Le moral des ménages reste stable en avril... dans la déprime

 |   |  238  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Toujours pessimistes sur leur niveau de vie à l'avenir, le moral des ménages français est resté très bas en avril, avec un indicateur à 84 points, a annoncé vendredi l'Insee, bien en deçà de la moyenne longue des 100 points.

Si la moyenne longue de l?indicateur synthétisant la confiance des ménages, calculée entre janvier 1987 et décembre 2012, s'établit à 100 points, en revanche celle d'avril reste faible, à 84 points. Les Français, pessimistes sur leur niveau de vie futur, ont toujours un faible moral, au même niveau qu?en mars, selon les chiffres publiés vendredi par l?Insee.

L'opinion des ménages sur leur situation financière passée a augmenté de deux points, celle sur leur situation financière future a reculé d'un point, et leur opinion sur l'opportunité de faire des achats importants a augmenté d'un point. Ces trois soldes restent "largement inférieurs" à leur moyenne de longue période, souligne l'institut de la statistique.

Niveau historique des perspectives d'évolution du niveau de vie

L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne actuelle a baissé de trois points et celle sur leur capacité à épargner dans les mois à venir a perdu un point. Les ménages sont moins nombreux qu'en mars à considérer qu'il est opportun d'épargner (-4 points), ce solde restant cependant "largement au-dessus" de sa moyenne de longue période. Les perspectives d'évolution du niveau de vie ont chuté d'un point pour toucher un nouveau plus bas historique.

Les ménages sont un peu moins nombreux à anticiper une augmentation du chômage, le solde reculant de deux points après une hausse de quatre points en mars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2013 à 12:12 :
Il est où le bouton FB ?
a écrit le 26/04/2013 à 12:07 :
atterissez doux reveurs; les espagnols et portugais bossent pour 500 euro par mois et meme à ce prix il y a 25% de chomage chez eux...vous revez, si vous croyez que la vague de déflation salariale va epargner la france tout comme le nuage de Tchernobil. quel interet pour une boite de rester en france ? qui peut se payer les biens des boomers avec ses seuls revenus du travail ? personne, l immo est un fusil à un coup, ceux qui ont tiré ces dernieres années et en ont pris des crédits au taquet sont des malades, des scpeculateurs..Car oui, mettre ces 25 prochaines années de salaire sur la table pour a tout prix faire partie de la caste des winners proprios dans un pays où il y a un chomage de masse; c est rien d autre que de la specuation...game over les winners de l immo ponzi.
Réponse de le 26/04/2013 à 14:44 :
Voiloir un toit sur sa tête pour sa retraite c'est de la spéculation ... Ce qu'il ne faut pas lire.
Réponse de le 30/04/2013 à 14:22 :
@céline

Ce n'est peut être pas de la spéculation pour un jeune actif qui souhaite acquérir une résidence principale mais cela reste de la spéculation pour le boomer qui vend son bien à un prix n'ayant aucun rapport avec sa valeur réelle. Cela s'appelle une bulle immobilière, grandement facilité par les différentes lois favorisant l'accès à la propriété mais qui n'ont pas visé exclusivement l'accès à une résidence principale pour des primo-accédants. Aujourd'hui le marché est bloqué par cette population de boomers estimant reposer sur une montagne d'or à l'image de l'oncle picsou et qui ne souhaite en aucun cas réduire leur plus value immobilière pour financer leur retraite et leur dépendance. Quoi qu'il en soit le principe de réalité les fera redescendre sur Terre et les prix dégringoleront plus rapidement que le chômage n'augmente. Le temps joue contre eux c'est une certitude!
a écrit le 26/04/2013 à 12:07 :
Les français ne sont pas déprimés: ils sont lucides...
a écrit le 26/04/2013 à 11:53 :
Et en parallèle on apprend que la France est le deuxième pays après les USA en nombre de piscines privées. Qui dit piscine dit maison, terrain pour héberger la piscine, achat de la piscine et entretien. Cherchez l'erreur!
Réponse de le 26/04/2013 à 13:23 :
juste un gros gros fou rire a la lecture de votre commentaire ...
Réponse de le 27/04/2013 à 18:30 :
@ jean abdul + 10000
a écrit le 26/04/2013 à 11:46 :
Le fait que les medias rabâchent tout les jours que c'est la crise et qu'il n'y est pas de solutions doit vraiment aider le moral des Français à remonter. C'est bon on a compris arrêtez d'en parler à tout bout de champs et de nous sortir tout les chiffres pourri que vous pouvez trouver.
Réponse de le 30/04/2013 à 14:06 :
Cacher la misère sous le tapis ne permettra pas au pays de se relever. Au contraire, il faut que les médias jouent leur rôle de contre-pouvoir en poussant le bouchon le plus loin possible pour faire réagir les politiques, notamment l'actuel gouvernement socialiste sur des problèmes bien plus urgents que le mariage homosexuel, la PMA, la GPA ou encore le vote des étrangers non européens. Lorsqu'il y a un incendie dans la maison France, il est bien plus urgent de l'éteindre que d'aller à la piscine.
a écrit le 26/04/2013 à 11:39 :
comment le moral des Français pourrait il etre au beau fixe avec le nombre croissant des chomeurs , l'augmentation croissante des charges des menages , la misére de plus en plus grande et un gouvernement qui ne se preocupe que du mariage gays , quelle honte pauvre France !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :