L'insolente santé des coopératives françaises

Selon Coop FR, elles ont vu leur chiffre d'affaires augmenter depuis 2009.
Copyright Reuters

En 2012, il n'y pas que les chauve-souris et l'énergie durable pour tous qui seront mises à l'honneur par les Nations unies. Les coopératives seront également célébrées. "Les coopératives rappellent à la communauté internationale qu'il est possible d'atteindre à la fois la viabilité économique et la responsabilité sociale", a déclaré en fin d'année dernière Ban-Ki Moon, le secrétaire général de l'ONU.

Profitant de l'occasion, Coop FR, l'organisation représentative du mouvement coopératif français, espère renforcer davantage encore la notoriété de ce statut. Aujourd'hui, on recense 21.000 entreprises coopératives, dans les domaines industriel, artisanal, maritime, bancaire... Différents statuts coexistent : coopératives, sociétés coopératives et participatives (Scop) et sociétés coopératives d'intérêt collectif (SCIC).

Très largement présentes sur les territoires ? 75% d'entre elles ont leur siège social en région ?, elles emploient près d'un million de salariés. Premier en nombre de coopérateurs avec près de 24 millions de membres sociétaires et adhérents devant l'Allemagne (21,5 millions) et l'Italie (13 millions), le secteur coopératif français est le plus puissant en Europe en termes d'effectifs salariés et de nombre d'entreprises.

Alors que les créations d'entreprises, auto-entreprises inclues, ont chuté de 11,6% en 2011 selon l'Insee, les coopératives affichent une santé quasi insolente au regard de la dégradation du contexte économique observé depuis l'automne 2008. Selon Coop FR, elles ont réalisé un chiffre d'affaires de 288 milliards d'euros en 2010, filiales comprises, en hausse de 31 milliards par rapport à 2009 (+12%).

"Ces performances attestent du dynamisme des entreprises coopératives et de leur rôle de résilience face à la crise", a constaté Jean-Claude Detilleux, président de Coop FR. Celle-ci s'explique, selon lui, par la maîtrise du capital par les membres associés, une gouvernance démocratique, un centre de décision ancré localement, des résultats qui restent dans l'entreprise, des réserves financières impartageables, une stratégie tournée vers le long terme avec des profits qui servent d'abord la pérennité de la coopérative...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 8
à écrit le 21/01/2012 à 19:46
Signaler
Camif, pour apaiser les esprits à l'époque Le ministre du commerce et de l'industrie avait annoncé que nous serions remboursés - -c'est faux !

à écrit le 18/01/2012 à 8:14
Signaler
Le problème majeur dans une SCOP est le principe "un homme, une voix". La gouvernance à long terme est très difficile, des clans peuvent se former et un staff de direction peut rapidement être écarté. Ces luttes de pouvoir sont mortelles pour les SCO...

à écrit le 18/01/2012 à 8:14
Signaler
Le problème majeur dans une SCOP est le principe "un homme, une voix". La gouvernance à long terme est très difficile, des clans peuvent se former et un staff de direction peut rapidement être écarté. Ces luttes de pouvoir sont mortelles pour les SCO...

à écrit le 17/01/2012 à 18:45
Signaler
Ou pas. Ce qui est bien c'est que quand ça coule tu perds ton job et ton capital investi. C'est super dis donc!

à écrit le 17/01/2012 à 18:42
Signaler
Pour nous illustrer la bonne santé des SCOP l'auteur de l'article compare le nombre de création de sociétés, avec le CA de SCOP, chapeau l'artiste...Comme je suis sympa j'ai tapé "CA CAC40" dans un moteur de recherche et j'ai trouvé ça sur Le Monde: ...

à écrit le 17/01/2012 à 12:37
Signaler
La france des socialistes sait créer du nombre. Sait elle créer de la valeur? Combien de scop bidons, considérablement aidées artificiellement, ont échouées? Vous rappellez vous du chantier naval de Marseille repris en scop avec un financement cauti...

le 17/01/2012 à 14:16
Signaler
Certes, Fictraden. Vous semblez rejeter tout et son contraire. Tout comme la "naïveté" du "communisme" chinois. Et vous sauriez nous expliquer quelques courants de développement, hormis la critique..??

le 21/01/2012 à 19:41
Signaler
Fitraden,oui vous avez entièrement raison, au départ c'est l'entente puis c'est comme la CAMIF ! Personnellement j'ai été plumée pour leur venir en aide de 4 500 euros j'étais là depuis 30 ans... multipliez l'arnaque sur quelques centaines de person...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.