La France a enregistré 217.000 chômeurs supplémentaires en 2008

 |   |  301  mots
Fin décembre, le nombre de chômeurs supplémentaires (de catégorie 1) a progressé de 45.800 sur un mois et de 217.000 sur un an.

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, avait prévenu que les chiffres du chômage français pour décembre seraient mauvais. De fait, le nombre de demandeurs d?emploi inscrits en catégorie 1 a augmenté de 2,2% (soit 45.800 nouveaux inscrits) au mois dernier, en données corrigées des variations saisonnières (et de 3,3 % pour les hommes et de 1% pour les femmes). En novembre, il avait bondi de 64.000.

Fin décembre, ce sont ainsi 2,114 millions de demandeurs d'emploi de catégorie 1 (à la recherche d'un emploi à temps plein et à durée déterminée) qui étaient comptabilisés.

Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie 1 est en hausse de 11,4% (16,3 % pour les hommes et 6,4% pour les femmes), soit quelque 217.000 chômeurs supplémentaires.

Peu après la publication de ces mauvaises statistiques, Christine Lagarde a estimé que la hausse du nombre de demandeurs d'emploi soulignait "la nécessité du plan de relance". Dans un communiqué commun avec son secrétaire d'Etat Laurent Wauquiez, elle note que "cette hausse du chômage intervient alors que notre pays fait face à une crise économique et financière globale".

Le plan de relance "privilégie le soutien à l'investissement parce que l'activité des entreprises est la meilleure garantie contre le chômage", "vient en appui aux secteurs les plus exposés à la crise" et "soutient les revenus des ménages les plus modestes grâce à la prime de solidarité active", arguent-ils. Ils soulignent aussi "les mesures destinées à protéger directement l'emploi en 2009: exonération totale de charges sociales patronales pour les embauches dans les entreprises de moins de dix salariés, renforcement de l'accompagnement des demandeurs d'emploi grâce à la mise en place de Pôle Emploi, renforcement du régime de chômage partiel par allongement des durées et augmentation des indemnisations".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Christine avait prevenu donc personne ne doit etre decu,c'est la faute a la crise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dans ces voeux du 31/12/2007, Nicolas Sarkozy affirmait que les français verraient dès la fin de l'année 2008 les fruits de ses réformes. Après ces chiffres, qui affirmera encore que Nicolas ne tient pas ces promesses ? Vous faites moins les fiers maintenant socialistes et autres gauchistes, non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et combien de pauvres sont "sortis"par la porte misére des comptes du chomage?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OK, et pour les autres catégories ??? ce ne sont pas des chômeurs...Quels sont les chiffres exacts (non trafiqués, non indexés, non corrigés des variations saisonnières (là on mérite une explication de texte). Merci de vulgariser l'approche tellement scientifique d'un calcul tellement simple.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il faut de toute évidence stopper l'apport de main d'oeuvre étrangère pour éviter une explosion sociale de très très grande ampleur orchestrée justement de manière très violente par des personnes de l'extérieur
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"stopper l'apport de main d'oeuvre étrangère "
pas tout à fait !
sélectionner l'apport de main d'oeuvre serait plus adapté.
Quant au chiffres, tous les pays vont vivre une hausse du chomage, même un petit village d'irréductibles gaulois ... Think global, act local.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :