France : les dépenses de maladie continuent à grimper

Les dépenses de maladie du régime général de la Sécurité sociale ne faiblissent pas. En mars, elles ont progressé de 4,4% en rythme annuel, soit nettement plus que l'inflation (1,6%).

Les dépenses de maladie du régime général de la Sécurité sociale (salariés du privé) ont augmenté de 4,4% au cours des douze derniers mois (avril 2009-mars 2010) par rapport aux douze mois précédents, indique ce mardi la Caisse nationale d'assurance maladie (Cnam). Ce rythme de 4,4% en mars, fait suite à une progression de 4,2%, 4,4% et 4,1% les trois mois précédents.

Les dépenses de santé continuent donc à progresser nettement plus vite que l'inflation, qui ne s'élevait qu'à 1,6% fin mars.

Les soins de ville (médecins libéraux) progressent de 3,4%. Après une nette hausse des versements d'indemnités journalières de maladie (arrêts pour maladie) en début d'année en raison de la grippe A, la croissance du mois de mars (de 4,8%) "est conforme à la tendance annuelle", note la Cnam.

Enfin, les versements aux cliniques privées sont en hausse de 4,8%, ceux aux hôpitaux publics de 3,6% et ceux aux établissements médico-sociaux de 11,8%.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 30/04/2010 à 16:08
Signaler
J'ai cessé mon activité de commercial avec 196 trimestres, je ne me rappelle pas avoir rempli une seule feuille verte pour toucher des indemnités maladie, malgré une dizaine de crises de coliques néfrétiques, une péricardite, etc, j'ai appris a me so...

à écrit le 28/04/2010 à 7:18
Signaler
Il est vrai que la population vieillit et que les dépenses de santé vont mécaniquement monter. mais en plus notre cher Président si il pourchasse courageusement! les plus faibles: les malades en arrêt de maladie ce avec de maigres résultats ne veut ...

à écrit le 27/04/2010 à 11:21
Signaler
J'espère que c'est ton dernier mot (écrit ainsi ) mon cher J.Pierre, et plus sérieusement sur le fond te souhaite de ne jamais y être à la CMU. Ce n'est pas la litanie des yaka/fauqu'on, ni les comparaisons avec le taux d'inflation, et pourquoi pas a...

à écrit le 27/04/2010 à 10:38
Signaler
suprimer la cmu sa la renflouera

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.