Bruxelles donne son feu vert à des aides exceptionnelles aux agriculteurs français

 |   |  260  mots
La Commission européenne a autorisé ce mercredi la France à accorder des aides exceptionnelles à ses agriculteurs, pour un montant total de 700 millions d'euros.

La Commission européenne a donné son feu vert ce mercredi à la France pour accorder des subventions "temporaires" à ses agriculteurs dans le cadre de la crise économique actuelle.

Une enveloppe d'aide de 700 millions d'euros environ pourra ainsi être attribuée, sous forme "de subventions directes, de bonifications d'intérêts, de prêts bonifiés, ainsi que d'aides aux paiements des cotisations de sécurité sociale", indique Bruxelles.

Ce "régime français est ouvert aux agriculteurs [...] pour autant qu'ils ne fussent pas en difficulté à la date du 1er juillet 2008 (c'est-à-dire avant le début de la crise). Il est limité au 31 décembre 2010, explique la Commission. La France a démontré que ce plan était "nécessaire, proportionnel et approprié pour faire face à la sérieuse crise de l'économie française".

Le président Nicolas Sarkozy avait promis le 27 octobre dans le Jura un plan "sans précédent" pour l'agriculture en crise comportant 650 millions d'euros de "soutien exceptionnel de l'Etat" et 1 milliard d'euros de prêts bonifiés, soit 1,6 milliard en tout.

Cette aide doit aider les agriculteurs à faire face la baisse des prix de vente de leurs produits, qui a entraîné une chute de leurs revenus estimée pour 2008 à 20%.

Le 19 octobre, la commissaire européenne à l'Agriculture, Mariann Fischer Boel, avait déjà annoncé le déblocage de 280 millions d'euros en faveur du secteur laitier dans l'Union européenne, afin de tenter de trouver une solution à la grève des producteurs lancée en septembre en France, mais également dans de nombreux pays de l'UE.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :