Non, Hollande n'inversera pas la courbe du chômage en 2013

 |   |  338  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Journal du Dimanche de ce 24 février l'assure, en marge de sa visite au Salon de l'agriculture samedi, le président de la République aurait reconnu que le chômage allait augmenter en 2013. François Hollande s'accorderait donc "implicitement" un délai supplémentaire d'une année pour inverser sa courbe.

Ce ne sera pas pour cette année. Le Journal du Dimanche de ce 24 février l'assure, François Hollande a "implicitement" repoussé sa promesse d'"inverser la courbe du chômage" d'une année. "L'année 2013 sera marquée par une progression du chômage. En 2014, nous serons sur une reprise à l'échelle de l'Europe. A partir de là nous espérons commencer à créer de l'emploi", aurait ainsi reconnu le chef de l'Etat lors d'un point presse organisé samedi en marge du Salon de l'agriculture, selon l'hebdomadaire national.

Hollande y croyait...

François Hollande semblait pourtant y croire. En effet, le président socialiste n'a eu de cesse d'afficher son objectif. "Nous devrons y parenir coûte que coûte" assurait-il ainsi lors de ses voeux télévisés le 31 janvier dernier. De la réforme du marché du travail au crédit d'impôt compétitivité emploi, en passant par les contrats de génération et les contrats d'avenir, le gouvernement s'était d'ailleurs doté de toute une série de mesures afin de gagner son pari.

...mais pas les Français

Mais cet objectif semblait tout de même un peu trop ambitieux. "Les promesses n'engagent que ce qui y croient", dit-on. Et justement les Français n'y croyaient pas. D'après un sondage Ifop paru dans le Journal du Dimanche début janvier, seul un quart des sondés pensait que le président de la République parviendrait à "inverser la courbe du chômage" d'ici fin 2013. Et même les sympathisants socialistes n'y croyaient pas. Ils étaient ainsi 53% à juger que ce "but" ne sera pas atteint. Rappelons que jusqu'à présent, le nombre de chômeurs est allé crescendo, avant de se stabiliser en décembre

Le président socialiste n'entend toutefois pas baisser les bras. "S'il n'y a pas d'objectif, il n'y a pas de volonté, je ne me résigne pas", a ainsi assuré le locataire de l'Elysée.

Lire aussi: Hollande mise toujours sur un équilibre en 2017

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2013 à 4:18 :
Non, Hollande n'inversera pas la courbe du chômage en 2013
kmdalibuy http://www.kmdalibuy.com/
a écrit le 27/02/2013 à 20:15 :
Pourquoi Hollande n'inversera pas la courbe du chômage, quand il à été élu il à promis que le problème du chômage seras résolu en 100 jours cela va faire bientôt 1 ans pourquoi il réglera ce problème en 2013, et jusqu'en 2017 il feras comme Sarkozy des apparitions télé pour dire que le français doivent attendre encore un peu, et ce peu dure depuis 2002.
a écrit le 27/02/2013 à 16:14 :
Alors, le changement c'est pour demain "Moi Président"?
a écrit le 27/02/2013 à 8:34 :
Avec hollande le chômage c'est comme le changement,bientôt,dans deux ans,un jour peut-être, dans tes rêves.
a écrit le 26/02/2013 à 11:23 :
étant donné qu'il augmente les dépenses au lieu de le sdimiluer pour augmenter le pourvoir d'achat, baisser les charges; il n'y a aucune chance que les courbes s'inversent, sauf si ce sont les autres pays qui poussent la croissance, mais on sera tellement plombé que notre progrès sera minime et bien loin de ce qu'on pourrait faire si on s'attaquait au mamouth !
a écrit le 26/02/2013 à 9:21 :
Il n'a pas inversé la courbe du chomage, il l'a accentuée et demain il doit l'aggraver par des mesures injustes et inniques. Voilà les faits, incapable, incompetent, inconscient des mesures prises et surtout à prendre. A la niche et en préretraite voici sa place
a écrit le 26/02/2013 à 0:05 :
Si la courbe du chômage ne s'inverse pas en 2013, ça sera pour 2014 ou 2015. Il faut du temps au temps c'est le principe admis par notre gouvernement actuel.
" On me jugera en fin de ce mandat" F.H.
Les français apprécieront des efforts de justice qui auront été fait pour le bien du peuple.
La france est déjà en bonne voie quoiqu'en dise certain.
Réponse de le 26/02/2013 à 10:46 :
c'est évident, plus le taux de chômage se rapprochera de 100 pour cent, plus il aura de chance de diminuer, alors attendons et espérons que ce soit le moins longtemps possible.
Réponse de le 26/02/2013 à 19:35 :
moi, je veux voir quand les chômeurs devront payer les fonctionnaires, dans l'absolu c'est ce vers quoi nous allons !!
Réponse de le 27/02/2013 à 15:17 :
plus le gouvernement tard à prendre les bonnes mesures de réduction de dépenses, plus il tue l'emploi, la dépense publique est un crime contre la société
a écrit le 25/02/2013 à 18:50 :
C'est honteux tout ce gouvernement a été élu sur des promesses de mensonges. Même si c'était évident qu'il ne pouvait rien changer, il a quand même intentionellement des propos mensongères. Et lui n'augmentera pas les impôts de la classe moyenne! Oui, oui, toutes les classes surtout les plus simples sont assasinés par des augmentation des impôts et les inventions des autres impôts. Bravo, il faut vouloir être français de nos jours!!
Réponse de le 25/02/2013 à 23:51 :
Les français sont des raleurs depuis toujours!
Réponse de le 27/02/2013 à 14:23 :
@ Les français, dans le contexte actuelles même si c'est bien connu que le Français n'est jamais content depuis + de 50 ans il râle pour de bonne raison.
a écrit le 25/02/2013 à 17:01 :
Notre bon président socialiste sait comment faire augmenter les courbes, et toutes les courbes du chômage, de la dette, de la fiscalité, de l'intérêt à payer, ce n'est pas beau d'avoir un maître en l'espèce toute augmente sur les courbes mais dans le mauvais sens, le pauvre corrézien !
a écrit le 25/02/2013 à 16:23 :
il a réduit le chomage des ses copains de l'ENA.
a écrit le 25/02/2013 à 16:21 :
Qui était assez naïf pour croire que la courbe du chômage allait être inversée, hormis les groupies socialolâtres.
a écrit le 25/02/2013 à 15:41 :
il est urgent de supprimer l'école nationale d'abrutissement, l'école qui ne forme pas à la gestion, des élèves qui ne savent pas ce qu'est une entreprise ni la vraie vie, qui passent leur temps à se faire des crasses pour être dans le classement qui permet de pantoufler à vie à bercy, aux finances, préfectures...et à cloner le chef, distribuer des primes pour gérer la paie sociale, aucun courage, aucune logique se ce n'est l'opportunisme pour garder le poste...la cause de nos malheurs commence par cette tare ..
Réponse de le 25/02/2013 à 18:56 :
Et tout cela aux frais du contribuable. Parfaitement d'accord avec vous. Cet établissement ne sert plus à rien.. si, elle mène ses ouailles aux portes des cabinets.
a écrit le 25/02/2013 à 15:39 :
Pas de stabilité fiscale pas de perspectives économiques pas d'investissements. (pas de bras pas de chocolat)..
a écrit le 25/02/2013 à 15:37 :
je m'engage à affirmer solennellement que la courbe du chômage va s'inverser sitôt que la création d'emplois sera supérieure à celle des suppressions, heuheuhhhh !!!
a écrit le 25/02/2013 à 15:35 :
on comprend pourquoi il a tant insisté pour faire voter le mariage au rabais pour tous, c'est la seule promesse qu'il a pu tenir
a écrit le 25/02/2013 à 14:29 :
Hollande est paralysé ! Pour reprendre une marge de man?uvre, il devrait réduire L'ASSISTANT, mais il n'arrive pas à se décider... Ça lui permettrait de dégager des fonds pour réduire la dette, et également ça stimulerait la recherche d'un emploi véritable chez certains chômeurs...
a écrit le 25/02/2013 à 14:14 :
Que pouvait on attendre d'un Hollande ?
a écrit le 25/02/2013 à 13:48 :
Normal, un énarque ne sait pas ce que c'est qu'une entreprise, sinon dans les livres. Un énarque ne sait pas ce qu'est d'aller au turbin pour gagner sa vie ou des clients. En énarque ne sait pas ce qu'est que gagner 1200 euros Brut. Un énarque ne sait pas le réel de l'entreprise, comme du reste d'ailleurs. Un énarque n'a pas a gérer son propre argent, comme le font les entreprises, il joue avec celui des autres. L'anagramme de l'ENA me laisse pantois. Un énarque lit le principe de Peters mais ne comprend pas ce qu'il doit faire. Enfin, un énarque, exception française dans le monde, est un personnage qui est avenant, qui promet, puis dépromet ! On les a voulu, on les a gardu, on a plus qu'à pluru !
Réponse de le 25/02/2013 à 14:56 :
Enarque ne fait pas le bonheur,de personnes qui n'ont pour envie, que d'avoir la retraite avoir d'avoir commencé à travailler,,
l'agriculture a besoin de bras,les commerces aussi,le bâtiment également ,de même que l'environnement,
mais comme l'a dit un Américain,le Français reste sous le joug des syndicats;
alors avant d'accuser les politiques,que chaque individu fasse son examen de conscience.
Réponse de le 25/02/2013 à 15:08 :
Tout à fait d'accord avec ce commentaire, ils ont montrés leurs incapacités, alors qu'ils s'en aillent et laisse la place à des hommes et des femmes da la société civile qui eux connaissent le monde de l'entreprise et l'économie qui ont prit des risques, qui ne vivent pas aux crochets de l'état et qui n'ont ^pas fait de la politique un métier et une rente.
a écrit le 25/02/2013 à 13:39 :
A lire de nombreux commentaires, il semble que personne n'ait voté Hollande ! Mais par qui a-t-il été élu ? Un peu de mémoire svp ! Signé: Un abstentionniste.
Réponse de le 25/02/2013 à 16:02 :
c'est pas mieux
a écrit le 25/02/2013 à 13:05 :
Ce n'est pas en augmentant les prélèvements qu'on baissera le chômage.
a écrit le 25/02/2013 à 12:40 :
C'était bien le seul ! Quand je pense que c'est président, ça...
a écrit le 25/02/2013 à 12:03 :
des info sur la réalité du chomage http://www.jovanovic.com/blog.htm
Réponse de le 25/02/2013 à 13:49 :
J'aime beaucoup sa pertinence et ses analyses, mais quand à être écouté... il manque de mensonges et d'affabilité...c'est tout à son honneur !
a écrit le 25/02/2013 à 11:54 :
Et pour vous remonter le moral, voici un scoop: la courbe du chômage continuera à croître en 2014 aussi. Et sans doute aussi en 2015 si on ne met pas ce pantin dehors. Le drame de ce pays, c'est que personne ne prône, en dehors des chefs d'entreprise, les bonnes mesures pour redresser le pays, et surtout pas les politiques, quel que soit leur bord.
Réponse de le 25/02/2013 à 15:11 :
les politiques ont montré toute leurs incompétences, qu'ils s'en aillent et vite
a écrit le 25/02/2013 à 11:48 :
Mais qu'est-ce que vous croyez ? Ce n'est pas son objectif. Ce qu'il veut c'est placer ses amis, essayer de récupérer des voix (car il prend en effet les Français pour des imbéciles, à eux de prouver le contraire), faire de soit-disant bons mots (sauver la France par l'humour) etc... Nous ne savions pas que nous avions élu un comique. Pauvre France !
Réponse de le 26/02/2013 à 7:18 :
A la place d'un :<qu'est-ce que c'est que c'est que ça> je préfèrerais un : Mais que croyez-vous> ? Cela fait davantage français !
a écrit le 25/02/2013 à 11:38 :
Hollande : "En 2014, nous serons sur une reprise à l'échelle de l'Europe". Il attend juste une baisse mécanique par le travail de nos voisins européens et un peu de chance. Quand on aura touché le fond, ça ira mieux...
a écrit le 25/02/2013 à 11:23 :
Hollande tout auréolé de sa grande victoire a cru pouvoir imposer ses idées à cette pauvre madame Merkel. Il s'est lourdement trompé, maintenant il attend les prochaines élections en Allemagne espérant une victoire des socialistes. Hollande voudrait que seuls les Allemands relancent la machine. Mais même avec une victoire de ses amis socialistes, il n'aura rien à dire, ils sont encore pires que la chancelière actuelle.
a écrit le 25/02/2013 à 11:10 :
résultat de 30 ans d'aide à la surnatalité payée sur le dos des actifs...
Réponse de le 25/02/2013 à 12:53 :
@ il calière : franchement vous en avez pas mare de parler de ce qu'on sais déjà, eh bien non, à croire que vous n'avez que ça à faire, bon en ce qui me concerne je suis handicapé en sortant très peu de chez moi, mais vos commentaires sont digne d'un scketch des marcs brother ou vous savez digne du célèbre dessin animé de bib-bip le coyote.
a écrit le 25/02/2013 à 11:08 :
Il nous faut exporter ce surplus de main d'oeuvre vers les émergents, les universités doivent faire la promotion de l'émigration afin que les étudiants commencent à comprendre qu'il faudra s'expatrier et ainsi diminuer la pression démographique des jeunes chômeurs.
Réponse de le 25/02/2013 à 12:56 :
@ il cavalière et maintenant c'est au tour de l'émigration des étudiants et des chômeurs après ça va être quoi ?
a écrit le 25/02/2013 à 11:08 :
BRAVO encore un mensonge , il disait l'inverse il y a 6 semaines dans ses voeux
a écrit le 25/02/2013 à 10:57 :
La seule courbe qui va monter, c'est celle de ses revenus...sale menteur !
a écrit le 25/02/2013 à 10:49 :
Il était le seul à rêver,n'importe qui aurai compris qu'il était impossible d'inverser cette courbe en 2013..encore du bluff gratuit de ce Pt complètement à côté de la plaque sur bien des sujets,improvisation totale, amateurisme,on est dans de bonnes mains!il faudra qu'il paye rapidement ses erreurs de jugements car on va dans le mur!
a écrit le 25/02/2013 à 10:27 :
Il aura fait le mariage pour les gays et les lesbiennes, abrogé le jour de carence dans la fonction publique et supprimé un bon paquet de décisions de sarkozy .
Réponse de le 25/02/2013 à 10:48 :
Eh oui ! c'est son seul programme ; il ne sait rien faire d'autre. "je prends chaque décision de Sarkozy et je l'annule".
Comme Sarkozy n'a pas fait que des bonnes choses, du coup, en annulant tout, il y aura peut-être par-ci par-là, une bonne décision ...
Réponse de le 25/02/2013 à 10:55 :
détricoter ce qui a été fait avant! quant au mariage, c'est vrai que ça va tout révolutionner dans notre pays: faire baisser le chômage, augmenter le pouvoir d'achat, faire reculer la pauvreté, la dette, les déficits, etc.
Bref, Hollande prouve ce qu'on attendait de lui: qu'il ne fait RIEN de grand pour faire avancer le pays.
Désolant...
Réponse de le 25/02/2013 à 11:44 :
Non content d'accentuer la catastrophe financière et la ruine du pays, il détruit aussi tout ce qui constitue le ciment de la société et ses valeurs, et va probablement s'attaquer aussi à notre identité nationale.
Pauvres de nous et pauvres jeunes générations !
a écrit le 25/02/2013 à 9:49 :
Que dire sinon que nous avons le président que nous méritons les français qu'il suffisait de dire Moi Président je ferai, Moi Président je ferai....... et bien maintenant c'est Moi Président je reporte......
a écrit le 25/02/2013 à 9:48 :
Et non ! il avait un Lapin dans le chapeau et il en est sortie de la viande de "Cheval". Nous savions que le Magicien "Hollande" avait un chapeau percé, d?où sort des millions de chômeurs, il devrait essayé la cagoule, ni vu ni connu !
a écrit le 25/02/2013 à 9:44 :
"Seul le financement des retraites par une taxe sur l'énergie peut réduire le chomage ....
Mais c´est ce qu á fait l´Allemagne depuis une vingtaine d´année en introduisant une redevance " retraite" sur le prix du carburant.
a écrit le 25/02/2013 à 9:43 :
Il récolte ce qu'il a semé. C'est souvent compliqué et risqué de générer de la croissance dans le secteur privé; Alors si c'est pour se faire tout racketter à l'arrivée, cela n'en vaut pas la peine. Les chefs d'entreprise que je connais cherchent des moyens de ne pas tout se faire piquer; leur priorité n'est pas la croissance. Hollande peut encore injecter de l'argent qu'il n'a pas dans les collectivités locales pour investir dans des ronds-points...
a écrit le 25/02/2013 à 9:28 :
Il est quand même triste de voir qu'il y a encore un quart des français qui y croient. Cela en dit long sur la possibilité d'influence encore grande de la démagogie dans un pays démocratique qui se veut être un modèle pour le monde entier.
a écrit le 25/02/2013 à 9:11 :
L'ancien Président M. Sarkozy était un homme de discours mais les résultats étaient médiocres. Le Président M. Hollande voulait nous faire croire qu'il allait changer la donne "le langage de vérité!!!!!, et le fameux et fumeux MOI PRESIDENT. La seule constante des Citoyens croient encore car ils votent, de moins en moins il est vrai, aux discours du mensonge des politiques.Il est impossible pour un homme politique de gouverner pour le Pays car dans ce cas il faut d'avance qu'il accepte et ses troupes de moutons également de ne pas ^tre réélu. Le plus mmarrant qui montre qu'il vive dans un autre monde de toute façon il ne seront pas réelus. La kermesse de l'UMP, l'afafire EPAD ..... la nomination des amis de la promo Voltaire ou la nomination oreiller à la BPI pour le PS dont la t^te est un ancien condamné pour abus de biens sociaux...... montrent que droite et gauche sont du même niveau.Quel avenir pour la France, un Pays qui a commencé à ne plus compter sur l'échiquier international, un Pays mendiant un Pays qui devra laisser le symbole du siège à l'ONU voulu par M.Churchill un Pays qui comme la Grèce, l'Egypte aura connu son heure de gloire il y adéjà très longtemps.Possibiluité d'un sursaut certainement pour cela il faut imposer à toute la classe politique de ne pas avoir de pouvoir ce pouvoir destructeur qu'elle manie depuis 40 ans au détriment de la France et de ses Citoyens qui sont les dindons des politiques.
Réponse de le 25/02/2013 à 9:25 :
l'ancien : un narcisse avec des "sponsors" un peu particuliers, espère se refaire une virginité et échapper à ses casseroles, en se faisant un peu oublier...

l'actuel : un apparatchik arrivé là par hasard et qui a deux logiciels de retard

Les deux ont été élus, ce qui montre qu'il est urgent de se poser la question du droit de vote ...
Réponse de le 25/02/2013 à 9:41 :
Quoi qu' en pensent les français, la monarchie constitutionnelle avec un encadrement strict des pouvoirs du Roi serait le régime politique le plus adapté au pays. La république est morte, vive le Roi !
Réponse de le 25/02/2013 à 9:44 :
"se poser la question du droit de vote" ou plus vrai se poser la question de leur "droit" à se présenter.
Réponse de le 25/02/2013 à 9:49 :
C'est la Chine qui a raison : pas d'élections et une dictature capitaliste. Les plus aptes surnagent et les autres les aident. Quoi de mieux ?
Réponse de le 25/02/2013 à 11:06 :
aucun président n'est capable d'inverser en un an la tendance, surtout lorsque l'objectif primaire est de réduire les déficits sans réduire la protection sociale. Le seul moyen de réduire à cours terme le chomage est de réduire les impots et charges sociales sur les entreprises, chose difficilement politiquable pour le gouvernement...
Réponse de le 25/02/2013 à 16:05 :
je préfère Merlin
a écrit le 25/02/2013 à 8:48 :
Quand les peuples se sentent pris en tenaille qu'ils ne croient plus au baratin, que l'euro c'est merveilleux que pour marquer viande française sur une étiquette il faut la bénédiction de la commission européenne que notre souveraineté à été transférée à Bruxelles que ce sont des gens non élus qui décident de notre sort et bien il ne reste plus qu'à
-ne plus se rendre aux urnes
-souffrir en silence
-se révolter
-rétablir la guillotine.
a écrit le 25/02/2013 à 8:42 :
Comment peux-t-on croire encore en février 2013, à la réussite en 2017 du gouvernement Hollande. Ce gouvernement ne raisonne qu' avec le mot taxe à la bouche, et il ne semble pas vouloir admettre que la réduction des déficits passe obligatoirement par une intense réduction des dépenses à tous les niveaux, afin de libérer notre système : réduction du nombre de fonctionnaires et d' élus, de ministres et de sénateurs, suppression des départements.Alignement des retraites des fonctionnaires, régimes spéciaux inclus, sur le privé à 65 ans pour tous. Privatisation de tous les transports, ce n' est pas le rôle de l' état de faire rouler des trains !!
Réponse de le 25/02/2013 à 9:14 :
Attention aux lendemains qui déchantent... Les révolutions tuent beaucoup de monde, y compris une grande partie de ceux qui croyaient la diriger...
a écrit le 25/02/2013 à 8:39 :
tout s'écroule , même le thermomètre n'arrive pas à remonter ! pour 2017 vous avez déjà le futur programme d'impôts nouveaux ( y nous zont laissé un bilan dégueulasse ! pas le choix ! hé hé ) obligatoires .................................................c'est ansi depuis miterrand ! la france adore les suppositoires ! les politiciens ne cherchent des solutions ! mais de l'argent ça crève les yeux . c'est la technique des lasagnes findus ! toutes sortes de couches avec à l'intérieur !!!!! on n'sait pas trop !
a écrit le 25/02/2013 à 8:36 :
Les 2 catégories les plus touchées sont les hommes de moins de 25 ans, et hommes de plus de 50 ans. Les ouvriers non qualifiés sont le plus au chômage. Donc conclusion, il faut donner du travail dans le BTP, les Usines, Restaurants, aux jeunes hommes et hommes seniors, sans diplômes. Mais les patrons, que font-ils ? Pourquoi ils ne recrutent pas ces gens ? Ils préfèrent recruter d'autres genres ?
Réponse de le 25/02/2013 à 9:05 :
Pas de travail, pas d'embauche.
Réponse de le 25/02/2013 à 9:14 :
Qui ne travaille pas ne doit pas manger..
Réponse de le 25/02/2013 à 18:16 :
Parce que le BTP, les restaurants ne sont pas attractifs! difficile et MAL PAYE! voilà, pourquoi, certains patrons recherchent , mais ne trouvent pas; si les individus qui font un travail pas facile étaient mieux payés, y aurait du monde..mais les petits patrons ne peuvent bien payer car trop de taxes.......et on se mord la queue ! vive les gouvernements successifs qui font tout pour encourager l'emploi!
a écrit le 25/02/2013 à 8:28 :
Pour inverser la courbe du chômage en France "métropolitaine", il faut baisser de façon drastique le coût du travail dans le privé, jusqu'à en exonérer les salariés au smic. Pour cela, il faut réduire la masse salariale des élus et des fonctionnaires , non pas à travers leur nombre pour les fonctionnaires, mais à travers leurs primes ( plus de 30 milliards par an et en constante augmentation depuis 10 ans)
a écrit le 25/02/2013 à 8:14 :
Moi Président, le chômage baissera quand je ne serai plus là !
a écrit le 25/02/2013 à 8:08 :
La courbe du chômage n'est pas la courbe du pessimisme partisan.
La force d'un homme politique demeure dans sa volonté d'action. Cette volonté doit entraîner le plus grand nombre, et pour cela il se doit de tout mettre en oeuvre, de prendre toutes les dispositions.
Le résultat escompté ne peut être précis, d'une certitude absolue quand il dépend aussi d'un environnement communautaire.
Certes les conditions prévisionnelles ne permettent pas d'envisager l'aboutissement favorable des mesures engagées ; du moins pour le moment.
Le réalisme politique est de savoir le reconnaître, mais pas de l'accepter. C'est en cela que nous devons soutenir l'action du président et de son chef de gouvernement.
Les critiques peuvent fuser de toutes parts ; notamment de la droite qui n'a que pour maître mot : "l'amateurisme" de la majorité.
Cependant il suffit d'observer les commentaires des agences de notation.
Alors que les professionnels de droite exerçaient le pouvoir, la France s'est vue déclassée de sa note économique. Mais en contrepartie, au bout de 9 mois d'exercice d'une bande d'amateurs, on parle d'envisager de rehausser cette note.
Certes, les résultats ne sont pas encore au rendez-vous, mais ils devront couronner l'action entreprise. Le succès doit aboutir ; et pour cela nous ne devons pas entamer la moindre parcelle de notre volonté. Il nous faut démontrer que le changement finira par se voir, se palper, s'apprécier ; notamment quand l'emploi reviendra.
Les pseudos-amateurs d'aujourd'hui auront alors gagné leur titre de professionnels ; pour certains. Mais ils auront gagné bien plus, la reconnaissance de tous ceux qui aujourd'hui sont dans l'incertitude. L'inversion de la courbe se fera. Il sera temps de condamner, si les autres pays de l'Europe réussissent et pas nous. Voilà un vrai témoin.
Réponse de le 25/02/2013 à 9:07 :
Arrete je pleure, c'est trop beau. Le realisme aurait du commencer par ne pas annoncer n'importe quoi (chomage, 3%, 0,8%,etc...) pour se faire valoir en sachant que c'etait du bidon. Nos gouvernants du jour ne valent pas mieux que les precedents et c'est ce qui est vraiment affligeant. La note de credit de la France aurait ete bien meilleure si la gauche ne s'etait pas mise en travers de toute tentative de reforme notamment des retraites et si la droite avait eu les c... pour faire quand meme.
Réponse de le 25/02/2013 à 9:27 :
Vous avez l'air d'y croire (comme l'on dit !) La FOI ! Parait qu'il n'y a que la foi qui sauve ! Comme j'aimerais que vous ayez Raison ! Que notre Normal 1er devienne le nouveau PINAY (en douce, sans l'air de rien ,gentiment !) Que l'on se réveille le 31 / 12 / 2013 avec la moitié des chômeurs d'aujourd'hui ! Que Dieu vous entende !!!
Réponse de le 25/02/2013 à 9:39 :
100% d'accord. La gauche a empêché toute réforme pendant 15 ans et maintenant elle se plaint que cela n'a pas été fait avant. Quel cynisme !
Réponse de le 25/02/2013 à 18:54 :
Ouvrez vos jeux et rentrez dans nos vies quotidiennes, vous vous rendez compte que cela ne peut pas fonctionner de cette manière. Critiquez la droite c'est facile mais être constructive sans mensonges c'est très difficile pour la gauche! Une honte
a écrit le 25/02/2013 à 7:50 :
Le taux de chômage français, comme en Europe du Sud est un scandale. Les jeunes sont proprement éliminés par le régime. Le niveau de vie part à la baisse, nous avons là des gens qui détruisent et asservissent les gens. A quoi servent les millions du cinéma ? A quoi servent nos diplômés sur le carreau ? On relève aussi des suicides en chaîne dans les entreprises françaises, ainsi le gouvernement se rend responsable de torture. On entend aussi dire qu?il laisse les criminels en liberté. Nous avons donc une clique perverse qui s?attaque à l?humanité? Les salariés sont précaires, les fonctionnaires ont la sécurité, c?est un régime esclavagiste !
Réponse de le 25/02/2013 à 18:26 :
@ Hop + UN je vous suis ! une non-assistance à peuples en danger
a écrit le 25/02/2013 à 7:15 :
Pas plus que les français, qui vtent avec leurs pieds, croient en Hollande
a écrit le 25/02/2013 à 7:01 :
Seul le financement des retraites par une taxe sur l'énergie peut réduire le chomage.A vous de choisir!
Réponse de le 25/02/2013 à 7:13 :
les francais ne vont plus au urnes et ils ont raison quand on voit ces poliliques menteurs incompetents et inconscients.....................................
Réponse de le 25/02/2013 à 9:01 :
Ca va on a compris arrete de nous faire ton copier coller a longueur de post. T'as vraiment rien d'autre a dire ?
a écrit le 25/02/2013 à 6:53 :
en quoi Hollande peut-il inverser la courbe du chômage ??
il a embauché combien de gens avec son propre argent ??
on ne comprends rien si on ne comprends pas que ce sont les entreprises qui embauchent !!
et elles, il faut leur f... la paix !!
a écrit le 25/02/2013 à 5:53 :
Le plus embetant c'est d'avoir annonce avec vigueur que la courbe du chomage etc...alors que chacun savait deja que ce ne serait pas possible. Idem pour le deficit a 3%. Avoir nie que nous traversons non seulement une crise mais une mutation profonde et avoir pretendu que le PS allait nous remettre tout ca en ordre et reparer les degats de la droite, etait-ce de l'electoralisme ou de l'aveuglement ? les deux sans doute au bout du compte. Personne ne leur demandait des miracles et ils en ont promis, mais de l'honnetete certainement et ils n'en ont pas.
Réponse de le 25/02/2013 à 6:51 :
les dégâts de la droite ou les dégâts de la gauche que la droite n'a pu ou su ou voulu stopper (35 h).
Par ailleurs, les interprofessions sont également très nuisibles autant que les fonctionnaires
a écrit le 25/02/2013 à 4:16 :
Il faudra bien revenir un jour à une sorte de protectionnisme pour compenser les différences fondamentales entre pays. Un protectionnisme qui pénaliserait les importations et encouragerait la production locale. Une TVA différentielle me semble être la solution la plus rapidement applicable. TVA réduite (15%) sur toute production locale et majorée (25%) sur produits importés. Ceci devrait encourager les multinationales à investir dans les pays déficitaires afin d'y garder leurs débouchés. A la base du problème du surendettement il y a les excédents et déficits des balances commerciales. Quand un pays produit plus qu'il ne consomme (Allemagne 15 MILLIARDS PAR depuis plus de quinze ans, Chine, etc.,) et qu'il exporte cette surproduction il y aura forcément un autre pays qui consommera plus qu'il ne produit (France, etc.,) . La est en fait tout le problème. Le déficit budgétaire n'est souvent que la conséquence du déficit de la balance commerciale, puisque causé par le manque à gagner du aux chômage, lui même du au déficit de la balance commerciale.
Réponse de le 25/02/2013 à 5:54 :
Une TVA différentielle c'est ce que nous disait Maurice Allais, Prix Nobel d'économie il y a plus de quinze ans. Mais il n'a jamais été écouté et le résultat c'est le désastre actuel qui fera de la France un champ de ruines avec toutes ses conséquences : chômage et misère pour tout le monde.
Réponse de le 25/02/2013 à 6:57 :
Toutes ces idees sont interessantes mais impossible a mettre en place. Vous semblez oublier que nous sommes sous le dictat de bruxelles et de son armee de fonctionnaires et de regulation. NOUS AVONS PERDU NOTRE SOUVERAINETE.....pieds et poings lies a une europe qui ne marche pas telle qu elle est concue.
Réponse de le 25/02/2013 à 6:57 :
Allais n'a jamais créé quoique ce soit de sa vie !!
les allemands vendent des machines outils qui permettent de créer nouveaux produits pour moins cher !!!
les chinois ont pris la décision de s'enrichir, les français la décision de s'appauvrir !!!
n'allez pas chercher loin les causes de nos problèmes !!
Réponse de le 25/02/2013 à 7:54 :
http://www.businessinsider.com/what-if-germany-gets-bogged-down-too-2013-2
Réponse de le 25/02/2013 à 9:20 :
Les gouvernants français ont décidé d'appauvrir les français en les ponctionnant pour financer toutes sortes de causes merveilleuses et autres inefficacités publiques...
Réponse de le 25/02/2013 à 9:38 :
Bertrand ! Allais n'a jamais créé ! BON ! mais qu'ont créé TOUS (ou un seul !) de nos politiques ....à part quelques """commissions"""????
Réponse de le 25/02/2013 à 9:41 :
Pour ceux qui aimeraient mieux comprendre Bruxelles, sont histoire et le pourquoi elle ne fait rien pour nous : http://dessousdebruxelles.ellynn.fr/spip.php?article36
a écrit le 24/02/2013 à 23:20 :
Hollande continue à nous mentir, ou à nous raconter des conneries !
Réponse de le 25/02/2013 à 0:50 :
Hollande est nul et alors? Ce n'est pas le premier et il y a peu de chances que ce soit le dernier: on a les politiques que mérite un électorat incapable de s'intéresser aux rouages économiques, ou alors uniquement à travers l'idéologie. Qu'espérer d'un pays dont la majorité des jeunes, parait il, aspire à être fonctionnaire?
Réponse de le 25/02/2013 à 9:22 :
Le vraie économie, celle de Jacques Généreux et de JL Mélenchon nous apprend qu'il faut taxer et nationaliser pour que l'économie fonctionne !
a écrit le 24/02/2013 à 22:38 :
la courbe du chômage ne s'inversera pas en 2013 ni en 2014 . Au mieux une éclaircie timide en 2015 et tout ça malgré l' argent public dilapidé pour occuper des dizaines de milliers de jeunes inadaptés au marché du travail sortant du parking à chômeurs
qu ' entretient notre très chère éducation nationale , cet immense capharnaüm .
Réponse de le 24/02/2013 à 23:21 :
L'éducation nationale est d'abord faite pour les instituteurs et les professeurs, accessoirement pour les élèves
Réponse de le 25/02/2013 à 12:08 :
Il est clair que l'éducation nationale n'est là ni pour éduquer ni pour former des jeunes à un métier car la majorité des professeurs n'a jamais mis un pied en entreprise donc ils ne connaissent rien à l'économie réelle. De plus la formation professionnelle est dévalorisée par cette caste de fonctionnaires, sans compter que pour valider leur formation professionnelle les jeunes doivent réaliser des stages obligatoires d'une durée négligeable par rapport à la durée d'une carrière professionnelle et dont les entreprises (petites et grosses) rechignent à former. Il semblerait que le patronat français ait une vision trop courte pour envisager un avenir pour son business et la main d'oeuvre qui l'entretien.
a écrit le 24/02/2013 à 22:30 :

Y sommes-nous, sur le forum ? Telle est la question qui se pose à nous tous. Est-ce Sam, 5 ans y est ? Si oui, alors on peut parler. Date de naissance de l?internet et de la liberté dans le monde ? On se croirait dans ET. Remercions nos amis libérateurs américains. Pouvons-nous parler déficit, croissance et de nos multiples ingénieurs sur le carreau ! Ralliez ! Debout les hommes libres pour un monde meilleur !
Réponse de le 25/02/2013 à 16:13 :
à OUI : Eh bien NON ,je n'ai pas compris grand chose à ce post ! Corrigé du professeur S V P ? Qui sait faire l'explicatif ???
a écrit le 24/02/2013 à 22:04 :
@ DRRW vôtre commentaire est excellent, mais n'oubliez pas une chose c'est de faire un mensonge est facile mais par contre les vérités sont plus d'actualité, on ne change pas une équipe qui gagne depuis + de 50 ans.
a écrit le 24/02/2013 à 21:45 :
Au PSOE on trouve des croque-mort, des vampires assoiffés de sang ! Voyez la misère et le chômage qu?ils répandent ! A l?image de Papandréou, les socialistes trafiquent et s?en fourrent plein les poches en poussant la population à la misère ! Chaque jour est pire que la veille ! Doit-on dire père de l?Europe ou bien bourreau de l?Europe ! On incrimine l?euro, ne doit-on pas faire le procès de l?impéritie et de l?aboulie du tyran politique avec ses fonctionnaires payés à ne rien faire sur le dos des salariés ! Comme en Espagne soulevons-nous ! Le général Alcazar a parlé !
a écrit le 24/02/2013 à 21:41 :
Le pb du chomage dure depuis plusieurs decennies alors qui peut croire que les courbes ont s'inverser si facilement. Maintenant la question est de savoir si l'on a appris des erreurs passees?
a écrit le 24/02/2013 à 21:38 :
Mais bien sûr, j'ai tout fait pour que la courbe de chomage s'inverse. Le CICE c'est fait, la BPI c'est fait, le contrat de génération c'est fait, la modernisation du marché du travail négociée entre les partenaires sociaux, c'est fait.
Mais, que voulez-vous, les français n'y croient pas, à l'inversion de la courbe, alors cela ne peut se faire malgré eux.
a écrit le 24/02/2013 à 21:29 :
Ce n'est pas possible ! Cet homme si brillant, ses conseillers si diplômés , ses ministres qui rient dans les cimitières et le président du sénat au chaud , ils ne font pas baisser le chômage....
a écrit le 24/02/2013 à 21:14 :
Son nez s'allonge, s'allonge, .................................., s'allonge encore et encore.
a écrit le 24/02/2013 à 19:55 :
EVIDENT,gestion socialo = chomage.
a écrit le 24/02/2013 à 19:52 :
Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ? - « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré. » (Valéry Giscard d'Estaing, 30 juillet 1992, RTL) - « L'Europe est la réponse d'avenir à la question du chômage. En s'appuyant sur un marché de 340 millions de consommateurs, le plus grand du monde ; sur une monnaie unique, la plus forte du monde ; sur un système de sécurité sociale, le plus protecteur du monde, les entreprises pourront se développer et créer des emplois. » (Michel Sapin, 2 août 1992, Le Journal du Dimanche) - « Maastricht constitue les trois clefs de l'avenir : la monnaie unique, ce sera moins de chômeurs et plus de prospérité ; la politique étrangère commune, ce sera moins d'impuissance et plus de sécurité ; et la citoyenneté, ce sera moins de bureaucratie et plus de démocratie. » (Michel Rocard, 27 août 1992, Ouest-France) - « Les droits sociaux resteront les mêmes , on conservera la Sécurité sociale , l'Europe va tirer le progrès vers le haut. » (Pierre Bérégovoy, 30 août 1992, Antenne 2) - « Pour la France, l'Union Economique et Monétaire, c'est la voie royale pour lutter contre le chômage. » (Michel Sapin, 11 septembre 1992, France Inter) - « C'est principalement peut-être sur l'Europe sociale qu'on entend un certain nombre de contrevérités. Et ceux qui ont le plus à gagner de l'Europe sociale, notamment les ouvriers et les employés, sont peut-être les plus inquiets sur ces contrevérités. Comment peut-on dire que l'Europe sera moins sociale demain qu'aujourd'hui Alors que ce sera plus d'emplois, plus de protection sociale et moins d'exclusion. » (Martine Aubry, 12 septembre 1992, discours à Béthune) - « Si aujourd'hui la banque centrale européenne existait, il est clair que les taux d'intérêt seraient moins élevés en Europe et donc que le chômage y serait moins grave. » (Jean Boissonnat, 15 septembre 1992, La Croix)
Réponse de le 25/02/2013 à 9:50 :
Je constate que voilà une pléiade de politiques (ou cards ou ciens ?) et UN journaliste ! Mais qu'en ont dit les Dirigeants d'Entreprises ??? Cela serait intéressant à la suite de votre compte-rendu ,si éloquent ! Y ont-ils apporté la même conviction ???
Réponse de le 25/02/2013 à 9:54 :
Jojo c´est très bien de rappeler à l´esprit ces belles promesses. Le probleme c´est les états ont bien signé ces accords mais par la suite ont tout fait pour les contourner les regles fixées et d´ ignorer les critères d´endettement.
Le cas extreme étant la Grece qui a elle même trafiqué ses chiffres en grand style pour pouvoir entrer dans le club
Les états qui sont en difficulté aujoud hui sont eux meme responsables de leur situation.
Réponse de le 25/02/2013 à 16:24 :
Ventrachoux,je verrais comme suite à cela : Depuis 1969 ou ,si l'on préfère 1973 (encore que .....?) on n'a eu que des gens qui ont mal(ou pas très bien!) géré notre beau pays ! comment faire pour les virer ? Et,surtout QUI le peuple pourra-t-il élire pour aller de l'avant dans la bonne direction ?
a écrit le 24/02/2013 à 19:38 :
Hollande mettra notre pays... bas! En 5 ans il aura le temps de nous mettre sur la paille, maintenant qu'il assisté au salon de l'agriculture et goûté aux produits français il est ragaillardi ce président! et hop une taxe sur les vaches et hop une autre sur le camembert du même nom! C'est un franc-choix, euh!
a écrit le 24/02/2013 à 19:26 :
Ce n'est une surprise pour personne ! Mais moi, ce qui me surprend encore, ce sont les gens qui votent, ils n'apprennent décidément rien, ça me sidère !!
a écrit le 24/02/2013 à 19:23 :
Le numéro d'illusionnisme ne suffira pas à inverser la courbe. La consommation des Français est en berne, l'état n'a plus les moyens d'investir. Les entreprises asphyxiées par les impôts, la complexité administrative n'investissent plus, disparaissent. les exportations sont en reculs et notre compétitivité n'est plus qu'un souvenir. En favorisant l'investissement immobilier au détriment de l'entreprise, la France est devenu le pays des séniors rentiers et de l'économie virtuelle.
a écrit le 24/02/2013 à 19:17 :
Pour une fois qu'il "parle vrai"....
a écrit le 24/02/2013 à 19:12 :
Mais puisqu'il s'y est engagé personnellement ! Moi, je....
a écrit le 24/02/2013 à 19:01 :
Les français sont bien bêtes d'avoir cru ses promesses électorales...
a écrit le 24/02/2013 à 18:59 :
Soyons juste: Hollande fait ce qu'il peut, mais il bien mal mal entouré. Montebourg, Hamon, Batho...quelle médiocrité..
Réponse de le 24/02/2013 à 19:55 :
Le poisson commence toujours à pourrir par la tête. N'oublions tout de même pas qu'il a été le Premier Secrétaire du PS !!
Réponse de le 24/02/2013 à 19:57 :
a HARI. la 1ere qualite d;un bon gestionaire c'est de bien s'entourer.
Réponse de le 24/02/2013 à 20:56 :
@oups: et qu'il est toujours le délégué syndical du PS :-)
Réponse de le 24/02/2013 à 21:06 :
Et pour compléter quelques de limité s?entoure de personnes limitées de peur de se faire dépasser....
La boucle est bouclée !
a écrit le 24/02/2013 à 18:54 :
La seule chose qu'il est capable d'inverrser ce sont ses pompes!!!!!.....Pour le reste RIEN DE RIEN DE RIEN.....UN MAUVAIS QUOI!!!
Réponse de le 24/02/2013 à 20:47 :
un mauvais ? mais pas pire qu'avant !
a écrit le 24/02/2013 à 18:53 :
Entouré de ses 4 seins son coeur balance pour l'une ou l'autre, d'une vache à l'autre hollande parcourt les allées du salon tate de la croupe,, une question sur le chômage: "oui en effet il augmentera encore" quel farceur!
a écrit le 24/02/2013 à 18:37 :
A quand un étiquetage obligatoire sur la vache hollandaise qui nous gouverne ? Certains ont voté pour un déficit ramené à 3% = mensonge. D'autres ont voté pour un chômage qui diminue = mensonge, quand d'autres ont aussi voté pour une augmentation de leur pouvoir d'achat = encore un mensonge. Allez flamby, Ta DLUO est bientôt atteinte, tu vas finir à la benne avec interdiction de don aux resto du coeur tellement tu deviens indigeste !
Mais on pensera encore à toi lorsque ton copain de la BPI nous resservira une ration de la Ségo dont la DLC est depuis longtemps dépassée !!
a écrit le 24/02/2013 à 18:29 :
c'est le monde agricole qui annoncera le "la " de la révolte !
Réponse de le 24/02/2013 à 19:35 :
pmxr : pourquoi laisser ça au monde agricole
Réponse de le 25/02/2013 à 10:00 :
Peut-être parce que lorsque ce monde-là se fâche c'est pour de bon !!! Et eux ! ils les coupent .....les têtes !!! Attention cela pourrait faire mal Mais,pour l'instant, la FNSEA les tient encore "endormis"!!!
Réponse de le 15/03/2013 à 20:24 :
les paysans sont devenuent des fonctionnaires(vu les subventions qu'ils touchent) donc il n'y a rien a attendre de ce coté las
a écrit le 24/02/2013 à 18:27 :
Pour résoudre le problème du chomage, il faut créer des emplois, exemples:
voleur de voiture, réparateur de Kalachnikov, tagueur de train, essayeur de BMW, spécialiste du vol à l' arraché , cracheur sur passants, passeur de drogue..etc...etc...vous allez voir là il y aura de la main d' oeuvre, Ah, j' oubliais, notre président normal fournirait un réveil pour les réveiller le matin à 6 h afin de ne pas être en retard à leur boulot !
Réponse de le 24/02/2013 à 19:04 :
vous avez entièrement raison, dans ce secteur, eux '"ils" ont du boulot, et pas grand monde trouve à redire! surtout pas Me Tobira !!!
a écrit le 24/02/2013 à 18:27 :
il croit a rien du tout! il a ft des promesses en sachant qu'il n'allait rien tenir... ca coute pas cher!! par contre plus le temps passe plus ca va etre dur d'accuser sarkozy, les chinois, les allemands, l'euro, merkel, etc... ft pas oublier que son seul programme c'etait ' tt sauf sarkozy', les francais vont deguster, et on va pas les plaindre
Réponse de le 24/02/2013 à 19:33 :
churchill vous êtes bien français car vous n'arrêtez pas de squatter les commentaires de la Tribune moi je peux me le permettre car mon handicap ne me permet pratiquement pas ou plus de sortir de chez moi, je ne me plains pas mais quand je lis certain de vos commentaires je rigole mais qui vous permet de dire que les français vont déguster et on va pas les plaindre, vous êtes qui, on sais trompé quand on élu SARKOZY et quand on à élu HOLLANDE on à gagné la cerise sur le gâteau de l'incompétence, bon et alors si le français est dupe pour croire Sarkozy il à été doublement voir triplement dupé par Hollande, si c'est pour écrire de telle commentaire laissez moi faire, car je vous pensais plus intelligent que moi, eh bien je me trompais, et permettez moi de rire quand j'ai lu vôtre commentaire, mais pour qui vous vous prenez un nantis qui ne fait jamais d'erreur.
Réponse de le 24/02/2013 à 19:33 :
Accuser Sarko, ça va devenir de plus en plus dur en effet. En revanche, accuser l'Euro, ça sera de plus en plus simple. Car les Présidents et les gouvernements passent, tandis que cette monnaie folle reste, et les résultats qu'elle apporte. Vous qui vous dites libéral, M. Churchill, vous devriez vous offusquer que des états aient décider de contrôler autoritairement le prix de marché le plus important de tous, celui de la monnaie (change et intérêts, donc). Parce que l'Euro, c'est ça : empêcher 17 pays de laisser leurs monnaies s'ajuster, puisque les politiciens ont décidé d'en figer les cours entre elles pour toujours, ce qui est une aberration. Les fluctuations monétaires sont le poumon des échanges : les empêcher en adoptant une monnaie unique revient à asphyxier les faibles au profit des forts. Flamby comme Sarko peuvent bien s'agiter ou faire de l'ironie, tant qu'ils ne laisseront pas le prix le plus important de l'économie s'ajuster, rien ne pourra arriver.
Réponse de le 25/02/2013 à 10:27 :
je suis heureux de savoir que je suis francais! pour le prix de la monnaie, il est globalement donne par les marches ( l'euro n'est pas pegged float, a ce que je sache), la bce se contenatnt de prendre des positions de refinancemnts ( hors ltro et consors); heureusement que c'est plus les politiciens qui font les cours, vous seriez le premier a vous plaindre d'avoir 40% d'inflation et un salaire qui ne bouge pas ( demandez a vos ami venezueliens...)... une monnaie c'est pas un but, c'est un moyen... l'allemagne est desequilibree entre le nord et le sud, ca n'empeche pas le dm; pareil en france, pareil au ru... la monnaie c'est un revelateur, dans notre cas, des politiques m'enfoutistes ( ici donc: mitterrand, chirac, sarkozy, hollande)
a écrit le 24/02/2013 à 18:18 :
Tout le monde le savait depuis le début que ça ne serait pas possible.
Un mensonge électoral de plus...
a écrit le 24/02/2013 à 17:47 :
Des incantations, voilà à quoi Hollande en est réduit, comme l'aurait été Sarkozy d'ailleurs. Et si ça ne repart pas en 2014, il parlera de 2015 avec le même aplomb, puis 2016 etc... au besoin. Quand on transfert les divers leviers économiques à des autorités supra nationales, on perd une bonne partie de ses moyens d'action.
a écrit le 24/02/2013 à 17:44 :
Il ne va rien inverser du tout, même pas sa courbe de poids. Il faudrait 1,2 à 1,5% de croissance pour commencer à créer des emplois, on en est loin (1% officiellement). Sa politique fiscale va encore s'alourdir : le moteur économique de la France c'est la consommation, le budget des ménages diminuant, les rentrées de TVA qui représentent la moitié de la fiscalité vont diminuer, et il faudra encore augmenter les prélèvements. Les boutiques et les entreprises vont fermer, et il ne tiendra pas son objectif sur les déficits, un cercle infernal qui nous rapprochera de la Grèce.
Réponse de le 24/02/2013 à 19:37 :
Ahahahahahaha "Il ne va rien inverser du tout, même pas sa courbe de poids." Tellement vrai ^^
Réponse de le 24/02/2013 à 19:50 :
Tous les leviers sont à Bruxelles et à Francfort, voire à Berlin. A nos dirigeants français, il ne reste qu'à s'écharper sur le mariage gay, les vacances scolaires, les petits mots au salon de l'agriculture...
Réponse de le 24/02/2013 à 20:51 :
Tous les leviers sont à Bruxelles et à Francfort, voire à Berlin: demandons le rattachement à une europe fédérale (ou à l'allemagne) et supprimons l'état français. que d'économies à venir !
a écrit le 24/02/2013 à 17:41 :
bien sûr qu'il n'inversera pas la courbe du chômage. comme il ne sortira pas le pays de l'ornière.il est vrai qu'il est surtout occupé à faire illusion derrière le cul de la vache et à s'en prendre obsessionnellement à son prédécesseur. c'est d'ailleurs sa seule préoccupation.
a écrit le 24/02/2013 à 17:35 :

moins de paroles / moins de promesses non tenues / mais il faut des actes
a écrit le 24/02/2013 à 17:34 :
"Bidochon" est en lévitation depuis le début de son mandat..... l'atterissage va être rude !!!!!
a écrit le 24/02/2013 à 17:26 :
Qui peut encore avoir confiance en des bonimenteurs professionnels ?
a écrit le 24/02/2013 à 17:23 :
On ne va pas avaler d'autres couleuvres, ça suffit! De toute façon hollande n'y arrivera pas il peut se préparer à démissionner ou c'est le peuple qui s'en chargera!
a écrit le 24/02/2013 à 17:18 :
Rien de ce qu'il a fait ne peut inverser la courbe du chômage. Par contre, il enfonce (fiscalité, bureaucratie, réglementation, complexité du mille-feuille administratif,...) tous eux qui pourraient créer des emplois.
a écrit le 24/02/2013 à 17:12 :
C'est AVANT la présidentielle que "notre" président, s'il avait été honnête, aurait dû reconnaître que la crise était grave et allait durer. Il a préféré prendre les français pour ce qu'il sont à une courte majorité : des quiches. Pour ce faire, il a préféré accumuler de grossiers mensonges (dont la réduction dès 2013 du chômage et d'autres encore plus grossiers) et malheureusement les français ne comprennent que maintenant que la doctrine socialiste du 19°s, les priorités de nouvelles dépenses inconsidérées orientées vers les copains, les tours de vis fiscaux dont certains sont ridicules plutôt que du courage, dans un pays ou le poid de l'Etat et plus qu'excessif et ou la seule solution réside dans le rétablissement de notre compétitivité, conduisent à la catastrophe. En "réaction"...."notre" président continue et continuera à appliquer ses recettes du passé et surtout à mentir, il ne sait faire que, cela avec la bénédiction scandaleuse de la plupart des médias qui devraient dénoncer avec vigueur cette accumulation d'erreurs et surtout de mensonges grossiers.
a écrit le 24/02/2013 à 17:11 :
Pas plus qu'il n'inversera la courbe en 2014, 2015, etc. Il promet ... et ce qu'il y a de plus étonnant, c'est qu'il y a toujours des gogos pour y croire :-)
a écrit le 24/02/2013 à 17:09 :
Pour inverser la courbe du chômage, la reprise économique ne suffira plus jamais. Il faut donc créer de nouvelles industries innovantes et fortement exportatrices ... il faut 3 ans à 5 ans pour mettre en route de nouvelles industries 1 AN a déjà été PERDU !!! ? Le cancer de la France c'est que les projets industriels matures ne trouvent pas de FONDS PROPRES d?AMORCAGE solides ... LA SOLUTION : que les collectivités locales cesse de construire des ronds points luxueux et des ruelles aménagées en avenues de Versailles, et qu'à la place elles investissent en fonds propres dans les projets industriels matures ... elles retrouveront leurs investissements doublement ...a) en alimentant la consommation ET le logement localement par les emplois biens valorisés nouveaux créés ... b) en réduisant les dépenses sociales de soutiens à du chômage et de la pauvreté qui baissera... c) en encaissant les taxes locales sur les entreprises nouvelles... d) en générant des flux hôteliers pour accueillir les cadres étrangers des clients à l?exportation ?. e) directement en revendant plus tard leurs participations ? VOILA c?est SIMPLE ? toute une économie nouvelle qui s?ajoute aux créations de nouvelles industries ?
a écrit le 24/02/2013 à 17:08 :
Malgré le nombre de chômeurs planqués ou virés des stats, la courbe ne pas encore s'inverser, on n'a pas encore atteint le fond de la piscine... encore 2 ou 3 millions de chomeurs (affichés...) et après ca pourra peut-être s'améliorer :-)
Réponse de le 25/02/2013 à 4:55 :
Oui, après ça, on pourra creuser ! ;-)
a écrit le 24/02/2013 à 17:05 :
On en est au stade où le peuple anticipe de plusieurs mois les renoncements de leurs dirigeants. Car les sondages étaient clairs : les Français ne croyaient pas à l'inversion des courbes, que les dirigeants promettaient avec insistance. Qui avait raison ? le peuple soit disant idiot ou les dirigeants prétendument doctes ? Le peuple. C'est gravissime : les électeurs ne croient plus leurs élus, et, pire encore, ont tout à fait raison de ne plus les croire.
Réponse de le 24/02/2013 à 17:22 :
Le probleme ou le drame, c´est que malgré cela le peuple vote tout a fait démocratiquement pour eux !
Réponse de le 24/02/2013 à 17:25 :
Exact! malheureusement....le bateau n'a personne aux commandes ! (ou, si, si peu ! insignifiant !)
Réponse de le 24/02/2013 à 17:25 :
Exact! malheureusement....le bateau n'a personne aux commandes ! (ou, si, si peu ! insignifiant !)
Réponse de le 24/02/2013 à 17:49 :
Le peuple vote démocratiquement ? D'abord, qu'il vote, cela est déjà une affirmation en un sens très audacieuse, car les taux de participation sont clairs, et encore, ils tiennent parce que les baby boomers votent largement, eux qui eux profitent à peu près encore de politiciens aux petits soins pour eux, avec la promesse de maintenir un système qui ne touche pas aux rentes des plus âgés. Ensuite, que ce vote soit démocratique est une autre question : le système électoral et ces cinq cents signatures ou encore son système de financements voté par ceux-là mêmes qui en bénéficient est à mon humble avis vicié de l'intérieur.
a écrit le 24/02/2013 à 17:02 :
Risque pas qu'il fasse de "miracle", parti comme c'est parti !!
a écrit le 24/02/2013 à 16:49 :
il a surtout fait le malin, notre grassouillet envers un simple enfant au salon de l?agriculture en se délectant vicieusement d?une affirmation personnelle que Sarko ne reviendrait plus. Comment disait Ayrault ? ah oui comportement minable
Réponse de le 24/02/2013 à 17:12 :
Hollande a dit ce que tous les français de droite d'en bas pensent tout bas, ... Nous n'en voulons plus de toute la Sarkologie ... basta cosi.
Réponse de le 24/02/2013 à 17:48 :
Dès qu'un président est de droite on a droit au même pugilat VGE et bokassa, Chirac le facho. Quand les personnes sont de gauches on entend jamais parler des vrais scandales comme hollande et les fédérations socialistes.
a écrit le 24/02/2013 à 16:47 :
Ce tyran pense-t-il s'exprimer devant les français un jour pour faire un point ?
Réponse de le 24/02/2013 à 17:17 :
Le président de "tous" les français limite la France à celle de son électorat. A quoi pourrait-il servir de faire le point avec ses propres troupes de campagne puisqu'il a gagné sa fonction présidentielle A VIE. Si c'est pour nous prendre pour des imbéciles en relayant sa propagande sur les chaînes publiques d'Etat, il vaudrait mieux qu'il s'abstienne de s'exprimer à moins de vouloir augmenter la tension sociale. Contrairement au gouvernement de François Mitterrand et malheureusement pour François Hollande, les amuseurs publics ne sont plus suffisamment nombreux pour endormir le peuple. Pensait-il faire le clown tout seul? Cela suffira pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :