Taxe carbone : Eric Woerth contre le "chèque vert"

 |  | 433 mots
Lecture 2 min.
Le ministre du Budget n'est pas en faveur d'une redistribution aux ménages et aux entreprises du produit de la future taxe carbone. Il annonce également vouloir réduire les crédits des ministères.

Eric Woerth s?oppose au ?chèque vert?. Le ministre du Budget se dit contre la suggestion de Jean-Louis Borloo de redistribuer le produit de la future taxe carbone sous forme de chèque. Mais il a déclaré, lors un entretien publié ce mardi dans le Figaro Economie, qu?il n?excluait pas pour autant une autre forme de compensation.

?Pour ma part, je ne suis pas favorable à la distribution de nouveaux chèques, verts ou pas : voilà trente ans que l?Etat fait des chèques (?) Faut-il redistribuer le produit (de la taxe carbone) ? C?est une autre question. Rien n?est encore arbitré?.

Par ailleurs, Eric Woerth, pour réduire les dépenses de l?Etat qui explosent sous l?effet de la crise, envisage une baisse forfaitaire des crédits de fonctionnement de tous les ministères dès 2010. Mais il a souligné, lors d?un entretien au Figaro, que ce sera aux ministères ?de s?interroger sur leur efficacité et de décider quelles dépenses ils veulent couper?.

Parmi les économies futures, le ministre du Budget envisage une réduction du parc automobile. L?Etat dispose de 89.000 véhicules, sans compter la police, les camions de pompiers, et les utilitaires de l?équipement. ?Nous allons imposer de vendre toutes les voitures de plus de sept ans et de n?en remplacer que deux sur trois?.

Il désire également réduire le nombre de logements de fonction, qui atteint 20.000 aujourd?hui. ?Nous allons en vendre. Nous demanderons un loyer de marché aux occupants, pour les autres, au fur et à mesure de leur changement de titulaire ; toute exception devra être justifiée?.

Eric Woerth demande aussi aux ministères de supprimer certains organismes parapublics. Enfin, il veut réexaminer le taux ou le plafond des 486 niches fiscales qui représentent environ 73 milliards d?euros.

Le ministre du Budget s?oppose, pour le moment, à une baisse des allègements de charges sociales.

Pour finir, Eric Woerth a déclaré, toujours dans Le Figaro, que l?emprunt national qui financera les investissements stratégiques de la France à partir de 2010, fera l?objet d?une loi de finances spécifique. "L'emprunt ne servira pas à éponger les déficits courants mais (...) à investir pour l'avenir. Ce ministère y veillera, tout comme les parlementaires qui voteront une loi de finances spécifique".

Il souligne également que ?le mode de financement, appel au marché ou aux épargnants, n?est pas l?essentiel, même si l?emprunt auprès des Français peut être un accélérateur de confiance pour le pays?.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Chèque vert et quoi encore ? L'Etat est un clochard qui doit d'abord épargner un peu pour limiter les dégâts. De plus, il devra créer des imôts nouveaux et comme le propose plusieurs associations, une taxe sur les chiens serait la bienvenue. Ce sont les personnes aisées qui ont un chien qui coûte cher à la communauté : salissures, accidents...Cette taxe serait modulée en fonction de la race et de l'âge du propiétaire. Après 65 ans, pas de taxe, compte tenu du besoin de compagnie que l'on éprouve à cet âge. Par contre, pour les chiens dangereux, une vignette spéciale devra être créée de 500 euros par an par exemple.
Reste à savoir si les A3I vont comprendre l'intérêt de cette taxe.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
pas de nouveaux cheque comme il le dit si bien mais a qui en fait il : 30 milliards d'alegements de charges patronales accordees SUR LES BAS SALAIRE ET NON FINANCE PAR L'ETAT DONC C'EST LE CONTRIBUABLE QUI PAYE LES COTISATIONS DE LEUR EMPLOYEURS TOUT EN SACHANT QUE LE CONTRIBUABLE6PATIENT SUBIT LES FRANCHISES ET LES AUGMENTATIONS DE COTISATION MUTUELLE;LE CARBURANT TAXE A PLUS DE 70% MAIS CELA NE SUFFIT PAS IL VA NOUS PONDRE UNE AUTRE TAXE, UNE ETUDE A PROUVE QUE LE COEFFICIENT PRIX CONSOMMATION ETAIT DE 1 POUR DIX CAD QUE LE CARBURANT DEVRAIT ETRE MAJIOR2 DE 100% POUR OBTENIR UNE BAISSE DE LA CONSOMMATION DE 10%;DEJA EDF MAJORE SES TARIFS EN HIVER NON POUR LE RACKET MAIS SINON LE FRANCAIS CHAUUFE LES FENETRES OUVERTES C4EST BIEN CONNU;wOERTH EST UN SACRE GUIIGNOL? UN DES PLUS BEAU AVALEUR DE COULEUVRES DE TOUT LES TEMPS MEME COPE EST TOUT PTIT A COTE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour,

Je suis contre la taxe carbone .

L?objectif du grenelle de l'environnement est d?acheter un bien « vert » et pas de produire des bien « non vert » puis de faire payer la taxe ensuite.

Si on ne veut plus de pollution il faut produire directement des biens vert et eviter les taxes qui ne profite q?aux banques qui ont mis à genoux le monde entier pour 10 ans.



NON à la TAXE CARBONE



L?idéal est de produire des biens et produits « Vert » (à la source).

La consommation sera donc verte et il n?y aura pas besoin de TAXE pour appauvrir encore plus la nation !

CQFD

a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En démocratie, l'exemple doit venir d'en haut: c'est un bon début.
Dans le même ordre d'idées, je suggère:

- Fonctionnaires et assimilés:baisse des effectifs des improductifs: ministres, députés et sénateurs qui font de la figuration pendant que les fonctionnaires travaillent dans l'ombre ainsi que des personnels de protection du président et des personnalités qui se croient indispensables ... et dont on se passe très bien après leur mort.

- Véhicules: suppression de l'avion-joujou du président, du porte-avions toujours en rade et des sous-marins nucléaires dont les noms si menaçants ont suffi à faire fuir nos ennemis bien mieux que les armes de l'OTAN!

- Energie nucléaire: arrêter d'urgence la construction des réacteurs EPR (Finlande et Flamanville) pour cause d'explosion ... des coûts (déjà 3 milliards de pertes entre les deux) et aussi le démentiel prototype ITER qui ne produira que des ennuis pour un coût pharamineux.

- Rémunérations: la plupart des jolis-coeurs qui s'engagent en politique prétendent le faire pour l'intérêt général selon la devise: "Servir ... et non se servir". Les élus et autres serviteurs de l'Etat verront leur rémunération indexée sur le revenu moyen de leurs concitoyens.
Ceux qui sont partisans du libéralisme vorace seront rémunérés en fonction de leurs résultats. En cas de bilan négatif: déficit budgétaire, déficit du commerce extérieur ou de la sécurité sociale etc..., ils seront payés au SMIC, voire au RSA si les résultats sont catastrophiques comme ceux du président en ce moment.

- Fiscalité: avec les niches des riches, s'attaquer aussi aux fraudes fiscales, aux évasions fiscales vers les paradis, aux pavillons de complaisance ... et j'en passe.
Et, cerise sur le gâteau, sans plus attendre, notre président impose à son ami Johnny, exilé fiscal notoire en Suisse et à Saint Barth', de renoncer à son cachet astronomique pour le concert de la Fête nationale au cours duquel il devra chanter:
"Ah, ça ira, ça ira, les fraudeurs du fisc à la lanterne,
Ah, ça ira, les fraudeurs du fisc ......

Jean Pol Guidevay - Citoyen consom'acteur de la République.

Merci d'avance pour la Tribune (La démocratie c'est cause toujours ... mais ça soulage un moment!)


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
les cheques verts c est n importe quoi. l argent de la taxe carbone doit servir en priorité au programme environnementaux, ce qui justifierait concretement cette taxe. et si elle n est pas utilisé ainsi, qu elle serve au moins à renflouer les caisses. mais la redistribuer est ridicule!

et la taxe sur les chiens, c est nul. depuis quand les chiens sont ils caracteristiques des gens aisés?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
bravo à Desbois Robin.. excellent commentaire. si seulement on pouvait force ces guignols au pouvoir à une reduction des leurs avantages pharaoniques!!
et se les redidtribuer un peu sous forme d'allegemnts fiscaux!!!
et allegemnts de charges sur les salaires!!!
votez bulletin blanc!!!!! vote SANCTION!!! que nous reste il!!!!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Réfléchissez un peu: la vapeur d'eau, le méthane et d'autres gaz contribuent ensemble à l'effet de serre plus que le CO2, mais seul le CO2 est taxable car, pour une partie, production humaine mesurable, donc, quand il faut de l'argent, et quand on cherche à attirer des électeurs écolos qui gobent tout ce qui est vert, on taxe le CO2 en peignant la taxe en vert en sachant bien que l'impact sur l'effet de serre sera nul.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
toujours les memes qui vont payer rsa taxe carbone et encore des chèques pour les ménages les plus "modestes" qui avec cet argent ira chez darty pour acheter un écran plat; comme les chèques rentrées scolaires, car en primaire un cartable coute 20 euros, les fournitures étant gratuites...
pareil pour la taxe carbone, les ménages modestes pourront faire du covoiturage et empocher le chèque.Il serait plus judicieux dans les deux cas de faire comme les chèques emplois, uniquement pour l'achat de fourniturees scolaires, et pour la voiture des chèques essence au nom du propriétaire de la voiture.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :