SOS Médecins bientôt en grève

 |   |  530  mots
Copyright Reuters
Les 5 et 6 janvier, les praticiens de SOS Médecins seront en grève dans toute la France. Ils protestent contre une décision de l'agence régionale de santé du Nord-Pas-de-Calais de les exclure de la permanence des soins de nuit. Cette décision tombe mal, une épidémie de grippe étant en train de se propager.

C?est une réorganisation qui ne passe pas. En réaction à la décision du directeur de l?Agence régionale de santé (ARS) du Nord-Pas-de-Calais de réorganiser la permanence de soins en excluant les associations SOS Médecins sur la deuxième tranche de nuit, l?association a décidé de lancer un mouvement de grève les 5 et 6 janvier. "Comme l'arrêté du directeur de l'ARS doit entrer en vigueur le lundi 7 janvier, on a dit qu'on ferait un mouvement d'interruption de tous les SOS Médecins de France pendant 48 heures avant cette date", indique Patrick Guérin, le vice-président de l?association précisant que cette grève "toucherait les soixante associations et les mille médecins concernés sur toute la France".

Une décision contraire aux textes de lois

Concrètement, cette réorganisation implique une centralisation des appels de permanence des soins de nuit vers le 15, le numéro des urgences médicales. Or, cette décision empêcherait « les gens d'avoir accès aux centres d'appel de SOS Médecins entre minuit et 8 heures du matin", explique Patrick Guérin qui estime cette décision « totalement contraire aux textes législatifs et réglementaires en vigueur". Selon ces textes, "l'accès à la permanence de soins est permis par les centres d'appels des associations de permanence de soins, qui sont interconnectés avec le 15".
Pour l?instant, SOS Médecins n?a pas eu de retour de la part du ministère de la Santé dirigé par Marisol Touraine.

L?épidémie de grippe est déclarée

Légitime ou non, cette décision tombe assez mal, la France étant actuellement touchée par une épidémie de grippe. Depuis la semaine de Noël, 302.000 personnes auraient consulté leur médecin généraliste en raison de syndromes grippaux selon le réseau Sentinelles Inserm. Le seuil épidémique, fixé à 176 cas pour 100.000 habitants, a été dépassé lors des deux dernières semaines.La grippe n?est pas le seul virus à menacer la santé des Français. « En France métropolitaine, la semaine dernière, l?incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimée à 380 cas pour 100.000 habitants, en augmentation par rapport à le semaine précédente et au dessus du seuil épidémique [282 cas pour 100.000 habitants]. Il faudra attendre une seconde semaine consécutive au dessus du seuil épidémique pour confirmer l?arrivée de l?épidémie de gastroentérite, indique également le réseau Sentinelles Inserm.

Une association créée en 1946

Pour mémoire, SOS Médecins a été créé le 20 juin 1966 par le Docteur Lascar, un médecin généraliste parisien juste après qu?un de ses patients soit décédé d'une crise cardiaque, faute d'avoir pu joindre un médecin un samedi après-midi. « Paradoxalement, le week-end précédent, en butte à une fuite d'eau dans ma baignoire, j'avais été dépanné dans le quart d'heure par SOS DÉPANNAGE », a déclaré par la suite le docteur dont les propos ont été reproduits sur le site de l?Association.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/01/2013 à 5:40 :
Toutes les "urgences" sur le 15 pendant deux jours : je leur souhaite bien du plaisir.
a écrit le 02/01/2013 à 19:48 :
tt le monde soutient les medecins en greve car personne ne voit pq les syndicats seraient les seuls a pouvoir nuire a un pays ! ( remarquez si la progeniture d'un ministre tombe malade, il va y avoir dans la foulee un projet de loi)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :