Rapport Gallois : 30 milliards d'euros de baisse de charges pour "un choc de confiance"

 |   |  305  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le commissaire à l'Investissement Louis Gallois a recommandé lundi une baisse du coût du travail de 30 milliards d'euros pour créer un "choc de confiance" et "arrêter le décrochage" de l'économie française.

Après un gymkhana médiatique, fait de fuites et de manipulations, le rapport sur la compétitivité a enfin été rendu en main propre ce matin à Jean-Marc Ayrault. Dans ce rapport, Louis Gallois préconise "22 mesures principales", dont une diminution de 20 milliards d'euros des cotisations patronales et de 10 milliards d'euros des cotisations salariales, a-t-il déclaré dans la cour de l'hôtel Matignon, où il venait de remettre son rapport sur la compétitivité, très attendu, au Premier ministre.

L'ex-patron d'EADS n'a pas précisé dans l'immédiat pour combien d'années ces baisses de cotisations devaient intervenir. "Nous avons besoin que se noue une sorte de pacte social entre tous les partenaires, pacte social qui est le véritable socle du pacte pour la compétitivité de la France", a déclaré le commissaire à l'Investissement. "Je crois que nous avons besoin d'une véritable mobilisation et, je ne crains pas de le dire, d'un véritable patriotisme. Il faut que le club France travaille de manière solidaire et s'engage dans cette reconquête", a-t-il ajouté.

"L'affaire du gouvernement"

"Cela prendra du temps, cela veut dire qu'il faudra de la méthode et de la persévérance", et "il faudra que les Français soutiennent cet effort collectif", a ajouté Louis Gallois, avant d'appeller à "un nouveau dynamisme, un nouvel élan" du dialogue social en France. L'application des mesures préconisées est "l'affaire du gouvernement, qui a évidemment d'autres contraintes que les miennes", a reconnu Louis Gallois, qui doit les détailler à 16h00 devant la Conférence nationale de l'industrie.

Le gouvernement doit annoncer de premières mesures mardi, à l'issue d'un séminaire. Dès lundi matin, le président François Hollande a promis de tirer "toutes les conclusions" du rapport Gallois et assuré que "tout sera fait pour l'emploi".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2012 à 4:15 :
baisse de coût du travail = baisse de toutes les indicateures , c.est comme réduire l énergie !
a écrit le 06/11/2012 à 3:34 :
Drôle de rapport baisser les impôts de cotisations pour ceux qui gagner plus pour une hausse massive généraliser d?impôts pour augmenter la consommation, mais peut-être que Gallois fait une mathématiques vraiment à la pointe ou 2 + 2 = 8
Étrangement le rapport ne parle pas des produits à bas prix qu'on laisse entrés en Europe est la il fraudais bien une baisse de 100 milliards pour être compétitif mais qui pourrais être éviter si il avait des lois fiscale qui taxes les produits d'importations comme sont appliquer dans les pays asiatiques pour les produit européens.
Sans cela tous les rapports serons que des lettres mortes à la poste..
a écrit le 05/11/2012 à 14:41 :
C'est un slalom en cyclisme je suppose, dans ce cas Google dit que ca s'écrit "Gymkhana" (oui j'ai pas de Larousse sous la main)
a écrit le 05/11/2012 à 14:33 :
Et Rault que décide t'il
Action pour l'avenir ou baratin , bricolage , fausses promesse sans effets en attendant que les agences nous passent en BBB ?
a écrit le 05/11/2012 à 14:29 :
"Patriotisme"... Tout à fait le principe de "big society" que veulent développer la GB.. Soyez pauvres, mais fiers. Nous, on est riches sans avoir besoin de fierté.
a écrit le 05/11/2012 à 14:17 :
Les entreprises n'ont pas à financer une politique nataliste douteuse, les salariés non plus. Que ceux qui veulent des enfants assument et il y aura nettement moins d'incivilité et de chômage...
Réponse de le 05/11/2012 à 14:29 :
Votre commentaire me laisse béat d'admiration devant tant de bêtises et de poncifs sous entendu en ces quelques mots.

La politique nataliste, qui n'est tout de même pas très vivace, permettra à notre système sociale de ne pas s'écrouler dans les 10-15 à venir, contrairement aux allemands, qui ne sont à l'heure actuelle au sommet de leur modèle économies, mais qui deviendra rapidement obsolète dans les années à venir.
Réponse de le 05/11/2012 à 14:42 :
Il est des naissances ou des arrivées non souhaitables: à force de laisser entrer depuis 40 ans des sous-dév et de les voir passivement se multiplier, la France est devenu un pays sous-développé.LOGIQUE
Réponse de le 05/11/2012 à 14:51 :
Alors les partisans de la natalité financée à crédit, expliquez moi pourquoi tant de chômage chez les jeunes Oui il faut pousser à consommation à crédit pour aider les exportations chinoises ??? L' Allemagne fera appel à des immigrés socio-compatibles bac +10 comme le Canada et l'Australie.
Réponse de le 05/11/2012 à 15:51 :
@cavaliere:l'immigration est indispensable a notre croissance.l'immigration est un bienfait pour la consommation,consommation qui dope le chiffre d'affaires de nos grandes entreprises ,seules créatrices de richesses aujourd'hui!retirez l'immigration et nous nous retrouverons très vite en récession!
Réponse de le 05/11/2012 à 15:53 :
il cavalière : vous nous fatiguez avez vos idées sur la natalité vous n'avez jamais pensé vous mettre au tricot.
Réponse de le 05/11/2012 à 16:36 :
Il Cavaliere est un mot italien qui ne prend pas d'accent grave et n' a rien à voire avec le féminin de cavalier. C'est un titre honorifique.
Réponse de le 05/11/2012 à 16:37 :
Il cavalière : Croire que la croissance démographique entraîne le chômage dénote de graves lacunes en économie. Au contraire, cette dernière réduit le chômage.

En effet, si la démographie est en berne et la population se réduit, les entreprises anticipent la réduction de la taille du marché national en réduisant la production, donc détruisant des emploi ce qui fait monter le chômage.

De plus, et plus grave, qui dit démographie en berne dit vieillissement de la population. Ce vieillissement de la population entraîne de très forte dépense pour la Sécurité social qui doit taxer davantage moins d'actifs. Conséquence : les prestations sociales montent en flèche ce qui diminue d'autant la compétitivité.
Réponse de le 05/11/2012 à 17:42 :
Croire que toutes les naissances sont équivalentes, c'est faire de l'égalitarisme béât et de la statistique aveugle. Un enfant de sous-dév (tels que nous en laissons entrer de façon incontrôlée et irresponsable depuis 40ans) aura une probabilité bien supérieure à être lui-même un sous-dév qu'un cadre de haut niveau, ce dont nous avons besoin; à l'inverse, il sera un poids supplémentaire à entretenir et à assister, ne créera pas de valeur ajoutée indispensable à notre croissance et appauvrira le pays. Ceci est un fait, et 40 ans de recul nous le prouvent. Mieux vaut être moins nombreux et à haut potentiel que plus nombreux avec des problèmes et des bouches inutiles à entretenir.
Réponse de le 05/11/2012 à 17:57 :
@ II CAVALIERE : et comme ça c'est mieux, et en ce qui concerne le titre honorifique qui est le vôtre permettez moi de doutez de vous, vous avez fait quoi pour méritez qu'on vous honore une famille, une réussite financière, des biens, de l'argent, pauvre de moi je parle à une star.
a écrit le 05/11/2012 à 13:56 :
en Asie le travail est beaucoup moins cher d'autant qu'on fait bosser les gosses.
a écrit le 05/11/2012 à 13:50 :
Il serait pertinent de dissoudre la politique familiale française, qui accroît outre les charges sociales est responsable de la montée du chômage, de la délinquance, des ghettos et de la pénurie de logements.
Réponse de le 05/11/2012 à 14:08 :
D'accord, mais il faut commencer par annuler les 12 points sur les diplômes des énarques, de centrale, de science po ...
Réponse de le 05/11/2012 à 14:54 :
Si votre propos est de la provocation, Il Cavaliere, ce n'est pas très drôle; si c'est une démonstration de dialiectique, je ne la trouve pas vraiment réeussie, mais pardonnez-moi, je n'ose penser que cela pourrait être le résultat d'un raisonnement, ce serait trop humiliant pour son auteur.
a écrit le 05/11/2012 à 13:39 :
le choc de confance ne peut venir en créant une taxe par jour . qui dit justice ficale ne veut pas dire augmentation des impots.le gouvernement a une marge de manoeuvre énorme sur les économies ? ex les 1244 agences d'état cout 50 M au moins la moitié a supprimer;les sous préfectures,les députés à diviser par moitié le senat à supprimer, toutes ces commissions qui ne servent à rien ./la moitié des ministres,les avantages énormes aux anciens présidents premier ministres etc etc.un ex combien nous coute sarko avec ses bureaux ,ses secrétaires ses gardes du corps etc etc cela x3 avec giscard, et chirac etc etc un autre ex combien nous coute gaudin,senateur,président de groupe maire de marseille comme il ne peut etre présent partout nous lui payons en plus combien de secraitaires vous ne pensez pas qu'avec le bordel qu'il y a à marseille il n'aurait pas de quoi s'ouccuper

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :