228,8 millions d'euros : le nouveau record des impayés de salaires en juillet

 |   |  254  mots
(Crédits : AFP)
Les salaires avancés par le régime d'assurance chômage aux employés d'entreprises défaillantes ont dépassé le sommet atteint pendant la crise en 2009.

228,8 millions d'euros: c'est le montant des avances de salaires payées en juillet par l'Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés (AGS), qui se substitue aux entreprises défaillantes (en redressement judiciaire, en liquidation judiciaire ou en procédure de sauvegarde) en partenariat avec l'Unédic.

Selon Le Figaro ce chiffre, bien que provisoire, est néanmoins préoccupant. Il dépasse les 212 millions d'euros mensuels atteints en 2009, au pire moment de la crise.

Les prestations versées par l'AGS depuis le début de l'année ont d'ailleurs augmenté de 4% par rapport à la même période en 2012, atteignant le montant de 1292,5 millions d'euros. Les affaires déjà créées en 2013 étaient 17069 fin juillet, soit 4,2% de plus que pendant les mêmes sept mois de 2012.

Le Figaro affirme que plus de 80% des demandes proviennent d'entreprises de moins de dix salariés et que sur les douze derniers mois les secteurs les plus représentés ont été le commerce, les transports, l'hébergement et la restauration (35,3%) ainsi que la construction (27,4%).

L'AGS continue néanmoins de maintenir inchangé depuis le 1er avril 2011son taux de cotisation, fixé  à 0,3% de la masse salariale. Celui-ci (qui a pourtant déjà été porté à 0,4% pendant la crise) couvre les deux tiers des besoins de l'organisme, le reste provenant de la vente des actifs des entreprises. Le montant de ces récupérations effectuées depuis le début de l'année s'élevait à 411,3 millions d'euros le 31 juillet, soit +4% par rapport à juillet 2012.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2013 à 18:43 :
Ok, on a compris vous êtes un élu PS, sûrement travaillant pour le gouvernement actuel, et vous venez nous .... sur ce forum.
Réponse de le 22/08/2013 à 11:32 :
bientôt ce sera la "pauvreté" tout court avec ce gouvernement de marionnettes qui ne sait faire que taxer. A quand votre dépôt de bilan ?
Réponse de le 22/08/2013 à 13:48 :
La pauvreté tout court est déjà un fait depuis plus de 12 ans, le RPR puis l'UMP très bien secondés par le Nouveau Centre déguisé aujourd'hui en UDI avec leurs faux nez ont initié l'avènement des travailleurs pauvres et de l'esclavage nouveau, et le PS est en train de parfaire le travail avec beaucoup de zèle...
Réponse de le 22/08/2013 à 14:31 :
La seule "reprise" que nous pouvons espérée pour le France, c'est celle des autres pays européens qui heureusement nous aspirent un peu. Mais l'augmentation de la fiscalité et le non contrôle des dépenses vont nous entraîner dans une spirale infernale: ugmentation du chômage et augmentation de la dette. Ce sont pas les emplois "aidés" et l'augmentation de la TVA EN 2014 qui vont arranger les choses. TUC, emplois jeunes sont des vieilles recettes de cuisine PS qui n'ont jamais fonctionnées.
Réponse de le 22/08/2013 à 16:59 :
Vivement que les "Teutons" reviennent...Il paraît que la baisse très sensible du prix de l'én
ergie aux USA relance nettement les produits américains à l'exportation...Même si la Chi
ne décline un peu en commerce extérieur,ça va de nouveau entraver la relance économique
de la France dans le monde et aussi bien des pays émergents en quête d'industrialisation;
1 seul scénario envisageable:fabriquer et vendre(dans l'Hexagone)à 0% de TVA + de "char
ges";mais une fois la dynamique relancée,ne plus prélever qu'un seul impôt(sur le CA des
entreprises:15% environ); + "taxer" les produits importés pour les vendre au même prix que ceux fabriqués sur notre territoire; + verser les salaires brut d'aujourd'hui en salaires net;
+ abolir l'IR des salariés,ce qui permettrait d'affecter les fonctionnaires du fisc à "surveiller"
les entreprises pour éviter les délocalisations "sauvages",le "maquillage" des bilans pour
déboucher sur les dépôts et la cession des entreprises.
Un "bonus" de défiscalisation sera accordé aux entreprises qui créent des emplois.Si toute
fois l'activité économique nationale ne repartait pas,c'est que la France est en totale désh
érence;que le "bateau" coule...Chose fortement improbable....Qui oserait se lancer dans
une telle politique...?Là est la question...Une "Maggy Thatcher",peut-être...?
Réponse de le 22/08/2013 à 17:38 :
Le problème le + exaspérant,c'est que les "intellectuels d'Etat" qui gouvernent le pays sont
un "lobby" incontournable dans la fonction publique...et à la tête de l'Etat...Jusqu'à voir un
ancien jeune énarque "chevénementiste" servir les intérêts de Marine Le Pen...!!D'ailleurs,
les solutions prônées par les socialistes sont-elles si différentes dans leur conception et
leur mise en oeuvre que celles prônées par l'UMP...?Et puis,comment les socialistes peu
vent-ils encore gouverner avec la Constitution de la Vè République,que Mitterrand et les
Communistes ont combattu sans faiblesse en 1958-59,même après le référendum...Com
ment la France peut-elle apparaître auprès de l'Allemagne,depuis le départ du pouvoir de
De Gaulle...?Comme un château qui se dégrade au fil du temps,qui tombe en ruines...A
ce compte-là,la France ne sera plus qu'un faire-valoir de l'Allemagne,qui se tourne désorm
ais vers la Russie pour renforcer son "leadership" industriel + économique en Europe et
dans le monde...Pour 10 millions d'Euros exportés en Allemagne,elle nous vend le dou
ble en produits manufacturés...Que serait Airbus devenu si l'Allemagne ne réalisait pas
les 2/3 du CA à elle seule?Par contre,elle ne fabrique pas le Rafale...Pourtant,l'Allemagne accuse aussi des taux de chômage chez les jeunes et a de réelles préoccupations avec
un taux remarquablement bas de natalité + relevé en population "senior" de + de 75 ans.
..La France a-t-elle un avenir en restant "administrée" sous les prescriptions de la Cons
titution de 1958(le Coup d'Etat permanent)...?
a écrit le 21/08/2013 à 18:42 :
Cette information est forcément fausse puisque notre gouvernement a dit que la crise était derrière nous !
Réponse de le 22/08/2013 à 17:50 :
Pour transformer la "vieille France" de 1958,il eut fallu le génie de Jacques Chaban-Delmas,
dans un 1er temps;de Jacques Delors,dans un autre temps...Hélas,c'est Jacques Chirac qui
a décidé du sort du pays aux élections présidentielles de 1974,en favorisant Giscard d'Esta
ing;et en "enfilant" 2 mandats de Chef de l'Etat,entre 1988 et 2002,succédant à 2 "règnes"
de Mitterrand...
a écrit le 21/08/2013 à 15:42 :
L'assèchement de l'AGS n'est pas nouvelle du tout, et elle n'est que secondaire puisqu'est faible la proportion de sans emploi, ou chômeurs relevant d'entreprises déclarées défaillantes. Cela fait quarante ans que prospère un chômage que personne ni rien ne peut résorber. Entre temps, les disputes politiciennes, voire conceptuelles occupent toujours certains, mais sans rien changer depuis si longtemps. Il ne sert ainsi à rien de brandir des statistiques inutiles.
a écrit le 21/08/2013 à 15:18 :
L'état n'a qu'à se substituer aux employeurs plutôt que de faire de nouveaux cadeaux à la Grèce : au moins le fric restera en france !
a écrit le 21/08/2013 à 14:36 :
Il y a 279 000 personnes qui sont concernées par l'intervention des AGS ... Tant que leur cas n'est pas cloturé par les AGS alors elles ne sont pas inscrites à Pole Emploi ... cela permet, en plus des 70 à 100 000 personnes (cat. A-B-C) qui disparaissent de Pole Emploi par radiation chaque mois, de maintenir les chiffres du chomage en dessous de la réalité ... Mais hélas, le niveau d'intervention des AGS est tel que cela indique une forte croissance à venir du nombre de chomeurs ... Nous verrons bien quel est le seuil de tolérance pour les francais, avant qu'ils ne décident de descendre dans la rue pour démissionner ce gouvernement, et plus généralement les politiques qui gouvernent depuis plus de 30 ans ...
a écrit le 21/08/2013 à 14:22 :
Et si on arrétais de donner des sous aux personnes non-françaises, à ceux qui touchent le RSA et qui ne font rien pour trouver un métier, à ceux qui profitent de notre économie sans rien donner en contrepartie??? Je sais pas personnelement je trouve qu'il y a trop de personnes qui se profitent du contribuable sans se fouler le moins du monde! Je suis pour les aides aux personnes qui en ont réellement besoin, les autres du balais, et vive les économies!!!
a écrit le 21/08/2013 à 14:19 :
sarko c est fini la gestion de nos hollandais sera bien pire le monde entier nous prédis la disparition de notre identité suite a nos dettes mecadrod ....le père Noël c est dans 6 mois
a écrit le 21/08/2013 à 12:08 :
Décidément, on en fini pas de payer la gestion catastrophique de Sarkozy. Le nouveau gouvernement arrivera t-il à redresser la barre ? Oui, il est bien parti pour réussir. Mais nous devons tous l'aider. Que chacun réfléchisse pour déterminer comment il peut aider à l'action de l'état, et ce sera déjà un énorme progrès. Laissons les minables critiquer et vociférer pendant que nous travaillons ensemble à sortir la France de la misère.
Réponse de le 22/08/2013 à 10:26 :
@Mecatroid
Payer des impôts, oui c'est indispensable tout comme réduire la dette de la France creusée par la droite comme par la gauche depuis des décennies . Ce qui me pose un problème, c'est que malgré la (très) forte augmentation de la fiscalité (2013 2014, voir plus), la réduction des dépenses est quasi inexistante et le déficite augmente toujours (où va l?argent ?)
Concernant l?emploi, je pense qu?il est possible que le chômage stagne (fin 2013) lié principalement la multitude des emplois aidés? mais à quel prix et pour combien de temps !!!
Bref pour moi, les résultats « positifs » sont artificiels ont un coût trop important pour un résultat plus que discutable.
Après, le gouvernement peut-il réellement faire quelque chose pour l?emploi (et mécaniquement donc la dette de la France) ? Quand dans la zone Euro il y a tant d?écarts concernant les salaires, la fiscalité, les lois (etc), pour moi il n?y a pas de solution et la France est perdante, au moins tant que ce pays ne sera pas réellement et profondément réformé? Et c?est pas demain la veille !
Contrairement à vous je vois l?avenir bien sombre, mais j?espère me tromper.
a écrit le 21/08/2013 à 11:26 :
Il y a une guerre à mener contre les emplois bidons, les patrons voyous et surtout les gros fainéants.
La fin du versement des aides, le durcissement des lois de sanctions contre les vols et les escroqueries ainsi que la construction d'immenses prisons gratte-ciel dissuaderaient et c'est pourtant une évidence les assistés prêts à tout pour ne rien faire.
"si vous voulez de l'argent, désormais vous allez devoir transpirer, il n'y a pas de sots métiers"
Voilà les mots qu'attendent les français.
a écrit le 21/08/2013 à 11:23 :
ah je croyais que le chômage s'inversera pour la fin de l'année ? , ah non c'était une blague ou un pari ? , car en attendant cet article n'est pas rassurant pour le parieur de la fin de l'année , il risque fort de manger son chapeau ? , il est évident que beaucoup de secteurs souffrent avec toutes ces nouvelles taxes et impôts nouveaux ..
a écrit le 21/08/2013 à 11:06 :
Lire le livre de Ayn Rand intitulée "La Greve", toutes les reponses sont dans le livre de cette auteure visionnaire
a écrit le 21/08/2013 à 11:06 :
Rassurez moi, une reprise, ca vient bien du verbe repriser, non ?
a écrit le 21/08/2013 à 10:49 :
Ces chiffres contredisent la réalité qui est que la croissance est de retour et que la situation s'améliore grace à notre action éclairée. Il faut donc mettre au pas l'AGS pour qu'elle fasse comme l'INSEE et publie des chiffres en rapport avec la réalité socialiste que nous voulons. Bientôt, nous pourrons, comme la PRAVDA à la bonne époque, claironner que le chomage a disparu, que nous vivons mieux que partout ailleurs dans le monde grace au paradis socialiste réalisé. Et il faudra, bien sûr, fermer nos frontières afin que personne ne puisse quitter ce paradis sur Terre, où les gens seront occupés à faire la queue devant des magasins aux rayons vides. Nosu fermerons aussi les prisons et ouvrirons des goulag, pardon, des camps de rééducation pour ceux qui ne veulent pas de notre paradis. Vive le socialisme !!!
a écrit le 21/08/2013 à 10:39 :
Bof la csg y pourvoira
a écrit le 21/08/2013 à 10:32 :
Un seul mot me vient à l'esprit quand je vois ce gouvernement: LAMENTABLE
a écrit le 21/08/2013 à 10:30 :
Mais qu'est qu'ils en ont à foutre tous ces politicards des entreprises, cela fait des années que leurs petites entreprises va bien, qu'ils vivent au crochet de l'état, qu'ils n'ont pas de probléme et qu'ils ont complétement perdu pied avec la réalité, qu'est que l'on attend pour les virer.
a écrit le 21/08/2013 à 10:25 :
Mais qu'est que flanby 1er et son équipe de bras cassé connaissent au monde de l'entreprise.
a écrit le 21/08/2013 à 10:24 :
moi je ne me fais pas de soucis car tous ces clowns du gouvernement nous disent que en 2025 tous ira bien .
a écrit le 21/08/2013 à 10:23 :
apres cela on va nous dire que l'emploi va bien on va tout simplement acheter la radiation de chomeurs pour des emplois bidons non financés
a écrit le 21/08/2013 à 10:15 :
Un des problêmes c'est que aucun de ces incapables du gouvernement ne sait ce qu'est une entreprise, tous ces donneurs de leçon n'ont jamais crée ni gérer une entreprise, ils vivent tous depuis toujours au crochet de l'état, tous ce qu'ils connaissent des entreprises c'est serrer des mains devant les caméras pour le journal de 20h.
a écrit le 21/08/2013 à 10:12 :
Tiens? je croyais que c'était pas bien l'assistanat...
Aaaaah contrôlé.... Ce serait ça la solution...
a écrit le 21/08/2013 à 10:12 :
Il y en a un qui ne se fait pas de soucis c'est flanby , il grossit a vue d'oeil plus il dit n'importe quoi plus il grossit au rythme ou il essaye de nous enfumer dans 2 mois il est obése
a écrit le 21/08/2013 à 10:09 :
Et pendant ce temps le gouvernement planche sur la France de 2025 en mangeant des petits fours et ait la risée de la presse internationale
a écrit le 21/08/2013 à 10:07 :
Et ce n'est pas prêt de s'arranger lorsque l'on voit l'immobilise et la méconnaissance de l'économie et des entreprises de ce gouvernement, mais flanby 1er continue à nous enfumer et moscovici avec ses gros dossiers sous le bras continue à nous raconter n'importe quoi, quand est-ce qu'ils partent
a écrit le 21/08/2013 à 10:04 :
pourtant tous va bien, on a un gouvernement tellement à coté de la plaque qu'il pense que l'économie va redémarrer avec les emplois d'avenir, moi sincérement ils sont tellement qu'ils me font peur ce sont de véritable danger pour l'économie !
a écrit le 21/08/2013 à 10:02 :
Et pendant ce temps ces incapables du gouvernement s'occupe de la France de 2025, ils sont tellement lamentable et pitoyable
a écrit le 21/08/2013 à 10:00 :
mais non tous va bien c'est flanby 1er et moscovici qui le disent, flanby 1er c'est le gros monsieur qui s'occupe de la France de 2025, et moscovici, vous savez moscovici c'est lui qui dans son rapport remis lors du grand cirque de lundi sur la France en 2025 disait je cite , Je vois bien la France avec le plein emploi en 2025 fin de citation et c'est le même moscovici qui nous dit toujours que la France est sur la bonne voie quand je vous dit que tous va bien !
a écrit le 21/08/2013 à 9:55 :
vu la manière dont ont été traités les entrepreneurs, les ponctions fiscales et sociales passées et celles à venir, il y aura d'autres records du même genre: défaillances d'entreprises au 31 décembre prochain et le corolaire : chômage en hausse, AGS encore plus haute que le mois de juillet et rentrées fiscales et sociales escomptées pas au rendez-vous, et tout cela était couru d'avance sauf pour le pouvoir socialiste.
a écrit le 21/08/2013 à 9:53 :
Comme le dit Moscovici, la reprise est de retour.
a écrit le 21/08/2013 à 9:29 :
Un autre indice qui témoigne de la crise majeure que nous traversons depuis maintenant 5 ans. A noter que la situation s'aggrave en France alors qu'elle se stabilise ou s'améliore chez nos voisins: il serait judicieux que nos gouvernants se remettent en question très rapidement.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :