Bernard Cazeneuve promet la pause fiscale pour... 2015 !

 |   |  263  mots
Bernard Cazeneuve, ministre du Budget
Bernard Cazeneuve, ministre du Budget (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le ministre du budget a indiqué que l'effort d'économies de l'Etat permettra l'an prochain de na pas augmenter les impôts.

Bernard Cazeneuve, le ministre du Budget, promet qu'il n'y aura pas de hausses d'impôts en 2015. Dans une interview au Journal du Dimanche du 15 septembre, l'ancien maire de Cherbourg assure qu'en 2014, la « pause fiscale » aura bel et bien lieu puisque la pression fiscale, indique-t-il, « n'augmentera que de 0,05 point de PIB. » « C'est une stabilisation », conclut-il avant d'assurer qu'il entend financer l'effort de consolidation du budget en 2015 « par les économies sur les dépenses publiques. »

Economies inédites ?

Bernard Cazeneuve a, par ailleurs, défendu son projet de budget 2014 en insistant sur le fait que l'effort d'économie réalisé par l'Etat. « Le budget de l'État, hors dette et pensions, va baisser de 1,5 milliard d'euros. Cela ne s'est jamais fait sous la Ve République », a martelé le ministre qui rappelle que le gouvernement précédent avait « augmenté les dépenses de 2 milliards d'euros par an » en moyenne. Cette réduction des dépenses contribuera à « 80  % » à l'effort d'économie de l'Etat. En 2015, « notre objectif est que ce soit 100 % », conclut-il, ce qui permettrait de maintenir la pression fiscale à son niveau de 2014.

Attaques de Bruxelles

Pour autant, la politique budgétaire de la France continue à être critiquée à Bruxelles. Ce dimanche, sur Itélé, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso a mis en garde contre le « niveau d'imposition en France » qui peut « nuire aux possibilités de croissance et à la lutte contre le chômage. » Vendredi, Olli Rehn, le commissaire aux Affaires économiques, avait dénoncé le coût du travail trop élevé dans l'Hexagone et l'insuffisance des réformes. 

X

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2013 à 17:48 :
c'est plutôt la méno pause fiscale, des coups de chaleurs sur les impôts et taxes, mais pas grand chose pour le reste, apathie, aphasie, début d?Alzheimer, ils rabâchent que la croissance est là quand tout part en quenouille !! ils n'ont plus goût à rien les socialos ! vivement qu'on les mette à la retraite
a écrit le 16/09/2013 à 15:58 :
que l'état fasse un effort, c'est bien, mais c'est la dépense globale qu'il faut réaliser. et même au niveau de l'état, c'est surement 30% de gains possible si on s'attaque à l'organisation, l'efficacité, la performance... il faut rappeler que la finlande dépense 3% de moins par élève tout en étant 22eme en acquisition scolaires, alors que la france est 22eme en dépensant 30% de plus !! et leurs méthodes sont très intéressantes ! idem fiscalité, la suéde a énormément simplifié le système, si on applique les ratios au prorata de la population, on passe de 140 000 employés à 8 000 ! et donc beaucoup moins d'évaporation dans la colecte , plus d'argent dans les caisses !!! donc il faut arréter de bricoler sur des broutilles, s'attaquer aux vraies économies cf canada, suéde...
Réponse de le 16/09/2013 à 18:53 :
+ 1000, la solution est évidente et il est anormal, scandaleux que les politiques s?octroient le droit de ne pas tenir compte qui signalent autant d'économies possibles, une entreprise qui n'écoute pas ces diagnostic dépose le bilan en quelques mois
a écrit le 16/09/2013 à 15:45 :
ils veulent nous embobiner en laissant croire qu'avec la pause ça va mieux !!! mais la pression fiscal énorme et record mondial va continuer à sévir, à tuer le pouvoir d'achat, la productivité, l'emploi... et pause veut dire que ça va continuer à augmenter plus tard !!!! à nous saigner jusqu'à la dernière goutte de sang !! et tout ça pourquoi ?? pour ne pas toucher eux privilèges, aux 20 milliards de gains en supprimant les régimes spéciaux, 30 milliards sur le mile feuille.. etc etc,... Il faut les virer pour faute lourde,absence de toute gestion, mais où est le conseil d'administration citoyen ? où est la démocratie si on peut continuer à ne gérer que les privilèges de l'électorat ??
a écrit le 16/09/2013 à 15:04 :
Ils continuent de se moquer des Français sans la moindre gène!!!
On fait une promesse, qu'on ne tient pas à nouveau...
Les électeurs s'en souviendront....
a écrit le 16/09/2013 à 13:15 :
augmentation moyen taxe habitation 23, 67%, impots fonciers 34, 78% , taxe carbone 0, 23 euros litre fuoil
Réponse de le 16/09/2013 à 13:36 :
ceci concerne les villes de plus de 4500 habitants pour limiter le fiasco dexia
Réponse de le 16/09/2013 à 15:06 :
à élu : les collectivités sont la deuxième source de la dette, de al dépense publique totalement débridée. il ne s'agit pas du fiasco de dexa, il s'agit de la très mauvaise gestion des collectivités qui dans la culture du monde public, ne font que dépenser au delà des recettes, avec des budgets cloisonnés.. ceux qui font des ronds points en font autant cette année pour ne pas avoir moins de budget l'année prochaine...aucune intelligence de gestion, de priorisation, d'arbitrage, de management...
Réponse de le 16/09/2013 à 15:47 :
les augmentations concernent tout le monde d'une façon ou d'une autre, par contre le refus de faire des économies ne concerne que l'électorat de gauche : régimes spéciaux, cotisations, retraite...le discours de la justice en faisant la plus grande injustice, même en massacrant les plus démunis !!! nos khmers roses !
a écrit le 16/09/2013 à 12:40 :
C'est pour cela qu'il n'est que ministre du budget, lui il la promet en 2015 quand françois la promet en 2014.
Hey c'est pas le même gabarit que veux-tu.
a écrit le 16/09/2013 à 12:32 :
Le problème n'est pas la "pression fiscale".Il faut parler en terme de pouvoir d'achat annuel qui englobe bien entendu les impôts.Pratiquement personne n'attaque le problème sous cet angle et pourtant :
- la fiscalisation des complémentaires santé pour les employés va peser beaucoup plus lourd que l'augmentation des cotisations retraite qui elles vont quand même augmenter jusqu'en 2017 !
- la fiscalisation de l'avantage "3 enfants retraités" va impacter aussi le revenu annuel
- La TVA, mais c'est connu .D'ailleurs le fait de dire que si Sarkosy était resté la TVA montait à 21/22% est une arnaque , car dans la foulée , il baissait les prélèvments sociaux sur la feuille de paie.Hollande augmente la TVA et ne DIMINUE PAS ces prélèvements sociaux .
- Etc,etc ..............
Au fait , pourquoi ne parle -t-on pas de l'avantage fiscal de ca.7950?/an de déduction dont bénéficient les détenteurs d'une carte de presse?Il parait que ce n'est pas un avantage fiscal mais "une autre manière de calculer l'impôt " .
Réponse de le 17/09/2013 à 14:04 :
mille fois d'accord, on nous berne avec des visions partielles. Il faut faire le bilan global net, cf la baisse de la dépense publique de 15 milliards (qua rabâchent les journalistes) il ne s'agit que de diminuer le train de la hausse, mais le bilan réel net sera peut être de 0,5milliards de baisse ! quand tous les rapports signalent 30% de baisse possible tout en apportant encore plus de services..et là aussi tromperie : l'état baisse sa dotation aux collectivités qui vont donc augmenter les impôts locaux, donc il s'agit bien d'une hausse globale, merci aux journalistes de rétablir la vérité et d'interpeller tout élu sur le sujet, ça serait un début de vraie information !!!!
a écrit le 16/09/2013 à 11:47 :
Quand est-ce qu'un journaliste va écrire "augmentation modérée des dépenses de l'Etat" au lieu de "baisse des dépenses de l'Etat"? En effet, l'augmentation "naturelle" des dépenses de l'Etat est de 20 milliards d'euros. En annonçant une économie de 15 milliards, le gouvernement ne procède qu'à une "augmentation" de 5 milliards des dépenses. En aucun cas une baisse des dépenses qui impliquerait un chiffre global inférieur à celui de l'année écoulée, tout gel (non une suppression) des autorisations de programme et reports des années antérieures étant comptés.
Réponse de le 16/09/2013 à 15:12 :
+ 1000, il est scandaleux de nous manipuler par de fausses infos, il n'y a pas baisse de la dépense publique, mais baisse de l'augmentation "naturelle" (sans rien modifier) avec un résultat net d'un minuscule gain de 0,5 milliards !!! tout en baissant le pouvoir d'achat, alors que la suppression des régimes spéciaux rapporteraient 20 milliards de gains, de quoi augmenter les petites retraites... mais pour sapin la justice du régime spécial est un dogme (à ne pas réaliser) ! on n'a pas la même définition de la justice, pour eux c'est protection de l'électorat en saignant les travailleurs, le entreprises, les indépendants, agriculteurs...ils travaillent contre le peuple
a écrit le 16/09/2013 à 11:07 :
39,5% d'augmentation d'impôts locaux à Paris depuis 2007, en plus des augmentations sur le revenu et autres taxes. En 2015, il faudrait travailler et verser son salaire à l?État, pendant que les cumulards s'engraissent!
a écrit le 16/09/2013 à 10:42 :
ATTENTION ... la révolte commence à gronder !!!!!!!!!!!
Réponse de le 16/09/2013 à 11:05 :
Les français sont des veaux..Un veau qui grogne, ça doit faire drolement peur.
a écrit le 16/09/2013 à 10:23 :
aussi menteur que hollande
plus personne ne les croit
a écrit le 16/09/2013 à 8:42 :
Les promesses du PS? Qui y croit encore? Dans quel état sera la France en 2017....
a écrit le 15/09/2013 à 23:15 :
Ouh le villain menteur.
Réponse de le 15/09/2013 à 23:47 :
Demain, le gouvernement socialiste rasera gratis !!!
Réponse de le 16/09/2013 à 0:02 :
Cazeneuve a juste un peu d'avance : Hollande a dit "pause en 2014" ... promettre pour 2015, c'est prévu "après" les élections de 2014 !!!!
Réponse de le 16/09/2013 à 0:04 :
On y pense sincèrement ...pour 2025 ! ... enfin, ils l'ont rêvé très fort !
a écrit le 15/09/2013 à 20:55 :
Sauf la CSG et les niches fiscales. Il se moque vraiment des contribuables
Réponse de le 16/09/2013 à 1:37 :
D'autant qu'ils affirment qu'augmenter la C.S.G qui rapporte beaucoup plus que l'impot sur le revenu, et supprimer des niches fiscales, cela n'est pas augmenter les Impots. Ils ont trouvé le truc formidable pour eux : par exemple, "le quotient familial" est nouvellement qualifié de "niche fiscale". Et ainsi tout va etre considéré "niche fiscale" et tout impot va augmenter : "on n'augmente surtout pas les impots, on supprime les niches fiscales"
Réponse de le 16/09/2013 à 7:32 :
Exactement. Ce gouvernement chose volontairement le sens des mots pour mieux nous enfumer, et ainsi, mieux nous rouler. Je ne suis pas persuadé que le mensonge de ce pouvoir lui soit véritablement bénéfique....
a écrit le 15/09/2013 à 20:36 :
je suis en ce moment devant la télé et j'ecoute notre flambie national , pas d'impots , hahahahahahah, ce n'est qu'un menteurs , faut les virers
a écrit le 15/09/2013 à 19:53 :
Guillotine pour tous ces apparatchiks du PS. Que des menteurs !
a écrit le 15/09/2013 à 19:25 :
bon alors on résume selon moscovici, ayrault, hollande, cazeneuve c'est 2013, 2014 et maintenant 2015?? qui ment?? ah les trois par incompétence. Pour eux un emploi d'avenir malgré l'âge avancée de ces clowns ils peuvent (peut être) progresser.......un peu.
a écrit le 15/09/2013 à 19:22 :
Les promesses politiques sont des mensonges, comme celles des voyous. Concernant la baisse des dépenses il confond une non augmentation de celles ci avec une économie réelle des dépenses structurelles. Le budget de l'Etat est de 371milliards même si la baisse était de 1,5 milliard le ridicule de notre ministre BC BG ne tue pas heureusement pour lui. De toute façon nous avons une annonce par jour qui contredit celle de la veille. Le gouvernement actuel comme le précédent est dans l'annonce pas dans la réalité des actions. Seule la cour des Comptes et l'IGF sont encore des institutions de confiance, la maffia politique n'a aucune valeur morale donc inaudible.
a écrit le 15/09/2013 à 18:26 :
C'est pour ceci qu'ils veulent réviser les valeurs locatives des locaux d'habitation. En 2017, propriétaires et locataires n'auront plus que leur mouchoir pour pleurer au moment de payer taxe foncière et autre taxe d'habitation !:) Moi, en attendant, je me prépare à quitter ce pays de dingue !
Réponse de le 15/09/2013 à 18:59 :
Traitre ! Tu ne veux pas collaborer à l'édification du paradis socialiste ! Tu mériterais d'étre envoyé au goulag ! Vive le flanbisme démocratique et populaire !
Réponse de le 15/09/2013 à 19:06 :
Oui, Les Taxes Foncières et d'Habitation, pourtant à un niveau actuellement Insupportable vont Flamber, par le bouclage du chantier de révision des valeurs locatives de chaque immeuble, ou appartement. L'Etat P.S pourra proclamer qu'il n'augmente pas les impots : mais il les aura massivement fait basculer sur ces Taxes précitées : pour supprimer un poste très important de son budget : la D.G.F (dotation globale de fonctionnement). Entre temps, comme les avis d'imposition, ne parviendront qu'en Septembre, " Moi Président, Je" sera déjà réélu depuis Mai, pour 5 ans. Il les aura une fois de plus entourloupé en beauté.
Réponse de le 16/09/2013 à 7:46 :
Je suis moins sûr qu'il soit réélu en 2017 par contre...
a écrit le 15/09/2013 à 18:24 :
Quand nous en aurons fini avec la caste ENA Science PO Avocats qui nous a mené depuis plus de 30ans là où nous en sommes aujourd'hui la pause fiscale existera. A quand une fusion département région faisant gagner 25 millards par an. A quand un réforme des retraites de nos politiques ie alignée sur le privé et non basée sur un cumul de pensions. A quand une réduction du nombre de parlementaires (3X plus en France qu'au Brésil pays de 180 millions d'habitants). Bref si l'état était géré comme une entreprise il y aurait une restructuration!
Réponse de le 15/09/2013 à 18:52 :
Comment comprenez vous les 25 milliards par an ?
L'état ne peut pas être géré comme une entreprise, une entreprise ne fait pas dans le social et n'a aucun état d'âme quand il s'agit de mettre tout le monde au chômage et délocaliser sa production. L'état à le devoir de faire l'éducation, les infrastructures, utilisées par les entreprises, la santé, la défense, la sécurité, la justice, ces 2 derniers points uniquement pour les voyous, dont certains chefs d'entreprises excellent en la matière. Bref l'état c'est nous tous et solidairement, parce que les pauvres, cela existent aussi, parce que des employeurs ont abusés d'eux. Et la France c'est une démocratie et une démocratie ça un coût
Réponse de le 15/09/2013 à 19:22 :
Les strates administratives région département coutent 25 milliards (c'est ce qu'on appelle des frais de structure). 25 milliards ça permet de finir des lignes tgv, de rembourser de la dette, de financer de l'éducation de rénover des monuments. D'autres démocraties ont moins de parlementaires que nous fonctionnent elles moins bien? Bref Clémenceau avait raison de dire qu'en France on sème des fonctionnaires et ont récolte des impôts!
Réponse de le 15/09/2013 à 20:13 :
Oui, Monsieur Pseudo : Ane=Ena. (15/09 à 18H24) En accord absolu avec vous, les "conseillers régionaux" (élus sur liste intégrale) doivent etre supprimés. Remplacés par les Actuels "Conseillers Généraux, élus sur leur Nom Propre, et sur Leurs Mérites Reconnus, par leur CANTON, au plus près de la réalité quotidienne des particuliers, familles, entreprises. Conseillers Généraux, allant ainsi Dorénavant sièger à l'Hotel de Région, en lieu et place des inutiles conseillers régionaux, élus malgré eux sur liste de copains et copines choisis entre copains et copines.
L'Hotel de Département, son Administration, et l'Assemblée Départementale, et ses lourds frais de fonctionnement à la charge du contribuable supprimés. Le Budget du Département rejoint le Budget de Région : les économies de frais de fonctionnement qui en résultent rendues au contribuable, en baisse de Taxe Foncière, et Taxe d'Habitation. La Région prend enfin sa dimension Européenne, avec tous ses leviers : plus de blocages, de freins, de doublons, de concertations, couteuses et préjudiciables entre ces deux Assemblées devenues UNE. Beaucoup Plus de moyens Structurels résultant de cette fusion des budgets, et fini ces deux budgets de FONCTIONNEMENT. plus d'efficacité, en INVESTISSEMENTS, au profit de tous les cantons, et donc de La Région. Une Région, enfin proche du Canton, et de la campagne la plus excentrée, représentée par son Conseiller Général Actuel, comme proche de la plus grande ville. 289 Députés au lieu des 577 actuels, et 175 Sénateurs au lieu des 350 actuels, Bien Suffisants : rémunération inchangée( ils travaillent TRES dur en commission) mais privilège actuel en Retraite supprimé : adhésion au régime Général à ses conditions. Suppression de toutes les Sous-préfectures : on ne se déplace plus en sabot, chaussures, ou cheval. L'informatique, l'internet, l'information existe à présent, et parvient dans les Mairies des plus petites communes. Une Préfecture par Département Suffit Honnêtement : Le Département devient alors uniquement une subdivision de la République : une Préfecture. Suppression du Conseil Economique et Social, et ses 233 copains et copines, nommés par copains et copines de gauche et de droite : institution d'incompétents et d'inexpérimentés, et non-assidus, sans aucun pouvoir.
a écrit le 15/09/2013 à 17:47 :
la vérité de la Palice "Ils ne vont pas les augmenter, mais ils vont en créer de nouveaux"
Réponse de le 15/09/2013 à 18:40 :
Chaque Jour le P.S le plus archaique DE TOUTE L'EUROPE, invente de nouvelles "niches fiscales" à supprimer : Donc des Impots à Augmenter Pour TOUS (exemple quotient familial).
"Niches Fiscales" qui concernent TOUS les foyers. Les impots n'augmenteront pas OFFICIELLEMENT ? mais s'ils inventent des "niches fiscales" Fictives, qui concernent tous les foyers, et à supprimer. Les impots n'augmenteront pas OFFICIELLEMENT, mais augmenteront concrètement leur pression du porte-monnaie de Chaque Français. "Moi Président, Je" n'aime pas les Riches (à partir de 4000eur/mois : selon lui) ils sont donc partis Ces Riches, enrichir des Pays qui les aiment. A présent il n'aime pas les "classes aisées": le discours quotidien est en acharnement répétitif sur ces "classes". Leurs enfants ne s'y trompent pas : selon une récente étude deux tiers de nos meilleurs cerveaux en Etude en France, projettent de DEFINTIVEMENT partir réussir et gagner de l'argent, à l'étranger. Que va t-il rester ? "Les classes Moyennes" Mais le discours quotidien leur est de plus en plus hostile : ils sont considérés de plus en plus comme des "classes aisées". Donc, c'en sera bientôt fini des "classes moyennes". Attendons le deuxième mandat de "Moi Président Je", qui va commencer dans 3ans et demi : c'est sa seule Unique, et Exclusive Obsession, du matin au soir, et du soir au matin, et c'est bien parti pour sa réélection.
a écrit le 15/09/2013 à 17:06 :
Lorque la République Soviétique Française aura été définitivement établie, alors il y a aura pause fiscale.
a écrit le 15/09/2013 à 17:01 :
il nous l'a deja dit et le lendemain il approuvé la taxe écolo
CE n'est pas une pause fiscale qu'il faut mais une baisse d'impots
les economies lequelles exemple il veut bloquer les dotations globales des communes ce n'est pas une économie mais un transfert de charges ex augmentation des droits de mutation.
il veulent maintenant les metropoles alors que nous avons deja communes, communautés canton etc des économies c'est au contraire supprimer la moitié des élus
a écrit le 15/09/2013 à 16:40 :
ce n'est pas une pause fiscale pour 2015 que l'on exige mais une reduction des depenses publiques et sociales dès aujourd'hui POUR BAISER LA PRESSION FISCALE ET SOCIALE sur une minorité de français
a écrit le 15/09/2013 à 15:46 :
La France est mal payé, tout augmente sauf les salaires, et Bruxelles dit que le cout du travail est trop élevé en France, c'est plutôt le cout de la vie qui augmente en plus il y a une pression fiscale.
la France au régime sec, moins de conso moins de TVA dans la caisse et moins de croissance.
Trop d?impôt va tuer l?impôt, j'aimerais bien savoir combien gagne un ministre pour faire une loi, et un smicard qui fraude pour gagner sa vie.
un smicard n'a pas fait d'étude il regarde dans sa poche à la fin du mois, quant il est en découvert sur son compte il va vite comprendre, il a pas besoin de Bruxelles pour le savoir.
a écrit le 15/09/2013 à 15:06 :
Mr du gouvernement ne perdait pas votre temps plus personne ne vous croit ,l'angoisse monte a l'approche des elections 2014 ,trop tard le mal est fait ,on se retrouvera dans les urnes!!
Réponse de le 15/09/2013 à 15:38 :
Comme vous le dites si bien ! ils ne nous auront plus....
Réponse de le 15/09/2013 à 15:44 :
c'est encore du bidon ces types font l'inverse de ce qu'ils disent ..............................
Réponse de le 16/09/2013 à 7:59 :
Me concernant, je voterai FN. Municipales, Departmentales, Regionales, Cantonales, Communales des Communes, Présidentielles, Européennes, etc, etc... on ne m'y prendra plus a voter UMP, UDF, RPR, etc. (évidemment je n'ai jamais vote et ne voterai JAMAIS pour la gauche socialiste, communiste, anarchiste, démagogique, libertaine et anti-familiale). Désormais, ma voix ira au FN ainsi que des millions de Francais éc?ures par les politichiens actuels mais ces Francais qui aiment leur pays.
a écrit le 15/09/2013 à 14:40 :
Désolé, nous avons oublié un "0". C'est pour 20015, la pause fiscale.
Nous serons plus là pour voir le résultat de nos actions... vous non plus !
a écrit le 15/09/2013 à 14:37 :
C'est c'là ! oui ! et la marmotte, elle fait quoi...?
a écrit le 15/09/2013 à 14:35 :
Ils savent qu ils ont bernés, comme ils ne sont pas foncièrement plus mauvais que les autres, ils espèrent se sauver de l opprobre en construisant des phrases optimistes et ils s enfoncent de plus en plus .........désolant ..........d autant que ce n est pas lui de faire cette déclaration.
a écrit le 15/09/2013 à 13:33 :
Pas la peine qu'il essaye de nous rouler dans la farine , le père noël électoral ne passera pas deux fois.
a écrit le 15/09/2013 à 13:33 :
C'est encore ce "ministre"..... de pépère qui gagne la médaille d'or du Foutage de G.....du jour. Après courant 2013, puis 2014, nous voilà en 2015...!!! "Il" nous prend pour des quiches et le sait : les collectivités locales, très sages ces derniers temps.....municipales et sénatoriales en 2014 obligent, feront comme d'habitude un "énorme" rattrapage en 2015 avec (je vous l'annonce et pour preuve examinez le passé) des hausses qui selon la couleur politique iront de 5 à10% et plus chez les socialistes potentats clientélistes (nombreux...trop). Autre facteur certain : la hausse des taux d'intérêts et donc du coût de notre dette, du fait du changement "annoncé" de politique américaine et peut être, en prime, d'un réveil des agences de notation face à la démagogie budgétaire de pépère et sa bande qui ajoutée à la croissance au mieux très molle qui nous attend, vu leur politique, va rendre l'équation budgétaire impossible à boucler sans VRAIES économies. A l'approche de 2017, le clientéliste mou et démagogue ,en chef ,sera encore plus incapable qu'aujourd'hui de mettre en ?uvre une vraie politique budgétaire de nature à remettre le pays en ordre de marche. La démagogie et la facilité des hausses d'impôts avouées et surtout habillées dialectiquement (voir le vocabulaire concernant les niches) ont de beaux jours à venir en dépit de ce mensonge du jour...;qui n'en est qu'un de plus quand on parle de cette bande d'incapables.
a écrit le 15/09/2013 à 13:11 :
Les chocottes peut être ou le vent du boulet ?
Réponse de le 15/09/2013 à 13:33 :
Il va être VIRE fissa , fait trop de conneries.
a écrit le 15/09/2013 à 13:10 :
Moi aussi : PQ. Vive le FN , seule façon de déboulonner ces sangsues.
Réponse de le 15/09/2013 à 16:08 :
je suis absolument d'accord avec vous cette fois, viré moi cette bande de bras cassé on vas leur donner une bonne leçon avec l'outil formidable (le FN) .... il faut aller jusqu'au bout ......
a écrit le 15/09/2013 à 13:09 :
Je ne dirai que 2 lettres : PQ.
a écrit le 15/09/2013 à 13:03 :
Sachant que le gouvernement prévoit une croissance de 0,9% du PIB, 0,05 % de ratio en plus signifie un volume global d'impôts en hausse de 1%. Or, comme la croissance ne sera pas au RdV, et j'espère me tromper, le ratio sera au final de +1%. La pause fiscale, c'est la pause dans l'augmentation. La baisse des dépenses de l'Etat, c'est la baisse du rythme de l'augmentation. Il serait temps qu'ils arrêtent de nous prendre pour des jambons!
a écrit le 15/09/2013 à 13:00 :
Mais j'aimerai qu'on déplace le poids vers les particuliers à gros revenus et les grosses sociétés. Ça permettrait d'alléger les cotisations pesant exclusivement sur les salaires donc de diminuer le coût du travail, et puis de rétablir un peu de justice fiscale entre les PME qui paient leur IS plein pot et les plus grosses qui "optimisent" de façon à ne plus rien payer ou presque. J'ai bien plus confiance en FH qu'en NS pour réaliser cela. Et pour ceux qui pensent qu'un IR important est un frein au développement économique, je les inviterait à considérer que toute la durée des trente glorieuses les plus riches ont été taxés à plus de 60% (taux marginal) de leur revenu.
Réponse de le 15/09/2013 à 13:14 :
Que les grosses sociétés côtées payent l'impôt...ce qui n'est aucunement le cas actuellement. Au gouvernement de trouver une solution contre l'optimisation fiscale qui est un fléau mondial dangereux.
Réponse de le 15/09/2013 à 13:29 :
@moi ca me va que vous payez plus d impôt que moi
Réponse de le 15/09/2013 à 14:01 :
Et moi je m'en fous, dans qu'il y a une proportionnalité entre les revenus réels et le taux réel d'imposition...
Réponse de le 15/09/2013 à 14:52 :
Faux. À l'époque où le taux de 60% existait, tout les revenus (ou presque, en tout cas pour les salaires) bénéficiaient d'un abattement de 20%. Donc taux effectif 48%. Et sans CSG. Aujourd'hui, le taux maxi est de 41%, voire 45 pour les très hauts revenus, plus 8% de CSG pour les salaires, et 15,5% pour les autres revenus. Donc total actuel de 49% à 60,5%, selon le cas. Et je ne compte pas l'inflation des charges sociales et impôts locaux. Alors???
Réponse de le 15/09/2013 à 16:43 :
quand on voit la soit disant reforme des retraites, il faut vraiment avoir sa carte au PS pour soutenir Hollande
Réponse de le 15/09/2013 à 17:48 :
Vous restez un doux rêveur avec de tels propos! Vous voyez notre larve assujéti aux grandes entreprises prendre ces mesures? L'espoir fait vivre ( et surtout payer des impôts pour ces grands groupes ).
a écrit le 15/09/2013 à 12:38 :
Bernard Cazeneuve devrait tailler dans les dépenses de la fonction publique, territoriales, CHU, entreprises publiques avec ses agents en surnombres ou sans tâches de travail (agences banque de france, sous-préfectures, sncf, ratp, edf, etc) administrations sans utilités ou en doublons, etc qui ruinent notre pays et accèlerent le déclin de la France... Au lieu de faire des promesses bidons et prendre les français pour des idiots.

Réponse de le 15/09/2013 à 13:01 :
tout à fait raison et abolir les avantages et privilèges des salariès de l'état et ne pas oublier les sénateurs, députés à mettre dans le même lot
a écrit le 15/09/2013 à 12:22 :
C est bien plus grave qu on ne le pense : considérer que ne pas augmenter les impôts est une pause fiscale est ou se foutre du monde ou mérite le grand prix de l humour...nos socialos perdent les pédales ( du pédalo)
a écrit le 15/09/2013 à 12:16 :
Est-ce une seule et meme entité qui décide de tout et emploie les memes termes tels que "moratoire", "gel des nouvelles colonies" , " pause dans les frappes
aériennes" , "stabilisation" , "frein" etc...: il est remarquable que les mots "stop" et "arret" ou"halte" ne soient jamais mentionnés !
Réponse de le 15/09/2013 à 13:19 :
Cette "entité" représente ce qu'on appelle les "LES GENS DU VERBES" ou les "PARLEMENTEURS", bref le BLABLABLA pour désigner les "socialo-cocos-verts" qui pensent que tous les français ne savent ni lire, ni écrire, ni compter depuis qu'ils squattent l'enseignement, la cul-ture, les assocs, les syndicats, la presse et les merdias depuis que la "droiche" a lâchement abandonné ses convictions en se soumettant au dogme du politiquement correct ! Elle va le payer très cher en 2014 !

a écrit le 15/09/2013 à 12:12 :
Jure le sur la tête a flambi
a écrit le 15/09/2013 à 12:04 :
La date de la pause est repoussé à chaque interview,... alors qu'il se taise ! De toutes façons, les élections, c'est en 2014 !!!
a écrit le 15/09/2013 à 12:01 :
il se fout vraiment de notre gueule ce politicien , il ment tellement que son nez s'allonge , pas d'impot en 2012 avait dit flambie , pas d'impot en 2013 avait dit flambie et cahuzac et Moscovici , pas d'impot en 2014 avait dit flambie car c"etait une pause fiscale et la pas d'impot en 2015 , je crois que monsieur les politiciens socialistes la France va vous petez à la gueule , préparez vos valises et barrez vous ailleurs , loin , très loin de la France , de toute facon on va vous retrouver et la , tampis pour vous
a écrit le 15/09/2013 à 11:54 :
"Bernard Cazeneuve promet la pause fiscale pour... 2015 !" === Lapsus de Nanard qui voulait dire 2025 ! On te pardonne Case neuve !
a écrit le 15/09/2013 à 11:49 :
Donc il y aura en 2015, stabilisation de l'enfer fiscal, j'en suis toute guillerette.
Réponse de le 15/09/2013 à 17:08 :
A quand une résolution de l'Onu pour frapper les régimes d'oppression fiscale ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :