France : le secteur privé garde le cap sur la croissance

 |   |  313  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'activité du secteur des services a poursuivi sa croissance en septembre, bien que de manière moins soutenue qu'en août. La société Markit, qui élabore l'indice, souligne par ailleurs la bonne santé du secteur privé français (industrie et services réunis) par rapport à ses voisins européens.

Alors que la croissance de l'industrie manufacturière a atteint en septembre un plus haut de cinq mois, celle du secteur des services a fléchi légèrement. L'indice de confiance (version définitive) des directeurs d'achat du secteur des services se replie en effet à 58,2 points, contre 60,4 points en août, selon l'enquête publiée par la société Markit ce mardi. C'est son niveau le plus bas depuis six mois.

L'expansion du secteur reste toutefois solide, l'indice se maintenant largement au-dessus du seuil des 50 points, qui sépare croissance et contraction de l'activité. Le secteur des services français est "porté [en septembre] par une nouvelle augmentation du volume des nouvelles affaires, indique Markit.

Concernant l'emploi, "les prestataires de services recrutent du personnel supplémentaire pour le cinquième mois consécutif en septembre. Le taux de création de postes atteint un niveau similaire à celui d'août", indique la société.

"La confiance se renforce et atteint son plus haut niveau depuis janvier 2004, reflétant un optimisme croissant des prestataires de services français quant à la pérennité de la reprise", indique au final Jack Kennedy, économiste à Markit.

Bonne santé du secteur privé dans son ensemble

L'indice composite, qui réunit industrie et services et reflète ainsi l'ensemble de l'activité du secteur privé, se replie à 58,1 points, après avoir atteint 59,5 points en août. Là encore, bien qu'à son plus bas depuis six mois, l'indice, largement au-dessus de la barre des 50 points, reflète la bonne santé du secteur privé français.

De plus, malgré une légère réduction des effectifs dans l'industrie, "l'ensemble du secteur privé enregistre sa plus forte progression de l'emploi depuis avril 2008".

"La France [reste] l'une des économies les plus performantes de la zone euro alors qu'un grand nombre de ses voisins européens sont en proie à d'importantes difficultés", conclut Markit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :