La réduction des emplois salariés ralentit grâce à l'intérim

 |   |  148  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Au premier trimestre 2013, l'emploi salarié a perdu 20.300 postes, un repli toutefois deux fois moins important qu'au trimestre précédent grâce à un léger redressement de l'intérim, selon les premières estimations de l'Insee.

Le nombre de travailleurs salariés a diminué de 0,1% au premier trimestre 2013. Soit une perte de 20.300 postes, note l'Insee.

Si le repli est plus faible qu'au quatrième trimestre 2012, c'est que l'emploi intérimaire a progressé à nouveau souligne l'institut de la statistique et des études économiques. Le nombre de postes a augmenté de 2,2%, soit 11.400, "alors qu'il était en baisse depuis mi-2011". Au total, depuis un an, l'intérim a perdu 46.500 postes, soit 8,2% de ses effectifs.

133.800 postes supprimés sur un an

Sans compter l'intérim, l'économie française a perdu 31.700 postes au premier trimestre. Sur un an, 133.800 postes salariés ont disparu en France dans les secteurs marchands (hors agriculture).

La perte est plus importante dans l'industrie, qui a perdu 13.400 postes sur le trimestre, soit une baisse de 0,4% de ses effectifs salariés. La construction a perdu 0,3% de sa masse salariale (4.800 postes). Le secteur tertiaire reste stable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2013 à 11:05 :
La solution au problème de l'emploi ne peut venir que des entreprises privées. En effet, compte tenu de l'état catastrophique des finances du pays, il est impératif de réduire la masse salariale du secteur public, ce qui veut dire que par effet de ricochet, c'est au secteur privé de faire son travail. De plus, une spécificité française fait que on a soit des grands groupes (ceux du CAC40 et autres), soit des très petites entreprises. A quand un Small Business Act qui impose à tous les grand services achats (publics et privés) de réserver 10% de leurs commandes à ces petites entreprises ? Cela créerait très rapidement 1 million d'emplois, sans aucune contrepartie pour l'état, sans aucune dépense de denier public supplémentaire.
Réponse de le 16/05/2013 à 14:52 :
L'Europe nous empêche de faire un small business act. Ou alors peut être si on ne cible pas les entreprises françaises, mais ça reviendrait à subventionner des PME étrangères avec l'argent du contribuable français...
a écrit le 16/05/2013 à 10:41 :
Cela rappelle juste que même en période de crise le nombre d'emplois ne baisse pas, c'est le nombre d'habitants qui augmente. C'est important de le rappeler car la plupart des gens pensent le contraire. Hormis dans l'industrie automobile, même la France continue de créer des emplois. Pas assez, c'est le problème.
Et cela montre également que les RH ont bien du travail à donner, mais que pour l'instant ils préfèrent taper dans l'interim que de signer des CDI. Entre les incertitudes économiques en Europe et les incertitudes politiques ailleurs (au Moyen Orient notamment), on ne peut pas les en blâmer.
Réponse de le 16/05/2013 à 11:15 :
L'article affirme pourtant le contraire ..."Sur un an, 133.800 postes salariés ont disparu en France dans les secteurs marchands (hors agriculture)" cela inclut l'intérim.
Réponse de le 16/05/2013 à 14:46 :
Oui, oui, tout à fait. J'aurais dû dire "baisse peu". C'est surtout l'industrie qui nous plombe, particulièrement l'automobile j'imagine.
a écrit le 16/05/2013 à 10:01 :
Tous précaires (enfin presque....) dans un avenir proche....La décroissance est en marche vu que la poche de perfusion se vide (effet domino..). Nous allons retourner vers les fondamentaux......
Réponse de le 16/05/2013 à 14:54 :
L'augmentation du nombre de précaires en temps de crise est une chose triste mais normale, les entreprises n'ayant pas de visibilité à long terme. Mais bien souvent, l'augmentation de l'intérim est des CDD préfigure d'une future reprise des CDI.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :