Le PS se mobilise contre la "TVA Sarkozy"

A deux jours de la présentation du collectif budgétaire prévoyant une hausse de 1,6 point du taux de TVA, le PS lance une campagne auprès du public pour dénoncer une mesure qui va peser sur le pouvoir d'achat.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Une partie de poker, puis une roulette... Le clip du parti socialiste (visible sur le site du parti) contre l'instauration d'une TVA  "sociale" est  "soft" sur la forme mais radical sur le fond. Deux jours avant la présentation en conseil des ministres du collectif budgétaire exceptionnel prévoyant, notamment, une hausse de 1,6 point du taux "normal" (19,6%) de TVA qui serait porté à 21,2% dès le 1er octobre, le Parti socialiste a annoncé lundi le lancement d'une "campagne pédagogique contre ce qu'il appelle déjà la "TVA Sarkozy". Outre un clip, donc, cette campagne se manifestera aussi par la distribution d'un tract tiré à plus de cinq millions d'exemplaires.
Cette mobilisation du PS tend à dire que la "TVA Sarkozy , c'est faire payer à l'ensemble des Français les cadeaux qui ont été faits à quelques-uns pour quelques-uns", a déclaré devant la presse le sénateur PS David Assouline, secrétaire national en charge de la communication et de la mobilisation. Pour l'UMP et Nicolas Sarkozy, à l'inverse, le dispositif consiste à alléger la coût du travail - et donc favoriserait l'emploi et la compétitivité - en basculant 13 milliards de cotisations patronales dédiées à la branche famille sur la consommation.
"Ce qui est clair, c'est que l'augmentation de la TVA portera à la fois sur toute une série de dépenses, qui sont les dépenses ordinaires des ménages (...), ce qui amènera à ce qu'un ménage moyen ait une perte de pouvoir d'achat qui est indiscutable", a renchéri le porte-parole du PS Benoît Hamon. Et d'ajouter : « Tous les exemples que l'on peut prendre en Angleterre, en Allemagne comme en France montrent qu'une augmentation de la TVA se traduit par une perte de pouvoir d'achat".
Pour sa part, David Assouline a calculé que cette hausse de la TVA représenterait "une réduction du pouvoir d'achat par foyer de 300 euros et une attaque encore sans précédent qui touche les classes moyennes et populaires, ainsi que l'ensemble des Français".... Sans que l'on sache d'où venait la précision de ce calcul.
François Hollande, s'il était élu président de la République en mai prochain, s'est déjà engagé à ne pas appliquer cette hausse de la TVA.
De leur côté, les organisations syndicales ont décidé de se rencontrer jeudi au siège de la CGT à Montreuil pour décider d'actions communes contre la hausse de la TVA et l'instauration des "accords de compétitivité". La journée d'action devrait avoir lieu le 29 février, jour choisi par la Confédération européenne des syndicats (CES) pour manifester contre l'austérité dans tous les pays européens.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 14
à écrit le 07/02/2012 à 16:29
Signaler
Ne pas oublier que F BAYROU préconise aussi une hausse de TVA de 2 points, certes pour réduire la dette mais cette hausse là se répercuterait à 100% dans le portefeuille du consommateur alors que la TVA SOC de NS n'entrainera qu'une hausse minime à l...

à écrit le 07/02/2012 à 16:12
Signaler
la statégie de la gauche et de son roquet et claire: pas de TVA SOC qui risquerait de réduire le nombre de chômeurs et donc de toucher à sa clientèle électorale d'où pour eux la nécessité d'engranger aussi le maximum d'immigrés pour augmenter le nom...

à écrit le 06/02/2012 à 20:57
Signaler
Ne pas oublier qu'il n'y a qu'une loi et qu'une seule qui régule l'économie de marché, et tout le monde la connait cette loi sans même avoir besoin de l'apprendre, cette loi que tout le monde utilise à son profit c'est:......LA CONCURRENCE. Prétendre...

à écrit le 06/02/2012 à 19:56
Signaler
La TVA sociale, en étant accompagnée d'une baisse des charges salariales, cherche à accroître la compétitivité du travail et donc des produits fabriqués en France. L'idée est qu'en diminuant le coût du travail, le jeu de la concurrence fera baisser l...

à écrit le 06/02/2012 à 18:09
Signaler
La baisse en soi des charges sociales n'est pas une mauvaise chose mais elle devrait être compensée par une baisse des dépenses publiques et non par un impôt..C'est tout simple.N'est ce pas M.Sarkozy?

à écrit le 06/02/2012 à 17:35
Signaler
Le taux normal de TVA (les 19.6 devenant 21.2 %) s'applique à de nombreux biens (énergie, logement neuf,...) et surtout services (télécommunications, péages, réparations automobiles,...) nullement soumis à la concurrence étrangère et qui, pire, sont ...

à écrit le 06/02/2012 à 17:14
Signaler
Cette hausse de la TVA s'applique notamment au gaz, électricité, carburant. Comment pour prétendre qu'elle n'aura pas d'incidence sur le pouvoir d'achat?. Les gains de compétitivité sont infinitésimaux à l?égard de la surévaluation de l'euro (30%) et...

à écrit le 06/02/2012 à 17:13
Signaler
la tva sociale est un cadeau aux patrons. On a déjà eu le coup avec la suppression de la patente, qui devait améliorer la compétitivité, d'où baisser les prix... on a rien vu venir...

à écrit le 06/02/2012 à 17:11
Signaler
Au fait Hollande qui se targue d'avoir travaillé à la "Cour des comptes" n'y a été en fait que 2 MOIS !!! En qualité de stagiaire? ce qui expliquerait son approche économique !!

à écrit le 06/02/2012 à 16:50
Signaler
Hollande est un enarque qui ne connait rien à l'économie, il n'a pas compris qu'en augmentant la TVA les entreprises pourront abaisser le cout du travail avoir la compétitivité et ainsi plus de travail et embaucher. Le but étant de donner du travail....

le 07/02/2012 à 13:13
Signaler
faudrait avant de donner son avis aller à l'école ou entreprendre pour s'abstenir de dire des conneries... : Il n' y a aucun rapport entre la TVA et le cout du travail ::)) vous êtes un comique...

à écrit le 06/02/2012 à 16:47
Signaler
La dette sera telle que Hollande nous raconte des mensonges, il ne pourra revenir sur la TVA sociale, sans compter l'augmentation des impots de la classe moyenne, afin de faire encore plus de social, et toujours des dépenses supplémentaires. Les fra...

à écrit le 06/02/2012 à 16:25
Signaler
on a de la morale nous

le 06/02/2012 à 16:46
Signaler
et les chomeurs, on s'en fout, nous on est fonctionnaires !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.