Les pensions des retraites complémentaires ne seront plus alignées sur l'inflation

 |   |  641  mots
Copyright Reuters
Pour combler le passif des régimes de retraites complémentaires Agirc (cadres) et Arrco (tous les salariés), le Medef a proposé ce 14 février aux syndicats de désindexer les pensions de l'inflation durant cinq ans. Dès le 1er avril, la valeur des points Agirc et Arrco, ainsi que les salaires de référence, évolueraient en fonction de l'inflation annuelle, moins un point. Et ce, jusqu'en 2017. Le calcul des pensions de réversion va aussi êre revu. Et le taux d'appel des cotisations (qui ne donnent pas droits à des gains supplémentaires) pourrait passer progressivement de 125% à 130%.

La désindexation des pensions est acquise! L?heure des décisions drastiques a sonné pour le patronat et les syndicats gestionnaires des régimes de retraites complémentaires du privé Arrco (tous les salariés) et Agirc (cadres) qui se retrouvaient aujourd?hui pour une avant-dernière séance (l'ultime aura lieu le 7 mars) de négociation «pour sauver» ces régimes dont la situation financière est en grande difficulté. Et le temps presse pour les 11 millions de retraités concernés qui se demandent à quelle hauteur seront revalorisées leurs pensions le 1er avril prochain. De fait, si rien n?est fait, le déficit Agirc-Arrco dépassera les 10 milliards d?euros en 2017 et les réserves financières seront épuisées dès 2017 pour l?Agirc et en 2020 pour l?Arrco.

Les pensions  Agirc et Arrco augmenteront de l'inflation moin un point dès le 1er avril

C?est dans ce contexte que le dernier projet du Medef, remis ce matin aux syndicats et qui est en cours de discussion, prévoit que la valeur des points Agirc et Arrco évolueront, à compter du 1er avril 2013 et jusqu?au 1er avril 2017, en fonction de l?évolution moyenne annuelle des prix hors tabac, moins 1 point, sans pouvoir être inférieure à zéro. Il en ira exactement de même s?agissant du salaire de référence servant au calcul des points des participants des régimes Arrco et Agirc. En clair donc, les pensions seront revalorisées chaque année durant cinq ans d?un montant inférieur de 1 point à l?inflation. Les partenaires sociaux estiment cependant que ces décisions pourraient être réexaminées en fonction des finances du régime à la fin 2015. L?économie réalisée avoisinerait les 6 milliards d?euros sur 5 ans.

Le taux d'appel des cotisations passerait progressivement de 125% à 130%

Par ailleurs, à compter du 1er janvier 2014, les pensions de réversion versées au conjoint survivant seront calculées en fonction du rapport entre la durée de chaque mariage et la durée d?assurance du participant décédé. Jusqu?à présent, la durée du mariage n?était pas prise en compte.
Autre mesure pour améliorer la trésorerie, désormais, les entreprises de 10 salariés et plus qui versent déjà mensuellement leurs cotisations aux Urssaf devront faire de même pour les cotisations Arrco et Agric (jusqu'à présent, ces cotisations pouvaient être versées trimestriellement)
Le Medef propose aussi que, d?ici à la fin 2015, les gestionnaires des régimes de retraites complémentaires engagent une négociation tripartite avec l?Etat et l?Unedic pour réexaminer la prise en charge «des droits relatifs aux chômeurs pour la part des droits qui leur sont ouverts sans contrepartie financière». Concrètement, ceci signifie que les périodes de chômage donneront lieu à des droits moindres s?agissant des retraites complémentaires.
Last but not least, le taux d?appel (qui vient s?ajouter aux taux d?acquisition d?un point et qui contribue au financement des régimes Arrco et Agirc) passerait progressivement de 125% à 130%, par pas annuel de 1%, à compter du 1er janvier 2015. Ce qui signifie que les cotisations pour les régimes de retraites complémentaires vont augmenter mais sans donner de droits supplémentaires aux affiliés des régimes. Mais le Medef accepterait cette augmentation à la condition «que les mesures d?économie auront bien étaient engagées».
De même, pour le plus long terme, soit à l?horizon 2019, le Medef plaide pour une réforme structurelle des régimes Arrco et Agirc. Il demande aussi, toujours à l?horizon 2019, «un recul progressif d?un trimestre par an de l?âge à partir duquel il est possible de liquider sa retraite complémentaire».

Mais, d?ici là, une réforme plus globale des retraites sera intervenue?

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/07/2013 à 20:56 :
La présidente du Medef a les retraités dans le collimateur. Si on lui en donnait les moyens, elle les ferait disparaître d'un claquement de doigt ! elle ne sait pas quoi inventer pour faire des économies sur leurs dos. La majorité d'entre eux a pourtant un retraite de misère, c'est encore trop à ses yeux. Elle semble oublier qu'elle aussi dans un proche avenir elle en fera partie ...
a écrit le 05/03/2013 à 19:13 :
Je fais parti de ces retraités post soixante-huit. J'ai bossé toute ma vie, et par chance n'ai pas connu de période de chômage. J'ai commencé ma carrière en étant ouvrier professionnel (je n'ai pas de diplôme) et l'ai terminé petit cadre (je n'ai pas de diplôme d'ingénieur). Pour en arriver là j'ai dû me sortir le doigt (sans écraser quelqu'un).
Maintenant, ma pension de retraite permet à mon épouse (qui ne touchera quasiment pas de retraite) et à moi même de vivre, à notre fille qui vit toujours à la maison de missions aléatoires en intérim et aider notre 2ème fille en cours de divorce avec notre petit fils de boucler ses fins de mois.
Les propos de certains concernant l'égoïsme des générations issus de mai 68 ne me semblent pas réfléchis. Certes tout le monde n'a pas de parents responsables.
a écrit le 23/02/2013 à 7:22 :
Le discours développé depuis quelques années pour alimenter le conflit de générations porte apparemment ses fruits. La génération actuelle ignore manifestement tout de ce qu'était l'état d'esprit général dans les années soixante : ne pas peser sur ses parents et travailler jeune : après le certificat d'études, le BEPC ou le BAC pour beaucoup, aider ses parents lorsqu'on travaille, être solidaire financièrement des personnes âgées pour permettre une retraite à des personnes qui n'avaient parfois jamais ou peu cotisé, pour les régimes mis en place après guerre. Ils ne savent pas non plus comment on devait se débrouiller quand on continuait ses études pour faire avec une bourse qui permettait tout juste de faire un repas sur deux. L'égoisme, n'est pas d'aujourd'hui, mais il devient bien plus criant dans le discours qu'avant. C'est vrai aussi que soixante huit apparait rétrospectivement comme le début d'une désagrégation du pays, mais ça ne s'est pas arrangé depuis, en particulier dans les mentalités.
Réponse de le 25/02/2013 à 8:33 :
Une crise d'une telle ampleur touche plus ou moins tous les Français demandant à chacun de revoir l'organisation de sa vie à la marge ou totalement . Dans un tel contexte on peut comprendre ce conflit de génération . A chacun d'expliquer pour une meilleure compréhension .Cependant je continue à penser que les retraités du privé du fait de leur inorganisation perdent des droits difficilement acquis . Personne pour impulser un mouvement national !!??? Quand allons nous descendre dans la rue ?
a écrit le 18/02/2013 à 19:35 :
La France est une télé-réalité de plus en plus et ce ne va pas en s'arrangeant.
a écrit le 18/02/2013 à 18:49 :
En partie d'accord avec VoltR
Effectivement je pense que beaucoup de cette "génération" ont cotisé de 42 à 44 ans. et ne volent pas leur complémentaire.
Par contre dans ce régime complémentaire, la gestion en revient à nos chers "partenaires sociaux" : Syndicats pourris qui n'ont jamais voulu bouger quoique ce soit malgré la prévision de faillite du système depuis belle lurette.
Comme les politiques, surtout ne pas dire les vérités qui fâchent pour se faire élire.
Il ne faudrait surtout pas parler d'équité et d'un peu plus de solidarité entre tous ceux qui sont au ras des pâquerettes et les personnes aux revenus confortables. Ceci que l'on soit aussi bien dans le privé que dans le public.
Mais tout est bien fait pour qu'il n'y ai pas de comparaison possible
Question : de quels secteurs économiques sortent donc les principaux dirigeants (ou ex.) de ses "syndicats" ? ? ?
Réponse de le 19/02/2013 à 8:34 :
On essaye de rendre responsable les retraités actuels de la mauvaise gestion des régimes complémentaires mais il n'en est rien . la gestion est paritaire organisations patronales et syndicales et en aucun cas les cotisants n'ont eu leur mot à dire .La retraite complémentaire est un du . ce sont des points acquis tout au long de la vie professionnelle . Chaque point correspondant à un prélèvement sur salaire . Il est donc légitime de percevoir une retraite complémentaire le moment venu . Retraite en rapport avec son effort contributif. Par contre il serait souhaitable de différencier ce qui est de l'ordre du droit acquis de ce qui est de l'ordre de la solidarité .
a écrit le 18/02/2013 à 18:30 :
L?égoïsme des boomers se manifeste dans plusieurs faits : le différentiel à la hausse du niveau de vie moyen à 30 et 50 ans en 70 et aujourd?hui, au détriment bien sûr des plus jeunes générations. Il se manifeste dans le taux de chômage qui explose aujourd?hui. Il se révèle encore dans les hausses de cotisations et le niveau des charges salariales dont tout le monde sait qu?elles alimentent les retraites, très nombreux retraités par rapport à la population active. Il se voit encore dans la pension moyenne comparée des pays démocratiques, or il se trouve que c?est en France qu?ils ont le plus par rapport aux actifs? Ne parlons pas de la croissance à crédit en payant des emplois publics qu?on supprime aujourd?hui (2 sur 3) pour payer les pensions au lieu de maintenir les emplois pour les jeunes? tu parles d?un humanisme ! Ils laissent une économie ravagée et un Etat en faillite ! Nous avons affaires à des sauterelles sur un champ de blé. Il suffit de passer le Rhin pour trouver une situation bien meilleure. Et chaque jour qui passe les nouvelles sont pires? Il existe aussi une inaptitude étonnante à créer de l?emploi et de la croissance, excédents que l?on faisait il y a plusieurs décennies. Que le niveau de vie aille à la baisse c'est une première dans l'histoire...
Réponse de le 18/02/2013 à 22:22 :
Vous avez raison Hugo, il faudrait les éradiquer ces égoïstes. Surtout qu'ils vivent de plus en plus vieux.
En passant ils ont quand même travaillé quelques années . Ils ont donné -et donnent encore dans certains cas- pour leurs parents et aussi pour leurs enfants..
Et sachez qu?après cela certains ne se retrouvent qu'avec 800 ? par mois
Leur grand tort, et sans doute le votre aussi -mais vous, avez-vous maintenant le choix- est leur mode de consommation : tout à moins cher. Voila comment on a fait tourner notre économie. et donc vos emplois.
Par ailleurs vous parlez d'emplois publics Bien sur qu'il en faut.. Mais est-ce de la production,? Est-ce de la valeur ajoutée apportée au Pays ?


Réponse de le 23/02/2013 à 7:42 :
Depuis la génération de ceux qui avaient vingt ans en soixante dix, il y a eu deux autres générations. Tous les quadras des années quatre vingt dix et plus qui étaient aux commandes du pays dans les entreprises qui délocalisent, ou qui sortis des promotions de l'ENA ont phagocyté l'administration et la classe politique, et tous les quadras aujourd'hui qui jouent les petits soldats au PS et à l'UMP, ils ne sont pas responsables peut-être ?
a écrit le 18/02/2013 à 17:42 :
C?est le conflit de générations que nous avons et qui éclate dans toute l?Europe, cette zone conduite à la destruction par le politique. Voyez au Portugal, avec 50% de jeunes au chômage, ils sont nombreux à défiler? N?oublions pas que la France ne déclare que la moitié de ses chômeurs pour 3 millions de fonctionnaires en excès payés sur du déficit.
a écrit le 18/02/2013 à 15:40 :
et rien pour les générations suivantes qui cotiseront dans le vide, tandis que leurs ainés partis en pré-retraite se sont auto-augmenté chaque année, tout en ayant quasi rien cotisé en proportion de ce que cotise un actif aujourd'hui..le toupourmagueulisme des séniors est à vomir.
Réponse de le 18/02/2013 à 17:02 :
à tout pour les 68ards : ce n'est pas vous qui avez payé toutes mes cotisations retraites durant 42 ans, et une pension valorisée à ....50% ! une bonne partie est partie ou "piquée" pour alimenter le TROU commun de la dépense publique dont vous retirez certainement quelques avantages !
Réponse de le 18/02/2013 à 18:33 :
Vous oubliez la bulle immobilière...
a écrit le 18/02/2013 à 8:53 :
Une question si un internaute le sais d'après vous, va s'élever une personne handicapé autonome ou non et handicapé de naissance, on à tendance à trop les handicapés de les oubliez ?
a écrit le 16/02/2013 à 14:00 :
quelle honte de payer les pots cassés d'une situation que l'on a laissée pourir ces quinze dernières années ; on a fait comme la planète, on a usé toutes les ressources et quand il n'y a plus rien à manger, on pleure.... tous ces économistes, ces spécialistes des finances, à quoi servent-ils s'ils n'ont pas pu prévoir cette situation à long terme ; c'est toujours plus facile de penser d'abord à soi-même. Et l'Homme, on le réduit à une denrée périssable, à jeter quand il ne peut plus travailler, qu'il coûte à la Nation même s'il a travaillé 43 ans dans sa vie, on veut lui enlever ses Droits. On a presque honte de vieillir en France maintenant !
Réponse de le 16/02/2013 à 16:38 :
Ce ne sont pas les économistes et les experts qui n'ont rien fait ; eux avaient prédit la catastrophe depuis longtemps, chiffres à l'appui. Non, ce sont les politiques - notamment de gauche - qui n'ont pas su ou pas voulu prendre les mesures qui s'imposaient - et que d'autres pays ont du prendre, ainsi que les syndicats de gauche - CGT en tête - qui se sont toujours opposé de toutes leurs forces à ce que l'on touche aux retraites.
Maintenant, il est bien tard !
Réponse de le 16/02/2013 à 20:44 :
meuh non !!
Faire venir 10 millions d'étrangers des pays sous-développés en à peine 40 ans alors que le chômage de masse a commencé dès la fin des années 70 !
Inciter les femmes pauvres à procréer au mieux des futurs chômeurs au pire des cas sociaux à vie, acheter la pays social à coûts de plans de la vie pour que les quartiers se contentent de cramer les bagnoles, caillassage des pompiers, policiers et des cambriolage dans les zones pavillonnaires de classe moyennes de plus en plus rackettées par tous les bouts......
Dénigrer les métiers de l'artisanat, BTP, filières techniques et logistiques pour les laisser aux étrangers tout en promouvant le doping social (salaire à la baisse compensé par l'Etat par les avantages en réeduction impôts, et les collecgtions sans fin des allocs pour une nouvelle population : les assistés du système )
Et ce sont toujours les mêmes qui paient les pots cassés, ceux qui sont encore au turbin et qui subissent le chantage du patronat : travailler plus pour gagner moins à cause de la :mondialisation, votre job coûte trop cher !
Réponse de le 17/02/2013 à 12:27 :
vos propos ne sont que verite Marianne
Réponse de le 17/02/2013 à 15:13 :
100 % d'accord !!!
Réponse de le 17/02/2013 à 17:13 :
Bien sur, je suis d'accord aussi à peu près avec tout ce que dit Marianne ; ce sont des causes évidentes de la dégradation des conditions de vie des Français depuis des décades ... et ce n'est pas près de s'arranger
Mais, s'ajoutent en plus, pour la retraite, les conditions démographiques que les politiciens de gauche et les syndicats nient depuis toujours.
Idéalement, il faudrait un système de retraite par points pour tout le monde (on accumule des points au fur et à mesure que l'on travaille), le point étant pondéré en fonction de la pénibilité, et avec la possibilité pour chacun de prendre sa retraite quand il le veut (à 50 ans ou à 75) tout en conservant un côté par répartition pour les bas salaires. C'est le système qui me paraît le plus équitable.
Réponse de le 18/02/2013 à 11:20 :
@Bonfrancais: je comprends mal pourquoi dire"politiciens de gauche" . Regardez bien , cela fait 40 ans au moins que le problème est connu.Pendant cette période, c'est surtout la droite qui a été au pouvoir. je sais que la gauche a fait des erreurs ,mais c'est majoritairement la droite de puis 2005 qui a fait ,non pas des erreurs ,mais des fautes car le problème étant bien évalué ,iSous RAFFARIN puis SARKO, on n'a pas hésité a puiser dans les caisses du privé pour EDF, puis dans celles de l'état pour la SNCF, la RATP ,les POLITIQUES... en 2010 c'est bien eux qui ont favorisé les "spéciaux" et fait une réforme principalement contre le privé!!Maintenant, la situation est tellement bien bloquée légalement que l'équipe actuelle a peu de possibilité d'action . Le secteur pubic et les spéciaux sont prêts à tout pour défendre leurs intérêts.Leur pouvoir de nuisance est très important...
Réponse de le 19/02/2013 à 9:08 :
Les politiques de droite et de gauche confondus sont responsables de la situation actuelle .Une fois que ce constat est fait... que faire ? Comme vous le savez le régime général a pour vocation d'accepter tout le monde quelque soit sa situation .C'est un régime redistributif chargé de gérer à la fois des droits acquis et la solidarité . Effectivement les autres régimes sont beaucoup plus favorables . La palme pour la Sncf , Edf, Gdf, les militaires et en queue de peloton les fonctionnaires . Tous les contribuables retraités sont en droit de demander une uniformisation de tous ces régimes financés pour partie par l'impôt .Pourquoi sommes nous tétanisés ? Les salariés et les retraités doivent se faire entendre . Il y a urgence .
a écrit le 16/02/2013 à 10:28 :
pourquoi continuons- nous a accepter la CSG non déductible des impôts , blocage des tranches d'impôt, baisse continuelle de notre pouvoir d'achat. Faut-il grassement entretenir 570 députés ,ministres, chefs de cabinet et j'en passe tellement il y a de gens inutiles pour décider de ce genre de mesures. Nul n'est besoin de sortir de l'ENA pour gérer l'entreprise France de cette manière.
Réponse de le 16/02/2013 à 15:08 :
Pourquoi? Parce que la France (vous probalement aussi) a élu le président actuel. Sinon votre analyse concernant le trop plein de gens inutiles est correct. Ancien fonctionnaire, je sais que deux sur trois sont inutiles... Mais en France on aime pas le travail; le verbe "travailler" est absent dans les commentaires politiques depuis le fameux "travailler plus pour ganger plus" dont beaucoup n'ont entendu que la deuxième partie: ... ganger plus.
a écrit le 16/02/2013 à 8:52 :
Voilà une mesure sociale digne et à la grandeur des camarades socialistes et de notre gouvernement qui ne pense qu'à taper sur les retraités. Demain ils oseront peut etre diminuer les retraites des ministes, senateurs et députés ce gouvernement de princes , seigneurs et privilégiés que le roi des illusionioistes dirige "Hollande" La seule solution estr de les remercier et qu'ils aillent planter des choux ces nantis
a écrit le 15/02/2013 à 22:39 :
Pas touche aux retraites de toute la fonction publique si non gare à l'explosion de la colère et violence!
a écrit le 15/02/2013 à 19:43 :
Il est grand temps de supprimer des députés, sénateurs, administrateurs civils, certains de différentes structures , afin de réduire les indemnités considérables qui perçoivent et, également d'uniformiser les régimes et calculs des retraites des fonctionnaires avec le privé. Il est plus que temps que la presse et les médias se bougent. A terme si rien n'est fait . GARE A L' EXPLOSION.
Réponse de le 19/02/2013 à 9:24 :
Il est temps d'agir . Bien sur, il est urgent d'uniformiser tous les régimes de la Sncf aux fonctionnaires. Qui voulez vous qui lance une action ? Les syndicats étant pour partie responsables. Quant aux médias , ce n'est pas un sujet qui semble les intéresser .
a écrit le 15/02/2013 à 19:03 :
Quid des régimes spéciaux qui coûtent des milliards d'euros ???????,
Réponse de le 15/02/2013 à 19:44 :
Il faut taxer les délateurs. On n'est plus au temps de Vichy.
a écrit le 15/02/2013 à 11:48 :
le scandale des retraites privées éclate au grand jour!mauvaise gestion ,retraites trop élevées et calcul trop avantageux sur les 25 meilleures années.vu l'état des entreprises une augmentation des cotisations serait léthale.il ne reste plus comme solution que d'augmenter les quotas d'immigration.seule une immigration forte permettra au système par répartition de perdurer
Réponse de le 15/02/2013 à 12:24 :
Les retraites Argic et Arcco sont proportionnel aux nombre de point acquit proportionnellement aux cotisations versées ce n'est donc pas la regle des meilleures 25 années.
Pour le reste remettons la france au travail des 39/40 heures....avec un outil industriel,... et une fonction publique moins envahissante.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:32 :
Et comment allez-vous fournir des emplois bien payés poir qu'ils cotisent et sooent soumis à l'impôt sur le revenu à vos chers immigrés ? Car il y a déjà en France suffisament d'autochtones qui souhaiteraient trouver un emploi pour cotiser et payer des impôts. Votre raisonnement est vraiment erronné et illogique, car il omet tous les paramètres concernant les coûts de l'immigration, ces coûts mêmes qui ont plombé notre économie, notre système scolaire, de santé, la sécurité et même le circuit alimentaire. Essayez de réfléchir svp!
Réponse de le 15/02/2013 à 14:39 :
à Booster : vous demandez à "élu ps" de réfléchir, tout est dans le pseudo donc, il y a incompatibilité...
Réponse de le 15/02/2013 à 15:37 :
Je pense que élu ps au pseudo si bien adapté n'y pas connait pas grand chose en matière de retraite et la réponse de Agirc et Arco est la bonne. Quant à l'immigration , bonjour les dégâts ; on voit ce que ça donne ! Les immigrés que nous importons viennent davantage chez nous pour toucher des allocations que pour cotiser aux retraites ... Alors que nous faisons partir à l'etranger toutes nos valeurs sures, nos têtes pensantes et nos entrepreneurs. Là voilà l'équation négative.
Quant aux retraites "trop élevées", allez donc regarder un peu du côté des fonctionnaires ou des régimes particuliers. Dans le privé, nous payons cher nos retraites et elles sont effectivement calculées en fonction des points acquis.
Le seul remède est sans aucun doute de travailler plus est plus longtemps
Réponse de le 15/02/2013 à 17:32 :
Comment peut-on en arriver là ?
Car enfin, il s'agit de contrats de capitalisation et non de répartition. C'est notre argent que nous avons versé. La retraite est fonction du nombre de points acquis. Personne d'autre que nous-mêmes n'alimente notre compte.
Ces caisses en effet sont alimentées par les cotisations de leurs "adhérents". Ces cotisations font d'abord l'objet d'un prélèvement ou d'un droit d'entrée de 25% chargé de subvenir aux besoins des caisses. Les 75 % restant sont transformés en points - selon un taux de conversion décidé par eux. Et la valeur de ces points est réévaluée selon une décision commune aux caisses. Ces points sont enfin convertis en rente selon un système de pénalisation efficace (pour elles).
Bref, voici comment cela se présente en termes plus crus :
On verse sur un compte de capitalisation auprès d'une caisse qu'on ne peut pas changer et qui vous prend 25% sur chaque versement pour ses frais, transforme vos euros en points selon un bareme obscur, réévalue les points selon sa bonne volonté et qui vous dit, lors de la prise de retraite : vous devez me prouver que vous avez réellement versé l'argent sur mes comptes, vous devez m'apporter la preuve que j'ai oublié certains de vos versements, vous devez m'apporter un certain nombre de documents (à juger leur importance dans le calcul de la transformation des points en euros, tel que Livret de famille, certificats de naissance des enfants ....) - Sait-on que plus de 75% des personnes n'apportent pas la totalité des documents demandés et se font dès lors pénaliser (j'ai posé la question à la responsable de mon dossier).
Et malgré tout cela les caisses ne pourront plus verser en retour une partie de l'argent que nous leur avons versé.
Il ne peut y avoir que deux explications :
1 - les 25% ne suffisent pas, leurs frais étaient encore plus importants.
Que dire alors des contrats de capitalisation proposés par les banques en France dont aucun ne dépasse les 5% !
2 - Les sommes ont été utilisées pour d'autres.
On doit se souvenir que ces caisses Arcco et Agirc ne traitent que les entreprises du privé.
Certes, mais certaines sociétés qui appartenaient à l'état ont été privatisées : La Poste qui est passée en SA, France Telecom, EDF, GDF .... Leurs employés ont continué à bénéficier de leurs avantages : taux de cotisation, âge de départ en retraite, montant des retraites, taux de réversion aux veuves ...
Réponse de le 16/02/2013 à 13:35 :
Elu PS, vous êtes un formidable exemple d'incompétence de ceux qui nous gouvernent !
Parler de ce que vous ne conaissez pas étant le moindre mal . Remplacer le bon sens par une démagogie de bas étage , par contre, c'est gravissime , car il y va de l'avenir de notre société .
a écrit le 15/02/2013 à 11:23 :
EGALITE ;les régimes spéciaux sont subventionnés !!!!!alors pourquoi pas ceux du privé ou alors ne subventionnons plus les régimes spéciaux y compris les retraites senateurs ,députés etc .trouvez aussi un pays ou les anciens présidents ont autant d'avantages à la retraite.
Réponse de le 15/02/2013 à 19:58 :
Je ne pense pas qu'on puisse dire que les caisses aient mal géré leurs ressources. Ce sont bien les conditions externes qui ont changé entre l 'âge moyen qui augmente, le nombre de cotisants qui diminue et, comme le dit "halte au vol", les sociétés nationalisées qui ont été rajoutées tout en conservant leurs privilèges. Il n'empêche qu'il faudra bien un jour en venir à travailler plus longtemps et à égaliser les régimes.
a écrit le 15/02/2013 à 11:03 :
Au faite est-ce qu'un jour il y aura un bonne nouvelle, une solution pour le chômage, pour les retraites, pour ceux qui travaillent, il y à pas des kilomètres à ceux qui touchent une pension d'handicapé, c'est vrai les handicapés ceux qui touchent une pension d'invalidité, doivent participer aux efforts pour redresser économiquement à l'économie du pays, la France à pour thème égalité - fraternité-.solidarité, mon dieux on vit vraiment une époque formidable
Réponse de le 15/02/2013 à 11:49 :
Je vous le fait pas dire! c'est le capharnaum à tous les étages!
a écrit le 15/02/2013 à 10:47 :
et pendant ce temps là nos politiciens;tous confondus:continueront a perçevoir des rertaites
royales! comme celle des députes,orchestrées par un vote de nuit par mr Debré! a noter que a l'époque ,droite et gauche ont été d'accord ,..ben voyons,charité bien ordonnée commence par
soi meme!! allez,mes fréres....payez pour eux,amen.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:09 :
c'est une révolution qu'il faudrait, carrément!!
a écrit le 15/02/2013 à 10:17 :

Ce qui est grave c'est que pour la majorité des retraités du privé, puisque c'est d'eux dont on parle,les complémentaires sont ,souvent de loin, la plus grande part de leur retraite ! Ils risquent de payer cher,la réforme du système.C' est pourquoi je suis pessimiste. De plus ces caisses sont de plus ponctionnée par la CNIEG, par l'IRCANTEC  etc...Seul le privé va être touché puisque ceux qui bénéficient de ces ponctions ont des retraites déterminées par leurs 6 derniers salaires. Dans le cas où ces caisses feraient défaut c'est l'état, par l'impôt qui compensera. D'autre part, je crois que baisser aussi peu les retraites ne sera pas suffisant. Il faut s'attendre à une augmentation massive des cotisations des salariés, sans doute échelonnée, mais très élevée car les cotisations patronales,elles, n'augmenterons pas. Il faut aussi envisager une augmentation de la CSG et la disparition de la réduction des 10% pour ceux qui payent des impôts. Cette mesure pourrait faire contribuer les retraités fonctionnaires et les régimes spéciaux,donc peser l'effort pèsera sur la classe moyenne. La survie de l'AGIRC-ARRCO, malgré ces mesures ne sera pas assurée si le chômage persiste.La génération des 40-50 ans sera réellement en grande difficulté en fin de carrière ,car il ne faut plus parler d'age de la retraite, mais du montant permettant de vivre en retraite.La notion d'âge légal n'existent plus : Chacun devra faire son calcul, pour évaluer si compte tenu de ses cotisations, il peut ou non partir se reposer. Il y a un autre problème qui n'a pas de solution : Pourra-t-on travailler, dans 10 ou 20 ans ou sera-t-on au chômage?Je ne comprends pas que de nombreux lecteurs s'en prennent au gouvernement actuel car il hérite de 50 ans de négligences, d'erreurs dont certaines sont anciennes mais d'autres bien récentes ont été commises en toute connaissance de cause : Depuis au moins 10 ans on sait la situation très grave et non seulement on n'a rien fait ,mais on a aggravé les écarts et créé des antagonismes entre privé-public ,actifs-retraités, classe politique et citoyens. Ce dernier point est sans doute le plus grave, car réfléchir sereinement est indispensable si l'on veux aboutir dans la justice. C'est l?agressivité que je sens dans de nombreuses interventions de lecteurs qui m'inquiète le plus. Je ne vois pas d'apaisement en vue. Les régimes spéciaux ne seront sans doute pas touchés ou si peu, la classe politique ne votera jamais pour un système qui lui serait défavorable.Tant chacun ne pensera qu'à défendre ses intérêts, on n'avancera pas. Les dirigeants du pays n'oseront pas baisser les retraites des plus favorisés de peur de déclencher des révoltes .Comment bâtir une véritable paix sociale,voila le fond du problème.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:02 :
Votre long commentaire est très interressant, cependant, en fin de résumé :" les dirigeants du pays n'oseront pas baisser les retraites des PLUS favorisés de peur de déclencher des révoltes.."! mais, un peu plus de justice sociale, serait la bienvenue, non? parce que baisser les retraites des "un peu plus défavorisés" est une bonne chose? croyez vous vraiment qu'ils vont se laisser FAIRE, ceux là ? ou est la justice, si on peut encore appeler cela ainsi, dans ce pays! Tout pour les uns, et beaucoup, beaucoup moins pour les autres! effectivement, ce n'est pas le chemin éventuel d'une paix sociale, loin s'en faut !
Réponse de le 15/02/2013 à 13:41 :
Je crois que l'on ne va pas vers la justice sociale et c'est bien mon inquiètude.Je crains ,bien sûr,la colère des plus défavorisés.,car les "favorisés" n'admette même pas qu'ils le sont!!
Réponse de le 15/02/2013 à 13:41 :
Je crois que l'on ne va pas vers la justice sociale et c'est bien mon inquiètude.Je crains ,bien sûr,la colère des plus défavorisés.,car les "favorisés" n'admette même pas qu'ils le sont!!
a écrit le 15/02/2013 à 9:31 :
les salaires du privé sont bien gelé depuis 5 ans alors les retraités peuvent bien montrer un peu l'exemple. ils ont été épargné par la crise et depuis ces 5 dernières années leurs salaires n'ont pas été gelés toujours revalorisé en fonction de l'inflation.
Réponse de le 15/02/2013 à 17:04 :
Tout a fait d'accord. Et demandons aussi les memes efforts au service public.
Que les règles de calcul de la retraite soit les memes dans le public et le privé, avec les mems taux de cotisations
Bien entendu, la base de calcul doit intégrer les primes ce qui apparemment n'est pas le cas pour le public. Et ces primes doivent etre prises en compte pour le calcul de la retraite.
L'égalité parfaite? C'est la seule solution.
Bien sur elle ne réglera pas tout mais au moins on pourra faire les réformes necessaires en évitant le corporatisme des réactions
Réponse de le 15/02/2013 à 18:21 :
et ben mon p'tit Gérard71, savez vous que 20 % des fonctionnaires tous secteurs confondus (Etat, collectivités territoriales, éducation nationale et santé) bénéficient automatiquement d'un relèvement de leur traitement ... pour qu'il ne soit pas inférieur au SMIC. Ceux dont la rémunération est supérieure au SMIC ont eu 0 % en 4 ans. Alors arrêtons d'accabler les agents du service public pour la simple raison qu'ils ont un emploi stable !
a écrit le 15/02/2013 à 9:22 :
Je constate encore une fois que ce sont les pensions versées par les régimes complémentaires des salariés du privé qui sont touchés. Quid du régime général qui concerne les fonctionnaires. Si l'AGIRC est en difficulté, elle le doit au fait d'avoir été spolié par l'Ircantec en faillite , caisse de retraites des agents de l'état non titulaires. Et tout cela avec l'aval des syndicats, ces mêmes syndicats qui à l'automne 2010 défilaient contre le recul de la possibilité de prendre sa retraite à 62 ans au lieu de 60 ans. On comprend maintenant pourquoi ces syndicats(CGT, CFDT, FO) sont très populaires dans le privé!
Réponse de le 15/02/2013 à 11:55 :
Ben ma foi, il n'y a plus rien dans les caisses des uns, on se sert dans les caisses des autres, en l'occurence celles du privé! tant pispour eux; "le Tien, c'est le Mien ", non?....! Allez, ZOU! passez votre chemin...y a rien à voir! heu! plutôt, rien à palper !
a écrit le 15/02/2013 à 9:19 :
Bravo !!!! .... après avoir cotisé pendant 44 ans, il est toujours très agréable d'apprendre que votre retraite va devenir ?peau de chagrin? et qu'ainsi le pays compte deux catégories de citoyens ceux du privé avec tous les risques d'une carrière.... et les cotisations élevées sur l'ensemble des salaires,et les fonctionnaires à la retraite indexée sur les hausses de salaire de la fonction public payée par nos impôts . Pourtant la devise de la France est : Liberté Egalité Fraternité : Egalité parlons-en ..... Fraternité à sens unique
Réponse de le 15/02/2013 à 9:29 :
+ UN
Réponse de le 15/02/2013 à 9:38 :
Euh si je ne m abuse c est votre génération qui a vote pour un gouvernement qui a mis en place la "désindexation des salaires sur l inflation".... Non pour quel motif les retraites n ont pas ete touché à l époque??? ca n est qu un juste retour des choses.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:40 :
Il faudrait un montant de retraite unique pour tous, ce qui augmenterai les petites et baisserait les trop confortables, montant calculé par tête, donc tous les français de +70 ans disons 1400 par mois net du privé, du public, grand patron, etc... Ce qui les obligeraient à vendre du patrimoine et remettre en circulation les économies si ils veulent vivre sur un grand pied.
Réponse de le 17/02/2013 à 17:37 :
Vous avez une drôle d'idée du partage ! "Vous vous bossez pour MA retraite". Je ne suis pas sûr que le systÚme fonctionnerait longtemps. Vos idées ont fait leur temps : ce sont celles des communistes dont on a vu ce que ça donne : trÚs vite plus personne n'a envie de travailler.
J'ai travaillé toute ma vie plus de 10 heures par jour ; croyez-vous que j'aurais bossé autant si j'avais su que c'est les autres qui en auraient profité ? À votre avis ?
Je préfÚre un systÚme qui tire vers le haut et qui profite à tous qu'un systÚme qui aplatît tout le monde !
À force de vouloir distribuer à tout le monde mais en travaillant le moins possible, il finit par ne plus rien y avoir à distribuer !
Roosevelt disait "ce n'est pas en appauvrissant le riche que vous enrichirez le pauvre"
Je préfÚre le systÚme ou il y a des trÚs trÚs riches (dont je ne suis hélas pas ...) et des pauvres moins pauvres que le systÚme où les trÚs trÚs riches le sont moins mais où tout le monde est plus pauvre !
a écrit le 15/02/2013 à 8:49 :
bon exemple de ce qu'on fait pour respecter les promesses de campagne .Au lieu de faire évoluer l'age de la retraite comme tout le monde en zone euro, on préfère réduire les pensions versées ...mais le problème général ne sera pas résolu pour autant .Certes il faudra bien reculer l'age de départ avant la fin du mandat , mais , pour l'instant , on sauve les apparences ! tant pis pour ceux qui doivent subir sans défense . ...
Réponse de le 15/02/2013 à 9:40 :
L'âge de la retraite évolue déjà... et les chômeurs cotisant peu ou pas, ça ne sert pas à grand chose, dans l'tat actuel, d'accentuer le mouvement : au moment de leur départ en retraite plus de la moitié des gens sont au chômage !
Par contre, pour préserver les petites retraites, il aurait été plus intelligent de "tirer" plus fortement sur l'Agirc... mais, comme souvent, les privilégiés ont sauvé leurs privilèges.
Réponse de le 15/02/2013 à 10:12 :
@ 1039 Bien vu
Réponse de le 15/02/2013 à 11:02 :
Ouf! Les rigimes spéciaux et publique ne seront pas touchés. Que le régime privé à des difficultés de financement pour leurs retraités ça ne concerne en aucune maniére les régimes spéciaux.
Réponse de le 15/02/2013 à 11:37 :
Ben, tiens, tu parles!
Réponse de le 15/02/2013 à 13:48 :
soulagement dit tout haut ce que beaucoup de français pensent tout bas:que chacun s'occupe de ses affaires,le régime de retraite des fonctions publiques est autosuffisant parce qu'il a su se réformer.au régime privé d'avoir le courage de faire les réformes structurelles nécéssaires!
Réponse de le 15/02/2013 à 14:31 :
@retraité ratp:Il est facile de dire que vous êtes autosuffisants avec les subventions de l'état .Le privé, lui, n'a pas de subvention.Les citoyens payent pour vous, mais vous ne payez pas pour le privé.Une réforme comme cela c'est facile:regardez dans le budget 2013, vous trouverez pour la RATP: 615 millions d'euros! (Sénat:Budget nov2012)
Réponse de le 15/02/2013 à 16:03 :
Bravo jean jean ; je trouve que retraité RATP et soulagement sont quand même sacrément gonflés d'affirmer des choses pareilles ! Manquent pas de culot ...
Quant on sait que les régimes spéciaux sont finalement renfloués par l'état ; un peu facile non ?
Réponse de le 15/02/2013 à 19:54 :
@ retraité ratp comme disait Coluche si c'est pour dire une c........e excusez-moi du peu mais je fais mieux que vous nan nan nan
Réponse de le 15/02/2013 à 22:32 :
Bonfrançais selon vous c'est qui l'état?
Réponse de le 17/02/2013 à 14:49 :
Un peu facile de dire "tirer" sur l'argirc et de parler de privilégiés en parlant de gens qui ont bossé bien plus que 45 heures par semaine toute leur vie et ont donc accumulé des points grâce à leur travail. Pour ma part, j'ignore totalement ce que c'est que ne bosser que 35 h et j'en suis très heureux. Mais, je ne vois pas pourquoi je paierais pour les autres ; je n'ai pas une retraite colossale, mais elle est correcte et je l'ai gagnée à la sueur de mon front.
a écrit le 15/02/2013 à 8:04 :
Donc si je comprend bien ca fait combien sur 25 ans de cotisation a venir ?
Cela veux dire qu on cotise pour nada ?
Réponse de le 15/02/2013 à 8:40 :
Bravo. SI vous avez encore 25 ans a payer (autrement dit vous avez moins de 40 ans) vous ne toucherez jamais rien!
L argent qu on vous prend tous les mois va aux retraités actuels. Quand ca sera votre tour il ne restera rien a part des dettes.
Vous faites actuellement une oeuvre caritative: vous nourrissez des retraites dont certains vivent mieux que vous et en plus vous crachent dessus en vous traitant de faineant et d incapable
Réponse de le 15/02/2013 à 8:59 :
Vindicatif! c'est pas beau, ça !
Réponse de le 15/02/2013 à 9:01 :
C'est le principe de la répartition : ce que vous cotisez est distribué. Le problème c'est qu'on distribue plus que ce qui est cotisé, ce qui pour moi je devrai pas être le cas.

Lorsque vous êtes né ça ne vous a pas dérangé que les retraités qui soient disant vous crachent dessus maintenant, aient financé le congés maternité de votre mère ? Mais maintenant, ayant été mal élevé vous ne voyez plus que vous, vos désirs, votre nombril.

Nous, nous partagerons les cotisations de nos enfants. En avez vous fait et les avez vous bien élevés ou êtes vous trop préoccupé par vous même ?

J'ai 40 ans et je cotise, non pour moi mais pour mes parents, et pour vous aussi !
Réponse de le 15/02/2013 à 9:31 :
+10000000000 !!! Tout à fait exact, merci !
Réponse de le 15/02/2013 à 9:39 :
Euh depuis quand le conges maternite finance par la Secu est paye par les cottisation retraite???? encore un qui melange tout et nous prend pour des jambons.
Réponse de le 15/02/2013 à 12:30 :
c'est triste, mais vous comprenez que ce qui vous arrange
a écrit le 15/02/2013 à 7:59 :
Que fait-on avec le trou de 51 milliards/an du régime de la fonction publique, de 10 milliards/an du régime des agents hospitaliers et des collectivités locales (à cotisations patronales égales à celle du régime général; elles sont respectiveme nt de 74% et 35% contre 14%!!!), des 3,5 milliards/a, de lma SNCF, etc. etc. L'aristocratie étatique se protége!
a écrit le 15/02/2013 à 7:55 :
D'un côté des syndicalistes émargeant à des structures publiques et de l'autres des dirigeants nourris aux plus values de stock-options, dividendes et, au pire, aux retraites chapeau.... Ces deux groupes là, non concernés directement par les retraites complémentaires AGIRC et ARCCO des salariés du privé qu'ils couvent de leurs bons soins mortifères, ne pouvaient que s'entendre sur leur dos, dans l'espoir que leurs propres avantages retraite personnels perdurent.
a écrit le 15/02/2013 à 7:30 :
vous les retraites d'aujourd'hui qui avait fait ou connu mai 68 ,allez vous accepter sans bouger cette situation qui est celle de l'apauvrissement des retraites et que dans deux ans on vous disent qu'il faut une nouvelle reforme comme cela ce fait a chaque gouvernement ,et n'oublier pas les elections de 2014 et 2017!!
Réponse de le 15/02/2013 à 8:44 :
Oui, foutons en l' air ces socialistes dès les municipales de mars 2014 !!!!
Réponse de le 15/02/2013 à 9:00 :
d'accord avec vous! mais pour mettre qui ??? !!
Réponse de le 15/02/2013 à 17:00 :
MARINE bien sur!!!
a écrit le 15/02/2013 à 6:56 :
Nous les retraités, on va leur faire perdre toutes leurs mairies aux socialistes lors des prochaines élections. On avait pourtant prévenu : pas touche aux retraites ! Ils n'avaient qu'à augmenter les cotisations et retarder l'âge de départ. Tant pis pour eux !
Réponse de le 15/02/2013 à 8:41 :
c est vrai quoi, il faut faire travailler plus les jeunes et les payer moins afin qu on puisse continuer a partir en cure et faire des croisieres
Réponse de le 15/02/2013 à 9:05 :
c'est de la provoc ! si vous saviez le nombre de retraités qui comptent leurs sous, et ne partent, ni en croisières, ni vacances, ni cures, ni "Maroc"! etc.et qui essaient EN PLUS, d'aider un peu leurs enfants, eux aussi au chômage , ou dans les e.merdes! ne vous y laissez pas prendre..ça met un peu de "chauffe", ces propos de Papi et Mamy sur le forum..un peu de buzz....
Réponse de le 15/02/2013 à 11:01 :
merci cdf je vous rejoins, décidemment la gauche n'aime ni les riches, ni les pauvres, tout le monde y passe.....
FH avant les élections avait toutes les solutions, patientons!
Réponse de le 17/02/2013 à 17:50 :
Vous n'avez pas l'air de savoir que le montant moyen de la retraite est de l'ordre de 1200 ? par mois ! Je ne suis pas sur que ça permette de partir en croisière. Et c'est vrai que beaucoup de retraités ont à aider leurs enfants qui sont de plus en plus souvent en difficulté, et , de plus en plus dans les années à venir, à payer très cher pour la dépendance.
Ce que vous voulez, ce n'est pas qu'il n'y ait plus de pauvres , mais qu'il n'y ait plus de riches. Et bien, quand il n'y en aura plus, il y aura tout simplement encore plus de pauvres car il n'y aura plus de rentrée d'argent. On sera tous plus pauvres ou beaucoup plus pauvres, et comme ça vous serez content !
a écrit le 15/02/2013 à 6:54 :
Les régimes spéciaux représentent à peine 3% des régimes de retraite, les modifier ne changera rien au problème

Réponse de le 15/02/2013 à 8:03 :
3% en nombre de retraités mais pas en déficit. Rien que la SNCF est en déficit de 3,5 milliards/an. sur une base de cotisation patronale égale au régime de retraite général celui de la fonction publique d'etat est en déficit de 51 milliards et celui des agents hospitaliers et des collectivités locales de 10 milliards. Et puis il y a une centaine de régimes spéciaux! Vous voyez il y a bien deux poids deux mesures!
a écrit le 14/02/2013 à 23:45 :
Demain, c'est-à-dire d'ici deux à cinq ans, les retraites seront diminuées de 25 à 30 % peut être même un peu plus. Sans cela, il n'y aura plus de retraites. Il suffit que les taux d'intérêt remontent pour que le pays France dans sa forme actuelle soit laminé.
Réponse de le 15/02/2013 à 10:39 :
OK avec ça, mais à ce moment là, baisser aussi le COUT de la vie! sinon l'équation=non possible! beaucoup de pauvres, de plus en plus miséreux vont se balader dans les rues, et vivre sus les porches elle est pas belle la France, si riche! riche de plus en plus de pauvres, c'est calamiteux, minable, écoeurant...si beaucoup avaient les moyens de se casser, ils ficheraient le camp sous d'autres cieux, peut être, un peu plus cléments, parce qu'ici....pas étonnant, que les gens se gavent d'anti dépresseurs...
a écrit le 14/02/2013 à 23:05 :
les intermittents du spectacle ???
a écrit le 14/02/2013 à 22:52 :
les nantis de la fonction publique se gavent de la sueur des travailleurs opprimés par cette idéologie de gauche malfaisante .
a écrit le 14/02/2013 à 22:12 :
ou est passé l'argent que l'on ma pompé pendant 43 ans de cotisations sur mon salaire ,pour aujourd'hui entendre dire que les caisses sont vides ,que les irresponsable paient la facture ,sans oublier les regimes dit speciaux de tout les fonctionnaires et politique qui ce gorge sur le dos du contribuable français.....
Réponse de le 15/02/2013 à 8:43 :
vous avez paye pour les retraites de l epoque. tout comme quelqu un qui a 30 ans aujourd hui va payer pendant 50 ans pour rien toucher au final car le systeme aura explose bien avant
le pire c est de voir la reaction des retraites actuels: pas question de se serrer la ceinture, il faut faire payer les jeunes
Réponse de le 15/02/2013 à 17:03 :
commence par gratter entre 50 et 55 heures par semaine pendant 40 ans et apres tu rameneras ta fraise allez salut et bon courage!!
a écrit le 14/02/2013 à 20:27 :
Messieurs du medef et des organisations syndicales gestionnaires de l'ARRCO et l'AGIRC,
prévoyez vous le blocage des retraites surcomplémentaires, des retraites "chapeau" des stocks options des cadres dirigeants...??
Réponse de le 15/02/2013 à 10:14 :
pour ça....NIET! un ange passe......RIEN ne sera fait
a écrit le 14/02/2013 à 20:13 :
et pour ceux des polypensionnés qui sont déjà déjà lourdement pénalisés , ça va encore aggraver leur situation !!!!!
Réponse de le 15/02/2013 à 11:58 :
enfin, quelqu'un de lucide !
a écrit le 14/02/2013 à 19:48 :
en 1982, le gouvernement socialiste de Pierre Mauroy a imposé le blocage des salaires et des prix pour lutter contre l'inflation galopante (plus de 13 % en 1980 et 1981). , la hausse des salaires est indexée sur un taux d'inflation prévu par le gouvernement et non pas sur l'inflation réelle. aujourd'hui ils attaquent les pensions de retraite du secteur privé. Le problème c'est le nombre de fonctionnaires et assimilés dans les collectivités locales, et le système féodal Français, qui plombent l'économie. Il n'y a plus assez d'industries, de salariés du privé, pour financer le train de vie de l'état.Les Français ont choisi de donner le pouvoir aux fonctionnaires, il faut assumer!
Réponse de le 14/02/2013 à 20:03 :
on a choisi" de donner le pouvoir aux fonctionnaires, donc faut assumer!" vous êtes incroyable chère personne! et pour QUI vouliez vous que nous votions?Avions nous le choix? entre la peste et le cholèra, le choix était drastique ! pour ma part, j'ai trouvé le moyen de me défaire de toutes ces inepties qui ne mènent, et ne mèneront nulle part : je ne vote PLUS !
Réponse de le 14/02/2013 à 20:24 :
l'indice de référence salariale est bloqué depuis 2010.....!! conséquence les salaires des fonctionnaires sont bloqués depuis cette date......!!
Réponse de le 14/02/2013 à 20:40 :
"Les Français ont choisi de donner le pouvoir aux fonctionnaires" : ah bon ? Quand ?
Réponse de le 15/02/2013 à 18:30 :
@ ici Londres ou ici bisounours? les énarques au pouvoir ne sont ils pas formatés par l' école nationale de l'administration?
@ salaires bloqués,les salaires des fonctionnaires sont financés par les rentrées fiscales prélevées sur les entreprises et les salariées du privé, producteurs de richesses. La source se tarit, le gouvernement va emprunter sur les marchés financiers pour assurer le train de vie de l'état.


a écrit le 14/02/2013 à 19:20 :
Messieurs les responsables du Medef, ce que vous proposez est un casus belli à l'endroit des 11 millions de retraités, vous aurez droit si cela se fait à une déferlante de revendications dans la rue......ne touchez pas à nos retraites, nous sommes le pays d'Europe ou l'âge de départ est parmi les plus bas....
je vous suggère donc de revoir au delà de ce que vous proposez,l'âge de départ à la retraite.....si vous êtes courageux.
Par ailleurs, vous proposez de modifier le mode de calcul des pensions de reversion, alors que les fonctionnaires et les régimes spéciaux ne font l'objet d'aucune restrcition....là aussi, vous n'imaginez pas le retour de batons des retraités.
Réponse de le 14/02/2013 à 19:59 :
Comme çà les actifs continuent de vous financer à leurs frais
Réponse de le 15/02/2013 à 0:02 :
Les retraités auraient du se battre pour sortir de la retraite par compensation parce qu'aujourd'hui avec le trop faible nombre d'enfants qu'ils ont fait et l'allongement de la durée de la vie ce n'est algébriquement plus tenable, il y a trop peu d'actifs pour trop de retraités et ce n'est rien à coté de ce qui arrive dans les prochaines décennies. Vous pouvez faire toutes les manifs que vous voulez, ca ne changera pas la pyramide des ages, qui n'a plus rien de pyramidal depuis longtemps. La proposition du Medef laisse plutôt croire qu'ils anticipent une hausse de l'inflation pour apurer les dettes à bon compte, si c'est fait conjointement avec les US qui ont l'air d'être tentés aussi c'est tout à fait jouable. Evidemment ca va être dur pour les retraités mais ca fait 40ans qu'on sait qu'on allait en arriver là, on n 'a pas à payer la politique de l'autruche de nos ainés, vos auriez du manifester à cette époque pour avoir le droit de cotiser dans des fonds de pension au lieu de l'arnaque pyramidale de la compensation.
Réponse de le 15/02/2013 à 4:27 :
Ah bon,ils vont surement se mettre en grève, surtout que ceux qui sont a la retraite maintenant sont des professionnels de la grève (années 60-70-80). Votre réponse , je dirai plutôt votre menace, est typiquement française. D'accord pour des économies, à condition qu'elles touchent les autres, sinon vous allez voir, ce que vous allez voir. Les retraités actuels ont des niveaux de vie plus élevés que de jeunes travailleurs a bac + 5 qui ne savent pas si un jour ils auront une retraite. Alors s'il vous plait, un peu moins d'égoïsme... Ceci dit je suis d'accord que tous les retraités doivent participer de manière égale.
Réponse de le 15/02/2013 à 8:24 :
@ Fou la M Si un jeune bac+5 doit deja avoir un niveau de vie plus eleve qu'un gars qui a bosse 40 ans, quel sera son niveau de vie dans 40 ans ? Le patrimoine se construit au fil des ans et se consomme (ou pas) dans ses vieux jours. La normalite (mais ce n'est bien sur helas pas le cas pour tous) est de voir son niveau de vie s'ameliorer au fil du temps plutot que l'inverse. On a vu defiler il y a quelques annees des lyceens et etudiants contre l'allongement de l'age legal de depart en retraite !! Des gamins encore a l'ecole qui deja ne pensent qu'a une chose, leur retraite le plsu vite possible. Qu'ont ils donc appris ?
Réponse de le 15/02/2013 à 8:48 :
@mao
Je vous rassure un bac+5 actuel n a pas un niveau de vie superieur a un retraite, a moins de quitter la France
En france, il va deja laisser la moitie de son salaire en loyer. Puis il ca devoir payer des impots. A la fin il ne lui reste plus grand chose
A l origine (1945) la retaite c etait pour eviter que les vieux aui ne pouvaient plus travailler car malade vivent dans la misere. Pas pour qu ils se paient des croisieres et des cures aux frais de la princesse
Si vous vous rappellez, dans lea annees 70, les pauvres c etait les vieux. Maintenant les pauvres c est les jeunes. Pourquoi quelqu un qui est a la retraite doit continuer a s enrichir ? surtout si c est sur le dos des actifs!
Réponse de le 15/02/2013 à 9:09 :
je vous rassure aussi! les retraités vont bientôt "casser leurs pipes, ça en arrangera plus d'un, ici, ainsi que le gouvernement CQFD
Réponse de le 15/02/2013 à 9:34 :
@Jean tellement cynique, mais tellement vrai.... Demographiquement la generation Papyboom est plus nombreuse que la suivante on ne peut pas le nier..... Sur Riposte il y a 1 mois un economiste avait fait la reflexion: "Le probleme n est pas de parvenir a maintenir les regimes de retraite dans le futur, mecaniquement ils le seront, la génération née du Babyboom n est pas eternelle, quand elle s eteindra mathematiquement le systeme retrouvera au pire l equilible au mieux redeviendra benefique pour les actifs. Le probleme est actuelle, comment le preserver sans spolier les actifs et en assurant revenu aux retraites."
Réponse de le 15/02/2013 à 10:10 :
Le "cynisme" était employé de manière appuyée, pour mettre en évidence et répondre à tous les auteurs de commentaires qui se plaignent ici des retraités ; donc, en vérité, ce ne peut être qu'un "mauvais moment" à passer d'après vos dires, ce n'est que passager, comme beaucoup de choses, somme toute...et tout redeviendra , mathématiquement parlant dans le sacro saint bon ordre, bénéfique aux actifs, une fois ceux ci partis pour d'autres cieux, imaginons, plus cléments?."qui sait...Maintenant aussi, ne pas oublier dans les discussions, les injustices flagrantes des retraités privilégiés", et retraités très hauts fonctionnaires, etc, car là, il y a de quoi dénoncer! soyons un peu objectifs, réalistes; Merci pour votre commentaire
Réponse de le 15/02/2013 à 10:16 :
...en faisant des coupes drastiques chez les "grassouillets", et le problème est réglé! mais, non! que diable! même pas envisagé ! TABOU complet
Réponse de le 15/02/2013 à 11:58 :
@ Realite: plus que 20/25 ans à tenir avant de résorber "mathématiquement" les boomers avant de retrouver un système équilibré. Il faudra aussi financer la dépendance !
Réponse de le 15/02/2013 à 12:28 :
Eh oui Mr ca s appelle la demographie, donc je persiste et je signe le probleme est d eviter l explosion du systeme... Et la pas de secret tout le monde y compris les retraites vont "le sentir passer" ou alors on le laisse exploser et nos enfants devront adopter leur propre systeme.
Quand a la dependance pour etre encore plus cynique le conseil de l ordre a emis un avis positif pour l euthanasie......Tout va en s aggravant.....
Réponse de le 15/02/2013 à 14:42 :
"La dépendance" : croyez-nous, ça va être réglé + vite que les vrais problèmes (chômage, taxes folles, retraites...). Parole d'anti-boomer.
a écrit le 14/02/2013 à 19:10 :

des exceptions !!!les planques de la republique '(lire ledernier CHALLENGES )
a écrit le 14/02/2013 à 19:10 :
Les enfants gâtés d'EDF" " Les 65 931 salariés d'EDF n'ont pas à se plaindre; leur rémunération croît au rythme de 3% par an; et l'on ne compte plus leurs avantages : tarif électricité préférentiel coût=222Mllions d'euros en 2010, aide au logement =264 M, interessement, actions gratuites, plan épargne, avantages familiaux, RETRAITES calculées sur les 6 dermois mois." Egalité, Justice , sont bien de vains mots..
Réponse de le 15/02/2013 à 0:04 :
sans compter que leur retraite est payée par la caisse du PRIVE

Réponse de le 15/02/2013 à 9:11 :
En plus, j'avais oublié! après, on nous gonflera avec la "justice pour tous"! merci pour le complément "
a écrit le 14/02/2013 à 18:54 :
On parle des retraites, mais on a oublié de parler de l'emploi, car ce sont les actifs qui financent les retraites... Si on ne fait rien pour l'emploi, ça ne sert à rien de réformer les retraites, le problème demeurera. Tant que les boîtes couleront et délocaliseront à tour de bras, s'occuper des retraites revient à mettre un cautère sur une jambe de bois !
Réponse de le 14/02/2013 à 19:12 :
Eh! oui..! mais nos élites ont pourtant fait les grandes écoles...Alors..?....
a écrit le 14/02/2013 à 18:52 :
pendant ce temps-là les deux caisses de retraite ont récupéré la tarte à la crème des régimes spéciaux... Que l'État a oublié de payer... Et si on parlait des régimes spéciaux, et surtout des régimes des fonctionnaires ... où est l'égalité des gens.... ?????
Réponse de le 19/02/2013 à 13:24 :
Depuis que le gouvernement en place ne cesse de parler , de JUSTICE , d'EQUITE ,à tort et à travers je ne peux plus employer ces mots . Effectivement une harmonisation réelle de tous les régimes rendrait la diminution des revenus plus acceptable. A nous de défendre notre vision des choses . Ne rien attendre des politiques ni des syndicats .
a écrit le 14/02/2013 à 18:51 :
Essayez de désindexer les retraites des cheminots pour voir.Et le gouvernement n'a qu'un mot à la bouche:justice.Cela finira sans doute par mal tourner.
Réponse de le 14/02/2013 à 19:30 :
Oui oui on verra çà cette année z en faites pas. 2014 au pire
Réponse de le 14/02/2013 à 20:10 :
2014va être terrible! et sûrement décisive.....
Réponse de le 15/02/2013 à 14:43 :
Oui, 2014 va être splendide.
a écrit le 14/02/2013 à 18:49 :
L'Etat de la France justifie de faire plus et mieux : plafonner les retraites à 1 800 euro par mois... ca suffit largement pour vivre sur le sofa devant la télé et jouer aux cartes.
Réponse de le 14/02/2013 à 21:29 :
Tout a fait d'accord et de méme pour le chomage, il faudrait plafonner, je connais des personnes qui vivent avec 950? par mois de retraite, ce n'est pas toujours marrant mais ils vivent, sans le superflu (qui ne fait pas toujours le bonheur!).
Réponse de le 14/02/2013 à 21:37 :
Nombre de retraités ont des ambitions et des activités plus intéressantes.
Réponse de le 15/02/2013 à 8:50 :
@arthur

oui mais pourquoi les actifs devraient payer pour eux ?
s ils veulent faire des croisieres ou changer de voitures, qu ils prennent sur leur epargne
Réponse de le 15/02/2013 à 10:21 :
encore faut il avoir de l'épargne avec 800 eur /mois de retraite ou 900....pas mal n'ont pas de voiture TOUT est fait pour monter les uns contre les autres avec ces injustices de certaines grosses retraites que le gouvernement ne veut pas TOUCHER ! Merci Mrs les Politiques! monter les jeunes contre les vieux", alors que eux se foutent en catimini! scandaleux!
Réponse de le 15/02/2013 à 14:46 :
Arrêtez d'essayer de nous faire croire que les retraités aisés représentent une minorité. Ils sont nombreux, très nombreux. Seuls quelques cas n'ont pas réussi à se gaver pendant les 30 Glorieuses (mais comment feraient-ils s'ils avaient 25 ans de nos jours ?). Et ils servent d'alibi....
a écrit le 14/02/2013 à 18:49 :
Tout était réglé pour les retraites d'après Fillon-Sarko avec le report de l'âge de départ..à 62 ans.......
On voit que le réforme n'a rien réglé.....!! ne pas s'étonner d'un fort taux d'abstention ou votes extrèmes aux prochaines élections...!!.. tous incapables....!!!!
Réponse de le 14/02/2013 à 19:26 :
première étape : et contrairement à ce que pensent nos concitoyens, faire comme en Russie : il faut un quorum de 50 % pour valider une élection , sinon , c'est qu'il y a un problème démocratique! C'est moche d'essayer de faire aussi bien que les Russes !
a écrit le 14/02/2013 à 18:44 :
Retraites indexées sur l'inflation moins un point.....Merci du cadeau....!! surtout que l'index retenu est un index général.....l'alimentation en 2012 + 2,3%, énergie +2,60%, loyer +2,1%
ce sont les principales dépenses des retraités..... On n'achète pas un ordinateur, de l'électro ménager tous les jours.....!! plus la taxe de 0,30% pour la dépendance...!! cela revient à un blocage des retraites......!! pour ceux qui touchent moins que le minimum
vieillesse.... moins de 700?/mois bravo le medef et les syndicats....gestionnaires....!!
a écrit le 14/02/2013 à 18:35 :
mesures tardives mais courageuses du gouvernement ,bien qu'impopulaires.l'augmentation des cotisations était inévitable pour maintenir les retraites complémentaires a niveau pour les ayants droit.la remise en cause des 25 meilleures années sera la prochaine étape dans six mois.Le régime de retraites privées doit de toute urgence retrouver l'équilibre
Réponse de le 14/02/2013 à 18:48 :
Où est le courage ? Rien de fondamentalement nouveau. En janvier 2013, j'ai perdu 20? sur mon salaire du fait des augmentations de cotisations et ce sera rebelotte en janvier 2014. J'appelle ça la fuite en avant.
Réponse de le 14/02/2013 à 19:25 :
Il aura fallu un gouvernement de gauche pour commencer à corriger les graves dysfonctionnements des régimes de retraite complémentaire du privé qui ont été plombés par les préretraites abusives.
Réponse de le 14/02/2013 à 21:07 :
@EDF: préretraites abusives du privé ou plutôt des fonctionnaires et assimilés ??
Réponse de le 14/02/2013 à 21:40 :
et les prélèvements indus des régimes spéciaux sur le régime du privé ? D'abord aligner TOUS les régimes sur celui du privé.
a écrit le 14/02/2013 à 18:34 :
C'est inouie cette faculté de toujours occulter l'essentiel : LES REGIMES SPECIAUX !
Quand va -t-on cesser cette mascarade ?
Réponse de le 14/02/2013 à 18:45 :
@Céline: c'est en effet un des problèmes majeurs du système.
Réponse de le 19/02/2013 à 9:44 :
A Céline Cette ..."mascarade" ... cessera si nous salariés et retraités du privé descendons dans la rue .Les retraités pourraient , puisque libres de leur temps , manifester .
a écrit le 14/02/2013 à 18:32 :
ça fait une baisse progressive des retraites complémentaires d'un peu plus de 5% sur 5 ans, par rapport à l'inflation. Ce n'est tout de même pas comparable à une baisse en valeur absolue comme dans d'autres pays européens. Ceci avec une hausse des cotisations sur les actifs, et un allongement de la durée de cotisation en cours de négociation. Cela semble juste en fonction des problèmes des deux régimes. Mais c'est vrai que ça ne concerne que les retraites du secteur privé, qui continuera en parallèle à payer des impôts pour soutenir celles du secteur public, qui elles ne bougent pas : pas de baisse et pas d'augmentation de cotisation, silence radio. Il s'agit d'une réforme asymétrique, comme la guerre du même nom. Jusqu'à quand ? Justice d'un côté mais privilèges de l'autre. On vit pourtant dans le même pays, ou non ?
Réponse de le 14/02/2013 à 19:31 :
pas compris : tapez cour des comptes rapport compte état 2011, dernier paragraphe hors bilan et vous constaterez que c'est pire que ce que vous pensez !
a écrit le 14/02/2013 à 18:31 :
Ce type de désindexation ne peut pas être "sélectif" et ignorer d'autres régimes de retraite. Bonjour les recours....
a écrit le 14/02/2013 à 18:24 :
mettez le nez dans la gestion de ces caisses et vous comprendrez ou est passé une bonne partie de votre argent....en gâchis et placement "sur valorisé." dans les comptes....!!

mais chut...dormez tranquille Français...on gère pour vous.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:43 :
Peut être que la Cour Européenne de Justice pourrait nous dire ce qu'elle pense de cette spoliation des cotisations obligatoires et de l'abus de biens sociaux ? A qui profite le,c......?
Réponse de le 14/02/2013 à 18:44 :
@et c'est géré...: je crois aussi que l'argent ne s'est pas évaporé, mais que certains s'en sont mis plein les fouilles :-)
a écrit le 14/02/2013 à 18:23 :
Bon, je sais pas en France, mais au Canada ils nous disent qu'il n'y a pas d'inflation, alors que les prix explosent. Je pense qu'en France ils vont faire pareil et que "inflation - 1%", cela va se traduire par une indexation négative quoiqu'en dise cet article :-)
Réponse de le 14/02/2013 à 18:36 :
Ici l'inflation est calculée sur un "panier" de produits où ceux qui augmentent ne figurent surtout pas, par exemple le coût du logement. L'effet est en effet le même. Si on vivait en pleine nature, on constaterait une inflation à 2%, mais on n'a pas le droit..
Réponse de le 14/02/2013 à 18:48 :
Bien vu Patrickb : aux USA, inflation officielle 3/4 % ! des études privées démontrent au-delà de 10 % ! La co..... va finir par tuer ou bien est-ce déjà commencé ?
a écrit le 14/02/2013 à 18:01 :
QUAND VA T ON ARRETER de subventionner les régimes spéciaux <<<<<<<<<<?la baisse ne sera pas de un point mais de 1,3 puisqu'il y a la nouvelle taxe en plus est de 0,3% et celle de nos députés et sénateurs que devient elle
Réponse de le 08/03/2013 à 23:51 :
Cette nouvelle taxation prévue en avril 2013 sur nos retraites sera une imposition suplémentaire à rajouter aux décisions qui seront prises en Mars 2013 ? ARNAQUE ........
Beaucoup d'idées, beaucoup de jalousie entre régimes de retraites et personne pour réclamer des punitions pour les mauvais gestionnaires qui restent aux commandes ................................................... ils méritent des sanctions.
Le système de retraite par répartition n'est pas parfait, il fonctionnerait si la gestion était bien faite. Gérer avec un déficit c'est la nouvelle gestion de nos politiques certainement pour mieux s'accrocher à leurs privilèges et se rendrent indispensables.
Comme si cela ne suffisait pas, les gouvernants (politiques, syndicalistes) ont rajouté l'épargne salariale avec un bouc émissaire en cas de problème : la bourse. RESPONSABLE mais PAS COUPABLE ----- fuyez ce système, sinon vous serez ruiné....................
Nos régimes retraites sont depuis des années une manne pour le gouvernement qui a récupéré l'ensemble des régimes , vidé les caisses en sachant partager avec les syndicats. Beaucoup de gens commencent à fouiller, à comprendre, c'est le signe d'un manque de confiance au gouvernement droite et gauche, syndicats, tous confondus, un éveil des français après 60 ans de confiance aveugle.
a écrit le 14/02/2013 à 17:47 :
Voici où passe l'argent du contribuable : cf/Rapport de la Cour des Comptes 2013 :
http://www.ccomptes.fr/Publications/Publications/Rapport-public-annuel-2013
a écrit le 14/02/2013 à 17:44 :
Pour combler et résoudre... ...en parti les retraites suffit de taper dans les retraites spécifiques. De quoi récupérer pas mal de millions d'euros avec allongement de la retraite des fonctionnaires et SNCF/RATP et de nos chers élus avec départ à 67 ans pour l'état et les services publiques car ils ne subissent pas la productivité, stress, angoisse comme on dit "La compétitivité" à la mode en ce moment du secteur marchand qui a suffisamment était essoré à ce sujet.
a écrit le 14/02/2013 à 17:44 :
11 milions de retraités mécontents, je pense qu'il y a matière a réflection
Cela risque de changer la donne lors des prochaines élection.Méfiance!!!
Je pense sincérement que le gouvernement ne devrait pas oublier ses électeurs
sinon il y aura des lendemains qui déchantent pour ce gouvernement.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:19 :
@Nestori: ils ont déjà prévu que les étrangers voteront d'ci le mois de juin, donc ton vote sera remplacé aisément :-)
Réponse de le 14/02/2013 à 18:46 :
Seulement pour les locales.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:48 :
c'est pas pour rien, mais bien pour la "chasse aux voix", que le gouvernement fait rentrer les étrangers, auquels on va donner le droit de vote, et le tour est joué! si les Français sont mécontents, ils ne seront pas atteints par les votes qui voudraient les sanctionner, puisqu'il y aura "des remplaçants" Elle est pas belle la France avec des politiques pareils ? !!! OK avec Patrickb....malheureusement....
Réponse de le 14/02/2013 à 18:55 :
Ce n'est pas le vote aux elections LOCALES (Municipales et cantonnales) des Etrangers
qui changera les retraites. C'est au vote pour les Députés que Nestori pense et il a raison...
Ne commançons pas à tout mélanger Mr Patricb....!!!
Réponse de le 14/02/2013 à 19:08 :
@Election locale: bon, si on nous garantit que rien ne changera, dormez tranquilles bonnes gens :-) Mais pourquoi tant de foin en Tunisie, en Egypte, en Lybie, etc., si l'arrivée des nouveaux dirigeants est tellement merveilleuse ???
Réponse de le 14/02/2013 à 20:14 :
@Election..: et pour essayer de réduire ta naïveté, lis donc l'article "Les Mairies ont-elles le droit de soutenir des grévistes avec de l'argent public?" et tu verras qu'une fois en place, les élus s'arrogent des droits que tu ne soupçonnes même pas :-)
Réponse de le 15/02/2013 à 10:23 :
Véridique !!
Réponse de le 15/02/2013 à 15:49 :
Le vote des étrangers - si tant est qu'ils arrivent à le faire passer - aura des conséquences très lourdes car ils éliront les élus locaux qui eux-mêmes désignent les maires et élisent les sénateurs. Bonjour les dégâts !
a écrit le 14/02/2013 à 17:35 :
Comme seul le privé est concerné et qu'ils n'en ont rien à cirer, les syndicats ne vont pas discuter très longtemps: ils vont signer des deux mains.
Réponse de le 14/02/2013 à 18:08 :
Et si on parlait des retraites chapeau...Il n'y a pas de raison que les salariés du privé soient les seuls à en prendre plein la gueule....
Réponse de le 15/02/2013 à 10:26 :
@ KA c'est tabou, ça !
a écrit le 14/02/2013 à 17:34 :
Les seniors retraités de l'ARRCO et l'AGIRC se vengeront.... cad l'exil interieur............. plus d'aides pour les enfants ou les petits enfants. Ca va craquer. OK pour faire des effors mais les régimes spéciaux doivent être revus AUSSI, cad plus de calcul sur les 6 derniers mois mais sur les 25 dernières années.
a écrit le 14/02/2013 à 17:27 :
Cela est-il aussi valable pour les retraites de la fonctyion public et plus particulièrement pour celles de nos anciens députés???
a écrit le 14/02/2013 à 17:25 :
Taux de l'inflation moins un point ?? Cela signifie que si le taux d'inflation est déclaré (à tort ou à raison) étant de 0,80 (ou moins) la pension baissera de 0,20 (ou plus). L'histoire ne dit pas s'il y aura un cliquet de plancher.
Effectivement, dans ce cas, c'est une déclaration de guerre à la "bolchevique".
Réponse de le 14/02/2013 à 17:34 :
L'article précise que la revalorisation ne pourra pas être négative.
Réponse de le 14/02/2013 à 19:39 :
Vous utilisez une forme de langue de bois comme les politiques : exemple, la croissance négative, moi j'appelle ça de la récession ! revalorisation négative, il fallait la trouver celle-ci ! appelez donc ça de la dévalorisation !
Réponse de le 15/02/2013 à 5:46 :
Sehnsucht: Parce que vous y croyez ?
a écrit le 14/02/2013 à 17:22 :
Par mesure d equite et de solidarite, qui sont normalement des valeurs de gauche!, on devrait en profiter pour lisser aussi les regimes dits Speciaux....
Mais touchera t on a la base de l electorat du pouvoir en place.?
Réponse de le 14/02/2013 à 17:45 :
@Dd:Vous auriez pu écrire la même chose avec le précédent pouvoir: C'est bien lui qui,en 2010, a retardé à 2017 la réforme des spéciaux et négocié les "mesures de compensation" de ces régimes. Non,on est gentil avec eux à cause de leur fort pouvoir de nuisance.Cela n'a rien à voir avec la couleur du pouvoir en place.
Réponse de le 14/02/2013 à 17:53 :
@jean jean
Tout a fait d accord. Je mets dans le memesac et depuis longtemps toute la clique des politicards UMPS et suis en accord total avec les commentaires plus haut regimes speciaux retraite deputes senateurs.....tiens on n en revient a la meme bande de politiques!
a écrit le 14/02/2013 à 17:21 :
Le meilleur système de retraite au monde sombre t'il ?
a écrit le 14/02/2013 à 17:20 :
les regimes SPECIAUX pas touche .....gouvernement de fonctionnaires pour les fonctionnaires .....
Réponse de le 14/02/2013 à 18:23 :
Je vous fais la même réponse qu'àDd (17:15) Je pense que fonctionnaires et spéciaux seront épargnés, mais ils ont été déja tenu à l'écart des réformes précédentes.Depuis 2005 sous RAFFARIN qui a inventé l'adossement ?...Sako, Fillon étaient déja là!! alors il faut être réaliste et voir depuis quand il y a des régimes spéciaux!!
a écrit le 14/02/2013 à 17:18 :
Et l'euthanasie est au bout du processus sinon, pauvres enfants qui sans cela vont devoir supporter des parents par rapport à ceux qui auront "la chance" de ne plus en avoir. Une nouvelle inégalité voit le jour.
Réponse de le 14/02/2013 à 17:43 :
gagner de l'argent en procedant ainsi quelle honte
a écrit le 14/02/2013 à 17:10 :
l'appauvrissement généralisé....
a écrit le 14/02/2013 à 17:03 :
Il est 17H02, ça va bastonner dur ! Je prend un siège pour regarder le spectacle...
Réponse de le 14/02/2013 à 18:01 :
Vous êtes des privilégiés, alignement de tous les régimes de retraite !!!!!s il n y a pas d égalité entre le public et le privé cela saignera les jeunes vont bientôt en avoir assez de tous ces soixantuitards égoïstes !!!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :