Retraite : quand allez-vous la prendre ?

 |   |  0  mots
Reuters
Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
[INFOGRAPHIE] Allongement de la durée des cotisations, retraite à partir de 62 ans, ... La réforme des retraites annoncée mardi par Jean-Marc Ayrault repose essentiellement sur de nouveaux prélèvements sur les actifs, très peu sur les retraités, et sur un arbitrage temporel défavorable aux jeunes. Si l'âge légal reste fixé à 62 ans à compter de 2017, la durée de cotisation va continuer à augmenter progressivement pour passer de 42 ans en 2020 à 43 ans en 2035.

infographie retraites

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/10/2013 à 8:58 :
Voila ce qui arrive quand les responsables au gouvernement tardent
à prendre des décisions pour corriger les dérives.
Nous, les jeunes, en avons raz le bol de payer pour des incapables.
Les politiques doivent rendre des comptes chaque année: si le budget
est déficitaire alors il perdent 10% de l'effectif des députés et ainsi
peuvent devenir minoritaires
Réponse de le 24/10/2013 à 9:55 :
Dans la vie de tous les jours, lorsqu'il n'y a plus d'argent sur votre compte, le banquier vous appelle et bloque vos paiements, le gouvernement a un budget qui n'est jamais respecté et personne ne dit rien!!!
il semble très facile de dépenser l'argent du con qui paie (le contribuable).
L'injustice règne en France car aujourd'hui une personne qui perçoit des prestations familiales n'a pas de charges fiscales et celui qui travaille (à revenus équivalents) est fiscalisé!!!
Il faut que la France retrouve ses valeurs et redonne la priorité à ceux qui travaillent plutôt que d'augmenter les impôts et les taxes sur les entreprises.
Le Français est pris pour un imbécile avec ces histoires de retraite et de cotisation.
Tout est mis en place pour couler le pays.
a écrit le 01/10/2013 à 16:45 :
Selon la pyramide des âges et selon le COR, organisme d observation des retraites, on aurait 713000 retraités en 2013 pour un total de 13 millions de retraités. On nous dit qu il n existe pas de fonds suffisants et certains ont le droit d avoir leur retraite sur le budget, seulement le déficit est de 61 milliards. Dans 10 ans nous aurons 7 millions de retraités de plus, soit 50%. S il n y a pas d argent et que le chômage augmente, d où viendra-t-il ? Si on ne produit que des papiers et qu on empêche le travail n aurons-nous pas un problème de financement ? Les retraites, c est 200 milliards et les français ne savent pas à combien ils ont droit ? N est-ce pas une escroquerie ? On vole les retraites et l emploi ! qui va payer le déficit et le trou des retraites ?
a écrit le 30/09/2013 à 18:12 :
Le progrès social est... dans les économies du gouvernement, type Allemagne et tous les autres pays d'Europe.
a écrit le 29/09/2013 à 14:12 :
...il est où ?
Réponse de le 17/10/2013 à 8:42 :
rergher
a écrit le 24/09/2013 à 20:18 :
35 heures par semaine , retraite à 62 ans , des subventions pour ceci et cela etc................. mais que bande de feignants ! Ainsi la France n'ira pas très loin , ah non , non !
Réponse de le 30/09/2013 à 17:01 :
Bravo "Lucide" enfin une personne Française qui se rend compte des très grosses dépenses de votre Pays. Franco-Suisse, j'ai commencé un apprentissage de Lithographe à 15 ans. Travaillé 50 ans et cotisé ma retraire jusqu'à 65 ans. Maintenant je suis un petit retraité. 35 heures/semaine et retraite à 62 ans? Quelle autres pays d?Europe de référence?
Réponse de le 30/09/2013 à 17:38 :
Acceptez ma simple réflexion. Pour récupérer de l'argent aux finances Française, il suffit de retirer les véhicules de fonctions aux ministres sortant, déplacer leurs chauffeurs dans une autre fonction. Faire payer les impôts aux ministre en fonction et offrir des scooters de marque Française comme un certain «Frédéric Mitterrand ». Vous récupérerez des Milliards !
Réponse de le 16/10/2013 à 10:13 :
Ce n'est pas en faisant des économies de bout de chandelle qu'on redressera quoi que ce soit, ce n'est pas en jetant une plume d'un paquebot que vous l'empêcherez de chavirer.

Même en divisant par deux la masse de fonctionnement de l'appareil politique, vous grattez quoi, allez quelques centaines de millions, allez super, il en faudrait 100 fois plus
Réponse de le 27/10/2013 à 4:25 :
je constate que l'on va droit a une revolution dans moins de dix ans,,,
a écrit le 05/09/2013 à 14:12 :
Personne ne s'offusque du fait que différences sont créées en fonctions des années de naissance ? Ne nait-on pas libre et égaux en droits ? N'était ce pas vrai entre 1954 et 1964 ? entre 1964 et 1974 ?
En tout cas, sans vouloir, diviser la France entre jeunes et moins jeunes, il vaudra certainement mieux être retraité de 60 ans en 1998 que retraité de 70 ans en 2038 ;-)...
En effet, certains retraités actuels qui sont partis à 60 ans touchent des pensions calculées sur leurs trois derniers mois de salaire ( à priori pas les plus petits salaires), et d'autres retraités de demain toucheront une pension calculée sur une moyenne de 25 ans ( donc pas avec les trois derniers mois) et ne pourront pas partir à 60 ans ...
Enfin histoire d'en rire, je recommande la lecture d'un article de M. Touati qui dresse un parallèle entre le système de rtraite Français tel qu'il est et les mon tages du Célèbre Madoff ( les derniers entrés payent pour les premiers...). Comme quoi la différence entre escroquerie gigantesque et justice sociale est parfois difficile à établir...
a écrit le 02/09/2013 à 17:57 :
J'étais censé de prendre ma retraite il y a six ans.
a écrit le 01/09/2013 à 18:14 :
L'encadrement global du financement de la retraite par répartition devrait être quelque chose d'assez simple à comprendre et d'assez peu stressant : il s'agit d'autoriser 25% de la population à cesser de rechercher du travail en lui réservant 25% du montant consommé par les français (pour garantir qu'en moyenne un retraité peut consommer autant pour lui-même qu'un adulte actif puisqu'il n'a plus à épargner ni à financer des enfants). Ca s'appelle la TVA sociale et le ratio de 25% peut rester stable pendant des décennies. Il suffit simplement de négocier des règles permettant de répartir cette enveloppe entre français : qui sera admis chaque mois dans les 25% ? au prorata de quoi sera répartie la ressource de 25% de TVA ? Laissons les partenaires sociaux s'occuper de ces critères mais imposons cet encadrement. Ca évitera de remettre tout sur la table tous les 3 ans.
a écrit le 30/08/2013 à 12:09 :
si les caisses ont une énorme trou, il faut chercher à l'obturer (à moins d'être socialo et traquer les mesurettes). Entre autres, si la retraite est une avancée sociale, elle ne peut pas être un du intangible à fond perdu, et il serait logique de mettre à contribution les retraités pour rendre des services : par ex 1j min de travail au service des collectivités, garde d'enfants à l'école en attendant les transports scolaires ou les parents, menus travaux très utiles et que les collectivités ne peuvent plus financer tant elles sont endettées par des dépenses incontrôlées et inutiles : ronds points, travaux publics, ...(encore des politiques qui ne savent pas boucler un budget !, la 3eme source de la dette colossale). parce que dans une démocratie chacun a des droits et des devoirs, et non la logique française où chacun considère qu'il a tous les droits et (bien mal) acquis et que ce sont les autres qui ont des devoirs .....
Réponse de le 30/08/2013 à 20:35 :
Et qui se gave en surfacturant justement ces marché publics ?...
57000? pour deux urinoirs publics près de la mairie... Je dois rire ou pas....?
a écrit le 30/08/2013 à 11:38 :
tout le monde ne parle que de ça, comme si cétait le pérou mais la retraite est une horreur, rien que le mot vous envoie dans la catégorie des agents en voie d'extinction, c'est la dernière ligne droite avant la caisse en bois !!! la vie active c'est avoir des projets qui s'enchainent, on pense au suivant sachant qu'il y en aura d'autres, bouger, changer de région...(je ne parle pas des fonctionnaires, ils sont déjà en préretraite dès le 1er jour de "travail", extinction des ambitions, immobilisme et laxisme, morosité ..). ..la retraite c'est toujours se dire, on va faire ça, oui mais dans 10 ans, dans 5 ans, quel age ? aie, à revoir !!! le laminage permanent des projets avant l'échéance finale comme seule jalon. Il faut sortir de cette rupture binaire : travail plein pot puis arrêt total. ceux qui continuent à travailler sont en pleine forme, vivacité d'esprit...il faut inventer le travail partiel permanent, .chacun ajuste en fonction des ses économies, de ses revenus possibles avec des prestations progressives en fonction de l'âge, mais à géométrie variable ....afin de conserver une vie active, un contact social varié, une ouverture....bannir la retraite pour inventer la vie permanente !!!!
Réponse de le 30/08/2013 à 11:49 :
propos et analyse excellentes, vous dites ce que tout le monde essaie d'oublier, de ne pas dire. on ne parle que d'argent, il en faut pour vivre, mais rien sur les conséquences psychologiques et la recherche d'autres solutions plus inventives. l'arrêt du travail à 65 ans était une nécessité quand la durée de vie était de 70 ans, la donne a changée, les retraités en pleine santé sont légion....il y a d'autres modèles possibles et plus enviables...
Réponse de le 30/08/2013 à 11:56 :
absolument d'accord, sans compter qu'avec la crise et le pilotage tés court terme des entreprises poussé par le souci de boucler la trésorerie, il y a des wagons d'employés trés compétents qui partent avec leurs connaissances, et laissant les petits jeunes recrutés dans la mouise ...il y a un vrai chantier de transfert de compétences, audits, conseil... qui serait très utile aux entreprises, en aide aux pme, avec toute l'expérience opérationnelle irremplaçable, les cabinets intellos à prix d'or modélisent des usines à gaz et n'apportent pas grand chose ... un vrai besoin vital pour consolider les pme, à organiser et voir comment financer puisque les pme n'ont pas les moyens d?entreprendre un tel chantier, mais financièrement forcément positif (plus de revenus et cotisations, moins de paiement de retraite, développement de l'emploi).
a écrit le 30/08/2013 à 0:50 :
Je ne sais pas quand, mais je sais où...
a écrit le 30/08/2013 à 0:27 :
Ce que vous ne dites pas: Réformes 2003 / 2005 /2007 / 2009 service minimum, abandon du 1/5e (bonification d'un an tout les 5 ans pendant 25 ans) Renfort d'offre de nuit avec abandon des primes et des points de nuits (sauf noctilien) Un agent entré en 2000 pouvait demandé sa pré retraite à 50 ans s'il avait fait 25 ans aux horaires variables (tableau B) Aujourd'hui ce même agent peut partir à 59 ans. C'est pas suffisant je suppose...
a écrit le 30/08/2013 à 0:09 :
Ce que vous ne dites pas: Réformes 2003 / 2005 /2007 / 2009 service minimum, abandon du 1/5e (bonification d'un an tout les 5 ans pendant 25 ans) Renfort d'offre de nuit avec abandon des primes et des points de nuits (sauf noctilien) Un agent entré en 2000 pouvait demandé sa pré retraite à 50 ans s'il avait fait 25 ans aux horaires variables (tableau B) Aujourd'hui ce même agent peut partir à 59 ans. C'est pas suffisant je suppose...
a écrit le 29/08/2013 à 23:06 :
la retraite a été instaurée dans une période favorable et où les comptes bouclaient. actuellement, à cause du chomage (moins de cotisations), de la durée de vie qui augmente, les comptes sont déséquilibrés. les extrémistes qui maintiennent qu'il ne faut toucher à rien sont totalement irresponsables, il faut proposer des solutions. et si c'est en fuyant les bonnes solutions, de toute façon ce sera compensé par des impôts et taxes qui vont tuer encore plus l'emploi, et donc suicidaire....la retraite ne peut être qu'indexée sur les comptes publics sinon on alourdit la dette qu'on transfère à nos enfants, il faut surtout diminuer la dépense publique pour faire des économies (30% facilement), et donc baisser les impôts, et charges et relancer l'emploi... et on aura une meilleure retraite ..trivial .... mais ceux qui tiennent le pays (politiques administratifs) ne veulent ni baisser la dépense, ni toucher à la retraite, il faut sortir de cette disctature !!
Réponse de le 30/08/2013 à 11:03 :
bien d'accord, il faut agir vite et de façon durable pour équilibrer les comptes, sinon les français qui croient avoir gagné en ayant repoussé les échéances fatidiques vont le payer beaucoup plus cher en impôts, pertes d'emplois, charges....aucun gestionnaire n'a le droit de repousser les mesures efficaces et laisser dériver les déficits, il n'y a que dans le public où c'est possible !!!
Réponse de le 30/08/2013 à 12:01 :
on rabâche des évidences, mais rien ne bouge au pays des politiciens, ils nous contraignent à la misère forcée par leur totale absence de traitement des vrais problèmes !!! faut il espérer une dictature militaire comme au chili par ex : on prend le pouvoir pour faire avancer le pays, et ensuite on rétablit la démocratie !!! j'en arrive à me dire que c'est la seule solution, marre de nous maintenir dans les geoles de la misère alors que les solutions sont évidentes !!!!
Réponse de le 30/08/2013 à 12:56 :
à dictature, vous avez hélas raison ! avant les élections, aucun vrai sujet n'est traité, les journalistes subventionnés ne posent aucune question qui dérange (800 millions par pour la presse qui se croit obligée d'être servile), aucune obligation à présenter un projet qui boucle sur la baisse de la dépense publique, comment diminuer la dette, comment traiter les retraites, à quand un régime unique plébiscité par les citoyens ???? aucune interpellation sur comment vous financez..rien de tout ça, votez mais pour des camelots de la foire qui ne font que du marketing politicien de caniveau, et ensuite, vous avez voté, donc on se tait, ils font ce qu'ils veulent, ce qui les arrange !!! et on appelle ça une démocratie !!! désolée, mais je ne vois pas à quel moment le citoyen a un vrai choix de fond !!! la réalité est qu'une vraie dictature serait plus efficace que cette démocratie d'apparence qui n'est en fait qu'une dictature du monde politico-administratif, les plumés sont toujours les mêmes : le monde du travail privé !! comme c'est du marketing, s'il n'y a pas de produit qui satisfait le client et qu'il n'y a pas de concurrence, il est bien plus efficace de supprimer la concurrence virtuelle et imposer le produit qui correspond. la condition est que le client ait voie au chapitre, pas gagné du tout, CQFD !
a écrit le 29/08/2013 à 15:31 :
La réponse est claire : pour toute personne agée de moins de 45 ans , jamais. Grace au fabuleux Ponzi Scheme appelé retraite par répartition (qui a été la grande source d'inspiration de Bernard Madoff) , les jeunes générations auront été sacrifiées pour payer les confortables pré retraites à 55 ans des 68ards.
Réponse de le 29/08/2013 à 20:31 :
Et les 68ards t'en remercie. Tiens ! je vais m'prendre une bonne bière à ta santé. Bon courage pour la suite.
Réponse de le 29/08/2013 à 20:40 :
@spoliation
Fallait naître avant mon gars! Tu devrais faire un procès à tes parents. En attendant, les soixante-huitards te saluent bien. Nous nous sommes bien amusés, et si tu veux savoir pourquoi, fais ton 68 à toi. Si vous, jeunes générations vous sentez "sacrifiées", alors faites votre propre révolution plutôt que de geindre... et gna-gna Ponzi et gna-gna les impôts et gna-gna les charges. Trop gâtés peut-être et vieux avant l'âge? Bougez, nous on a donné, et quoi qu'il arrive on s'adaptera et on ne vous en voudra même pas. De toutes façons on est vieux... c'est notre seul regret.
Réponse de le 01/09/2013 à 8:50 :
D'accord avec vous j'invite ...les jeunes ... à faire leur révolution. Les moins jeunes les soutiendront .Ne pas oublier que chaque génération à ses difficultés .Prenez vous en charge.En septembre descendez massivement dans la rue pour défendre vos points de vue .L'uniformisation des régimes serait déjà une belle avancée.
Réponse de le 09/09/2013 à 11:46 :
D'après les sondages les actuels retraités sont pour un allongement de la durée de cotisation et un recul de l'âge de la retraite, donc je ne pense pas qu'ils nous soutiendront en majorité.
Mais je suis d'accord, facile de geindre c'est dans la rue le 10 septembre que les jeunes doivent faire comprendre qu'ils ne seront pas les dindons de cette nouvelle farce. A la place trop d'entre nous votent Le Pen, caniche du système...
a écrit le 29/08/2013 à 13:40 :
il y a bien longtemps donc, 22 ans précisément, notre prof d'histoire-géo nous avait prévenu de ne pas rêver, que nous n'aurions jamais de retraite. Plus les années passent, plus je pense qu'il avait raison.
Réponse de le 29/08/2013 à 14:23 :
Cours d'histoire geo ou meteo?
Réponse de le 29/08/2013 à 20:30 :
Il est attendu une forte dépression chez les HEC avec risque d'orage à mer agitée.
Réponse de le 30/08/2013 à 0:07 :
C'est bien connu les profs ne se gourent jamais... La preuve, combien de politique sortent d'HEC ?
Réponse de le 30/08/2013 à 12:21 :
il faut écouter ceux qui sont dans la vraie vie et sont au contact des réalités, problèmes, solutions..les profs n'ont jamais mis les pieds dans la vraie vie, ce sont des théoriciens comme tous ces économiciens qui se gavent de théories complexes pour des problèmes trés simples. cf stiglitz, prix nobel d'économie : que ferait il à la place de hollande pour relancer l'emploi? il se lance dans un tas de pistes sur les banques, la mondialisation....incroyable, il n'a pas vu l'éléphant qui caractérise la france : la dépense publique et les effectifs les plus importants d'europe avec des résultats moins bons et en baisse : il suffit de tailler dans la mauvaise dépense (au moins 30% cf rapports de la cour des comptes..) pour baisser les impôts et charges, donc développer l'emploi, et affecter ces énormes économies de dépenses improductives à l'aide aux pme, le poumon de l'emploi....tout l'inverse, ce qui tue l'emploi et augmente la récession faute de gestion."Une vraie bille" qui malheureusement fait référence parmi les intellos de la vie virtuelle et avec la caution de "l'intellectuel", avec des tels raisonnements, il coule n'importe quelle entreprise en 1 mois !! et il sert surtout d'alibi pour tous ceux qui refusent de voir les vrais problèmes : il faut surtout se méfier des intellos et demander l'avis aux opérationnels, eux savant les vrais difficultés et savent traiter les problèmes temps réel !! la france des intellos nous ruine !
Réponse de le 09/09/2013 à 11:57 :
Là où on voit que tu n'as rien compris c'est que redresser une entreprise et redresser la France c'est pas vraiment la même chose...
Se méfier des intellos. Ok je prends note, les philosophes ne servent à rien, tous comme les chercheurs. Le but dans la vie et pour un pays c'est 1) Produire plus, 2) Vendre plus, ouah génial quelle réussite on va aller loin comme ça.
Ce qui fait que la France brille et brillera pour encore longtemps ce sont justement ces intellos, ceux qui voient plus loin que le bout de leur nez, ce qui imaginent l'avenir et ceux qui le conçoivent. Les utopistes, les chercheurs, les écrivains, ceux qui donnent un sens à la vie et au pays. Ceux qui ont imaginé des machines qui iraient de plus en plus vite, ceux qui ont imaginé qu'un jour, peut-être, ils pourraient fouler le sol lunaire, ceux qui rêvent d'un nouvel ordre social plus juste et plus humain, ceux qui ont cru que l'esclavage n'était pas une fatalité, ceux qui ont cru que la guerre prendrait fin un jour. Sûrement pas les petits scribouillards, laborieux gestionnaires ou autres comptables d'opérette. Ils sont indispensables, certes, mais ne suffisent pas à donner du souffle à un pays.
a écrit le 29/08/2013 à 10:58 :
On ne voit que des commentaires masochsites et souffrant du syndrôme de Stockholm. La vie n'est pas faite pour bosser dur (voyez les yachts à St Trop, aux Caraïbes et aux 4 coins du monde, voyez la misère à Haïti et autres pays), mais pour être appréciée et l'Etat doit contribuer à cet objectif.
Donc, la retraite lorsqu'on n'a plus envie de bosser (ou si on ne peut plus) et embauche en masse des jeunes pour résorber le chômage. Elle ne peut pas être belle la vie ?
Réponse de le 30/08/2013 à 17:01 :
elle est belle la vie au pays des bisounours comme dans la copie de nos chers ministres sur la france en 2025, un total délire de chootés, déconnectés de toute réalité financière. il faut chiffrer les tenant et aboutissants et identifier les scénarios possibles, en un mot un travail de gestion ! mais nos politiques commerciaux fuient la réalité et les bonnes mesures, d'où le risque qu'on rejoigne les pays miséreux avec des discours irréalistes et qui creusent la dette ! miles riches ne financeront jamais des milliards de pauvres, sauf pour mélanchon et ses sbires du même acabit, mais là on est dans le délire et le déni de réalité
Réponse de le 09/09/2013 à 12:00 :
Vous avez dit sbires ? De la part d'un larbin des puissants c'est assez caustique.
Un travail de gestion... Nos politiques ne sont pas commerciaux, ils sont justement totalement gestionnaires (d'ailleurs ils sortent tous de l'ENA), ce qui les rend totalement déprimants.
a écrit le 29/08/2013 à 10:56 :
vu comment c'est parti ça sera 70 ou 72 ans pour nous (si elle existe encore d'ici là)
Réponse de le 29/08/2013 à 11:02 :
si t'es pas mort avant !
Réponse de le 29/08/2013 à 11:30 :
Ne vous posez pas la question des retraites à moins de 50 ans, c'est prématuré, demandez-vous ce que vous pouvez faire pour votre pays qui vous permet de vivre et de vous exprimer avant de vous demander ce que votre pays peut faire pour vous.La France ne vous doit rien
Réponse de le 29/08/2013 à 14:15 :
Victor Hugo ou JP Sartre ou Jimmy Carter peut être ?
Réponse de le 29/08/2013 à 14:44 :
John Kennedy
Réponse de le 29/08/2013 à 16:58 :
Non mais bien sûr.. Ne vous posez pas de question, payez braves petits.
a écrit le 29/08/2013 à 9:55 :
La retraite tel un mirage, plus on s'en approche, plus elle disparait
a écrit le 29/08/2013 à 9:44 :
On oublie de dire qu'avant 1981 les retraites étaient à 65ans, que la semaine de travail était de 40 heures ....
Réponse de le 29/08/2013 à 10:10 :
je dois travailler plus de 50h par semaine, je peux partir plus tot ?
Réponse de le 29/08/2013 à 11:46 :
1981, ça date de 32 ans. Tous les retraités actuels sont partis à 60 ans.
Réponse de le 29/08/2013 à 11:54 :
J'en déduis que vous devez être centenaire pour avoir pris votre retraite à 65 ans avant 81... Arrêtez de nous prendre pour des billes, votre génération de jouisseurs hédonistes est partie en moyenne à 57 ans, public et privé confondus soit avec ses régimes spéciaux soit avec 3 ans d'assedic ... En revanche pour payer tout ça, les suivants partiront à 70 ans avec une pension minable !
Réponse de le 29/08/2013 à 13:07 :
Mais regardez le nombre de fonctionnaires qui sont partis à 50 ans, de nombreux cadres en préretraite à 57 ans... Comment voulez-vous que les comptes soient positifs, sans compter les milliards jetés par la fenêtre par nos incapables avec plus de 1200 agences d'état qui ne servent à rien et qui représentent 20 % du budget de l'état, en plus non contrôlées, avec un trou noir de 90 millions d'euros...! etc... Le Président de la cour des comptes cite l'exemple suivant: Une circulaire de 27 pages ... adressée par le Directeur de cabinet du ministre de l'Agriculture sur ... les poulaillers....???!!!
La France est cuite..
Réponse de le 29/08/2013 à 14:32 :
Si on oublie de dire qu'avant 1981 les retraites étaient à 65ans, on oublie aussi que cela concernait seulement les hommes et que la retraite des femmes était déjà à 60 ans avant 1981... kim, vous avez la mémoire qui flanche ?
Réponse de le 29/08/2013 à 17:03 :
Pour la personne anonyme qui a souhaité répondre a Kim...."J'en déduis que vous devez être centenaire "
?? Rappeler qu'en 81 les retraites étaient a 65 ans et que l on bossait 40 h signifie que l'on a bénéficié de ce régime??
tsss ...
Et pour Sev ...lis les posts avant de répondre...aucun rapport !
a écrit le 29/08/2013 à 9:33 :
La fin de ma vie "active" ce n'est pas l'état-mafia qui décidera pour moi.
Réponse de le 29/08/2013 à 12:23 :
bien vu, je suis d'accord et je suis fonctionnaire avec ma mentalité de fils d'ouvrier siderurgiste : Mon père a été viré en 1987 de sacilor (arcelor maintenant) à 57 ans et a du attendre ses 60 ans pour avoir sa retraite avec INTERDICTION DE TRAVAILLER . Il n'a que 65% de sont salaire en retraite, soin 800 à 900 euros par mois !!! .
Au fait mon père a travaillé 43 ans ( De 14 ans à 57 ans) ..
J.F
a écrit le 29/08/2013 à 9:02 :

N'attendant rien du Pouvoir élu dans les conditions que tous les français savent ou devraient savoir, je ne suis pas déçu mais ce n'est même pas une" mesurette"' , c'est seulement "donner "satisfaction "à des gens qui ne représentent pas ceux qui travaillent , et éviter la colère dans la rue Attendons la suite !
Réponse de le 26/09/2013 à 13:43 :
rocambolesque, beug, saison estivale, suppressions volontaires ou involontaires, non reconductions, ras le bol des chômeurs qui préfèrent se debrouiller seuls, beaucoup de raisons pour que Sapin ne saute pas au plafond car sait pertinemment que les chiffres ne sont pas réalistes
a écrit le 29/08/2013 à 8:36 :
Tout le monde sait bien qu'il faudra réformer le système par répartition (augmenter les cotisations n'est pas réformer, n'en déplaise à M Hollande). Avec répartition véritable, au prorata du nombre de points cotisés (finies ces caisses disparates, coûteuses et sans égalité), et avec égalité entre recettes et pensions.
a écrit le 29/08/2013 à 8:32 :
Votre infographie laisse supposer que les personnes nées avant 1953 sont déjà toutes parties à la retraite. Un peu plus de sérieux ne ferait pas de mal dans une "étude" exhaustive.
a écrit le 28/08/2013 à 23:17 :
Pourquoi est-il impossible de dire quelque chose qui contredit vôtre article....?
Réponse de le 28/08/2013 à 23:59 :
Très drôle...
pourquoi ne pas avoir publié dans ce cas les différentes réformes qui se sont appliquées et dont personne n'a parlé ?
Pourquoi "modérer" ce post, il n'avait rien d'injurieux. Mes sources étaient fournies en lien. Quel était le problème ?
J'ai égratigné la profession en disant que "certains" ne disent que ce qui les intéresse ?
Vous-ai-je offensé ?
Sinon, Veillez donc à dire ces vérités que personne ne veut entendre.
Merci quand même.
Réponse de le 29/08/2013 à 8:59 :
les journalistes français de nos jours sont une caste à part entière.

On les appelles les "à ma bottes", car ils savent que leur rémunération dépend du bon vouloir d'une autre caste, celle des dirigeants.

En outre ce petit monde baise ensemble, nombre de journalistes femelles étant devenues pourvoyeuses de plaisirs sexuelles pour la caste politique, contre de petits cadeaux, de petites promotions, vous comprenez que ce n'est pas en France que vous trouverez des informations objectives.

En fait à force de reptations, les journalistes ont effectué une transformation génétique et ont régressé du stade de journaliste à "journalope".

Suivant une trajectoire inverse de celle du commun de l'humanité, alors que les humains non-journalopes se sont progressivement redressés pour passer de la progression à quatre pattes à celles des bipèdes actuels, les journalopes eux / elles se sont lentement mis à ramper devant tout ce qu'ils identifient comme supérieur, c'est à dire qui signe les chèques.

En France en tous cas c'est comme ça...
a écrit le 28/08/2013 à 21:29 :
moi? peut-etre vers 65 ans. Ma belle mère, pharmacienne à 30% ira vers les 68ans en retraite. Travaillons: on restera jeune et on ne laissera pas plus de dettes (encore plus) pour nos enfants. Si je n ai plus de retraite, j irais (peu-etre) habiter chez mes enfants.
a écrit le 28/08/2013 à 21:01 :
Un étranger de 65 ans sans avoir jamais travaillé et donc n'ayant jamais versé une cotisation peut, a son arrivée, bénéficier d'une "pension" de 870 Euros.
N'y a-t-il pas la une source d'économie
Réponse de le 28/08/2013 à 21:54 :
Surtout pas, Malheureux ! La France est généreuse ! La France est humaniste !
Je suis sûre que déjà aujourd'hui il y a des retraités qui ont travaillé toute leur vie et qui ne reçoivent pas une telle somme. Et si ce n'est pas la cas, nous y viendrons un jour avec les mesures successives d'allongement des cotisations. Mais la vérité n'est pas le meilleur slogan politique pour gagner des élections.
Réponse de le 29/08/2013 à 11:49 :
C'est faux. Il y a obligation de résidence pendant 10 ans sur le territoire.
Réponse de le 29/08/2013 à 12:16 :
10 ans a rien faire juste touché les minima sociaux et oui une petite retraite de 900 euros par mois.Je pense que la personne qui n'a pas cotisé ne devrais rien touché.C est cela l'égalité tu fais rien,tu touche rien.
Réponse de le 09/09/2013 à 12:11 :
Ce n'est pas réservé aux étrangers, et ça s'appelle "Allocation de Solidarité aux Personnes âgées". Ce n'est pas 840? mais plutôt 780? /mois. Ceci vise à compléter les revenus jusqu'à ce seuil minimal, donc les retraités ne peuvent pas touchés moins lorsque leur retraite est complétée par ce dispositif.
L'Etat fait une ponction correspondante sur l'héritage de ladite personne au-dessus de 39 000? d'héritage, donc on ne peut pas "s'enrichir" dessus, c'est plus une avance qu'une "pension".
Et évidemment, ce dispositif étant ouvert à tous et coûtant 2,8 milliards d'euro par an, je ne pense pas que les cas d'espèce que vous évoquez ne ruine la France davantage que les innombrables subventions données par les pouvoirs publics aux entreprises...
a écrit le 28/08/2013 à 20:12 :
cool ! pas de retraite avant 70 ans pour les jeunes générations entre les études les galeres pour trouver un job : pas de boulot avant 25 / 26 ans ... et en plus on nous refile les dettes à payer. Merci pour les cadeaux les babyboomers j'vous le laisse.
Réponse de le 28/08/2013 à 20:39 :
Eh oui pas d'bol et merci à nos amis les beaufs qui ont applaudi à tout rompre pour la retraite à 60 ans en 1981 et aux mêmes qui ont foutu en l'air les réformes nécessaires en 1995, sachant déjà que les jeunes générations allaient payer très cher plus tard ; on y est !! merci qui ?? J'ai le souvenir amer d' abrutis défilant en affirmant qu'ils le faisaient pour les générations futures !! Elles rient jaune les générations futures ; elles vont porter plainte contre qui les générations futures ? Contre ceux qui vont encore défiler le 10 septembre ?? J'ai un gros doute !
Réponse de le 28/08/2013 à 23:24 :
Et alors avant 81 c'était 65 ans vous êtes donc content semble-t-il, de quoi vous plaignez-vous ? Des 800 milliards de trou supplémentaires laissés par sarkozy ? Faut bien payer la catastrophique gestion de la droite pendant 10 ans.
Réponse de le 29/08/2013 à 11:50 :
Vous avez quel âge ? 1981, c'était il y a 32 ans !
a écrit le 28/08/2013 à 20:01 :
L'essentiel est que les avantages des fonctionnaires et régimes spéciaux ne soient pas touchés, c'est le cas. Les syndicats sont donc satisfaits, ils ont sauvé leur clientèle.
Réponse de le 28/08/2013 à 20:36 :
Exactement. Vous pouvez donc être satisfait et défiler tout seul le 10 septembre.
Réponse de le 28/08/2013 à 21:39 :
Si vous preferez payer des chomeurs que des fonctionnaires cela vous regardent,car eux ce levent le matin de bonheure et paye leurs cotisations socials.posez vous la question.
Réponse de le 28/08/2013 à 22:10 :
@ERIC

Entre un allocataire du RSA payé une misère pour survivre sans emploi et un fonctionnaire payé un peu plus du SMIC (catégorie C) pour vivre d'un emploi fictif (conseiller pôle emploi), qui coûte le plus cher aux français? Les chômeurs aussi le lèvent le matin pour faire pleurer le colosse cependant ils ne se jettent pas des fleurs à longueur de temps pour justifier le coût de sa non prestation.
Réponse de le 28/08/2013 à 22:22 :
On embauche...
http://www.ratp.fr/fr/ratp/c_20808/nous-rejoindre/
Réponse de le 28/08/2013 à 22:47 :
@@ Michel : pour faire quoi
Réponse de le 28/08/2013 à 23:16 :
1600 opérateurs (machinistes entre autres)
Réponse de le 29/08/2013 à 8:18 :
quand est-ce que vous comprendrez qu'un fonctionnaire est payé par les cotisations du privé. l'état ne fabrique pas d'argent à ce que je sache!!!!!!!
Réponse de le 29/08/2013 à 12:44 :
1°)pour le RSA cela ne devrais pas exister(toucher de l'argent sans rien faire c'est le commun des français)
2°)pour les chomeurs,il y a des entreprises qui ne touvent pas d'ouvriers a mettrent derriere leurs machines.
3°)quand aux cotisations privés nous somment tous aux meme diapasont.
mais c'est tellement plus facile de dire c'est les fonctionnaire(faut pas ecouté sarko il ne raconte que des betises)
Réponse de le 29/08/2013 à 20:59 :
Le RSA a été justement parce qu'on n'a Rien Sans Argent. Un jour vous comprendrez...
Réponse de le 09/09/2013 à 12:24 :
100% d'accord.
En fait, pour ces gens-là, s'il n'y a pas écrit en gros "Chiffre d'affaires" et "Bénéfices" ils considèrent que ce n'est pas de la richesse créée pour la France.
Ainsi on apprendra que les routes ne sont pas une richesse, l'aménagement des fleuves non plus, des ports non plus, l'éducation des gosses non plus, les hôpitaux non plus, la recherche non plus, les universités et écoles d'ingénieurs non plus, les aéroports non plus, et j'en passe !!!
Mais allez ! Défoulons-nous sur les fonctionnaires ! C'est tellement plus facile de voir ça que les immenses fortunes qui s'amassent de l'autre côté (+25% en une année de crise pour les 500 plus riches de France). Et pour les retraites des fonctionnaires (vu que c'est le sujet) :
- Même année de cotisation et même âge de départ (sauf pour pompiers/militaires/policiers certes)
- Calcul fait sur les 6 derniers mois certes
- Pas de prise en compte des primes (pouvant constituer la moitié du salaire pour les cadres, un tiers pour certains cadres qui gagnent 2200?/mois donc je ne parle pas que des hauts-fonctionnaires...)
- Une année à mi-temps compte pour 2 trimestres de cotisation contre 4 dans le privé,
- Moins de trimestres pour chaque enfant né que dans le privé, (4 contre 8 me semble-t-il)
- Pas de prise en compte des heures sup dans les calculs
- Les financements complémentaires pris à 100% en charge par l'employé contrairement au privé (les accords récents entre acteurs sociaux l'ont montré avec une hausse des cotisations patronales pour ces caisses)

Donc pas que des avantages, surtout vis-à-vis des primes qui permettent de largement rogner sur les pensions. D'ailleurs vous devriez y réfléchir : une convergence des régimes privés et publics signifient de prendre en compte les primes et constitue donc pour l'Etat une très forte dépense immédiate en cotisations vu le montant de celles-ci. Bien sûr cela on n'en parle pas, c'est tellement plus facile de cracher sur son voisin.
a écrit le 28/08/2013 à 19:58 :
Pour faire simple, après 50ans, on vous considère comme un vieux ronchon qui n'en fait qu'à sa tête... Et autrement, si vous avez suivi des études pour anticiper sur votre vieillerie, il sera malheuresement tant, au moment, de déposer le bilan à 68ans...
Je sais ce qu'il en est, j'suis de la classe 1954...
Donc, rien à dir, c'est du Sociale!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :