La crise sociale va-t-elle dégénérer en révolte ?

 |   |  154  mots
Patrons séquestrés, colère y compris dans la fonction publique, le climat social se tend de plus en plus en France. Croyez-vous à une explosion ?

Le climat social vire à l'aigre en France. Patrons séquestrés comme chez 3M à Pithiviers ou chez Sony dans les Landes, salariés licenciés en colère comme chez Continental à Clairoix dans l'Oise près de Compiègne, désobéissance y compris dans l'administration et la fonction publique, à l'Education Nationale ou à La Poste...

La polémique sur la rémunération des dirigeants ou les bonus des traders est venue encore mettre de l'huile sur le feu, accentuant le sentiment de défiance entre ceux qui ont le sentiment d'être les seuls victimes de la crise et ceux qui leur font l'impression d'être des privilégiés cyniques. La Tribune évoquait cette semaine le risque de "jacqueries" du nom de ces émeutes populaires qui avait secoué le Moyen-Âge.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Estimez-vous que les tensions sociales actuelles peuvent éclater en révolte ? Exprimez-vous ci-dessous dans notre espace commentaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
est ce que besancenot et la gauche vont faire disparaitre la crise
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les changements ne pouvant jamais intervenir sans expression , la révolte est l'expression de la demande de changement , la révolte est donc tres salutaire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si cela continue il aura une 2eme révolution c'est clair est net
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Yes revolte =)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous avez tout à fait raisons nous allons tout droit à la jacquerie !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Moi, je le souhaite de tout c?ur ces révoltes, vivement qu'on y vienne ça fait trop longtemps que ça dure, qu'on est exploité par ces salauds de capitalistes
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les inégalités croissantes conduisent à coup sûr à une explosion. La seule incertitude reste la date. La crise actuelle est assez propice avec les milliers de milliards (nos impôts) pour sauver les banques et les miettes saupoudrées sur la misère sociale. Le bouclier fiscal protègera-t-il le nanti du pavé du mécréant en colère ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La révolte gronde...ellle ne peut être que violente. Les patrons ont perdu le sens des valeurs collectives, l'économie prend l'eau et le sentiment général est à l'exaspération et à la condamnation des nouveaux privilégiés...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
non sire, en révolution!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui. Il y a une malaise dans toute les niveaux. Il ne faut prendre les gens pour des cons. Il faut revenir sur la terre..................toutes les ingredients sont rassemblé pour donner une coup pouce à la dérive. Miex vaut prévenir que guerir. Mais comment? Il y a des gens qui sont payé pour ça. Mais ils pensent que à leurs poches.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
faites des provisions ça peut servir...!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mais nous sommes retournés au Moyen-Age, si vous ne vous en êtes pas encore rendu compte, c'est que vous avez des de la merde dans les yeux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pou que le peuple ait son dernier mot à dire ceci est inévitable et indispensable. C'est aussi cela une vraie démocratie!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sur et certain, si rien d'efficace n'est rapidement fait , mais rapidement, sur les inégalités sociales qui perdures depuis ne nombreuses années, nous allons bientôt voir la chasse aux riches avec tous ce qui s'en suit de cruauté et règlement de comptes.
On n'arrête pas le peuple déchainé par la colère ( Se souvenir du 14 juillet 1789).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
trop c'est trop
il y a en france et bien sur dans le monde ,trop de disparite ,mais aujourd'hui , les gens qui travaillent dur souffrent beaucoup + et tjs + que les gens qui speculent, alors que ce sont eux qu'on aident,et qu'on recompense, je pense donc que cela A VECU et qu'il est temps de partager un peu + les richesses!
je suis d'autant + objectif pour parler de cela , que depuis 12 ans j'ai choisi une autre voie , moi qui etais en france responsable d'une petite PME, pour vivre dans un pays en devellopement
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui la crise peut dégenérer en révolte avec l'augmentation du chomage. La rémunération des dirigeants est et sera choquante aussi longtemps qu'elle restera caché au personnel et aux actionnaires de l'entreprise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les politiques savaient ce qui se passait depuis des années. ils n'ont rien fait lors des précédents G7 et G20. Ils sont les pantins de puissances financières obscures. On nous les donne en pature pour nous amuser mais les vrais tenants de cettte crise sont ailleurs. Aujourd'hui, leur parole a perdu toute légitimité. Proposent-ils un nouveau système : non, faire le dos rond et attendre que ça passe pour recommencer. Alors il ne reste plus que la rue pour se faire entendre. Ils ne comprendront que la force, ils n'ont pas de moral et si on ne se révolte pas, tout continuera comme avant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
10% de chomeurs... ~~80% QUI ONT UN JOB
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
des gens sentent une guerre civile et d'autre reve d'une revolution mais moi je vote pour une emeute general suivi d'une greve general ! faut pas prendre les français pour des cons sinon ils vous le ferons regretter ! c'est ça que les politikar doivent comprendre eux qui sorte de la grande bourgeoisie parisienne ne comprenne plus rien a la situation du pays ! ils sont dans leurs monde, ils pensent que tout les français touche le meme salaire qu'eux !! ce sont de veritable abrutit !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les Français sont trop assistés pour qu'ils se révoltent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Evidemment, la révolte gronde. Le patronat ne fait absolument pas la preuve de son efficacité pour faire face à la crise et se goinfre insolemment de brioches en méprisant le bas peuple qui n'en fini pas de chercher le pain. On s'est déjà énervé à moins en France....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que nous devons aller +loin dans les mouvements car ttes les entreprises y compris celles qui sont en bonnes santé exemple SUEZ ou AIR LIQUIDE profite de la crise pour bloquer les salaires et mettre en place des plans de supression de postes (AIR LIQUIDE). La moralité des stes du CAC 40 n'est pas seulement dans les bonus mais aussi dans la volonté pour celles qui le peuvent de donner du pouvoir d'acaht pour relancer l'économie.Les PDG se moquent de notre pays et du citoyen seul leur EGO compte BELLE MENTALITE NON?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
si la violence etait un moteur de la croissance, nous serions dans un monde sans problème! faut trouver autre chose...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une révolte n'est sûrement pas souhaitable mais cependant nécessaire pour remettre de l'ordre dans nos "petites affaires". En effet, depuis le début des temps, une guerre ou une révolution ont toujours été le prélude à une reprise économique et un apaisement social. Alors, le gouvernement, le patronat et tous les nantis devraient prendre les petites secousses sociales, très au sérieux un MEGA TSUNAMI n'est pas à exclure! Allez, Mesdames et Messieurs les dirigeants, courage fuyons!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces émeutes auront surtout lieu dans les pays où le "néolibéralisme" s'est érigé en modèle : USA, UK, Irlande et pays baltes ou de l'est de l'Europe. Les aides sociales ont été détruites, les inégalités y ont explosé...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Non, ça va tous va bien. une petite perte sur les bonus mais je me rattrape sur mon salaire fixe indexé sur marge.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est temps de réagir!
Les richesses n'ont jamais été si mal réparties! Toutes cette connivence dans les conseils d'administration entre les patrons, pour se rémunérer en disant donnant-donnant. Tous issus des mêmes écoles, ui siègent aux conseils de plusieurs boîtes et qui se servent allègrement!
Si les syndicats n'étaient pas liés au pouvoir (financés par des caisses noires entre autres...) et qu'ils étaient forts et indépendants, le pays serait déjà certainement paralysé!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Besancenotveut y contribuer et certains patrons y contribuent sans le savoir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
espere bien !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une révolte pour y mettre quoi ? une dictature ! De plus cela remettrais en question le RSA, CHOMAGE, AIDES, SECU (notre belle sécu) ... donc ce serait couper la branche sur laquelle on est assis. En fait une révolte servirais principalement aux riches (les vrais) pas les minables patrons SALARIE qui ont sucé l'entreprise et aussi aux intégristes ! Il y a un énorme mélange médiatique, il s'agit plutôt de réorganiser le monde avec des règles simples et mettre comme priorité de combattre la pollution, la mal bouffe, l'éducation, la famille et cette p...n de télé qui déverse son venin. En effet TOUT ne peu pas être acceptable. Donc je me répète "pour y mettre quoi" ? Je suis bien en France, j'aime mon pays et attention avec la manipulation du peuple qui est très bien faite mais principalement motivée par la nostalgie communiste. Nous avons été très heureux depuis des années donc ce n'est pas le système qui est mauvais "c'est L'HOMME" et ça l'histoire nous montre que ça ne change jamais.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je me demande ce qu ont attend !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la révolte est proche.....
halte au massacre du capitalisme sauvage.
faut changer de socété
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien possible...poussés par les démagogues du PS et de la gauche en général qui mettent en avant des méthodes maxrxistes et honteuses-------
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bien sûr que cela va éclater en révolte, comment voulez-vous qu'il en soit autrement ?
L'attitude de N.Sarkozy ne fait qu'envenimer les choses : il fait l'innocent après avoir mis en garde les patrons sans prendre aucune mesure de rétorsion et dit : "Quoi, comment ??? j'avais dit : OK je vous aide, mais pas de parachutes, pas de stocks-options ! et il passe outre !!! ah les vilains !!!"
M. Sarkozy se fiche de nous il nous fait croire qu'il est naïf, ce qui arrive est en grande partie de sa faute, il a protégé les plus riches et les voyous et maintenant il veut se détaxer de son attitude pour plaire aux français et récupérer des voix ! c'est tout simplement odieux cette mascarade !
Depuis le début de son mandat, il n'a cessé de remonter les classes de la société française les unes contre les autres, alors si maintenant les ouvriers s'en prennent aux patrons, il en sera également responsable !
Lui, il est de partout sauf dans les manifs alors moi, je vous dis, la colère, elle est bien là et si certains en ont marre de trop souffrir, cela risque bien de prendre des proportions dramatiques !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Etant donné le contexte économique mais surtout la réaction de certaines entreprises à maintenir leurs rémunérations débordantes mais aussi l'Etat avec un train de vie des plus "royal"... Je pense effectivement que l'exemple n'est pas donné et que le risque d'éclatement est élevé.
Maintenant est ce qu'une révolte résoudra les problèmes de chômage? je ne pense pas mais elle pourrait "faire peur" et changer les mentalités, et en cela, le progrès serait énorme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est bien parce l'ensemble des peuples, et plus seulement ceux des

pays pauvres, mais bien parce que tous les peuples de pratiquement tous

les continents sont au bord de la rupture que nos dirigeants semblent

enfin se démener. Mais ont ils réellement pris la mesure des problèmes.

qu'elles solutions pourraient être mises en oeuvre et éviter une

révolution mondiale?

Ce n'est ici que nous pourrions aborder l'ensemble de ces problèmes,

c'est pourquoi je voudrais juste évoquer quelques points. Des constats,

des suggestions de solutions à minima pour notre pays.

Premier de ces constats, il existe aujourd'hui en France une très

importante frange de notre jeunesse qui n'a pas eut la chance des

autres. Nous vivons et évoluons en société, or la proportions d'enfants

dont les parents sont incapables d'inculquer les préceptes minimaux

pour cette vie en société ne cessent d'augmenter. Poussés vers la

déliquence, l'incivilité depuis leur plus jeune age. Il y a encore peu

de temps, ces enfants devenus des pré adultes étaient systématiquement

dédectés par le filtre du service Nationnal. S'il existait le

qualificatif de faute grave ou lourde pour un Président de la

République, c'est au Président Chirac que je l'associerai. Supprimer le

service Nationnal dans notre pays, est la pire des erreurs commise par

l'ancien Président. Est elle réparable? Certainement mais au prix de 2

ou 3 générations dont sont sacrifiés au minimum 20 à 30% de nos

compatriotes. Remettons en place de manière urgente le service

Nationnal obligatoire pour toutes et tous. Un vrai service Nationnal,

et que ceux qui n'ont pas la chance d'avoir des Parents à même de les

éduquer puisse être détectés et remis sur le droit chemin. Ce n'est pas

le rôle de la justice et de la pénitencière que d'Eduquer, c'est celui

des Parents, lorsqu'ils faillissent notre société se doit de mettre en

place une structure fiable. C'est l'un des rôles majeurs dévolu au

service Nationnal.

Deuxième constat, l'on parle sans cesse des grands patrons. Mais qui

sont ils? Jouaient ils au basket dans leur jeunesse? Battaient ils des

records aux épreuves de sauts en hauteur? à la perche?
Il ne me semble pas avoir reconnu beaucoup d'anciens sportifs dans ces

"grands patrons"....
Ne confond ont pas, patrons de grandes entreprises avec grands patrons?

Désolé, ils n'ont à mes yeux aucun mérite. Aucun.
Un entrepreneur, un créateur d'entreprise, quelqu'un qui par son

travail, son culot, son envie d'entreprendre, arrive a créer

suffisament de richesses pour subvenir au besoins de sa famille et de

ses collaborateurs, lui est un Grand Patron.
L'entreprise, n'est pas au service du capital. L'entreprise est servie

par ses collaborateurs, qui vont en puiser les ressources necessaires à

la vie et à une partie de leur épanouissement. Il suffit de ces sommes

délirantes auto attribuées par une caste si fermée. Oui le risque de

révolte est fort, et ceux là ont de fortes chances de prendre la suite

nos nobles des sciècles passés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Certes ce n'est pas à souhaiter, mais beaucoup de gens se sentent méprisés par le pouvoir en place qui a d'abord favorisé les riches et ne prend pas en compte le malaise actuelde la majorité des français.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui je pense que la marmite va exploser !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Plusieurs articles ont parlé de cette éventualité.Chaque jour nous éclaire sur l'étendue de la crise financière,toutes les bulles spéculatives n'ont pas fini d'exploser ,le plus dur reste à venir!
Il est temps de sortir de ce système ultra-libéral qui nous plonge dans la misère et de laisser tomber le dollars.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l imcompréhention debouche souvent sur de la violence. Le climat social est tel, que si cela continue, ca va terminés par des hémeutes comme en 2006, mais la différence de là, ce la sera toute la france qui sera dans la rue et non pas que les jeunes. Toute les couches sociales sera dans le meme bateaux
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce ne sont que de "petites révolutions sociales"soucieuses de leurs lendemains qui ne s'annoncent pas brillants.Les murs de La République sont assez solides pour se dégager de certains capitalistes tellement trop libéraux qu'ils oublient les bases des "unités de production" propres à leurs capitaux sociaux et professionnalisés par leurs stocks extra-comptables de finances pour que les grands capitaux puissent vivre leur lendemain.Et les Autres alors?Sont-ils aussi enfermés que dans un camp de concentration où tout est interdit d'espérer une mouvance meilleure pour tous les salariés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce ne sont que de "petites révolutions sociales"soucieuses de leurs lendemains qui ne s'annoncent pas brillants.Les murs de La République sont assez solides pour se dégager de certains capitalistes tellement trop libéraux qu'ils oublient les bases des "unités de production" propres à leurs capitaux sociaux et professionnalisés par leurs stocks extra-comptables de finances pour que les grands capitaux puissent vivre leur lendemain.Et les Autres alors?Sont-ils aussi enfermés que dans un camp de concentration où tout est interdit d'espérer une mouvance meilleure pour tous les salariés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
le prophete Mohammed (saaw) a mentionner qu'il n y a eu aucun prophet avant lui qui n a pas avertis les fideles du El Masih Dajjal
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il faudrai faire comme en 68 car nos syndicats nous endore bien syndicaliste garder bien vos privilege
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand l'opinion publique se rendra compte que les gouvernements du monde les ont fait payer (par des injections d'argent publique dont les volumes dépassent l'entendement) pour maintenir le système actuel et que les déclarations d'intention pour réformer le système en profondeur sont de la pure démagogie, les sentiments d'injustice et de trahison pousseront bien plus de monde dans les rues.
Certains parlent de la fin d'un système et de l'émergence d'une nouvelle forme de capitalisme. On en est loin. Les mesures prises n'ont fait que repousser l'échéance en maintenant à bout de bras les privilèges actuels sous prétexte que la société entière en dépend. Lorsque l'inflation fera son retour fracassant, alors oui, des révoltes pourraient apparaître en France comme ailleurs. Ce sera alors peut-être le vrai début de la refonte du système.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La révolte gronde, crise mondiale ? certes mais traitement injuste par un hyper capitaliste qui n'as pas compris que "son" monde est en train de s'effondrer. Louis XVI non plus n'étais pas "entierement" mauvais....
Un père de famille de 58 ans cadre informatique..................
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne pense pas à des émeutes populaires, bien que certains font tout pour que cela arrive.
La situation actuelle ne se résoudra pas en France mais par des solutions internationales.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui, bien sûr, cette foutu crise va remener une révolte et pas que sociale, je direz même plus, une nouvel révolution Française, qui va s'étaler sur le monde.
Logique, le peuple en a mare, de subire l' erreur monumental des plus riches...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est très simple, comment vont réagir des personnes qui perdent tout alors qu'elles ne l'on pas mérité ? A quel radeau vont-elles s'accrocher alors que la seule mesure visible c'est le renflouement de la finance (pour couronner le tout elle se moque des gens)?
Il n'y a aucune perspective pour 30% des salariés en France et si on passe à 50%, l'auto discipline qui s'effectue entre les salariés sera annihilée, voir inversée.
L'encadrement lui même est desemparé, il applique mécaniquement les mécanismes de direction mais est déjà convaincu que ces mécanismes sont la fuite en avant vers le gouffre ou eux même seront emportés. Il resterait les petits patrons, une partie d'entre eux est déja en voie d'être emportés. La police et les corps constitués ont choisi leur camps et à la moindre avarie dans l'arrivée du chêque ils passent aux actes. Pour l'armée on ne sait pas bien, mais pas sur que la base soit si bien traitée. Si les licenciements étaient arrétés, la montée de stress social se calmerait a condition de palier aux dégats en cours. Pas sur que ce soit plus cher que de renflouer des gouffres. De toute façon l'inflation gommera fatalement toutes ces dépenses. Inflation sinon .....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Hélas j?en ai bien peur ! Nous vivons comme au moyen age ou les politiques locaux et nationaux décident d?un projet et le finance en augmentant les impôts sans tenir compte de la réalité économique. Ces gens là, la voient dans un retroviseur avec quelques mois de retard (INSEE).Un ménage qui fait un projet doit en 1er voir s?il peut l?assumer financièrement, ce n?est pas le cas des politiques, ils votent ensuite des hausses d?impôts. Les médias ont au fils du temps tissé une relation économique mal saine avec certains acteurs économiques, dont le message est faussé. Nous voyons des gds patrons se verser des stocks options, le soleil brille, ou les rats se preparent à quitter le navire. L?avenir nous le dira hélas !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela pourrait bien arriver et plus vite qu?on ne le pense : de l?or pour certains , du pain dur pour les autres en plus du chômage, les policiers et gendarmes assermentés qui se parjurent pour faire du fric sur le dos des travailleurs, un ministre de l?intérieur qui n?est pas au courant, des ministres dont leur seule passion est de créer des lois ou décrets sans importance pourvu que leur nom y soit associé, mais le peuple, tous ces politiques bien dodus ils en ont rien à faire. Un mai 68 en 2009 n?est pas impossible mais il ne se soldera pas par un seul mort. Quand vous n?avez plus d?appartement, un travail précaire, pas d?argent et peu à manger qu?avez-vous à perdre ?????? on ne plaisante pas avec un peuple opprimé qui a soif et faim de reconnaissance et de justice, même de Gaulle s?y est fait prendre !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est le printemps, le hérison va sortir de l'hibernation . Va t-il trouver assez de nourritures ou devra-t-il se rassasier dans les poubelles ? Se révoltera-t-il alors ? La réponse est dans la "sagesse" du patronat et le "bon vouloir" du gouvernement . Toutefois, un petit bémol : " la bête peut revenir " .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
c'est évident, la pression monte, allez un peu en province dans la France profonde, voyez un peu les dégats, la misére, la désespérence s'installe, attention aux réactions violentes quand on a plus rien à perdre!!!! et les syndicats ne pourront rien faire contre une vague de mécontentement, ils sont trop catégoriels , quant aux patrons voyoux , ils fuiront le pays. je ne parle pas des politiques c'est une bande d'incompétents
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une révolte ? les français grognent, manifestent, séquestrent un ou deux patrons ici et là, mais pas de révoltes à proprement parler. Et ça ne pourrait se produire ; ce ne sont pas des jeunes de banlieue dont on parle ici et qui "cassent du flic". La révolution ?

Excédés par la situation, nombre de Français réagissent (à tord) à chaud en s'exclamant ; il faut une révolution... J'ai même entendu ça de la part de syndicalistes locaux. Permettez-moi une réponse à ce genre de réactions.

La révolution en tant que telle, hormis si elle découle spontanément d'évènements nationaux comme des manifestations d'étudiants préalablement déclarées, de chômeurs etc... N'est pas envisageable pour la simple et bonne raison que sous l'étendard de la liberté et de la démocratie, les services de renseignements ont une toile d'informateurs telle qu'il est extrêmement difficile voire impossible ne serait-ce que d'envisager la révolution sous peine de finir derrière les barreaux. Quand on voit déjà le zèle de la DCRI concernant les jeunes qui organisent des manifs (voir les excellents articles sur rue89) on se dit que désormais, dés qu'on bronche un chouillat, dés qu'on dit quelque chose qui ne va pas dans la ligne du pouvoir en place, on est suspect. Veux-tu avoir la vie facile ? Reste toujours près du troupeau, et oublie-toi en lui disait Friedrich Nietzsche.

Et quand bien même on peut en mener une, qui dit révolution, dit usage certain de la violence. A quelle(s) fin(s) ? dans quel(s) but(s) ? Une révolution pour faire quoi ?

Prenons un exemple (utopique) simple et concret. Un type émergeant de la masse recrute, ne se fait pas prendre, fou sa merde sous prétexte de crise internationale, de manque de pouvoirs d'achats ou de je ne sais quelles autres raisons justifiées ou justifiables, et comme par miracle, arrive à renverser le gouvernement (le but d'une révolte n'est-il pas assimilable à cette finalité ?)

S'en suivent les questions :
- Renverser un pouvoir élu démocratiquement ? Est-ce vraiment une bonne idée ?
- La minorité doit-elle imposer ses vues à la majorité ? Ce n'est plus une démocratie dans ce cas. Mais pourquoi pas ? Si vous n'êtes pas pour le régime démocratique, c'est une opinion pouvant être respectée pour peu qu?elle soit argumentée.
- Une fois au pouvoir que faire ? Les dettes sont là, les créanciers attendent les remboursements. Se mettre à dos la communauté internationale en refusant de rembourser les crédits ?

Non, la révolution est tout sauf un bon choix de mon point de vue. Mais étant donné l'ampleur des mesures qu'il faudrait prendre, aucun politicien, à ma connaissance, n'acceptera d'en prendre le risque.

Enfin, nous avons à faire face à d'autres problèmes parallèles émanant du << peuple >> cette fois-ci :
- L'immobilisme
- La passivité
- La complaisance de la situation
- La réfraction au changement
- La volonté de conserver des acquis même si ces derniers coulent le pays

Le capitalisme est un système... Et ce système pose problème. Quand on le vit comme l'ont vécu tous les salariés dont on parle dans cet article, qu'est ce qu'on voit partout ? Des traders aux bonus impressionnants, des parachutes dorés, des rémunérations de dirigeants bien au-delà de l'imagination du petit ouvrier, des licenciements à tout va alors même que de nombreuses sociétés sont en bénéfices etc... Une justice mécontente, des personnels d'hôpitaux qui demandent plus de moyens, des chercheurs qui crient à l'aide. C'est avec des réformettes, que le gouvernement essaie de les maintenir à la surface. Mais en attendant, bien qu'ils le décrient, tous ces gens, tous ces manifestants font partie de ce système ce qui fait d'eux, leurs propres adversaires. Bon nombre d'entre eux sont tellement inconscients et désespérément dépendant du système capitaliste dans lequel on vit, qu'ils iraient jusqu'à se battre pour le protéger, alors même qu'ils sont dans la rue pour demander des changements qu'ils ne seront de toute manière, pas prêts à accepter si ces dits changements sont dignes de ce nom et d'une envergure suffisante. (petit clin d'oeil à Matrix) Doit-on préférer le socialisme au capitalisme ? Ou créer de nouveaux modèles ? Un capitalisme "social" ? Un contrôle étatique du capitalisme ? c'est à en devenir fou... Les entreprises sont là pour faire des bénéfices avant tout. Si vous, demain, vous monterez une société, accepterez-vous qu'on vienne vous dire ; abaisse ta rémunération car ton voisin n'a pas la moitié de ce que tu gagne. Evidemment non. On exige des autres, mais serait-on prêt à l'exiger pour soi-même ? Quand on ne profite pas de ces avantages, on avance évidemment un oui. Il en est tout autre quand ce sont nous les profiteurs. Moi par exemple, j'étais pour la taxation de tous les profits en bourse et j'en passe... Jusqu'à ce que je m'y mette et que je grince les dents au vu des pourcentages qu'on nous prélève... Quand on revend un bien immobilier dans lequel on ne vit pas, vous croyez que ça fait plaisir de se prendre du 27% sur le montant de la vente ? On insulte alors nos dirigeants... Mais que peut-on faire ? Un pays surendetté peut-il se permettre de baisser drastiquement les impôts, les charges ? Peut-il exiger d'autrui ce qu'il ne sait pas faire lui même ?

Avant d'envisager une révolte, il faudrait déjà se regarder soi-même et se demander pourquoi on en est arrivé là et surtout, si on n'est pas, nous même responsables de la situation. On ne peut profiter du système et lui cracher dessus quand plus rien ne va.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour
non je ne pense pas qu'un vent de révolte puissant émerge : l'unité en France n'existe pas, n'existe plus. Le peuple a été noyé sous la dictature de la mondialisation. Il n'existe plus de peuple soudé, cela a été voulu par l'hyper classe mondiale. Résultat :des peuples moutons, qui suivent ce qu'on leur demande de faire, à commencer par la destruction profonde de leur identité. Sans identité, que défendre ? Il faudra seulement que le RMI soit suffisant, tout ira bien, tout continuera comme avant.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On fait tout pour.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Sommes à l'évidence en période pré-révolutionnaire. Ne faudra plus grand chose pour que cela éclate. Mai 68 n'aura été alors qu'un monôme pour étudiant. Cette fois toutes les classes d'âge sont concernées! Il faut que nos dirigeants fasse vite et fort pour rétablir morale/civisme.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'ais 62 ans retraité aisé
je suis pret a accompagne les salaries pour un soulevement general pou abattre ce pouvoir
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La PREMIERE INJUSTICE : IMPUNITE DES FINANCIERS VOYOUS ---- La DEUXIEME INJUSTICE : UN HOMME DIRIRGEANT ne vaut pas HUMAINEMENT 400 FOIS un AUTRE HOMME QUI SE LEVE PLUS TOT POUR FAIRE GAGNER SON ENTREPRISE "AUX MANETTES" DANS l'USINE - TROISIEME INJUSTICE : LES HAUTS FONCTIONNAIRES, ENARQUES ET AUTRES DE TOUS POILS NE FONT AUCUN SACRIFICE, au contraire, ILS ABUSENT DE LEURS PREROGATIVES - alors continuez, les Francais vous EXPULSERONS ou vous ETES
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
DONNEZ DES AVERTISSEMENTS SEVERES à VOS PARLEMENTAIRES, députés et Sénateurs, dans vos VILLES - Français allez dans les permanences des PARLEMENTAIRES ENDORMIS et REPUS, ils faut demander a ces parlementaires de s'expliquer devant leurs concitoyens - LES CITOYENS DOIVENT SE DEPLACER DANS LES PERMANENCES des parlementaires, Députés et Sénateurs, POUR LEUR RAPPELER LEURS DEVOIRS DE DEFENDRE LES INTERETS DES citoyens et non des patrons des financiers et des banquiers VOYOUS - que les FRANCAIS AILLENT CHEZ LES PARLEMENTAIRES PAR CARS ENTIERS, la semaine et LE WEEK END s'il le faut ... et il le faudra
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
venez en Guadeloupe et vous verrrez ce qu'est une revolte. nous avons vecu une situaton insurrectionnelle qui peut bien prefigurer ce qui se passera en France si on n'y prend pas garde .des ecarts de remuneration ce 1 a 500 au lieu de 1 a 30 durant les années 70, des financiers amoraux qui detruisent le tissu industriel et social pour faire des profits ehontes,cela peut mener tres loin .il serait temps de moraliser un peu le capitalisme et ce systeme ultraliberal. dans nos societes l'ordre ne peut pas venir du chaos et Strauss Kahn a raison de dire que c'est une lecon de social democratie qui est en train de se donner.seule solution pour assurer la cohesion nationale.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
TRES DECEVANTES vrai fausses "ELITES" - Nos énarques prétentieuses imbues de leurs personnes, égocentriques, N'ONT RIEN VU VENIR, et on ne sait plus comment se débarasser de ces inutiles fonctionnaires... CE SERA UN SUJET DEREVOLTE sans aucun doute CAR CE SONT LES MEMES QUI RESTENT EN PLACE pour nous expliquer qu'ils PRETENDENT AVOIR LES POTIONS MAGIQUES POUR REPARER LEURS DEGATS
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il suffirait de peu pour que la révolte se concrétise dans le sang. Malheureusement, il est fort à craindre qu'il s'agisse de celui des manifestants (du peuple) et de celui des policiers alors que les vrais coupables tiennent les rennes de la tyrannie française qui s'exerce au sein des deux principaux groupes politiques qui se sont partagés le pouvoir ces trente dernières années et qui sont seuls responsables de la situation française. Jusqu'à quand la souffrance ? Quel degré ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quand publiez vous les commentaires???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand les élus sont incapables de répondre aux aspirations du peuple francais, cela finit toujours très mal. Pour eux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
on a marre des magouilles, Mr Sarkozy fait une loi sur les bandes en banlieue mais que fait il contre les bandes en cols blancs les patrons voyous, et tout ces réseaux d'affairistes qui minent la société française
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
J'en pense que si on était au MOYEN AGE c'est leur tête sur un piquet qu'on retrouverait les traders "fous" et ces banquiers qui osent quémander de l'aide à l'ETAT (c'est à dire nous le bon peuple) pour s'octroyer des primes rondelettes alors que si il y a la crise ils en sont en partie responsables ; j'aimerai assez que la révolte viennent au porte de la bourse et des sièges sociaux des grandes banques pour qu'ils comprennent enfin quels voyous ils sont devenus et que leur noeud de cravate commence à les serrer (bien fort si possible)
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A quand une révolte sur les salaires et les avantages des fonctionnaires ? Ce serait plus efficace que les actions actuelles.
Est-ce qu'il vaut mieux bien payer un patron ou un trader qui travaillent que plusieurs milliers de fonctionnaires qui glandouillent ? Osons poser la question...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pas étonnant que la crise amorce des comportement violents. Les classes dirigeantes avaient réussies à asservir le peuple grâce au soit disant bien être apporté par la surconsommation, mais lorsque la satisfaction de nos besoins futiles n'est plus permises par la baisse du niveau de vie, les gens, tels des alcooliques en manque, réclament leur dose d'écrans plats et de Kiinder Bueno dans la rue:
Comme quoi tous les systèmes ont des failles. Et le capitalisme va bientôt sombrer dans les flammes, emporté par ce qui faisait au début sa force : la croissance. Ben oui, qui eut pu croire que nos ressources était limitée???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le mecanisme declencheur est politique le parti anti capitaliste évidemment qui parcourt les sorties d'usine pour exciter les esprits
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le 4 avril ce sera une journée de boycottage de la consommation et des déplacements pour protester contre le coût de la vie et le laxisme des pouvoirs publics. La phase suivante ce sera la grève de paiement de l'impôt. Il y en a marre de payer pour des fonctionnaires pléthoriques et trop payés avec des super retraites. Il y en a marre de payer pour tous ceux qui légalement ou illégalement vivent sur le dos des autres et notamment sur lceux qui génèrent de la valeur ajoutée.On veut faire du social, mais qui paye ? toujours les mêmes! Les dirigeants de certaines entreprises dont les banques, se versent des salaires de pluiseurs millions d'euros et en plus se payent notre tête en s'octroyant des bonus pharaoniques et des stock options.
Alors il faut que tout ceci cesse et rapidement.
Ras le bol et ça ne date pas d'hier !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le fait ques patrons s'octroient des supersalaires, des bonus et des superbonus créent un très grand sentiment d'injustices. Ce sentiment est objectif et réel dans la mesure où c'est l'ensemble des consommateurs qui paient ces grands salaires qui sont obligatoirement répercutés sur les prix des produits achetés et contribuent donc à les rendre plus chers. Quand on n'a que 1000 euros par mois, ou encore bien moins, un surcoût de quelques centimes par article qui est dû aux supersalaires et aux bonus des grands dirigeants et des cadres supérieurs grèvent d'une manière relativement importante les petits budgets qui sont très nombreux en France. La révolte n'est pas exclue et elle est annoncée pour le 4è trimestre de 2009
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les Français savent-ils que c?est la crise et qu?elle est internationale ? Quelque part nous en sommes tous responsables, chacun à son niveau. Certains le sont plus, beaucoup plus que d?autres. Il faudra bien sur les sanctionner et mettre en place des dispositifs permettant d?éviter les abus qui sont actuellement particulièrement médiatisés : rémunérations abusives, parachutes dorés, stock options et bien d?autres. N?oublions pas non plus tous les tricheurs de notre société, petits et gros, les français en ont fait depuis longtemps un sport national. Mais il serait grave de perdre la raison et par des actions inconsidérées aller à l?encontre de ce qui doit être un premier objectif : sortir de la crise. En effet grèves, dénigrement et toutes actions violentes vont à l?encontre du but recherché qui est sortir de la crise. Le refus de toute réforme va aussi dans le mauvais sens. De même la politique politicienne . Nous sommes dans la tempête. Comment pensez-vous que réagirait l?équipage d?un bateau pris dans un ouragan : en se solidarisant bien sûr, et à tous les niveaux !Tout ce qui peut appauvrir notre pays joue contre tous. Or on sait bien que l?appauvrissement pénalise d?abord les plus vulnérables. Alors espérons que les Français sauront raison garder et ne montreront pas au monde entier une image imbécile
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"On est en train de créer une guerre civile sociale qui demain, deviendra un conflit communautaire" Tel sont les propos de Yazid Sabeg, il y a quelque mois, à propos des conflits en Banlieues tandis que le premier ministre dénonce la gauche d'entretenir un climat de "quasi-guerre civile"...
Qu'en faut-il conclure?
Avec la crise actuelle qui génère de plus en plus de tensions, je pense qu'il y a de forte probabilité pour que des "Jacquesries" se déclenche.
Mais alors qu'elle étaient populaire en premier lieu, elle se feront politiser par les extrêmes (droite et gauche confondus) puis le PS essayera de surfer sur le mouvement.
Le problème est que lorsque le problème sera politique, et plus sociale, alors nous serons en pleine guerre civile.

Alors pourquoi l'extrême droite en plus de la gauche?
Il convient de rappeller que l'extrême droite et l'extrême gauche se rejoignent sur le fait social, car les deux sont toujours en première ligne pour défendre l'ouvrier et le petits commerçant, face à l'infâme patrons et aux gros industriels.
Seulement, si les banlieues se soulèvent à nouveau, il y a de forte chance que les gens d'extrêmes droites se battent contre l'extrême gauche sur ce phénomène. Ca sera le début d'un conflit civil.
L'Etat le sait bien et je pense que le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour tuer dans l'oeuf toute tentative de révolte qui pourrait aboutir à un chaos social.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vue le niveau de la protection sociale en France il n'y a pas de raison que la révolte soit plus forte ici qu'ailleurs. A moins que les syndicats et l'opposition instrumentalisent les tensions en soufflant délibérément un vent démagogique et populiste. Il faudra que l'administration, qui s'est vue proposer des augmentations de salaires catégorielles en échange des réductions (marginales) d'effectifs à base de non remplacement de départ en retraite, nous explique en quoi elle est plus touchée par la crise qu'un ouvrier, qu'un employé du privé où même qu'un jeune diplômé.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne suis pas pour...mais quand meme...ils ne meriteraient pas un peu quand meme????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ca pourrait arriver si les dirigeants d'entreprises et les dirigeants politiques ne suivent pas les conseils que je donne gratuitement dans les commentaires sur les bonus des patrons...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Marre du systeme,pour le changement radicale, une seule chose la revolution....
C'est des pensements et rien d'autre que l'on fait, il faut virer tous ces bourgeois qui vivent dans leurs mondes!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je crois que cela va dégénérer. A mon avis le gouvernement obligera les patrons à rendre leurs salaires public. D'ailleurs pour les élus et les politiques qui nous gouvernent cela devrait être obligatoire. Là les français seront encore plus déçus. Quand on voit un Président dont les dents
raclent le sol car il veut autant d'argent que ses copains, et tous les cumulards qui sont planqués. Cela représente, avec le nombre de fonctionnaires un chiffre impressionnant . Actuellement en France, les grands patrons sont parmi les mieux payés du monde, mais en international ils ne font pas le poids. Donc ils peuvent réduire leurs salaires et supprimer les stocks options. Je pense que les français iront dans la rue avant le début de l'été vu ce qu'ils apprennent tous les jours. Pensez aussi au centaines de milliers de gens qui perdent leurs emploi, uniquement par la cupidité de certains. C'est le plus grand scandale, et Sarkozy ne fait pas marche arrière pour ses riches.copains, mais on ne sait pas ce que cela a rapporté à la France, car aucune analyse est publique, si analyse y a...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A mon avis, pas de risque de révolte générale, mais cette crise serait plutôt le révélateur du VRAI fond de certaines sociétés. La crise ayant bon dos, les dirigeants s'appuyent sur celle ci pour virer plus rapidement le personnel qu'ils avaient prévu de virer dans quelques années, afin de s'implanter dans les pays "Low Cost". C'est aussi un excellent révélateur de la cupidité des cadres dirigeants qui continuent à se gaver impunément. La VRAIE révolution, ce serait que les Francais se souviennent des noms des entreprises et des marques qu'elle représentent qui ont jetés par dessus bord leur personnel pour délocaliser leur activité. Pourquoi ne pas creer une "Black_List" de ces établissements, la crise passée, leur comportement n'en serait pas pour autant oublié. Une révolution dans la facon de consommer des Francais, c'est certainement CA qui pointe le bout de son nez....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les gens commencent à comprendre que le capitalisme c'est l'exploitation des travailleurs par les actionnaires, les riches, les rentiers... Bref les nons productifs, ce qui ne travaillent pas (d'où le slogan sur la photo : capitalism is not working). Ces gens sont les vrais parasites de notre société, ils se nourrissent de notre travail sans rien donner en retour...

Les gens en ont tout simplement marre d'être traités uniquement comme des consommateurs... Le capitalisme n'en finira jamais de nous pourrir l'existence, créant des besoins, opposant les hommes, les mettant en concurrence et non en accord avec les autres... Au lieu de vivre ensembles nous sommes retournés les uns contre les autres... A quand la fin du chacun pour sois ? A quand le retour de valeurs humaines dans la société ? Certainement pas tant que durera le capitalisme...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si il n'y a pas de gestes forts du chef de l'Etat et du gouvernement en matiere de MORALE dans le gestion des affaires OUI...et dans peu....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On serait dans les années 70 jy aurai bien pensé, seulement aujourdhui c'est chacun pour sa gueule et chaque personne craque individuellement (suicide). je ne crois pas en une révolte mais attention aux montées des extrèmes...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
AVOCATS GOUVernants Que font ils ? Dans les spheres du Gouvernement et au plus haut NIVEAU DE l'ETAT, COMBIEN D'AVOCATS et de MAGISTRATS SONT PRESENTS et QUE FONT ILS POUR ENGAGER DES POURSUITES ENERGIQUES contre les FInANCIERS ET PAtRONS VOYOUS ? verfifiez leurs metiers antérieurs : Sarkozy , Devedjian, Datti, Lagarde, et tous les autres ? ATTENDENT ILS QUE LES FRANCAIS EXASPERES descendent tous dans la rue ? Si les professionnels politiques DU DROIT nese lèvent pour travailler, LES FRANCAIS VONT SE SOULEVER !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela ferait du bien, surtout, aux journalistes ! Non ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La France a besoin d'une autre révolution. On a remplacé la bourgeoisie du sang par celle de l'argent. Cela risque d'être sanglant !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela fait 40 ans que ce pays est gouverné par des minables qui ont la collaboration des médias. Avec le comédien machiavélique que nous avons élu en 2007, nous avons atteint le paroxysme de la médiocrité. Pauvre France !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela fait 40 ans que ce pays est gouverné par des minables qui ont la collaboration des médias. Avec le comédien machiavélique que nous avons élu en 2007, nous avons atteint le paroxysme de la médiocrité. Pauvre France !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Plus que des jacqueries, je pense à LA révolution : "donnez leur du pain et des jeux" : le pain les français ne peuvent plus l'acheter et la TV nous montre des patrons voyous et aucun espoir. Quand on a plus rien à perdre !!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui, cette crise peut mener à des révoltes ponctuelles car les salariès sont les victimes
de cette crise dont ils ne sont pas responsables et que les entreprises profitent de cette
dernière pour dégraisser les effectifs. les bonus des traders exemple Natixis donnent
l'impression que les gens de la finance n'ont pas pris la mesure de l'exaspération des gens,
en plus distribuer de l'argent des contribuables, des patrons qui partent avec des parachutes
de plusieurs millions d'euros quand des familles entières vont se retrouver dans
les dificultés.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je pense que les patrons voyoux font courir de gros risques à toute leur corporation.L 'immense majorité d'entre eux est pourtant très honnête
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
loin de moi l'idée de révolution mais......il va peut être falloir mettre la maison à l'envers.Car à l'endroit plus rien ne fonctionne. Je ne suis pas choqué par les salaires des patrons en temps de grise, je suis choqué par ce que j'appelle la "fortune" qu'ils perçoivent en fin de mois et pas seulement en période de crise.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
trop de cow-boy et pas assez d'indiens. temps que tout ceux qui dépendent de prés ou de loin de l'état seront payés ça ira.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
n'est-ce pas le fin du fin de la manipulation et de la propagande ? on habitue le peuple à l'idée de la révolte, on monte peu à peu de tous côtés les différents mécontentements qui isolément ne représente chacun pas grand chose, on finit par légitimer la révolte et la violence, impensables dans tous les autres pays du même niveau que la France, et après on dira : nous l'avions prévu, c'était inévitable.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Oui ! on ne peut pas impunément mettre les gens à la rue surtout que ce sont des prétextes fallacieux souvent d'où un sentiment de grande injustice. Pour le moment la colère est contenue car il y a des secours ... pendant combien de temps ? car il y a toujours l'immigration, ces malheureux qui arrivent pat toutes les frontières ( ce qui étaient nos frontières d' avant le Gouvernement Européen ) Espagnoles,Italiennes,Allemandes, Anglaises et chacune en plus avec ses immigrés de tous horizons. Il faut maintenir l'outil de travail, nationaliser les entreprises qui délocalisent.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
parfois, quand je fais mes courses, en passant en caisse, j'ai envie d'hurler "putain mais vous allez continuer longtemps à rendre aux riches l'argent qu'il vous ont prêté, en échange de votre vie et de la bouffe pourrie ?". Après, je paie, je rentre chez moi, mais j'y repense encore et encore, alors je me drogue, ainsi je pense plus et ça va -temporairement- mieux.
Je devine qu'on est beaucoup à se reconnaitre dans ce schéma ... après chacun sa drogue, pastis, canna, télé ... mais seul, on ne peux rien.
Retrouvons nous, devant le rayon boucherie de l'hyper du coin, que notre ralerie sur les prix devienne notre signe de reconnaissance, notre colère légitime fera le reste...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne crois pas qu?on en arrivera la .les gens ne crois pas au solution facile, on n?est pas en 1916 le communisme ca fait plutôt peur même si je pense que Besancenot va faire un super score au européenne
Je crois par contre que l on a intérêt à faire le ménage
Entendre comme le dit Mme Parisot que l on risque de voir partir les cadres a l étranger si on diminue les salaires
ca va pas être supportable longtemps leur corporatismes de nantis ils vont allez ou ??????
Même pour les patrons français il n y a pas de marché mondial. Ils bluffent
Ah si on avait pu exporter les turuck messier forgart et compagnie

Ce sont eux qui nous on mit dans le pétrin les traders de natixis et tous ces banquiers avident et incompétents (si AIG flanche tous s écroule et c est pas impossible)
Les gens ne sont pas si idiot ils ont compris le problème mais il ne faut pas poussez mémé dans les orties les hauts responsable doivent être exemplaire
La seule solution a mon avis c était de nationaliser les banques virer les bouton et compagnie
Revenir a de la finance de base et fermer le casino qui ruine sur le long terme
On va y arrivé dés que les pertes cachés vont sortir

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
tout à fait possible...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
l'extrème mécontentement actuel,l'état de précarité et d'insécurité matérielle qui concerne de plus en plus de gens ,avec le chomage qui ne cesse d'augmenter , les offres d'emploi qui diminuent,tandis que les hauts dirigeants d'entreprises et les traders se gavent comme si de rien n'était,tout cela crée les conditions d(une révolte générale.
N'oublions pas les retraités qui voient fondre leur pouvoir d'achat à grande vitesse.A Soissons le nouveau maire vient d'annoncer une augmentation de 20% de la taxe d'habitation et de la taxe foncière alors que la retraite des fonctionnaires n'augmentera que de 1% au 01/04/2009
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Travailler plus pour gagner plus", disait-il ! N'est-ce pas là un moyen détourné de l'exploitation prolétarienne ?
La hausse des salaires et la revalorisation des petites et moyennes retraites seraient équitables . Le "pauvre" contribuable paye la solidarité des miséreux , tandis que le "riche" patronat valse dans une danse de stock-options . La haute bourgeoisie est à l'abri derrière son bouclier(fiscal !).
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Travailler plus pour gagner plus" disait-il ! N'est-ce pas là un moyen détourné d'exploitation de la classe prolétarienne ? La hausse des salaires et la revalorisation des petites et moyennes retraites seraient équitables. Le "pauvre" contibuable paye la solidarité des miséreux , tandis que le "riche" patronat valse dans une danse de stock-options . La haute bourgeoisie est à l'abri derrière son bouclier (fiscal!) .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les gens ne se retrouvent plus dans les valeurs de notre nation liberté,égalité,fraternité!!donc pour retrouvez cette équilibre il va y avoir quelque chose mais quoi?surment une revolte....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
égalité:fini la justice a deux vitesses!salaire primes et retraite tous le monde au méme diapason méme pour nos politiques!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
liberté:fini la peur de prendre son véhicule sans avoir l épée damocles au dessus de la téte!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
fraternité: tous le monde paye des impots a la méme proportion!énnarque classe moyenne et rmiste!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est une possibilité, qui s'exprime déjà depuis quelques temps par une crainte grandissante parmi la population en prononcant les termes de "guerre civile".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
moins aide de la caf pour les chomeurs professionnel qui se retrouve en fin de mois avec des salaire d'un montant de 1650 euros contre 1200 euros pour ceux qui travail sa ne peut pas durer car les travailleurs et les retraité vont ce révolté et sa va faire mal car ralebol des aides non justifier il faut que sa changes??????????
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pendre les traders, executer les banquiers, ebouillanter les politiques, trancher le cou des economistes, oui oui oui
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
oui, en tout cas personne ne lachera le morceaux. Et si ca s'essoufle pendant l'été (quoi que) ça reprendra son ampleur à la rentrée 2009.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ce n'est pas seulement en France qu'on devrait faire la révolution mais en Europe, trop de riches et tellement de pauvres bougres qui gagnent a peine le smic. La Révolution au plus vite.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ok taper sur les patrons sur le capitalisme etc c est bien beau mais pour faire quoi par la suite .. le communisme a deja ete esseye ca a ete le fiasco integral y a qu a voir l etat des ex pays sovietique ...
L etat n a jamais rien produit a part des fonctionnaires et des impots Alors c est bien beau de detruire mais apres on fait quoi???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
il n'y a que les grandes gueules sur ce site
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
besancenot va se faire virer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
vu tous les commentaires....!que dire de plus?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je m'en fout et alors
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pour nos enfants , je souhaite que ça se produise!
cadre retraité " a l'aise"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@newbie_pro..

"Quand on revend un bien immobilier dans lequel on ne vit pas, vous croyez que ça fait plaisir de se prendre du 27% sur le montant de la vente ?"
..Si tu fais des bénéfices en revendant sur un bien immo dans lequel tu ne vis pas en plus, alors, on va pas te plaindre, tu peux largement payer les 27 % d'impots !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les serfs du deuxième millénaire sont là ! Aucune chance de retour en arrière , population conditionnée , verrouillée par les crédits , il faut subir et serrer les dents ....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
A ceux qui parlent de révolution:se révolter contre qui ou quoi? La crise? Les riches? Les pauvres?
L'état?
Il n'y aura pas de révolution, seulement des guerres de clans! Les assistés contre les citrons...
Les uns réclamant toujours plus pour payer leur abonnement Iphone et autres babioles qui leur donnent l'illusion d'être l'égal des gens servant à la société, les autres ne voulant plus payer pour les assistés!
On reconnait deja les camps dans les commentaires...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ET BLA ET BLA ET BLA ET BLA .......................................
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"C'est seulement quand on a tout perdu qu'on est libre de faire tout ce qu'on veut."
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Quand il n'y a pas de foin dans le râtelier les chevaux se battent" Vieux dicton paysan de mon pays .
Surtout qu'il y a beaucoup de foin dans pas beaucoup de râteliers aujourd'hui. Et qu'en plus grâce soit rendue au progrès, ça se sait de suite ( Pérol ,bonus honteux de dirigeants incapables,bling-bling décomplexé des politiques, 50 ans pas de Rolex .....) Les mêmes causes produisent les mêmes effets .L'homme n'a pas changé ,la misère aura vite fait de gommer ce qu'il croit être devenu par l'éducation et la modernité.On peut s'attendre à plus que des "mouvements sociaux".
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
arrêtons de nous contempler le nombril. Cette crise dépasse largement les frontières françaises et dérapera sur des émeutes et des conflits partout dans le monde.
on peut déjà lire des articles à ce sujet dans la presse anglaise et la presse américaine (soulèvements prévus cet été avec une probabilité asse

le vrai danger en France est l'agitation entretenue par certains partis de gauche qui essaient de surfer sur le mécontentement au mépris de l'inérêt général à long terme.
Notre système nous protège relativement des pires effets de la crise, nous devons faire en sorte que ce système continue à survivre et ne pas le saborder par un conflit interne généralisé.

en gros : botter le c.. aux banquiers ? oui ! mettre le feu aux usines ? non !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
LOIS d'EXCEPTION pour CONFISQUER LES ACTIFS VEREUX des financiers, des banquiers, des elites et des patrons voyous - C'EST CE QUE LE PEUPLE FERA lorsqu'il aura EXPULSE les POLITICARDS COMPLICES ... AVEC DES MANDATS d'ARRETS INTERNATIONNAUX - MADOFF n'est qu'un petit joueur ET dans l'OCEAN il faut s'occuper DES GROS BANDITS - LES MILITAIRES DOIVENT PRENDRE LE POUVOIR y compris en FRANCE si les POLITIQUES NEFONT PAS LE TRAVAIL 5 POLITICARDS DE DROITE COMME DE GAUCHE tous les memes ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
On vous verra tous dehors le jour ou vous n'aurez plus votre sécu, aides en tout genre et surtout plus de quoi payer votre abonnement télé de M.... pour le moment c'est que de la gueule, qui serait assez "CON" pour dire qu'on crève la faim en France ! Si vous pouvez écrire sur ce forum c'est que vous payez un abonnement de 30 euros par mois + 1 PC, que vous avez 1 tel portable et que vous avez de quoi manger alors on en reparle quand vous ferez autre chose que de gueuler dans le vent. La révolution faite la DANS VOS VIES au lieu de faire les autruches.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous ne pouvons plus faire marche arriére,la guerre des ventres est la plus dure et c'est ce qui nous attends. pas besoin de boule de cristal pour comprendre et savoir ce qui va arrivé au plus tard à la rentrée de septembre 09, alors il ne nous reste plus qu'a prier,prier.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
La révolte? 1789? La France est quoi qu'on en dise une démocratie. Si la révolte s'oriente contre le pouvoir, contre l'expression des urnes que l'on doit à 1789, alors moi aussi j'irai dans la rue lutter contre le coup d'état mené par des populistes démagogiques de l'ultra gauche qui ont perdu contact avec le réel et prennent leurs désirs pour des réalités. Ca s'appelle une guerre civile vos révoltes claniques d'un niveau préhistorique.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si les français avaient un gramme de jugeotte, c'est les politiciens qu'ils auraient séquestrés, pas les patrons ou autres bouc-émissaires à la mode qui sont servis en pâture à la vindicte populaire pour faire diversion.
Comme disait le Général, on est des veaux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi ne pas avoir fait une déclaration télévisée pour parler à tous les Français,pas seulement aux adhérents ump ?
En plus on demande aux Français de se serre la ceinture,et vous Mr Sarkozy vous dépenser sans compter de l'argent qui aurait pu servir aux plus démunis,honteux !!!

"Le président de la République s?est adressé au cours d?un meeting aux allures électorales à 4.000 sympathisants UMP qui avaient tous reçu par la poste un carton d?invitation (?) Le coût de ce déplacement s?élève à 400.000 euros soit 100 euros par personne présente (?) Près de 1.300 policiers, CRS, gendarmes ont été mobilisés (?) et le centre-ville de Saint-Quentin a été totalement fermé pour l?occasion. Est-il responsable, légitime, de bloquer toute l?économie d?une ville pour un déplacement de deux heures ? (?) Est-il honnête, est-il moral d?utiliser autant de moyens publics pour un déplacement dont la finalité était partisane ?".

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bien sur que ca risque de se révolter. Le gouvernement a un role majeur à jouer : montrer qu'il gouverne dans l'intéret du peuple. S'il ne le fait pas là, les gens ne lui feront plus confiance.
C'est hyper important, c'est maintenant, et on n'a pas le droit à l'erreur. Perso je ne veux pas de chaos ni de révolte.
Sinon, j'ai vu / lu ici ou là que , en France, notre systeme nous "protege" de la crise. La France amorti les problemes (ici c'est toujours moins violent, mais toujours plus long). Elle ne les évite pas. Non les frontieres francaises ne sont pas hermétiques aux problemes de TOUS nos interlocuteurs. Que je sache, la France n'est pas autonome, alors arretez de dire des non-sens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
EXACt XAVIER!!!
solidarite tout le monde doit payer ! les rsa et rmiste et ceux qui touchent alloc fam !! tut le monde proportionnellemnt!!
RAS LE BOL que seulement 50% des francais soient les victimes!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Malheureusement, toute crise de cette ampleur a historiquement conduit à de graves crises sociales et militaires. Qui de ce fait, pourrait dire que ce serait la 1ère fois d'assister à une telle déconfiture systèmique sans grave crise dans les 2-3 ans ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pendant ce temps à la cours du Roi ? *bling bling*
La révolte oui il y en aurait besoin ? Certes nous ne sommes pas à plaindre dans le pays... on ne meurt pas encore de faim... mais si personne ne fait rien, on perdra tout nos acquis sociaux et on crévera la bouche ouverte, sans aide ni personne...
Les patrons et les rmistes n'y sont pour rien... les patrons sont débordés par les taxes et les impositions diverses... pour payer le rmi, il faut bien des gens qui travaillent... et tous ne profitent pas du système...certains en ont besoin... tant d'impôts payé par chaque classe de la population...et quoi ? Un concert de Johnny à 500000? ahahaha... *bling bling*
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les impôts, les taxes, la délocalisation des entreprises, le chomage, la hausse des prix, hausse de la délinquance, la cour bling bling, les differences sociales, la banalisation des crimes, le rechauffement climatique, la disparition des espèces, la misère, les répressions, la peur, la faim.... tout ça ne peut mener qu'à une seule chose...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si nous voulons sortir de ce MONDIAL MERDIER il va falloir AGIR ET VITE ,assez de blablas mais des actions cibles , au G20 des lois MONDIAL d'exceptions pour limiter les salaires des dirigeants d'entreprises à 12000 ? mois supprimer les parachutes DORES ; faire la différence avec les vrais patrons qui ont construis leurs entreprises et qui en général sont très près de leurs personnels ; participation de solidarité pour les salaires de 3000 à 12000 soit de 3000 à 3999 1 %, de 4000 à 4999 2% et ainsi de suite , c'est de la solidarité et pour les salaires moins du SMIC une augmentation de 5 % au pensions de +ou- 600?.
A quand reviendrons nous à la réalité; que nous sommes sur terre pour vivre et pouvoir profiter de ce passage sur cette terre , ne pas oublier que les fortunes se sont faites grâces à la sueur des ouvriers trop souvent honteusement exploités même de nos jours Victor le Breton
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Entièrement d'accord avec QUEDELAGUEULE. La révolution depuis son canapé c'est le nouveau concept Français après les 35H pour plus de pouvoir d'achat.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les français sont des veaux Il faut les voir courir payer leur impots alors qu'ils parviennent à peine pour la majorité d'entre eux à faire manger famille et enfants...alors la révolte ...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il y a des années, quand je disais "Attention à la montée des inégalités, ellessont le lit de la révolte", tout lemonde me riait au nez... Mais maintenant, il rit jaune...
Une seulle possibilité pour ne pas en arriver là: avoir un discours clair net et précis, suivi des actions nécessares, pour sanctionner le manque de moralité et de ens collectif de tous ceux qui profitent de manière héhontée du système (une surtaxation des plus values à court terme éradiquerait la spéculation, par exemple...). Suffit pour cela d'avoir des tripes.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis écoeuré de voir ces mentalités de capitalistes qui nous ont mis dans ce MONDIAL MERDIER
J'ai entendu ce matin que ce chef avait commencé par se donner un salaire de PLUS DE 5000? PAR JOUR SEMAINE CE QUI EST SAMEDI DIMANCHE COMPRIS j'ai peine à y croire et j'éprouve même des difficultés à rédiger mon texte .Si nous voulons sortir de ce MONDIAL MERDIER il va falloir AGIR ET VITE ,assez de blablas mais des actions cibles , au G20 des lois MONDIAL d'exceptions pour limiter les salaires des dirigeants d'entreprises à 12000 ? mois supprimer les parachutes DORES ; faire la différence avec les vrais patrons qui ont construis leurs entreprises et qui en général sont très près de leurs personnels ; participation de solidarité pour les salaires de 3000 à 12000 soit de 3000 à 3999 1 %, de 4000 à 4999 2% et ainsi de suite , c'est de la solidarité et pour les salaires moins du SMIC une augmentation de 5 % au pensions de +ou- 600?.
A quand reviendrons nous à la réalité; que nous sommes sur terre pour vivre et pouvoir profiter de ce passage sur cette terre , ne pas oublier que les fortunes se sont faites grâces à la sueur des ouvriers trop souvent honteusement exploités même de nos jours Victor le Breton
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Qui sont ces 50% de français qui ne paient PAS D'ÌMPOTS ...c'est vptre système fiscal qui est NAZZ----
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le français est grande gueule, il a de la ressource pour aller râler dans les rues, mais quant à une explosion ??? il est encore trop attaché au peu qu'il a pour encore risquer de le perdre...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Une fois que vous aurez tout cassé vous aurez plus que les syndicalistes et gauchistes au pouvoir....avez-entendu leurs programmes...c'est JOJO ils vont séquestrer tous les riches et les détrousser, pas mal ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Que les Français se revoltent et ils perdront tous leurs avantages,regardez dans quelle précarité et quelle insécurité on vit hors de France,sans même aller dans les pays sous développés!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@Victor Lebreton : Vous mélangez tout. Démago. A quand une manif de 3 millions de personnes pour exiger que tous les sdf soient relogés? Ca vous écoeure pas ces gens dans la rue? Et qui finance le RSA si ce n'est les gens que vous voulez voir (encore) contribuer à une redistribution toujours plus grande? Pourquoi 12000 euros et pas 30000 ou 10000? Ce qui est écoeurant c'est les personnes qui crient la bouche pleine.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
50% des ménages français ne paient pas d'impôts: quelle injustice vis à vis des 50 autres % !
Les fonctionnaires se battent non pas contre la crise (une manif ça change quoi dans une crise monsiales, dites le moi!!!), mais pour toujours plus d'avantages; leur statut inoxidable les rend imperméables à toute crise.
Par contre, pas de bol pour les salariés touchés par les fermetures; heureusement, la protection sociale en France est très élevée: percevoir pendant 2 ans son salaire en étant au chômage, c'est autre chose que les miettes que l'on reçoit aux USA ou en Angleterre... Et eux, ils ne manifestent pas, ils re-cherchent du boulot quand ils en ont perdu.
Révolte, oui, mais contre tous les profiteurs du système !!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Juste confisquer les biens des politiques et administratifs qui ont pillé la france depuis trente ans.On veut limiter les parachutes dores du prive,mais la france est en deficit depuis 1973 et les fonctionnaires continuent a s'augmenter,a se primer,a se retraiter,pardon pensionner bien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
JE PROPOSE LA GREVE DE TOUS LES IMPOTS ET TAXES POUR OBLIGER NOS POLITIQUES TOUS CORROMPUS A REVOIR LA COPIE GENERALE.LA REVOLUTION DANS LE CALME PERSONNE NE PAYE PLUS AUCUNE TAXE.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@Mortimer Tu as parfaitement raison La France est bouffé par ces millions de fonctionnaires associés au Pouvoir avec Ena travaillant en collusion avec les Politiques ( gauche et droite ) avec la protection toute puissante des syndicats Ce pays est Naze !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Est-ce normal qu'un salarié ou retraité touche parfois deux à trois fois moins qu'un assisté ? La révision du système de l'assistanat devait être reétudié ! A quand la suppression de la csg, rds, pour les petits salaires et petites pensions ?... solidaires oui, mais encore faut-il en avoir les moyens !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Est-ce normal qu'un salarié ou retraité touche parfois deux à trois fois moins qu'un assisté ? La révision du système de l'assistanat devait être reétudié ! A quand la supression de la csg et rds pour les petits salaires et pensions ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Dilemme, dilemme !
Depuis quelques années, mes revenus progressent annuellement d'environ 3% (je sais, diront certains, j'ai déjà de la chance d'en avoir), alors que mes dépenses augmentent tous les ans de 7% (sans changer mes habitudes qui n'ont par ailleurs rien de luxueuses).
En conséquence, je perds 4% de pouvoir d'achat par an !
Dans le même temps, les dirigeants de certaines entreprises s'autorisent des augmentations annuelles de 10, 20, voir 30% par an.
J'envisage d'aller manifester pour la pour la première fois de ma vie.
Outre mon mécontentement sur l'évolution de mon pouvoir d'achat, ma participation viserait aussi à relayer mon ressenti face à l'injustice flagrante induite par les agissements de nos policiens et (d'au moins certains) dirigeants.
Mais je ne souhaite pas que l'expression de mon mécontenement soit repris et déformé.
Car je pense aussi que des réformes sont nécessaires que ce soit :
- pour le service public : on peut, j'en suis certain, faire aussi bien (si ce n'est mieux) avec autant (ou même moins) de moyens. Les entreprises du privé ont su améliorer leur productivité en 30 ans, je ne vois pas pourquoi le secteur public en serait incapable
- pour les allocations et dépenses de l'état : je suis certain de dérives et d'abus. Un meilleur contrôle et usage des dépenses seraient sources d'économies importantes
En résumé je veux manifester pour le pouvoir d'achat (et pas que des revenus les plus faibles - n'en déplaisent à ceux ci- car mon revenu "moyen" est l'unique ressource d'un foyer de 6 personnes et a également besoin d'être pris en considération - étant donné de surcroît je n'ai droit à aucune sorte d'aide - évidement -),
mais pas que cela bloque des évolutions qui me paraissent indispensables de notre société et de notre consommation.
DILEMME ! DILEMME !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
OUI ! ça va craquer
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
@Mortymer

Les déficits publics français datent de l'époque où les riches (entreprises et particuliers) ont commencé à planquer leur pognon dans les paradis fiscaux. S'ils ne l'avaient pas fait ils n'y aurait jamais eu de déficits!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cassez tout et vous mettrez en selle les Besancenot - Melanchon - Aubry & Co et vous penssez avoir avancé pauvres anarchistes ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je ne suis pas solidaire de ces déçus! c'est les pires! aucune solidarité de leur part. Ils ont voté majoritairement un projet libéral dont ils avaient toute connaissance, et sont déçus de ne pas avoir droit à la part de gâteau des grands requins, mais eux sont solidaires que de leur pomme. Je ne défile pas avec eux. je reste très méfiants de ces gens-là. je ne suis pas solidaire d'eux.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
chien qui aboit, ne mord pas...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
chien qui aboit, ne mord pas...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les commentaires sont affligeants,navrants et steriles, toujours à taper sur les fonctionnaires. Les francais sont vraiment consternant, ils courent acheter des merdes "made in china" en expliquant que c'est la faute des fonctionnaires (ecoles, hopitaux, police, université, sncf) si tout va mal, ils votent pour un sarkozy liberal et ensuite il veulent plus du liberalisme. Pauvre France, c'est dur de lire toutes ces betises!! la vie est belle les gars, arretez de regarder votre petit nombril, vivez , aimez , respirez, regarder les fleurs le ciel bleu...Vous mangez, vous êtes en bonne santé avec un toit sur la tête, ....alors de quoi vous plaignez vous?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les commentaires sont affligeants,navrants et steriles, toujours à taper sur les fonctionnaires. Les francais sont vraiment consternant, ils courent acheter des merdes "made in china" en expliquant que c'est la faute des fonctionnaires (ecoles, hopitaux, police, université, sncf) si tout va mal, ils votent pour un sarkozy liberal et ensuite il veulent plus du liberalisme. Pauvre France, c'est dur de lire toutes ces betises!! la vie est belle les gars, arretez de regarder votre petit nombril, vivez , aimez , respirez, regarder les fleurs le ciel bleu...Vous mangez, vous êtes en bonne santé avec un toit sur la tête, ....alors de quoi vous plaignez vous?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour

Le simple fais d'être divisé comme le sont vos commentaires prouvent que les illuminatis ont un pouvoir indestructible et infini.
Vous vous emprisonnez tous encore plus que vous ne l'êtes déjà en vous haissant comme vous le faites par le biais des commentaires qu'on lis...

UNISSEZ VOUS CONTRE LES VERITABLES AUTEURS DE TOUS LES MAUX DE LA TERRE.

paix
Abdel
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les fonctionnaires (Etat + autres niveaux du mille feuille) c'est aussi 50 bureaucrates par guichets et 10 guichets la où il peut y en avoir qu'un. Des profs qui servent des agendas trop lourd (en Finlande cours que le matin et les meilleurs résultats aux tests d'aptitude internationaux avec du temps pour faire du sport en plus). C'est aussi des fonctionnaires de police qui n'existent que parce que le logiciel informatique du commissariat n'a pas été mis à jour. Des fonctionnaires des impôts qui n'existent que pour collecter l'ISF (leur coût couvre les sommes collectées) et etc et etc et etc et etc. Et dés qu'on veut changer une chose ils sont tous dans la rue. Et quand on ne change rien ils sont dans la rue quand même (pour qu'on augmente leurs salaires du même pourcentage pour tout le monde indépendemment de leur performance). Et le résultat? Il faut de l'argent pour payer tout ça et il en reste moins pour l'investissement ou la redistribution du pays. La commission prélevée par les fonctionnaires sur l'argent qui doit retourner à l'économie réelle est TROP forte. Et si il y a avait un arbitrage à faire ce serait pour la recherche ou l'enseignement supérieur. Seulement voila on dépense plus pour un lycéen que pour un étudiant de Fac pour des résultats (comparaisons internationales multiples et variées) médiocres. C'est la structure qui est en cause. Mais le personnel aussi dans le sens où il BLOQUE TOUT CHANGEMENT. Ca n'est pas le seul problème du pays mais c'est un des principaux, si rien ne change ce n'est pas ma vie qui va changer, en revanche c'est toujours les mêmes qui trinquent et je les plains.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bulles des technologies, immobilière, financière...mais plus globalement bulle de croissance.

Depuis 30 ans (fait décisif en 1971 de la fin de l'étalon or/dollars) la finance débridée a généré une croissance continue de la masse monétaire bien supérieure aux besoins de l'économie réelle (flux financiers 100 fois plus élevé que nécessaire) au profit du sur-investissement et de la spéculation dans une société de surconsommation.
Le tout alimenté par un excès de crédit, source de toute crise.
Croissance dopée aux amphétamines monétaires qui prends fin sous nos yeux.

Nous entrons d'évidence dans une période de "décroissance" que seule une économie "verte" d'envergure pourra atténuer (mais pas arrêter cependant)

Le choc de société est bien là, devant nous. Pour l'amortir autant que possible, l'appauvrissement inévitable à venir se doit d'être partagé (je pense bien évidemment aux classes très favorisées), seule solution pour tenter d'éviter une guerre civile tout à fait possible (qui part principe oppose deux ou plusieurs couches de populations d'une même société).

Pour ceux qui se plaisent à observer la société sous toutes ses formes, ils ne leur est pas difficile de remarquer que les points de non retour atteints ne concernent pas uniquement l'économie mais aussi les modes d'expression multiples que revêt la culture.

Parmi les rares personnalités à avoir présagé la 2ème guerre mondiale figure Paul Valéry qui n'était ni politicien, ni économiste, ni scientifique, mais un homme de lettres qui aimait s'entourer de scientifiques, politiques, artistes...pour une vision omnisciente du monde.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Un peu de cohérence, que diable!
On ne peut pas à la fois :
-en tant que consommateur, profiter de produits à bas prix fabriqués dans des pays "low cost",
-dans le même temps deplorer la fuite d'emplois industriels hors de France

Prenons nos responsibilités de consommateur et décidons à travers notre comportement si nous voulons de ce système libéral, soit disant incontournable, dont on nous rabat les oreilles, et qui montre aujourd'hui sa grande fragilité, où si nous voulons forcer nos "élites" (un peu larguées aujourd'hui) à imaginer un autre modèle de société.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Moi, tant qu'on touche pas à ma porsche cayenne...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En révolte non...mais en révolution sire, peut être...relisez un peu vos manuels d'histoire....un jour qui sait, nous reverrons peut être des têtes sur des piques dans ce pays...ou alors les crises finissent pas exacerber les tensions et porter aux nues les extrêmes, et cela finit en guerre....1929, qu'on ne cesse de nous rappeler...mon dieu comme c'est loin , a généré en europe la pire des dictatures et la guerre qui s'en est suivie.On espère que la sagesse et la raison humaines nous préserveront de ce genre de catcalysmes...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tout bien considéré Madoff a attiré les plus cupides qui croyaient sans ciller à des intérêts de 10% et plus. Révolution signifie retour à la case départ ... en ayant simplement changé la main qui tient le bâton et la poche qui ramasse la monnaie. Notre Terre acoompli sa révolution en 24h environ .........
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bah, faut pas s'emballer comme si tous ça était nouveaux! Le monde à toujours été pareil! La révolution? Une solution? Bien sur, on a bien vu que les révolutions passées ont changé le chmilblick!
Faut pas se leurrer, après une révolution, les cartes sont justes redistribuées et ceux qui ont les bonnes pillent les autres, et on repart juste pareil! Le seul changement apportée par un révolution, c'est que les profiteurs seront d'autres personnes, et pour les autres, la précarité sera encore plus grande!
Tous ceci, n'est que la fin d'un système incohérent dans ses fondements! Le capitalisme, le libéralisme à tous vas et tous ce merdier qu'on nous a léguer est en train d'exploser, et vous êtes étonnez?
Faut pas déconner, suffit de réfléchir deux minutes pour comprendre que ce système ne va pas et ne peut pas aller!
Je vais m'expliquer, comment voulez vous payez les chomeurs, les pensionnés, ... Pour pouvoir payer tous cela, il faut plus de travailleurs qui payent des impots! C'est logique, on ne saura pas toujours avoir de plus en plus de gens qui travaillent et ce n'est pas du aux délocalisations! Prenez les banques par exemple, on a remplacer le personnel des guichets par des machines, on prend l'agriculture, c'est pareil, avec une machine un homme abat le travail de centaines de personnes! On fait le même avec le courrier remplacé par des courriels, ... On détruit le travail pour mettre des machines, du coup on diminue le nombre de travailleurs nécessaire, on augmente le chomage, il faut le payer, du coup il faudrait plus d'impots...
Voila bien le cercle vicieux! Le début de se bordel, il faut remonter à la révolution industrielle...
Quand aux révolutions, je le répète, la dernière à boutter les anciens profiteurs (nobles et clergé) pour en mettre d'autre à la place (patrons et investisseurs)!
Un autre système? Bin ca sert à rien, suffit de regarder le communisme qui dans l'idée générale n'est pas le plus mauvais système, mais au final, il y a quand même eux les profiteurs et puis ceux qui triment pour permetrent aux autres de profiter...
Au final, vivez du mieux que vous pouvez, aidez ceux que vous pouvez, et ca ira déjà mieux!

Un dernier point utile à aborder, on se plein des parachutes dorés, des salaires des dirigeants, ...
Par contre les footbaleurs, les acteurs, les chanteurs, et tous ces gens qui se font des millions par an, on dirait que tous le monde trouve cela normal!

L'angleterre est au bord du gouffre, les etats unis aussi et ils entrainent le reste du monde avec eux, mais on continue a faire jouer des gens à la baballe ou à les faires lires quelques répliques pour un film en leurs donnant des millions!

De cela pas une ligne! Payer les joueurs de foot au minimum légale et redistribuer le pognon épargné! N'allez plus dans les stades, refuser les modes de surconsommation, manger des produits locaux, ... C'est facile de dire que les autres sont responsable, mais nous tous en tant que consommateurs, nous sommes responsable!

Alors cassez tous et vous vivrez dans des ruines sans rien avoir gagner, ou bien décidez de changer vos comportement de tous les jours!

Je suis sur que la moitié des gens qui ont écrit sur ce site vont dans des stades de foot, utilisent leurs voitures pour faire 3km, passent devant des sdf en détournant les yeux... et quand la misère les touches de près ou de loin, ils viennent pleurer et accuser les autres!

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"les gens ne se retrouvent plus dans les valeurs de notre nation liberté,égalité,fraternité!!donc pour retrouvez cette équilibre il va y avoir quelque chose mais quoi?surment une revolte...."

Bah, cela à toujours été du flan, de la poudre aux yeux, de belles paroles pour les niais! Tu le sais bien que tous le monde n'est pas égal, ni libre et encore moins fraternel! Et la révolte pour remettre plus de fraternité? tu réfléchis avant d'écrire?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"Plus que des jacqueries, je pense à LA révolution : "donnez leur du pain et des jeux" : le pain les français ne peuvent plus l'acheter et la TV nous montre des patrons voyous et aucun espoir. Quand on a plus rien à perdre !!!!!"

Il y en a que j'ai du mal à comprendre! si tu sais pas t'acheter de pain, c'est que tu ne gère pas tes revenus correctement, et que tu te laisse aller à la surconsommation! Le pain tu ne l'as pas, mais l'electricité pour regarder la télé tu sais la payer! Plus rien à perdre? Apparement tu as une télé, donc tu doit avoir un toit aussi, tu as surement une famille aussi...
Faut pas exagérer! tu es loin de ne rien avoir à perdre, tu es pas dans le tiers monde, tu devrais déjà être content d'être né au bonne endroit!

Il suffit de parcourir le forum pour le comprendre, une révolution ne changera rien, vu que ceux qui en parle ne pense qu'à eux! Pense un peu aux milliers d'africains qui meurent de faim pendant que tu te plains de ne pas avoir de bon programme télé!

Faut un peu relativiser les choses...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
"La France a besoin d'une autre révolution. On a remplacé la bourgeoisie du sang par celle de l'argent. Cela risque d'être sanglant !"

Et que penses tu qu'il en sortira de ta révolution? Juste rien de mieux!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la situation n'est pas brillante et bien malin celui qui pourrait régler rapidement et de façon satisfaisante tous les problème engendrés par cette crise économique dévastatrice. L'histoire nous rappelle qu'elle n'est pas la première et on peut être sûr que ce ne sera pas non plus la dernière. IL faudra bien en sortir par la force des choses mais le pire serait le recours à la violence qui serait plus dévastatrice encore en particulier pour les plus défavorisés. La démocratie nous donne les moyens, si on se mobilise suffisamment de faire changer les choses à la condition d'être plus solidaires au quotidien.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
BANDE DE RIGOLOS, VOUS SAVEZ CE QUE C'EST LA MISERE ? REVOLUTION DE QUOI...ON PETE LES VITRINES DES MAGASINS, ON PIQUE TOUT CE QUE L'ON PEUX ET APRES ON RETOURNE A LA MAISON POUR REGARDER LA TELE...PAUVRE PETITS TERRIENS, VOUS ETES VRAIMENT MISERABLE, EGOISTE, HYPOCRITE...
MOI DANS UN COIN DE MA TETE J'AI LA PHOTO DE CE PAUVRE PETIT BIAFFRE AVEC SON VENTRE TOUT GONFLE ET LES MOUCHES PARTOUT SUR LUI EN TRAIN DE MOURRIR DE FAIM. APPRENEZ CE QU'EST LA MISERE APRES VOUS POURREZ L'OUVRIR...PAUVRE FRANCE BOUGEZ VOUS ... AU LIEU DE PLEURER TOUT LE TEMPS SUR VOTRE SORT...VOUS FAITE PARTIS DE CES HUMANOIDES PRIVILEGIES QUI ON ACCES A TOUT LE COMFORT MODERNE...LA REVOLUTION HAHAHA ILS CREVAIENT LA DALLE CEUX QUI L'ON FAIT AVANS VOUS, VOUS ETES LOIN DE LA SOUFFRANCE QU'ILS ONT PU ENDURER...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :