrir et payer encore
plus. Montebourg a d'ailleurs précisé ,que depuis l'arrivée de Hollande, les contribuables
ont payé 50 milliards d'euros en plus d'impôts.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :