Le Fonds de réserve des retraites admet avoir perdu 11% de sa valeur depuis janvier

 |  | 184 mots
Officiellement, le Fonds de réserve des retraites (FFR) n'a pas perdu 25% de sa valeur depuis janvier, comme le déclarait hier un syndicaliste de Force Ouvrière (FO). Les performances boursières du fonds aurait en fait reculé de 11% sur les neuf premiers mois de l'année.

Non, le Fonds de réserve des retraites (FRR) n'accuse pas une chute de 25% de la valeur de ses actifs sous gestion. Dans un communiqué, le fonds créé en 1999 par Lionel Jospin pour assurer la pérennité des régimes de retraites, admet tout au plus avoir vu ses investissement reculer de 11% sur la période concernée.

L'estimation d'une chute de 25% par Bernard Devy, membre du conseil de surveillance de l'organisme et syndicaliste FO est "manifestement surestimée" selon Raoul Briet, le président du fonds. Depuis sa création, la performance moyenne annuelle du FRR demeure à +4,9%.

Jean-Christophe Le Duigou, vice-président du conseil de surveillance de FRR et syndicaliste CGT soutient les gestionnaires actuels du fonds. L'organisme "a pris de la valeur ces dernières années grâce à surévaluation de la Bourse. Une correction était à prévoir", a-t-il estimé, rappelant que le fonds ne s'inscrivait pas "dans une gestion à court terme".

Le FRR a annoncé la publication d'un chiffre définitif dans le courant du mois d'octobre. Fin 2007, le portefeuille du FRR affichait une valeur de 34,5 milliards d'euros, dont 56,9% d'actions.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :