Travail dominical : les salariés auront un droit de refus, assure Xavier Bertrand

 |   |  190  mots
Les salariés pourront refuser de travailler le dimanche a indiqué le ministre du Travail, alors que son projet de loi est contesté, y compris au sein de l'UMP.

Face aux critiques sur son projet de loi, le ministre du Travail Xavier Bertrand a affirmé ce dimanche que les salariés auraient un droit de refus du travail le dimanche dès l'an prochain. "Y aura un droit au refus du travail le dimanche, et ce dès l'an prochain", a-t-il indiqué dans un entretien accordé au Parisien.

"Dès la signature du contrat de travail, le salarié pourra refuser de travailler le dimanche. Sinon l'employeur sera sanctionné. Et si rien n'est prévu dans le contrat de travail, le droit au refus s'applique aussi", a expliqué le ministre du Travail, ajoutant qu'un employeur qui refuserait une embauche parce qu'un salarié ne veut pas travailler le dimanche serait sanctionné, car il s'agit d'"une discrimination."

Selon un récent sondage Ipsos, une majorité de Français (84%) considèrent comme "primordial et important" que le dimanche reste le jour de repos commun à la plupart des salariés", contre 16% qui estiment que cela est "secondaire." Une soixantaine de députés de la majorité se sont récemment opposés à ce texte. Ils seraient aujourd'hui pour le voter affirme Xavier Bertrand.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour l'hypocrisie. Soit Monsieur BERTRAND est un naïf soit il prend les salariés pour des imbéciles. Tout le monde, sauf lui, sait qu'un employeur ne dira pas ouvertement à quelqu'un qu'il ne l'embauche pas sous prétexte qu'il ne veut pas travailler le dimanche mais rien ne l'empêchera de poser la question et d'en tirer les conséquences que ce soit en terme d'embauche ou d'avancement....Tirer parti de la détresse de 16% de salariés pour imposer le travail du dimanche à la majorité bel exemple de dialogue et de démocratie sociale.
Pendant combien de temps les salariés vont ils continuer à voir le code du travail démoli au nom de la Réforme sans réagir?
La prochaine étape ce sera le travail du dimanche payé au même prix que les autres jours au nom des difficultés des entreprises et les 16% de salariés qui veulent travailler le dimanche pour gagner plus auront tout perdu le dimanche et le supplément de salaire!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout à fait d'accord avec HTV ci-dessus
La mesure n'ayant pas intérêt économique et au contraire va tuer le petit commerce qui ne pourra suivre, je rajoute que le mobile de Monsieur Bertrand est certainement autre: chercher probablement à déstabiliser les familles en fine, supprimer nos valeurs chrétiennes pour adorer les temples de la consommation.
Bien sûr que les salariés vont être sous pression pour travailler le dimanche et d'ailleurs les 80% de cadres sup ne croit pas un mot à la protection des salariés dans ce domaine et je pense qu'ils ont raison
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout à fait d'accord. Poussée à un tel extrême, l'hypocrisie confine au mépris pur et simple !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mr Bertrand, avez vous jamais assisté à un entretien d'embauche?
avez vous vous même osé dire à votre vénéré boss, Notre Sainteté , qu 'en tant que ministre, vous ne voudriez pas faire ceci ou cela ?
Un peu de décence si la bonne foi vous manque !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si l'on va plus loin, il faut cesser de prendre le train, le dimanche. Les cheminots sont-ils des salariés au rabais ?
L'exemple peut être élargi au boulanger, au restaurateur,à la police, au personnel des maisons de retraite, aux agents hospitaliers et au personnel des salles de spectacle. Je m'arrête là!
Il existe des personnes qui aiment travailler le dimanche. Ils gagnent davantage et même sans cette considération mercantile ils sont heureux d'avoir l'occasion de parler à quelqu'un.
Cela me fait penser que pour les personnes aimant travailler le dimanche, il n'y aurait pas lieu de les payer d'avantage.
Il y a des syndicalistes toujours contre toute évolution, quelle q'elle soit; ensuite il y a les croyants non pratiquants qui ne peuvent plus aller à la messe.
Il faut cesser de diaboliser le travail du dimanche, vous n'irez pas en enfer pour si peu, Dieu m'a donné sa parole.

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est temps de virer Monsieur Bertrand de ce ministère où il exprime, en permanence, son mépris pour les salariés et travailleurs et les avis qu'ils expriment.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :