La part des CDD dans les recrutements atteint son plus haut niveau depuis 13 ans

 |   |  306  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon les statistiques du ministères du Travail, la part de CDD dans les recrutements a représenté... 82,4%, au premier trimestre. Il s'agit du taux le plus élevé de ces 13 dernières années.

C'est demain jeudi 5 septembre que l'on connaitra le taux de chômage pour le deuxième trimestre au sens du BIT (Bureau international du travail) ainsi que les indicateurs de l'Insee sur le marché du travail, toujours pour le deuxième trimestre. En attendant, la Dares (Service des statistiques du ministère du Travail) vient de publier ses dernières données concernant les mouvements enregistrés sur le marché du travail au premier trimestre, période où la France était techniquement en récession.

La prudence des entreprises gonfle le volume des CDD

Dans ce contexte de grande prudence des entreprises sur le front des embauches en raison des inconnues qui pèsent sur l'avenir à moyen terme, la part des CDD dans les recrutements croît de 0,8 point sur un trimestre (et 2,5 points sur un an) pour représenter 82,4% dans les entreprises de 10 salariés ou plus. Le taux le plus élevé de ces 13 dernières années.

C'est le tertiaire qui a le plus recours aux contrats courts : 83,9% des embauches s'y font en CDD, contre 69,2% dans l'industrie et 58% dans la construction.

Depuis le 1er juillet, en vertu de la loi sur la sécurisation de l'emploi, issue de l'accord national interprofessionnel du 11 janvier dernier, le coût de certains CDD, notamment ceux de courtes durées, a été surenchéri pour les employeurs via une majoration des cotisations d'assurance chômage. Le gouvernement entend ainsi lutter contre la précarité et notamment la multiplication des CDD de très courtes durées.

Le taux de démission exceptionnellement faible

A noter, autre effet de la crise qui incite à la prudence, que le taux de démission au premier trimestre atteint 1,3%. En un an il a baissé 0,2 point et se situe désormais au niveau le plus faible observé au cours de la décennie.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/09/2013 à 12:36 :
Pourquoi pas des CDD? Mais avec les "grosses" contraintes suivantes:
- Obligation que les organismes auxquels tout un chacun a recours (banques, agences immobilières, organismes de prêts...) observent la même attention qu'aux CDI. A eux de gérer le risque plus intelligemment que maintenant.
- Obligation que l'employeur informe suffisamment à l'avance de la non reconduction du contrat. Trop souvent trop tard pour préparer un rebond. Car il y a plus que l'on croit de CDD one shot.
- Et bien sûr, un nombre d'emplois suffisant pour permettre une agilité non stressante d'emplois successifs sans trou.
Le mieux cependant serait le contrat unique mais ça, c'est pas gagné.
a écrit le 05/09/2013 à 10:46 :
les seuls CDI sont ceux des contrats bricolés, avec la boîte à outils ????
a écrit le 05/09/2013 à 8:57 :
Pour quand le CDDjour.
Réponse de le 05/09/2013 à 12:25 :
Non, le CDD à 0h comme en Angleterre.
a écrit le 05/09/2013 à 0:04 :
Au risque de choquer, je dirais qu'en période de reprise, un bon CDD vaut mieux qu'un stage. Nous sommes en train de détruire notre jeunesse en les exploitant de stages en stages dans un précarité extrême. Il faut bien avouer que bon nombre de CDD offrent une visibilité supérieure aux stages destructeurs reconduits de mois en mois. Les chiffres concernaient le premier trimestre en récession. Comme nous sommes sortis de la récession Sarkozy, la situation est déjà en train de s'améliorer et les prochains chiffres seront meilleurs.
Réponse de le 05/09/2013 à 9:03 :
Ceci permet de vivre, mais pas de construire des emplois solides, de consolider une croissance, de permettre aux salaries de consommer dans la tranquilite, de se lancer dans des projets. C'est une stagnation deguisee...de toute facon avec une balance commerciale catastrophique, des taxes de partouts, ceci ne confirme aucunement une reprise de croissance avec 90% des embauches ou bien souvent les premiers contrats sont au max de 3 v
a écrit le 04/09/2013 à 22:24 :
Airbus se vante d'avoir un portefeuille de commandes de 7 ans d'avance ... de même pour ses équipementiers moteurs, trains d?atterrissages, sièges passager etc etc ... ET COMMENT est il possible qu'ils aient le droit de recourir aux CDD et travail temporaire ? est-ce la faiblesse de l'Etat ? que font nos Parlementaires pour mettre les pieds dans les plats et donner des coups de pieds dans les fourmilières ?
Réponse de le 05/09/2013 à 6:30 :
d'autant plus que la loi interdit clairement l'enchainement des CDD. Il suffit juste d'appliquer la loi.
Réponse de le 05/09/2013 à 8:57 :
mais si les syndicats etaient moins idiots en cas de baisse de commandes les entreprises feraient des cdi .comme avec les mauvais locataires il est trop facile de dire c'est les autres
Réponse de le 05/09/2013 à 9:24 :
A l'évidence si de tels abus sont constatés c'est que nos parlementaires ne sont que des ventripotents mous et je je-m?en-foutistes ... de facto ils s'avèrent totalement inutiles et il devient urgent d'en supprimer les 3/4.
a écrit le 04/09/2013 à 21:07 :
Rien que cette situation des CDD montre a quel point les entreprises ne croient pas a une reprise digne de ce nom. .... Par contre Hollande, aide en cela par des medias a sa botte, innonde l´ether avec ce bobard de la reprise.
a écrit le 04/09/2013 à 19:47 :
la france n'est pas un modele insiders outsiders pour rien !!! rassurez vous, les fonctionnaires et les syndicalistes qui ""votent bien"" ne sont pas concernes, c'est l'essentiel, pas vrai?
a écrit le 04/09/2013 à 19:29 :
Le prix des esclaves...
a écrit le 04/09/2013 à 19:17 :
Il vaut mieux désinformer le client à la hausse ...avant de présenter des chiffres à la baisse...(proverbe socialiste)
a écrit le 04/09/2013 à 18:51 :
Merci pour nous, la jeunesse, à qui on ôte tout espoir d'avenir.
Réponse de le 04/09/2013 à 20:07 :
la jeunesse, sûrement, mais les autres âges , aussi ! si l'on ne fait rien, c'est évident que ça va aller de plus en plus mal, sans compter la flexibilité....la faute à qui???? réfléchissez bien !
Réponse de le 04/09/2013 à 20:27 :
+1, ceux sans diplômes sont abonnées a l'intérim et aux CDD, ceux avec des diplômes ont le droit au boites de presta, avec une note de gestion RH en négatif et des salaires pitoyables. Bienvenue dans la France 2013.
Réponse de le 05/09/2013 à 9:07 :
Nous ne connaissez pas la realite : beaucoup de bac+5 sont aussi en cdd ou interim ! Oui ?a existe ! Et ?a dure Souvent de nombreuses annees...
a écrit le 04/09/2013 à 18:33 :
85/100 de CDD ? Peu etonnant, flexibiliser le marche de l'emploi est une directive de la troika, notamment du headquarter de la BCE...ne vous y trompez pas, ceci n'est pas le fruit du hasard, ni d'une mauvaise gestion, mais bien l'application de directives europeenes. Je ne jette pas la pierre aux entrepreneurs et services RH, ils ne font que s'adapter a une configuration ...
Réponse de le 04/09/2013 à 20:49 :
Pas de directives ue en cause. C'est plus simple que ca : il est moins coûteux pour une entreprise de recruter en cdd qu'en cdi, malgr? la prime de précarité. Embaucher puis licencier est plus coûteux.
Réponse de le 04/09/2013 à 21:01 :
tout cela est VOULU! quand donc, les individus vont enfin le reconnaitre??
Réponse de le 05/09/2013 à 6:34 :
le CDD coûte moins cher qu'un prud'homme si l'employé ne fait pas l'affaire. Trop compliqué de licencier en France et les juges priud'hommes sont des incompétents notoires qui favorisent en moyenne le salarié, donc le CDD permet de réduire le risque pour le patron
a écrit le 04/09/2013 à 18:29 :
vu les branquignols qui nous gouvernent et plus de 82 impôts en deux ans on sait pourquoi.
a écrit le 04/09/2013 à 18:04 :
Vite interdisons les CDD pour obliger les patrons à signer des .CDI
Réponse de le 04/09/2013 à 19:31 :
et n'oublions surtout pas d'interdire les CDI pour que le chômage soit encore plus important, et puis n'oublions pas de taxer PLUS FORT les ménages pour qu'ils soient encore plus pauvres.
Réponse de le 04/09/2013 à 19:55 :
Mieux, ajustons la voilure de nos entreprises en supprimant le statut de quasi-fonctionnaire lié au CDI. En complément d'une optimisation fiscale, les entreprises françaises ont besoin d'une optimisation salariale et ce n'est pas l'annualisation des heures accompagnant la surcharge des 35 heures qui rendra compétitif la main d'oeuvre française. Et malgré ce remède de cheval, je crains que la France ne puisse échapper au dumping européomondialiste!
a écrit le 04/09/2013 à 18:01 :
Qu'en pense notre ami libertarien John Galt ?
Réponse de le 04/09/2013 à 19:52 :
En tant que fonctionnaire à temps plein sur la Tribune, il est prêt à ressortir moults sophismes des grimoires de ses prophètes (qui bouffent les pissenlits par la racine depuis longtemps...)
Réponse de le 04/09/2013 à 20:08 :
on ne l'entend pas...là !
Réponse de le 04/09/2013 à 21:15 :
Il s'est caché
a écrit le 04/09/2013 à 17:55 :
Faute d?orthographe dans l'introduction. Faudrait utiliser le correcteur ...
[la part de CDD dans les recrutements a "représenté" et non "représenter"]
Réponse de le 04/09/2013 à 19:05 :
Ons'en fout !
Réponse de le 04/09/2013 à 20:53 :
L'ortografe ser a rien. On conpren quan meme le sense . X a réson.
a écrit le 04/09/2013 à 17:12 :
C'est à vous dégouter de vouloir que Hollande échoue !
Réponse de le 04/09/2013 à 17:41 :
hollande, sarko ou le pen .... qu'est ce que ca change ? le monde de la finance tient notre pays par les c***** , et TOUS les politiques sont de mèches, que ca soit Marine qui ne sait pas compter (voir débat avec AS Lapix) ou Melenchon le mytho revolutionnaire...
Réponse de le 04/09/2013 à 19:33 :
ah trop tard hollande a réussi il a échoué sur toute la ligne. virer le nul.
a écrit le 04/09/2013 à 17:12 :
comment peut on faire autrement avec l'instabilité fiscale et les regles qui changent suivant l'humeur de nos gouvernants
Réponse de le 04/09/2013 à 20:09 :
je ne vous le fais pas dire !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :