Limitation des salaires : les patrons en poste n'y couperont pas

 |  | 186 mots
Lecture 1 min.
Henri Proglio, président-directeur général d'EDF / Copyright Reuters
Henri Proglio, président-directeur général d'EDF / Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
L'écart salarial réduit à une fourchette de 1 à 20 dans les entreprises publiques s'appliquera "y compris aux contrats en cours", a annoncé Jean-Marc Ayrault. Une décision qui va à l'encontre de ce qui avait été dit durant la campagne.

Les patrons déjà sous contrat et percevant un salaire plus de 20 fois supérieur à la rémunération la plus faible dans les entreprises publiques n'échapperont pas à une baisse de leur rémunération. C'est ce qu'a annoncé le Premier ministre Jean-Marc Ayrault dans une interview à lexpress.fr. "Je crois au patriotisme des dirigeants, qui peuvent comprendre que la crise suppose l'exemplarité des élites politiques et économiques", a-t-il répondu alors qu'il était interrogé sur sa volonté de l'appliquer aux patrons en place. "Cette fourchette s'appliquera donc, y compris aux contrats en cours", a-t-il déclaré.

Or, durant la campagne, Michel Sapin, aujourd'hui ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social, avait déclaré que les patrons en poste ne seraient pas concernés par l'application de cette mesure phare du programme socialiste. "Les Français ont voté le 6 mai et les chefs d'entreprise sont respectueux du suffrage universel. La rémunération du président de la République, du Premier ministre et des ministres a été abaissée. Cela a été notre première décision." a insisté le Premier ministre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2012 à 1:48 :
Plus ça change, plus c'est pareil ! Lorsque la gauche a voulu trouver des dirigeants pour les entreprises nationalisées en 1981, elle a dû pratiquer les prix du marché, faute de volontaires valables pour des salaires maigrichons. Trente ans plus tard, on rejoue le même film qui aura la même fin. Que ne faut-il pas faire pour faire plaisir au gentil peuple de gauche, gentil mais un peu simplet !
a écrit le 30/05/2012 à 17:25 :
Ok le jour quand les smicards créeront de l'emploi ou des entreprises...
a écrit le 30/05/2012 à 16:32 :
On annonce déjà des départs de hauts revenus vers les US ; n'est-ce pas en relation avec l'imposition à 75% ?,,?
Réponse de le 30/05/2012 à 21:37 :

cela libere des postes .. les postulants sont nombreux et competant
a écrit le 30/05/2012 à 11:29 :
Modification unilatérale du contrat, il faudra donc l'accord des intéressés pour réduire leur rémunération
Réponse de le 30/05/2012 à 19:11 :
A t on eu de tels égards ou atermoiements pour les modifications unilaterales des contrats de travail des salariés lors de ma modification du régime des retraites ???????????
a écrit le 30/05/2012 à 11:12 :
ne serait ce pas le premier pas comme en grece ou en espagne de la baisse des salaires généralisée à tout le monde. Réflechissez bien avant de voter les 10 et 17 juin
Réponse de le 30/05/2012 à 18:14 :
Cela ,est tristement annonciateur d'un avenir désenchanteur ...
Réponse de le 30/05/2012 à 21:48 :

pas de pitie apres 5 annees de gabgi destructrice...ils doivent se mettre en veilleuse..ignore du peuple et remercie par vote sanction
a écrit le 30/05/2012 à 10:49 :
Tres curieux de voir comment ils vont imposer ca (impossible de modifier le contrat sauf accord explicite du dirigeant... Ou bien il faut le limoger et reproposer un nouveau contrat, et dans ce cas indemnites de depart...). Sans compter qu'il va falloir reajuster toute l'echelle hierarchique (sans cela, les N-1 qui gagnait 20% de moins que le dirigeant, vont soudain gagner autant ou plus... idem pour les N-2, N-3...). Bref, on va bien rigoler...
Réponse de le 30/05/2012 à 16:11 :
Oui ca va etre drolement interessant a suivre. En logique, il va falloir baisser tous les salaires. Par ailleurs, considerant que dans une grande entreprise il peut y avoir disons 40 niveaux, ca va faire 1/2 salaire minimum en plus par position. Parions que les positions intermediares ne vont pas se bousculer pour prendre plus de responsabilite. Pour sur on va rigoler.
a écrit le 30/05/2012 à 9:33 :
MAis diantre pourquoi 20 fois ? 2 fois suffisent largemetn quand on est patriote ! tout le monde a 2000 par mois !
Réponse de le 30/05/2012 à 10:25 :
Je ne suis pas du tout d'accord avec vous. Pourquoi un ingénieur ou un médecin ayant fait entre 5 et 10 ans d'études et ayant des qualifications et une utilité bien prouvée devraient-ils gagner uniquement 2000?/mois comparé à un man?uvre, un technicien ou encore une infirmière qui gagneraient la même chose pour bien moins d?études et de qualifications ?

Le communisme c'est terminé cous savez (Et à propos cela n'a pas fonctionné) ? Le salaire est aussi en fonction de la rareté des compétences et du savoir faire sur le marché donc plus une personne à des connaissances et un savoir-faire utiles rares et pointues, plus elle est payée.

C'est une question de justice sociale. Et non la justice sociale n'est pas faite que pour ceux tout en bas de l'échelle mais pour tout le peuple français ... .

A moins bien entendu que vous souhaitiez une population de prolétaire se limitant à un simple bac ou un diplôme de technicien supérieur ... . Votre attitude c'est ce que j'appelle l'ambition à 7000 balles ... .

Réponse de le 30/05/2012 à 11:02 :
Ah enfin un qui me comprend. Je me sentais seul
Réponse de le 30/05/2012 à 12:36 :
Marousan a écrit: (avec une rédaction qui lui aurait valu zero à l'école)
"une population de prolétaire se limitant à un simple bac ou un diplôme de technicien supérieur ... . Votre attitude c'est ce que j'appelle l'ambition à 7000 balles ..."
Visiblement la notion de prolétaire lui est complètement inconnue.
Il ferait mieux d'approfondir ses connaissances. Celà lui éviterait d'écrire des inepties "à deux balles"...

A bon entendeur...


Réponse de le 30/05/2012 à 13:23 :
justice sociale en fonction du nombre d'années d'étude...Belle connerie! Certains, même pas bacheliers, risquent leur peau pour un salaire de misère...Justice sociale!
Réponse de le 30/05/2012 à 14:45 :
@Chris : Vous ne m'intimidez pas et la rhétorique ça ne fait sourire que les niais. J'ai pour moi 140 de QI, un diplôme d'ingénieur durement acquis et 15 ans dans l'ingénierie dans diverses entreprises du CAC40 alors vous savez ma vie ne se fait pas sur le site de la tribune et je n'ai rien à vous prouver. Cela étant établit vous vous contentez de m'insulter très poliment mais vous n'argumentez absolument pas vos propos. Quand à mon utilisation du mot prolétaire je ne vous ferais pas l'insulte de vous préciser que c'était uniquement de la provocation.
@emmageo : Qui parle de justice en fonction du nombre d'années d'étude ici à part vous ? Relisez moi et vous comprendrez que je parle de justice sociale pour tous. Tout le monde à 2000? c'est du communisme et rien d'autre. Ensuite effectivement il y a des gens qui ne sont même pas bacheliers c'est leur choix car les études sont gratuites en France j'en suis l'exemple. Je ne dis pas que c'est facile parceque j'en ai fait des petits boulots mais on y arrive. Tout dépend de la volonté de s'en sortir et personnellement j'ai tellement galéré que je me suis promis de faire tout mon possible pour que cela n'arrive plus. Ensuite nous somme tous différent et le monde n'est pas juste sinon ça se saurait. MAIS toute personne NORMALEMENT constituée peut obtenir son BAC c'est juste une question de motivation.
a écrit le 30/05/2012 à 9:25 :
Faux. La rémunération de nos nouveaux dirigeants politiques n'a pas été abaissée...puisqu'ils ne l'avaient encore jamais perçu. Sauf si leur principale ambition électorale était le salaire : dans ce cas, on peut comprendre leur déception et qu'ils ressentent la baisse d'une rémunération qu'ils n'ont cependant jamais eu. Un symbole? Non, de la démagogie.
Réponse de le 30/05/2012 à 17:51 :
D'ailleurs nous verrons si les députés et sénateurs baissent aussi leurs salaires et nombreuses indemnités...Nous verrons jusqu'où peut aller leurs notions de solidarité....
a écrit le 30/05/2012 à 9:06 :
Il aurait mieux valu bloquer le smic et geler les allocations chômage, il faut au contraire montrer l'exemple, les grands patrons sont l'élite qui fait et nourrit la France, je les préfère aux chômeurs paresseux et aux smicards jaloux et médiocres.
Réponse de le 30/05/2012 à 9:58 :
la médiocrité se trouve partout y compris dans ce commentaire basée sur des idées toutes faites et des clichés à 2 balles
Réponse de le 30/05/2012 à 10:35 :
Bonjour,

Bloquer le SMIC n'aura une incidence que sur l'inflation et aucunement sur la dette ou vraiment négligeable surtout que le nombre de smicard ne représente pas plus de 11% à 12 % de la population active française et et pratiquement rien au niveau de la fonction publique qui est plus généreuse que le privé.

Concernant l'allocation chômage votre commentaire est consternant et dénote une profonde méconnaissance des mécanismes d'indemnisations :
Lorsque vous travaillez certains de vos éléments de rémunération sont la retraite et les cotisations sociales dont fait partie la protection sociale donc le chômage.
Il s'agit d'éléments de salaires différés rien de plus.

Donc pourquoi quelqu'un ayant cotisé sur sa fiche de paie pour son chômage et sa retraite devrait se voir opposer une baisse des prestations pour lesquelles il a cotisé ? C'est une imbécilité qui mènerait à l'injustice et au conflit.

Il existe deux solutions :
1 - On ne cotise plus rien et du coup le brut devient le net et à charge de chacun de payer ses charges, de cotiser pour sa retraite, pour sa propre protection sociale etc ... . Un peu comme aux USA.

2 - On continue comme actuellement en éliminant les abus et tricheries et en combattant le travail au noir qui représente 40 milliards de perte pour l'état chaque année ce qui explique bien des déficits ... . Il faudrait également une petite participation pour le régime de santé pour tous les revenus considérés comme normaux. Par exemple une participation de 2-5? par acte pour les pathologies communes (rhumes, dentistes, maladies non létales et non chroniques ...) .

La prochaine fois n'essayez pas de vous improviser économiste vous ne réussirez qu'à répandre des inexactitudes et de fausses solutions.
Réponse de le 30/05/2012 à 10:40 :
Malheureusement il y a un fond de vérité dans la mesure où aujourd'hui je suis dans l'incapacité de recruter un(e) vendeur(se) car les candidats réclament un contrat de 20h leur permettant de toucher certaines allocations (prime pour l'emploi etc.) ce qui leur offre un "salaire" plus important qu'un plein temps... Est-ce normal?
Réponse de le 30/05/2012 à 13:14 :
suis d'accord avec cavaliere:les pauvres et les chomeurs me dégoutent!
Réponse de le 30/05/2012 à 16:32 :
n oubliez pas que dans les "pauvres" , se trouvent des gens handicapés et / ou inaptes au travail ; ceux ci vous dégoutent aussi peut être ? mais dites vous bien que personne n 'est à l'abri d'un accident !!!
Et certains chômeurs, les jeunes notamment, ne demandent qu'à travailler quand on leur en laisse l'opportunité.
Réfléchissez-y !!!
a écrit le 30/05/2012 à 8:41 :
Là encore nos gouvernants ne connaissent ni la loi ni la gestion participative. EDF, Aéroport de Paris et autre entreprises dites publiques ne le sont pas puisqu'elles ont des actionnaires privés. A ma connaissance c'est au conseil d'administration de décider. Enfin ces patrons ont un contrat de travail et seule la négociation est acceptable pour le changer? Si non attention au coût de l'opération!
Réponse de le 30/05/2012 à 10:40 :
Allons soyons sérieux deux minutes. Ces entreprises ont des actionnaires dont l'état qui possède une minorité de blocage qui peut provoquer bien des nuisances.

De plus les actionnaires accueilleront cette nouvelle avec un réel plaisir car cela améliorera le bilan courant de l'année 2012 et donc potentiellement dans les prochaines années leur rémunération en terme de dividende.

Sinon la gestion participative est un mythe utile à la paix sociale c'est comme la démocratie. Le principe de base c'est "cause toujours". La décision appartient TOUJOURS aux actionnaires qui sont les propriétaires du capital et de l'appareil productif, le personnel lui est interchangeable sur une période de temps suffisamment étalée.

C'est pour cela que dans ma vision des choses je ne comprends pas qu'il n'y ait pas plus de SCOPE en France. C'est bizarre tout cela ... .
Réponse de le 30/05/2012 à 11:00 :
"De plus les actionnaires accueilleront cette nouvelle avec un réel plaisir". En disant cela, vous affirmez donc que les remunerations actuelles des dirigeants (de facon generale) sont surprices par rapport au marche, ce qui semble etonnant. Dans la majorite des cas, si les actionnaires pouvaient moins remunerer leurs administrateurs, ils le feraient (mais cela a un cout d'aller debaucher tel ou tel dirigeant)
Réponse de le 30/05/2012 à 13:17 :
encore une fois un pseudo se revendiquent du libéralisme raconte des conneries.laisser faire les déliquents par soucis de liberté?décidément "liberal"fait plus de mal aux idées libérales que la cgt
a écrit le 30/05/2012 à 8:04 :
Appliquer cela aux personnes en place coutera fort cher : Une rupture unilatérale de contrat se traite aux prudhommes et l'employeur est toujours condamné ! Le vous laisse imaginer les indemnités qu'il faudra que l'état verse !
Réponse de le 30/05/2012 à 10:35 :
Ce n'est pas une rupture de contrat; par ailleurs sachez que l?État en tant qu'employeur se permet beaucoup de libertés: (truc et astuce pour plus tard) un grand nombre d'enseignant ne sont pas payés de septembre à janvier (typiquement changement d'académie, de statuts ...) et pourtant il n'y a jamais eu de condamnation de l?État pour ça... Je ne parle pas des heures sup. non payées dans la police, les prud'hommes n'existe pas pour les fonctionnaires, il n'y a pas de médecine du travail pour l'E.N.... Contrairement à une légende urbaine l?État n'est pas forcément un employeur remarquable
a écrit le 30/05/2012 à 0:19 :
Pourquoi est-ce qu'il faudrait niveler par le bas? De quel droit? C'est à celui qui a le plus petit salaire de se former, de se battre et d'aller de l'avant pour obtenir d'avantage!!! C'est comme cela que l'on réussit et que l'on créé de la richesse pour son Enterprise et pour soit même. Celui qui n'y arrive pas, ne peut se plaindre et ne vaut pas la peine d'être aidé ou d'être augmenté.
Réponse de le 30/05/2012 à 7:38 :
Je ne suis pas socialiste et ne le serais jamais ! mais approuver le salaire de PROGLIO par exemple tu vas fort ! que fait il ? il est dans un marché captif ! EDF sans dirigeant ferait comme la Belgique celà marcherait probablement MIEUX ! Qu'il perçoive 5 à 6000 ? et il serait bien payé sans parachute doré ni stocks options !!!
Réponse de le 30/05/2012 à 9:42 :
Si tu crois encore qu'EDF ne fait de l'électricité qu'en France, tu ferais bien de te renseigner. Et si tu crois encore qu'EDF a le monopole de l'électricité en France, tu ferais là aussi bien d'ouvrir les yeux. EDF est une entreprise comme les autres qui sera enterrée dans 10 ans si rien n'est fait.
Réponse de le 30/05/2012 à 13:19 :
tiens tu as raison ,je vais m'abonner a une société d'electricité allemande pou tester!et effectivement,edf a investi n'importe comment a l'etranger et ce sont les français qui bouchent les trous avec leurs factures edf
a écrit le 30/05/2012 à 0:18 :
Pourquoi est-ce qu'il faudra niveler par le bas? De quel droit? C'est à celui qui a le plus petit salaire de se former, de se battre et d'aller de l'avant pour obtenir d'avantage!!! C'est comme cela que l'on réussit et que l'on créer de la richesse pour son enterprise et soit même. Celui qui n'y arrive pas, n'a pas à se plaindre et ne vaut pas la peine d'être aidé ou augmenter.
a écrit le 29/05/2012 à 18:22 :
et les animateurs/présentateurs tv du service publique ?
Réponse de le 29/05/2012 à 18:43 :
Jules Tétard ne va quand même pas flinguer ses second couteaux ?? Comment pensez vous qu?il a pu faire un score de 52 % avec tant de jugements négatifs sur son compte de la part de ses camarades ?
a écrit le 29/05/2012 à 18:22 :
Voilà une excellente initiative qui va permettre de justifier l'écrasement de la grille salariale dans la fonction publique et dans les entreprises publiques. Il est malin le Flanby : avec cette mesure purement symbolique, il va réussir à faire baisser significativement les dépenses publiques. On ne lui demande pas autre chose, d'ailleurs...
Réponse de le 29/05/2012 à 20:30 :
Tres juste mais le revers de la medaille est que tous ces cadres sup et autres patrons, cervaux etc vont filler de suite a l etranger...
Réponse de le 29/05/2012 à 21:14 :
Va falloir apprendre les langues orientales car en Europe ça craint pour nos petits génies des entreprises publiques ...
Réponse de le 29/05/2012 à 21:58 :
@spaghetti splash : voilà encore un mythe bien entretenu par certains ! Non, personne ne réclame ces gens à l'étranger, personne.
Réponse de le 29/05/2012 à 22:08 :
pour eux seconde langue vivante c'etait le breton ...
Réponse de le 30/05/2012 à 7:39 :
Bonne nouvelle pour toutes ces entreprises chinoises, coréennes et allemandes qui vont enfin pouvoir recruter des patrons parlant parfaitement le français.
Réponse de le 30/05/2012 à 7:44 :
Exact. J'ai jamais vu des japonais, américains ou allemands venir chercher des patrons français!
Réponse de le 30/05/2012 à 9:36 :
Surtout des fonctionnaires qui dirigent des monopoles publics... Sont pas fous !
a écrit le 29/05/2012 à 17:16 :
A tous les Hollandistes refoulés: combien gagnent tous ces clowns qui remuent des fesses à la Bastille ou dans vos meetings et qui très souvent sont domiciliés fiscalement à l'étranger ? un peu plus qu'un gugusse sur son poteau électrique en pleine cambrousse et au froid, comme dirait l'un d'entre vous, alors le changement ? c'est pour quand ?
Réponse de le 29/05/2012 à 22:08 :
il faut avouer que ca fait meme pas un mois qu'il est elu ...
apres sous sarko ct pas mieux , y'a des paradis fiscaux qui ont des passes droits et on fait semblant de s'attaquer a d'autres ...
tout ceux de droite qui sont passés ont des histoires de sous ...
c'est pas mieux et pour l'instant il fait pas pire ...
a écrit le 29/05/2012 à 16:31 :
Il y a des procès en vue pour rupture unilatérale de contrats synallagmatiques :-) mais quand on regarde plus loin, on constate une fois de plus le mépris des politiques pour les autres une fois élus !!!
a écrit le 29/05/2012 à 16:24 :
Nos meilleurs dirigeants et ingenieurs (nucleaire, defense, electronique, etc.) vont partir. La revolution culturelle est en marche.
Réponse de le 29/05/2012 à 19:04 :
Vous en connaissez beaucoup des ingénieurs à 24.000 euros par mois ?
Moi peu et pourtant j'en fréquente quelques uns, notamment dans le nucléaire (je ne vous parle pas des stratèges de bacs à sable qui ont joué au mécano chez un grand groupe international dont le nom commence par un A)
Des ''cerveaux'' ?
Qu'ils partent à l'étranger, personne n'en veut !
Réponse de le 30/05/2012 à 12:53 :
D'accord avec Henri.
Je connais aussi le nucléaire. Avant le A dirigigé par A, c'était le F dirigé par L

D'autre part les cerveaux recherchés outre Atlantique sont maintenant d'Afrique du Nord et d'Afrique sub Saharienne.
Eh oui... les temps changent...
a écrit le 29/05/2012 à 16:21 :
Mais pourquoi appeler ''patrons'' des hauts fonctionnaires ?
L'exception française dans toute sa splendeur.
PS : franchement s'ils ne sont pas contents, qu'ils partent à l'étranger ...où personne ne les attend !
Réponse de le 29/05/2012 à 22:09 :
enfinn !!! ... +++++ 1000
a écrit le 29/05/2012 à 16:19 :
Cet écart de 1 à 20 sera certes difficile à établir ! on peut rêver .
a écrit le 29/05/2012 à 16:03 :
Qui se soucie des bas salaires?
L'essentiel est de faire des profits, et de ne pas payer d'impots!
Il y a les maîtres et les esclaves!
Réponse de le 29/05/2012 à 16:26 :
@Cynique: pas si cynique que cela étant donné que c'est la manière dont le monde fonctionne :-) et s'il n'y avait pas de chômeurs, il faudrait inventer le concept disent-ils :-)
a écrit le 29/05/2012 à 15:39 :
Le patron n'a qu'a virer les plus bas salaires...
Ceux qui étaient indispensables au bon fonctionnement de l'entreprise retravailleront sous forme de contrat via une société de service.
L?écart de 1 à 20 sera ainsi respecté mais précarisera un peu plus les bas salaires soit exactement l'effet inverse de celui espéré...
Il n'y a pas a dire, une mesure mal pensée est vraiment cynique...
Réponse de le 30/05/2012 à 10:52 :
Bonjour,

Les conditions de licenciement en France ne sont pas si simples. Tout licenciement doit-être justifié.

Il sera bien plus simple pour certains employeurs de recourir à deux artifices :
1 - augmentation des plus bas salaires de l'entreprise et montée en compétence pour préserver les plus hauts salaires.
2 - Utilisation de contrats précaires d?intérim et de sociétés de services pour les très bas salaires et les tâches ingrates.

Donc il y aura bien une précarisation des plus bas salaires qui se retrouveront à travailler dans des entreprises de secondes zones sans aucune possibilité d'évolution à court terme.
a écrit le 29/05/2012 à 15:28 :
Bravo, l'échelle des salaires et du' tout pognon' est démesurée sur la planète, la France doit montrer l'exemple !!!! et si ces grands patrons irremplaçables souvent âgés veulent partir des jeunes diplômés pourront faire l'affaire...
Réponse de le 29/05/2012 à 15:34 :
En plus de la limitation, il faut interdire les cumuls patrons et cadres / Administrateurs co-sanguins des autres groupes industriels.
Réponse de le 29/05/2012 à 15:38 :
On a failli oublier que le monde entier a les yeux braqués sur la France et jalouse sa fabuleuse organisation bureaucratique ou sa légendaire efficacité économique et sociale, désespérant de pouvoir les copier un jour. La France, ce modèle (de bêtise) souvent imité mais jamais égalé : il suffit de voir les étudiants québécois pour s'en rendre compte.
Réponse de le 29/05/2012 à 16:08 :
La France ce n'est pas la Corée du nord et le tout libéral où le laisser faire a démontré son incapacité à améliorer le niveau de vie général de la population ..
Réponse de le 29/05/2012 à 16:27 :
@D;accord: il y a en effet problème à payer des salires de types qui travaillent dans plusieurs entreprises à la fois. Comment peut-on être au four et au moulin en même temps ???
Réponse de le 29/05/2012 à 18:18 :
Surtout en France, avec ses 57% de dépenses publiques : hou le vilain pays ultralibéral !
Réponse de le 29/05/2012 à 22:11 :
pour rebondir sur ce que dit patrickb, en plus ils touchent des primes de jetons de presence, mais d'ou t'as une prime parce que tu es present a ton travail ... surtout pour les patrons qui sont salariés et non proprietaires car actionnaires .. .. ..
Réponse de le 29/05/2012 à 22:40 :
@ alamode : le pays est tellement interventionniste et régulateur de liberté que je ne vois pas où vous voyez du libéralisme en France !
Réponse de le 29/05/2012 à 23:40 :
Eh, un pas de plus vers le communisme. Les pays de l?ex bloc de l?Est sont plus libérales que la France.
Réponse de le 30/05/2012 à 11:04 :
Pour ceux qui pensent au communisme je préciserais que même les USA ont limité les salaires de leur hauts fonctionnaires pour faire des économies sur le budget fédéral.

D'autre part lorsqu'on parle de libéralisme on parle de liberté d'entreprendre. On entend par là pas d'entrave gouvernementale à la création d'entreprise et c'est le cas en France.

Sinon posséder plusieurs entreprises est un droit et on a aussi le droit de réussir et de se planter. Autre chose on ne va pas en prison en France pour dette contrairement aux USA.

En dernier lieu je suis fatigué de voir autant de gens se plaindre en métropole, si vous n'êtes pas content prenez vous en charge au lieu de tout attendre de votre patron. Car lui il est clairement là pour faire tourner une affaire et non pour s?occuper des pipi/caca de tout un chacun. Et bien souvent c'est les économies d'une vie entière qui sont placées dans une entreprise pour la créer. A bon entendeur ... .

Allez dans le reste du monde et on en reparle. Vous constaterez qu'en métropole les salariés sont pas trop mal. Mais un patron ne peut être responsable du fait qu'un salarié n'a pas fait d'étude. De la même manière que pour augmenter beaucoup un salarié il faut qu'il rapporte beaucoup.

On vit dans un monde est régit par ces règles économiques, ça ne me plait pas mais je fais avec car je ne suis pas Don Quichotte. Les choses changeront mais après l'effondrement économique de type capitaliste qui est une aberration qui reproduit le déterminisme social au profit d'une toute petite élite malsaine en attendant il faut bien payer son loyer et sa nourriture donc arrêtons de râler pour tout et pour rien et avançons ... .
a écrit le 29/05/2012 à 15:22 :
Il y a très peu de grands patrons qui méritent ce nom. La plupart ne sont que des copains et des hommes de réseaux. Une grande entreprise industrielle comme EDF par exemple ne devrait pas être dirigée par un homme comme Henri Proglio mais par un ingénieur de haut niveau comme Louis Gallois par exemple.
Réponse de le 29/05/2012 à 15:35 :
Voilà une bonne explication de la réalité. Les patrons auto-proclameurs de leurs petites vertus n'ont qu'à rester couché.
Réponse de le 29/05/2012 à 16:18 :
Vous avez raison. Il suffit de lire l'article du jour sur le génial projet de réacteur "low cost" franco-chinois lancé par M. Henri Proglio pour mesurer l'importance des dégâts causés non seulement à l'entreprise EDF mais à toute la filière nucléaire. Après cela, il n'y a plus beaucoup de question à se poser sur les raisons de la réussite industrielle de l'Allemagne, pays où les postes stratégiques sont attribués à des dirigeants disposant de réelles compétences et de ce fait souvent issus de l'entreprise.
Réponse de le 29/05/2012 à 22:12 :
il suffit de regarder dans nos entreprises !!!! lol
a écrit le 29/05/2012 à 15:18 :
C'est trop injuste ! Un écart de 1 à 1 serait parfaitement justifié. Ce gouvernement mène une infâme politique ultralibérale, quand même ! Indiniaisez-vous !
a écrit le 29/05/2012 à 15:16 :
ha ha ha!pathétique les premiers pas de la gauche caviar.effectivement ,il est urgent de s'attaquer aux patrons du privé plutot qu'aux dockers cgt qui se mettent au travail de temps en temps .heureusement,d'ici une quinzaine l'excellent copé sera en mesure d'appaiser le pays
Réponse de le 29/05/2012 à 15:37 :
L'officine UMP est en déroute. 10 ans de dégâts des Ministres Raffarin, DeVillepin et Fillon brouillon ont éffondré l'économie française.
Réponse de le 30/05/2012 à 9:34 :
@umpofficine ou i c'est surement pour ça que l'ocde veint de revoir a la hausse les previsions de croissance pour la france alors que l'europ entiere est en mechante recession. niveau eco=zero à gauche, ça fait pitié
a écrit le 29/05/2012 à 14:59 :
J'apprends à l'instant (dépêche AFP) que le nouveau directeur d'Areva est titulaire d'un BEP dactylo-comptable. Le changement, c'est maintenant !
Réponse de le 31/05/2012 à 2:02 :
Normal, c'est tout ce qu'ils ont pu trouver pour le salaire proposé.
a écrit le 29/05/2012 à 14:54 :
avec la hausse du smig les employés PDG devraient être augmentés. De toute façon on ne leur demande pas d'améliorer la gestion mais de créer toujours plus d'emploi.la productivité c'est pour les autres.
a écrit le 29/05/2012 à 14:44 :
On entend dire que l?ascenseur social est en panne en France: les enfants de pauvres qui ont des aspirations ont du mal à les réaliser! A force de pointer du doigt les "riches" on va leur faire passer toute envie de prendre l?ascenseur à ces bambins!
Il y a une différence entre "résoudre" et "éliminer" un problème!
Réponse de le 29/05/2012 à 15:01 :
"unkbenz" votre propos est dérisoire. 20 fois le plus petit salaire de l'entreprise, cela fait déjà un sacré ascensseur social.
Réponse de le 29/05/2012 à 15:20 :
Il a besoin d'une sacré révision, l'ascenSSeur social ! En attendant, merci de prendre l'escalier !
Réponse de le 29/05/2012 à 15:27 :
Mon fils, aie des aspirations mais pas au delà du 20ème étage!
a écrit le 29/05/2012 à 14:28 :
Quelle mesure stupide et irréfléchie... La jalousie de ce qui défendent cette d'idée nous mènera à notre perte ! De vrai compétence, ça se paye au prix fort même si ça ne plait pas aux envieux. Pensez vous vraiment qu'un patron capable de redresser un gros groupe en phase de dépôt de bilan se paye au prix "discount" ?? Imaginez LaPoste en pleine faillite avec le nombre d'emploi supprimés que cela provoquerai... On mets un pauvre gus dont personne n'a voulu dans le privé pour redresser la barre. Résultat, LaPoste coule, l'Etat paye, nous payons... Quelle bonne idée !! Vous serez les premiers à vous en plaindre et crier aux scandales à ce moment là... Pauvre France, vraiment...
Réponse de le 29/05/2012 à 15:33 :
Justement : cette décision est une excellente nouvelle. Elle va provoquer plein de faillites et permettre de passer au kärcher le secteur public pléthorique. Il suffit d'être patient.
Réponse de le 30/05/2012 à 1:04 :
Pas bête...
Réponse de le 30/05/2012 à 11:18 :
Parce qu'un salaire de 20 fois supérieur à un employé est un salaire discount J? Dites ça à un smicard. Lamentable !
a écrit le 29/05/2012 à 14:27 :
M. Hollande doit en grande partie sa rémunération à M. Sarkozy, c'est un comble !
(100 % - 30 %). Pourquoi n'est-il pas revenu à la situation d'avant 2007 ? Il trouve donc normal de gagner autant que son premier ministre ! Donc toutes les critiques à l'égard de M. Sarkozy concernant l'augmentation de son salaire était pure hypocrisie. Quelle personne accepterait de gagner moins que celui qui est sous ses ordres ? Certainement pas ceux qui lui ont reproché d'avoir aligné son traitement sur celui de son premier ministre !
a écrit le 29/05/2012 à 14:22 :
Les salaires des ministres ont baissé, mais augmentation des avantages, demandez leur combien leur couteront des soins dentaires par exemple
Réponse de le 29/05/2012 à 15:23 :
Enfin, ils ont une dentition de requin à ce niveau et les dents repoussent nul besoin de dentiste......
a écrit le 29/05/2012 à 14:20 :
Avant fin juin F.Hollande président va par décret prendre quelques mesures: Baisse du salaire du chef de l'état de 30% ce qui lui fera encore bien plus que ses indemnités d'élu locale. Départ à la retraite à 60 ans pour ceux ayant commencer à travailler à 18 ans et ayant cotisé 41 ans, cotisé ou validé ? Ramener le rapport de 1 à 20 le salaire dans les entreprises publiques . Un exemple: si le salaire le plus bas à EDF est le SMIC, son dirigeant sera rémunéré à environ 20000? net par mois, pour gérer le premier producteure mondiale d'électricité, et 160000 salariés, alors que quelques "potiches" des chaines de TV du service publique ont une rémunération de 40 à 70 fois ce même SMIC pour....lire un prompteur
Réponse de le 29/05/2012 à 14:34 :
Augmenter le salaire des petits, poserais de gros problèmes de budget. Tandis que baisser celui des Grd Patron du PUBLIC est au minimum la moindre des choses. Car non seulement ce sont nos impôts qui les payes, mais en plus il n'ont rien créer dans cette entreprise. Ce sont des personnes qui ont été élu par un pouvoir afin de gérer une équipe dans une société d'états. Ils n'ont pas le même mérite qu'un créateur d'entreprise qui s'enrichie par sa propre création !
Réponse de le 29/05/2012 à 14:57 :
parce que 20000? n'est pas un bon salaire? parce que vous croyez que le smicard, qui prend des risques avec sa santé (sur les pylônes, dans les centrales..), est moins méritant que le grand patron, que son travail est moins dur? je suis sûre et certaine que ceux qui défendent les gens bien placés économiquement ce sont des personnes qui n'ont jamais donné de leur sueur pour obtenir leur poste. travaillez donc un peu pour de vrai, taper un rapport ça n'a jamais filé une lombalgie, assister à une réunion ça ne coupe pas un membre comme une presse, avoir rendez-vous avec des partenaires financiers ça n'accroit pas les risques de cancer. où est le risque dans leur métier, quand se mettent-ils vraiment en jeu? et je ne parle pas d'argent, parce qu'un procès bidon après un gros détournement d'argent ça n'a aucune valeur, ils ne font pas de prison, ne sont jamais inquiétés, leur vie continue toujours sans embrouille.
Réponse de le 29/05/2012 à 15:24 :
La valeur d'un travail n'a rien à voir avec sa pénibilité, sa dureté ou même sa dangerosité. Creuser des trous pour les reboucher le lendemain est très fatiguant mais ça ne sert à rien. La sueur, en soi, ne vaut rien. Oubliez cette logique marxiste passéiste qui n'a jamais réussi à décrire le monde réel !
Réponse de le 30/05/2012 à 11:14 :
Creuser des trous pour les reboucher ne sert à rien ? Alors on est vraiment cons de le faire. Et les plus cons sont ces patrons qui nous demandent de le faire, alors. Donc un ouvrier a un travail sans valeur à vous écouter. Encore un patron qui se prend pour le nombril du monde.
Réponse de le 30/05/2012 à 14:59 :
@Alexia : Les techniciens qui sont sur les pylones et dans les centrales ne gagnent pas le SMIC je vous rassure.
Si on vous écoute toute la population française est au SMIC. D'après l'observatoire des salaires les salariées au SMIC représentes entre 11% et 12 de la population active (pas de la population réelle hein ?).
Ensuite je suis d'accord 20.000?/mois pour un patron c'est amplement suffisant.
a écrit le 29/05/2012 à 14:13 :
Et si on appliquait ça aux joueurs de foot ? J'aimerais bien connaitre la différence de salaire entre celui qui tond la pelouse et un joueur de foot bien placé ... on est très loin des 1 à 20 ....
Réponse de le 29/05/2012 à 14:31 :
il ne faut pas confondre public et prive
a écrit le 29/05/2012 à 14:08 :
ce qui est rigolo (ou pas) c'est que tous le monde dit "on va baisser les salaires des patrons". on pourrait simplement augmenter le niveau 1 de l'échelle, histoire de donner aux travailleurs le droit à une vie décente. mais forcément le travail du petit salarié n'est que rarement reconnu à sa juste valeur, car certes sans le patron pas d'entreprise, mais sans employé pas de marchandise à vendre! de plus les patrons ne le sont pas devenus au mérite, mais parce qu'ils sont des descendants de familles plus ou moins issue de la bourgeoisie ou noblesse et que leur place leur a été trouvé par leur(s) réseau(x).
Réponse de le 30/05/2012 à 15:04 :
Bonjour,

Certes vous avez en partie raison. Mais de plus en plus de patron trouvent des moyens de n'employer que des prestataires ou d'automatiser pour avoir un minimum de salarié. C'est une tendance lourde.
La raison pour laquelle le point de niveau 1 n'est pas augmenté est par crainte d'inflation des prix alimentaire car à chaque revalorisation du SMIC et du salaire des fonctionnaire la grande distribution ajuste ses prix à la hausse... .
Il n'y a pas de solutions miracles nous sommes dans une époque ou nous sommes en compétition avec des gens plus compétents et moins chers dans le tiers monde seule solution la montée continuelle en compétence comme en Allemagne et au Japon ... . CA fait 15 ans que je bosse et je retourne régulièrement sur les bancs de la fac pour m'améliorer et ne pas être dépassé par le dumping social des patrons qui embauchent dans le tiers monde (ce que d'ailleurs je trouve aberrant). Ça marche mais c'est usant.
Réponse de le 31/05/2012 à 2:13 :
@Alexia, un exemple, Henri Proglio. Ses parents faisaient les marchés d'Antibes. C'est cela la bourgeoisie ou la noblesse ? Il a quand même fait de Veolia la première entreprise mondiale dans le secteur. Vous en auriez été capable ? Combien a-t-il rapporté à notre pays ?
Il faudrait arrêter de vouloir faire la révolution tous les quatre matins. Vous parlez de vie décente. Vous oseriez comparer votre vie à celle des 3/4 des habitants de cette planète ? Le simple fait d'être soignée lorsque vous êtes malade devrait vous rendre un peu moins inconsciente des privilèges dont vous bénéficiez par rapport aux 6 milliards d'habitants de la terre.
Réponse de le 31/05/2012 à 11:57 :
@ovni92 : et oui les commerçants sont déjà dans une classe sociale meilleure que celle des ouvriers, c'est de la petite bourgeoisie. ils auraient été les producteurs de ces légumes, je ne dis pas, ils n'auraient certainement pas eu les moyens de payer HEC à leur fils. de plus quels étaient les biens de ses grands-parents? quels apports du côté de sa femme? et oui, n'oublions pas l'héritage...
quand à ce qu?il a rapporté à a france, je ne sais pas je n?ai pas vu ses fiches d?impôts. êtes-vous sûr qu?il a bien tout déclaré?
pour une vie décente en france (le sujet de cet article n?était pas la globalité de la planète), je parle d'accès à a propriété en premier lieu, chose qui devrait un droit et non un luxe. en dessous de 3400? par mois il est quasi impossible d?accéder à la propriété (dixit le président de la fnaim il me semble). bien plus que 2 smic. voilà ce que j'avais plus ou moins à vous répondre.
a écrit le 29/05/2012 à 14:06 :
Moins de salaire, donc ils paieront moins d'impôts?
a écrit le 29/05/2012 à 14:06 :
Je suis de droite, ancien patron d'une PME de 34 personnes et je trouve celà très bien !
Une des rares mesures pronée par Mélenchon que je n'ai jamais critiqué.

Réponse de le 29/05/2012 à 15:26 :
Le nouveau slogan de l'ultragauche : les patrons-voyous unis avec Mélenchon ! Union, action avec Mélenchon !
a écrit le 29/05/2012 à 14:03 :
...Haha sauf que a ce jour l ecart est de 1 a 500 ou de 1 a 1000. Donc on aura que des MAUVAIS grands patrons. Ca commence bien ce gouvernement. On a pas fini de payer leurs conneries pluis tard. quand tous nos cerveaux seront partis ailleurs...
Réponse de le 29/05/2012 à 14:20 :
Parce que vous les trouvez bons les "grands" patrons? Ceux qui font tourner la France, c'est les patrons qui s'arrachent dans les PME avec leurs employés, pas les planqués du CAC40. Et s'ils veulent partir, qu'ils partent, y'a tout un tas de jeunes cerveaux, très bons, avec l'envie de rester en France, qui attendent qu'on leur fasse de la place.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:20 :
Pourriez vous me citer des patrons Francais qui dirrigent des grands groupes étrangers? Personnellement je n'en connais pas, pourtant l'inverse est vrai.
Des grands patrons qui ont perdu leur postes sont toujours en attente.
Je pense que personne n'ira ailleurs.
Gagner 20 fois plus que le smig, c'est deja pas mal, surtout quand on est pas proprietaire de l'entreprise
Réponse de le 29/05/2012 à 14:27 :
Bien payés mais pas forcement efficaces, regardez l'ancien President d'Air France qui part avec une prime de 400.000 euros.
Réponse de le 29/05/2012 à 15:06 :
Le pire c'est Goshn, Pelata, Tavarez qui ferment les usines françaises et exploitent l'esclavage dans les pays dictatures camouflées. Au maroc, le multiplicateur pour les Goshn Tavarez Pelata et leurs troupes c'est 5 000 000 euro diviés à 1000 euro annuel, celafait 5 000 fois le plus petit salaire.
a écrit le 29/05/2012 à 14:01 :
Aujourd'hui le gouvernement est démagogique et cherche à toucher le coeur des gens en mettant en avant la justice sociale. C'est dangereux car les meilleurs partiront des entreprises publiques pour le privé ou l'étranger ailleurs et resteront les nullos. De plus les nouveaux dirigeants devront être plutôt de gôche, ou de sensibilité de goche. Et puis attention tout le monde est d'accord pour diminuer les revenus de son voisin, mais si le gouvernement décide de baisser les salaires ou les retraites que diront les gens. Attention au double jeu socialiste
Réponse de le 29/05/2012 à 14:28 :
Les nullos ont les a deja au top des entreprises publiques grace au copinage et a la consanguinite des enarques. Donc qu'ils partent oui, ca ne sera pas bien pire
a écrit le 29/05/2012 à 14:00 :
Alors pour le monsieur qui nous parle de Total, jusqu'à preuve du contraire c'est une entreprise privée, donc ça ne peut pas s'appliquer dans ce cas là. On parle ici d'entreprise publique (La Poste et encore je suis pas sûr de moi) et je pense qu'avec la vague de privatisation il n'en reste plus beaucoup en France. Donc pas de coucis pour la fuite des dirigeant à l'étranger.
Réponse de le 31/05/2012 à 2:16 :
On peut donner le cas d'EdF dont le capital est détenu à 98% par l'état et les institutionnels. Et vous appelez cela une privatisation ?
a écrit le 29/05/2012 à 14:00 :
c'est seulement pour les entreprise publique ;-) pour ce qui est dit dans l'article tout au moin ...

Enfin , on vois bien deja depuis son election que F.Hollande detourne toutes les propositions de sa campagne zero militaires en Afganistan a la fin 2012 , loupe ! les salaires pour les nouveaux chef d'entreprises , loupé . L aeroport de NDL , loupé ! ect ...

tous les memes ...
a écrit le 29/05/2012 à 14:00 :
il y a plus de ministres pour le même travail !!!!!!!vos salaires ont baisses normal !!!
a écrit le 29/05/2012 à 13:59 :
Il s'agit du salaire des entreprises publiques (EDF, SNCF...) pas le secteur privé (TOTAL :-))
Réponse de le 29/05/2012 à 15:40 :
Oui, si l'Etat en est l'actionnaire principal, il est normal qu'il dicte les conditions de rémunération.
Réponse de le 31/05/2012 à 2:17 :
Même l'état doit se soumettre au marché du travail. Il ne trouvera pas de dirigeant valable qui accepte d'être sous-payé. C'est le même problème qu'en 1981.
a écrit le 29/05/2012 à 13:59 :
Nous avons atteint les limites de la démagogie : cette mesure va couter beaucoup plus cher que ce qu'elle va rapporter, et Sapin l'a parfaitement compris. Les patrons en poste ont un contrat de travail qui stipule leur rémunération. Chaque clause non respectée vaudra une procédure aux prud'hommes et des indemnités très importantes à verser. On mobilise les tribunaux pour rien, et nos impôts paieront la note. Mais cet entêté de Ayrault préfère se faire passer pour un homme du peuple... Ca fait cher la mesure symbolique.
Réponse de le 30/05/2012 à 11:05 :
Quelles indemnités ? Faut pas rêver, puisque ce sera conforme à la législation.
Réponse de le 30/05/2012 à 12:56 :
quelle legislation? il n'y a pas de retroactivite
a écrit le 29/05/2012 à 13:58 :
Bravo !
C'est ca dont nous avions besoin ! Et de réduire cette fourchette au fur et a mesure.
Bravo pour les syndicats et le front de gauche qui ont lancé cette idée en campagne !
C'est comme ca qu'on créera de l'emploi et qu'on augmentera les salaires.
Car, si le patron ne peut pas gagner plus qu'un certain seuil, alors les excédents de l'entreprises serviront aux salariés.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:26 :
Que c'est beau de rêver.
En admettant que les salaires des patrons baissent, les économies réalisés auront plus de chance de participer à des investissements que de se retrouver diluer dans les salaires des nombreux employés de ces entreprises publiques.
Quand je vois comment on apprend à faire les divisions aux élèves de primaires, je comprends mieux pourquoi ce discours démagogique a autant de d'adeptes.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:28 :
Ah ah! C'est beau de rêver! Même si on reversait les sommes aux employés comme vous avez l'air de le croire, ça ne ferait pas grand chose. Ex: 2.600.000? pour Louis Gallois président de la SNCF. Si on reverse l'intégralité de son salaire aux 175.000 employés, ca ferait 1,2? / mois de plus. Belle avancée sociale!
Réponse de le 29/05/2012 à 21:33 :
Pour augmenter le rapport, il suffit de diminuer les effectifs...
Réponse de le 31/05/2012 à 2:19 :
Il y a de quoi être effaré par la naïveté de certains électeurs. Comment croire à la démocratie !!!
a écrit le 29/05/2012 à 13:58 :
c est marrant durant la campagne on tricotait des tas de solutions et mesures aujourd hui,election passée,on s'amuse à detricoter ce qui etait proposer
a écrit le 29/05/2012 à 13:58 :
Un capitaine ne peut pas donner l'exemple et en appeler au sacrifice en restant planqué derrière des rémunérations indécentes. Oui les dirigeants d'entreprises, dès lors qu'ils ne sont pas propriétaires de leur boite, doivent avoir une rémunération décente au regard de ce que gagnent les autres salariés.
Et puis, 20 fois ce que gagne un salarié de base, c'est déjà pas mal...
Le président de la république, qui a des responsabilités autrement plus importantes que les patrons des plus grandes entreprises, gagne "à peine" 10 fois le smic.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:20 :
Oui mai une boite peut déposer le bilan alors que l'état non!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 29/05/2012 à 15:40 :
Quand un patron est propriétaire de sa boîte et que celle-ci fait faillite, il est ruiné : sa fortune personnelle est engagée pour rembourser les créanciers. Il est donc normal que la prise de risque soit bien rémunérée. Dans le cas d?un dirigeant de société anonyme, un dépôt de bilan est accompagné d?un simple licenciement du dirigeant (qui part souvent avec une enveloppe en guise de remerciement!).
Et puis dire que lesEtats qui ne font jamais faillite, on aimerait vous croire en Grèce!
:)
a écrit le 29/05/2012 à 13:58 :
La rémunération du Président de la République et du 1er Ministre n'a pas encore été abaissée. Seulement celle des ministres. A quand la baisse de rémunération des députés et sénateurs et à quand la journée de solidarité des parlementaires? 2 poids 2 mesures.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:18 :
Bonjour,

La baisse des salaires des députés et sénateurs ne peut être décidée que par eux même, l'Elysée n'a pas le pouvoir de leurs imposer.
Réponse de le 29/05/2012 à 23:22 :
Et vous coyez vraiment qu'ils le voteront ?
a écrit le 29/05/2012 à 13:57 :
J'imagine que le "patron" n'est pas le seul à toucher des salaires hors fourchette dans certaines entreprises. Cette mesure s'applique t-elle seulement au patron ou à tous (y compris les directeurs adjoint par exemple)?
a écrit le 29/05/2012 à 13:56 :
bjr, entre nous y a quand m^me une bonne marge entre 1 et 20 et diminué les salires du president et ministres de seulemnt 30 % y a pas de quoi fouetter un chat ni de tirer une gloire quelconque car 30% sur 30000 euro ce n est pas grand chose par rapport à 30 % sur 1200 euro
Réponse de le 29/05/2012 à 14:10 :
Bjr,
Ils ont diminué les salaires du Président et des Ministres de 30%, seulement ils ont multiplié par deux les effectifs, où est l'économie ????
Réponse de le 29/05/2012 à 16:06 :
Démagogie fausse de l'ump,
Gvt Fillon III, 34 Ministres,
Et un falcon de l'état pour ramener le 1er ministre chez lui tout les we
Donc oui économies.
Faut arreter de dire ce genre d'erreurs, une simple recherche suffit à démontrer le contraire.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gouvernement_Fran%C3%A7ois_Fillon_%283%29
a écrit le 29/05/2012 à 13:56 :
Un gouvernement qui tient les promesses du président. C'est rafraichissant et on espère que cela durera longtemps. Ca nous change du sarkozysme?
Réponse de le 29/05/2012 à 15:17 :
ça va durer jusqu'au dimanche 17 juin
Réponse de le 30/05/2012 à 11:00 :
Facile de dire que ça va durer jusqu'au 17 juin quand on ne sait pas. Si vous attendiez au moins jusqu'à cette date pour dire ça ?
a écrit le 29/05/2012 à 13:55 :
mikeline : L'écart salarial réduit à une fourchette de 1 à 20 dans les entreprises PUBLIQUES.

Il ne peut pas y avoir de conséquence sur le travail puisque les entreprises publiques sont la propriétés de l'état. Cette mesure ne peut que rapporter des recettes supplémentaires, et faire râler quelques dirigeants fortunés.
a écrit le 29/05/2012 à 13:54 :
Vont-ils appliquer cette règle aux administrations? ça va devenir nettement moins intéressant de faire l'ENA dans ce pays. De toute façon, tout cela va être compensé par des primes non imposables ... Et dire qu'il était reproché au précédent de faire des effets d'annonce.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:09 :
même avec un écart de 1à 20 ça reste intéressant rassurez vous...
ne partant sur une base SMIC de 2012, 29000 euros brut par mois ne vous suffisent pas ?
Réponse de le 29/05/2012 à 14:16 :
tu as l'air bien renseigné sur les primes. des preuves?
a écrit le 29/05/2012 à 13:54 :
Total n'est pas une entreprise publique ...
a écrit le 29/05/2012 à 13:52 :
le senat est socialiste depuis seprembre A QUAND l'abolition de ses privilléges et un nombre en rapport avec leur travail . autre question,je suppose que comme les députés et leurs attaches parlementaires il ne cotise pas pour la journée de solidarite
a écrit le 29/05/2012 à 13:47 :
bonjour.
quand j'ai commencé ma carriére dans les années 65, les écarts étaient de 1 à 5 entre ouvrier et patron. aujourdh'ui, les écarts vont etre de 1 à 20, sachant que 1 c'est toujours l'ouvrier, les patrons ne vont quand meme pas se plaindre de l'évolution de leurs salaires.
cordialement a tous
Réponse de le 29/05/2012 à 14:04 :
Bravo cley84, 1 c'est l'ouvrier et laissez moi deviner,... 20 c'est le patron. On ne paie pas un patron d'entreprise public 20,30, ou 40 parce que ça fait plaisir. Les salaires des patrons des entreprises publiques tentent de se caler sur les salaires du privé. C'est la loi du marché (que ça plaise ou pas). Donc si demain les salaires sont divisés par 2 par rapport au privé, et bien le plus public aura les patrons les moins bons, c'est à dire ceux qui n'auront pas été pris dans le privé... C'est vrai pour le patron mais c'est aussi vrai pour le reste des salariés. Si on vous propose un salaire de 10 et un salaire de 20, vous allez prendre celui à 10?
a écrit le 29/05/2012 à 13:47 :
Le seul avantage de cette nouvelle, serait de nous débarrasser de Mr PROGLIO qui ne pourra s'y plier facilement.
Avec des salaires d'ânes, nous aurons des ânes !!
La démagogie devrait avoir des limites, imposées par la loi.
Réponse de le 29/05/2012 à 13:58 :
Justement !!!
l'exemple de Mr Proglio montre que ce n'est pas parce qu'un patron gagne 150 fois le SMIC que sa compétence est proportionnelle !
Réponse de le 29/05/2012 à 14:14 :
Des salaires d'ânes?! donc pour vous tous ceux qui ont un salaire inférieur au patron sont des ânes?
Et puis franchement, vous croyez vraiment qu'aujourd'hui c'est l'intelligence que récompensent les salaires? Tant qu'à avoir des ânes autant qu'ils soient payés comme des ânes.
a écrit le 29/05/2012 à 13:47 :
Parfait comme ça toutes les grosses entreprise partiront à l'étranger là où la fiscalité est plus avantageuse !

Une question qui me chiffonne, comment vont-ils s'y prendre avec Christophe de Margerie ? (Président du groupe Total)
Réponse de le 29/05/2012 à 13:52 :
Entreprise PUBLIQUE
Réponse de le 29/05/2012 à 13:52 :
Tu sais lire? ENTREPRISE PUBLIQUES!!!!
Réponse de le 29/05/2012 à 13:52 :
Total? entreprise public?
Réponse de le 29/05/2012 à 13:53 :
Seules sont concernées les entreprises publiques ici.
Réponse de le 29/05/2012 à 13:54 :
Relisez bien l'article...Cela concerne les entreprises publiques. A ce que je sache TOTAL n'est pas publique!
Réponse de le 29/05/2012 à 13:55 :
"L'écart salarial réduit à une fourchette de 1 à 20 dans les entreprises publiques "
... la lecture est un art qui se perd :p
Réponse de le 29/05/2012 à 13:55 :
TOTAL est une société privée, ceci ne s'y applique donc pas (Privatisée en 1993 par le gouvernement d?Édouard Balladur. À la suite des rapprochements avec la belge Petrofina et la Française Elf Aquitaine, la société est devenue Total Fina SA le 14 juin 1999, puis Total Fina Elf SA le 22 mars 2000. L'entreprise a repris la dénomination Total SA le 6 mai 2003.)
Réponse de le 29/05/2012 à 13:55 :
entreprise publique
Réponse de le 29/05/2012 à 13:55 :
"...dans les entreprises publiques...".

Autres questions ?
Réponse de le 29/05/2012 à 13:56 :
entreprise publique...
Réponse de le 29/05/2012 à 13:56 :
on parle d'entreprise publique
Réponse de le 29/05/2012 à 13:57 :
On parle ici d'entreprises publiques...
Réponse de le 29/05/2012 à 13:58 :
Mikeline, cette mesure concerne les entreprises publiques !
Réponse de le 29/05/2012 à 13:58 :
Entreprises Publiques
Réponse de le 29/05/2012 à 13:59 :
Il s'agit des entreprises publiques... peuvent pas partir a l'etranger. A trop vouloir critiquer, on dit n'importe quoi
Réponse de le 29/05/2012 à 14:00 :
Ils parlent des entreprises publique. Total n'est donc pas concerné.
Réponse de le 29/05/2012 à 14:05 :
bonjour
ingerrable!!! ils passeront tout en frais,ou trouveront un biais (consultant ou autres ,seront plus pdg mais un titre bien choisi, ou a leur compte.sa part
peut etre d' un bon sentiment mais l'arrive vas etre derrisoir
amicalement md
Réponse de le 29/05/2012 à 14:11 :
TOTAL => PAS PUBLIQUE
dommage que l'on ne puisse pas écrire plus gros pour les bornés
Réponse de le 29/05/2012 à 14:14 :
entreprise publique
Réponse de le 29/05/2012 à 15:19 :
c'est une entreprise privée,pas publique.pareil avec la sncf
a écrit le 29/05/2012 à 13:46 :
Tellement content de lire ca et désolé que ca ne s'applique pas au privé ! Trop d'argent dans les mains de patrons file a l'etranger alors que ce meme volume entre les mains plus diverses reste en France !
Réponse de le 29/05/2012 à 19:50 :
Juste une chose ! Les vrais patrons prennent des risques que d'autres n'ont pas les couilles de prendre ! Après c'est facile de critiquer ceux qui agissent quand on rentre penard le soir !
Réponse de le 30/05/2012 à 9:57 :
Franchement,j'ai jamais compris l'humain en général le petit français.Toujours entrain de râler.Quand la droite était au commande il se plaignait,maintenant la gauche,il se plaint. vous trouvez ça normal que quelqu'un touche un salaire astronomique juste parce qu'il est DG?A quoi sert un ingénieur à savoir celui qui fait des recherches, innove?.
Apprenez à raisonner.Trop de critiques alors que vous profitez tous du système.Si l'un d'entre vous se retrouvait au chômage et ne percevait aucune indemnité.imaginons la suite.
Réponse de le 30/05/2012 à 10:54 :
On ne peut pas appliquer ceci au privé. Comme on le dit, là, c'est privé. Effectivement, les vrais patrons prennent des risques mais, parfois, et c'est le cas dans mon domaine, les employés doivent avoir des couilles. Tous les "petits français" ne râlent pas, les ingénieurs innovent, parfois celui qui est en bas de la chaîne corrige aussi les innovations des ingénieurs alors qu'il n'a pas fait d'études. Mieux, pendant que l'un faisait des études pas toujours en se fatiguant, l'autre trimait déjà, parfois à 14 ans. On profite tous du système mais pas dans les mêmes conditions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :