LIVE Affaire Tapie-Adidas : Stéphane Richard a déclaré que Tapie a participé à une réunion cruciale à l'Elysée

Retrouvez les dernières informations sur l'affaire Tapie-Adidas. Stéphane Richard, qui a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée mercredi, doit fixer la date du conseil d'administration lors duquel sera décidé de l'avenir du patron d'Orange. Sachant que l'Elysée a décidé de déposer un recours contre l'arbitrage en faveur de Bernard Tapie ce jeudi.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Jeudi 13 juin

19h00 : Bernard Tapie juge la réunion à l'Elysée légitime

Dans un entretien accordé à Reuters, Bernard Tapie s'est étonné qu'on lui reproche sa proximité avec Nicolas Sarkozy qu'il voyait "environ tous les trois mois" lorsque celui-ci était président de la République. "Une décision comme celle-là, aller à l'arbitrage, ne peut pas se faire sans que toute la chaîne de commandement soit d'accord", a-t-il affirmé. Bernard Tapie répond aux déclarations tenues par Stéphane Richard aux enquêteurs. Selon lui, Bernard Tapie était présent en 2007 à une réunion de l'Elysée destinée à mettre en place la procédure d'arbitrage dans le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais. 

"Il est probable qu'ils m'aient demandé à l'époque en quoi c'était intéressant pour moi et pour eux de passer à l'arbitrage puisqu'on avait échoué dans la médiation", explique-t-il. "Je n'ai pas choisi l'endroit où on souhaitait me recevoir" a-t-il ajouté.

18h00 : Jean-François Rocchi va démissionner de son poste de PDG de BRGM.

Mis en examen dans l'enquête sur l'arbitrage favorable à Bernard Tapie, Jean-François Rocchi va démissionner de son poste de PDG du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), le service géologique de l'Etat, a-t-on appris jeudi de source proche du dossier. Cette démission n'est pas encore effective mais devrait avoir lieu de façon imminente, probablement d'ici vendredi, selon cette personne au fait de la situation, confirmant une information de Médiapart.

17h00 : Stéphane Richard dit que Bernard Tapie aurait participé à une réunion cruciale à l'Elysée au sujet de son litige avec le Crédit Lyonnais

Le patron d'Orange a affirmé aux enquêteurs que Bernard Tapie était présent en 2007 à une réunion de l'Elysée destinée à mettre en place la procédure d'arbitrage dans le litige qui l'opposait au Crédit Lyonnais. Interrogé par l'AFP, Bernard Tapie a déclaré ne "pas se souvenir d'une réunion à cette date", qui ne pouvait selon lui "être une réunion de validation, mais d'information". 

12h26: Stéphane Richard va fixer la date du CA qui décidera de son avenir
La date du conseil d'administration d'Orange, où sera débattue la question de l'avenir de Stéphane Richard à la tête du groupe après sa mise en examen, n'a pas encore été fixée et doit être arrêtée par Stéphane Richard lui-même en sa qualité de président de cette instance, d'après l'AFP.

10h17: l'Etat dépose un recours contre l'arbitrage
Après s'être constitué partie civile, l'Etat va donc déposer un recours en révision contre l'arbitrage grâce auquel Bernard Tapie avait touché 403 millions d'euros, selon Le Monde.

>> Affaire Tapie : l'Etat se constitue partie civile


Guéant et Pérol dans le viseur
Le quotidien explique que les juges vont désormais s'intéresser plus particulièrement à Claude Guéant (déjà perquisitionné dans ce dossier) ainsi qu'à François Pérol, l'actuel patron du groupe bancaire BPCE, à l'époque adjoint du Secrétaire général de l'Elysée.

Quid de Christine Lagarde ? 
"L'avocat de Jean-François Rocchi, Me Jean-Alain Michel, s'est étonné de la mise en examen de son client alors que Christine Lagarde a bénéficié du statut de témoin assisté, devant les magistrats de la Cour de justice de la République. A la lumière de ces nouveaux éléments, les juges de la CJR pourraient faire évoluer le statut judiciaire de la patronne du Fonds monétaire international, par exemple lui signifier une mise en examen", poursuit le quotidien.

>> Lagarde, Tapie, Richard...ce qu'ils risquent dans le cadre de l'affaire Adidas


7h50: Fleur Pellerin pose la question du maintien de Stéphane Richard à la tête d'Orange
Interrogée sur RTL, la ministre de l'Economie numérique Fleur Pellerin estime que "la question [du maintien de Stéphane Richard à la tête d'Orange] est posée". Pour la ministre, ce sera "aux actionnaires et aux administrateurs de décider (...) dans l'intérêt de l'entreprise uniquement". "Ce qui prime avant tout, c'est l'entreprise Orange, ce sont les 170.000 salariés."

>> Ces patrons du Cac 40 qui ont connu la mise en examen

Mercredi 12 juin (17h)

Deux mises en examen. Le parquet annonce que Stéphane Richard a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée. Le patron d'Orange était entendu par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais.
Le patron du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), Jean-François Rocchi, ancien responsable du CDR, a également été mis en examen.

L'enquête. Les magistrats cherchent à savoir si cet arbitrage a été entaché d'irrégularités et s'attachent pour cela à démonter la chaîne de prises de décision ayant conduit au choix de recourir à un tribunal privé. Ils étudient en particulier le mode de désignation des arbitres et la décision du gouvernement de ne pas contester cet arbitrage malgré des soupçons d'irrégularité. Déja le juste Pierre Estoup, l'un des trois arbitres a été mis en examen le 29 mai dernier.

>>Stéphane Richard évoque un ordre de l'Elysée puis dément

Mercredi 12 juin (matin)
Fin de la garde à vue de Stéphane Richard et de Jean-François Rocchi, l'ex-président du Consortium de réalisation.

>> Stéphane Richard risque une mise en examen


Mardi 11 juin
La première journée d'audition de Stéphane Richard se termine à 1h du matin. Le PDG d'Orange se rend ensuite à l'Hôtel-Dieu où il est hospitalisé. Dans l'après-midi, Reuters annonce que sa garde à vue doit se prolonger jusqu'à mercredi matin. 

>> Affaire Tapie: Garde à vue prolongée pour Stéphane Richard

Lundi 10 juin
Stéphane Richard est placé en garde à vue ainsi que Jean-François Rocchi. Les deux dirigeants d'Orange sont entendus dans le cadre de l'enquête sur l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais en vue d'une possible mise en examen, selon une source judiciaire.

Pour aller plus loin: Qui est l'insaisissable Stéphane Richard ? 

>> Christine Lagarde, Bernard Tapie, Stéphane Richard...ce qu'ils risquent dans le cadre de l'affaire Adidas

>> L'affaire Tapie-Lagarde en 7 rebondissements

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 52
à écrit le 14/06/2013 à 15:04
Signaler
le plus drole dans l'histoire c'est que l'affaire repassera au tribunal et que les juges peuvent allouer une somme plus importante en dommages a tapie

à écrit le 14/06/2013 à 11:23
Signaler
Le petit rentier aigri est prêt à tirer à la carabine sur les jeunes qui font du bruit dans son quartier mais il donne l'absolution par avance aux pourris politiques qui pratiquent (à une toute autre échelle) les mêmes magouilles que lui pour payer m...

à écrit le 14/06/2013 à 10:22
Signaler
En France il faut éviter d'avoir des amis.

à écrit le 14/06/2013 à 10:18
Signaler
Les juges doivent être en train de se pencher sur la tuyauterie montée par celui qu'on surnomme "le cardinal" pour que le pognon remonte bien au conférencier international à 100.000 euros...via les paradis fiscaux qu'il a déclaré avoir éradiqué bien ...

à écrit le 14/06/2013 à 0:19
Signaler
Après le mariage pour tous, nos Socialistes du Gouvernement ont trouvé 1 affaire semblable pour faire oublier (aux Français) la situation de misère dans laquelle ils se trouvent ! DSK était du bon côté, cette semaine, il a eu 1 NON-LIEU pour son affa...

le 14/06/2013 à 0:38
Signaler
Arrêtez votre cirque : Tapie a eu des amis haut placés aussi bien à droite qu'à gauche, à commencer par le décoré de la francisque. Ça suffit les tentatives de noyer le poisson pour exonérer votre petit chéri Sarkozy de ses nombreuses casseroles.

le 14/06/2013 à 2:19
Signaler
Cette justice française qui fonctionne à tous les niveaux avec des amis hauts placés est écoeurante. Il y a un vrai problème de pouvoir judiciaire en France.

à écrit le 13/06/2013 à 21:40
Signaler
Je préfère les primes en liquide !!!!!!!

à écrit le 13/06/2013 à 18:21
Signaler
Adidas a été vendu au prix du mandat de vente donné par Tapie, alors que l'on arrête de nous emmerder avec cette histoire ! Tapie est un voyou, Basta !

le 13/06/2013 à 18:41
Signaler
c'est pas tapie le voyou dans cette affaire, c'est pas lui qui a pris la decision de passer par un arbitrage

le 13/06/2013 à 19:55
Signaler
Ah qu'il est bon d'avoir des amis haut placés qui donnent un bon coup de pouce au destin (car le procès était perdu d'avance pour Nanard l'ex rentier du Crédit Lyonnais Mitterandesque)

le 13/06/2013 à 21:52
Signaler
Toutes les blagues sur BT ont été dites. Il faut se renouveler. Y-a-t-il un juge en France pour juger de la manière dont cette affiare a été jugée? Non, car la justice n'est pas indépendante. Dès lors, la notion même de procès politique ne peut jamai...

le 13/06/2013 à 22:57
Signaler
Si la justice n'était pas indépendante, il n'y aurait pas autant d'affaires qui sortiraient à gauche et à droite : le parquet dépend du pouvoir mais pas les juges d'instruction que Sarkozy voulait supprimer (une intuition ? Un cauchemar prémonitoire ...

le 14/06/2013 à 2:17
Signaler
Il n'y a des affaires que parce que le changement d'état, c'est l'état socialiste. Les affaires ne trouvent aucune solution et traînent indéfiniment. Tapie 20 ans, Karachi 11 ans, etc. Tous ces procès sont des procès politiques de le pire espèce.

à écrit le 13/06/2013 à 18:00
Signaler
Le patron est témoin assisté et le grouillot plonge,c'est normal ,maintenant c'est comme ça.Un(e) deuxième président(e) du FMI qui a des soucis avec la justice,ça va finir par ce voir.Ils sont tellement conscients de leurs impunités judiciaires,qu'il...

à écrit le 13/06/2013 à 17:06
Signaler
Cette affaire montre bien l'irresponsabilitité du pouvoir judiciaire : 20 ans pour ne pas avoir justice. Un premier arrêt de cours d'appel cassé. Un deuxième arbitrage poursuivie par on ne sait quels juges. Le nombre de procès impossibles contre les ...

le 13/06/2013 à 18:00
Signaler
c'est le cas depuis qu'hollande est elu. L'affaire cahuzac en est la meilleur preuve alors qu'il aurait pu empecher la justice de faire son travail sur une affaire qu'il lui a causé beaucoup de tort.

le 13/06/2013 à 19:12
Signaler
Le pouvoir judiciaire doit être organisé de façon indépendante de sorte qu'il en réponde directement devant le peuple, à l'instar du pouvoir législatif et du pouvoir exécutif. Il existe plusieurs modèles opérant dans le monde démocratique. Les person...

à écrit le 13/06/2013 à 16:52
Signaler
S'il ya une escroquerie en bande organisée, il y a forcément un(ou des) receleur et un(des) organisateur. On pense à Tapie et Sarkozy qui nous a emmenés en bateau et dont l'on attend de voir s'ils vont tous les deux plonger ou pas dans le naufrage. I...

le 13/06/2013 à 18:09
Signaler
C'est un scandale l'immunité penal présidentiel; le president est irresponsable dans la 5 eme republique, c'est à dire qu'il peut faire ce qu'il veut, que soit legal ou illegale. la justice ne peut pas pas le juger. Il n'y a que la haute cour qui peu...

à écrit le 13/06/2013 à 15:31
Signaler
Qu'il essaye d'adresser un lettre recommandée international au siège de la cour pénale internationale, c'est à la mode actuellement.

à écrit le 13/06/2013 à 13:46
Signaler
Quel a été l'intérêt de satisfaire Tapie ? C'est quand même le fond du problème. L'altruisme a ce niveau ca n'existe pas, il y a du forcément du y avoir une contre-partie, mais laquelle?

le 13/06/2013 à 16:07
Signaler
Tout est dans le titre...

à écrit le 13/06/2013 à 12:17
Signaler
Incompétent pour avoir une opinion sur cet arbitrage, un peu ancien, je pense que tout cela qui ressort maintenant n'est qu'un rideau de fumée du gouvernement pour masquer son absence totale de résultat et son incompétence totale. Il ferait mieux de ...

le 13/06/2013 à 12:48
Signaler
Je ne vois pas pourquoi la justice devrait passer l'éponge sous prétexte qu'il y a des problèmes économiques (soit dit en passant l'UMP laisse un bilan aussi catastrophique)

le 13/06/2013 à 13:10
Signaler
pour Hollande et son gouvernement c'est l'echapatoire l'affaire Tapie comme cela on ne parle plus que de cela ........................... , Tapie le Lyonnais banque publique l'a escroqué resultat il faur reparer on fait payer le contribuable Me...

le 13/06/2013 à 15:36
Signaler
Pourquoi dites-vous cela ? Que je sache Mitterrand le grand pote de Tapie et Mentor de Hollande était de gooooche. Et Tapie a comme excellent ami l'actuel président de l'assemblée nationale, tout en cultivant une proximité avec l'ancien président de ...

à écrit le 13/06/2013 à 11:44
Signaler
Il faut que l'on m'explique. Je n'ai toujours pas compris pourquoi Monsieur Sarkosy président de la république, n'avait pas le droit de choisir cette procédure d'arbitrage? Après tout, Monsieur Tapis a bien été roulé dans la farine par le crédit Lyon...

le 13/06/2013 à 12:08
Signaler
$arko représentait l'intérêt public de l'état FR, Tapie c'est du privé. Ce n'est pas vraiment le choix qui est en cause, mais plutôt les causes qui conduisaient à choisir ce choix.

le 13/06/2013 à 12:13
Signaler
Sachez que les procédures d'arbitrages sont réservées et concernent uniquement le domaine privé, en aucune manière l'état Français n'avait le droit de recourir à cette procédure. Le jugement en appel avait été rendu, il fallait s'y tenir. Dans ce c...

le 13/06/2013 à 15:09
Signaler
@Comment Ce que vous dites est inexact ! L'Etat en l'espèce c'est le CDR, c'est à dire le Crédit Lyonnais. Un arbitrage entre une banque et un de ses clients est une chose parfaitement usuelle. Si l'Etat veut avoir une activité bancaire, alors, il do...

le 13/06/2013 à 15:39
Signaler
Et 45 millions d'euros de préjudice pour Tapie (1.500 fois plus que la moyenne), c'est usuel et de droit commun ? L'histoire du cocu qui paye la chambre et qui en redemande ?

le 13/06/2013 à 17:00
Signaler
Ce que vous dites est tout à fait exact, "Comment", la procédure est illégale. Il aurait fallu passer par le Parlement pour qu'elle soit à titre exceptionnelle autorisée. Il est peu probable que ce dernier ait estimé son caractère aussi grave pour le...

le 13/06/2013 à 22:41
Signaler
Un arrêt de cour d'appel en faveur de BT pour 301 millions cassé pour une bricole. Après 13 ans de procédure. Est-ce cela bonne justice publique?

à écrit le 12/06/2013 à 18:16
Signaler
qu'il ne s'inquiete pas, on lui enverra des oranges

le 12/06/2013 à 19:22
Signaler
elle est bonne, si si !

à écrit le 12/06/2013 à 17:47
Signaler
Hier dans C dans l'Air sur France 5 Madame Catherine Nay, avait du mal à contenir sa bile contre ceux qui évoquaient l'affaire Tapie et cette "bande organisée". J'espère pour elle qu'elle a passé une bonne nuit de repos parce qu'aujourd'hui le travai...

le 12/06/2013 à 19:25
Signaler
Ces commentateurs, faux journalistes (elle, Apathie, Duhamel etc.) me dégoutent mais quelque part je les comprends : ils vivent aux crochets des politiques et ne crachent donc pas ni ne mordent la main qui les nourrit. Elle en particulier m'a beaucou...

à écrit le 12/06/2013 à 17:47
Signaler
"escroquerie en bande organisée"... mhhh Les Tenants du Système, bref les officiels, risquent de serrer les fesses bientot; voici quelques chefs d'accusation émis par Jeffrey Sachs: http://www.youtube.com/watch?v=hCCr-uiqtAY En bonus, le moment de vé...

à écrit le 12/06/2013 à 17:45
Signaler
Trop drôle. N'importe quel petit caïd de banlieue serait sorti de ces 48h de garde à vue en sifflotant avec les mains dans les poches et lui, alors qu'il dirige une multinationale et 150000 personnes, il nous fait un malaise ! Mais c'est vrai que ça ...

à écrit le 12/06/2013 à 17:37
Signaler
COMME TOUTES LES AFFAIRES DES PUISANTS ............. l..es . D S K et compagnie ...... NON LIEU on nous amuse

le 12/06/2013 à 17:52
Signaler
c'est de la justice spectacle les magistrats font ce qu'ils veulent quand ils veulent , donner les gens en pature cela ne les derange pas a travers l'affaire Tapie c'est reglement de compte a OK coral ............. c'est du bidon et c'est a la tete ...

à écrit le 12/06/2013 à 17:24
Signaler
Bande organisée ! Le fusible va t il tenir ?

le 12/06/2013 à 17:41
Signaler
Bah ! Que risque-t-il dans le pire du pire des cas ? Sa fortune est faite, sa pension est assurée. Tout au plus il écopera d'une condamnation avec sursis et du paiement de quelques frais de justice. Nanard lui va conserver ses 45 millions d'euros de ...

à écrit le 12/06/2013 à 17:08
Signaler
Pour un live en direct ou vous êtes en retard ou vous omettez cette petite précision pour bien comprendre votre article. Stéphane Richard, PDG d'Orange, a été mis en examen pour escroquerie en bande organisée mercredi 12 juin. AFP

à écrit le 12/06/2013 à 17:05
Signaler
Qui sont-ils ces juges d'instruction du pôle financier de Paris. Des noms SVP. Le pouvoir judiciaire en France doit être identifié et personalisé comme le sont les pouvoirs exécutifs et pouvoirs législatifs, afin que puisse s'exercer le contrôle démo...

le 12/06/2013 à 17:33
Signaler
Une autre question ? Vous feriez mieux de réclamer les noms des fraudeurs fiscaux que ce banquier suisse connait et, semble-t-il, est prêt à mettre à disposition de la Justice si celle-ci le demande...

à écrit le 12/06/2013 à 16:14
Signaler
Si tous les gens qui s'échinent à rétropédaler sur l'arbitrage Tapie dépensaient seulement la moitié de cette énergie au service de la France, alors tout irait mieux. Autrement dit, tous ces fonctionnaires et ces politiciens doivent travailler au bie...

le 12/06/2013 à 16:32
Signaler
Je souscris tout à fait à votre commentaire.

le 12/06/2013 à 17:23
Signaler
Ben oui, laissons la corruption, le clientélisme, le népotisme régner au sommet de l'état et beuglons comme des veaux contre l'insécurité par ailleurs. Logique tout ça n'est-ce pas ?

le 12/06/2013 à 17:55
Signaler
Si tout les politiques passaient 50% de leur temps a s'occuper de la france plutot que de leur propre intèrêt tout irait également beaucoup mieux.

le 12/06/2013 à 18:13
Signaler
Ca vous choque que la justice fasse son travail ??? Ca vous interresse pas vous de savoir si notre argent, puisqu'il s'agit de l'argent du contribuable, n'ait pas ete detourné au profit de Tapie grace à un arbitrage arrangé et bidonné ??? moi je...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.