Nouvelle réforme des retraites, début de l'acte I

 |   |  534  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Le Premier ministre a installé la Commission pour l'avenir des retraites, présidée par Yannick Moreau, l'ancienne présidente du Conseil d'orientation des retraites (COR). Cette commission devra rendre en juin au Premier ministre ses recommandations (sur la bases de divers scénarios) pour assurer le financement des divers régimes de retraites et en renforcer l'équité. Diverses mesures sont à l'étude comme la désindexation des pensions, un rapprochement entre les règles en vigueur dans le public et le privé, un âge légal de départ à la retraite différent selon l'espérance de vie des catégories socioprofessionnelles, etc. Une nouvelle réforme de retraite interviendra donc avant la fin de l'année.

Comme convenu, la nouvelle réforme des retraites prévue pour cette année va entrer dans sa phase d'élaboration avec l'installation, ce mercredi 27 février, par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, de la commission "pour l'avenir des retraites", chargée de proposer des "scénarios" de réforme d'ici au mois de juin.

Selon la feuille de route, la commission devra "identifier les différentes pistes de réforme permettant d'assurer l'équilibre des régimes de retraite à court, moyen et long terme et d'en renforcer la justice, l'équité et la lisibilité pour les assurés". Le Premier ministre rappelle aussi que le besoin de financement du système de retraites "est important à cout terme, à un point de PIB en 2020, soit 22 milliards d'euros. Des données avancées par le Conseil d'orientation des retraites (COR) dans son avant-dernier rapport remis en décembre 2012.

Les recommandations de la Commission pour l'avenir des retraites attendues en juin

La commission sera présidée par la conseillère d'Etat Yannick Moreau, ancienne présidente du COR. Elle comprendra une dizaine d'experts sur les retraites, comme les chercheurs Didier Blanchet ou Serge Volkoff, mais aussi de spécialistes de la protection sociale, comme Didier Tabuteau (professeur à Sciences Po) et Dominique Libault, d'économistes comme Daniel Cohen, de Florence Parly, l'ancienne secrétaire d'Etat au Budget de Lionel Jospin, ainsi que d'une sociologue spécialiste de la jeunesse, Cécile van de Velde.
Ses conclusions sont attendues par le Premier ministre "au mois de juin 2013". Puis le gouvernement engagera une concertation avec les partenaires sociaux avant de prendre " les décisions nécessaires pour assurer l'avenir des régimes de retraites". Une nouvelle réforme devrait donc voir le jour avant la fin de l'année.

De nombreuses pistes de réforme sur la table

"Il faut proposer différents scénarios de rééquilibrage (des régimes) et des évolutions si elles sont souhaitables" plutôt que "la grande réforme", a estimé de son côté Yannick Moreau. De fait, l'on sait que diverses mesures sont sur la table. Certaines, douloureuses, ayant le mérite d'avoir des répercussions à court terme, comme la désindexation des pensions par rapport à l'inflation. Alors que d'autres, destinées à rétablir une certaine équité, produiront des effets à plus long terme. Il en va ainsi d'un rapprochement des règles régissant les retraites des fonctionnaires de celles du régime général du privé. Mais, s'agissant justement du régime général du privé, le COR s'est aussi posé la question de savoir s'il était toujours pertinent de calculer la pension sur la base des 25 meilleures années travaillées, ou s'il ne fallait pas tenir compte de l'ensemble de la carrière. Autre sujet sensible, celui de l'âge légal de départ à la retraite. Doit-il continuer à être le même pour tous ou doit-il varier en fonction de l'espérance de vie des diverses catégories socioprofessionnelles ?

Reste aussi l'idée de transformer le régime de base en un régime par points. Mais alors quid des éléments non contributifs ? La commission de Yannick Moreau a du pain sur la planche.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/06/2013 à 21:00 :
bonsoir .quand je pense qu'on laisse plu de 70% de notre salaire en csg rds et autres + les 19,6 de tva et que les caisses sont toujours vide .?
a écrit le 18/05/2013 à 8:30 :
J'aurais 44 Anne et 177 trimestre cotise et valide en mars 2015 a 60 ans ou sont les 41,5 ! On travail deja plus longtemps de 2,5 Anne de plus , alors que les jeunes sont au chômage il est grand t' en qu'il nous remplace .
a écrit le 06/04/2013 à 11:23 :
je crois que françois hollande si il continue il va nous mettre dans la merde on y est déjà je travail depuis l'age de 16ans je vais en avoir 56 qu'il laisse la place aux jeunes qu'il arrete de toucher aux retraites et les plus petits si il continue il y aura une guerre civil et moi je prefere me foutre en l'air comme de beaucoup de jeunes que de payer pour ce gourvenement qui eux vivent bien si je vote ce sera marie lepen
a écrit le 22/03/2013 à 22:00 :
Et que proposez vous pour les jeunes ? Cotiser pour les vieux qui ont profités du système et ne pas être capable de mettre un sous de côté pour eux (tellement ils sont accablés de charges et taxes) et de trimer 10 ans de plus ? C'est cela la justice ?
Et pourquoi pas autoriser de partir quand on veut en fonction de ces trimestres acquis et de l'espérance de vie à cet instant là où on opte. Plus on attend, meilleure la retraite mais aussi moins longue !
Pourquoi tout légiférer ?
Pourquoi ne pas pouvoir capitaliser une partie de ses cotisations ? Tout Euro de + correspondant à la part du taux d'appel qui n'est pas converti en point.
a écrit le 15/03/2013 à 16:44 :
Bonjour ou bonsoir, Mesdames et Messieurs
Je suis également partisan pour que des mesures économiques relatives à la retraite soient prises.
Je propose que les règles du secteur privé soient alignées sur celles du secteur public, au lieu de faire le contraire.
Ce sera au tour de la caisse du secteur public (dépôts et consignations) de financer. Cela changera, car ce sont les caisses du privé Agirc et Arrco qui ont toujours financé les déficits générés par les régimes spéciaux du secteur public
Comme cela il n'y aura pas de jaloux et pas de démagogie.
C'est quand même simple et égalitaire comme solution, non ?
Non, ça n'est pas possible ?
Alors il faut faire le contraire.
C'est déontologiquement faisable suivant le même principe de l'égalité entre hommes et femmes. comme le mariage Gay.
J'en ai marre de faire la femme !
A qui le tour ?
a écrit le 10/03/2013 à 17:59 :
Ce que je vous propose sera systématiquement rejeté,mais je le dis quand même:il faut transférer sur l'énergie une partie des taxes qui sont imputées au travail:une taxe sur l'énergie pour financer les retraites;cela proccure tellement d'avantages qu'il faut être débile mental pour ne pas le comprendre...
Réponse de le 15/03/2013 à 9:05 :
En général je ne suis pas opposé aux taxes, mais taxer l'énergie est particulièrement dangereux : elle est à la source des processus industriels, des services et même de l'agriculture...Déjà qu'on nous bassine avec notre coût du travail, là ça serait le ponpon sur les marchés export...
a écrit le 06/03/2013 à 16:08 :
TOUJOURS MOINS a tout dit ce que je pense et je dirai meme plus car que si l on touche a ma retraite je suis pret a descendre dans la rue et de mettre avec d autres le bordel car c'est une façon de faire qui ne me plait pas et que nous avons trimés pendant des années et que maintenant on voudrait nious spoliés c'est vraiment et je dis que c'est de la part du pouvoir vraiment "deguelasse"et je pese mes mots.J ai toujours fais ce que pense car je ne n ai pas peur de la censure car nous devrions nous battre pour garder notre bien le plus precieux "retraite;,
a écrit le 06/03/2013 à 15:17 :
Ne plus indexer les retraites sur l'inflation , c'est du vol organisé. Les pensions versées font perdre plus de 40 % des revenus par rapport à un salaire d'activité. Les retraités viennent de supporter une taxe de 0.3 % pour financer la sécu, on parle aussi d'augmenter leur CSG pour la mettre au même niveau que celle des actifs. Il est aussi question de supprimer les 10 % d'abattement fiscal. État plutôt que de s'attaquer aux retraités et salariés ferait mieux de dépenser moins et de gérer les finances du pays correctement . On peut rêver
Réponse de le 08/04/2013 à 12:26 :
Vous avez listé toutes les mesures prises ou qui pourraient être prises . Effectivement c'est du vol .Les retraités ....du privé ... paient très cher les incohérences des systèmes , le fait que nous soyons représentés par des syndicats qui ne représentent que 7pour cent des actifs du privé , du manque de courage des hommes au pouvoir qui auraient du depuis longtemps uniformiser tous les régimes de retraite sans exception . Dans le contexte actuel plus rien n'étonne la corruption , les malversations ... Quel spectacle désolant donnent les politiques . A travers eux la France. Pour en revenir au problème qui nous préoccupe nous avons acquis des droits grâce aux prélèvements sur salaire , il est donc légitime de percevoir le moment venu une retraite équivalente à sa contribution.Seules les manifestations répétées pourraient porter leurs fruits .Quand descendrons nous dans la rue .??
a écrit le 06/03/2013 à 14:02 :
POUR VOUS LES JOURNALISTES;;;MONTEZ AU CRÉNEAU COMME 4 EME POUVOIR IL N Y A PLUS OU PAS ASSEZ DE TRAVAIL POUR TOUT LE MONDE IL FAUT LE PARTAGER... TRAVAILLEZ +... MAIS Y A PAS DE BOULOT .... on a pas besoin de faire l' ENA pour comprendre .....à propos // merckel et hollande... défense commune? et en promenade .. franchement à vous dégouter de ces politiques. Mais on en est pas là.. on ne veut plus d'Europe...
a écrit le 05/03/2013 à 18:45 :
Bonjour,au pays des promesse on i meurt de faim.
a écrit le 05/03/2013 à 17:53 :
mais ou est donc passee Aubry pour haranguer les foules en montant sur les tables et envoyer les lyceens dans les rues?
a écrit le 02/03/2013 à 16:07 :
Pourquoi pas une grève du bénévolat pratiqué par les nombreux séniors retraités, qui aident la société sans être rémunérés jusqu'à ce que l'état aligne TOUS les régimes spéciaux sur le régime du privé (durées de cotisations, temps de départ à la retraite , retraite calculée de la même façon sur le même nombre d'années après on ne dira plus qu'en france l'egalité n'est pas égale pour tous ?
a écrit le 01/03/2013 à 16:59 :
L?Etat complote contre la société? chaque jour qui passe est pire que la veille. A quoi ça sert ? Pas un seul pays après la crise qu?on aurait pu éviter, puisque nous sommes archaïques, n?a engagé des prélèvements sur l?activité. On croît rêver.
L?Etat n?a-t-il pas gonflé une bulle ?
Réponse de le 06/03/2013 à 14:17 :
et si on parlait de la justice, parce qu'on parle beaucoup de retraite et de chomage, mais pas de ces juges, avocats, notaires ... corrompus, j'ai un procès en cours qui durent des années entre temps les parties adverses se sont mises en insolvabilité, je ne pourrais plus payer mon avocat et je fais les poubelles pour me nourrir et me vêtir, on croit rêver ! tout ce beau monde est protégé ! je ne suis pas seule on est des millions à souffrir de cette justice qui est du n'importe quoi ! ils sont tous vendus, pas un pour nous défendre, une justice pour les riches. on travaille, on se fait dépouiller et on a même pas le droit à une justice digne de ce nom. pendant ce temps je reçois des mises en demeure d'huissier ... alors que je n'ai rien volé et que j'ai été honnête, mieux on me conseille d'arrêter le procès pour ne pas finir dans la rue.
a écrit le 01/03/2013 à 1:05 :
Voila encore un comité Théodule de plus qui va nous coûter et nous seriner les mêmes recettes que d'habitude.
Les problèmes sont archi-connus et le COR a déjà transmis toutes les recettes possibles et inimaginables au gouvernement. À quoi sert cette commission?
a écrit le 28/02/2013 à 17:50 :
nos gouvernants comptaient sur l'inflation démographique pour faire tourner la machine économique L'UE EST PASSEE PAR LA: avec ses dictats: un "étranger" qui produit hors de France un produit importé en France (voiture ou autres) n'alimente pas les caisses de retraites des travailleurs français: DONC IL FAUT TAXER LES (Ré)IMPORTATIONS) EN FRANCE DE PRODUITS FINIS et limiter "l'importation" de la main d'oeuvre étrangère inutilisée (comme les chinois qui viennent défendre le made in china camelote) il faut partager le travail et ce n'est pas en travaillant plus....en son temps E PINAY avait sauvé le franc en imposant une baisse de 5%......... En attendant il faudra résorber les déficits. On m'a toujours dit que pour remplir une passoire il fallait d'abord boucher les trous...... Doctrine et réalisme ne font pas bon ménage mais on ne gouverne pas avec des enfants de c(h)oeur....ON NOUS MENT DEPUIS TOUJOURS ET PAS SEULEMENT SUR LES RETRAITES...ALORS DUR DUR DE GOUVERNER même autrement!!!!
Réponse de le 28/02/2013 à 21:30 :
il me plagie celui_là, il a même amélioré mon texte, je ne lui en veux pas car G toupho= retraité
a écrit le 28/02/2013 à 14:50 :
Retraités et pré-retraités, votre pension n?est pas financée. On noie la population dans l?inflation cachée qu?on nous révèle à 3,5% et dans la fin des retraites qu?on n?a pas prévu parce qu?on n?a pas de fonds. On nous annonce une chute du niveau des retraites de 50% dans 10 ans? C?est la noyade de la population !
Réponse de le 01/03/2013 à 7:05 :
dans le système par répartition les actifs paient pour les retraités(il fallait bien commencer le financement quand il fut instauré les retraites) , le problème c'est qu'il y a de moins en moins d'actifs pour plus de retraités ou d'ayant reversement de pensions. Pour les fonctionnaires traitements et pensions sont pris sur le budget de l'Etat. C'est comme çà. A vous messieurs les députés qui hier étaient dans la rue pour bloquer les réformes de faire les reformes qui s'imposent et çà c'est plus urgent que le mariage pour tous!!!
Réponse de le 08/04/2013 à 12:46 :
D'accord avec votre analyse . Il y a un incendie non maitrisé qui fait rage dans la maison ...France ... et on a amusé la galerie avec ce mariage pour tous ( bien que trouvant que cette évolution de la famille aurait mérité une consultation nationale ) .Tous les économistes ne cessent de répéter qu'il faut faire des réformes structurelles . Les avez vous vues ? Et bien non . On nous sort une boîte à outils pour bricoleurs du dimanche. Comment voulez vous dans ces conditions entrevoir une sortie de crise.
a écrit le 28/02/2013 à 14:18 :
quand on pense que les choses sont compliquées,c'est qu' on n'a pas vu que c'était simple.Pour les retraites,1 euro de cotisation pour les futurs retaités(et leur employeur s'ils en ont un)= x euro de points retraite.Exit les régimes spéciaux,exit l'état-employeur,les administrations et collectivités qui payent leurs salariés avec des primes sans cotisations retraite,état(-employeur privilégié) qui compense par des prélèvements fiscaux(un employeur privé serait envoyé devant la justice pour ces pratiques).Il faut donc un régime de retraite UNIQUE pour tous les français,une SEULE CAISSE de retraite au nom de l'EGALITE REELLE.Ne faudrait-il pas s'indigner?
a écrit le 28/02/2013 à 13:52 :
la seule chose un rapprochement NON une égalité parfaite et immédiate (ne pas oublier le service public épargnés et les régimes spéciaux pas du tout concerné par les réformes 2003/2008 2010/2011 sous la houlette de fillon )pour infos les plus visés ciblés discriminés par les politiques gouvernants le secteur privé (calcul sur 25 ans (ce qui à réduit de 25 à 35 % les retraites )les cotisations les plus élevés et la durée imposée obligatoire de plus de 41 à 44 ans sans discontinuer??)le service public mieux loti cotisations moins elevées le calcul sur les 6 derniers mois (après une dernière promotion )et les régimes spéciaux aucune contraintes ??
Réponse de le 28/02/2013 à 15:34 :

De plus si pour le privé on retient l'idée de référence sur carrière complète à la place des 25 ans, cela devient de la provocation!! D'autant qu'en 2010 il a été officiellement ajouté ces "mesures de compensation"qui majorent sérieusement le montant des retraites. S'il y a à faire des efforts, je dis encore une fois: TOUT LE MONDE DOIT PARTICIPER:Régimes spéciaux ,fonctionnaires, politiques même ceux qui ne paient pas l?impôt sur le revenu. Dans ce dernier cas la contribution doit être modeste, mais elle doit exister.
a écrit le 28/02/2013 à 12:36 :
Suivant notre place dans la société durant la vie active nous avons plus ou moins gagné d'argent , aussi à l'age de la retraite du Balayeur au PDG en passant par les Politiques alluont la meme somme à tous et tout est résolu.....
a écrit le 28/02/2013 à 12:35 :

@J.C. CHANUT: Depuis des années, maintenant, je m'étonne de constater que, journalistes, économistes ou sociologues, personne dans les médias nationaux, n'ose parler du risque de troubles sociaux pouvant survenir lors de la réforme des retraites. C'est une évidence: Il n' y aura pas de modification structurelle en 2013. Si cela était envisagé, on y travaillerait depuis des mois, donc, on peut facilement conclure que seules les retraites du secteur privé seront fortement pénalisées: La CNAV restera une retraite de base, maxi impossible a atteindre, à environ 1450? pour plusieurs années, les complémentaires, en graves difficultés financières devront augmenter leurs cotisations, baisser les retraites à venir et aussi celles déjà liquidées. Les fonctionnaires, régimes spéciaux, personnel politique de tout rang ne seront pas concernés, ou symboliquement. Cette situation de 2 catégories de salariés risque fort d'engendrer des troubles graves. En effet si l'on touche à ceux dont les retraites sont garanties par l'état, ce sera le début de grèves que le privé n'acceptera pas. Il faut s'attendre à des affrontements dans les manifestations, les gares, etc.. Ces affrontements se produiront avec plus de violence si les salariés du privé sont plus touchés que le public et les spéciaux, ce qui sera probablement le cas. Il faut comprendre que, dans le privé, l'age légal n'existe pratiquement plus. On partira quand on aura de quoi vivre,tandis que d'autres partiront plus tôt. Il est donc très important d'uniformiser les régimes au plus vite et de trouver une solution aux difficultés de l'AGIRC-ARRCO: On ne peut pas laisser les partenaires sociaux face à un problème qu'ils n'ont plus la possibilité de résoudre seuls. La gravité de cette situation impose une implication de la nation toute entière. Le gouvernement doit intervenir. Ceci est encore aggravé par le chômage: Comment travailler plus tard s'il n'y a pas de travail? LE SILENCE DES JOURNALISTES DEVIENT UNE FAUTE PROFESSIONNELLE .
Réponse de le 02/03/2013 à 8:53 :
Votre analyse est la mienne . Concernant le mutisme des journalistes je pense qu'il a été acheté par ...les gens... au pouvoir sous forme de niche fiscale .Au sujet des syndicats partie prenante de la gestion des caisses du privé régime général et caisses complémentaires pensez vous que nous puissions attendre quelque chose de positif ? Bien sur que non .Certes ils n'ont pas une baguette magique mais tout de même le chômage actuel n'explique pas à lui seul les problèmes auxquels nous sommes confrontés.Ils avaient le devoir d'alerter toutes les parties prenantes de la situation en vue d'une solution .Seuls les politiques d'avant et de maintenant sont responsables .Aucune anticipation, aucun courage. Si nous voulons cette uniformisation de tous les régimes sans exception il faut se battre , sans attendre que quelqu'un le fasse à notre place . DESCENDRE DANS LA RUE aujourd'hui ,demain , après-demain .Les retraités du privé pourraient s'engager dans cette lutte pour permettre aux actifs de travailler .Qu'en pensez vous ?
Réponse de le 04/04/2013 à 12:17 :
"Le monde est dangereux à vivre,non à cause de ceux qui font le mal,mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire".
voilà la vérité dans notre pays,où on critique mais on ne fait rien.Ce n'est plus le temps où l'on se battait pour obtenir quelque chose,maintenant c'est;on n'a plus les moyens ou les autres attendent que tu fasses grève pour eux.
a écrit le 28/02/2013 à 11:12 :
La véritable liberté serait une retraite par points pour la retraite de base de la sécurité sociale et la possibilité pour tous de cotiser de manière entièrement indépendante. Tout le reste c' est du socialisme excessif.
Réponse de le 03/07/2015 à 14:53 :
Les americains ont trouve la martingale pour faire entrer de l'argent et reduire leur colossal deficit budgetaire: Racketter les banques etrangeres en leur infligeant de severes amendes, sachant qu'elles ne peuvent pas quitter le territoire americain.
a écrit le 28/02/2013 à 10:21 :
Intuitivement chacun sait qu'une personne aujourd'hui en activité, dans une fourchette d'âge entre 27 et 45 ans, ne verra que l'ombre d'une pension de retraite le moment venu. Probablement 65 ou 67 ans. Le mieux serait donc de ne pas cotiser, mais l'obligation en est faite à tous. Alors pourquoi payer 100 aujourd'hui pour (peut-être) recevoir 40 demain? La déflation. Celle-ci guette l'économie française: si les ajustements économiques ne peuvent plus se faire par le biais monétaire (la France ne contrôle plus sa monnaie), c'est en prix réels qu'ils se feront. La baisse des prix (et des retraites, salaires,...) se substitue à la baisse des taux de change, ces fameuses dévaluations d'autre fois. Le scénario inflationiste serait bien plus dangereux, mais peu probable tant que la France sera dans l'Euro. Dans tous les cas de figure, il faudra justifier du nombre nécessaire de trimestres cotisés, et c'est là que réside, potentiellement, la plus grosse perte de pouvoir d'achat au moment de la retraite. Sauf pour certaines catégories.
a écrit le 28/02/2013 à 10:19 :
selon l espérance de vie ils joue avec notre vie nous gagnons de l argents pour que eux peuvent profiter
il est quand même bizarre qu avant euros tout allez bien il s échangeait presque 5 milliard a la bourse aux moins tout les deux jour, et la plus de sous il faut sévir et la première piste c est l age de la retrait et le financement
a écrit le 28/02/2013 à 9:55 :
quand va t on revenir sur les régimes spéciaux , qui coutent plus cher en ce moment qu'avant la soi-disante réforme de Xavier BERTRAND ??
Si hollande ose : BRAVO
Réponse de le 28/02/2013 à 11:44 :
Pensez vous réellement que les ...gens ...au pouvoir ont l'intention d'uniformiser tous les régimes de retraite ? A mon avis on va encore désavantager le PRIVE au détriment du PUBLIC (régimes spéciaux et fonctionnaires ). Les fonctionnaires seront peut être touchés mais à la marge mais pas dans l'immédiat alors que pour le privé l'effet est immédiat. Alors qu'Edf augmente les retraites de 3 pour 100 on parle de désindexation dans le privé !!!.
a écrit le 28/02/2013 à 9:26 :
Le système de retraite français est viable seulement si on diminue toutes les retraites d'au moins 45 % ou si, comme Bismark en son temps, on fixe l'âge de la retraite après la mort des retraités potentiels.
Réponse de le 28/02/2013 à 10:40 :
j'en rigole d'avance : nous nous voyez aux heures de pointes, prendre le métro avec nos déambulateurs ou nos cannes, prendre une heure pour descendre du bus à cause de nos articulations... etc... là c'est sûr la productivité en France va en prendre un coup...mdr (zut une retraitée en moins..)
Réponse de le 28/02/2013 à 11:27 :
@Queenie, vos gérémiades n'y changeront rien. Soit vous vous adaptez, soit vous finirez à la rue dans l'indifférence. Le monde que vous avez connu n'existe plus, le déclassement est imminent, et c'est là qu'on verra qui est un parasite inapte à la survie et qui est un survivant prêt à tout pour se sauver : s'apitoyer ne vous mènera nul part.
a écrit le 28/02/2013 à 9:13 :
Humour --Retraite :je n'y comprends rien ! Pourquoi cette commission , (constituée de fonctionnaires ?), alors que le précédent pouvoir a tranché finalement malgré les hurlements de ceux qui ne "dirigeaient" pas encore la France ?
a écrit le 28/02/2013 à 9:04 :
Ca ne va pas pas, nous avons 3 millions de chômeurs, ça ne fait que monter depuis 21 mois et ça va continuer. Allonger le temps de travail, il faudrait que les entreprises aient envie de garder leurs "vieux" employés. Les régimes spéciaux, une inégalité à gommer, d'ailleurs pourquoi niveler par bas? Donc, une société qui est incapable de fournir du travail à tout le monde, incapable d'assurer une retraite, une protection sociale décente à tout le monde, qui ne prône que réduction de dépenses et austérité est condamnée. Le diktat de la finance mondiale, l'outrance des paradis fiscaux doivent être éradiqué, car là est le problème.
Réponse de le 28/02/2013 à 9:22 :
Le problème n'est pas les paradis fiscaux. Il y a paradis fiscal parce qu'il y a enfer fiscal. Accepteriez-vous volontiers de vous faire tondre à 75 % et même plus en comptant ISF, CSG et Foncier ? Il faut être complètement cinglé aujourd'hui pour monter une entreprise, prendre tous les risques, travailler 50 à 60 heures par semaine pour, au final, se faire spolier par l'Etat. D'où le chômage qui va voler de record en record.
Réponse de le 28/02/2013 à 9:29 :
+ 100
Réponse de le 28/02/2013 à 9:30 :
"Le diktat de la finance mondiale, l'outrance des paradis fiscaux doivent être éradiqué, car là est le problème." Vous n'avez pas bien compris la situation vous. On ne vous demande pas votre avis sur la mondialisation : la mondialisation est là et elle va durer. Ce n'est pas parce que la France en fait les frais que c'est partout ainsi. Il y a encore des marges énormes de croissance en Asie, en Afrique et en Amérique du Sud et vous pouvez être certains que les investisseurs vont privilégier ces places plutôt que le dinosaure français qui refuse de s'adapter.

L'économie est soumise au darwinisme : soit vous vous adaptez, soit vous mourrez. Avec un discour comme le votre, on devine déjà ce qui va advenir de la France. Ce que vous n'anticipez pas, c'est que le déclassement international de notre pays, c'est maintenant, et ça va faire mal, très très très mal. Fin du versement des retraites, des salaires des fonctionnaires, de la sécu, des allocations familiales, du RSA, des ASSEDIC... Les français vont être punis comme jamais, et ce ne sera pas faute de les avoir prévenu. Vous avez voulu faire les malins, vous avez voulu croire que le reste du monde s'adapterez à votre vision de parasite spoliateur, vous en paierez le prix et servirez d'exemple. Bonne atterrissage.
Réponse de le 28/02/2013 à 10:33 :
et bien ça y est, vous avez trouvé la solution pour diminuer les dépenses de l'état : quand nous n'aurons plus d'euro en poche, nous ne verserons plus rien à l'état, et alors ce sera régime sec pour eux aussi...après tout, les restrictions c'est à chacun son tour, nous on connait déjà...
Réponse de le 01/03/2013 à 19:21 :
Les employés de Sécurité Sociale NE SONT PAS FONCTIONNAIRES !!!!!!!!!!! Ils sont salariés du privé .... et TRES MAL PAYES (un peu plus que le SMIG en étant pas au niveau minimum et avec 30 ans d'ancienneté !!!).
Sachez de quoi vous parlez !!!!!!! (d'ailleurs les journalistes qui amalgament tous les organismes feraient également bien eux aussi de maîtriser un minimum leur sujet !!!!!)
Réponse de le 04/04/2013 à 17:27 :
Effectivement le sigle" organismes de la sécurité sociale "regroupe plusieurs branches Caf ,Urssaf, retraite .maladie . Ce sont des organismes .......privés rendant un service public ......Tous les salariés de ces organismes sont donc des salariés du privé .
a écrit le 28/02/2013 à 9:00 :
Seule solution: Adoptons le prélévement proportionnel et le versement forfaitaire pour remettre a plat le système de retraite...!
Réponse de le 28/02/2013 à 9:51 :
Autre solution : supprimons la retraite par répartition et laissons chaque citoyen gérer sa situation. Cela responsabilisera les français et les fera comprendre que dans une économie globalisée, les états n'ont pas à se substitué à la gouvernance du privé. Que vous le vouliez ou non, tout le monde s'en fout : c'est le sens de l'Histoire, soit vous prenez le train en marche soit vous mourrez. Entre nous, j'ai compris depuis longtemps que les français avaient choisi de mourrir.
a écrit le 28/02/2013 à 8:52 :
Encore une nouvelle réforme des retraites pourquoi pas ! Mais j'ose esperer que cette fois ci vous allez avoir le courage de réformer toutes les retraites y compris les régimes spéciaux vous avez condanné la réforme des retraites du gouvernement FILLON et aujourd'hui que vous avez le pouvoir et vous faites la même chose ? il faudra me donner une bonne raison de revoter pour vous aux prochaines élections de : 2014 2017 !!! car apres 9 mois de pouvoir je constate que vous faites " pire" que sarkozy alors pourquoi au point ou nous en sommes de ne pas copier ITALIE aux prochaines elections. Parce que ou nous en sommes nous ne sommes plus a un clown pret !!!!!
a écrit le 28/02/2013 à 8:18 :
Commençons par réformer les régimes spéciaux et adoptons l'égalité totale de l'âge de départ à la retraite.
Après on verra pour le reste
Réponse de le 28/02/2013 à 11:08 :
Absolument d'accord! Ce sont les régimes spéciaux qui plombent le régime général, quant au régime des fonctionnaires, il n'y a pas de déséquilibre puisque les sorties proviennent du budget de l'état. On nous enfume sur ces sujets.
a écrit le 28/02/2013 à 8:18 :
avec nos 35 régimes de retraite différents , la france est complètement archaique; Il faut un seul système identique pour tous et faire cesser tous ces corporatismes conservateurs
Réponse de le 28/02/2013 à 8:33 :
j'espére que dans les 35 régimes dont vous fait état,que vous avez compté les retraites dorées de nos députés ,sénateurs,et autres grands pontifs des administration,ainsi que que leurs nombreux avantages!!
Réponse de le 28/02/2013 à 10:04 :
JC 59 on peu toujours rêver.
a écrit le 28/02/2013 à 0:29 :
Quelle est la différence entre la retraite par répartition dans la France d'aujourd'hui et une chaine pyramidale ? Il n'y en a pas: la démographie fait que celui qui cotise aujourd'hui reverra forcément moins à sa retraite que ce qu'il aura cotisé. Plus le temps passe, plus le phénomène s'accentue car on tend vers 1.4 actifs pour 1 retraité: on a donc le choix entre 1) repousser l'age de la retraite, mais dans les conditions économiques que l'on connait depuis 20 ou 30 ans, on sait qu'on aura autant de chômeurs de plus que de 'vieux' qui pensaient arriver à la retraite 2) diminuer le niveau de vie des retraités dans un premier temps et accentuer cette diminution dans un second temps car la tendance est telle que ce n'est pas parce que le niveau de vie des retraités va baisser que les cotisations vont baisser, plutôt le contraire. Or de trop fortes cotisations casse notre compétitivité, et obère l'activité économique, qui est justement le moteur fondamental permettant de lever des cotisations! On connait donc déjà comment va se matérialiser le résultat du millième comité Théodule sur le sujet: un bobard hypocrite qui va essayer de ménager la chèvre et le choux, mais sans annoncer la couleur car personne n'arrivera à faire entendre une telle chanson aux français, qui ont en horreur d'être mis face à la réalité et qui s'empressent généralement de tuer les messagers porteurs de mauvaises nouvelles. On nous ment depuis 40 ans sur les retraites, il n'y a pas de raison que ca change.
Réponse de le 28/02/2013 à 7:38 :
on nous ment pas simplement que nos gouvernants comptaient sur l'inflation démographique pour faire tourner la machine économique L'UE EST PASSEE PAR LA: avec ses dictas: un "étranger" qui produit hors de France n'alimente pas les caisses de retraites des travailleurs français: DONC IL FAUT TAXER LES (Ré)IMPORTATIONS) EN FRANCE DE PRODUITS FINIS et limiter "l'importation" de la main d'oeuvre étrangère inutilisée. En attendant il faudra résorber les déficits. On m'a toujours dit que pour remplir une passoire il fallait d'abord boucher les trous. Doctrine et réalisme ne font pas bon ménage VOUS AVEZ RAISON ON NOUS MENT DEPUIS TOUJOURS ET PAS SEULEMENT SUR LES RETRAITES...mais on ne gouverne pas avec des enfants de c(h)oeur....ALORS DUR DUR DE GOUVERNER même autrement!!!!
a écrit le 27/02/2013 à 23:45 :
encore une commission dont les conclusions sont déjà connues! encore de l'argent gaspillé! Mais il faut bien financer "un peu" les copains au frais des contribuables!

On sait pourquoi la France va rejoindre la Grèce, il faut toujours attendre, attendre, ... les commissions sont une bonne alternative à l'action!
a écrit le 27/02/2013 à 23:32 :
À quand tous les avantages du prive pour les retraites des assimiles fonctionnaires.il serait temps d'y inclure toutes les primes comme le prive de toucher une super prime de départ inexistante pour nous etc... Ce qui compte c'est les années de cotises. 37/5-- 40-- 41--41/5 ans en quelques mois, pourquoi pas 50 ans tout de suite. Vive l'Europe et le Medef qui eux partent quand ils veulent en vivant comme des roi et en pleine santee.
a écrit le 27/02/2013 à 23:29 :
Vous qui parlez retraite, vous corrigez s?il y a erreur : la CNAV nous annonce un flux de 700 000 retraités annuels. Nous en avons 12 millions, dans 10 ans il y en aura 7 millions de plus, soit 60%. La masse des retraites c?est 200 milliards à la base plus 76. Il existe un trou actuel de 20. Dans 5 ans le trou sera de 60 et dans 10 ans de 120?
Réponse de le 28/02/2013 à 10:14 :
non car d'ici à quelques années les "papybommers" seront décédés (désolée mais c'est la dure loi de la vie) et le nombre de rétraités devrait progressivmeent baissé année après année... si je ne me trompe pas je crois que c'est à partir de 2025 que la "décrue" a été annoncée. Mais ceci dit vu que le nombre de travailleurs baisse aussi....
Réponse de le 02/03/2013 à 9:19 :
à Queenie : tapez donc "le grand livre de la dette publique" et vous vous rendrez compte que les retraités de l'état ne perçoivent pas une retraite , MAIS UN TRAITEMENT CONTINUE ! ce qui veut dire, que le fonctionnaire cesse de travailler, mais continue à recevoir un traitement d'où le traitement continué ! Beaucoup de politiques ne connaissent pas ça parcequ'ils sont manoeuvrés par l'administration !
a écrit le 27/02/2013 à 23:21 :
On relève en matière de retraite qu?un cadre du privé cotise 1 euro et touche 1 euro. Un cadre edf ou un contrôleur cotise 1 euro, il en touche 3,5. Entre le privé et le public il existe une différence dans le taux de remplacement : 75% contre 54% pour le privé.
a écrit le 27/02/2013 à 22:36 :
Je pars en retraite au 01 04 2013 J'ai 60 ans et 10 mois , l'âge "légal" . Il me manquait 7 trimestres pour partir à taux plein . Mon Entreprise avait une telle envie de dégager le "dinosaure".... qu'elle m'a fait le chèque pour je parte vite...Et rachète mes trimestres.
Les seniors ne sont pas des paresseux. On ne veut juste plus d'eux. Augmenter l'âge légal de la retraite ne ferait pas qu'on voudrait davantage de nous. Mais créerait un peu plus de précarité et de misère. Combien déjà de seniors au RSA?
J'ajoute que mon entreprise n'aurait pas patienté si l'âge de ma retraite avait été 63 ans , elle m'aurait licencié. Ce n'était pas sous-entendu. C'était dit. Cela aurait fait un chômeur de plus.
Réponse de le 27/02/2013 à 23:10 :
C?est une manière de baisser les retraites pour les salariés puisqu?on dégaze par la préretraite. En revanche le public à droit aux promotions de fin de carrière.
Réponse de le 06/03/2013 à 23:56 :
Il est sur que les entreprises ne veulent plus des séniors. Ils n'ont plus le même rendement que les jeunes. Le recul de l'âge de la retraite n'est pas une solution alors que tant de jeunes ne demandent qu'à travailler. On leur verse des aides pécuniaires, rsa, indemnités de chômage etc.. Ne serait-il pas plus rentable que ces indemnités soient reversées à un senior pour compléter sa retraite et d'embaucher à sa place un jeune chômeur.
Ceci dit, beaucoup de monde s'en prend aux fonctionnaires et leur régime de retraite. Primo un fonctionnaire de catégorie C risque pour la plus part des cas de ne percevoir que 800 euros mensuels à la retraite et oui! Secondo, les fonctionnaires verse maintenant à une caisse de retraite complémentaire comme le privé! Tertio les 75 % du salaire brut qui faisait leur retraite comprenaient pour comparer au privé, celle de la CNAV + la complémentaire.
Alors 54 % évoqués plus haut + la complémentaire combien ça fait en % ? Maintenant pour méditer un peu, regardons ce qui se fait, ho, pas loin de chez nous, au MAROC par exemple, pays cher à beaucoup d'entre nous. Seuls les fonctionnaires ont droit à la retraite et elle est financée par le peuple. Ne sommes nous pas heureux en France?
Alors de grâce arrêtons de nous en prendre à une corporation, mais dénonçons les vrais catégories professionnelles bénéficiant de privilèges tels que les politiciens, les journalistes....
a écrit le 27/02/2013 à 22:26 :
ce gouvernement de rapports et encore rapport toujours des rapports ..mis a part les rapports les commissions toujours des commisions ...la ruine pour les finances de la FRANCE...on gagne du temps cela permet de retarder l echeance les privileges perdurent et la vie est belle
a écrit le 27/02/2013 à 20:44 :
Pourquoi pas se pencher sur la retraite des parlementaires ,une très grosse niche.
a écrit le 27/02/2013 à 20:43 :
a part les fonctionnaires les cas sos et le vote des etrangers cest tout ce qui interesse le ps il pense déjà aux législatives alors les retraites qui ne devait pas toucher on y vient et dire qu il y a 51 % des Français qui ont cru aux leurres de la campagne de moi president il devait reanchanter la France aujourd hui la France est plus que desanchantee la crise avait soi disant bon dos sous mr Sarkozy on voit bien que a part le retropedalage le ps n est pas a la hauteur de la tache
Réponse de le 27/02/2013 à 22:43 :
@babou, non en réalité il n'y a pas 51% des Français qui ont élu Hollande, il y avait 46 millions d'inscrits, et il a obtenu 18 000 438voix.Il a été élu par défaut, et ne représente pas la majorité des Français..
Réponse de le 27/02/2013 à 23:41 :
Tu vie ou? Apres5 ans de galere ! Tu en re veut ? Je pense que tu rigole...
Réponse de le 28/02/2013 à 10:20 :
ouais ça me rappelle Chirac qui se vanter d'avoir été élu avec une majorité 80 %...oui mais c'était 80 % des 23 % ayant votés... mdr
a écrit le 27/02/2013 à 20:09 :
depuis des annes la cfdt a etudier la question ils ont trouves du boulot a chereque ils ont des cartons plein d idees ils suffit de lui demandes ,?
a écrit le 27/02/2013 à 20:06 :
il faut exclure Jean Christophe LE DUIGOU , un conservateur de la CGT qui ne veut que maintenir les avantages des agents EDF SNCF .........et qui exclut toute grande réforrme.
a écrit le 27/02/2013 à 20:05 :
Etant donné que les retraites ne son pas provisionnées, il faudra les réduire de 40 % pour pouvoir les payer...ou les supprimer !
Réponse de le 27/02/2013 à 21:36 :
ou augmenter les cotisations des actifs de 40% ,!!!!!!
Réponse de le 27/02/2013 à 22:00 :
En réalité, vu que l'augmentation massive des cotisations détruirait des emplois en plus en plus, il faut compter +50% minimum. Mais que ne ferait-on pas pour nos très chers boomers chéris ? :)
a écrit le 27/02/2013 à 19:32 :
Comment des socialistes ou apparentés fonctionnaires de surcroit peuvent-ils parler des retraites du privé alors qu'ils défendent bec et ongles leurs avantages, l"égalité des droits s'arrête quand il s'agit du privé
a écrit le 27/02/2013 à 19:25 :
Aligner le public sur le privé en matière de retraites et fin des privilèges en la matière.
Réponse de le 27/02/2013 à 20:10 :
et pourquoi pas le contraire ?
Réponse de le 27/02/2013 à 23:48 :
parcequ'il faut faire des économies, pas dépenser plus d'argent!
a écrit le 27/02/2013 à 19:20 :
Claudius il faudrait peut être arrêter de dire de grosses âneries. Dans le public on part avec 75%du salaire de base et non 90%. Avant de calculer la pension, on enlève toutes les primes, au final il reste moins de 60% ,faut il encore avoir une carrière complète. 0n ne part pas à 55ans mais à 6O ans. Pour les femmes = 1an par enfant et non 2 comme dans le privé. La prime de départ est minable. J'ai des amis, qui dans le privé sont partis avec une belle prime et je dis tant mieux pour eux. Assez de jalousie.
Réponse de le 27/02/2013 à 22:13 :
socialiste =égoïste tout simple ..fonctionnaires pour fonctionnaires les autres ??????
Réponse de le 27/02/2013 à 22:20 :
75% du salaire sur les 6 derniers mois et non sur les 25 années comme dans le privé. Mais pas de jalousie que de la comparaison.....
Réponse de le 28/02/2013 à 10:23 :
a condition d'avoir toutes les annuités, si non, décote!
Réponse de le 28/02/2013 à 11:31 :
Précisons que 75% des 6 derniers mois équivalent grosso modo à la retraite de base CRAV des salariés du privé. La GROSSE différence est que le privé bénéficie de retraite complémentaire, le public non. Halte à l'intox ! (et il n'y a pas de prime de départ dans le public)
a écrit le 27/02/2013 à 19:04 :
Liberte, Égalité, Fraternité.... C'était bien, avant le socialisme...
Réponse de le 27/02/2013 à 21:40 :
je cherche la definition du mot socialisme ,,c'est je me serre et si il en reste on verra n'est pas Mr hollande!!
Réponse de le 27/02/2013 à 21:41 :
C'est vrai ça. Avant les riches étaient libres de devenir plus encore. Ils étaient plus éqaux que les autres et ils fraternisaient avec le pouvoir en place. Elle était pas belle la vie?
a écrit le 27/02/2013 à 18:49 :
Tous les membres de la commission cités sont des fonctionnaires.On peut être sûr du résultat.
a écrit le 27/02/2013 à 18:18 :
Alignement des "REFORMES SPÉCIFIQUES" avec calcul des 25 dernières années comme pour le privé. La France est surendetté pour trouver des sous suffit de piocher dans les administrations publiques, les salaires des fonctionnaires, les députés, sénateurs et dans leurs privilèges !!!
Réponse de le 27/02/2013 à 18:39 :
les fonctionnaires partent a 55 ans ou 60 ans avec 90 % du dernier salaire ils cotisent a 7,5 % du salaire soit annuel 2500 x12 30000 euros x7,5 % soit 2250 apr an ilspartent avec 2200 euros de retraite cherchez l'erreur les retraites des fonctionnaires sont aujourd'hui payé a credit .....................avec le deficit ............
Réponse de le 27/02/2013 à 23:15 :
Tous vos chiffres sont faux ...... Depuis le taux de cotisation, à l 'age de départ à la retraite, jusqu'au taux de rémunération : rigolo !
a écrit le 27/02/2013 à 18:17 :
info : l'Etat envisage de taxer le livret A ,bien joué vu le relévement du plafond , ils vont nous bouffer jusqu'à la moelle!!!
a écrit le 27/02/2013 à 18:17 :
La commission s'installe, ouf ! On est sauvé... En attendant rien ne bouge !
Réponse de le 27/02/2013 à 18:59 :
C'est suspect.Grosse mensonge pour nous faire patienter jusqu'au retour de la croissance ?
a écrit le 27/02/2013 à 18:13 :
ova voir ce qui va nous rester avec la gauche sinon les yeux pour pleurer
a écrit le 27/02/2013 à 18:11 :
c'est quoi ce sectarisme, cela veut qu'a 90 ans si on est en pleine forme on vous coupe la tete, et rese a savoir combien ces gens touchent>
1 pour 1000 000, faites attention a ce que vous racontez, il y a plus de retraites qui crevent la faim ce jour, que de bien nantis
a écrit le 27/02/2013 à 18:07 :
commence a 16 ans donc 44 ans de cottisassion obliger de bosse avec la nouvelle loi plus longtemp sachant que nos jeunes trouve pas de travail que cherche le gourvernement holland a carder des seignieurs qui auront tros cotiser aimerai bien profiter un peut de la vie et non avoir le sentiment passer ca vie a travailler

Réponse de le 27/02/2013 à 18:26 :
maintenant , c'est ainsi, on ne profite plus un peu de la vie, mais on va passer sa vie à travailler...et triste! = direct le cimetière! super, vous parlez d'une belle vie !
Réponse de le 28/02/2013 à 10:09 :
oui d'autant plus qu'une récente enquête a révélé que la santé des français se dégradait sérieusement à partir de 63 ans... peut être justement parce que les retaités n'ont plus les moyens de faire face aux coûts des soins Est-ce P Dac ou Coluche qui avait dit "On perd sa vie à la gagner" ?....
Réponse de le 02/03/2013 à 11:47 :
à Queenie : tapez :" institut européen du salariat" et "les retraites comme salaire continué" je vous recommande le para. sur la Suède !
a écrit le 27/02/2013 à 18:03 :
je connais des personnes qui ont plus d'années de retraite
que d'années de travail = de la folie
Réponse de le 27/02/2013 à 18:27 :
vous en connaissez beaucoup de ces extraterrestres ?? peu croyable , votre affaire !
Réponse de le 27/02/2013 à 19:02 :
et j'entends siffler le train.
Réponse de le 27/02/2013 à 19:36 :
oui par exemple celui rentré à la RATP à 20 ans . Retraite à 53 ans il peut vivre jusqu'a
86 ans soit 33 ANS de travail 33 ans de traite c'est possible
Réponse de le 27/02/2013 à 21:44 :
il faudrait supprimer les retraites qui sont payees aux etrangers qui ont entre 110 et 130 ans et qui sont detournes au profit de leur descendance!!!
Réponse de le 28/02/2013 à 0:15 :
Mo, grand père a 39 ans de retraite pour 31 ans de cotisations. Et il est en super forme...
a écrit le 27/02/2013 à 18:01 :
Collectif "Sauvegardes Retraites"

Retraite : comparaison public-privé.
http://www.sauvegarde-retraites.org/campagne-d-action-retraite.php

Désindexation des pensions : les efforts doivent être partagés par tous
http://www.sauvegarde-retraites.org/dossier-retraite-du-mois.php

Réponse de le 27/02/2013 à 18:27 :
Cette commission n'est pas impartiale, elle ne touchera les privilèges, pour acheter la paix sociale, le gouvernement fillon ,par lâcheté, à concédé des compensations telles que la création d'échelons supplémentaires en fin de carrière avec majoration de salaire, intégration des primes pour le calcul de la retraite, maintient du départ anticipé pour les parents de 3 enfants calcul sur les 6 derniers mois, coût de ces largesses 9 milliards d'euros.. Cette année les régimes spéciaux vont couter aux contribuables 7,7 milliards d'euros, plus 1 milliard pour renflouer le régime EDF prélevé sur les factures des clients EDF GDF.E désindexant les régimes de l'inflation ce gouvernement va paupériser une large majorité de retraités du secteur privé qui ont des petites retraites.
Réponse de le 27/02/2013 à 19:24 :
on en a vu d'autres,en 1995 par exemple,le gouvernement Juppé je crois.
a écrit le 27/02/2013 à 17:55 :
Heureusement que les français on voté la gauche! notre retraite sera conservée telle quelle!
Réponse de le 27/02/2013 à 19:18 :
Heureusement que F Fillon en 2003 a pris en compte les primes des fonctionnaires pour le calcul de leur retraite.Et demandez donc à un cheminot s'il n'est pas le grand gagnant de la réforme Sarkozy.Etc.
a écrit le 27/02/2013 à 17:32 :
Si c'est comme le sort réservé au Rapport Charpin rendu à Jospin il y a plus de 10 ans...
a écrit le 27/02/2013 à 17:27 :
c,est aberrant ces réformes qui n'en finissent pas, ne pas avoir de perspectives, ça pousse les gens à partir plus tôt car ils ne savent pas de quoi demain sera fait il y a 30 ans que je vote socialiste mais c'est bon j'ai compris je n'irai plus jamais voter pour ces pourris qui tapent sur les gens qui ont bossé dur toute leur vie, avec leur complice de toujours: la cfdt ,ces faignants qu'on recase au gouvernement en récompense tous les coups bas qu'ils ont fait subir aux salariés. Oui Monsieur hollande ,la droite nous baise mais au moins elle annonce la couleur!! vous vous n'êtes même pas bon dans l'opposition alors aller au diable ......
Réponse de le 27/02/2013 à 18:29 :
Faute avouée...à moitié pardonnée...
a écrit le 27/02/2013 à 17:25 :
Il serait souhaitable que les retraites soient payées aux personnes ayant cotisées au prorata des années cotisées et que toutes les autres qui relèvent de la solidarité soient patées par l'impôt,ceci étant valable pour toutes les prestations sociales.
a écrit le 27/02/2013 à 17:19 :
quand les fonctionnaires aurons cotisé comme moi 173 trimestres il pourrons la ramener plus deux ans de combat en algerie mais rassurez vous la sauce hollande moi j;en fais pas parti
Réponse de le 27/02/2013 à 20:16 :
Ben moi j'ai cotisé 175 trimestres. J'ai commencé comme man?uvre et j'ai fini comme fonctionnaire. ça te la coupe ça hein !
a écrit le 27/02/2013 à 17:15 :
Voici quelques éléments de réflexion sur les différences entre le régime général etles régimes spéciaux. ces chiffres sont tirés d'un rapport de l'Ifrap :
En résumé :
Régime général SNCF RATP
Nombre de cotisants 17.800.000 158.268 43.600
Nombre de retraités 12.880.000 283.608 48.000 (1)
Ratio cotisants/retraités 1,4 0,55 0,90
Recettes en Md ? 94,624 (3) 2,185 (2) 0,442 (2)
Dépenses en Md ? 103,556 5,375 0,994
Soldes en Md ? - 8,932 -3,359 0,552
Ratio « soldes » sur dépenses 8,6% 62% 55%
(1) Estimation (2) recettes recalculées (3) dont 62.797 de cotisations le reste étant des impôts, taxes affectées, transferts, FSV ?
Ce tableau montre que les déficits des 2 principaux régimes spéciaux SNCF + RATP (soit 3,911 milliards d?euros) représentent à eux seuls presque la moitié du déficit du régime général qui concerne pourtant 12.880.000 vs 331.000 retraités. On voit aussi que, pour chaque retraité de la SNCF et de la RATP l?État donne au titre de la subvention équilibre 11.821 d?euros par an alors que pour chaque retraité du régime général, l?État ne donne au titre de la subvention d?équilibre que de 690 d?euros, hors impôts et taxes affectés.
Conclusion
Comme on le voit, la réforme de 2007-2008 des régimes spéciaux de retraite a constitué une première étape vers la convergence avec le régime général. Mais l?on est encore loin du compte avant de parler d?un alignement complet des conditions de départ à la retraite. Et ce "premier pas" a coûté cher aux entreprises de transport et donc finalement aux contribuables et aux clients. Aux contribuables parce que l?État est toujours appelé en comblement de financement des déficits des régimes spéciaux. Et aux clients parce que les entreprises publiques, pour amortir leurs coûts, font tout pour bloquer l?ouverture à la concurrence. La RATP a ainsi opportunément négocié une rallonge de son monopole jusqu?en 2039. Et la réforme SNCF-RFF qui s?est jouée en novembre dernier, avait aussi pour toile de fond la question sociale : le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a rappelé à cette occasion que le statut des cheminots SNCF continuerait à être défendu avec pour objectif un cadre social harmonisé au niveau européen. La SNCF souhaiterait qu?une convention collective, dans le cadre de l?ouverture à la concurrence, harmonise par le haut les conditions d?emploi des cheminots. La Commission européenne ne l?entend pas de cette façon, qui vient de rappeler
Réponse de le 27/02/2013 à 17:33 :
Intéressant. Pas besoin de commission, on sait déjà ce qu'il faut faire avec ça :)

Je suis par ailleurs surpris... une personne du privé vaudrait 690 euros/mois, une de la SNCF 11 821 euros/mois...

Egalité ? Je ne dois pas utiliser les même maths que nos dirigeants...
Réponse de le 27/02/2013 à 18:32 :
tout simplement édifiant, et scandaleux!! (merci pour votre récit bien intéressant !)
a écrit le 27/02/2013 à 17:11 :
les retraites qui ont "3000euro peuvent payé pour aider le gouvernement francais moi je gagne 1450 euro je suis pret a payé 300euro par an pour aider
Réponse de le 27/02/2013 à 21:47 :
aider les français oui ,pas les politicars qui sans mettent plein les poches avec leurs avantages de nababe !!
a écrit le 27/02/2013 à 17:05 :
Encore une nouvelle commission; dont les résultats seront à la sauce hollandaise et privilégiera les fonctionnaires et régimes spéciaux.....;
F Hollande a crée en juille 2012 : La commission de rénovation et de déontologie de la vie publique, surnommée commission Jospin, le coût de l'étude s'est chiffré à 150.000 euros....et aujourd'hui...quelles décisions ...... le non cumul des mandats est repoussé à 2015 ou 2017......ce président socialiste se moque des français...

La supercherie a suffisamment duré et il faut maintenant manifester notre ras le bol devant tant d'incompétences.
Réponse de le 28/02/2013 à 9:56 :
une idée : quelque soit notre idéologie politique, lors des prochaines elections (2014 je crois) il ne faudrait pas voter pour une personne déjà titulaire d'un poste eligible... tous ces députés et sénateurs qui se présenteront à un poste de mairie par exemple, pourront retourner dormir dans leur "palais" respectif
a écrit le 27/02/2013 à 17:02 :
Tenir compte de l'ensemble de la carrière dans le calcul du montant de la retraite. Et puis quoi encore ? Avec la précarité qu'on nous promet, elle est vraiment moche la France de demain... Déjà qu'on est les champions avec nos 42 années de cotisations. Et surtout, à part les fonctionnaires, qui peut prétendre être au boulot après 50-55 ans ? C'est inouï. Là où je bosse, il n'y a aucune personne de plus de 45 ans, AUCUNE.
a écrit le 27/02/2013 à 16:55 :
Moi suis parti à 57 ans, préretraite et 37ans de cotisation, vous 45 ans de cotisation, retraite à 67 ans pour une pension ridicule sans parler de vos prix immobiliers sur 30 ans, pas 15 ans comme chez nous, de plus bon courage avec la mondialisation et le chômage, inconnu quand j'allais bosser...
Réponse de le 27/02/2013 à 20:17 :
Euh, euh, euh ...
a écrit le 27/02/2013 à 16:52 :
Je me marre, la demande de justice entre public et privé ça revient sans cesse mais justice entre générations, faudrait pas pousser , hein ?
Réponse de le 27/02/2013 à 17:21 :
entre regenerations? les vieux doivent bcps auxjeunes !
Réponse de le 27/02/2013 à 17:23 :
Je crois qu'il n'y aura pas de justice entre générations tant que l'état dépensera 30% de plus que ce qu'il gagne tous les ans.... (et oui.... pas 3% du PIB, 30% de plus que les recettes annuelles)

a écrit le 27/02/2013 à 16:37 :
Voilà des premiers éléments que la commission devraient prendre en compte pour rétablir une "jsutice" entre le public et le privé.
En 2011, l'Etat a dépensé 4,7% de plus pour payer les pensions de ses fonctionnaires. Les régimes de retraite des fonctionnaires représentent 66 milliards, soit un quart du total des dépenses au titre de la vieillesse. La réforme de 2010 induira une économie de 3,22 milliards en 2015
Sur le même sujet
Voilà une dépense de l'Etat qui n'est pas près de diminuer. En 2011, le coût des retraites des fonctionnaires a augmenté de 4,7%, selon le rapport sur les retraites de la fonction publiques, annexé au projet de budget 2013. 46,9 milliards d'euros ont servi à financer les pensions des 2,3 millions d'agents de l'Etat, civils ou militaires, qui ont pris leur retraite (37,7 milliards pour les civils et 9,2 milliards pour les militaire)
Cette hausse de 2011 marque une accélération du phénomène par rapport à 2010, mais non son apparition : les dépenses de pensions à charge de l'Etat on crû de près de 160% depuis 1990, augmentant, en moyenne, de 4,7% l'an. Pour une bonne part, c'est dû à la hausse du nombre de retraités. Mais pas seulement. La première source d'augmentation de ce budget tient à l'augmentation de la pension moyenne. Celle-ci s'accroît de 2,9% par an depuis 1990.
Pour une bonne part, cela s'explique par l'amélioration des carrières des fonctionnaires partant en retraite. Depuis 2003, les pensions sont revalorisées selon l'indice des prix, et non comme le point d'indice de la fonction publique.
66 milliards d'euros de dépenses en 2011, soit 3,3% du PIB
Pour évaluer le coût de la retraite de l'ensemble des fonctionnaires, il faut aussi prendre en compte le régime spécifique aux hôpitaux et collectivités locales, la CNRACL. Il compte 2,2 millions de cotisants pour 1,1 million de pensionnés.
Au total, si l'on inclut en outre le régime dédié aux ouvriers d'Etat (107.000 pensionnés), les régimes de retraite de la fonction publique ont dépensé 66 milliards d'euros en 2011, soit un quart de l'ensemble des dépenses comptabilisées en France au titre de la vieillesse. Et 3,3% du PIB.


Réponse de le 27/02/2013 à 17:25 :
Cette commission n'est pas impartiale, elle ne touchera les privilèges, pour acheter la paix sociale, le gouvernement fillon ,par lâcheté, à concédé des compensations telles que la création d'échelons supplémentaires en fin de carrière avec majoration de salaire, intégration des primes pour le calcul de la retraite, maintient du départ anticipé pour les parents de 3 enfants calcul sur les 6 derniers mois, coût de ces largesses 9 milliards d'euros.. Cette année les régimes spéciaux vont couter aux contribuables 7,7 milliards d'euros, plus 1 milliard pour renflouer le régime EDF prélevé sur les factures des clients EDF GDF. En désindexant les régimes de l'inflation, ce gouvernement va paupériser une large majorité de retraités du secteur privé qui ont des petites retraites.
a écrit le 27/02/2013 à 16:30 :
pourquoi encore faire une commission payée ces gens pour ça il n'a qu'à prendre les comptes rendus de la dernière commission de Fillon ça coûte cher tout ça comission et commision nous sommes les rois des commissions nos ministres ne savent plus quoi décider ??
Réponse de le 27/02/2013 à 16:49 :
C'est flanby qui est censé décider... Alors, ça prend du temps, vous comprenez ?
a écrit le 27/02/2013 à 16:27 :
A quoi bon tourner autour du pot, nous savons très bien que l'âge de la retraite se situera comme dans la plupart des pays européens.....alors, il faut cesser de faire toutes ces commissions qui non seulement ne servent a rien mais coutent énormément......On sait aussi que tous ces Messieurs les députés et sénateurs auront des lois spécifiques qui les protègeront, du fait que ce sont eux qui votent ces lois, et pour cela droite et gauche sont de même concert !!!!!!
a écrit le 27/02/2013 à 16:09 :
Bonjour à tous,
Oui, pour rapprocher le public du privé, c'est une excellente idée de prendre en compte les 42 années de carrière pour le privé et les 6 derniers mois pour le public !! On marche sur la tête dans ce pays !
A quand une grève générale du privé ?
J'en ai marre de bosser pour des fégnasses
Réponse de le 27/02/2013 à 17:07 :
merci pour les feignasses ....
vous jugez sans savoir, surtout en ce qui concerne le régime de retraite des agents de l?État.
Si elle est effectivement calculée sur les 6 derniers mois, elle prend comme assiette de calcul le salaire HORS primes ! et ces dernières peuvent allègrement constituer 30% de la rémunération mensuelle d'un agent de l'état... ce qui soit dit en passant est totalement illégal dans le privé.
Je peux vous garantir qu'un alignement des régimes fonction publique / privé couterait un max à l?État, car il serait tenu de prendre en compte le calcul de la pension sur ces primes vu qu'il n'existe pas de retraite complémentaire dans la FP.
Réponse de le 27/02/2013 à 17:17 :
Moi aussi j'en ai marre de travailler et payer les cotisations des fonctionnaires.Il ne faut pas s'illusionner, flamby peut créer plein de commissions, il n'oubliera pas de protéger ses électeurs (les fonctionnaires et les régimes privés).
A chaque réforme les grands perdants sont toujours les plus petits : artisans, commerçants, TPE...
Un seul mot d'ordre: PAS D'EGALITE, PAS DE SOLIDARITE
Réponse de le 27/02/2013 à 17:22 :
dans le privé, tout le monde n'a pas de prime ...
donc HS .
Réponse de le 27/02/2013 à 17:42 :
@yves privé.
Vous avez raison et la discussion pourrait être plus longue.Mais il faut éviter les insultes qui ne font que le jeu de la masse et de leurs patrons ,les élus,qui rétorquerons,à juste raison,que beaucoup sont méritants.Et certains sûrement pas assez payés.Ce ne sont pas les fonctionnaires eux mêmes qui sont responsables mais le système.
Réponse de le 27/02/2013 à 19:32 :
A Epicurien24 Dans le privé on cotise sur les primes et les cotisations représentent environ 23%, on préférait ne pas cotiser et mettre l'argent de côté pour la retraite. Vous, vous ne cotisez pas et vous voulez que ce soit inclus dans votre retraite ? D'autre part le régime de base ne paye que 50% calculé sur les 25 meilleures années mais non revalorisées et les indemnités maladie, maternité, accident du travail, chômage sont exclues. Voulez le même calcul, tout le monde est d'accord et ça ne coûtera pas plus cher à l'état, bien au contraire.
Réponse de le 27/02/2013 à 22:40 :
A Epicurien24. Alors si tu crois que la retaite du privé c'est mieux que le public, tu es d"accord pour qu'i y est alignement!!! tes primes d'enlever etc.... fin de compte tu es comme dans le privé!
a écrit le 27/02/2013 à 16:01 :
les 25 meilleures années à la sauce Caisse de retraite (de base) du privé j'ai cotisé 42 ans ces 25 meilleures années m'ont stupéfiées je m'attendais aux 25 dernières années que nenni, alors que dans la fonction publiques il faut 37.5 ans et 2% par année soit 75% de la moyenne des 6 derniers mois. Comment va-t-on pour aligner le système de pension de la fonction publique avec les retraites du privé. j'ai vu titre de pension (d'un fonctionnaire décédé) ou il est écrit que la pension est une dette de l'Etat inscrite au budget de la Nation il y avait même une carte de créancier de l'Etat. Ou est l'équité? moi ma caisse de retraite a un nom CNAVTS....
Réponse de le 27/02/2013 à 17:12 :
l faut 37.5 ans et 2% par année soit 75% de la moyenne des 6 derniers mois.
CHIFFRES FAUX
Réponse de le 27/02/2013 à 17:18 :
La réforme DES RETRAITES de 2003 en vigueur au 1er janvier 2004 a aligné les retraites des fonctionnaires sur celles du privé. Ils doivent depuis faire 40 ans de cotisation. De 2009 à 2012, la loi prévoit un allongement pour les deux régimes (privé et fonctionnaire) d'un trimestre par an ce qui fait 41 ans pour les deux régimes en 2012 puis,à partir de 2012, la loi prévoit des rendez-vous quadriennaux pour fixer la durée d'assurance requise. Quant à la CNAVTS, c'est un organisme public et qui dit public dit ETAT. La CNAVTS est une branche de la sécurité sociale. Conclusion, tout le monde est payé par de l'argent de l'état quand il est à la retraite Merci à l'avenir de réfléchir avant d'écrire.
Réponse de le 27/02/2013 à 17:44 :
les chiffres sont exacts à moins que les régimes depuis 10 ans ont été revalorisés.......mon but n'est pas de dénoncer une catégorie professionnelle mais de montrer que l'harmonisation des régimes privés est un casse-tête..alors harmoniser le secteur public sur le secteur privé c'est mission impossible les fonctionnaires sont embauchés avec un traitement net et une garantie de pension SOIT NE CHANGEONS PAS LA DONNE mais qu'on arrête avec les nouvelles embauches qui sont étendues à l'ensemble de ressortissants de l'UE, oui pour payer pour les fonctionnaires français de souche non pour les nouveaux ayants droits.
Réponse de le 27/02/2013 à 18:22 :
@rand "La CNAVTS est une branche de la sécurité sociale. Conclusion, tout le monde est payé par de l'argent de l'état quand il est à la retraite Merci à l'avenir de réfléchir avant d'écrire"......FAUX la sécurité sociale a été divé en 2 branche l'assurance maladie et la CN ASSURANCE VIEILLESSE...qui sont alimentées par les cotisations patronales et ouvrières....(je ne vois pas que l'Etat cotise.....par contre il gère et les employés sont des fonctionnaires) seuls les fonctionnaires sont payés par l'Etat qui leur verse traitement et pension Quant à "réfléchir avant d'écrire" je ne suis pas aveugle et je suis bien placé pour écrire ce que j'écris. J'ai écris également que l'harmonisation des régimes n'est pas pour demain, je vous invite a écouter ce que disent d'autres pays de l'U.E. "nous ne paierons pas pour les retraites des fonctionnaires français"
Réponse de le 27/02/2013 à 18:39 :
Un conseil apprenez à lire le rapport de la Cour des Comptes ! tapez : compte de l'état rapport cour des comptes et allez au dernier paragraphe HORS BILAN et si vous le pouvez vous lirez que l'état ne paie pas ses cotisations de retraite, qu'elles sont au compte HORS BILAN , donc à financer avec des impôts à PRELEVER POUR PAYER LES RETRAITES EN COURS ET A VENIR ! je sais bien, j'imagine ce que ressentent les fonctuionnaires en regardant leur fiche de paie, de voir les retenues et apprendre qu'elles sont fictives !!! y'a du souci à se faire !
Réponse de le 27/02/2013 à 18:51 :
à rand : le secteur privé est le seul à ABONDER (cherchez la définition dans le dico!) aux caisses de retraites!
Réponse de le 27/02/2013 à 19:29 :
@ voltR un fonctionnaire est embauché traitement NET primes et suppléments familiaux compris, dans le secteur privé on nous propose un salaire ou appointements BRUTS et on déduits les cotisations dites "précompte" et l'organisme perçoit ces cotisations augmentées de la part patronale. Y a pas de soucis pour les fonctionnaires qui ont une créance sur l'Etat c'est écrit sur leur titre de pension ils ont mémes une carte à mettre dans leur portefeuille de créancier la dette étant inscrites tous les ans au budget de l'Etat donc pas de soucis........ abondé? j'abonde dans votre sens!!!
Réponse de le 27/02/2013 à 19:29 :
@ voltR un fonctionnaire est embauché traitement NET primes et suppléments familiaux compris, dans le secteur privé on nous propose un salaire ou appointements BRUTS et on déduits les cotisations dites "précompte" et l'organisme perçoit ces cotisations augmentées de la part patronale. Y a pas de soucis pour les fonctionnaires qui ont une créance sur l'Etat c'est écrit sur leur titre de pension ils ont mémes une carte à mettre dans leur portefeuille de créancier la dette étant inscrites tous les ans au budget de l'Etat donc pas de soucis........ abondé? j'abonde dans votre sens!!!
Réponse de le 01/03/2013 à 14:21 :
à salarié du privé : 1 000 mercis pour ces précisions ! j'ajoute, puisque nous sommes dans le détail que les retraites des fonctionnaires en retraite ne peuvent être désignés retraites, mais comme TRAITEMENTS CONTINUES! pas mal, la subtilité ! même l'immense John Galt ne doit pas connaitre celle-ci ! tapez " le grand livre de la dette publique" édifiant !
Réponse de le 01/03/2013 à 14:30 :
à salarié du privé, 1000 mercis. Mais savez-vous que vous pourriez voir (ce que je pense même John Galt ne sait peut-être pas ! ?) en tapant"le grand livre de la dette publique" que les retraites des fonctionnaires ne sont pas des retraites mais : des "TRAITEMENTS CONTINUES" tout est dans la subtilité pour créer une dette dûe par l'état (nous du privé ) entre 2000 et 2004 la part du contribuable pour payer les traitements continués est passée de 49% à 57% soit une augmentation de plus de 27 milliards pendant ce temps le "prélèvement" sur salaire des fonctionnaires est resté à 7.85% depuis 1991!
a écrit le 27/02/2013 à 16:00 :
On va voir si nos menteurs du PS remettent en cause les réformes précédentes ou s'ils durcissent la situation (au profit des plus pauvres, bien sur)...
a écrit le 27/02/2013 à 15:56 :
encore une qui ne va pas proposer d'aligner les régimes comme jospin n'a pas proposé de diminuer de plus de moitié les élus en meme temps que le non cumul des mandats et la limitation dans le temps
a écrit le 27/02/2013 à 15:53 :
Nous savons tous ce qui sera décidé: desindexation des retraites du privé, relèvement de l'âge de la retraite (65 ou 66 ans) pour le privé et compensation du déficit des régimes spéciaux par les retraites du privé! Au prix sans doute d'une "infime" augmentation de cotisation (prive !)Surtout pas touche au public, électorat obligé! Bref, ce qui s'est toujours fait !
Réponse de le 27/02/2013 à 16:32 :
Le privé n'est pas une vache à lait, cela suffit.

Si ils n'alignent pas TOUS les régimes sur celui du privé, cette fois, pour la première fois, je serais dans la rue. Liberté, EGALITE, Fraternité.

Réponse de le 27/02/2013 à 16:50 :
Vous avez voulu le PS au gouvernement. Vous en payez les conséquences...
Réponse de le 27/02/2013 à 17:19 :
Je ne fait pas partit des "Vous" que vous mentionnez.
a écrit le 27/02/2013 à 15:52 :
Marisol Touraine "introduire davantage de justice et d'équité" critiqué la réforme de ces prédécesseurs, la jugeant "injuste" Alors Madame réformer LES RETRAITES SPECIFIQUES des enseignants publiques SNCF / RATP etc etc avec calcul comme dans le privé sur les 25 dernières années... Hollande a dit justice pour tous les français ?
Réponse de le 27/02/2013 à 16:23 :
que tout s'alligne sur les criteres du public!
a écrit le 27/02/2013 à 15:50 :
Raisonnement et terminologie démontrent clairement que ces experts ignorent de quoi ils parlent. Par le chômage, la longueur des études et les licenciements à 50 ans qui courent, l'ensemble de la "carrière" est évidemment déjà inférieure au 25 moins pires années. Faut me consulter, je suis un grand spécialiste du vrai modèle français, et je suis beaucoup moins cher.
a écrit le 27/02/2013 à 15:39 :
et encore une commission. quelle somme a-t-on dépensé depuis quelques mois en commissions ? quand on ne sait pas faire on dégage....
a écrit le 27/02/2013 à 15:29 :
Et une de plus.
Réponse de le 27/02/2013 à 16:50 :
Mon DIEU si le Général de GAULLE voyait sa FRANCE.
Réponse de le 27/02/2013 à 17:23 :
il est mort.... laissez le tranquil. !
Réponse de le 27/02/2013 à 17:37 :
Et pourtant son ombre plane au dessus de la France, il doit regarder cette masse de moutons bêlants que nous sommes devenu . Il avait prévenu que ça serai la chienlit.
Réponse de le 27/02/2013 à 18:38 :
il ne tient qu'à nous, de ne pas être des veaux, ou moutons! ALLONS dans la RUE, Français,BOUGEZ VOUS!! on va continuer longtemps à chialer, sans rien faire de concret? ! décevant, tres, très décevant cette résignation !!
Réponse de le 27/02/2013 à 20:20 :
Non, non. Moi ça me convient très bien.
Réponse de le 13/03/2013 à 19:25 :
A rubis : c'est lui qui a donné le coup d'envoi de ce déclin dans lequel nous sommes!!!!!!
alors la chienlit , remerciez qui de droit !!! vous êtes hors sujet. Nous ne jouons pas aux osselets. La situation actuelle concerne les vivants qui se voient raquettés de jour en jour
alors il n'y a qu'une solution : manifester pour que ces réformes soient justes , puisque il en était tellement question d'une justice pour tous. Que ce gouvernement stoppe les dépenses
superfétatoires et se penche sur ces questions budgétaires qui s'aggravent dangereusement. Pour financer nos retraites, qu'il examine les subventions accordées
tous azimuts, qu'il revoie une fois pour toute le cumul des mandats, sans compter les pensions versées à vie , ainsi que tous les privilèges qui les accompagnent. qu'il taxe les importations massivement pour que dans ce pays nos industries redémarrent voire que celles qui sont parties ailleurs aient envie de revenir en France. qu'il donne du travail à nos jeunes .!!!!! et permettent à ceux qui prennent leurs retraites après 42 ans d'activité puissent vivre décemment au lieu de les tondre comme cela est le cas sans compter les coupes qui sont à l'étude à Bercy. C'est tellement facile!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :